Internet etc… Le mal absolu?

Merci au Temps et à son spécialiste de la cybersécurité, M. Seydtaghia, de mettre systématiquement en garde contre les dangers de la numérisation et d’attirer l’attention sur les risques d‘abus ou les abus avérés dans ce monde technique à la fois fascinant et maudit.

Rien de ce qui est humain n’est parfait

Depuis la nuit des temps, le génie humain a permis, de découverte scientifique en découverte scientifique, d’améliorer les conditions de vie dans le monde et, depuis la nuit des temps aussi, les plus grands progrès ont été accompagnés de conséquences néfastes. Elles illustrent l’incapacité humaine d’atteindre la perfection et son refus fréquent de concevoir que les fruits de son intelligence peuvent toujours être mal utilisés ou détournés de leur but par des personnes malhonnêtes ou simplement entraîner des conséquences néfastes malgré les bonnes intentions parce que notre esprit est limité dans sa capacité d’embrasser toutes les conséquences de ses propres trouvailles. On pense par exemple à la canalisation des cours d’eau qui doit maintenant être détruite pour rendre les berges à la nature ! Et là, il n’y avait vraiment que de bonnes intentions.

Parce qu’ils poursuivent un but louable, les chercheurs veulent souvent ignorer que l’être humain n’est pas naturellement bon et que toute nouveauté engendre aussi de nouveaux abus. Cela ne signifie pas qu’il faut renoncer à la recherche, mais qu’il faudrait rechercher simultanément les « pare-feu ».

L’exemple de la numérisation

Serait-ce une des découvertes les plus maudites jamais faites ? Elle incite les utilisateurs à l’addiction, à la tricherie, à la paresse, à la vanité, à la dépravation, à la violence, à l’escroquerie ; elle favorise la prise de pouvoir par un nombre limité de personnes dont la puissance dépasse celle des Etats ; elle assure la concentration du pouvoir, facilite la surveillance policière. Son usage devrait être précédé ou au moins accompagné d’une formation rigoureuse technique, psychologique, éthique. Et c’est tout le contraire qui se produit : les Etats, les pouvoirs publics, les entreprises privées n’ont de cesse d’inciter à l’utilisation de ces moyens qui, c’est vrai, simplifient le travail et déchargent des tâches répétitives mais permettent aussi de couper de la vie toute une génération dépassée par cette technique et profondément méprisée par les thuriféraires d’un progrès qu’eux-mêmes ne maîtrisent pas.

Un moratoire impossible

Lorsqu’on a découvert les OGM, craignant les effets pervers éventuels, on a voté un moratoire.

Ne faudrait-il pas un tel moratoire en matière de numérisation pour pouvoir prendre du recul et faire le point ?

Mais c’est impossible car le mal est mondial et il garantit le pouvoir à celui qui en est le maître. Personne ne peut l’arrêter, sauf – ce que nul ne souhaite – une catastrophe, elle aussi mondiale ou alors – on peut rêver – un retour en grâce des « humanités » !

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

31 réponses à “Internet etc… Le mal absolu?

  1. Merci, Madame pour cette suggestion… Une question à propos des OGM et de leur Moratoire: savez-vous quels Pays ont, finalement, voté un moratoire ? A ma connaissance il n’y a que la moitié (17) des 27 Pays de l’UE qui l’ont fait … et la plupart d’entre eux autorisent l’importation et la commercialisation des produits de leur culture. Ma conclusion à propos des moratoires est que les Lobbies savent bien les rendre inefficaces donc il faudrait, si possible, frapper plus fort … l’exemple de l’interdiction du recours à ChatGPT par des “grandes” écoles serait à suivre.

  2. Alors que nous sommes spectateurs des dévoiements chez Twitter, et ce n’est bien sûr pas le seul, où les vrais comploteurs imposent leurs dictats à ces médias alors que 99% de la presse est déjà muselée.

    L’unique question à se poser ; Où et qui sont les contre-pouvoirs ?

    Madame la Professeure, vous alignez les vices de certains : “l’addiction, à la tricherie, à la paresse, à la vanité, à la dépravation, à la violence, à l’escroquerie” ! Mais de qui parlez vous ?

    Prenons l’un des derniers cas d’espèce connu, celle de virus développés dans des laboratoires financés par des nébuleuses plutôt inquiétantes, suite, une incroyables coordination des propagandes pour créer une panique meurtrière, ensuite des affirmations mensongères successives, comme l’imposition d’un confinement, le port de masques alors que tous les immunologues savent depuis des lustres que cette mesure est contre productive, pareil avec des masques dans des espaces ouverts. Par la suite cette énorme opérations coordonnée pour injecter des produits fantaisies dont les ingrédients suspects n’ont jamais été révélés, cela contre toute bonne pratique en matière de médicaments. Des injections, qui rétrospectivement, ne protègent pas contre l’infection et la contamination, mais qui, contrairement aux publicités, sont à l’origine de sévères désordres dans bien des cas mortelles !

    Qui dénonçait ces abus plus que visibles ?

    La presse, les médias gouvernementaux, les politiques, les médecins ?

    Et actuellement s’en suit, les mêmes allégations mensongères et perfides au sujet d’une guerre entièrement fabriquée !

    1. Votre blog, chère Madame, est décidément le repère des illuminés qui ne comprennent rien à rien et qui colportent des théories fantaisistes et dangereuses…. Le Sieur Corto en est un exemple …

    2. Merci Monsieur Corto, vous illustrez à merveille les propos de Mme Sandoz, c’est à dire la dangerosité d’internet et des réseaux sociaux. Fakes News, mensonges, lavage de cerveau, nouvelles à sensations……..

  3. Nous pourrions également parler de l’adiction que les gouvernants subissent vis-à-vis de cette postérité instantanée et qui sont les médias, le joujou préféré de nos politiques, dès lors, où sont les contre-pouvoirs ?

  4. Pour commencer, je crois que le manichéisme et la diabolisation ne servent que les manipulateurs. Et dans l’univers numérique, on trouve de tout, même des serpents à sonnette. Chacun ne devrait-il pas se renseigner, se montrer actif et se protéger au mieux? Il y eut dans l’histoire des sciences des exemples de “pare-feu” imaginés en même temps que des découvertes déterminantes. Tout au moins des individus brillants, bienveillants, capables d’anticiper les dangers et les conséquences désastreuses d’une invention. Prenons l’exemple du physicien Enrico Fermi, créateur du premier réacteur nucléaire. Avant de poursuivre ses travaux aux Etats-Unis, laissant derrière lui à Rome le petit groupe de collègues penchés sur la fission de l’atome, il avait bien “détecté” celui qui avait la capacité scientifique de démontrer combien le monde était désormais sous la menace d’une catastrophe à grande échelle. Ce génie, hélas, disparut. On pourrait aussi évoquer Adriano Olivetti… les promesses humanistes de son entreprise… et comment IBM y mit un terme. Pour rester sur le premier exemple, lire La Disparition de Majorana (La scomparsa di Majorana) de Leonardo Sciascia, trad. Mario Fusco, nouvelle éd. Allia, 2020. Une enquête sérieuse, en peu de pages, au coeur même de votre sujet.

    1. Chère (si je puis me permettre) Marlyse, nous pourrions aisément remonté jusqu’à Galilée, lui même italien, pour comprendre que dans des temps pas tout à fait révolus, la sentence était plutôt lourde, même pour ceux qui ne faisaient que confirmer que la terre est sphérique !

      1. Ce n’est pas le propos. On parle de nécessité de pare-feu à imaginer pour limiter les développements nocifs d’une découverte scientifique. Galilée n’a pas créé de quoi faire exploser la terre.

  5. Chère Madame,
    Encore une fois, voilà une analyse exacte de l’état de notre monde moderne. Que faire ? N’est-il pas trop tard ? Internet, un invention extraordinaire, un progrès indiscutable, mais ne s’agit-il pas là la production d’un apprenti sorcier comme vous le suggérez judicieusement ? Il est constaté aujourd’hui que ses effets pervers sont la destruction de l’humain et son remplacement par le robot. L’Intelligence Artificielle est une réalité technique mais, comme le disent les Américains eux-mêmes «garbadge-in, garbadge-out», elle est de création et de contenu humain et donc sujette aux mêmes erreurs et manquements ! En réalité, et n’en déplaise à la bien-pensance dominante, l’Internet est l’instrument mis en place et utilisé par les promoteurs du manichéisme bipolaire, du mondialisme et de l’hégémonie néo-colonialiste des Etats-Unis. Trop tard !

    1. Internet est à l’origine un projet du Département américain de la Défense qui devait permettre aux états-majors des forces armées U. S. de rester en communication en cas d’attaque nucléaire au plus fort de la guerre froide. C’est donc à ses débuts tout le contraire d’un système de communication de masse. A cette époque, Internet ne servait en effet qu’à un cercle fermé de chercheurs à partager leurs travaux. J’étais étudiant et stagiaire en journalisme en Californie quand ses premiers essais ont été menés entre deux universités de cet état et me souviens très bien des moyens dérisoires dont ils disposaient pour mener à bien leurs essais. Ce n’est que dans les années 1990, quand le réseau des réseaux, comme on l’appelle, a été rendu public et commercialisé, qu’il est devenu ce qu’il est aujourd’hui,

      Mais comme ce système est décentralisé, au contraire de l’opinion reçue nul n’en a le monopole, pas même les GAFAM. Les principaux serveurs du réseau et les supercalculateurs des géants du Web eux-mêmes fonctionnent sous le système d’exploitation Linux, qui est un logiciel en source libre, et non sous un système propriétaire. Ce sont ces derniers qui sont contraints de plus en plus à s’adapter aux réalités du logiciel libre et non l’inverse. Si vous utilisez Windows 11, par exemple, vous aurez constaté qu’il a toujours plus recours à des logiciels libres. ce qui est d’ailleurs, comme pour Amazon AWS qui fait de même, une malhonnêteté crasse dans la mesure où, comme d’autres géants du Web, il profite du travail des programmeurs de logiciels libre, qui sont dans leur grande majorité bénévoles.

      Pourquoi ne vous mettriez-vous pas à votre tour à Linux?

  6. Débranchez internet, et venez vous promener au soleil sur la place du marché, au contact de vrais gens.

    Loin des réseaux, le corona-scepticisme peine à convaincre en Suisse

    En Suisse, par-delà les réseaux sociaux, les anciens opposants et opposantes aux mesures sanitaires ont de la peine à s’installer dans le paysage politique. Dimanche, la liste “Debout la Suisse” n’a récolté que 2,2% des voix lors des élections cantonales zurichoises. À peine mieux que lors des élections bernoises de l’année dernière.

    Pourtant, le mouvement “Debout la Suisse” peut se targuer d’un héritage prestigieux. Il est issu de neuf collectifs citoyens, dont les Amis de la Constitution qui ont réuni des milliers de gens dans la rue durant la pandémie et qui ont convaincu 38% des votants lors du dernier référendum contre les mesures sanitaires.

    Ce résultat de 2,2% n’est toutefois pas anecdotique. C’est presque autant que certaines formations établies comme l’Union démocratique fédérale ou le Parti du Travail. Mais ça reste loin des 10% prophétisés par certains observateurs pendant la pandémie. En cause: un programme flou, articulé autour de la “défense des libertés”, un positionnement changeant de ses candidats et candidates sur l’échiquier politique, et la concurrence de l’UDC, qui formule le même type de discours et qui est passé maître pour canaliser les formes les plus variées de défiance envers les autorités.

  7. … je me permets d’ajouter à mon commentaire ci-dessus qu’on peut aussi, surtout si on a des jeunes à la maison, s’adresser à une coopérative comme Itopie. Depuis plusieurs années à Genève, il en existe une depuis quelques mois aussi à Lausanne. Propose à des prix modiques revente d’appareils revalorisés (seconde main), accessoires, installation y compris à domicile, configuration, protection des données. Fair Trade in matières premières, pas de travail par les enfants. insertion et formation professionnelle. Savoir-faire développés en entreprise également. Conseils pour l’école. Personnellement j’ai opté pour cette solution et je suis entièrement satisfaite.

    1. En effet, quand on assiste à de telles omissions dans la communication encadrée par les grands groupes de presse, ne pas s’étonner si certains déraillent sur les bords !

      Durant ces dernières 3 années, la communication, provenant, tant de la presse que des organes politiques, ça a été catastrophique, après de simples constats basés sur la logique intellectuelle, la logique empirique et la logique scientifique, les discours étaient incompréhensible à un point que nous étions dans l’obligation de nous demander si il ne s’agissait pas d’une grossière manipulation visant à déstabiliser l’ensemble des fondements de nos valeurs essentielles ou le résultat d’un crétinisme meurtrier.

      Que personne ne vienne prétende que ces innombrables manoeuvres, parfois commerciales et dont les contours idéologiques ne sont plus à démontrer soient innocentes. Comme un méchant complexe associé à cette forme de jouissance lié au pouvoir de contorsionner la réalité et dont l’un des but consiste à de tester les limites de la crédulité collective.

      Ne pas prendre ces manipulations à la légère, ce sont des actes meurtriers !

  8. Ce blog est une source de grandes découvertes mises en valeur par Madame Sandoz, qui tente tant bien que mal de freiner les ardeurs démesurées de personnes voulant nous faire partager les fruits de leur intelligence, et évidemment elle goûte à ces fruits avant de se faire un avis sur leur effet bienfaisant ou néfaste, sachant qu’elle ne mesure pas tous les risques car parfois le bon goût cache des effets pervers même si le producteur est honnête ! C’est un gros travail, et il faut songer aussi à tous ces fruits confits bourrés de sucre qui font grossir : « Merci Madame Sandoz, félicitations ! Vos articles sont des délices de lucidité, en remerciements je vous offre un pot de mes figues caramélisées maison ». Et les grosses bouteilles de liqueurs substantielles qui saoulent et que nous tendent régulièrement certains lecteurs ? Madame Sandoz sait bien que nous n’allons pas chaque fois partager en buvant au goulot, mais ne pourrait-elle pas quand même créer un mini-moratoire afin que la grande épicerie propose des aliments plus vrais, plus simples, moins étudiés, un peu comme la Migros du passé ? Et nous pourrions alors nous aussi mieux nous fier au goût et se sentir rassurés sur notre santé, sans avoir besoin de faire l’analyse du véritable contenu.

  9. Soeur Suzette, rappelez-vous quand nous dormions sur des paillasses en herbe dans notre belle grotte, tous quasi nus et proches pour se tenir chaud.
    Comme la Vie était belle, avec tellement de bons moments lorsque vous deviez tuer le cochon au silex et verser son sang dans un bol en terre cuite pour ensuite…….
    Nous devrions vraiment retourner au bon vieux temps, mais pas si lointain que ca avec les écolos qui veulent supprimer les centrales Nuke et compter sur Dieu Eole et Dieu Hélios pour trouver assez d’énergie pour vivre.
    Espérons qu’ils récitent les bonnes paroles lors de leurs incantations devant le Temple de Dieu Kratos au centre du village de Bär.
    Allons prier nos Dieux bien aimés pour que 2023 soit le début du retour aux grottes.
    Va en Paix ma Soeur Suzette.

  10. Le moratoire n’est plus possible. Dans quelques années nous allons découvrir à nos dépens que les Majors d’Internet vont augmenter les prix pour absorber 15% de nos revenus puisqu’il serait quasi impossible de ne pas utiliser leurs services (banques, mobilité, études, renseignements, etc.) Souvenons-nous de Microsoft avec ses programmes incroyablement efficaces et bon marché au début. Petit à petit ils ont multiplié leur prix par 10, voire plus et ça marche car nous en sommes dépendants.

  11. Le questionnement est la piété de la pensée !
    Plus l’état (le pouvoir) à peur et plus il cherche à se renforcer, le totalitarisme apparait que les dirigeants on peur, maintenant, pourquoi devraient ils avoir peur ?

    Ils ont peur, car ils ont mal agit et la peur est mauvaise conseillère !

    Dès lors, les peurs sont instrumentalisées, nous sommes entrés dans le temps des peurs. Dans un monde inversé, le vrai n’est plus qu’un moment de faux. Dès lors, le simple fait de poser de simples questions ébranlent l’édifice, attention, les combats de dernière garde sont les plus sanglants !

    Le rationalisme face au pouvoir totalitaire, la chasse aux individus, aux personnes, opposer la personne à la communauté, face à cet ensemble de communautarismes soumis. Pire, des communautarismes conformes à une pensée dominante, à la doxa ambiante et imposée.

    Les révoltes, les rébellions ont existé bien avant l’avènement des technologies internet, et nous pouvons nous poser la question, quand à savoir, si les pouvoirs (politiques, idéologiques) n’ont pas implémentés des technologies manipulables, cet outil laissant entrevoir une forme de liberté infinie, n’est il pas une tentative technologique de canaliser les individus, de renforcer le grégarsime ?

    Un outil de contrôle sournois et efficace permettant certes, le désenclavement d’une part et qui d’autres part, permet d’isoler, grâce à des algorithmes sophistiqués les paroles “dissonantes”.

    Autre problème ; Les “élites” ont été substituées par ces systèmes technologiques, les politiques et pouvoirs en place n’ont ils pas été remplacés par ces machines ?

    Les élites au pouvoir ont mis en place ces systèmes dans le but de mieux contrôler les masses, mais, est-ce que ces machines n’ont elles pas remplacés ces élites, ces machines, si développées technologiquement soient elles, ne sont elles pas, elles mêmes, totalitaristes, et en premier, envers ceux qui les contrôlent ?

    Le retour à l’ordre naturel, aux lois de la nature, reprendront leur place, aucun doute !

  12. “mais permettent aussi de couper de la vie toute une génération dépassée par cette technique et profondément méprisée par les thuriféraires d’un progrès qu’eux-mêmes ne maîtrisent pas.” écrivez-vous Madame Sandoz….mais pas de problème , un peu de patience ,les thuriféraires qui piaffent d’impatience seront bientôt satisfaits : cette “vieille” génération – la mienne- est bientôt éteinte.. Le covid , son vaccin y ont bien contribué..

  13. Faudra expliquer comment, dans un monde interconnecté, fonctionne la transmission des valeurs fondamentales ?

    On peut se douter qu’il y aura des frottements, des violences !

    Un bouleversement que seul le temps pourra traiter, mais qu’est ce que ces nouvelles technologies nous réservent pour le futur, à peine affranchis de Twitter, Facebook et. que nous nous retrouvons face aux méta structures cadencées par des “intelligences” artificielles. L’humanité n’en est qu’au début de cette aventure et cela n’empêche pas certaines nations de se retrouver dans des guerres de tranchées.

    Ces conquêtes du 21ième siècles n’ont pas vaincus l’isolement de ces soldats, aujourd’hui, enterrés dans leurs tranchées.

    L’avoine possède une chaine ADN 2 fois plus longue (complexe) que celle des humains !

  14. Tout est devenu beaucoup plus compliqué et ce que l’on pouvait faire à condition de persévérance en 2017 pour installer des logiciels prend un temps énorme en 2023 ! Je viens d’en faire l’expérience, mais OUF j’ai réussi à corriger le problème. Et mon imprimante fonctionne à nouveau ainsi que la numérisation des documents. Il faut tout noter pour la prochaine fois …

    1. Il faut comprendre, Madame Herzog que les améliorations qui vous bloquent dans l’installation de votre imprimante Wifi, (sans câble), provient directement des recherches implémentées dans le militaire.

      Ce que vous avez expérimenté aujourd’hui avec vos drivers et logiciels d’installation ne sont rien d’autre qu’une sorte de démocratisation des applications qui hier contrôlaient des missiles, drones et autres bijoux meurtriers et c’est microsoft et ses sous-officiers qui “démocratisent” les découvertes militaires d’hier, les adaptent et les commercialisent, vous doutez bien que ces séquences doivent être filtrées afin de ne pas servir les progrès de potentiels ennemis, donc, leur tâche de démocratisation consiste à réduire leurs capacités potentielles. C’est pour cette raison que l’informatique “dernier cri” dédiée au peuple sera toujours boiteuse. Cette explication est plus que lapidaire, mais pas totalement insensée.

      Madame Herzog vient d’installer sa nouvelle imprimante/scanner, elle l’a connectée sur son ordinateur via Wifi, mais maintenant elle peut placer son imprimante dans une autre pièce, elle peut y brancher d’autres ordinateurs, son smartphone et peut être même sa machine à laver également équipée d’une interface wifi domotique et ordonner à sa machine à laver d’imprimer un rapport directement depuis une interface comme son smartphone, elle pourra connecter (un jour) n’importe quel appareil ménager ou même sa voiture. Toutes ces liaisons sont coordonnées, sécurisées, répertoriées, validées, identifiées et authentifiées et tout se passe dans les airs, exactement comme le sont les avions de combat, les hélicoptères, les pièces d’artillerie, les batteries de missiles, les radars et les postes de commandement et de coordination !

      C’est pour ça qu’envoyer des chars allemands, américains, anglais et autres en Ukraine est voué à l’échec. Car sans un dispositif de coordination compatible entre les systèmes de traitement des données, rien ne fonctionne et diminue les capacités de combat de 90% !

      Un peu comme quand vous utilisez un ordi Apple et que vous voulez installer une interface Windows !

      1. A Corto: Vos suppositions sont totalement erronées. Ma dernière panne est probablement due à une mise à jour de Windows et de certains programmes liés au fonctionnement de mon imprimante. Ces mises à jour sont très agaçantes ! Et je ne suis pas tombée dans le piège en allant acheter une nouvelle imprimante ! Alors que la mienne est très robuste et en plus munie d’un câble USB, indispensable. Je n’achèterai jamais une imprimante Wifi. Si Internet ne fonctionne pas, alors on ne peut plus imprimer, ni scanner un document … Quel progrès ! En installant des drivers à jour, j’ai pu résoudre le problème.

  15. La censure sur Internet en Suisse romande est très efficace. Quand j’ai publié début juin 2021 un article sur mon blog de la TDG critiquant l’article d’un journaliste de 24 Heures, mon blog « Egalité des citoyens face aux lois », créé en 2013, a très rapidement été fermé … par le responsable des blogs, journaliste ne supportant pas la liberté d’expression !

  16. Mes emails mentionnant la vérité dans certaines affaires dérangent les citoyens intouchables et probablement ceux qui les protègent … Depuis mars 2022 je ne peux plus envoyer d’emails depuis mon adresse email habituelle… Par contre je continue à en recevoir. La société qui gère l’hébergement de mon site Internet et mes emails ne répond ni à mes téléphones, ni à mes lettres … depuis mars dernier ! Pourtant j’ai payé la facture pour 2022 début février 2022. Sur Internet en Suisse romande, nous subissons la censure de plein fouet. Quelqu’un disait : « La censure n’existe pas en Suisse, mais elle fonctionne très bien » !

  17. Malheureusement, il n’y a pas de réelle volonté de réguler Internet et notamment les réseaux sociaux. Hier encore, nous apprenions que Elon Musk avait déclaré son intention de contrôler l’âge des utilisateurs de Twitter. Bien entendu, chacun sait que c’est un leurre puisqu’il est très facile de se créer un faux profile et une fausse identité. Il y a eu en effet ces dernières années, de bonnes intentions, certaines personnes ont été engagées pour un salaire de misère afin de contrôler les images choquantes ou les propos choquants qui sont postés sur le Net. Mais c’est une goutte d’eau dans l’océan, tant ces images sont nombreuses et ceux qui les contrôlent en nombre ridicule. Je crois malheureusement que la technologie a dépassé ses créateurs et surtout les utilisateurs que nous sommes. Cet outil qui aurait pu, qui aurait dû enrichir notre univers, faciliter nos recherches s’est perverti au fil du temps et personne ne sait comment y remédier.

    1. Chantal, je pense que ça fait bien longtemps que chaque fois que vous ouvrez votre ordi , que vous êtes systématiquement identifiée, leurre ou pas leurre !

      Sauf si vous achetez un nouvel ordi, que vous vous inscrivez avec un numéro de tel qui ne vous relie en rien avec un opérateur et que vous vous inscrivez depuis un wifi collectif (bistrot etc.), dans ce cas, vous pouvez peut être rester 10 minutes sans être identifiée, mais à condition qu’après avoir ouvert votre ordi et téléphone, que vous ne soyez pas filmée par une caméra qui vous identifie par biométrie !

      La réalité est, notamment avec google et autres, qu’ils identifient tout ce qui bouge en une fraction de seconde, chaque personne qui passe devant une caméra, même une caméra à 3 balles dans un magasin de porcelaine, est identifiée et reconnaissable. De plus, ce ne sont pas des humains qui regroupent ces informations, mais des algorithmes très efficace !

      Donc, pour vous répondre, non, vous inscrire avec une identité factice ne vous met pas à l’abri d’être identifiée, d’être cataloguée, d’être quantifiée dans des échelles sélectives et d’être suivie centimètre par centimètre !

      Désolé

  18. sujet au combien intéressant ! et cet article provoque des avis divers … exprimés….

    Merci à son auteur !

    Mais sait-on encore débattre ?

    le voulons nous encore dans nos sociétés ?? avec calme ??

    j’ai quand même bien envie de mettre un lien au sujet du mot complot, complotistes… tant “exploité” ces dernières années hélas!! exploité plus à la division qu’à la concertation d’ailleurs….

    pour ceux qui aurait la curiosité d’aller voir…… et de l’employer non sans cesse,… comme il l’a été d’une trainée de poudre… malicieuse !

    ttps://www.littre.org/definition/complot

    car nous sortons de plus de deux ans de difficultés par TOUS partagées…. et se repancher calmement sur ce mot son origine etc peut permettre d’enlever enfin la tension … et de l’employer en d’autres circonstances…. déjà !

    diviser est facile … rassembler beaucoup moins !

    et derrière un écran, il faudrait être comme si nous avions la personne en face ! souriant(e) et juste dans sa réplique au niveau du langage ! pouvant ainsi poursuivre un échange qui ne peut que nous développer mutuellement !

    Merci Madame pour vos articles sur différents sujets et vous les maitrisez !!

    et quand bien même nous ne partagerions pas vos idées, puissions nous au moins parfaire notre langage

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *