Dis-moi qui est ton déontologue et je te dirai qui tu es

Ssi l’on en croit Fathi Derder dans le Temps du 4 avril, il existerait, en France, « un déontologue parlementaire ». Défense de rire !… ou de pleurer.

Cet excellent article de M. Derder avait-il été livré en retard pour le 1er avril ou rapporte-t-il des faits exacts ?

Dans « l’îlot de cherté » qui, selon certains,  qualifie la Suisse, je parie qu’aucun parlementaire ne coûte aussi cher qu’un parlementaire français. Est-ce parce que nous n’avons pas de déontologue parlementaire ou parce que nos parlementaires ont assez de bon sens pour ne pas croire à la gratuité de certains cadeaux, en politique. La morale et le bon sens coïncident parfois quand ils sont simplement basiques.

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

Une réponse à “Dis-moi qui est ton déontologue et je te dirai qui tu es

  1. Il vaut mieux avoir des députés bien rétribués tels que des employés diplômés mais sans droits à des rentes de situation. La tête de l’État fait partie d’une autre catégorie. Mais il ne faut pas exagérer pour leur attribuer de hauts revenus .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *