Cette fois, c’est trop!

Est-il normal qu’un pharmacien informe le pharmacien cantonal qu’un médecin pratiquant a prescrit à un de ses patients un certain médicament en rapport avec la covid-19, que le pharmacien cantonal informe de cela le médecin cantonal et que ce dernier téléphone au médecin en cause en lui interdisant de prescrire ledit médicament dont beaucoup de médecins pratiquants affirment qu’il a fait ses preuves ?

Il est vraiment temps que l’on essaie de comprendre pourquoi tout effort médical de soigner un malade covid au tout début de la maladie par des moyens médicalement connus est interdit, pourquoi une personne mise en quarantaine par téléphone ou SMS, ou pire, en isolement, n’est pas informée de ce qu’elle pourrait faire de valable dès les premiers symptômes covid, afin d’éviter une aggravation.

Pourquoi est-ce que tout médecin en exercice qui, en cas de covid d’un de ses patients, essaie d’indiquer des solutions existantes est traité d’âne bâté, de farfelu ou interdit de prescription, voire de publication, bientôt peut-être de pratique ?

Je ne suis ni complotiste, ni membre d’une secte, mais j’aimerais savoir pourquoi, en relation avec cette pandémie, on vit une telle rage et un tel mépris envers toute personne du corps médical ou pharmaceutique qui propose des soins et des remèdes autres que le vaccin ? On vaccine à tours de bras, la plupart du temps sans précaution préalable et sans assumer la moindre responsabilité personnelle, mais on interdit à un médecin qui connaît son patient de lui prescrire un remède en assumant tout normalement sa responsabilité personnelle et professionnelle. Il y a, ma foi, quelque chose qui cloche !

 

 

 

Les deux pouvoirs

La population mondiale est totalement soumise, actuellement, à deux puissances : celle des GAFAM et celle des producteurs de vaccins anti-covid.

Les détenteurs du pouvoir par la toute-puissance psychique

Les GAFAM exercent un pouvoir psychique, asservissant les esprits à leur insu en leur fournissant les plaisirs y compris techniques dont ils rêvent et en s’appropriant à leur insu leurs algorithmes pour en faire du profit. Ils tiennent en main la source d’une maîtrise absolue des personnes. Mais ce pouvoir-là n’est pas encore perceptible physiquement. Il se développe dans l’ombre. On croit en avoir le contrôle par d’éventuelles lois.

 Les détenteurs du pouvoir par la toute puissance physique

Les producteurs de vaccins anti-covid, eux, tiennent en leurs mains la liberté de 8 milliards d’êtres humains, décidant, par leur production et leurs livraisons, du rythme auquel les frontières pourront se rouvrir et la vie reprendre dans les différents pays.

Et comme les vaccins sont la clé de la sortie de la pandémie, les producteurs peuvent décider du nombre de doses efficaces, de la fréquence à laquelle il faut renouveler le traitement, des exceptions éventuelles, etc….

Pour l’instant, ils affirment que les vaccins sont efficaces contre les corona mutants, ou du moins pour éviter les formes plus graves de la maladie. Mais il suffira d’instiller un petit doute pour que l’on resserre les étaux.

Comment ne pas être inquiet de constater que le retour à la liberté et à une vie « normale » dépend exclusivement de vaccins dont la production – et peut-être l’efficacité – échappe totalement au contrôle politique ?