Si c’est vrai, c’est criminel

« Officiellement, ce ne sont que des <<raisons médicales>> qui incitent les hôpitaux à ne plus bouleverser leur fonctionnement habituel au détriment des patients non covid. Mais en aparté, l’on murmure que des motifs économiques dictent aussi cette politique ».

Le Temps de ce 7 décembre (p. 3 « Pourquoi les hôpitaux hésitent à ouvrir des lits covid ») révèle que c’est une bisbille financière entre la Confédération et les cantons qui semblerait à l’origine du manque de lits covid.

Si c’est vrai, si, alors que des spécialistes des pandémies annonçaient des 3e, 4e 5e vagues, donc incitaient les hôpitaux à s’y préparer, ces derniers non seulement n‘ont rien fait pour retenir ou trouver du personnel  mais, sous prétexte de mauvais défraiement par la Confédération, ont strictement maintenu bas le nombre de lits de soins intensifs ; si les mesures liberticides anti-covid continuent d’être dictées essentiellement par la crainte de la surcharge des hôpitaux, alors il y a, pardon, des esprits criminels. On ne met pas en danger la scolarité et la formation des jeunes, on ne conduit pas à une attitude suicidaire des centaines d’adolescent désespérés, on ne tue pas la vie culturelle, la santé physique d’une population empêchée de faire du sport, l’économie d’un pays, parce qu’il y a un bras de fer financier entre deux entités politiques alors que l’une de ces entités, notamment, n’hésite pas à voter des milliards pour compenser les dommages économiques que cause son entêtement.

Et pendant ce temps, le Temps du 12 octobre 2021 (p. 12) a pu titrer « L’insolente santé des fournisseurs suisses de l’industrie pharma » et publier : « On sait à quel point les industries chimiques et pharmaceutiques sont cruciales dans la production de richesse helvétique puisqu’elles représentant environ la moitié de nos exportations de marchandises contre moins de 15 % pour le secteur de l’horlogerie et de la bijouterie, par exemple ».

Y a-t-il un lien entre le chantage au manque de lits d’hôpital, la vaccination bientôt obligatoire, l’interdiction de pratiquer faite à certains médecins qui se permettent de rappeler que les vaccins ARN ne sont qu’en phase III expérimentale et que les patients doivent en être avertis pour donner leur consentement éclairé, les moqueries et les insultes adressées aux praticiens qui soignent leurs patients avec des traitements immédiats peu coûteux – à croire que, pendant des années, nos facultés de médecine ont délivré des titres à des imbéciles, ce qui n’est évidemment pas à l’ honneur de nos facultés ni susceptible d’asseoir leur crédibilité. Sans parler de professeurs prestigieux, à l’étranger, qui ont dû être nommés à des postes importants par des ânes pour qu’on doive les démettre brusquement de leurs fonctions.

Ce lien n’est-il qu’une bisbille financière entre la Confédération et des cantons ? Cette fois, il faut absolument savoir à quoi s’en tenir ! C’est une question morale. C’est une question vitale.

 

 

 

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

683 réponses à “Si c’est vrai, c’est criminel

  1. La pénurie de personnel soignant dans les hôpitaux de Suisse-Romande est une vaste farce. Les frontaliers sont prêts à faire 2 heures de route pour venir gagner 4x le salaire français.

    1. La Suisse Romande est toujours au risque de se voir confrontée à la réquisition du personnel sanitaire qui est déjà employé. Dès lors modération et discrétion sont de rigueur. Sans compter que, de plan blanc en plan blanc, le personnel français ne peut pas démissionner. Enfin, le personnel des soins intensifs français qui a pu démissioner n’a pas hâte d’ y retourner, même en Suisse.

    2. Bonjour Jean-Pierre Hirschi, mais absolument. Merci. J’ajouterai ” champion(ne)s toutes catégories pour se mettre en arrêt de travail à la moindre minuscule contrariété”…. C’est une mode que nous avons hélas importée à nos dépends, qui s’est instillée doucement mais très sûrement. On ne raconte pas des bobards à de vieux routards avec expérience énormissime depuis l’intérieur du sérail ! Portez-vous bien. eab

    3. Il faut remettre l’église au milieu du village:
      – il n’y a pas assez de personnel soignant avec la formation de soin intensif et ce manque se fait aussi sentir dans les pays voisins. Soyons très heureux que la France ne réquisionne pas les infirmières frontalières.
      – les vaccins anti-COVID sont autorisés à la commercialisation et sont évalués par la commission de vaccination; ils ne sont donc pas en Phase III même si il y a des études cliniques de Phase III comme pour de très nombreux thérapeutiques déjà mis sur le marché. Un médecin qui affirmerait que les vaccins mRNA sont expérimentaux ferait preuve d’incompétence.
      – l’hydroxychloroquine et l’ivermectine n’ont aucune efficacité prouvée contre le COVID dans des études randomisées et contrôlées (oublions un certainn fraudeur d’ailleurs condamné avec un blâme). Au contraire, la cortisone qui n’est pas chère, hors brevet est largement utlisée dans les hôpitaux. Un médecin qui recommenderait les traitements ‘hydroxychloroquine et d’ivermectine à des patients covid manquerait à la déontologie.
      – affirmer que les Facultés de médecine suisses ont délivré des titres à des imbéciles est une insulte pour les nombreux médecins qui continuent de soigner y compris les biens trop nombreux non-vaccinés aux soins intensifs.
      – tout ce post commence avec un “SI” et avec des si, on met Paris en bouteille.

      Si Madame Sandoz doute de mes propos, je l’invite à me contacter afin que je lui fournisse les sources de mes propos et lui organise une visite dans des soins intensifs de Suisse Romande.

      Luc Otten, médecin et biologiste

      1. @Luc Otten
        Vous parlez de la cortisone dans votre commentaire. Deux de mes connaissances m’ont en effet informée qu’il leur avait été prescrit de la cortisone suite à des difficultés respiratoires qui sont survenues après quelques jours d’état grippal. Dans les deux cas, c’était après une semaine de mal-être. Cela leur a évité des complications supplémentaires et une hospitalisation. La question que je me pose depuis pas mal de temps, c’est pourquoi les médecins ne la prescrivent pas dès les premiers symptômes. Il a été relevé souvent sur ce blog que les personnes qui s’adressent au service cantonal sont livrées à elles-mêmes et on leur conseille de prendre du paracétamol et de rester à la maison. Est-ce que ce ne serait pas un moyen efficace d’éviter des hospitalisations ? Il est à déplorer également que les médecins interviewés sur nos ondes ne mentionnent quasiment jamais la cortisone comme médicament efficace.

        1. Il existe une réticence à prescrire des corticostéroides trop tôt dans la maladie car cela est de nature à abaisser les défenses immunitaires. Dès lors on les prescrit plus tard lorsque l’on atteint la phase de surréaction du système immunitaire (si une telle phase existe).

          Je vous réponds car je suis effrayé à l’idée que tous saute de manière précoce sur ce médicament et que le Dr Otten tarde à vous répondre.

          1. @CEDH
            Je vous remercie pour votre réponse. Je ne pense pas que les gens vont se précipiter pour se procurer de la cortisone.

          2. Il serait bien qu’il y ait une réticence à prescrire les nouveaux vaccins aux enfants!
            Il n’en est rien.
            Swissmedic a approuvé aujourd’hui leur prescription aux 5-11 ans:
            ttps://www.swissmedic.ch/swissmedic/fr/home/news/coronavirus-covid-19/covid-19-impfstoff-pfizer-biontec-kinder-5-11-jahren-genehmigt.html

          3. Des quantités de pseudo-asthmatiques, p. ex. les skieurs de fond norvégiens, prennent des produits de ce genre, avec l’appui de médecins qui considèrent qu’on souffre d’asthme si la gorge brûle après un effort intense par temps très froid.
            A voir toute les médailles qu’ils gagnent, cela n’impacte pas trop leur santé !

          4. Vous confondez. En les circonstances que vous décrivez il n’est pas fait usage de corticostéroïdes par os (systémique).

        2. @CEDH,
          merci pour votre rapide et excellente réponse à Chantal
          @Chantal,
          L’infection SARS-CoV2 a au début une phase de réplication intense des particules virales qui induit très rapidement une réponse immunitaire type “innée”. C’est “l’état grippal”. Dans une 2e phase, il y a en quelques jours une phase inflammatoire et la réponse immunitaire “acquise” (anticorps et cellules) en cas de primo-infection.
          C’est dans cette 2e phase et non la 1er phase qu’on peut donner des anti-inflammatoires dont la cortisone. Ces traitements ne doivent être administrés QUE sous supervision médicale !
          @CEDH merci pour une contribution excellente de plus
          PS:
          Je n’ai pas de lien d’intérêts avec la pharma ou une quelconque entreprise de vaccins anti-infectieux (ni dans le passé).

          1. Mon père de 85 ans a été renvoyé à la maison après un test positif, et on lui a dit qu il fallait prendre du tylenol pour sa fièvre ( janvier 2021)et si ça n allait pas mieux de revenir,sauf qu il a manqué d oxygène,il était plus qu à 84%quand je suis allée le trouver et que si je l avais pas amené à l hôpital pour être simplement ventilé, il serait mort seul dans son lit.bravo la médecine et heureusement que j avais suivis des sites qui expliquaient les complications possibles,car autrement même moi je serais passée à côté de ce détail.J ai eu covid, j ai été mal 10 mois avec divers symptômes, je me suis soignée seule et maintenant je vais bien.
            Des amis autours de moi on bénéficié de traitement qui les ont empêchés d aller encombrer les urgences. J’ ai la chance depuis 2 ans de ne connaître aucune personne décédée du covid alors que le 70%de mon entourage l a eu , et je ne suis pas une Hermite.
            Je vous souhaite à la médecine d être un peu plus humble et à l écoute des gens. Et d arrêter de nier certaines évidences.
            Bonne santé et bonnes fêtes de fin d’année

          2. @LUC OTTEN
            Merci pour votre réponse très claire concernant la prescription de cortisone. En ce qui me concerne, je n’ai jamais fait mention de lien d’intérêts que vous auriez avec la pharma et je trouve intéressant sur ce blog que chacun puisse s’exprimer grâce à Madame Sandoz. Très bon week-end à tout le monde.

        3. Je vous conseille à tous d’acheter un oxymètre dans une pharmacie ou dans un magasin spécialisé en produits médicaux. Cet appareil que l’on fixe au bout du doigt permet en quelques secondes de connaître le taux d’oxygénation de la personne malade et d’agir en conséquence. Il coûte environ 60.- CHF. Encore plus important à mon avis que d’avoir un thermomètre ! Cordialement.

      2. Atteint du Covid, j’ai pris un traitements d‘hydroxychloroquine et d’ivermectine. Pour ma part, ça a fonctionné à merveille et ne peux que remercier mon médecin.

        Au début maux de tête, forte toux, la totale. Avec le traitement, ça a été rapidement mieux et j’ai terminé le covid comme sur des roulettes.

          1. @Chlara

            Donc vous pensez qu’il faut laisser crever les gens sans les soigner.

            Et ce d’autant plus que la preuve est faite que le vaccin ne protège absolument pas.

          2. A Chlara, Vous êtes mal renseignée. Certains médecins acceptent de prescrire ces médicaments précoces très efficaces. Ils le font car ils ont pu vérifier en 18 mois que ces médicaments permettaient de soigner leurs patients !

      3. Je suis choquée de vos commentaires et en même temps pas surprise.
        Pourquoi oubliez-vous de donner vos liens d’intérêts avec les firmes pharmaceutiques?
        Oubliez-vous de préciser que vous avez travaillé comme analyste financier,
        et comme directeur d’exploitation (COO) et responsable de la recherche chez Phi Pharma, une
        start-up qui possède des bureaux à Genève et son siège à Sion.
        Comment donner crédit à vos propos alors que vous êtes juge et partie

        1. Le procès fait au Dr. Otten est injustifié, notamment au vu de la teneur de sa prise de position. D’ailleurs il est assez transparent puisque ce que vous dites est exposé sur son blog.

          1. Injustifié, vous y aller fort, comment pouvez-vous croire une personne qui reçoit de l’argent des pharmas. Il ne dira jamais le contraire de ceux qui le payent.
            Se base-t-il sur la fausse étude du Lancet pour prétendre que l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas? Pourquoi dans certains hôpitaux des malades sont soignés avec l’hydroxychloroquine ou L’ivermectine et d’autres sont renvoyés à la maison sans rien,
            seulement du doliprane ou du dafalgan ?
            Ceux qui reçoivent les médicaments adéquates guérissent très vite.

          2. Après maintes investigations, je suis quand même arrivé à la conclusion que, commandité ou non, vous êtes bien un infiltré. Ce que je ne comprends pas, c’est qu’ayant pris cause et fait pour ceux qui vous ont employé ou qui vous emploient encore, vous prétendez venir “discuter” avec des personnes qui n’ont pas vos certitudes et que vous nommez de manière peu imaginative, complotiste, conspirationniste, et dont le but est de trouver un minimum de vérité par de là les groupes d’intérêt. Dans les faits, c’est vous qui conspirez, en cherchant à mettre hors d’état de nuire ceux et celles qui pourraient mettre au grand jour ces intérêts. Or, parmi tous les autres participants, il y a ceux qui simplement hésitent à souscrire à votre thèse, non par conviction définitive, mais parce que les informations qu’ils reçoivent ou les expériences qu’ils vivent personnellement leur interdisent d’y souscrire les yeux fermés.
            Ceci dit, si vous n’aviez pas eu recours au sarcasme et aux attaques ad hominem, je n’ai aucune animosité contre vous. L’essentiel, c’est que vous m’avez beaucoup appris, comme à d’autres très certainement

          3. Merci Prof. Célis …. Je me suis même triturée la cervelle en imaginant que CEDH était à la solde du journal Le Temps, ou d’une autre instance glauque, afin de mesurer les tendances et volontairement provoquer des courants contraires, voire des scissions. Au début, bien sûr j’ai été piégée (pas de honte à le reconnaître) puis plus j’ai effectué des comparatifs inter-blogs, plus j’en pensé à un élément volontairement perturbateur à des fins bien précises qui ne sont pas d’emblée franchement claires ni libellées.
            Conclusions: pour ma part, CEDH est un esprit manipulateur pur et dur ….. néanmoins tout à fait agréable à lire et dont les références citées restent intéressantes quoique ….
            Écrit en vitesse avant de reprendre la route …. avec toute ma considération Prof. Célis.

          4. Les médicaments que vous citez ne sont pas efficaces. Un médecin qui vous dirait le contraire serait un charlatan, sauf s’il les prescrit comme placebo. Quant à l’étude rétractée du Lancet elle est stupide car l’hydroxychlorquine prescrite correctement pendant 5 ou 6 jours (il existe des contre-indications formelle telle le favisme) n’est pas dangereuse.Bref un excellent placebo pour ceux qui ne croient pas à l’eau bénite. Quel hôpital vous remet de tels médicaments ? Des noms ! Mais il est vrai que vous nous écrivez de France.

          5. @ CEDH
            Votre placebo à vous c’est le lockdown.
            Un placebo qui cause de gros traumatismes sociaux.
            Un nocebo social.

      4. @ Luc Otten

        Il est nombre de médecins incapables de déterminer la probabilité qu’un patient donné ait des IgG dirigé contre le Sars-Cov-2 lorsqu’un test de sérologie donne un résultat positif. Ils sont même incapables de comprendre que la question se pose. VPP, valeur prédictive positive, cela ne veut rien dire pour eux.

        Doit-on vous donner les références des massives erreurs des brillants postdoc de Harvard dans l’évaluation de probabilité en le domaine de la gynécologie ?

        Ce genre de fausse réponse quant à la valeur prédictive d’un résultat positif au test sida utilisé à l’époque (au siècele passé), réponse qualifiant de certitude ce qui n’était sûr qu’à 50 %, a tué.

        Question à un médecin. “Ai-je une carence en vitamine B12 ?”.
        Réponse ” Mais non Madame ménauposée vous êtes dans les normes, l’examen supplémentaire recommandé par le labo c’est pour se faire de l’argent.”
        Dans les normes la dame l’était, mais le risque absolu de carence était de 38 %.

        Aujourd’hui on distribue des certificats suisse de guéri de manière inconsidérée sur la seule base d’IgG. Qui en est responsable ? Politiquement on le sait. Mais encore ?

        Au sujet de lacunes de médecins :
        ttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5851391/

        Mais tout cela vous le savez parce que, après des années de recherche, ce n’est pas un domaine que vous ignorez.

      5. Tout comme Mme Sandoz vous aimez faire dériver le débat sur les extrêmes pour mieux discréditer ensuite. Je ne vois aucune mention de l’hydroxychloroquine dans son texte, d’autres traitements approuvés existent mais sont peu utilisés car chers (anticorps monoclonaux, antiviraux, etc) car ils sont chers.

        Il suffit ensuite de placer une signature marqué “médecin”pour attester que tout est vrai.

        L’article porte essentiellement sur le manque de place en S.I. Vous me semblez un peu éloigné du terrain dans votre startup. J’ai eu vent qu’il aurait été possible de prolonger les capacités supplémentaires, y compris de maintenir des intérimaires, mais qu’on a demandé de tout démonter une fois le vaccin disponible.

        Quand à la liberté des médecins, elle a été fortement réduite quelle que soit l’âge et l’anamnèse du patient. Certains préconisaient encore récemment un test d’anticorps mais ne le font plus suite aux directives récentes. Le rôle de conseil du médecin a été totalement court-circuité.

        Concernant la crédibilité du monde scientifique, voici quelques extraits:

        3.10.2021 Anne-Claire Siegrist, épidémiologiste: “la 3ème dose, je n’y crois pas”. Peu après, la 3ème dose s’ouvrait aux 65+. Elle récidive alors avec: “la 3ème dose pour tous n’est pas justifiée”.

        Cette erreur a conduit au retard de l’introduction de la 3ème dose en Suisse qui est en train d’avoir un impact sur la capacité hospitalière (regardez la courbe des 80+ vaccinés). Nous risquons un semi-confinement à cause de cela.

        (des boulettes comme ça, elle en a fait des dizaines cette année).

        Par ailleurs, la communauté scientifique Suisse a largement surestimé la capacité du vaccin en enrayer la contagion. Les mesures telles que le masque ont été levées pour les vaccinés alors que leur potentiel d’attraper et de transmettre la maladie était encore bien trop élevé pour contrôler le virus.

        La ministre de la santé VD affirmait encore récemment que le pass est une preuve de non-contagiosité. Cette croyance a conduit la population à l’imprudence et contribué à l’explosion de cas à laquelle nous assistons.

        D’ailleurs, l’instauration de la norme 2G n’a fait que confirmer au public qu’une fois vacciné, il y a très peu de risque d’attraper Covid (juste un rhume) et le transmettre. Or, on sait que c’est totalement faux aujourd’hui surtout avec le retard pris dans la 3ème dose. Cette erreur pourrait nous amener à un semi-confinement à Noël

        Je pourrais vous citer des centaines d’exemples, preuves et études à l’appui.

        Si le C.F. décidait d’aller trop loin, ce ne serait plus à des sonneurs de cloches auxquels ils auront à faire mais à des scientifiques qui commencent à penser qu’il faut parfois savoir reconnaître ses erreurs.

        1. Il n’existe pas encore d’antiviraux ou, plus exactement, la production US vient de commencer. La Suisse en a commandé. Je vous signale que le premier disponible (Merck) est d’une piètre efficacité (RRR 30%). Espérons que l’efficacité de celui annoncé par Pfizer (RRR 85%) se confirme. Conjugé avec une baisse de morbidité due à omicron, l’année 2022 s’annoncerait sous de meilleurs auspices.

          S’agissant des lits, le problème est que le personnel, notamment en soins intensifs, déserte, interimaire ou pas. Et c’est un cercle vicieux.

          Pour le reste, votre liste d’erreur est longue et malheureusement justifiée.

      6. Bonjour,

        Dernières nouvelles concernant le Professeur Raoult.

        ttps://www.lemonde.fr/planete/article/2021/12/07/le-professeur-raoult-blame-pour-sa-communication-pas-pour-son-traitement-a-l-hydroxychloroquine_6105056_3244.html

        Cordialement.

      7. “– l’hydroxychloroquine et l’ivermectine n’ont aucune efficacité prouvée contre le COVID dans des études randomisées et contrôlées (oublions un certain fraudeur d’ailleurs condamné avec un blâme).”

        Pour le fraudeur, vous parlez du Lancetgate, j’imagine ?

        Quand on veut abattre son chien, on dit qu’il a la rage. Ces traitements précoces ont été et sont toujours l’objet d’une guérilla d’études et de méta-analyses. Si vous êtes de bonne foi, vous ne pouvez que le reconnaître. Et qui s’impose, lors d’une guérilla ? N’est-ce pas toujours celui qui a le plus de moyens notamment financiers ?

        Si vous vous intéressez vraiment à ce sujet précis et que vous suivez la chronologie, vous constaterez de nombreuses incohérences et des décisions absurdes, les grandes études censées établir les faits ayant été arrêtées sans justifications ou faites avec des dosages inadaptés.

          1. Celle de Fiolet et al. d’août 2020 est poilante aussi. Une magnifique démonstration de cherry-picking. Pour le reste, je constate que vous n’avez pas d’objection sur le fond de mon commentaire.

      8. ” Y a-t-il un lien entre le chantage au manque de lits d’hôpital, la vaccination bientôt obligatoire, l’interdiction de pratiquer faite à certains médecins qui se permettent de rappeler que les vaccins ARN ne sont qu’en phase III expérimentale et que les patients doivent en être avertis pour donner leur consentement éclairé, les moqueries et les insultes adressées aux praticiens qui soignent leurs patients avec des traitements immédiats peu coûteux – à croire que, pendant des années, nos facultés de médecine ont délivré des titres à des imbéciles, ce qui n’est évidemment pas à l’honneur de nos facultés ni susceptible d’asseoir leur crédibilité. Sans parler de professeurs prestigieux, à l’étranger, qui ont dû être nommés à des postes importants par des ânes pour qu’on doive les démettre brusquement de leurs fonctions.”
        Vous reprochez à Madame Sandoz de traiter les médecins d’imbéciles et de discréditer la Faculté qui les forme par la même occasion. Êtes-vous certain de ne pas lire ce texte à l’envers de ce qu’il affirme ? Son contenu se situe à l’inverse de votre interprétation : à savoir que certaines autorités condamnent des médecins indépendants envers les décrets de nature politique, de n’être pas à la hauteur de leur titre. De grâce, ne jetez pas la pierre à ceux et celles qui, comme votre modeste interlocuteur, inclinent à défendre le corps médical, y compris lorsqu”il lui arrive de commettre une erreur. Il y a déjà assez de confusion dans ce pugilat dont je regrette le caractère exclusivement polémique.

        1. Vous rêvez, il n’y a plus d’études de phase III depuis le déblindage précoce. Ces études n’apporteront pas grand chose de neuf s’agissant des vaccins en question.

      9. Un simple constat, qui relativisera l’efficacité des vaccins proposés en Suisse:
        Du 3 octobre 2021 au 5 décembre, selon les statistiques suisses, voici le décompte des décès selon le statut vaccinal:
        Inconnus – 65
        Non vaccinés – 141
        Vaccinés – 170
        Partiellement vaccinés – 5

        La quantité de personnes au statut inconnu est absurde à l’heure actuelle. Tout est enregistré au niveau vaccinal et pourrait être vérifié assez facilement. Vu la propagande en cours, je soupçonne qu’il y ait volonté de ne pas chercher les vaccinés au sein des victimes.
        Admettons un ratio correspondant à la population vaccinée adulte (77%). Cela donnerait 50 vaccinés et 15 non-vaccinés.
        Les partiellement vaccinés sont des vaccinés, car ils sont entrés dans le processus vaccinal, qui ne leur a pas réussi.
        Au total, on trouverait une proportion de 166 décès chez les non-vaccinés, pour 225 décès chez les vaccinés sur les 2 derniers mois.
        On comprend vite avec ces proportions, que les vaccins protègent très partiellement.
        Dès lors, la modestie imposerait de réviser la stratégie. Mais rien n’indique que telle soit la volonté de notre gouvernement (ni des autres gouvernements européens).
        Pourquoi un tel aveuglement?
        Telle est la question.
        Et je comprends que cela suscite les plus folles déductions chez les sceptiques et ceux qui ont perdu confiance dans leur gouvernement.
        Mais pourquoi l’Etat garde le silence? N’y-a-t-il pas matière à discuter?
        Comment ose-t-on parler de vaccination obligatoire avec de tels chiffres?
        Il n’y a aucune raison d’imposer une vaccination qui dysfonctionne!
        Sans parler de recommander la vaccination des enfants – qui ne meurent pas du Covid.
        STOP. Prenons le temps d’analyser les chiffres!

        1. @ Samy : Excellent !!!

          Vos lignes posent des Vraies questions concernant la vaccination que d’aucun voudrait qu’elle soit obligatoire et les chiffres de l’OFSP.

        2. Samy,

          Trèfle de petit calcul sur un coin de table. Voilà les chiffres et ils sont édifiants.

          ttps://www.rts.ch/info/suisse/12704400-covid19-une-minorite-pese-lourd-dans-la-surcharge-des-hopitaux.html

          Ce sont les personne non vaccinées d’un certain âge qui occupent les hôpitaux, conduisant à la thrombose hospitalière, à la déprogrammation d’interventions, à la perte d’expectatives heureuses, soit à des morts et à l’épuisement des soignants. Dès les non vaccinés d’un certain âge, qui ont des chances de s’en sortir s’ils n’ont pas un âge certain, contribuent à la mort d’autrui. C’est leur droit de ne pas être vaccinés (heureusement) mais ce n’est pas leur droit de contribuer à la mort d’autrui. Dès lors des mesures doivent être prises : 2G pour les personnes d’un certain âge. Mais selon le Conseil fédéral cela sera 2G pour tous (plus de 16 ans). Et pourtant, les perturbateurs c’est eux, les personnes d’un certain âge. Pas les jeunes.

          Le Conseil fédéral qui explicitement déclare qu’il s’agit d’éviter la contamination de personnes à risque, doit en tirer les conséquences et hausser l’âge d’exemption, faute de quoi il restreindrait de manière disproportionnée la liberté des jeunes et traiterait de manière égale des situations qui ne le sont pas.

          Samy, sous l’angle de la mortalité, ce sont les personnes les plus âgées qui décèdent, surtout lorqu’elles ne sont pas vaccinées.

          1. Prouvez déjà que plus de non-vaccinés décèdent de manière générale.
            Prouvez-le!
            Ne prenez pas que les chiffres covid, qui sont biaisés par la quasi absence de test des vaccinés.
            Ce n’est pas une preuve, c’est un biais.

          2. STOP. Prenons le temps d’analyser les chiffres!!
            C’est Samy qui a raison et ce sont ses chiffres qui sont les plus précis
            La source que vous indiquez ne précise pas quelles sont les personnes de 80 ans et plus qui sont vaccinées ou pas vaccinées. Avant que de jouer les justiciers et de condamner de vieilles personnes à vivre des sanctions scandaleusement injustes et insupportables, consultez d’abord le graphique ci-dessous. Faut-il donc faire payer l’échec de la politique de vaccination aux personnes qui dans ce pays ont suivi le plus scrupuleusement les instructions des autorités ? À quelle morale vous référez-vous, si vous en avez une ?
            Souhaitez-vous au moins anesthésier ces personnes âgées avant de les expédier à la mort en les sortant de l’hôpital ?

            Voici les chiffres dont vous ne voulez pas tenir compte :
            92,5% des 80+ ans sont complètement vaccinés et 43,8% ont reçu une dose de rappel
            43, 8 % complètement vaccinés avec doses de rappel
            48.6 % complètement vaccinés
            5,6% non vaccinés
            ttps://labs.letemps.ch/interactive/2021/covid_dashboard/

          3. Vous vous attachez aux plus de 80 ans pour la pérode du 11 octobre au 5 décembre 2021. Les non vaccinés ont fini 10 fois plus souvent à l’hôpital que les vaccinés. Les non vaccinés en sont morts 12 fois plus que les vaccinés.

            D’une manière générale, la minorité des non ou mal vaccinés, encombre les hôpitaux et, plus encore, les soins intensifs. Par mal vaccinés il faut entendre ceux qui ont reçu tardivement le rappel vaccinal ou qui ont été mal suivi par la médecine qui n’a pas vérifié leur réaction au vaccin.

            Vous pouvez relever que ce vaccin n’est pas parfait contre le variant delta et qu’il l’est encore moins contre le variant omicron, mais vous ne sauriez nier qu’il a une effectivité certaine. Toute allégation contraire est soit mensongère soit preuve d’innumérisme.

            Contrairement à vous je milite pour que les personnes de plus de 80 ans n’aient pas à séjourner à l’hôpital.

          4. @ CEDH
            Comment arrivez-vous à vos statistiques?
            Quelles sont vos données? De quand à quand?
            Donnez-nous les sources de vos affirmations statistiques, afin que chacun puisse vérifier vos dires!
            Doit-on vous croire sur parole?
            Je vous ai exposé les statistiques covid officielles des 2 derniers mois. Ces statistiques ne correspondent pas à vos affirmations.
            Et comme souvent répété, j’aimerais bien disposer des statistiques générales des hôpitaux: combien de vaccinés à l’hôpital AU TOTAL?
            Aucun chiffre ne sort. C’est le silence.

        3. Je rajouterai à mon analyse les hospitalisés “covid”, du 3 octobre au 8 décembre en Suisse:
          – 264 non-vaccinés
          – 104 inconnus (combien de vaccinés?)
          – 254 vaccinés
          – 6 partiellement vaccinés
          Conclusion, mieux vaut ne pas être vacciné, on a plus de risques d’être hospitalisé, mais moins de risques de mourir.
          Tout cela pour dire que les statistiques sans contexte, on peut leur faire dire ce que l’on veut.
          Où sont les 80% de non-vaccinés? Je ne les vois pas dans les chiffres.
          Quant au malheureux primo-vaccinés qui ont été hospitalisés, seraient-ils tous morts sauf 1? Je me demande d’ailleurs si bcp d’inconnus ne sont pas des primo-vaccinés qui ont mal réagi au traitement de Pfizer ou Moderna?
          Pourquoi la RTS ne fait-elle pas d’enquête sur ces chiffres inquiétants? Ce sont pourtant les chiffres officiels, qui ne cadrent pas avec la litanie matinale à la radio.
          Pourquoi ne parle-t-on JAMAIS des 3628 personnes qui ont soufferts d’effets indésirables graves, dont un tiers s’est retrouvé à l’hôpital? Des personnes souvent jeunes.
          Et cela n’est sans doute que la pointe de l’iceberg.

      10. Quel sorte de médecin êtes vous vous pour écrire que le personnel soignant continue de soigner même les trop nombreux non vaccinés? Vous vous rendez compte de ce que vous sous entendez? Et ces médecins muselés que vous abaissez à leur condamnation, que faites vous des conflits d’intérêts autres scandales sanitaires imputés à nos fournisseurs de vaccins? Pourquoi ces discriminations orientées? C’est de cette science que vous vous revendiquez? Bof, Pour moi votre leçon de docteur je sais tout en rajoute aux doutes.

      11. Monsieur Otten, je ne suis pas médecin et je ne me prononcerai sur le sujet covid que sur la pointe des pieds. Par contre je sais lire , et j’observe que vous semblez avoir mal compris les propos de Mme Sandoz, à moins que vous fassiez semblant de n’avoir pas compris..
        Ainsi vous accusez Mme Sandoz “d’affirmer que les facultés de médecine suisses ont délivré des titres à des imbéciles”.. Elle n’affirme rien du tout , comme la plupart des gens sensés, on se pose la question à savoir pourquoi autant de médecins et de Pr de renom ont été mis à ban pour avoir donné leur opinion sur certains médicaments , opinion non conforme à celle
        de certains mandarins de la recherche. Si donc, pour en revenir aux propos de Mme Sandoz ces médecins et professeurs on tété mis à ban par la doxa , c’est qu’on leur a donné des diplômes qu’ils ne méritaient pas.. faut être logique.. Quant au “fraudeur”, si vraiment ce qu’il a fait ( prescrire de ’hydroxychloroquine et de l’ivermectine) était aussi dangereux que vous le dites , pourquoi n’a-t-il reçu qu’un blâme et non une interdiction d’exercer ?… Ces professeurs “mis à ban” par leurs pairs sont des professeurs de renom , qui ont fait de grandes découvertes et aujourd’hui , ils seraient TOUS devenus dangereux ?? Quand vous êtes testé positif au Covid et que l’on vous dit : restez chez vous, prenez du paracétamol et si ça s’aggrave, que vous avez de la peine à respirer. venez aux urgences , on vous mettra sous oxygène(*). ne croyez-vous pas qu’alors il est trop tard? Etes-vous sûr qu’avant que le cas ne s’aggrave on n’aurait pas pu prescrire de l’hydroxychloroquine ou de l’ivermectine ?.. Pas efficace ? Pas moins que le paracétamol et qui, comme lui n’a jamais tué personne ( en Afrique, ces médoc sont largement prescrits) et pas moins que ce vaccin qui est d’une efficacité douteuse et en plus d’une durée de plus en plus limitée.. devoir se faire vacciner contre le covid tous les 4 ou 5 mois ?? On se fout de nous , c’est tout . et j’ai de plus en plus de doutes sur ces pharma qui depuis 2 ans se font “un fric de dingue”. Je n’étais pas adepte du complot- je suis vaccinée après avoir eu le covid- mais je crois que je le deviens ..
        (*) . j’ai eu le Covid – léger heureusement-il y a une année et c’est ce qui m’a été dit…

      12. Si vous n’exercez pas médecin actuellement, il serait bluffeur de le mentionner dans votre signature. De tous vos commentaires l’on peut penser que vous militez en faveur du vaccin parce que vous vous êtes vaccinés et vous le regrettez amèrement. Votre seule façon d’alléger le fardeau de votre peine auto-infligée et de vacciner 99,9999% de la population, dans un tel cas vous ne serez plus fautif, puisque tout le monde le serait devenu. A priori vous n’allez pas réussir. Actuellement ce sont les clients de la 3ème dose qui occupe les centres de vaccination, des primo-vaccinés il n’y en a plus. Les fêtes arrivent, buvez un peu pour oublier, mais n’abusez pas trop.

      13. Merci de remettre les points sur les i.

        J’aimerais aussi que Mme Sandoz me dise aussi si les problèmes de surcharge en Allemagne et en Autriche viennent également des bisbilles entre la Confédération helvétique et les Cantons suisses. Pour ne pas citer des dizaines d’autres pays.
        Si Mme Sandoz se renseignait un minimum – par honnêteté intellectuelle et par curiosité – elle saurait que lors de la 4ème vague de l’hiver 2020-2021, les lits supplémentaires ont pu être trouvé qu’au prix de l’arrêt ou de la mise en pause de services entiers : chirurgie orthopédique, chirurgie cardiaque, oncologie, chirurgie septique et j’en passe et que ceci ne peut tout simplement pas être reproduit sans aucun rapport avec un aspect financier. Et que d’autre part, 20% du personnel soignant est actuellement en arrêt maladie après 20 mois de travail à niveau jamais atteint.

        1. Et il faudrait également q”elle se renseigne sur l’Italie, sur l’Espagne, la Grade-Bretagne, l’Irlande et tous les pays de l’UE qui ont la même Constitution que la nôtre. Pour le reste, quand une catégorie de malade commence à coûter trop cher, bien qu’elle ait payé ses impôts et la prime de l’assurance maladie, le plus économique, c’est de s’en débarrasser. Ce n’est pas nouveau que je sache !,

      14. @Luc Otten
        J’ai deux questions que je désire vous adresser :
        1) Pensez-vous que nos Autorités vont nous contraindre rapidement à recevoir une 3ème injection pour conserver notre certificat sanitaire et à combien estimez-vous le nombre de doses par année que nous devrons recevoir ? je vous demanderais bien également combien de temps cela va durer mais vous n’êtes pas Madame Soleil. Vous voyez ma question a le mérite d’être précise.
        2) Il y a vraiment quelque chose qui me choque profondément. J’ai ouï dire que nos Autorités, et plus précisément les membres de la task force (qui me terrorisent) ne souhaitent pas que les gens demandent une sérologie auprès de leur laboratoire afin de connaître leur statut immunitaire. La raison évoquée et qui me paraît des plus discutable serait que les scientifiques ne seraient pas encore capables de mesurer précisément ce taux d’immunité. Si vous êtes vaccinés, vous ne devriez développer qu’une forme bégnine du Covid, par exemple une légère fièvre et des maux de gorge. Symptômes qui sont comme vous le savez extrêmement courants en hiver. Autrement dit, je suis entièrement vaccinée (2 doses), il n’est donc pas impossible que j’aie contracté le Covid dans l’intervalle. Pourquoi donc me ferais-je injecter une 3ème dose de ce vaccin en ayant peut-être une immunité tout à fait satisfaisante soit parce que ma 2ème dose de vaccin est encore efficace, soit parce que j’ai peut-être contracté le Covid ? Telle est ma 2ème question
        Et un commentaire aussi en forme de question, ne pensez-vous pas que la première des urgences serait que les laboratoires affinent ces tests afin de ne pas risquer finalement de péjorer gravement la santé des gens en les contraignant à recevoir des doses inutiles de ces vaccins et c’est surtout inacceptable si on procède de la même manière avec les enfants. Je vous dis très sincèrement Monsieur Otten tout cela commence à me foutre la trouille et j’espère ne pas être la seule qui n’est pas complètement anesthésiée.

        1. 1) la validité du certificat covid pour les vaccinés est de 12 mois. Je n’ai connaissance d’aucun élément qui soutienne un changement de cette durée de 12 mois.
          2) les anticorps anti-SARS-CoV2 (le virus causant le COVID-19) peuvent être mesurés et quantifiés. Le problème n’est pas tant la qualité des tests (il existe des tests quantitatifs) mais la valeur prédictive médicale de la mesure. Il y a en effet d’autres facteurs que le niveau élevé d’anticorps qui déterminent si une personne précise sera infectée ou non. Dit autrement, un niveau élevé d’anticorps n’est que peu prédictif d’une protection contre une réinfection. Il y a toutefois deux situations plus claires: a) la présence d’anticorps est associée à un risque réduit de forme grave de COVID b) en absence d’anticorps anti-SARS-CoV2, ce sont les personnes non-vaccinées et non-infectées dans le passé. Dans ce cas, la vaccination est recommandée.
          Pour vous et d’autres vaccinés non-immundéprimés ou immunosupprimés, la mesure sérologique des anticorps n’aide pas à la décision d’une 3e dose. Celle-ci est recommandée pour les raisons suivantes: a) après 6 mois, la protection commence à baisser b) la réduction du risque d’hospitalisaiton est un bénéfice personnel et collectif c) le “boosting” pourrait protéger contre le variant omicron (ici je suis prudent car les données actuelles sont rares).
          La question de la vaccination des 5-11 ans et des 12-16 ans dépasse le cadre d’une réponse mais vous pouvez trouver de bons articles par les journalistes du Temps (il y a des biologistes de formation et ils fournissent un très bon travail de vulgarisation)

          1. En angleterre, les infectés doublent tous les deux jours.

            Et le variant omicron tue plus que le delta, probablement parce que les capacités hospitalières sont épuisées.

            Vaccinez-vous ou confinez-vous. La Suisse est à un plateau haut et Omicron arrive. Et le variant congolais (delta++) pointe son nez.

          2. @Confinez.vous

            Encore faudrait.il que le vaccin soit efficace contre Omicron.

            Deux études disent le contraire. Seule l’étude de Pfizer dit qu’avec Pfizer 3 doses fonctionne.

            Mais la Suisse met en place 2G sans masques !

            Tous ces variants ne sont que la preuve de l’échec ne notre stratégie vaccinale…

          3. @confinez-vous

            “Vaccinez-vous” !?

            Vous le dites vous-même: ce virus n’arrête pas de muter et ce n’est qu’une question de temps pour qu’il échappe totalement aux vaccins. Nous repartirons alors de zéro. C’est la preuve de l’échec de la stratégie vaccinale: sans le delta, tout serait déjà terminé. Mais lorsque nous avons déployé le vaccin, le delta existant déjà.
            Nous en sommes à 3 (bientôt 4 doses) en un an… et nous ne sommes même pas venu à bout du delta !

            Il existe des alternatives à un confinement, c’est d’utiliser chaque outil de la bonne manière contre ce virus.

            Les enfants, les jeunes, les personnes vulnérables, les personnes âgées doivent être protégés différamment. Il en va de même en fonction de l’exposition (métier, vie sociale).

            En fonction de cela et du taux d’incidence, on peut utiliser des mesures sanitaires (masques. etc), des vaccins, des tests, des traitements, etc

            C’est beaucoup plus efficace que approche “monotaille” avec le vaccin qui déresponsabilise la population.

        2. Je conseille d’écouter ce que dit ce médecin français, Michaël Peyromaure: ttps://www.youtube.com/watch?v=CoDVIG2kYzY&t=753s Les éléments sont bien posés.
          Il n’y a aucune raison de vacciner les enfants à l’heure actuelle.
          Ni d’ailleurs des personnes qui ne sont pas à risque!

      15. Pour résumer: tout médecin qui tenterait une thérapie alternative avec le consentement de ses malades doit être sanctionné. Tout professeur qui émettrait des doutes ou des réserves sur les lignes “officielles” ne peut être autre qu’un charlatan qu’il faut réduire au silence. Tout individu sain et bien portant qui refuse l’injection d’un produit n’ayant été approuvé que par un décret d’urgence se doit d’être mis au banc de la société?

        Vous avez raison, avec des SI on mettrait Paris en bouteille, SI les vaccins étaient aussi efficaces qu’annoncé, nous n’aurions même pas cet échange, SI on favorisait la consultation de l’ensemble des professionnels de la santé nous aurions peut-être une ligne médicale plutôt qu’une ligne politique, et SI on voulait bien admettre que les mesures mises en place à ce jour n’ont d’efficace que la division qu’elles créent dans la société à défaut de la protéger efficacement de la maladie, alors peut-être pourrons-nous enfin avancer ensemble vers des solutions où le bon sens l’emporte sur les ambitions politiques et financières de certains.

      16. Monsieur Otten, je vous donne un lien sur des cas illustrant l’effet de l’ivermectine (c’est ici, à disposition de chacun pendant un mois : ttps://www.swisstransfer.com/d/ba12aabe-ffaf-4678-ba30-100d288d559d).
        Dommage que le médecin cantonal, un fonctionnaire avant tout, ait décidé de fonctionner dans ce cas. Des gens mourront peut-être à cause de lui. Je n’en doute pas, hélas.
        L’ivermectine n’a pas d’effet secondaire notable, et c’est un médicament qui a été nobélisé en 2015.
        On leur donne chaque année à tous les enfants dans tout le Sénégal pour les déparasiter. C’est son premier usage. L’autre a été découvert par sérendipité dans un EHPAD de Seine-et-Marne, par exemple, cherchez un peu avec ces termes.

      17. @luc otten J’ai de plus en plus l’impression que la méthodologie de la vérification par des pairs des essais cliniques est le moyen trouvé par les groupes pharmaceutiques pour discréditer les résultats des chercheurs indépendants Par qui sont financés certains de ces pairs ?
        D’autres part, les corticoïdes sont souvent prescrit sur de longues durées par des généralistes à des prétendument asthmatiques, comme pour ma femme pendant trois ans avant qu’un pneumologue lui déclare qu’elle n’avait jamais souffert d’asthme !
        Alors quand il a risque vital. votre argument me semble un peu bizarre !

      18. Bonjour,

        Vous mentionnez que les vaccins ne sont pas en Phase 3 d’essais, pouvez-vous svp indiquer sur quel lien peut-on consulter le rapport de cette Phase 3 puiqu’elle est terminée?
        C’est une information qui semble contradictoire selon les sources… je m’étais arrêté aux communications gouvernementales qui mentionnaient la remise du rapport d’évaluation de la Phase 3 à une date future, je déduis de votre commentaire que ce rapport a depuis été publié et les essais conclus.
        Si c’est bien le cas, il est en effet important de remettre l’église au milieu du village, car nombreux sont ceux (dont moi) qui pensent que le parcours d’approbation estt toujours “incomplet”, et que l’autorisation de ces produits est encore seulement conditionnelle. (Si ce que vous dites est vrai, je lirai le rapport d’évaluation de la Phase3 avec grand plaisir et ne manquerai pas de corriger ceux qui mentionnent une quelconque phase d’essai, si les 3 phases ont bel et bien été complétées.)

        Par ailleurs, puisque vous mentionnez l’inefficacité de 2 traitements précis, pouvez-vous svp me donner votre avis sur l’étude Pasteur sur l’ivermectine? (je déduis de votre post que les analyses provenant de pays émergents ne satisfont pas aux exigences de l’evidence-based medicine, ce qui se défend, car j’entends la nécessité de standardisation de la Méthode).
        Cette étude clinique francaise menée selon les standards industriels occidentaux concluait que dans un modèle animal, la molécule fonctionnait.
        Leur conclusion était claire: il faut maintenant mener une étude sérieuse chez l’homme.
        J’ai cherché (mais raté) cette étude, que vous semblez mentionner, démontrant l’inefficacité de cette molécule. Un institut sérieux ayant mentionné le potentiel de la molécule, et même plus recommandé son étude approfondie, j’imagine que votre avis très tranché sur le sujet se fonde sur une donnée scientifique qui contredit l’étude pasteur initiale (ce qui est monnaie courante depuis le début du covid, ce n’est pas une question piege, mais je n’ai vraiment pas trouvé la suite de cette étude encourageante -comme je n’ai jamais trouvé l’étude PrepCovid lancée en grande pompe qui devait analyser en france le potential de l’HCQ en prophylaxie chez les soignants. (Une personne mal intentionnée y lira que les résultats n’allaient peut-etre pas dans le “bon” sens et n’ont donc jamais été publiés… C’est pourquoi il est important que les spécialistes comme vous puissiez eclaircir ces éléments et relayer les conclusions de ces études, puisqu’elles guident votre réflexion mais sont ignorées du grand public. Et aujourd’hui, le complot s’engouffre vite dans n’importe quel “vide informationnel”, donc laissons le moins de vide en répondant à toutes les questions en suspens.)

        Pouvez-vous donc svp partager votre source sur l’inefficacité de l’ivermectine? (et si vous avez également les résultats de l’étude prepcovid sur l’HCQ, je suis preneur)

        2 sujets que vous touchez (phase d’essai et traitements précoces) sont 2 des piliers de la défiance face au vaccin.
        Si vous êtes en mesure d’apporter des éléments factuels à ce sujet, qui balaient des doutes centraux pour les récalcitrants au vaccin covid, vous pourriez contribuer à une réconciliation de certains citoyens avec la parole officielle.
        Si chaque dose injectée est un net positif pour la société (c’est ainsi que je comprends votre position), a priori cela vaut le coup de tenter la pédagogie et de répondre à des questions qui peuvent vous sembler absurdes mais qui sont clefs pour certains.

        Bien à vous

      19. Sur le booster de Pfizer:
        “Chez les participants qui ont reçu une vaccination de rappel (troisième dose), une fréquence accrue des lymphadénopathies a été observée par rapport aux participants qui ont reçu 2 doses (5.2% contre 0.4%).”
        Source: ttps://www.swissmedicinfo.ch/ShowText.aspx?textType=FI&lang=FR&authNr=68225
        Donc risque multiplié par 13 en ajoutant une dose.

        Pour Spikevax:
        “Dans une phase ouverte de cette étude, 167 de ces participants ont reçu une seule dose de rappel (0,25 ml) au moins 6 mois après la deuxième dose du cycle de vaccination primaire. 2 cas de péricardite survenus au même moment que l’administration de la dose de rappel ont été observés dans ce groupe (voir Mises en gardes et précaution myocardite/péricardite). Autrement, le profil des effets indésirables observés pour la vaccination de rappel était semblable à celui observé après la deuxième dose du cycle de vaccination primaire.”
        Source: ttps://www.swissmedicinfo.ch/ShowText.aspx?textType=FI&lang=FR&authNr=68267

        Est-ce normal Dr Otten?
        Selon moi, cela n’est pas normal! Il s’agit de risques très importants. Et tous les professionels qui taisent volontairement ces risques dans leurs discours publics sont responsables des effets qui vont arriver à présent.

        1. Vous comprenez mieux Samy, pourquoi j’ai obtenu une exemption ferme ?
          J’ai été avertie des dangers. Aucun des médecins me supervisant n’avait envie que je revive l’enfer déjà vécu des effets secondaires à la chaîne et à la pelle.
          Cette fois-ci, ils ont été magnifiques de franchise. Pas comme en 1970 et/ou en 2011.

          Un changement de mentalité est en marche. Alors si seulement cette catégorie de médecins pouvait prendre le dessus sur tous les autres.

          Mais ne vous faites pas trop d’illusions Samy. Le chemin est encore bien long, semé d’embûches, car il n’est pas si facile de détrôner le mensonge lorsque le mensonge est devenu « la vérité ».
          Même un saint y perdrait son latin !
          Heureuse Nouvelle Année. eab

  2. Chère Madame Sandoz,
    Je vous estime beaucoup, même si je ne vous connais pas personnellement. J’apprécie tout particulièrement votre esprit combattant et résistant, ainsi que votre intégrité manifeste. Cela dit, les fleurs ayant été distribuées, laissez-moi vous dire, concernant votre dernier billet, que le Grand Responsable de ce que vous dénoncez est évidemment l’argent. MONEY ! Vous semblez découvrir que la société dans laquelle vous vivez est profondément corrompue. Elle l’était sans doute déjà avant la mondialisation, cette dernière l’ayant aggravée. Si je ne m’abuse, vous êtes plutôt de droite, vous avez donc toujours soutenu la libre entreprise dans un contexte capitaliste. Le culte de l’argent, la croyance dans le progrès et la science, et surtout notre athéisme, qui est à l’origine de tous nos maux, nous ont finalement conduits là où nous sommes.

    1. L’argent en question est celui des hôpitaux publics et donc le nôtre. Ce sont bien les hôpitaux publics qui, à suivre la thèse de Mme Sandoz, ne se débarassent pas assez rapidement de patients ordinaires pour acceuillir les covidaires. C’est donc bien l’argent du contribuable que protège les hôpitaux. Contribuable que la libérale Sandoz a toujours voulu protéger. Cherchez la contradiction.

  3. Chère Suzette,
    Vos analyses sont souvent très pertinentes et celle-ci tout particulièrement. L’intérêt financier de certains hôpitaux se “lit” dans les statistiques de l’OFSP avec un pic d’occupation des lits “Covid” entre le 17 et le 20 août 2021 que l’on peut qualifier d’inhabituelle vu l’âge des hospitalisés (un simple ratio entre cas-hospitalisation-décès montre l’anomalie, qui n’a pas duré plus de 2 à 3 semaines en période de vacances).
    De là à conclure qu’il fallait occuper les lits, il n’y a qu’un pas.
    Bien à vous.

  4. Madame,
    Votre parti pris me sidère. Vous mélangez tout et en fin de compte ne retenez pas l’essentiel.
    La mission des hôpitaux est d’assurer le traitement des patients avec ou sans Covid. Les interventions électives ne peuvent être indéfiniment retardées au mépris de la santé et en prenant des risques pour ces patients. Les « unités Covid » accueillent les malades qui ne nécessitent pas de soins intensifs: le nombre de ces patients augmente et leur accueil est assuré. Une unité de soins intensifs requiert de nombreux intervenants, hautement spécialisés, difficiles à recruter, épuisés par les vagues successives de Covid. Ces services de soins intensifs sont à nouveau saturés actuellement et il n’y a pas de baguette magique pour ouvrir de nouveaux lits avec tout le personnel nécessaire.
    Il ne s’agit pas de problèmes d’argent, mais de gestion hospitalière, compliquée et difficilement prévisible, problème qui est loin d’être de votre compétence.

    1. Réponse à Frankc

      Monsieur,
      Qu’entendez-vous par “compétence” à l’heure actuelle où tant de définitions des mots ont été remaniées ?
      J’avoue que je suis un peu perdue quand je vois des scientifiques de renom soudain démis de leurs fonctions ou réduits au silence ou réduits à faire des vidéos explicatives sur yt.
      Où est la “compétence” ? dans la “banalité du mal” de cette folie sécuritaire de gouvernances bouffées par les algorithmes ?
      Combien de personnes sont décédées du Covid en réanimation, refoulées par les hôpitaux quelques jours plus tôt (où elles auraient pu p-ê être sauvées) ?
      Mais de quelle gestion hospitalière parle-t-on ?

      1. Vous avez parfaitement raison. Et n’oublions pas non-plus tout le personnel soignant qui a été licencié ou mis à pied pour avoir refusé les tests parfois PCR naso-pharyngé hebdomadaires imposés depuis déjà 3 mois. Peut-on vraiment se plaindre de manquer de personnel et en parallèle en licencier par dizaines ? Combien de lits supplémentaires pourraient être ouverts simplement en réintégrant ces personnes ?

  5. Madame, je vous félicite pour la pertinence de vos propos; dommage pour nous que vous ne soyez plus active au sein du conseil national.
    Vous auriez fait une excellente conseillère fédérale. Avec mes compliments et bon courage pour la suite; j’espère que vous ne vous êtes pas faite vacciner .
    Tous mes vœux de santé pour Noël et la nouvelle année

  6. Chère Madame, encore une fois BRAVO pour votre « blog »! Je ne peux que vous encourager à poursuivre vos recherches, vos questions pleines de bon sens et vos questionnements sans relâche afin de mettre au jour ce que d’autres s’acharnent à glisser sous le tapis. Je suis persuadé que votre persévérance va vous mener vers la découverte de beaucoup d’acteurs, d’activités ou d’organisations qui n’ont pas pour objectif le bonheur du peuple.

    1. Je n’ai pas vu tout de suite que c’était vous, Suzette Sandoz, qui aviez écrit ce texte….
      Je suis soufflée…. Vous persistez à oser dire ce que vous pensez.
      Merci parce que vous, vous n’avez pas perdu cette belle faculté. Je ne sais pas si c’est le vaccin qui leur a fait perdre la tête !
      Encore merci et continuez !

  7. Hélas, Madame, il est à craindre que ce soit une tendance européenne (pour ne pas dire mondiale) !

    Bien qu’il y ait des sursauts d’opposition…

    En France les hopitaux ferment aussi des services, les personnels hospitaliers ont été applaudis au début de la pandémie pour être sous le joug de sanctions graves maintenant s’ils refusent la vaccination et d’une indifférence de certains ( en sursis dans les antilles jusqu’à la fin d’année… après un bras de fer avec le gouvernement) etc des citoyens qui n’iront plus à l’hopital… un pass réduit à 24 h payant etc…

    la démocratie semble bien atteinte, et l’empressement de beaucoup de ne pas subir de privations quelconques surtout en cette fin d’année fait augmenter la vaccination en stigmatisant ceux qui demandent des explications sur les vaccins.., comme vous le dites toujours en phase d’essais !

    que dire de l’Aurtriche et de l’Allemagne ? dont les sanctions pour les non vaccinés qui doutent sont beaucoup plus durcies !

    Heureusement certains avocats se lèvent et agissent, des citoyens demandent des explications mais…. la route va être longue semble-t-il !

    Merci à Vous, Madame, pour vos articles !

    1. Tarif (prévu) autrichien d’exonération vaccinale : 600 euro, à payer rubis sur l’ongle, par trimestre. On peut se demander ou va finir cette obligation avec un vaccin qui a besoin de trois doses pour être efficace quelques semaines contre omicron. Elle devra en tous les cas être reportée.

      Vaccin efficace inexistant contre omicron+ obligation inexistante de fait pour les riches + maladie omicronne peut-être pas si grave + peut-être un médicament efficace à 85 % (antiviral Pfizer) + vaccin non éprouvé soumis à une autorisation européenne conditionnelle + manifestants autrichiens têtus + Parti de la liberté = je ne donne pas cher d’une telle obligation devant la Cour constitutionnelle autrichienne (et ne suis pas convaincu qu’elle finira pas être approuvée par le parlement).

  8. Merci pour cet article. Mais comment est ce possible que des politiciens peuvent impunément agir de la sorte ? Je suis écoeuré si c’est vrai !
    Qu’elle est l’instance en Suisse qui contrôle ce que font les politiciens et fonctionnaire?

    1. A M Martin: Il n’existe aucune instance indépendante. Les contrôles se font toujours par des petits-copains … et cela depuis des lustres. Et les politiciens ne souhaîtent pas modifier ce système !

  9. On ne peut pas étendre le nombre de lits aux soins intensifs au delà de la capacité actuelle. Il existe 848 lits certifiés et du personnel hyper-qualifié pour 750 à 800 lits. Ce que vous exigez c’est plus de lits, soit des lits non occupés par du personnel qualifié, voire des lits non certifiés. Vous exigez donc que l’on ferme les salles et requisitionne le personnel qualifié de salle pous prodiguer des soins intensifs, suspendant par là les soins ordinairement prodigués par eux. Les cantons ne le font pas assez à votre gré. Souffrez que l’on ne soit pas de votre avis ! Les cantons le font pour des questions d’argent, dites vous. Que cela soit vrai ou non n’y change rien, cela sauve la vie d’innocents patients en leur conservant leurs chances. Double motivation. En admettant que l’une soit erronnée, il vous reste à démontrer que l’autre l’est aussi.

    Rappelons que le critère de la durée de traitement aux soins intensifs, je pense à la ventilation invasive, est déterminant pour l’admission en cas de pénurie. Or les covidaires y séjournent longuement. Ils partent donc avec un handicap. De plus, dans l’allocation des ressources, il ne faut ne pas perdre de vue qu’ils consomment 1.5 fois plus de soignants que les autres patients. Le personnel étant la ressource rare, ils consomment 1 lit et demi.

    On y trouve des 40 à 70 ans, non vaccinés avec facteurs de risque. Qu’ils ne viennent pas piquer un lit aux autres ! Il est aussi des 70 à 90 ans qui n’ont pas reçu de troisième dose. Ils sont victimes de ce qui est un scandale et qui peut engager la responsabilité pénale de certains. Ils doivent être soignés car ils occupent plutôt la ventilation non invasive moins consommatrice de ressources.

    On ne peut pas être contre tout et tout vouloir.

    1. CEDH Bonjour, avez-vous un titre quelconque en médecine intensive versus anesthésiologie-réanimation ou piochez-vous systématiquement vos infos sur les sites officiels, genre SAMW-ASSM versus SGI-SSMI versus SGAR-SSAR versus ESICM versus SCCM versus SRLF versus etc. ? Juste pour nous impressionner et distiller votre savoir via divers blogs ? Ceci écrit, bons messages de l’extérieur avec neige intense. eab

      1. Bonjour Eliane AB,

        Sources : Pour l’essentiel covid19.admin.ch et watson.ch.

        Par contre, je recherche un renseignement. Combien de personnes sont entrées aux soins intensifs pour cause de covid ? Combien en sont ressorties vivantes, décédées, y sont encore ? Avec une différentiation entre ventilation non invasive, ventilation invasive et ecmo. Vous devriez les trouver aisément au vu de votre maitrise de sources potentielles d’information.

        Vous relèverez que si nous avons aisément les “flux” entrant à l’hôpital, nous n’avons que le “stock” en soins intensifs.

        Bien à vous.

        1. Cher CEDH, vous parlez tout le temps de soins intensifs …. Mais alors puisque vous êtes si compétent en la matière, dites-nous franchement quand vous avez obtenu votre titre dans cette spécialité et par quelle filière « primaire » êtes-vous passé, anesthésiologie, médecine interne, cardiologie, autre ?
          Vous savez bien que c’est particulièrement long et très ardu de devenir un intensiviste, vous voyez bien, un vrai de vrai.
          Et j’en connais plein des vrais de vrais intensivistes …… Les vrais de vrais sont beaucoup plus modérés et humains dans leurs propos généraux car ils en voient vraiment de toutes les couleurs …… déjà rien que supporter l’absentéisme chronique du staff infirmier mérite moult médailles.
          Alors CEDH dites-nous enfin tout (sans aucun “piqué-collé”), c’était quand l’obtention de votre titre FMH ?
          Et vous n’avez pas vraiment répondu à mes précédentes questions sur les membres fondateurs SGI-SSMI (sans “piqué-collé” mais par expérience du domaine).
          Dommage cher CEDH. Néanmoins une excellente soirée. eab

  10. D’un côté, 2x 10 fr.- pour un vaccin efficace.

    De l’autre côté, des tests pcr illimités (144.- pièce), des indemnités, des prestations sociales … et des investissements par milliards dans les hôpitaux.

    La peur de la Covid vous fait devenir socialiste ?

    Vaccinez-vous.
    97% des morts de la Covid ne sont PAS vaccinés en Suisse en 2021.

    ttps://www.blick.ch/fr/news/suisse/une-etude-le-prouve-pres-de-88-des-deces-du-covid-sont-non-vaccines-id17045100.html

    1. Si vous saviez combien coûte un test PCR, vous tomberiez de votre chaise (et encore je parle du prix facturé par les fabriquants avec une marge confortable car non négocié en gros).

      80 % du prix, c’est de l’administration ! De la paperasse, notamment à cause du fameux pass… c’est un privilège de pouvoir en faire émettre un, ça se paie et cher (frais de personnel au tarif Suisse) ! Allez voir combien un pharmacien facture les taxes de contrôle pour d’autre médicaments… pour le vaccin, c’est encore autre chose !

      On a rendu ce truc bien plus compliqué qu’il ne l’est. D’ailleurs, certains labos avaient tenté une offensive avec des abonnements à prix dérisoires ou de s’allier à des commerces pour que la vie puisse continuer sans danger pour tous. On leur a tout simplement demandé d’arrêter.

      Or, la gratuité des tests serait bien utile pour réduire le taux d’incidence actuellement et éviter qu’un jeune contaminé cotoie une personne vulnérable dont la 3ème dose a tardé.

      Concernant les vaccins, par contre, vous devez être dans le secret des dieux ? La seule chose que l’on sache, c’est que la Confédération va refacturer 25.- la dose aux caisses maladie. Le coût du vaccin est confidentiel et fait l’objet d’une demande de plus de transparence au parlement.

      Si vous estimez le coût d’un PCR à 144.- alors celui d’un vaccin (qu’il faudra probablement répéter tous les 5 mois (dernières données Israël, pour Omicron on sait pas encore), alors je pense que chaque dose serait de l’ordre de 200.- (et je suis très conservateur) donc 400.- par tête de pipe par année plus les frais du pass (admin et informatique). Vous le saurez en 2023 car il deviendra payant. Je vous prédis d’ailleurs une hausse de la franchise LAMAL par la même occasion.

      Etre pour la vaccination ne permet pas de faire de la fausse propagande et de faire des comparaisons erronées. Ce sont deux choses séparées: car quand on ment on perd sa crédibilité. Alors quand on dit d’un vaccin est sûr, un tiers de la population ne vous croit plus.

      1. @Guignol
        En parlant de test pour détecter le Covid chez une personne, je conseille à tout en chacun de lire un excellent article sur le journal “l’Illustré”, lequel à ma connaissance n’est pas un hebdomadaire complotiste ou “anti je ne sais quoi”. Il est question d’une société de biotechnologie lausannoise qui a mis au point un test antigénique très efficace produisant un résultat fiable en moins d’une minute et qui coûte la modique somme de Fr. 20.00. Il semble que dans les hautes sphères à la fois politiques et médicales, ce test n’ait pas retenu l’attention qu’il méritait. On se demande bien pourquoi.

        1. J’ai reçu la communication pour lire cet article grâce à la veille active de Madame Michèle Herzog. Voici le lien pour lire l’article: Covid-19: Le test vaudois révolutionnaire dont la Suisse ne veut pas.

          ttps://www.illustre.ch/magazine/covid-19-le-test-vaudois-revolutionnaire-dont-la-suisse-ne-veut-pas

          Un autre lien qu’elle nous invite à visiter:ttps://www.doctothon.com/
          Une émission samedi 11 nov. à 11:00 h en direct.

          1. Merci pour ce lien.

            Le prix actuel de certains tests antigéniques actuels serait encore bien inférieur à 20.-, en fait ce serait de l’ordre de… quelques francs….

            On ne connait pas les prix des vaccins mais visiblement pas ceux des tests non plus. A quand une intervention au parlement dans ce sens ?

            Mais quand on veut tuer son chien, on dit qu’il à la rage.

          2. Merci Mme Dupraz davoir publié cet article de l’Ilustré qui montre que les bisbilles ont lieu à tous les niveaux. Ce sont des guerres d’égo et dans ces guerres le confort et la santé des gens n’ont plus aucune importance …
            Quant au doctothon organisé par quelques personnes en France, il a permis à 300 médecins de s’exprimer, chacun pendant 3 minutes. Extraordinaires témoignages pendant 24 heures (de vendredi soir 18h à samedi 18h, non stop). La majorité des médecins et des soignants qui se sont exprimés ont été interdits de pratiquer en France dès le 15 septembre 2021 et se retrouvent sans salaire !!! Parfois après plus de 30 ans de pratique. Pendant cette émission des informations très importantes ont été communiquées et expliquées comme par exemple les dangers du paracétamol, etc.

    2. Petite leçon de mathématiques:

      1ère leçon: qu’est ce qu’une fonction exponentielle ?

      12’000 cas testés positifs aujourd’hui. Si on reprend vos 144.- par test, cela fait 1’728’000.- pour confirmer des personnes malades. Donc, 12 millions à la poubelle en une semaine (sauf si ça augmente encore grâce à la règle 2G).

      Il faut ensuite ajouter les coûts indirects. Posons l’hypothèse que 20 % de ces malades soit absente 1 semaine (car on ne pas se faire tester si on est asymptomatique) et qu’une moitié soit salariée. Le salaire median étant autour de 6000.-, cela fait 1’500.- x 1200 personnes donc 1’800’000.-(en un jour) donc soit encore 12 millions de plus par semaine. Le vaccin n’y changera pas grand chose chose car une proportion non négligeable des vaccinés tombent malade (y compris des Covids longs).

      On est déjà à 24 mio auxquels il faut ajouter le prix des soins. Mon estimation est donc très conservatrice.

      En faisant des tests préventifs, on peut casser cette spirale car le R0 diminue alors fortement (fonction exponentielle). Vos tests sont alors assez rapidement amortis et la société ne s’en portera que mieux (échec scolaire, tension entre les générations, etc).

      Il n’y a plus rien de rationnel dans la gestion de cette crise. Elle est purement politique (les tests sont payés par la confédération, votre perte de gain par l’employeur et les soins par vous-même dans votre franchise).

      Sans parler du fait de justifier d’une éventuelle obligation vaccinale.

      2ème leçon: les pourcentages

      Selon le site de l’OFSP, du 27 janvier à hier, 2’263 personnes sont décédées du Covid, dont 1’046 morts non vaccinées, 355 vaccinées, 779 inconnus et 83 partiellement vaccinées. Il ne fait pas croire tout ce qui est écrit dans les journaux. Mais j’ai peut-être une explication: les chiffres du Blick datent de décembre à août et le Delta, bien plus dangereux, est apparu progressivement à partir de mars.

      Selon ces chiffres, un 80 % de protection contre une forme mortelle par le vaccin semble se confirmer (en considérant que seul 10 % des inconnus étaient vaccinés – de nouveau très conservateur). C’est ce que j’ai lu dans diverses études.

      Mais je ne suis qu’un horrible antivax irrationnel prêt à envahir le parlement, c’est-ce-pas ?

      Si vous êtes une personne à risque, faites votre 3ème dose mais surtout oubliez cette 2G et conservez votre masque car avec le taux d’incidence actuel, 20 % de risque de décès dans certaines tranches d’âge c’est encore trop.

      1. “Selon ces chiffres, un 80 % de protection contre une forme mortelle par le vaccin semble se confirmer ..(..)..
        .. (..)..
        ..(..)… 20 % de risque de décès dans certaines tranches d’âge c’est encore trop.”

        Qu’est-ce que le RRR ? C’est ce chiffre relatif à l’efficacité du vaccin (80% ici), qui est largement diffusé, et que nombre de personnes ne comprennent pas.

        ttps://fad.univ-lorraine.fr/pluginfile.php/23863/mod_resource/content/2/co/La_reduction_Risque.html

        ttps://www.youtube.com/watch?v=mXuqTzebJJU

        Quelle est donc cette catégorie d’âge, mise en avant par Pythagore, où, correctement vacciné, on risque avec une probabilité de 20 % (risque absolu) de décéder une fois contaminé ?

    3. Ainsi, d’après l’étude de l’OFSP citée par le Blick, si 88% des décès dus à la Covid sont des non vaccinés, implicitement, 12% des vaccinés seraient, eux, décédés par la Covid, ce qui n’est pas “très rare”…
      Alors, qualifier de “très rare” 12 %, voire même 3%, selon cet article incompréhensible du Blick, c’est un abus de langage.
      Donc, avec ce “très rare”, l’OFSP (et/ou le Blick) a/ont une curieuse façon de tordre le sens des mots !
      Dans quel but ?

      1. Comme je l’ai mentionné, avec Delta, selon les chiffres actuels de l’OFSP, c’est 20 % qui décèdent.

        C’est tout sauf rare. Cette illusion du pass et la 2G qui en découle (applicable à toutes les générations) est… disons peu prudente pour éviter les polémiques et les procès.

  11. Si c’est vrai, c’est criminel ?

    ttp://www.slate.fr/story/220116/affirmant-quelle-naurait-jamais-du-naitre-une-femme-gagne-un-proces-contre-son-medecin

  12. Toutes les analyses que vous menez depuis plus d’une année en rapport avec la pandémie sont des échappatoires offertes aux personnes qui ont peur et ne veulent rien savoir. Le sens de vos messages est à l’image de celui-ci : « Contre les boules de métal qui pleuvent, chacun a le droit fondamental d’ôter son chapeau pour qu’il ne soit pas aplati, ou le remettre s’il s’avère qu’il s’agit de bulles de savon. Nous ne disposons actuellement d’aucune preuve de la consistance de ces boules, ni de données fiables sur leur poids ni leur nombre. Il existe cependant des pansements élastiques dont l’effet protecteur est démontré depuis des lustres, pourquoi les interdire ? Ne sont-ils pas suffisamment coûteux ? Il y a anguille sous Roche et Novartis !.. »

    Vos commentateurs vont arriver pour lancer leurs cerfs-volants dans le vent que vous soulevez, faire part du bienfait que vous leur apportez, vous serez félicitée. Un jour le vent tombera, ce sera la grande casse des illusions que vous leur avez données.

  13. Bonsoir Madame,
    Je vous transmets un lien vers une vidéo visionnaire et glaçante de David Thunder.
    David Thunder est chercheur et professeur à l’Institut de Culture et Société de l’Université de Navarre à Pampelune depuis septembre 2012. Il reçoit la prestigieuse bourse Ramón y Cajal (d’une durée de cinq ans, de 2017 à 2021), décernée par le gouvernement espagnol pour soutenir ses activités de recherche.

    Ses recherches tentent d’arriver à une compréhension plus profonde de l’expérience vécue des personnes qui cherchent à vivre une vie significative et digne en communauté avec les autres. L’une des caractéristiques déterminantes de son travail est sa tentative de récupérer une vision plus globale de la personne humaine et de la vie en communauté face aux tentatives des penseurs modernes d’isoler l’activité juridique, économique et politique des préoccupations et des valeurs plus larges qui, elles, affectent la personne humaine.

    Cette vidéo va dans le même sens que beaucoup de vos billets, il me semble, et les propos de cet homme sont terribles de lucidité.

    Voici le lien de téléchargement de cette vidéo : ttps://www.swisstransfer.com/d/f630cec0-9220-46a6-93b4-fe3991b30dba
    Je vous en souhaite bonne réception.

    G. Landri

  14. “Si”, “si”, “si”, … pour une x-ème fois utiliser des hypothèses gratuites et des “murmures en aparté” (!) pour susciter la méfiances vis-à.vis des autorités et alimenter le ressentiment d’une partie de la population, avec le risque que tout ça finisse mal. Nous avons un système démocratique, et les citoyens suisses ont eu l’occasion, et même deux fois en moins d’une année (!), d’exprimer leur confiance dans leur majorité (2/3 environ) vis-à-vis desdites autorités et de leur gestion de la crise. Quand donc cesserez-vous votre sournois travail de sape?!
    Quand aux raisons du manque de lits en soins intensifs, il vous aurait suffit d’écouter le responsable d’une grande clinique lausannoise ce matin à la radio pour en comprendre la raison et que tout ce qui peut être fait est fait pour la corriger (jamais autant d’étudiants infirmier/ères en première année), mais cela demande du temps; on ne forme pas du personnel de santé en quelques mois et en plus il faut
    ensuite pouvoir le garder en lui offrant des conditions de travail convenables (ce que, là également, une majorité du peuple suisse vient de démonter qu’elle l’avait bien compris). Et la crise passée, que fera-t-on des spécialistes qui se retrouveront alors en surnombre? Bien sûr, “yaka”!!

    1. 42 % c’est loin d’être négligeable surtout que les aides à certains faisaient partie du deal. Une majorité ne fait pas une vérité et c’est un sujet très sensible. Le qualitatif de minorité bruyante est un bel exemple de manque de respect à presque 4 citoyens sur 10.

      Ajoutez que les moins de 18 ne votent pas mais subissent ces mesures et le ratio de personnes touchées mais non consultées augmente encore.

      Si le vaccin avait fonctionné comme prévu, on n’en parlerait pas mais il est bien moins efficace que prévu et ne résoud le problème que partiellement.

      Dans certains systèmes et certain cas, pour des sujets sensibles ou lever un véto, il faut une double majorité ou 66 %.

      Ce qui est préoccupant dans ce vote, c’est une division jeune-vieux (les moins de 30 ans on rejeté le texte), les enfants ne votent pas et vu la pyramide d’âge, cette minorité ne peut pas gagner. Mais cela risque de se payer très cher car c’est notre futur que l’on hypothèque.

  15. Chère Madame, encore une fois bravo de dire la vérité. J’ai une expérience professonnelle de la pharma et je sais, parce que j’ai vu, que les grands professeurs sont payés pour attester des résultats des essais cliniques. Mais je crains que, encore une fois, ce soit la bien-pensance qui l’emporte !

    1. Bonjour et merci. Commentaire d’une extrême justesse. Tout le monde sait bien (mais simule d’ignorer) qu’il y a de petits arrangements entre grands copains (donc résultats et courbes maquillés). Le(a) privat-docent ou prof. qui refuse d’entrer dans ce jeu s’attire les foudres de ses collègues, est convoqué(e) par ses pairs, subit un chantage indigne (par exemple par rapport à la progression académique de leur dossier, style PA à PO etc. etc.).
      Il lui est rappelé que les finances c’est le nerf de la guerre, même si tel ou tel produit encore « expérimental » n’a aucun effet bénéfique. Par chance, je connais d’incorruptibles et rares personnalités qui penchent toujours vers le bien et le respect absolu des patient(e)s petit(e)s et grand(e)s.
      Portez-vous bien.
      “La rareté du fait donne du prix à la chose” Jean de la Fontaine

    2. La situation est trop grave, pour qu’elle puisse perdurer longtemps.
      Quant aux personnes corrompues qui sont payées par les laboratoires pour produire des études favorables à des produits inutiles voire toxiques, leurs jours sont comptés (en mois et années).
      Tout ce qui se passe en ce moment est proprement sidérant, mais cela ne saurait durer indéfiniment.

      1. Samy, vous possédez une qualité rare, un diamant brut : vous écrivez avec une grande justesse, une immense humanité et avec espoir. Cela me fait du bien de vous lire car je sais que je suis nettement plus cartésienne par rapport aux dérives chroniques et très cruelles de l’univers médico-pharmaceutique.

        Votre sérénité est inchangée, que ce soit sur ce blog ou via d’autres blogs où je n’interviens plus mais que j’observe en comptabilisant les interventions des « navigateurs inter-blogs avec pseudo intéressants ».

        Pardonnez-moi cet interlude si vous le souhaitez, écrit en vitesse au bord du lac de Côme, où j’admire les sublimes reflets du soleil miroitant à sa surface, comme un jeu de lumière d’un éclat singulier.

        Ce “phénomène” est vrai, pur et beau, contrairement à tout ce que les humains subissent non-stop depuis presque 2 ans. Et certains humains sans broncher – à croire que le libre arbitre a déjà été efficacement annihilé.

        Samy, portez-vous bien. eab

        1. Chère Eliane,
          Les reflets sublimes du soleil sur le lac de Côme – voilà une belle source de consolation et méditation.
          Toujours revenir dans la nature pour s’y ressourcer. Vivre!
          Les idéologies funestes qui sont imposées actuellement à grand renfort de propagande finiront par s’épuiser, c’est ma conviction profonde.

          1. Bonsoir Samy, je suis complètement en accord. La Nature est si belle …. Les couleurs d’automne et même la neige qui tombe délicatement et innocemment en créant le chaos sur les routes. Alors si vous avez cette opportunité, le lac d’Iséo est très pittoresque et bien plus joli que le lac de Garde ou celui de Côme. En face de la cité d’Iséo, vous avez cette île Monte Isola qui peut devenir une belle promenade (mais pas pour la flémmarde que je suis). Et tout le monde se souvient de l’œuvre éphémère de l’artiste Christo reliant Iséo à Monte Isola.

            Le lac d’Iséo est partagé sur 2 zones, la côte bresciane plus douce à l’est et la côte bergamasque plus raide à l’ouest. Au sud, il y a une réserve naturelle très intéressante avec tourbières (Torbiere del Sebino – Provaglio d’Iséo). ttps://www.torbieresebino.it/

            Iséo = Région Franciacorta que je connais dans les moindres détails car j’y ai vécu 1 an …..
            Les habitant(e)s sont également moins cassant(e)s / impatient(e)s qu’autour du lac de Côme ou du côté de Varèse. Et pourtant les brescians ne sont pas réputés pour leur bonne humeur mais plutôt pour leur côté râleur et jamais content, d’ailleurs exactement comme les genevois (je suis aussi genevoise, entre autres).

            J’y ai aussi rencontré des médecins (pathologie, médecine de laboratoire etc.) d’une incroyable acuité intellectuelle et qui vous disent les choses en vous regardant droit dans les yeux, avec cette petite pointe d’humour noir toujours bienvenue et certes nettement plus saine que les « mensonges médicaux » dont nous sommes abreuvés jusqu’à l’intoxication.

            Et il y a des « Agri Turismo » qui ne vous font pas de crise nerveuse ou de crise de panique si vous débarquez à l’improviste, sans test récent, avec juste votre exemption ….. et de la chaleur humaine.
            Au plaisir de lire vos lignes très apaisantes et censées. Portez-vous bien. eab

  16. Madame,

    Certes vous vous référez aux annonces reprisent par les médias, mais dans votre note on peut lire :

    “l’interdiction de pratiquer faite à certains médecins qui se permettent de rappeler que les vaccins ARN ne sont qu’en phase III expérimentale”

    C’est faux, premièrement on a vu que des sociétés mandatées par pfizer ont trichés sur les évaluations et les données faites lors de la phase 1 des expérimentations humaines, donc si ils ont trichés en phase 1, je ne considère pas que la phase 1, soit recevable techniquement, ces produits n’ont même pas passés la phase 1 !

    Ensuite, ils n’ont pas osés faire d’expérimentations animales, ils le savaient depuis longtemps avec d’autres projets que les tests sur des animaux avec des produits ogm sont catastrophiques et ne fonctionnent pas, par définition. Ceci dit, selon des témoignages de personnes ayant travaillés dans les laboratoires de tests pour pfizer, des centaines de rats n’ont pas survécus plus de 12 heures après avoir été inoculés avec la soupe pfizer !

    De plus en plus de témoignages viennent confirmer la dangerosité des produits ogm utilisés depuis quelques mois. Une pétition de 850’000 médecins et professeurs dans les branches concernées circule, la très grande majorité des médecins refusent de conseiller ces poisons pour les enfants, là, ils commencent à avoir très peur, car si des parents voient leurs enfants mourir ou tomber gravement malades ou handicapés à vie, ils savent qu’ils risquent bien de se faire trucider !

    La FIFA, qui avait pratiquement obligé l’inoculation de ces produits à ses joueurs, a déclaré il y a 1 semaine que 183 de ses membres professionnels du football sont morts (principalement pour des raisons cardiaques), des jeunes en pleine santé, 183 morts en 12 mois, alors qu’entre 2011 et 2017, ils n’avaient décomptés que 43 décès, depuis le début de campagne pfizer et autres, les taux de morts spontanées chez les sportifs de la FIFA ont été multipliés par 25 !

    1. Cher Corto,
      C’est vraiment malheureux de voir les conspirationistes se précipiter pour glisser leur fake news dans ces blogs.
      Les opinions de Mme Sandoz sont discutables voir très discutables. Alors discutons-en. Mais de grâce ne venez pas décharger vos insanités qui n’ont rien à voir avec le papier du jour de Mme Sandoz. il ne m’a fallu que quelques secondes sur le web pour trouver un “fact checking” qui démonte votre affimation concernant les footballeurs morts de la FIFA.
      ttps://leadstories.com/hoax-alert/2021/11/fact-check-claim-that-108-fifa-players-and-coaches-have-died-in-six-months-is-not-verified.html
      Faites vos vérifications avant de poster n’importe quoi sur les blogs!

  17. Merci, chère Suzette, pour cette brillante mise au point, informée avec rigueur et composant un plaidoyer convaincant pour les victimes de cette politique sanitaire qui loin d’être conforme à l’Esprit du droit suisse (que j’étudie à mon tour avec mes modestes moyens) le prive de toute humanité, fait peser un fardeau cruel sur des pans entiers de la société, tout en écrasant pour sa totalité l’espoir d’un avenir meilleur. Je ne suis pas suffisamment documenté pour intervenir sur la question des hôpitaux de façon à contribuer à votre commentaire de façon utile. Cela attendra. En revanche, je me permets de soumettre ici une réflexion mûrie longuement sur le tournant entamé, au niveau intellectuel, par les Benalla érudits qui visent à nous déstabiliser

    Commandités ou non, l’on voit éclore, dans ce pays, une cohorte de plus en plus fournie d’auto-justiciers aux services de l’opinion prétendument correcte. Là où il est question de débattre et de soupeser en commun le pour et le contre, là où il s’agit de se départir des doctrines figées, classées et jugées moralement inacceptables, ces individus masqués s’emploient à semer le trouble, en faisant taire toute discussion par le rappel de ce qu’il est impérativement exigé de penser dans une société « propre en ordre ». Pour ce faire, ils mangent à tous les râteliers : ils se cuirassassent derrière l’exactitude des mathématiques : ils médusent, à l’aide d’un Français sophistiqué et néanmoins grammaticalement incorrect, le citoyen ordinaire, a fortiori lorsqu’il découvre sa véritable identité ; ils terrorisent par des avertissements sinistres ceux et celles qui se montrent réfractaires à leur mise au pas. Last but not least, ils se font passer pour des justiciers du peuple, allant jusqu’à appeler de leurs vœux des sanctions plus sévères encore que celles que prévoit le gouvernement. Tels ont les nouveaux maos helvétiques qui accusent de complot ceux-là même qui redoutent le plus le désastre d’un coup d’État.
    Les exécutions de ceux qu’ils ne sont pas loin de désigner comme « ennemis du peuple », souvent à l’issue d’un simulacre de procès médiatique, ne visent pas tant à trouver une solution au désarroi dont ils dénoncent le caractère toxique, qu’à défier l’ordre établi depuis 1999

  18. Chère Suzette Sandoz, je vous lis et reste à vos côtés par estime et par empathie. Je crois que ce n’est ni “vrai” ni “criminel”. Nous avons voté. Insigne privilège et devoir. Nombre de voix se sont exprimées notamment sous la pression “professionnelle”. Et le résultat du 28.11. en est la projection mais aussi un encouragement à renforcer la position politique. Il y a quelques mois, je recommandais le visionnement du film Mr Klein de Joseph Losey avec Alain Delon dans le rôle titre. Non par suggestion “identitaire” mais bien par désir d’éveiller à la rapidité de dérives dont on ne revient pas. Ce soir, j’oserais presque l’adjectif “kafkaïen”, hélas trop souvent galvaudé. Ne soyons pas trop certains que Kafka recommandât la destruction de ses manuscrits à son ami Max Brod par manque de confiance en son talent de penseur et d’écrivain, mais bien par souci de n’être pas compris. Laissons aux pouvoirs les chiffres qui les légitiment pour un temps. Après tout, ce sont des élus. Lorsque le moment viendra de les déchiffrer, avec un peu de chance, nous aurons la possibilité de les réinterpréter. D’ici là, essayons la sérénité. Cordialement vôtre et belles fêtes.

    1. Chère Marlyse,
      La plupart des régimes totalitaires furent précédés par une démocratie, donc par un pouvoir composés de personnes élues., comme dans le cas de ce Mr Klein que vous évoquez. Je suis surpris de vous entendre plaider pour l’attentéisme et pour une sorte de sérénité qui ressemble fort à un laisser-aller. Je ne prétends pas qu’il faille fulminer en vain contre les décrets en vigueur, ni se morfondre en sacrifiant notre paix intérieure. Mais Madame Sandoz est à la fois membre du corps académique et personnalité politique (fût-ce à titre honnoraire). Son rôle est donc d’avertir et de sonner l’alarme, lorsque la dimension humaniste de l’ordre social qu’elle défend est en péril, J’avoue être étonné par votre intervention qui me paraît davantage motivée par un souci de confort personnel que par l’altruisme qui a convaincu Suzette Sandoz à consacrer tant de son temps à réfléchir, à s’informer et, last but not least, à gérer ce blog qui réconforte un grand nombre de ses lecteurs aux prises avec des alternatives difficiles.. Bonne journée ! Cordialement.

    1. Ridicule petite plaisanterie malveillante … On sait bien que vous ne partagez pas les opinions de Mme Sandoz. Faites donc votre propre blog et exprimez vous, au lieu de ricaner.

      La famille de Haller a bien baissé depuis le grand Albert et son petit fils Charles-Louis.

      1. Bonjour P. Martin, un grand merci de votre réponse du tac-au-tac. J’ajouterai: toujours aussi dénigrant et méprisant envers la gent féminine, Jacques De Haller. Aucun enseignement n’aura servi sur la durée, hélas …. Dans le fond, rien n’a changé et pourtant il aurait vraiment fallu en connaissance de cause. Une belle journée et portez-vous bien P. Martin. eab

  19. Expliquez nous alors pourquoi dans un système de soins hospitalier étatique comme la France le connait, et où cet incitatif n’existe pas, la situation de sur-occupation des SI devient gentiment identique à celle de la Suisse ?
    Ou est-ce à nouveau un réflexe de mauvaise fois crasse qui vous pousse à rejeter sur d’autres une partie du poids de votre propre responsabilité ?
    Si vous voulez des coupables à la situation actuelle, ouvrez bien grand les yeux le matin, dans votre salle de bain.

  20. Ce, à quoi l’article de Suzette Sandoz me fait penser, si son hypothèse se confirme, laquelle risque bien à mon sens de se produire, c’est à une menace à plus long terme que le philosophe juif Allemand Günther Anders a prédit en 1956 de façon prémonitoire. En voici un extrait :
    “« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut surtout pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes archaïques comme celles de Hitler sont nettement dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées…
    Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique le niveau et la qualité de l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations matérielles, médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste… … que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements abrutissants, flattant toujours l’émotionnel, l’instinctif.
    On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon avec un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de s’interroger, penser, réfléchir.
    On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme anesthésiant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité, de la consommation deviennent le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.
    Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur (qu’il faudra entretenir) sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions matérielles nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un produit, un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité, son esprit critique est bon socialement, ce qui risquerait de l’éveiller doit être combattu, ridiculisé, étouffé…
    Toute doctrine remettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. »
    Günther Anders – « l’obsolescence de l’homme » 1956

    1. Absolument excellent Prof. R. Célis. Merci ! La promotion de la « décrépitude » devient toujours plus évidente. Je ne comprends pas comment mes congénères peuvent se laisser entraîner dans la servitude sans réfléchir.
      Merci également à Prof. S. Sandoz d’avoir le courage de mettre les points sur les « i ».
      Et à Marlène Dupraz pour ses lignes.

      Pour ma part, n’étant dans aucun des deux camps qui s’affrontent méchamment et qui font incidemment le bonheur non dissimulé des tireurs de ficelles, j’ai décidé de repasser quelque temps là où mon exemption vaccinale est fort bien respectée et jamais discutée (elle a été très bien rédigée je dois dire, ne laissant aucune place à une quelconque critique déplacée).

      Je peux donc aller prendre mon cappuccino, avaler une tourte ou encore une piadina là où je l’entends et SANS aucune tergiversation NI mise au rebut. Pas de 2G versus 3G mais de la GÉNÉROSITÉ.

      La mise au rebut de certain(e)s humains était déjà dans les mœurs de mon pays depuis vraiment très longtemps, certain(e)s jeunot(e)s l’ont juste oublié parce que cela les arrange très fortement. De mon côté, ces circonstances particulières sont une pure routine, je sais parfaitement de quoi il retourne et connais forcément toutes les astuces dites « de louvoiement ». Ainsi, les résilient(e)s et laissé(e)s pour compte de la médecine helvétique savent par expérience trouver des solutions dans toutes les circonstances même les plus limites.

      Le trajet autoroutier Nord-Sud s’est avéré magique car traverser une tempête de neige est beaucoup plus facile et agréable que supporter les avis de mes compatriotes devenus « assassins systémiques » et qui – dorénavant – ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez.

      Avec mon exemption fort bien rédigée, je m’offre de la normalité là où toutes et tous me respectent intégralement. Sans vilain mot. Sans agressivité. Sans cynisme. Sans souhaiter ouvertement voir mon cadavre.

      En règle générale, le nomadisme est absolument parfait, or il est devenu un vrai « must » en période pandémique. L’essayer c’est l’adopter.

      Je vous lirai avec plaisir en différé, quelque temps. Puis je dois retourner à Zurich et à nouveau en Valais, où je vais encore affiner mes observations sur l’effondrement massif des comportements humains.
      Portez-vous bien. eab

        1. Bonjour et merci CEDH …… je pense que je sais très bien me débrouiller seule et à ma manière …… Les chroniques sur plus d’un cinquantenaire sont extrêmement bien organisés pour louvoyer et un “refus idiot”, par ci, par là, sur un très très long parcours reste très facilement contournable, expérience oblige.
          Bons messages d’Insubria ….. comme c’est bizarre toute cette masse de plaques d’immatriculations helvétiques, du Nord, de l’Ouest, font-elles un méga-méga-méga-stock avant les nouvelles décisions absurdes du gouvernement d’un pays en pleine déliquescence ? Portez-vous bien CEDH et faites bien attention au surmenage cérébral, cela pourrait vous jouer un vilain tour et je pourrais en être fort peinée. eab

          1. Bonsoir CEDH, je ne parlais pas du tout de “statut professionnel” ….. cas il y a status et statut …. vous avez lu et compris tout de travers. Aïe aïe aïe CEDH. Prenez un bol d’air frais, au bord d’un lac peut-être. Et portez-vous bien. eab

      1. Bien malgré moi, Monsieur Bernard Jean Wohwlend. J’espère que le peuple ne va pas se laisser duper à ce degré-là. Personnellement, je n’ai plus que quelques mois à vivre, mais c’est le sort des générations futures qui m’inquiète davantage. Elles ne sont nullement préparées à relever un tel défi, encore que l’on est parfois surpris par leur clairvoyance quand il s’agit de choisir entre la liberté et la soumission sécuritaire envers un pouvoir quelconque. Cordialement.

        1. Les générations futures sont déjà en cours de déconstruction-destruction.
          La société et la famille sont atomisées. Les jeunes enfants sont déjà orphelins et ceux qui parviennent à survivre à la lobotomisation, ne se développeront pas.
          Si c’est cela l’idéal de nos autorités, c’est grave. C’est un crime imprescriptible.
          En fait, où veut elle en venir?
          Où est l’Homme Augmenté de Klaus Schwab et de Bill Gates?
          On ne trouvera plus que l’Homme diminué, l’homme REDUIT.
          Quelle génération de savants et de génie peut elle être encore possible si on continue de saccager le vivant de l’homme.
          Ce que nos autorités veulent: supprimer les 6 sens naturels de l’humain pour l’empêcher de se développer normalement, le réduire au stade de la bactérie ou de germe pathogène. Bien moins qu’un animal encore trop doué d’affection, d’intelligence et de facultés à leur échapper.
          A-t-on oublié que c’est l’amour du prochain qui donne de l’intelligence et la joie de vivre?
          Que veulent nos autorité? Que le pays meurtri devienne un cimetière avec des zombies errants?

          Les coupables: La petite clique, celle qui tient la fortune de toute la planète, qui fait constellation autour du WEF. Elle a jeté son filet toxique sur les états et leurs banques centrales comme les protéines à flèche venimeuse du Covid ont jeté leur dévolu sur les cellules humaines. C’est cette clique qu’il va falloir capturer pour que les peuples puissent la juger au grand jour. C’est elle le vecteur de contamination à éradiquer.
          Ce que l’on voit aujourd’hui, c’est que lesdits révolutionnaires d’hier sont les plus conformistes d’aujourd’hui. Ceux qui ont accepté comme une aubaine, la privation du droit à la vie et les droits fondamentaux. Ils ont minablement accepté d’être achetés avec de la petite monnaie. Quid de leurs descendants, de leurs propres petits enfants à peine nés.

          On est en train de vivre une pleine crise de psychiatrie en haute sphère qui se propage jusqu’en bas.
          ttps://les7duquebec.net/archives/268851

    2. Avec soixante-cinq ans d’avance, Günther Anders (“autrement” en allemand, pseudonyme de Günther Stern) avait prévu le télé-travail, non pas imposé par une pandémie, ni par les autorités, mais comme servitude volontaire du consommateur de loisirs qui, au contraire du travailleur salarié, paie pour s’asservir:

      ” Tout le monde est d’une certaine manière occupé et employé comme travailleur à domicile. Un travailleur à domicile d’un genre pourtant très particulier. Car c’est en consommant la marchandise de masse – c’est-à-dire grâce à ses loisirs – qu’il accomplit sa tâche, qui consiste à se transformer lui-même en homme de masse. Alors que le travailleur à domicile classique fabriquait des produits pour s’assurer un minimum de biens de consommation et de loisirs, celui d’aujourd’hui consomme au cours de ses loisirs un maximum de produits pour, ce faisant, collaborer à la production des hommes de masse.
      Le processus tourne même résolument au paradoxe puisque le travailleur à domicile, au lieu d’être rémunéré pour sa collaboration, doit au contraire lui-même la payer, c’est-à-dire payer les moyens de production dont l’usage fait de lui un homme de masse (l’appareil et, le cas échéant, dans de nombreux pays, les émissions elles-mêmes). Il paie donc pour se vendre. Sa propre servitude, celle-là même qu’il contribue à produire, il doit l’acquérir en l’achetant puisqu’elle est, elle aussi, devenue une marchandise.”

      – Gunther Anders, ” Le monde comme fantôme et comme matrice ” in “L’Obsolescence de l’homme – Sur l’âme à l’époque de la deuxième révolution industrielle” (1956)

      J’étais étudiant et journaliste stagiaire en Californie au milieu des années soixante, quand “L’Obsolescence de l’homme” ne circulait encore guère, presque en catimini, que dans les cercles restreints des départements de philosophie. Mais comme les autres ouvrages-phares de cette époque, mes camarades et moi nous en parlions avec d’autant plus d’autorité et d’assurance que nous l’avions à peine lue. A l’heure où le télé-travail redevient d’actualité, merci donc d’avoir évoqué ce livre et rajeuni du même coup de plus d’un demi-siècle un “baby-boomer” obsolète et programmable à merci.

      L’ouvrage de Günther Anders, lecture idéale en temps de confinement, est disponible en ligne: ttps://monoskop.org/images/a/a5/ANDERS_Gunther_-_1956_-_L%27obsolescence_de_l%27homme_Sur_l%27%C3%A2me_%C3%A0_l%27%C3%A9poque_de_la_deuxi%C3%A8me_r%C3%A9volution_industrielle.pdf.

  21. Bonjour , merci de permette le commentaire d’ un citoyen français de Montpellier . Votre propos me semble plein de sagesse et de vérité , car en France , nous avons le même problème … ( c’est donc qu’il doit avoir les bras longs ) . Nous nous posons les mêmes questions … Mais nos journalistes sont moins libres que les votres … Et cela est une chance pour vous ! Je vous encourage donc Madame , à continuer d ‘ écrire ce que votre conscience vous soufflera … Car les vents nous portent vers un virage historique … La Suisse peut inspirer la France , mais aussi bien d’autres pays … Merci au journal Le Temps , les articles sont d’un français excellent … Serge , Montpellier le 08 déc 2021

  22. Madame Sandoz,
    Dans cette guerre sanitaire, le crime a été multiforme.
    Comme vous, je trouve cette situation ubuesque et les déclarations de nos autorités sanitaires, jour après jours, toujours plus incohérentes. Mais pourquoi cette incohérence? Parce qu’elles cachent une réalité que nous ne devons pas découvrir. Les hôpitaux sont utilisés comme un autre quelconque virus pour le même dessein.
    Depuis le début de cette crise, depuis les premières mesures, on s’est bien rendu compte que quelque chose se produit, En tout cas pas le fait sanitaire et on le voit, une année après, Covid a moins tué que la grippe des autres années, lorsqu’on examine les statistiques des décès et des âges, toutes causes confondues sur 10 ans. Ensuite, les mesures complètement étrangères à l’utilité d’une simple épidémie. Maintenant, avec Omicron dont le comportement nous donne à penser et à juste titre qu’il s’agit d’une Endémie. Pour beaucoup de spécialistes, Omicron passait inaperçu mais il était déjà là depuis une année.
    Tout ce battage bruyant pour satisfaire la vaccimania de Dieu Bill Gates et ses armées de Big Pharma.
    ttps://thegrayzone-com.translate.goog/2020/07/08/bill-gates-global-health-policy/?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr.
    Face à certaines réalités, que peuvent faire les gouvernements?
    Ils adaptent les lois pour rendre leurs décisions conformes aux directives émanant des organisations internationales. Ces lois, on l’a vu, depuis 2003, sont semblables à des lois d’application. C’est traduire en réel les décisions prises par les financeurs de ces organisations.
    Les classes politiques, toutes confondues, elles ont appelé leurs concitoyens à en accepter le principe et à en donner toutes les compétences décisionnelles au gouvernement. En fait on peut voir et on a vu, le parlement national peut être absent ou supprimé qu’il n’y aurait pas de différence. Il n’existe qu’en aval d’une grande décision prise ailleurs.
    SI nos hôpitaux étaient mieux dotés – malheureusement, dans certains pays comme la France, on les a même sabordés en supprimant des centaines de milliers de lits au cours de ces derniers 10 ans –
    on veille même à conserver ces carences chroniques sans quoi on n’aurait pas pu jouer les catastrophés et crier au danger de saturation. Mais en introduisant le passe, on sait qu’on rendra les recrutements de personnels qualifiés plus difficiles, les départs et le licenciement de ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, vont prochainement accentuer la pénurie de compétences, ce qui permettra d’obtenir une situation hospitalière catastrophique. Le but est atteint. et on jouera encore longtemps à faire rejeter la faute sur les non vaccinés. Pendant que la populace se chamaille, les affairistes (maîtres et valets) avancent. L’odeur de l’argent, le désir et le plaisir de puissance les guide.

    En tant sous-produit d’un projet qui nous dépasse, que pouvons nous faire?
    Allons nous laisser faire cette égérie de vieux psychopathes? Car ils sont tous vieux et déjà atteints de démence (malheureusement on confond encore facilement les démens avec les surdoués) Allons nous demander à notre gouvernement de se déconnecter pendant qu’il en est encore temps? Le fera-t-il? Lui qui table, pour chacun d’eux, sur la chance de devenir Dieu comme Bill Gates.

    ttps://lilianeheldkhawam.com/2021/12/07/le-projet-malefique-de-gates-sappuie-sur-la-corruption-319-millions-deverses-dans-les-medias/

    Tout cet artifice et ce mirage génèrent tant de tyrannie et de destruction qu’ils finiront par achever l’humanité.
    J’en suis courroucée et profondément attristée de voir ces enjeux nous échapper, de voir à quel point nous sommes réduits à la dérision, des querelles de personnes et le mortel désespoir qui tapisse notre morne quotidien. Du jour au lendemain, notre bonne santé, notre joie de vivre, nos élans de créativité sont confisqués, et le peu de sentiments pour nos amis et nos proches sont interdits par des mesures arbitraires sans pertinence avec la prétendue lutte sanitaire.
    Ils auront volé trois printemps à chaque vie! C’est inacceptable!
    Le passe Fait des dégâts dans la société. J’ai lu, aujourd’hui, dans Bluewin News, une famille anéantie, le père ayant tué ses enfants et sa femme avant de se suicider. A cause d’un passe sanitaire modifié.
    Le crime continue avec l’exigence du passeport sanitaire. Cinq morts A CAUSE du Covid-Pass. Le Covid n’a pas tué. Le Pass a tué. Il en tuera encore.

    1. “Pour beaucoup de spécialistes, Omicron passait inaperçu mais il était déjà là depuis une année.”

      Omicron laisse une trace douteuse dans la moitié des intallations PCR britanniques, britanniques qui séquencent immédiatement les résultats douteux. De plus, prolifique omicron aurait supplanté non seulement delta, mais aussi alpha.

  23. José Bergolio a dit que se faire inoculer ce produit OGM était un acte d’amour !

    Il serait temps de lui rappeler, (surtout après des siècles d’innombrables scandales pédophiles “cachés”),

    qu’un acte d’amour obligatoire, ça s’appelle un VIOL !

  24. Encore une fois, excellente analyse mais il me semble un peu tard pour changer le cours des choses. La nature humaine surprendra toujours, ce qui est étonnant, car on doit s’habituer avec le temps

  25. La 2g ne fonctionne plus. Les guéris ne sont pas protégés contre Omnicron.

    ttps://mobile.twitter.com/EricTopol/status/1467158641266491392

    Seule solution: il faut vacciner toute la population toutes les 10 semaines. Et varier de vaccin à chaque fois 😈

      1. Vos conclusions sont un peu rapides. Il y a beaucoup de confusion et d’annonces contradictoires. De plus, les conflicts d’intêrets sont nombreux:

        – Préserver le cours de la bourse avant certaines échéances pour éviter une panique généralisée qui ferait d’autres dégâts.

        – Ne pas inciter les gens à renoncer à la 3ème dose en se disant qu’elle sera obsolète 2 mois après. Actuellement c’est Delta qui tue pas Omicron.

        Pfizer s’est déjà contredit 3 fois sur ce sujet: d’abord le vaccin ne marcherait pas, puis le vaccin continuerait à être efficace contre les formes graves, puis il est efficace avec 3 doses. Mais en parallèle, il prépare une mise à jour pour mars. Vu l’investissement que cela représente, cela laisse présager du pire concernant l’efficacité du vaccin actuel.

        Je ne sais pas comment on peut faire des prédictions, notamment sur la protection contre les formes graves, alors que l’on a même pas confirmé le R0 ni la létalité de ce virus. Tout cela ressemble vraiment de plus en plus à de la propagande.

        Par ailleurs, d’autres sources d’information confirmeraient que l’efficacité du vaccin face à Omicron chute fortement. Par contre, les personnes guéries seraient relativement bien protégées: est-ce une indication d’échec d’un vaccin trop ciblé sur cette fameuse spicule comme certains scientifiques commencent à l’affirmer ?

        Avec Delta on est passé de 95 % d’efficacité contre la propagation à environ 50 % (même avec 3 doses). Si ce taux chute encore, disons autour de 10-15 % alors vous n’avez plus un vaccin. Quand aux formes graves, il faudrait encore pouvoir confirmer tout cela avec des études.

        Et dire que, l’Autriche va rendre la vaccination obligatoire avec un produit obsolète ? Le monde est devenu fou. L’ONU a déclaré hier que la vaccination ne devait devenir obligatoire qu’en dernier recours. Cela implique qu’un vaccin vraiment efficace existe (clause de disponibilité) mais aussi que toutes les mesures (masques) ont échoué: or, en Suisse, le port du masque obligatoire à l’intérieur a été supprimé avec la norme 2G. Tant que cette norme existe, une vaccination obligatoire ne peut pas être envisagée.

        Je pense qu’il est temps d’arrêter cette folie. La stratégie 100 % vaccin n’a pas fonctionné: record absolu de contaminations hier avec 12’600 cas (pire que la pire des vagues) malgré un taux d’immunité de la population de plus de 12 ans de 84 % ! (75 % de vacciné et 9 % de guéris). 90 % des 65+ sont vaccinés !

        De plus, seules les personnes vraiment très symptomatiques se font tester (un vacciné qui a le nez qui coule ne fait pas un PCR, ceux qui font un PCR c’est pour justifier un arrêt de travail de plus de 3 jours). Le nombre de cas journalier est donc bien supérieur. Le chiffre de vaccinés positifs n’est d’ailleurs pas publié à cause de ça.

        Tout au plus, on pourrait instaurer une vaccination “obligatoire” dès l’âge de 65 ans (la Grêce a placé la barre à 60 ans) pour éviter une surcharge hospitalière durant les vagues.

        On ne lutte pas contre un coronavirus qui mute fréquemment et pour lequel la mémoire immunitaire est courte avec des vaccins. Les gens confondent avec la polio ou la variole.

        Avec Delta et Omicron, la population devra faire 4 doses pour une protection très incomplète contre la maladie et environ 80 % contre une forme mortelle. A n’importe quel instant, un nouveau variant pourra tout remettre en question. C’est du jamais vu dans l’histoire de la vaccination.

        Vaccins pour les 65+, tests et immunité naturelle pour les jeunes et les enfants, traitements contre les formes graves pour le reste, maintien des masques dans les lieux à risque. J’espère que certains scientifiques vont enfin pouvoir se faire entendre et ne plus risquer leur place en critiquant les vaccins.

      2. Et beaucoup de non- vaccinés également. De même. Un nombre non négligeable de vaccinés ne se portent pas bien.
        Toute affirmation péremptoire appelle son contraire

        1. Si au moins, c’était à moitié vrai- Un médecin, ayant la charge des victimes de ces vaccins, m’a confié que selon ses estimations, ces vaccins ne sont qu’à 30% sûrs. Le jour où ce sera rendu public, il y aura des pleurs et des grincements de dents, vu que la presque totalité des Suisses sera vaccinée d’ici deux à trois semaines.

          1. Bonsoir Professeur, merci pour vos textes.
            Aucune chance que je figure parmi le lot des cobayes vacciné(e)s durant ces prochaines semaines. Via quelques chefs et cheffes de service, nettement plus compétent(e)s dans certains domaines médicaux très spécialisés que tous les membres de la “Destruction Force Fédérale” réunis, j’ai été avertie des dangers il y a un bon moment déjà, donc je resterai exemptée quoi qu’il arrive.
            Il est totalement hors de question que mon organisme fasse à nouveau l’objet d’expérimentations à l’aveugle comme en 1970……. En 1970, je n’avais aucune possibilité de me défendre. En 2021, je suis armée, même sur-armée, pratiquement blindée et très efficacement “protégée”.
            Au plaisir de vous lire encore. eab

          2. Je suis content pour vous, Éliane. Outre les sources statistiques sérieuses, car indépendantes, d’universités des États-Unis, je connais ici en Suisse, en tant que corédacteur de la CMV de nombreux médecins qui ne sont pas vaccinés et qui, sans pour autant faire pression sur leurs patients dans un sens ou dans un autre, s’abstiennent de tout conseil à ce sujet. Ils craignent en effet des blâmes ou des sanctions en provenance de leur hiérarchie et, qui sait, de la Chambre des Médecins. C’est dommage. Parce qu’ils sont bien entendu plus au courant de la situation réelle des gens et de celle des hôpitaux que ces employés du marketing des grandes industries pharmaceutiques ou de toutes ces organisations qui n’ont aucun pied sur le terrain. Les infirmières et infirmiers en savent également plus long. Mais ils sont mal placés dans la hiérarchie sociale que pour oser dire ce qu’elles en pensent vraiment.

  26. Chère Madame,

    Merci pour votre blog. J’admire votre énergie et votre capacité à lutter pour préserver un idéal qui fait que la Suisse continue à être ce qu’elle était. Il faut aussi relever votre courage car se placer sous le feu des projecteurs, c’est prendre le risque de pressions peu agréables dans une population divisée.

    Né en Suisse Romande dans une famille de classe moyenne 100 % Suisse, mon pays m’a offert la chance de développer un esprit critique lors d’études universitaires. Le travail, l’honnêteté, le sens du compromis et la confiance font partie de mes valeurs. Je pense que la paix sociale et le sentiment de sécurité qui en découle ont fait le succés de notre pays.

    Depuis le début de la pandémie, en bon citoyen-soldat, j’ai appliqué toutes les recommendations des autorités espérant contribuer à un retour à la normale et aider mon prochain. J’ai fait mes deux doses de vaccins dès que cela a été possible.

    Mais, depuis l’automne, je suis perdu: mensonges grossiers de toute part y compris des autorités sanitaires et politiques, division de la population jusqu’à la haine de son prochain, minorités devenues bouc-émissaire, propagande malsaine. Cette puanteur a germé d’une idéologie qui a placé l’intérêt de la population et de l’être humain loin derrière le profit. Car si cette crise est sanitaire, sa gestion est politique avec pour seule boussole une avidité sans limite de certains.

    Tout commence en catimini avec l’introduction d’un passeport sanitaire qui temporaire pour facilter la vie de ceux qui, comme moi, étaient vaccinés. Puis cela a été une cascade de décisions et d’évènements qui se sont précipités pour aboutir à quelque chose qui semblait avoir déjà été décidé.

    Je ne parle pas d’un complot, mais tout simplement d’une prise de pouvoir pour maximiser les profits de ceux qui ont vu l’opportunité que cette crise représentait.

    Votre article, si l’on devait un jour pouvoir en confirmer le contenu, ne serait donc pas une surprise. Si la crise est sanitaire, le choix d’augmenter les capacités sanitaires ou de les diminuer est politique.

    Mais ce qui ne faisait que me consterner il y a encore 3 mois, m’effraie maintenant au plus haut point. Tout les garde-fous ont sauté, nous glissons lentement et inexorablement vers l’impensable sans que plus personne n’y prête aucune attention.

    Car, même si ce que vous dénoncez dans votre article s’avérait totalement exact, tout le monde s’en fiche royalement.

    La population a été chauffée à blanc par une propagande dont les ficelles sont si grossières que même un kakapo de Nouvelle-Zélande, oiseau réputé le plus stupide du monde, ne tomberait pas dans le piège.

    Et pourtant, la carricature outrancière d’une minorité d’antivax (pas très maline dans sa communication il faut bien le dire) alimentée par des titres trompeurs dans la presse et des statistiques scientifiques soit-disant totalement transparentes (on ne publie toujours pas les statistiques des vaccinés testés positifs et malades) les a désignés comme un paratonnerre idéal à l’incompétence ou pour justifier des décisions politiques.

    La population est chauffée à blanc et, même si depuis quelques mois, les études scientifiques et les faits tombent comme des avertissements sur notre stratégie dogmatique, plus personne ne réagit: encore un coup des antivax.

    Près de 40 % de la population a voté contre cette loi et on parle de victoire écrasante qui justifie tout. La moitié de la population non vaccinée (donc traduisez antivax), ce sont les jeunes et les enfants mais pour le Suisse moyen c’est un sonneurs de cloches avec des cornes.

    Par contre, il est hallucinant que pas une seule voix ne se soit élevée pour réclamer des comptes aux laboratoires pharmaceutiques (manipulation de résultats, effets secondaires). Tout cela est enterré bien avant d’être débattu: ce ne sont que des détails insignifiants et les statistiques pleuvent à nouveau pour noyer le poisson.

    De plus, il ne se passe pas une semaine sans qu’une information ou un fait annoncé publiquement de manière formelle et péremptoire par les autorités ne soit démentie la semaine d’après.

    Le délire dans la communication ne choque plus personne: Omicron arrive, fermetures immédiate des frontières (alors qu’il est déjà répandu en Suisse) mais abandon des masques (règle 2G) alors que le variant représente déjà 3% des cas, puis tests PCR aux vaccinés à l’entrée en Suisse (saison de ski oblige), puis la science parle “le vaccin, ça va pas le faire” et ce matin l’OMS “le vaccin devrait être efficace contre Omicron”.

    Je veux bien admettre que l’on est confronté dans l’inconnu mais il faudrait alors rester mesuré dans nos actions et la manière dont on traite une partie de la population. Surtout que cette désinformation continue participe à la formation de l’opinion et nourrit donc notre démocratie.

    Depuis plusieurs mois, de nombreuses voix dans les milieux scientifiques prévenaient, études à l’appui, que la protection du vaccin ne serait pas suffisante pour prévenir une nouvelle vague. Ils ont recommandé le retour de mesures sanitaires comme le masque à l’intérieur et une 3ème dose rapide pour les populations à risque.

    Pendant ce temps, nos autorités ont lancé une campagne vaccinale pour convaincre quelques jeunes qui étaient peu concernés par le problème. La prime de 50.- restera, je pense, dans les annales du Champignac de la politique. Tous les efforts ont été concentrés là dessus. Pendant ce temps, le feu reprenait et la 3ème dose tardait.

    Incompétence ? Démission ? A moins que l’objectif ne soit tout simplement de préparer la population en démontrant qu’on a tout fait pour convaincre les vilains récalcitrants ouvrant ainsi la voie à une vaccination obligatoire pour tous ? Pour cela, il faudrait que la situation soit impossible car on n’accepte un tel remède que quand on a vraiment mal. La règle 2G qui met en contact des porteurs du pass dont le vaccin est arrivée à échéance avec des populations jeunes porteuses du virus même vaccinées pourrait faire l’affaire ?

    Mais tout cela ne sont que supputations. Je me trompe certainement, fatigué par cette pandémie sans fin.

    Par contre, si personne n’a eu a me convaincre de me faire vacciner, la décision concernant la 3ème dose sera plus difficile.

    La contrainte pourrait donc remplacer l’adhésion car la confiance a été rompue. La Suisse n’est déjà plus ne qu’elle était.

      1. Me convaincre de quoi ? D’une 3ème dose reportant ainsi l’hésitation sur la 4ème dose en mars contre Omicron, puis la 5ème de rappel, puis de la 6ème en novembre contre Xylophone ?

        2 ans que l’on a fait “tout juste” et la situation n’a jamais été aussi mauvaise (sanitaire et sociale).

        Toujours une excuse (des variants) ou des coupables (les antivax) et toujours la même rengaine. Comme si le monde scientifique ne pouvait pas prévoir qu’il y aurait des variants ? C’est un virus de la famille des rhumes/refroidissements, c’est instable comme un atome de plutonium.

        Combien de temps pensez-vous que la population va tenir comme cela ? Une fois la vaccination obligatoire pour tous, sur qui allons-nous rediriger la colère de la population lorsque cela n’aura pas fonctionné ?

        Hier, près de 13’000 cas dans une population immunisée à près de 85 % (donc le pire score depuis 2 ans). Un système de santé qui sature, confinement à la maison pour Noël (pire que 2020).

        Merci aux autorités d’avoir instauré la 2G dans les boites de nuits (et autres lieux publics). On aurait voulu faire exprès que l’on ne s’y serait pas pris autrement !

        Je vous l’ai dit, même les kakapo se foutent de nous tellement on est devenu bêtes: “la faute aux non-vaccinés (plus de 50 % ont moins de 12 ans…)

        Ce que la population recherche, c’est une certaine sécurité, voir leurs proches et leurs amis, faire des projets, fonder une famille, pouvoir voyager pour voir leurs amis ou la famille à l’étranger (car dans une société globalisé, on ne trouve pas toujours son travail à 15′ à pied de son domicile).

        Le vaccin actuel ne leur rendra donc pas cette liberté même avec 4 doses par an: pas de protection suffisante contre la maladie même grave ni la contagion (ni même les formes invalidantes comme le Covid long).

        De plus, une mutation pourra tout remettre en cause à n’importe quel instant, les frontières se refermer et les mesures sanitaires reprendre malgré la vaccination.

        Ce vaccin a permis de sauver de nombreuses vies mais c’est insuffisant car les dégâts collatéraux dans la société sont énormes. Et même là, le taux de protection contre la mortalité reste insuffisant pour vivre normalement.

        La division de la population ne va pas faiblir, ceux qui ne se sont pas fait vacciner iront jusqu’au bout. La répression touchera tout le monde. L’ambiance sera infernable.

        Se faire vacciner 4 fois par an pour vivre dans ce monde ?

        Il y a des alternatives. A commencer par des vaccins concurrents plus efficaces: la seule raison qui fait que Pfizer bouge enfin sur Omicron, c’est que d’autres candidats vaccins menacent leur duopole avec Moderna. On a vacciné durant 1 an avec un vaccin obsolète, y compris des enfants, et on le savait !

        1. Vous n’êtes pas content de la situationet vous le vociférez. Sachez donc que les virus ne vous comprennent pas. Deplus, vous ne proposez rien d’autre que de faire appel à “des vaccins concurrents plus efficaces”. Lesquels ? Merci.

          1. On aurait déjà pu commencer par adapter les vaccins existants au delta ? Moi, je me fais pas vacciner avec le vaccin de la grippe de l’année précédente.

            Quand aux autres: il y a plus de 10 candidats vaccins, Valneva est à bout touchant. Il y a aussi des vaccin étrangers non autorisés en Suisse (souches atténuées), etc. Les situations de monopole ne sont pas saines.

            Quand à votre vaccin actuel: il devra être mis à jour …. donc il n’existera bientôt plus.

            Je me permet de vociférer comme vous dites car, durant longtemps, j’ai cru que les choses se passaient par hasard. Après 20 ans dans l’industrie et pour avoir côtoyé des pharmas de très près, je vous garantit que tout est question de volonté…

            … comprenez d’obtenir le budget !

          2. Il n’existe pas de vaccin concurrent plus efficace qui soit disponible et il n’existe pas de vaccin à virus atténué disponible.

          3. Exact ! Il n’existe que des vaccins efficaces à 30% environ, et dont l’inoculation expose à des risques de maladies plus graves encore (blocage des reins, insuffisance respiratoire, infarctus, …). Donc, si l’on aime de jouer au poker, c’est une bonne option. Une autre consiste à renforcer son immunité naturelle à l’aide d’un régime de vie adéquat. À ce sujet, les propositions de médecins compétents circulent depuis belle lurette. Il n’est de ce fait pas utile de les énumérer ici.

          4. Décidément, vous n’êtes pas très ouvert.

            2 vaccins chinois dont 1 à souche désactivée. Les cubains ont aussi développé le leur. Valneva propose une autre approche (aussi à souche désactivé et en cours de demande d’autorisation). D’autres produits sont dans le pipeline. Lisez les news financières, vous verrez, c’est une manne très disputée.

            Les vaccins non USA sont moins efficaces ? Bien sûr, moins que Pfizer avec ses 95 %… C’est marrant quand on connaît des gens de l’autre côté de la muraille, vous obtenez la réponses inverse.

            Franchement, ces vaccins n’ont pas tenu les promesses à part contre les formes mortelles. Quoi que l’on dise, l’Europe est globalement largement vaccinée mais ça ne fonctionne que très partiellement: moins de morts mais pas de sortie de crise prévue.

            Mais quand on voit Omicron, on a un peu l’impression que l’on veut arrêter un tsunami avec une palissade…

            Bref, la machine est lancée, nous verrons bien dans un an où nous en serons. En tout, pout avoir tout misé sur les vaccins, l’Europe pourrait bien se retrouver en déclin prochainement (économique, culturel et sanitaire) car quand on jette ses valeurs au feu alors il ne reste plus rien.

          5. Souche atténuée ou désactivée ? Il faudrait savoir. Au demeurant, il n’est pas de souche désactivée, cela n’a aucun sens car si elle est désactivée, elle ne peut se faire reproduire par une lignée cellulaire. Il s’agit bien de vaccins à virus inactivés.

          6. Quant à omicron, je vous renvoie à l’immunité cellulaire (j’ai donné deux références). Celle-ci est plus stable dans le temps. De plus, entre les variants elle est très stable.

          1. Bonjour Chantal, merci ….. évidemment que personne ne va se jeter sur la cortisone, surtout lorsque nous connaissons TOUS les effets secondaires de ce produit éminemment toxique.
            D’ailleurs, je suggère au passage à CEDH de vous les décrire ces effets secondaires (et dans les détails bien sûr, pas des piqués-collés) sur le long à très long terme. Comme CEDH possède dans son cerveau-ordinateur des réponses toutes prêtes à vraiment tout (et à rien car il faut répondre à TOUT prix), il va vous les lister.
            Le cas échéant, si vous n’êtes pas satisfaite de ses réponses, je peux vous les indiquer (hors blog) et vous aurez alors de vrais gros frissons, genre passage dans une “horreur pure” prescrite allégrement par des médecins très peu consciencieux.
            Écrit en vitesse à Varèse, en pause obligée avant le chemin du retour.
            Merci encore de votre commentaire très juste. Bons messages. eab

          2. Il me semble que vous généralisez votre expérience personnelle de prise de corticostéroïdes au long cours. Ce qui s’applique à vous ne concerne pas forcément les autres. Et surtout, sur quelques jours, les risques et complications ne sont pas ceux d’une prise sur une plus longue période.

        2. @MERLIN
          J’ai lu vos deux commentaires que j’aurais très bien pu rédiger moi-même. Ce que vous dites est tellement vrai. Si cela peut vous donner un peu de courage, sachez que nous sommes très nombreux à penser comme vous. Les gens qui ont dit « oui » le 28 novembre dernier n’ont pas forcément accordé un blanc seing au CF. Je vous donne aussi totalement raison sur la question des vaccins concurrents. Il va bien falloir tenter autre chose sinon je n’ose imaginer la suite. En attendant les fêtes de fin d’année, essayons de nous détendre en famille ou entre amis.

          1. Quels vaccins concurrents contre omicron peuvent être produits dès les mois de mars 2022 ? Si d’ailleurs il est besoins d’un vaccin contre omicron.

            Un vaccin contre la spicule ne marchera jamais. Pas si sûr, les modifications des épitopes visés par les anticorps générés par l’ancien et le nouveau vaccin ne seront pas forcément légion. De plus, ce qui est rassurant, l’immunité cellulaire se maintient contre les nouveaux variants car les épitopes ciblés par les lymphocytes T sont maintenus en cas de mutations.

  27. Bonjour le temps, si c’est pour lire des âneries dans le style veuillez noter que je ne renouvellerai pas mon abo et voterai non pour l’aide aux médias. Veuillez par ailleurs noter que je dépose plainte personnellement contre Madame Sandoz de colporter de telles absurdités et pour la mise en danger volontaire d’autrui pouvant entraîner la mort.

    1. A Sylvie Jeanne: vous voulez déposer plainte personnellement contre Mme Sandoz “de colporter de telles absurdités et pour mise en danger volontaire d’autrui pouvant entraîner la mort”. Allez-y, on va bien rigoler ! Si le ridicule tuait, le COVID serait au chômage technique depuis longtemps.

    2. Rien ne vous oblige à maintenir votre abonnement à ce blog s’il dérange votre bonne conscience. Madame Sandoz a parfaitement le droit d’exprimer ses craintes , en son nom propre, et de les soumettre à qui veut tantôt les réfuter, tantôt les confirmer, tantôt les révoquer en doute – en faisant montre d’arguments, précisons bien. Or, ce n’est pas votre cas. S’il existe bien une ânerie de grand format, c’est celle qui considère toute situation de fait, ou toute “vérité” consensuelle comme évidentes a priori. Madame Sandoz s’appuie sur des informations de notoriété publique. Elle interroge les participants sur leur propre point de vue sur la question. Elle n’accuse personne, mais cherche à trouver une explication à des propos qui en sont radicalement démunis..
      Votre intervention belliqueuse ne consiste en rien de plus qu’un jugement hâtif, motivé par le désir d’intimider, de bluffer, et de priver du droit à la libre expression une personne qui, si je m’en réfère à votre intervention, a très certainement fait moins de tort à autrui que vous ne le faites..

    3. La raison est balayée par l’émotion. Le cortex qui nous distingue des espèces animales ne fonctionne plus: l’instinct a repris le dessus. La propagande et cette pandémie a fait de nous des bêtes (dans tous les sens du terme).

      C’est qui excuse probablement le contenu de votre message qui mérite un signe de tête par empathie. Respirez !

      Sur le fond, Mme Sandoz me semble assez fine: d’une part elle utilise le conditionnel pour vous inciter à la curiosité (cerveau instinctif: peur de ne pas savoir ce que l’autre sait = danger) et éviter des retours de bâton en bonne avocate.

      Le scandale a laquelle Mme Sandoz semble se référer fait l’objet d’une discussion au parlement en ce moment…. il y a donc réellement un problème et le C.F. va devoir revoir sa copie. Il y a des limites aux jeux politiques.

      J’ai vécu personnellement ces histoires de reports de coût et de tactiques budgétaires, l’humain passe totalement au second plan dans ces bras de fers entre des personnes plus têtues que des mules. Les décisions sont prises par des bureaucrates généralement sous la pression d’un agenda politique. Chaque étage rajoute sa couche et les personnes sur le terrain ne peuvent qu’appliquer et assister au désastre.

      C’est du dogmatisme et cela doit être dénoncé.

      1. Merci d’avoir précisé la complexité du problème. Je crois que, pour ce qui concerne la question traitée, les propos de Suzette Sandoz nous mettent sur l’une des pistes qui valent la peine d’être prospectées, mais que pour aller plus loin, il serait nécessaire de disposer d’autres informations plus détaillées.
        Cordialement.

    4. @Sylvie Jeanne: Bravo! Vous ne serez pas seule. Il serait temps en effet que certain(e)s rendent des comptes pour s’évertuer en permanence à saboter les efforts de nos autorités pour sortir de cette crise ou en tout cas en limiter les effets néfastes. Et si au moins ils/elles proposaient des solutions alternatives crédibles; mais rien, juste des critiques permanentes, des dénigrements, des accusations dans le vide, des “fake news” … ! Lamentable et criminel dans ces circonstances (un crime auquel je m’étonne d’ailleurs que “Le Temps”, journal que je pensais responsable et sérieux, s’associe)!

      1. Primo : ce blog ne vise pas à saboter les efforts de l’autorité, mais à en limiter les excès qui nuisent à la société, non seulement au niveau de la santé, mais aussi à d’autres niveaux., De plus, ce n’est pas parce que ce sont des autorités, qu’elle ne peuvent point se tromper, ni par là même perdre une partie de leur autorité légitime. Si l’on vous écoutait, il n’y aurait plus pour l’alternative pour le citoyen que d’opiner du bonnet.
        Deuzio : pour ce qui est de rendre des comptes, nous l’avons fait largement depuis des mois. Je renvoie, parmi des dizaines d’autres, à mon intervention sur le modèle suédois

      2. Saboter les efforts des autorités ? Est-ce que vous lisez un peu le contenu de certains commentaires ? Si nous en sommes là où nous en sommes c’est bien pour avoir suivi cette voie !

        Plus de masques depuis juin car les vaccinés ne sont pas contagieux … dès septembre, on a levé le drapeau car les vaccinés tombaient malades et transmettaient la maladie. Résultat: pass covid étendu et maintenant 2G, les gens ne font plus attention et les cas explosent. Tout ça pour vendre du vaccin.

        On sait depuis juin que sans 3ème dose, les personnes à risque peuvent faire une forme grave après quelques mois, Résulat: la 3ème dose est très en retard et ces gens fréquentent des lieux à risque car ils ont le pass et règle 2G oblige, il n’y plus de masques…

        Omicron arrive: on sait q’il échappe au vaccin, déjà qu’avec Delta, ç’était pas terrible: Résultat: on change rien, Pfizer a testé et le vaccin protège si on a fait 3 doses… mais en parallèle ilsdéveloppent un autre vaccin et d’autres études, concluent que ce vaccin protège très peu contre Omicron.

        On réclame le retour du masque pour tous dans les lieux publics, des tests gratuits et l’utilisation des traitements déjà approuvés contre les formes graves. Mais non, tout est fait pour que le taux d’incidence augmente.

        Finalement, il serait peut-être temps de réclamer à l’industrie des vaccins sûrs et efficaces à 95% comme promis. Vous rendez-vous compte que l’Allemagne a approuvé une vaccination obligatoire pour un vaccin qui est en cours de développement pour un variant dont on ne connaît même pas les effets. Car si son R0 test 3 fois supérieur au Delta, vous pourrez vacciner tout le monde mais il faudra rester confinés. A moins qu’il ne soit pas dangereux alors plus besoin de vaccins. Il est temps de faire marcher sa cervelle et de dire stop à cette impasse.

        1. @R.Celis et Impasse: Puisque vous semblez tellement en savoir plus et mieux que les autorités responsables, pourrions-nous avoir l’insigne honneur de connaître ce que vous auriez fait CONCRETEMENT et EFFICACEMENT à leur place pour maîtriser cette crise sanitaire? Je ne dis pas que tout ce qui a été fait a été bien fait et sans erreurs, mais je suis par contre persuadé que les autorités responsables ont toujours agi au plus près de leur conscience pour éviter en particulier un effondrement catastrophique de notre système de santé, dans une situation difficile, inédite et oh combien mouvante, ce qui oblige, en effet, à des ajustements permanents d’autant plus qu’il leur faut ménager la minorité bruyante qui de toute façon sera toujours opposée à tout.

          1. Concrètement: des lits disponibles et des soins de proximité, en tenant compte des patients. Ne pas exclure les gens non-vaccinés.
            Des horaires amménagés pour les personnes fragiles dans les commerces.
            Et aucune fermeture.
            Laissez vivre les gens.
            C’est vous la minorité bruyante qui oppresse les autres.

          2. @ Samy YAKA,

            Nous vous commandons un staff de 700 soignants pour une centaine de patients aux soins intensifs, à livrer lundi matin. Nous vous les laissons rétribuer pour les 5 prochaines années car notre caisse est vide et les contribuables rechignent.

            Bien à vous.

          3. J’ai expliqué ce que je ferais à la place de nos autorités dans mon post sur la Suède du début décembre. Vous y trouverez les grandes lignes et même davantage.

          4. @ Samy YAKA

            Nous restons dans l’attente de la livraison de notre commande de 700 staff. Entre temps, nous renonçons à diverses interventions, afin de garantir l’acceuil des personnes à risque atteinte de covid, pour l’essentiel non ou mal vaccinées*. Sachez que les sacrifiés se réjouissent de l’être sur l’autel du libre choix des non vaccinés à risque et qu’aucun n’a eu l’idée de préconiser le transfert des libertaires** aux soins palliatifs.

            * Troisième dose tardive des pesonnes âgées à raison des vaccination dans les écoles.
            ** Libertaire de pacotille puisque ne renonçant pas aux soins les plus complets.

    5. Mais informez-vous, ne voyez vous pas les mensonges de nos politiciens depuis des mois et leurs décisions de plus en plus incohérentes. Madame Sandoz ne colporte malheureusement aucune absurdité, croyez bien que je préfèrerais aussi que tout soit faux mais aujourd’hui après bientôt 2 ans où la majorité des gens a sagement obéi à tout, même aux mesures les plus absurdes, rien ne s’est amélioré, au contraire car maintenant viennent s’ajouter aux malades du covid les milliers de cas d’effets indésirables parfois très graves et même des décès de personnes jeunes et en bonne santé doublement vaccinées. Ce n’est pas Mme Sandoz qui met en danger la vie d’autrui mais cette mafia médicale des laboratoires ainsi que l’OMS et l’Alliance Gavi tous chapeautés et financés par l’eugéniste Bill Gates.

  28. Merci Madame Sandoz pour votre texte plein de sagesse et de vérité , car en France , nous avons le même problème ( c’est dire si il a le bras long ) . Nous nous posons les mêmes questions … Mais nos journalistes sont moins libres qu’en Suisse . Je vous encourage donc à continuer à écrire ce que votre conscience vous soufflera … Merci aussi de me laisser m’exprimer … Serge , Montpellier , France le 08 déc . 2021

  29. En 1850 un médecin avait été radié de l’ordre des médecins en France, car il disait de se laver les mains avant d’effectuer des actes chirurgicaux !

    Pareil en 2021, avec le Professeur Raoult, il est blâmé par le même ordre des médecins pour avoir soigné ses patients !!

  30. Plus de 90% des hospitalisations pour Covid concernent des patients non vaccinés, ou alors des gens très âgés, vaccinés, polymorbides qui nécessitent une hospitalisation de brève durée, car ils ne peuvent plus se prendre en charge provisoirement. Les patients en soins intensifs sont également très majoritairement non vaccinés. Ils séjournent longtemps dans ces services et, lorsqu’ils s’en sortent, doivent être réadaptés sur plusieurs mois.
    En lisant les chiffres de l’OFSP, repris dans les pages interactives du Temps, on ne peut que souhaiter que vous ayez ou ayez eu la sagesse de vous faire vacciner.
    Un lecteur qui vous veut du bien.

    1. C’est un des nouveaux mensonges des gouvernements, d’ailleurs le gouvernement français est passé de 90% à 70% en une semaine. De plus, ils ajoutent les personnes détectées positives avec leur test PCR non efficace à 85% pour établir leurs mensonges, c’est ainsi lorsque l’on additionne mensonge sur mensonge.
      Les politiciens et les représentants du corps médical des marchands big-pharma ajustent le nombre de cycles de leurs PCR selon leur niveau de corruption et d’envie de tyrannie. L’inventeur du système PCR en personne, n’arrête pas de dénoncer ces abus, mais lui, les médias ne l’intéressent pas !
      Voir même, les médias inondent le net et leurs torchons et qu’ils démentent en masse les déclarations faîtes par Kary Mullis, l’inventeur du PCR, les médias et google mettent en avant des mensonges concernant la déclaration faite par Kary Mullis, c’est énorme !
      ttps://www.youtube.com/watch?v=iWOJKuSKw5c&ab_channel=WouterDeHeij
      Si l’on pousse le nombre de cycle d’un PCR à 40 cycles, toute la planète sera positive à tous les virus, toute la planète serait positive au sida !
      C’est ce qu’ils font pour intoxiquer la planète depuis le début des ces histoires de test PCR, ils ont établi la norme à 35 cycles alors que pour avoir des résultats cohérents, bien que difficile pour ce genre d’estimation d’utiliser des tests PCR, il ne faudrait pas dépasser 25 cycles, maximum 30 cycles.
      Voilà dans quoi nous baignons depuis des mois, concernant les malades hospitalisés, bizarrement et à nouveau en Israel, un professeur ne cesse de dire en off, qu’il n’a pratiquement pas de non-« vacciné » dans son hôpital et du coup, toute la presse israélienne a arrêté avec ces histoires de non-« vaccinés » dans les hôpitaux.
      Les médecins sont des larbins, disons, que j’ai parlé avec un ami professeur de médecine de Lausanne, il m’a dit que si il a le malheur de dire à un de ses patient qu’il serait préférable de ne pas se « vacciner » et que ça remontait dans les tuyaux de l’ordre des médecins, il serait immédiatement convoqué avec des conséquences allant jusqu’à la radiation de son poste de prof avec effet immédiat, ensuite, également convoqué par l’ordre des médecins et encourir de très importantes difficultés, y compris une radiation de l’ordre des médecins. Ceci en contradiction totale du serment qu’il a fait en acceptant de devenir médecin, le serment d’Hippocrate !
      C’est monstrueux à un point qui dépasse l’entendement !

      Autre exemple, en France ils ont des dizaines de millions de “vaccins” moderna qu’ils avaient dû retirer à cause des effets secondaires, il est toujours interdit d’utilisation dans plus 50 pays, mais la France injecte ce poison aux français depuis 1 semaine y compris aux jeunes, en disant qu’il n’y a aucune différence en pfizer et moderna, (c’est bien ce que je pense également), en fait les deux sont extrêmement dangereux, hormis le fait qu’ils ne fonctionnaient pas depuis le début et qu’ils fonctionnent encore moins avec les variants qui ont suivis la première vague et le premier variant !

      1. Cher Corto,
        Vous avez raison de dénoncer tout ce qui ne va pas – notre époque est remplie de bien des manipulations et de beaucoup de corruption.
        Et je partage votre scepticisme concernant les statistiques officielles dans la crise actuelle – il y a des biais à travers les tests (notamment par le peu de volonté de tester les vaccinés).
        Cependant, vous devriez vérifier vos sources d’information, sinon cela donne un mélange incohérent, qui finit par desservir une lecture réaliste des événements actuels.
        Ainsi, Kary Mullis est mort en 2019.
        ttps://fr.wikipedia.org/wiki/Kary_Mullis
        Si vous voulez faire une analyse critique des statistiques, il faudrait partir des chiffres officiels, et prendre en compte les biais, ce qui éclaire les chiffres actuels en les contextualisant correctement.
        On comprend effectivement, qu’il y a une lecture biaisée (ou partielle) de la réalité et que cela est volontaire – sans doute pour soutenir la politique vaccinale.
        On peut critiquer cette politique volontariste, et je le fais, car je trouve également cela délétère.
        Mais on doit le faire en partant d’informations vérifiées, de citations correctes, etc.


  31. Comme si un bête lit était le problème. Encore faut-il savoir s’occuper de ce lit de soins intensifs
    Ce n’est pas donné à tout le monde et exige un savoir faire conséquent
    Si cela est permis, que ceux qui en doutent aillent jeter un œil, c’est un spectacle que l’on oublie pas.
    Je trouve votre billet insultant pour les soignants qui y triment plus que de raison depuis bien avant le covid et encore plus depuis deux ans.
    Je comprend aussi leur paroles fatiguées « oh ENCORE un non vacciné »

    Il y a soi, moi, JE
    Et il y a la capacité à penser aux autres

    Un ancien infirmier

    1. Cher Monsieur,
      Je crois, pour connaître Suzette Sandoz, depuis plus de vingt ans, que vous vous trompez sur ses intentions. Il est bien évident que le lit n’est qu’une métonymie pour signifier le malade et les soins qu’il exige. Quand elle évoque le coût de lits supplémentaires, elle ne songe pas exclusivement au matériel clinique, évidemment, mais aux frais que doit consentir l’administration d’hôpital pour couvrir l’entièreté des frais que l’installation de ce lit impose. Loin d’être une attaque contre vous, elle prend implicitement votre parti en réclamant plus de personnel soignant dans le même élan. C’est le jargon administratif, ne vous en déplaise, que de désigner par lit la condensation de l’équipe qui doit s’en occuper et soigner le patient qui s’y trouve installé. Quant à considérer comme une insulte le fait de considérer le facteur économique comme facteur primordial dans le choix des politiciens d’augmenter ou non la capacité des hôpitaux, c’est un secret de polichinelle et je m’étonne que vous en soyez offusqué. Les manifestations qui dénoncent cette situation aliénante pour le personnel soignant et pour les patients sont nombreuses. Alors, pourquoi faire dire à Madame Sandoz le contraire exact de ce qu’elle dit. De la part d’un infirmier, c’est vraiment le monde à l’envers !

  32. Bonjour,
    De mon côté j’ai ouï dire qu’une minorité de personnes préfèraient prendre en otage le système de santé suisse plutôt que de se vacciner. Si c’est vrai, c’est criminel.

    1. Prendre en otage le système de santé c’est revendiquer de prendre tous les risques en étant contre toute mesure (antitout) et exiger les meilleurs soins si l’on est atteint. Au détriment des autres patients. Au détriment de la santé du personnel soignant. Si, pour vous, cet égoïsme confisquant les ressources de la collectivité au détriment des autres c’est prendre en ôtage le système de santé, je suis d’accord avec vous.

      Il faut mettre fin au scandale des négligents. Les négligents doivent cesser de capter les ressources de la collectivité, cesser de réduire les précautionneux à travailler pour eux, de casser des vies, de tuer en générant ce que l’on nomme trop pudiquement des pertes de chance. Le temps de la bise doit venir pour les cigales.

      Toute vraie libérale sait qu’il est parfois nécessaire de restreindre les libertés publiques, même celle d’aller et venir en milieu confiné, pour assurer l’ordre public. Toute vraie libérale sait que ceux qui ne respectent pas les mesures de précautions doivent assumer leur choix, leur responsabilité et accepter que l’Etat ne les sauve pas, que l’hôpital public ne les acceuille pas en priorité et que cela ce soit à eux que les soins palliatifs soient, en cas de nécessité, réservés.

      1. Toute vraie libérale sait que lorsque, sous couvert de respect de la liberté vaccinale, on exerce un chantage, une menace afin de cacher le fait qu’on s’était trompé sur l’efficacité du vaccin et qu’on a induit les vaccinés en erreur en leur promettant le retour à une vie normale, il y a une violation du principe de responsabilité et de franchise.

        1. Et pour ce qui est de ne pas reconnaître ses erreurs et ses errements, vous êtes effectivement experte.
          La gripette, ils savaient pour les variants, mes amis “scientifiques” et la prose du sachant en tout “Dr J-D M”, le masque crachoir, et j’en oublie.

          1. @R.Célis: que n’avez-vous pas compris ?
            Que j’utilise les initiales d’une personne qui fut illustre sur ce blog il y a un an ? …

          2. En effet, je ne connais pas cette personne, dont vous paraissez ne pas douter de son importance. Vous m’excuserez, je ne suis pas scientifique, et sans pouvoir situer cette personne, le sens exact de votre intervention m’échappe également

          3. @R.Célis
            Je vous invite alors à lire les posts de Mme Sandoz – mai 2020 notamment (J-D M),mais pas seulement (septembre pour les crachoirs, et un peu autours pour cette idée d’une atteinte à la capacité respiratoire par les masques).

        2. Berset s’est trompé sur l’efficacité vaccinale et le retour à la vie normale. Je ne lui reproche pas. Vous lui reprochez de ne pas l’admettre. Vous avez raison. Mais sait-il seulement ce que l’on en sait à ce jour ? Lui qui n’a pas compris qu’on lui racontait des bobards à propos des masques !

          1. S’est trompé ? J’espère que vous plaisantez ! Il le savait parfaitement. Même un crétin comme moi, je le sais depuis juin. Par contre, s’il a été suffisament naif pour gober les salades pareilles des vendeurs alors il ne devrait plus diriger ce département.

      2. Je trouve insupportable de voir traiter d’anti-tout des gens qui demandent, entre autre, le respect de la liberté de prescrire des médecins. On n’est plus dans un Etat de droit, et certains s’en fichent et, pire, en redemandent encore.

        Qu’est-ce qui les a rendus comme ça ? La peur de mourir ? La prise de conscience de leur finitude ? S’il n’y a plus de droit, qu’est-ce qu’il reste de notre société ? N’est-ce pas le socle sur lequel elle est bâtie ?

      3. Gouverner c’est prévoir.

        Le delta est apparu il y a un an. Sa contagiosité était connue (R0 autour de 6 ou 7 contre 2.5 pour la souche de Wuhan). Avec un tel virus, il fallait un vaccin en béton qui évite la contagion à 95 %. Or, depuis avril, on sait que celui-ci est un panier percé. Il évite les formes graves mais on ne combat pas une épidémie en laissant un virus aussi dangereux circuler aussi activement. Même l’OMS nous avait prévenu.

        Il aurait fallu vacciner 95 % de la population, y compris les enfants avec 3 doses, en moins d’un an pour y arriver. Viser un tel objectif était une grave erreur de stratégie: ça ne s’est jamais fait ! C’était mission impossible avec un nouveau vaccin.

        D’ailleurs même la tranche des 80+ qui est immunisée à 95 % continue de remplir les hôpitaux. Même avec une vaccination obligatoire, vous n’irez pas plus haut. On estime que 90 % d’immunisation de la population est un grand maximum.

        Aucun pays n’est d’ailleurs arrivé à contrôler la pandémie uniquement avec le vaccin. Même les pays avec des taux plus élevé de vaccination ont maintenu le masque à l’intérieur et d’autres mesures.

        Face à la situation en septembre, il était encore temps de corriger le tir. Au lieu de cela et, malgré les avertissements de la communauté scientifique et d’une partie de la population, le C.F. s’est entêté dans une course dogmatique à la vaccination sans limite au lieu de compléter avec des mesures (tests gratuits, masques, etc). On y serait arrivé et passé Noël à peu près sereinement. Le taux de vaccination aurait, peut-être, même été plus élevé,

        D’autre part, si malgré tous ces efforts, une partie rejette la vaccination, plutôt que de la jeter en pâture au reste de la population, il aurait fallu se poser la question de cette méfiance plutôt que d’organiser des concerts et retarder la 3ème dose à ceux qui la réclamait.

        Pourquoi traiter les vaccinés d’égoïstes si le vaccin est gratuit, sûr et efficace ? S’ils résistent malgré les conséquences sociales pour eux, c’est n’est pas parce qu’ils sont idiots et portent des chapeaux à corne mais parce qu’il ne font plus confiance.

        Car la négation de ceux qui ont été victimes d’effets secondaires n’empêche pas l’information de se diffuser. On a martelé que le vaccin était sûr et, à chaque incident, on a minimisé alors que le quotidien de certaines personnes ne sera plus jamais le même. Avec un vaccin aussi récent, le processus de pharmacovigilance devrait être du côté de patients et totalement transparent.

        Ce n’est pas le cas. D’ailleurs, un certain nombre de personnes qui ont fait des pathologies graves atypiques n’ont même pas fait la relation car au delà d’un mois, on considère qu’il n’y a plus de corrélation possible.

        Il ne fait nul doute que le C.F. vise une vaccination obligatoire et poursuit sa stratégie dogmatique. Tout la communication vise à faire porter le chapeau à une minorité pour convaincre la population en janvier qu’il n’y pas d’autre choix possible. C’est tout simplement faux.

        La prise d’otage n’est donc peut-être pas celle que vous prétendez. Espérons que la sagesse va reprendre le dessus sinon cela pourrait mal se terminer pour notre pays.

        D’autant plus qu’un variant circule et qu’il va falloir revacciner tout le monde fin mars à nouveau puis probablement tous les 5 mois. Et vous croyez que cela va fonctionner à long terme ? Cela se passe de commentaire.

        1. On en trouve en de nombreux domaine. Par exemple, dans les universités où l’on admet un nombre excessif d’étudiants en droit. Mais, pour ce qui est de notre sujet, dans les hôpitaux, notamment les covidaires non vaccinés à risque.

          1. C’est exact. Et il faudrait ajouter : les escrocs qui font passer pour fiables à 90% des vaccins qui tiennent si bien leurs promesses qu’il faut les réinjecter aussitôt administrés, avec comme perspective d’obliger leurs cobayes de répéter l’opération à l’envi, après avoir contaminé des personnes vulnérables, y compris des cancéreux, ou d’abandonner leurs espoirs vainement investis dans cette camelote jusqu’à ce que des chercheurs honnêtes leur propose enfin une solution qui réussisse à convaincre sans avoir recours à l’intimidation, à des mesures dévastatrices qui condamnent à la ruine des milliers de citoyens, à la culpabilisation sordide de ceux et celles qui se permettent de douter et de réfléchir, à des menaces d’incarcération telle que le Lockdown et autres discours violents qui visent à mettre toute la population à genoux.

  33. Madame Sandoz,
    Merci pour vos prises de position et vos billets frappés au coin du bon sens.
    Concernant ladite pénurie de lits d’hôpitaux, je vous recommande de consulter le lien suivant, diffusé mais vraisemblablement peu consulté par nos dirigeants, qui émane pourtant de l’OFS.
    ttps://www.covid19.admin.ch/fr/hosp-capacity/total?occ=covid19
    Bien à vous.

  34. Madame Sandoz,
    Je vous partage juste ma joie, mon plaisir de vous lire !
    Je me dis que la bêtise ambiante dans nombre de milieux de la société actuelle à la vue très courte et opaque n’a pas encore totalement occulté l’intelligence et la vivacité d’esprit…
    Merci pour vos analyses et partages absolument nécessaires !
    Meilleures salutations

    1. Yves, je vous rejoint à 200% concernant la lucidité et la droiture de Madame la Professeur Suzette Sandoz. Qui ne doit pas se faire que des amis en ouvrant le débat de manière aussi noble et courageuse !

      Merci Madame

  35. Pauvre Suzette Sandoz! On assiste au déraillement complet de votre intelligence et au plongeon dans les raisonnements contradictoires. Combien de fois, en bonne libérale, avez-vous prôné le dégraissage de l’Etat ou des entreprises publiques ou même d’entreprises privées au nom du réalisme économique? Et maintenant que la médecine propose une solution ultra-économique et ultra-avantageuse en terme de morbidité et mortalité (10 à 12x moins de mortalité ou de passage dans des soins lourds grâce à la vaccination), vous souhaitez nous faire revenir à Mathusalem et ouvrir des lits de soins intensifs dont on aurait pu se passer après une réflexion rationnelle sur la vaccination!

    1. Docteur, que se passerait-il si nommément vous donniez un avis contraire à ce qui vous est imposé par la loi et l’ordre des médecins, dites le moi ?

      Seriez-vous juge et partie ?

    2. Selon l’ATIH, une agence d’État, spécialisée dans l’information sur l’hospitalisation, on ne peut plus officiel, 95% des patients en réanimation y étaient pour autre chose que le Covid-19. Autrement dit, pour nous limiter à l’année 2020, le Covid-19 représente 2% des hospitalisations. Les déclarations qui prédisent une pénurie de lits dans les hôpitaux, en Suisse o dans les pays limitrophes, sont des mensonges éhontés, dont le but est de culpabiliser les personnes non vaccinées. De plus votre intervention en faveur du néolibéralisme, qui n’a plus de libéral que de nom, se moque de la survie des citoyens improductifs, quand il ne prône pas purement et simplement leur élimination à mots couverts. Ma collègue Sandoz, quelles que soient ses positions politiques, n’a jamais défendu pareille perversion du libéralisme authentique, auquel j’appartiens également et dont je connais les thèses fondamentales. Autrement dit, ma collègue soutient à 100% le principe d’humanité, a fortiori, comme c’est le cas en Suisse, lorsqu’on dispose des moyens pour l’appliquer. Le “pauvre type” en l’occurrence, c’est plutôt vous, puisque vous avez recours à des arguments ad hominem. Vous n’êtes pas capable du moindre discernement, alors que la problématique de départ en exige une dose cent fois supérieure à la moyenne. Enfin, je vous remercie de m’avoir déjà envoyé ad patrem. Car je fais précisément partie des patients hospitalisés qu’il aurait convenu de laisser crever, si l’on suit jusqu’au bout votre plaidoyer pour le “dégraissage” des économiquement inutiles jusqu’au bout.

      1. Vous auriez pu aussi préciser que cette agence est française, que son rapport concerne la France, et qu’il y est fait mention de 19 % des jours de réanimations. Vous auriez pu aussi relever que ces 19 % se sont concentrés sur un nombre limité de semaines, faisant alors exploser le système, renforcer le triage, tuer cancéreux et cadiaques et s’enfuir le personnel. Lorsqu’on préconise un Lockdown (mot autrichien), ou des mesures plus légères, ce n’est pas par plaisir c’est pour aplatir les courbes afin que tous n’arrivent pas en même temps en réanimation.

        1. Il n’empêche que seulement 2% des lits de réanimation étaient occupées par des covidiiens. Ce que vous ajoutez sur la prétendue tuerie des cancéreux et autres graves malades, n’est que calomnie infecte. Le fait que ce document soit français ne change pas grand-chose, car la pénurie de lits était annoncée comme bien plus préoccupante qu’en Suisse.

          1. Vous devriez vérifier la terminologie et éviter, par exemple, de confondre soins intensifs et réanimation (terminologie française). Cela vous éviterait de confondre 2 % et 19 % (en moyenne annuelle).

            Vous me reprocher une “calomnie” infecte. Piètre défense face à un fait têtu, la saturation de l’hôpital tue, notamment les cancéreux.

            ttps://www.blick.ch/fr/news/suisse/des-cancerologues-demandent-les-non-vaccines-devraient-etre-discrimines-au-triage-id17059058.html

        2. Vous pouvez consulter les statistiques officielles de l’OFS. En Suisse, en 2020, les personnes positives au COVID-19 ont représenté 2,9% des hospitalisations et 4,2% des journées de soins. Ceci pour remettre l’église au milieu du village, comme on dit.
          ttps://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/sante/systeme-sante.gnpdetail.2021-0093.html
          De plus, c’est stupide de confiner ensemble des personnes saines et des malades, comme cela a été fait. C’est au contraire le meilleur moyen pour augmenter les contagions.

  36. Moi, Fribourgeois, je compte les morts dans mes camarades d’école. Et ils sont nombreux !

    ttps://www.laliberte.ch/avis-mortuaires/

    Une génération disparaît…

    Au revoir les amis !

    1. C’est bien triste mais vous êtes vacciné et vos amis ont fait un choix.

      Ce qui est moins honnête, c’est de raconter aux personnes âgées à risque qu’elles sont protégées par le vaccin. Un épidémiologiste Suisse rappelait récemment qu’une personne âgée sur 5 qui décède du Covid est vaccinée. D’autres font des formes moins graves à la maison mais leur état de santé reste ensuite dégradé.

      Je tiens à mes proches tout comme vous, donc je repète tous les jours à ma grand-mère, vaccinée, de continuer à porter son masque à l’intérieur car avec la règle 2G, où tout le monde enlève son masque alors que de nombreuses personnes vaccinées sont positives, c’est devenu très risqué pour elle.

      1. Ce 2G sans mesure de protection c’est … idiot. Et pour votre grand-mère, pour la protéger elle, il faudrait faire usage d’un masque FFP2.

      2. @Elise
        Vous avez parfaitement raison. Même si ces vaccins ont eu un effet très positif sur la gravité de la maladie, il n’en demeure pas moins que l’on peut être contaminé et surtout et c’est là où la chatte a mal à la patte, on peut contaminer des personnes fragiles ce qui peut être extrêmement douloureux à vivre et terriblement culpabilisant notamment pour les jeunes gens qui ont fait l’effort de se vacciner. Nous sommes tous d’accord au moins sur un point, personne ne peut baisser la garde, vivre un tout petit peu sereinement. La situation est aussi critique qu’en début de pandémie malgré les promesses d’un vaccin efficace à 95 %. On a juste omis de nous dire que c’était pour trois mois. Je me pose la question et je parle au conditionnel, est ce que certains laboratoires n’auraient pas obtenu d’autorisation pour leur vaccin car ils auraient été plus précis dans leur évaluation ? Finalement, ce qui inquiète et agace tout le monde, c’est le spectre de la 3ème dose et naturellement toutes celles qui vont suivre et je constate avec ironie qu’aucun de ces éminents scientifiques ne se prononcent sur cette question devenue taboue.

        1. Ce n’est pas 95 % durant 3 mois. C’est 50 % en moyenne. Lisez l’étude d’une université Suédoise (ça a paru dans le Blick et 24Heures).

          1. L’AOS (Lamal) n’est pas financée par capitalisation mais par redistribution continue. Il n’y a donc rien à revendiquer. Quant aux réserves des caisses elles ne sont pas à même de financer plus de 3 mois de prestations et ne sont pas toujours liquides pour être partiellement investies dans l’immobilier. De plus, les impôts, bien aimés par la gauche genevoise, financent au moins à 60 % nos hôpitaux.

            De toutes les manières ce n’est pas une question d’argent mais de protection de nos hôpitaux face à une déferlante de non vaccinés et non guéris. Et qui déferle dans nos hôpitaux ? Les personnes d’un certain âge. Et qui y décède ? Les personnes âgées. Triste vérité que celle de la nature.

            Au vu de la contagiosité d’omicron, la rugissante ou mugissante vague, emportera notre système de santé. Les faibles ne pourront pas être soignés, même à l’étage pour peu de temps, faute d’un Lockdown à temps. Mais au fond c’est peut-être cela que veulent les anti-tout.

          2. @CEDH,

            C’est la meilleure. On met maintenant la faute sur les passagers que l’on a pas écouté ? On aura tout entendu !

            Quand vous conduisez, si la route tourne, vous suivez. En septembre, on voyait clairement que ça allait pas le faire. Mais non, les autorités ont décidé que la route était droite et ont accéleré. Sortie de route programmée (et vous le savez très bien).

            Le gouvernement a surestimé l’efficacité des vaccins, il a sous-estimé la virulence du delta. Il a sous-estimé la réticence de la population à se faire vacciner (vacciner 99 % avec les jeunes et les enfants ?). Atteindre 82 % d’immunité dans la population adulte, c’était déjà bien pour négocier cette vague. Il fallait faire avec (comme d’autres pays l’on fait).

            Encore fallait-il réduire la vitesse (masques, 3ème dose pour ceux qui la demandaient, télétravail, tests gratuits, etc). Il ne l’a pas fait: sa seule politique a été le vaccin pour tous avec le certificat covid comme outil de chantage ce qui a encouragé les vaccinés à aggraver la situation en s’auto-contaminant.

            S’il fallait faire un procès, il suffirait d’extraire une dizaine de mensonges dans la presse durant la campagne pro loi-Covid de votation qui ont induit la population en erreur et péjoré la situation.

            Quand à l’Omicron. Cela fait des mois qu’on attend un super-variant. On savait que l’on ne lutte pas contre un corona uniquement avec un vaccin. Car avec un variant qui échappe au vaccin, on repart presque à zéro. Il faut donc être prêt avec d’autres mesures.

            Une fois identifié, dans le doute, c’était un confinement (même court) qu’il fallait mais on a prétendu, une fois de plus, que le vaccin allait le faire. On sait, depuis, que ce n’est pas vrai (ou très partiellement donc insuffisament). Or confiner, c’était admettre l’échec de cette stratégie.

            La préférence pour la règle 2G, qui discrimine les non-vaccinés est une absurdité face à un variant dont on sait qu’il échappe largement au vaccin et qu’il est encore plus contagieux. Si Omicron se propage, ce ne sera pas la faute de quelques complotistes et de la minorité de la population non vaccinée.

            Le pire, c’est que le C.F. est capable d’imposer la vaccination obligatoire en janvier alors que nous n’aurons plus de vaccin efficace. A moins que l’on prétende comme pour le delta, qu’il est efficace à 90 % contre les formes graves ? Sauf qu’on n’en sait encore rien du tout (on ne sait même pas s’il est plus létal que delta).

            Cela fait des mois que l’on répète qu’il faut une stratégie multi-“outil” et différenciée par population cible (tests gratuits, vaccins, traitement, mesure sanitaires, masques, immunité naturelle, etc).

        2. La troisième dose injectée ces jours protège contre le variant delta. Bon à prendre pour les plus fragiles. Elle est aussi efficace, semble-t’il, contre omicron, mais alors pour quelques semaines seulement.

          Deux doses, c’est d’une efficacité zéro du point de vue humoral contre omicron. Peut-on invoquer l’imunité cellulaire ? Peut-être, des résultats sérieux de labo pointent en ce sens. Les résultats lors des changements de variants pointent moins en ce sens. Personne n’en sait rien.

          Nous voilà suspendu à la bonne volonté d’omicron. Au dernières nouvelles, il s’est quand même décidé à remplir les hôpitaux sud-africains, mais de cas moins lourd qui n’y restent pas longtemps.

          Ils semble qu’il prolifère près de 3 fois plus vite que delta (R0 = 21 ?) (cf. l’Ecosse qui est moins bigle que la Suisse). Et même s’il est dix fois moins pire, il finira par submerger notre système hospitalier. Un Lockdown de trois semaines s’impose. Et après, sauf miracle, un Lockdown 2G n’aura plus aucun sens si omicron est prévalent. Donc nécessité d’un retour aux mesures distance stricte, le temps d’écluser les nouvelles contaminations et cela sera fini, peut-être avec l’aide d’antiviraux. Evidemment entre un gouvernement qui pilote au rétroviseur et une population ….

          Un vaccin contre omicron ? S’il n’est pas très virulent et si l’antiviral de Pfizer marche, certainement pas. Laissons le alors circuler. Un tiens vaut mieux que tu l’auras.

          Que Madame Sandoz prenne bien soin d’elle.

    1. Je doute qu’il s’agisse d’une véritable mise à l’écart, vraisemblablement temporaire, pour non-conformité de votre semi-remorque ou de l’état du conducteur, mais plutôt d’une décision prise à contrecœur afin d’éviter les fréquents embouteillages à l’arrivée du châssis à douze roues. Vous avez donc été dirigé sur l’aire de repos, saisissez cette occasion pour refaire vos futurs plans de livraisons en prévoyant de moins volumineuses palettes, et songez également à diversifier le contenu des caisses. Nous avons déjà mangé beaucoup de dattes, figues et pruneaux secs qui commencent à peser sur l’estomac, même s’ils contiennent des nutriments essentiels. Et pour vous aussi l’engraissement de la pensée n’est pas profitable dans vos désirs de fructueux échanges, un programme orienté diététique ne vous privera pas de plaisir, vous reviendrez dans le blog plus léger !

        1. Seul contre tous ? Disons plutôt que vous désirez gagner votre combat d’opinions en pédalant fort sans trop vous retourner. Vous recevez des encouragements en bord de piste, à la manière de ces porteurs de banderoles qui pourraient vous faire chuter si vous ne les contourniez pas.

          Vous apparaissez dans de nombreuses courses, qui révèlent vos différentes facettes, où vous déployez vos forces en visant à un but qui ne me semble pas directement lié aux sujets des blog. Je n’ai pas encore trouvé « le blog » qui donnerait réponse à la question : Quel est le véritable enjeu de votre besoin de revanche, où vos opinions sont des armes (défensives ou offensives, cela n’a pas trop d’importance, elles sont identiques en termes d’efficacité). Ce n’est pas à l’occasion des sujets d’actualités où vous intervenez que vous avez constitué votre arsenal, mais bien avant, et vous êtes maintenant prêt.

          1. Comme c’est étrange Dominic, vous voilà (presque) de mon avis par rapport au très distingué Professeur CEDH qui sait absolument tout sur tout, donc avec “science infuse” dès le premier souffle de vie.
            Salutations d’une exemptée, rôdeuse invétérée …… à tests archi négatifs sur pratiquement 24 mois et au coffre rempli de “moduli di autodichiarazione” sur la même période.
            Tous mes vœux Dominic. eab

  37. On ne peut mieux dire. Merci d’avoir apporté quelques informations éclairantes que la presse est trop paresseuse pour chercher elle-même ou trop aux ordres pour le développer avec indépendance.

  38. Merci Madame de pointer certains aspects cachés de nos errements politiques. Je suis aussi atterrée de voir que les choix se font plus en fonction des finances, couplés au point de vue des décideurs, en fonction d’un but ultime souhaité. Pas de lit = moins de coûts = moins de risque de hausse des primes d’assurance, ce que personne ne voudrait assumer.

  39. Nous le voyons, le dessin désiré des politiques fonctionnent parfaitement, les populations commencent déjà à se déchirer, c’était le but non avoué, opposer les citoyens entre eux !

    Ca va finir dans le chaos, garanti !

    Parce que ça va pas mettre très longtemps ou les pros-“vaccins” vont se rendre compte de l’arnaque et c’est là que ça va devenir très méchant !

  40. L’euthanasie n’est pas défendue par tous les médecins, la preuve :

    ttps://www.youtube.com/watch?v=2O_NE0GUjaA

    Le gouvernement français vient d’annoncer qu’il n’est pas conseillé aux plus jeunes de faire du sport après avoir été inoculé avec le produit moderna et que le taux de morts causées par myocardites et supérieur avec moderna que pfizer !

    1. ça fait des mois qu’on le sait…. aux USA, suite à des décès d’enfants à l’entraînement sportif, on conseille deux semaines sans activité sportive (mais attention pour les plus vieux, gare au thromboses).

      Mais en Suisse, il n’y pas d’effets secondaires et critiquer le vaccin vous fait passer pour un complotiste.

      Au Japon, la surveillance post-vaccinale pour les myo et péricardites a été renforcée, Dans certains pays, Moderna est déconseillé aux jeunes.

      Mais en Suisse, on n’a pas ces problèmes.

    2. Vos treize commentaires m’ont permis de comprendre que parfois le manque d’instruction creuse un profond puits où remonter des seaux remplis de rêves. C’est ainsi que vous réussissez à calmer votre soif d’apprendre, comprendre, pour ensuite transmettre votre savoir. Mais pourquoi avez-vous la gorge qui persiste à rester sèche ? N’auriez-vous bu que de l’air ? Ne renversez pas le quatorzième seau que vous êtes en train de remonter, il contient peut-être un miracle.

  41. Cher Monsieur,
    Je me permets de vous faire remarquer que le libéralisme et le néolibéralisme, responsable des dérives que vous soulignez, mais prudemment protégé par une dénomination qui lui est quasi opposée, ne sont pas des conceptions de la société équivalentes. On ne peut rien comprendre au tournant infligé par Ronald Reagan dans les années 80, monétariste et disciple de l’École de Chicago, ni à la politique qui s’est diffusée à partir de ce foyer, si l’on ne fait pas cette différence. Madame Sandoz est une libérale au sens strict, c’est-à-dire tout à la fois économique et moral – un libéralisme qui contient une dimension sociale et humaniste – tout comme l’œuvre de son fondateur Adam Smith, lequel est avant toute chose un moraliste, et que l’on a déformé ou caricaturé au fil du temps. Marx, par exemple, était un fervent admirateur d’Adam Smith, tout en développant des thèses qui s’en écartent radicalement. Bonne soirée !

    1. Il me semble cher Raphael, qu’il y ait une certaine confusion en moral et moraliste !
      Ce qui reste hors-champs en matière de “real politic” !!
      Concernant Adam Smith et Karl Marx, l’un des deux à mis en place un projet fonctionnel tandis que l’autre philosophait une idéologie qu’il avait déconseillé de mettre en oeuvre. Donc, d’un coté, un philosophe qui a construit une vision économique audacieuse et réaliste, de l’autre, un économiste qui à élaboré une philosophie foireuse dans son application !

      Comme quoi, personne n’a encore vu de ministère de la philosophie !

      1. Cher Corto, je suis d’accord avec la portée de votre remarque. Marx n’a évidemment pas sa place ici, même si je ne qualifierais pas sa pensée de foireuse (ce serait à discuter dans un autre contexte).
        Si j’ai rapproché Marx d’Adam Smith, c’est uniquement parce qu’ils avaient tous les deux en vue la maximisation de la production (la richesse des nations” et non exclusivement la maximisation des finances (ce qui effectivement pourrait être qualifié de foireux, même si elle paraît réussir). Sur le plan pratique, il est vrai, Marx ne peut prétendre avoir construit une théorie en accord avec un tel but, même s’il le prétend. En revanche, la pensée d’Adam Smith mériterait d’être revisitée ne fût-ce que pour lui rendre justice et la différencier de la théorie de Milton Friedman

        1. Raphael, je ne dis pas que Marx ou son oeuvre soit foireuse, mais il l’a dit lui-même, ne pas mettre en application mes théories sociétales ou “politiques” !

          Il est évident que Karl n’était pas communiste !

          1. Je suis entièrement d’accord avec vous, Corto. Les prétendus disciples de Marx – je veux dire : ceux qui en ont fait un programme – lui ont fait un tort immense, dont le moindre n’est pas d’en dispenser la lecture de ses ouvrages d’économie. Merci de m’avoir répondu !

      1. Merci de m’avoir censuré. J’attire tout de même votre attention sur le fait que de dire d’une personne qu’elle n’est pas libérale au sens de la Prof. Sandoz ou du Prof. Jean-François Aubert n’est pas injurieux. Pas plus de dire d’une dame qu’elle fut députée communiste. Mais peut-être êtes vous pacificatrice. Dans ce cas vous permettrez que je m’étonne de ce que le qualificatif maoïste dirigé contre moi ait été par vous approuvé.

        1. Renversement du régime helvétique, le plus démocratique du monde, suppression des libertés fondamentales, appel à la vox populi pour plébisciter le règne de l’arbitraire, décidé au coup par coup, liquidation d’e la partie de la population la moins productive (donc la plus âgée), sélection des individus pouvant avoir accès aux services intensifs des hôpitaux, enfermement des réfractaires, confinés dans leur résidence avant qu’elles ne soient confisquées et que leurs habitants soient envoyés dans la rue. Il n’y a guère de différences entre le programme de Mao et Co, au niveau humanitaire, et celui de grandes sociétés pharmaceutiques,…

          1. – “liquidation d’e la partie de la population la moins productive (donc la plus âgée),”
            Là vous errez. Ce sont les antivax radicaux qui militent pour la mort des personnes âgées.

            -“sélection des individus pouvant avoir accès aux services intensifs des hôpitaux,”
            Là aussi. Ce sont les antivax qui militent pour que soient submergés les soins intensifs et, par là, pour le tri.

      2. Jean-François Aubert n’aurait jamais accepté que l’on porte atteinte à la Constitution pour des motifs aussi équivoques lesquels, si l’on s’en réfère à vos propos sur les personnes âgées, dont plus de 80 sont vaccinées, ressemblent à des raisons évoquées en Allemagne à une époque de sinistre mémoire.

    2. Bonsoir Madame, reçu ce matin l’invitation à participer à la conférence, site sur lequel vous pouvez vous inscrire sans problème:
      IHEID – Global Health – 14 December 2021, 17.00 à 18.00 Online Conversation
      Dr Profs Nguyen, Burci
      Negociating a Pandemic Treaty
      Il y a quelques jours, j’ai suggéré d’étudier l’opportunité d’un “traité de non prolifération des armes biologiques”. C’est peut-être un premier pas.
      Bien à vous.

  42. Comment se fait-il qu’il n’y ait personne sur ce blog pour poser la question: Des défenses naturelles au mieux de leur forme ne peuvent-elles pas éviter les formes graves de cette grippette? N’importe quel étudiant en 2e année de médecine dira à qui veut l’entendre que le système immunitaire est mis à mal par l’âge, la malbouffe et la sédentarité. Pourquoi ne pas commencer par le renforcer? Les moyens existent et sont peu chers. C’est probablement là leur défaut.

    1. Jean-Pierre, je me suis étalé sur le blog de Madame Sandoz à ce sujet, revenez quelques notes en arrière et vous verrez qu’il y a de quoi se poser les bonnes questions.

    2. Cher Jean-Pierre, au risque de vous choquer, je vais faire le point sur cette question fondamentale ; Comment renforcer l’immunité ?

      Premièrement et primordial, avoir un bon moral et rire en bonne compagnie, satisfaire ses besoins, parfois ses envies, ne pas trop non plus tomber dans les excès et la beuverie !

      Deuxièmement et encore plus “primordial”, arrêter de chercher à se renforcer, votre métabolisme est un miracle permanent d’une complexité que nos sciences ne voient que le tantième de nos orgueils zéro pointé. Si vous vous bourrez de produits pour stimuler vos défenses, vous ne ferez que substituer à ces dernières leurs capacités de s’organiser par elles-mêmes. Nous avons vu en masse des publicités pour des vitamines et pro-vitamines synthétiques alors que notre organisme les fabrique par lui-même. Attention avec ces dérives marketing, mangez des aliments sains, des légumes dont vous connaissez l’origine, les légumes et céréales qui proviennent de votre région, des aliments carnés dont vous connaissez également l’origine, des poulets de nos fermes élevés par les agriculteurs du crû. Des aliments lactofermentés comme la choucroute et la compote de raves, vous pouvez également lactofermenter vous-mêmes des légumes avec une simple dose de sel dans un bocal légèrement aéré.
      Manger de l’ail et des racines riches en minéraux, favoriser les aliments riches en enzymes (lactofermentés), ne pas trop cuire les aliments ni trop chauffer etc.

      Tout ce que vous n’auriez jamais dû cesser de faire et ce que vos grand-mères ou arrières grand-mères faisaient au quotidiens, 90% de la population souffre de malnutrition, pas de dénutrition mais de mal nutrition, de malbouffe. Mangez assis et en préparant de belles tables, mâchez bien et tranquillement, ensuite, après les repas, faites une mini-sieste. Prenez l’air, ouvrez les fenêtres, respirez profondément.

      Et surtout, ne pensez pas que en rajoutant plus que ça ira mieux, faites le contraire, essayez plutôt de soustraire en cas de désordre que d’ajouter !

      Les médicaments ne sont pas des remèdes, les remèdes sont partout, il suffit juste de leur donner une attention particulière !

    3. “Grippette”. Gripette sous l’emprise, à ce jour, du variant delta. Voilà qui trahit l’individu sans qu’on n’ait le besoin de le désigner.

      Le système immunitaire est mis à mal par l’âge, dites vous, et cela se traduit par l’augmentation vertigineuse de la mortalité avec l’âge. Alors dites-nous, comment rajeunit-on ? Les contributeurs de ce blog sont tout particulièrement interessés.

    4. Bonjour J.-P. Hirschi et Corto: réponse groupée à vos 2 commentaires pertinents du 9 décembre 2021, 15h44 et 18h18.
      Système immunitaire: La Suisse ignore avec superbe une méthode simple qui est automatiquement préconisée à l’extérieur (avec ordonnance ad hoc), surtout pour les « rénaux », mais bien entendu extensible à toutes et tous à partir d’un certain âge.
      Tant pis pour la Suisse préhistorique (et dénigrante) !
      Pour ma part, j’en rapporte sans hésitation pour mes familiers, stock actuel = 3 ans.
      Une belle journée. eab

  43. Est-ce pour remplir les hôpitaux que l’on a une politique vaccinale idiote ? Aucune stratégie vaccinale ? Que l’on a des vaccinologues qui ont conduit à l’admission de certificats de guéris bidons (anticorps à la tête du labo). Aucune aptitude à tenir compte de la situation nouvelle causée par omicron ? Sont-ils donc idiots au point de ne pas avoir compris la nouvelle donne ? Quels sots ! Pourquoi nous parle-t’on de vacciner les enfants ? Pourquoi nous parle-t’on des premières doses ? Une priorité absolue doit être donnée à la troisième dose efficace contre le delta (l’absence de cette troisième dose remplit les hôpitaux) et contre omicron.

    Allons, allons, un petit effort. Lockdown 2G décidé demain. Lockdown renforcé la semaine prochaine. Quelle bande d’ (auto-censuré).

  44. Il faut immédiatement arrêter de vacciner la population.
    Qu’attend Alain Berset?
    ttps://www.globalresearch.ca/pfizer-smoking-gun-secret-document-their-deadly-covid-vaccine/5764051

    1. Pour arriver à ses fins, l’ancienne députée genevoise, qui déteste les big pharma, fait peur. Après avoir rappelé que la diffusion du message au public est le fait de Madame la professeure Sandoz, je vous invite tous à étudier de plus près l’article 258 CP et à proposer les modifications nécessaires pour que dans le futur la diffusion d’un commentaire semblable tombe sous le coup de l’article 258 CP modifié.

      Art. 258
      Celui qui aura jeté l’alarme dans la population par la menace ou l’annonce fallacieuse d’un danger pour la vie, la santé ou la propriété sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

  45. Si l’on fait abstraction des motifs pour lesquels les non vaccinés contestent la privation des droits fondamentaux garantis par la Constitution, l’on trouvera dans ce blog des déclarations intéressantes à plus d’un titre.
    L’on remarquera tout d’abord combien il est facile pour une démocratie de glisser vers un État dictatorial. La pandémie du Covid-19 en offre un bon exemple. Celui qui en est atteint, le plus souvent surpris en l’absence d’un passeport sanitaire, devra être, selon certains avis consignés ici, être purement et simplement exclu des soins hospitaliers. La raison en est qu’il coûte trop cher à la société et puise ainsi directement dans les versements du contribuable. L’on songe ici particulièrement aux personnes âgées, qui ont fait l’économie de la vaccination, et dont la vulnérabilité envers les maladies virales est admise par tous.
    Quid des autres maladies, elles aussi trop coûteuses, et dont la guérison n’est que peu ou pas du tout assurée : les cancers, les insuffisances rénales graves, les cardiopathies, les scléroses en plaques, les psychoses et autres affections qui, de surcroît, ont l’inconvénient de rendre ces sujets improductifs. La réponse s’impose à l’aide de quelques arguments complémentaires, dont le bien-être de la majorité saine de la population, cela va de soi.. Pour obtenir. cette bienfaisante mutation de nos régimes démocratiques, jugés à la fois trop laxistes et trop généreux, une anomalie physiologique quelconque, réunissant un nombre significatif de citoyens, est donc largement suffisante pour que l’on soit fondé de sacrifier la conquête des principaux acquis juridiques de plusieurs siècles de modernité.
    L’on notera, pour clôturer ce post-scriptum, que l’une des objections les plus récurrentes à l’égard de ceux et celles qui s’indignent de cet état contraire à la constitution démocratique, consiste à dire que ces esprits contrariants n’ont pas d’autre solution à proposer. Autrement dit, nous avons déjà la solution à portée de mains, bien que les faits de plus en plus nombreux nous prouvent qu’il ne s’agit en aucun cas d’une solution.

    1. Bonjour Prof. Célis, si j’ose, certaines insuffisances rénales (MDRD en rouge, proche de la zone noire, créat-urée hors normes en permanence) ne coûtent absolument rien à la société, hormis des contrôles sérologiques très réguliers vraiment très très bon marché en Italie ou Allemagne.
      Et que je finance pour ma part intégralement moi-même (assurance suisse = inutile = pour les autres).
      D’ailleurs, avec le coût d’un contrôle simple, vous ne pourriez pas acquérir un bon filet mignon en Suisse …. tout juste un paquet de noix.
      Sur ce thème, mon expérience est gigantesque, vraiment très longue, et la durée pandémique actuelle est tout à fait ridicule en comparaison.
      Au plaisir de vous lire encore. J’apprends toujours via les références citées et c’est donc absolument génial. eab

      1. Merci pour vos commentaires et vos encouragements, Éliane. Si de personnes comme vous n’intervenaient pas sur ce blog, je ne suis pas certain que la nausée ne m’obligerait pas à interrompre mes propres interventions.
        Bonne fin de semaine. Raphaël

  46. Bonne question J. pierre … Les mineurs du grand nord dans les mines de charbon en France , avient une espérance de vie de 35 ans ( les poumons brulés ) , ils le savaient , mais ils étaient bien payés , avaient droit à une maison avec un petit jardin , et c’était une fiérté de travailler dur , les seuls et ils sont rares qui sont arriver à 70 ans ( ils ont vus tous leurs copains mourrir ) c’est ceux qui mangaient en salade : un simple oignon cru coupé en tranche … L’oignon désinfecte les poumons … Qui en parle … ? Personne . Pourtant l’oignon nous a protégé des épidémies pendants des millènaires car il tue les microbes et les virus . Dans l’antique Egypte , les esclaves étaient nourris avec du pain et de l’oignon , car sans celui ci , il ne tenait pas 3 mois à cause des épidémies … Le thym , aussi , grace à son thymol , est un anti virus à trés large spectre d’action , l’huile essentiele de Ravisara ( eucaliptus de Madagascar , aussi , qui en parle personne … Ce qui est étonnant c’est que les étudiants en médecine ne le savent même pas … Les étudiants sont ils formés par les labos pour juste vendre leurs cachets et pilules … ? Donnez uns simple soupe aux oignons dans les Hepad pour personnes agées , et vous verrez le confort de leurs poumons … C’est ce que j’ai fait , et je me porte trés bien sans vaccins , alors que j’habite Montpellier , ville étudiante et que je prend le tramway tout les jours et que j’ai 57 ans … le problème n’est il pas que ces produits naturels ne coutent presque rien … Les pharmas voudraient se croire indispensable et ils ont corrompus nos médecins … et aussi l’enseignement de la médecine … Thot , le dieu Egyptien de ma médecine , était aussi celui des arts . Merci de laisser un artiste français s’exprimer … Serge , Montpellier le 10 12 2021 ww.galerie-com.com/oeuvre/-le-tym-et-l-oignon-2-antivirus-a-large-spectre-d-action-pour-les-poumons-…/428935/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-augmentez-salaires-et-primes-des-infirmieres-…-insp-by-taylor-hill-/468167/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-ma-poupee-elle-veut-pas-se-faire-vacciner-…-/468360/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-la-nature-reprend-t-elle-ses-droits-…-nov.-2021-/467172/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-la-fourberie-des-labos-…-2021/465327/

    1. Le simple fait de couper un onion en deux et de le poser près de votre lit pendant la nuit a des effets surprenants en cas de grippe ou de rhume et pas seulement !

  47. Sclérose en plaque. Peut-on me dire si il est possible de se prémunir de la scérose en plaque ? Existe-t’il un vaccin contre la sclérose en plaque ? Psychoses. Peut-on me dire s’il est possible de se prémunir contre les psychoses. Existe-t’il un vaccin contre les psychoses ? Covid. Il est possible de se prémunir contre la covid que cela soit individuellement et collectivement. Il existe un vaccin contre la covid.

    1. Pour les psychoses, il me semble que les médecins attitrés de l’URSS avaient mis au point de puissants remèdes. Mais déjà à cette époque et bien loin de chez nous, les défenseurs des « libertés fondamentales » tentaient de saboter les campagnes favorables au maintien de la santé collective. Le gouvernement n’aurait pas eu l’idée de créer un deuxième passeport pour que les citoyens se sentent protégés !

    2. Les vaccins contre le covid marchent très mal, en plus d’amener un lot d’effets indésirables.
      Et le temps montrera que la psychose en cours – qui juge que l’on peut éradiquer/maîtriser un virus avec la technologie et des lockdown – retombera.
      Et tous ceux comme vous, qui passent leur temps à culpabiliser ceux qui ne cèdent pas à cette psychose, finiront par retourner leur veste.
      Vous finirez par retourner votre veste, comme tous les politiciens.

      1. @ Samy

        Psychose a un sens médical qui se veut assez précis. Vous rebondissez en utilisant le même mot pour désigner autre chose, tout en conservant une connotation péjorative. …

        Un Lockdown n’a pas pour but de mettre fin à l’épidémie mais de permettre de limiter les contaminations afin d’éviter que ne soit submergé le système hospitalier, voire funéraire; submersion largement amplifiée par les non vaccinés qui sur-occupent déjà les soins intensifs.

        Comme l’année passée on tergiverse et donc on est en passe de laisser mourir. “On” c’est le Conseil fédéral et sa bureaucratie truffée d’incapables.

        Auriez-vous l’indication des flux (même passé) relatifs aux soins intensifs ?

        Lockdown. Subito.

        1. Si je comprends bien le Lockdown n’est guère différent de la prison, laquelle a pour fonction de limiter la contamination de la délinquance et d’empêcher les psychopathes de se multiplier. À cette différence près que dans nos prisons, les détenus n’ont pas l’obligation de gagner leur vie, de soutenir une famille… et que de surcroît ils ont servis, nourris et blanchis aux frais du contribuable. Pourquoi n’impose-t-on pas le Lockdown aux délinquants, aux gangsters et autres escrocs ? Ce serait plus dissuasif et plus économique, non ?

          1. “Si je comprends bien …”. Et bien non, Lockdown, vocable autrichien, n’a pas le sens que vous lui donnez. Dès lors la suite de votre beau texte tombe à l’eau.

        2. Je vous ai fourni les chiffres officiels des derniers mois.
          Rien de factuel n’est venu contester ces chiffres.
          Votre discours n’est plus basé sur rien de proportionnel.
          Qu’il soit le discours convaincu de millions de personnes et d’administrations entières ne change rien à sa nature.
          Vous n’êtes même pas en mesure de prouver que le lockdown que vous proposez diminue les contaminations.
          Prouvez que les pays qui pratiquent des lockdowns similaires ont proportionnellement moins de contaminations que des pays voisins qui ne pratiquent pas ce lockdown.
          Vous en êtes incapables.
          Dès lors, les mesures que vous préconisez ne sont que des gesticulations politiques rituelles. Dont les conséquences bien réelles sont de maltraiter et culpabiliser des populations entières.
          Des formes de punitions collectives.

          1. Aucune punition collective. Simples mesures visant à empêcher la submersion hospitalière en empêchant les personnes à risque d’être contaminées. C’est d’ailleurs pour cela que le Lockdown ne devrait que concerner les personnes à risque non correctement vaccinées.

            Mais au vu du retard pris (contrairement à ce qui est de l’Autriche et encore plus de de Vienne) et d’un omicron contagieux qui n’est pas innoffensif, on est parti pour un Lockdown tardif et des morts inutiles.

            Quant aux chiffres, ils sont clairs, ce sont les personnes d’un certain âge qui embolisent les hôpitaux. Plus exactement, celles qui sont pas ou mal* vaccinées. Vous avez beau vous débattre pour affirmer le contraire, cela n’y change rien.

            ttps://www.covid19.admin.ch/fr/epidemiologic/hosp?demoView=graph
            ttps://www.rts.ch/info/suisse/12704400-covid19-une-minorite-pese-lourd-dans-la-surcharge-des-hopitaux.html

            * Retard troisième dose

          2. Je partage avec vous cet argument, Samy. De plus, comme les études faites aux États-Unis le démontrent, bien que CEDH fasse mine de n’en rien apprendre, les personnes vaccinées deux fois ou trois fois courent au moins autant de risque que les personnes non vaccinées.

          3. “.. les personnes vaccinées deux fois ou trois fois courent au moins autant de risque que les personnes non vaccinées.”

            Risque de quoi ? En tous les cas pas d’encombrer les hôpitaux, les soins intensifs ou de décéder.

            ttps://www.rts.ch/info/suisse/12704400-covid19-une-minorite-pese-lourd-dans-la-surcharge-des-hopitaux.html

        3. Dans le Comte de Monte-Cristo, un nouveau ministre de la justice dit à son collègue, chef de la police:

          – Avec vous à la police et moi à la justice, les honnêtes gens n’auront qu’à bien se tenir.

          Curieux comme ce ministre-là fait penser à certains Dandin des blogs, plaideurs d’opérette sans diplôme et médecins malgré eux, non?

        4. Au lieu d’un lockdown, je vous propose:

          – FFP2 pour tout le monde dans le lieux publics en intérieur pour tous (les masques traditionnels ne sont pas suffisants même ntre vaccinée).

          – Avancer les vacances des enfants d’une semaine.

          – Tests pour tous dans les lieux où l’on ne porte pas de masques (resto, de nuit, etc).

          – Tests avant les fêtes pour les rassemblement privés.

          Pas très agréable mais mieux que lockdown et plus efficace que le vaccin.

          Une fois le calme revenu (hôpitaux et taux d’incidence), reprise de la vaccination avec un vaccin efficace contre Omicron.

          Au fait, il y a un très bon article dans Le Temps sur les masques: si deux personnes portent un FFP2, le taux de transmission chute dramatiquement par rapport aux autres masques. La distanciation semble peu efficace et l’aération très efficace.

          1. Les mesures que vous préconisez sont des mesures contre la contamination. La vaccination est une mesure contre l’hospitalisation. Evidemment, lutter contre la contagion diminue l’infection et donc les hospitalisation et le vaccin diminue la contagion.

            FFP2, c’est une évidence et une exigence autrichienne !

          2. @CEDH

            Déjà contre le delta, la protection contre la contagion et une forme symptomatique était assez faible. Vous le savez parfaitement. C’est seulement contre les formes grave que la protection est efficace (et de loin pas à 100 %, environ 8 fois plus pour les 80+, pour les 30- c’est loin d’être évident).

            Avec Omicron, le jeu change, on tombe à moins de 20 % contre la contagion. Pour les formes graves, c’est trop tôt pour le dire. Pfizer en a profité pour vendre une 3ème dose mais c’est loin d’être suffisant.

            Il faut arrêter d’opposer transmission et hospitalisations, plus le virus circule et plus les gens sont malades et le transmettent, Une proportion non négligeable finit à l’hôpital. Le vaccin réduit les cas graves contre le delta mais il est trop tard (il faut un mois pour qu’une primo vaccination soit efficace).

            Au fait, vacciner les enfants, c’est pour luter contre les hospitalisations ?

            En Suisse, les night-clubs font la fine bouche pour maintenir la 2G. L’économie ne veux pas du télétravail…

            Cherchez l’erreur.

            Par ailleurs, il est temps de prendre conscience que l’on ne lutte pas contre un coronavirus avec un tel vaccin. Il faut à tout prix que celui-ci soit efficace contre: les formes symptomatiques, la transmission et les formes graves. Sinon il faudra maintenir les autres mesures et réserver le vaccin aux personnes à risque.

            Et ça, vous le savez aussi !

          3. Effectivement, la vaccination doit viser en priorité les personnes à risque. Pour la vaccination, je ne suis pas aussi pessimiste que certains, qu’ils soient de blogs ou de plateaux, qui n’ont pas encore pris en considération la stabilité de l’efficacité des CD4+ et CD8+ entre les variants. Evidemment, une bonne immunité cellulaire ne se dévellope pas en deux injections, qui plus est trop proches.

    3. Comme à l’habitude, vous faites semblant de ne pas comprendre. Je ne parle pas de vaccins, mais de soins intensifs, pour lesquels les patients atteints des maladies citées ci-dessus, exigent en hôpital, des soins extrêmement spécialisés , coûteux et mobilisant un grand nombre de personnel infirmier.

  48. Je vais vous dire ; D’ici quelques mois, des milliers de pharmacies et sociétés pharmas seront en faillite, ce seront les premiers à plonger dans le faux plat de cette économie creuse !

    Il va y avoir un retour de boomerang sans précédent, déjà que ce secteur battait de l’aile avant ce coup d’état sanitaire, aujourd’hui, ils dansent et quand l’hiver viendra ils se retrouveront dépourvus !

    La cigale n’a cessé de hurler son rap infecte et demain les façades ornées de caducées seront couvertes d’opprobre, les marchands de soupes chimiques seront les charlatans d’hier.

    Car la partie de poker menteur dans laquelle ils ont tous cachés leurs cartes, devront abattre leurs mauvaises donnes. Ils ont privé les citoyens des remèdes efficaces pour gonfler la baudruche de leurs comptes d’apothicaires supervisé par quelques boursicoteurs accoutumés aux retours sur investissements à 2 chiffres sur des bases mensuelles.

    Ils avaient engouffré leur débâcle dans un système qui ne pourrai décroître sans effondrer leurs châteaux de cartes en Espagne. C’est la fin d’un « modèle » financier anthropophage, pas étonnant qu’ils, en dernier recours, implorent cette mascarade chimico-pharmaceutique !

    L’ensemble des multinationales, comme le reste obéit aux demandes des méga-groupes de la finance, cette parenthèse « sanitaires » ne fait rien d’autre que d’annoncer la mort d’un mécanisme rigide et vérolé dans la moelle !

  49. A quant la mise de Swissmédic sur le ban des accusés?
    A quant une évaluation populaire et ouverte de nos médias supplétifs de la propagande officielle?

    Une bonne nouvelle pour les médecins dont la conscience de la profession (déontologie et éthique) les a mis à l’épreuve face à l’ordre de leur métier.
    Seul et vainqueur. Disons Merci au Dr. White.

    ttps://johnplatinumgoss.com/2021/12/08/dr-sam-whites-great-legal-victory-and-the-gutter-media-response/

    1. C’est toujours un plaisir de vous lire.

      Vous êtes ma boussole. Je sais qu’en faisant l’exact inverse de vous, je ne pourrai pas me tromper.

      3e dose faite. ✔✔✔😀

      Passez de bonnes fêtes à écrire seule des messages inspirés par la peur sur internet; moi, je vais passer de très belles fêtes en famille 🥰

  50. @Raphael Célis
    “en l’absence d’un passeport sanitaire, devra être, selon certains avis consignés ici, être purement et simplement exclu des soins hospitaliers. La raison en est qu’il coûte trop cher à la société et puise ainsi directement dans les versements du contribuable. ”
    Vous conviendrez Raphael, que ce genre de conseillers oublient vite que nous payons tous, outre les impôts, une prime de solidarité (LAMAL) à la caisse maladie. Combien de gens ne sont jamais malades pendant des décennies et qui ne recourent jamais à un quelconque soin médical ni à aucun médicament. C’est mon cas, en 75 ans de cotisation. J’avais le covid en juillet de cette année, j’ai consulté un médecin une seule fois, et payé de ma poche cette consultation, vue la franchise imposée universellement, et je n’ai accepté aucun médicament. Pour la caisse maladie et pour les autorités sanitaires, je leur ai coûté zéro franc et zéro centime. Mon capital santé traduit par mes cotisations de primes a servi aux autre et ces messieurs les conseillers Quidam préfèrent oublier de le comptabiliser.
    Il y en a beaucoup comme moi. J’en connais beaucoup autour de moi qui ne recourent que très rarement à des consultations ou à des médicaments, au cours de leurs 75/85 années. Avec nous, les caisses maladies font fortune, elles construisent du mobilier investi, de l’immobilier de rendement et elles diversifient leurs activités lucratives et prennent même nos élus en otage.

    Mais vous aurez constaté au cours de cette campagne à faire muter la démocratie en dictature populaire, que ce ne sont pas les gens bien portants qui les intéressent, mais bien les gens malades ou qui acceptent qu’on les vulnérabilise avec ce poison injecté. La preuve. Pour obtenir le passe sanitaire il faut être vacciné, guéri ou un testé négatif avec une validité intenable de seulement 24 heures. Dans le cas d’un employeur qui l’exigerait, l’employé aurait cédé et aurait accepté les risques des effets de l’injection. Soit dit, il est “devenu malportant ou gravement malade”. Ledit employé sain transformé en malade par le poison serait un bon citoyen pour Pharma et converti à la théologie de la solidarité à deux sous. Mais cette solidarité théorique ne fera rien ou ne pourra rien faire pour lui.

    Cette malsaine complicité binaire trouve sa parodie dans les paroles de Saint Dominique: “tuez les tous, Dieu reconnaître les siens!”

    En fait, ces milieux socio-sanitaires nous veulent tous malades pour légitimer leur maltraitance, leurs exactions, des soins vains et inutiles et la consommation de leurs drogues qui n’engraissent, hélas, qu’un seul type d’industrie. La terreur hygiéniste et sanitaire a toujours porté ses fruits, mais pour un certain temps seulement, voilà pourquoi il faut faire vite et se dépêcher d’injecter tout monde un maximum de fois avant que ce monde ne s’aperçoivent de l’arnaque.

    1. Je crois que vous m’avez mal compris, Marlène. Je suis d’accord avec vous si vous me lisez bien. Ou alors, il doit s’agir d’un malentendu,

      1. Raphael Célis
        Si vous m’avez bien lue, je vous ai pris en aparté pour réprouver cette critique, bien évidemment que cette citation ne vient pas de vous. Une manière manifestement maladroite de ma part pour apporter mon indignation face à cette hardiesse moraliste, l’auteur de ces lignes oublie la contribution très substantielle de ces personnes âgées bien portantes n’ayant que peu ou jamais sollicité les structures de santé.
        C’est donc à moi de vous présenter mes excuses.

    2. Si ce n’est pas un malentendu, ce doit être une erreur technique. Je n’ai jamais repris cette citation pour étayer mes propos, mais j’ai voulu probablement la réfuter en tout ou en partie. Toutes mes excuses.

    3. Bonjour.
      Je ne m’attarde pas sur le gros du commentaire car d’autres le font ou le feront peut-être et cela ne finira jamais. Les pro et les anti.
      Mais puisque parfois le diable se cache dans les détails, une petite précision qui en dit long sur la rigueur dudit commentaire. La phrase “Tuez-les tous…etc.” est attribuée, bien que pas totalement prouvé, à Amaury, abbé de Cîteaux, au moment de la lutte contre les cathares – à Béziers précisément, et en 1209.
      Saint Dominique a dit et fait des choses, mais pas celle-là, vraisemblablement. Mais bon, tant qu’à faire, offrons-la lui : après tout, que vaut-il une citation mal attribuée devant le poison qu’on nous injecte, les reptiliens qui nous gouvernent, la terre plate qu’on nous fait passer pour ronde (surtout si on est ronds) et la Finlande qui n’existe pas.

  51. Madame Dupraz,

    ” Avec nous, les caisses maladies font fortune, elles construisent du mobilier investi, de l’immobilier de rendement et elles diversifient leurs activités lucratives et prennent même nos élus en otage.”

    N’oublions pas les centaines de milliards perdus par les gigs des consortiums bancaires/assurances avec la crise des subprimes en 2008 !

    Un ami travaillant dans la finance, notamment auprès du stock-exchange de Wall-street, me racontait comment ils avaient blackboulés les jeunes premiers sortis de l’école de St-Gall. Ces novices en tenues de danseuses se sont fait ratissés jusqu’à la tonsure en remisant des call en faisant des leviers sur des obligations sur les crédits de produits courts termes hautement risqués. Selon les oracles newyorkais, les investisseurs suisses auraient lâchés plus de 1’500 milliards sans broncher. Les mickey de l’UBS, du CS et des Winterthur, Zurich assurances ont quittés les salles de trading en slip. La Suisse a battu le record du monde de la déculottée, avant les banques allemandes et françaises, les asiatiques ayant compris bien avant qu’il fallait quitter le radeau de la méduse. Quand on voit le tapage que les banquiers suisses avaient fait pour 1,3 milliards honteux dans l’affaire des biens en déshérences et le mutisme face au plus gros casse du siècle, ne chercher pas la logique au niveau des comptes de nos caisses de pensions et LAMAL & Co, je me tape le coquillage en pouffant des larmes d’hilarité !

    1. @ Corto,
      Merci d’avoir apporté un complément d’information très utile pour comprendre encore mieux comment la haute finance navigue et joue avec les risques tout en mettant toute une nation en danger.
      Je n’ai fait qu’évoquer le paysage que nous avons laissé façonner à notre insu ou à notre naïveté.
      Pour abonder dans le sens de votre vision qui est aussi la mienne, il faut visiter le site de Mme Liliane Held-Khawam. Je la cite à réitérés commentaires pour le simple touriste qui s’attarderait sur le blog de Madame Sandoz, parce Liliane est une excellente vulgarisatrice dans le domaine de la finance et de la gouvernance. Un simple comme moi peut s’y émerveiller de comprendre les choses les plus complexes et les moins évidentes (déjà pour les spécialistes), et tout d’un coup, trouver l’appétit d’apprendre. comme le simple péquin, j’ai beaucoup appris. Appris à chercher, à prospecter et à reconnaître les bonnes sources.

      La dimension de cette puissance d’argent et des pouvoirs dépasse complètement notre entendement, l’entendement du travailleur chichement rémunéré pour sa production ou ses prestations.
      La Pandémie Covid a le triste mérite de nous intéresser à cette petite minorité puissante qui se tient derrière son ombre.

      Merci pour vos contributions.

  52. Merci de m’avoir publié … ” L’oignon désinfecte les poumons … ” surtout crus en tranche , avec ce que vous voulez …. ( tomate , jambon ,pomme de terre , basilic …) . Une image vaut un long discours … Permettez moi de vous indiquer le site oû vous pouvez voir mes tableaux . ( car les liens ne fonctionent point .) site : weoneart artiste : stal fa (218 oeuvres qui témoigne de ma vision pour ces 2 années passées … ) Merci beaucoup , je vous serre contre mon coeur …. Serge , Montpellier Le 10 12 2021 .

    1. Serge Escande,
      Savez vous qu’à Berne, nous avons le culte des oignons?
      Nous avons un très beau marché à l’oignon chaque automne à Berne. J’avais fait goûter à mon mari le rösti de pomme et terre à l’oignon et au lard que les Romands ne connaissent pas. En France, dans le pays de Jean Ferrat (Ardèche), on appelle ce plat, le paillasson de pomme de terre au lard, l’oignon y figure mais n’est pas mentionné dans son appellation).
      En effet l’oignon cru soigne les maux de gorge, nettoie les amygdales et dégage les sécrétions des sinus. C’est un très bon expectorant pour les bronches pulmonaires en cas de toux sèche. En plus, c’est un émolliant en cosmétique et en diététique (intestins). L’ail est un excellent vermifuge et un bon défibrillateur comme l’acide salicyliques du saule. Les diabétiques et les hypertendus devraient en consommer.
      Chaque automne, je me fais une cure d’oignon cru le matin au petit déjeuner avec noix, jambon, tome de chèvre et Roquette poivrée. Confit dans du miel, il constitue un bon dip sur une galette au sarrasin.

      Je vais visiter votre galerie! je vais prospecter sur Google.
      Avec tous mes bons vœux, bonne poursuite et bonnes fêtes de fin d’année à vous!

      1. ” J’avais fait goûter à mon mari le rösti de pomme et terre à l’oignon et au lard que les Romands ne connaissent pas.” Oh que si !! J’en fais souvent ! Dans le sud de la France on appelait cela : une omelette sans œuf.. Bon appétit !

  53. “Swissmedic” !

    Jaco, n’oublie pas tes médics ! “Swissmedic” un nom qui faisait “supergeil” sympa welsh !

    En urgence et suite a des procès scandaleux, la SA privée “judicieusement” enregistrée sous l’enseigne “l’Office intercantonal de contrôle des médicaments (OICM) avec à sa tête, tous les PDG des multinationales de la cam sur ordonnance, (médiator, voltaflex, dénosumab, canagliflozine, Dapagliflozine, Removab, Protelos, finastéride, piracétam, Ulipristal, nintédanib, pimécrolimus et 110 autres encore en partie autorisés par la Suisse et interdit dans 120 pays.

    Donc, pour siéger au conseil d’administration de l’ex-OICM, pas question d’être indépendant ou étranger aux multinationales suisses ou étrangères. Ils se filaient des autorisations au sein d’une SA de droit privé, c’est pas beau !

    Face au TF, ils ont vite changés la coquille et renommé le tripot avec l’actuel “Swissmedic”, cette fois une officine tout aussi infiltrée par les mêmes et on recommence, mais cette fois avec un mandat fédéral accroché fièrement dans le hall d’entrée !

    Ce sont ces zombies de la big-pharma qui ont interdit l’hydroxychloroquine et l’ivermectine il y a peu, pas assez mortel !

    C’est gênant pour ces dealers de “médics” d’autoriser des médicaments sans danger, ça fait trop de concurrence !!

  54. Le C.F. reconnaît enfin que la contamination entre vaccinés est trop grande et impose la norme 2G+ (vacciné ou guéri + testé) ou alors maintient du masque même pour les vaccinés. Enfin une mesure plus efficace.

    Dans ce cas, pourquoi interdire l’accès aux testés (je parle d’un PCR fait correctement qui garantit la non-contagiosité) ?

    Mauvaise manoeuvre pour les établissements qui ont introduit la 2G pensant limiter la casse sur le dos des non-vaccinés qui étaient prêts à dépenser un test pour continuer à les sponsoriser. Ce qui s’est passé était prévisible: ils ont été utilisés pour atteindre l’objectif de ségrégation des vaccinés poussé par le C.F.

    Trop tard pour regretter. Maintenant on pousse la vaccination obligatoire et espérant la levée de toutes les mesures ? Et s’il faut ensuite quand même faire un test ou refermer car la protection contre Omicron est insuffisante (on demande bien un test à la frontière aux vaccinés) ? ou alors le prochain variant ? ou que l’on raccourcisse la durée du pass entre chaque rappel et que certains en aient ras-le bol ?

    Les masques et les tests utilisés en complément à la vaccination sont des alternatives possibles. Laissons-le choix à chacun sur comment se protéger et protéger les autres. Je ne vois pas de raison de priver de cinéma ou de concert quelqu’un de non-vacciné mais testé et qui porte un masque (FFP2).

    C’est d’ailleurs ce que recommande l’ONU: il n’y pas de raison d’imposer la vaccination si des alternatives existent. Les restaurants sont peut-être une exception car le masque doit être enlevé mais avec un peu de créativité (terrases, configuration physique), il doit être possible de trouver des solutions.

    Ce pass est un échec sur toute la ligne et ce n’est pas une surprise.

  55. Tout le monde semble avoir omis que la médecine en Suisse est normalement une affaire privée, le peuple débourse 62 milliards pour payer des primes d’assurances chaque année. Pourquoi les compagnies d’assurances ne disent rien au sujet des vaccins ni du Covid? pourquoi la Confédération ou les cantons devraient-ils se ruiner et laisser la fortune à ceux qui encaissent les milliards? l’ouverture d’un nouveau lit à l’hôpital devrait normalement rapporter et non pas coûter en Suisse (en France c’est le contraire qui est vrai) !!! L’un des commentateurs a écrit que les journalistes suisses ont plus de liberté, il croit à tort que Madame Sandoz s’est convertie en journaliste ! le journalisme est mort en Occident en octobre – novembre 2020 et tous les jours nous célébrons sa disparation par la lecture de la presse conventionnelle !

  56. Réponses à tous les maniaques de l’argumentation statistique

    Dans ce blog, l’on trouve des commentaires ou des interventions rédigés selon des méthodes de plus en plus inspirées par le marketing. Dans le meilleur des cas, et si le style “mafieux” ne pigmentant pas certains de ces envois, nous aurions pu assister à la mutation d’un blog consacré au Droit en un concile d’experts-comptables. Cela ne m’étonne pas, puisqu’ils sont distribués par des individus commissionnaires de sociétés pharmaceutiques, plusieurs fois interpellés par la justice pour motif de fraudes et de faux en écriture.
    Dans le cas qui nous occupe, ces messages sont camouflés par un rideau de fer composé de statistiques, de chiffres volatiles puisque limités à de courtes périodes, volontairement tronqués de l’un de ses facteurs essentiels, de supputations détachées de toute réalité, et d’affirmations qui ne se ciblent plus que des événements partiels, afin de mieux faire abstraction d’une multitude d’autres données susceptibles de donner à réfléchir.
    Les statistiques se sont révélées, depuis belle lurette, être un moyen efficace de propagande, Mais, au cours d’une époque où les membres d’une société complexe hésitent à se prononcer en faveur d’une norme éthique ou d’un principe philosophique indispensables pour se situer et se décider, le scientisme, fondé sur les sacro-saintes équations mathématiques, et sur des algorithmes que personne ne comprend vraiment, est devenu par la force des choses le seul garant de certitudes que personne n’ose plus révoquer en doute. Justice, humanité, droiture et vertus morales, telles que le courage de parler en son nom, sans masque, et à découvert, ont fait place aux talents d’une rhétorique retorse, à une raillerie vulgaire et déplacée, mais lourde de chantages, et à l’audace de solécismes qui défigurent les propos de l’interlocuteur.
    Les chiffres sont toujours là pour sauver ces procédures de l’accusation d’escroquerie. Mais peu importe ! Les chiffres n’ont aucune valeur lorsqu’ils ne sont pas soutenus par des principes éthiques généraux à chaque fois rappelés de manière explicites dès lors qu’il s’agit d’en dégager la signification.
    La thématique de ce bloc a pour objet des décisions politiques ; elle ne porte pas tant sur l’immunité procurée par tel ou tel vaccin, sur leur composition chimique, ni même a priori sur leur toxicité, ni sur la nécessité de maximiser les fonds disponibles des hôpitaux (comme si la Suisse n’avait pas les moyens de les renflouer comme elle le fit pour payer les amendes pharaoniques des grandes banques), mais sur la validité de principes qui visent à en imposer, directement ou indirectement, l’application aux citoyens, ainsi que de leur faire pâtir des sanctions iniques, et des conséquences économiques, sociales et psychologiques de cette application, que certains présentent comme une mesure facile à suivre.
    L’enjeu n’est pas de mettre tout le monde d’accord sur une seule thèse, qui serait celle de Madame Sandoz, la mienne, ou l’une de ceux et celles qui nous sont proches en vertu de leur vision de la société. L’enjeu consiste à confronter et à discuter des principes qui sont au fondement de notre démocratie, dès lors qu’ils sont mis à mal. Pour ce faire, le Droit fait appel à des arguments qui relèvent de l’éthique et de la philosophie des auteurs qui ont contribué à l’édification de cette démocratie, et non à la compétence de manœuvriers du marketing qui ont acquis, en sus d’un vernis de culture scientifique, quelque virtuosité dans la manipulation des ordinateurs.
    Quiconque dispose de la mémoire historique des événements du XXe siècle, se souviendra de ceci : c’est que ce sont précisément les régimes totalitaires les plus cruels qui se sont appuyés sur le savoir scientifique, réel ou simulé, pour asseoir leur autorité, non sur des principes réfléchis, mais sur la peur, l’égoïsme et l’opportunisme des plus médiocres de leurs sujets.

  57. Il n’y a plus de contradiction, arrivez-vous à imaginer un pro-“vax” qui a reçu deux ou trois doses, oser venir défendre sa soumission maladive dans l’espace ouverte par Madame Sandoz ?

    Le pauvre, il s’est pris 2 ou 3 doses d’un produit expérimental pas cuit dans le creux de l’aile et le voilà, masqué, confiné, sujet comme tous à des tests quoi qu’il souhaite entreprendre, comme un voyage en avion ou bêtement passer une frontière, il part en France, sur la route, il veut faire la moindre pitance et à l’entrée de la taverne on lui déclare que le pass suisse n’est pas accepté !!

    Qu’il vienne défendre sa position de “vacciné”, je l’attends, ça me rappel lorsque les communistes allemands arrivaient fièrement sur les terres de staline et qu’ils furent mitraillés sur place, staline ne voulait de ces traitres qui avaient trahis leur patrie !!

    Pendant ce temps et juste après les premiers frissons, j’ai appelé tous mes amis “vaccinés, ils sont tous malades, bronchites, fatigues, infections respiratoires bactériennes, même que l’un d’entre eux, rédacteur en chef d’un quotidien est tombé raid mort en faisant de la montagne quelques jours après sa deuxième dose ! Après 10 ans de loyaux service, le quotidien en question, ne lui même pas rendu hommage.

  58. Sans vouloir rajouter un commentaire à cette si longue liste, il y a une chose que je ne parvient pas à comprendre, c’est cette histoire de vaccin qui ne protégerait de la maladie que lorsqu’elle devient vraiment grave.
    En premier lieu, j’ai crû comprendre que le virus ne tuait pas directement, mais que les personnes pouvaient décéder des conséquences de l’infection. Donc, lorsqu’une personne arrive dans un état véritablement grave, il n’y a plus de virus.
    Deuxièmement, le vaccin est sensé stimuler les défenses immunitaires afin qu’elles combattent efficacement l’infection dès le premier jour plutôt que de devoir passer par une école de recrues.
    Donc, si le vaccin n’a pas d’efficacité la première semaine de l’infection, comment pourrait-il en avoir la seconde?
    Bref, c’est moi qui ne comprends rien ou on nous promène?

    1. @GWASKELL

      Chaque vrai vaccin, (les produits inoculés dans cette affaire covid ne sont pas des vaccins), donc, chaque vaccin possède des propriétés spécifiques, certains vaccins ne nécessite qu’une dose à vie comme pour le virus de la polio, d’autres vaccins, n’ont pas d’éfficacité ne serait-ce qu’une minute, voir provoquent la maladie visée. Donc le spectre est large dans les efficacités des différents vaccins. Certains ne marchent pas et justement, pour ces derniers, les labos conseillent de les renouveler fréquemment, juste pour des raison financières, d’ailleurs les labos évitent de produire des vaccins longues durées et efficaces, c’est comme avec les aspirateurs, phénomène qui a trouver sa place dans les dictionnaires sous le terme “obsolescence programmée”, cette pratique n’a pas échappé aux financiers et actionnaires des multinationales de la pharma, faut bien se le dire !

      1. Et bien, je suis toute ouïe et fort curieux d’avoir une explication. Expliquez comment un vaccin COVID pourrait n’avoir aucune efficacité sur les manifestations de la maladie comme la température du corps ou la diminution d’oxygénation du sang (comme j’ai pu l’observer) et protéger néanmoins des formes graves.

          1. En effet, les lymphocytes n’interviennent “directement” qu’après que les cellules du malade aient été infestées par le virus contrairement à l’immunité humorale qui vise à empêcher l’effraction de la cellule.

  59. “Si c’est vrai, c’est un crime”.

    Excellent titre pour un film. Film dont le méchant serait un irrascible professeur marseillais
    Tout cela serait parfaitement étayé dans le livre intitulé “Si c’est vrai, c’est un crime”, livre qui vaudrait à son auteur le prix Pulitzer.

    ttps://www.theguardian.com/science/2021/dec/01/misinformation-fuelled-by-tsunami-of-poor-research-says-science-prize-winner

    ttps://www.youtube.com/watch?v=9Zs-K1Zo-VE

    Le futur prix Pulitzer devrait être publié au cours du premier semestre 2022.

    1. Je ne suis pas certain que les soignants des HUG goûtent à votre humour. Vous dérapez.

      Je suis conscient que je vous tend la perche pour blâmer ceux qui ne sont pas vaccinés. Ils font toutefois partie de la société et il faut faire avec.

      Toujours le fric. S’il a bien un année où il fallait oublier notre système et mettre un peu d’huile dans les rouages en maintenant les effectifs de la 3ème vague.

    2. Madame la professeure,

      Tardive censure non balisée par les “…”, censure qui dénature tout le texte. Le Lancetgate serait-il trop gros pour vous ? Censure par conviction ou par crainte des gros poissons ? On vous a connue plus courageuse.

      Bonne fin d’année.

      1. Mais voyons, cher Monsieur, il est impossible de dénaturer vos écrits. Ils sont pareils aux colonnes des temples antiques: même une fois réduits à l’état de ruine, ils conserveront pour toujours leur splendeur d’antan.

  60. Réponses groupées à
    CEDH – 10 décembre 2021 à 18 h 38 min – CEDH a noté: “Votre statut professionnel est le même que celui de Corto. Depuis quand ?”
    CEDH – 10 décembre 2021 à 18 h 46 min – CEDH a noté : “Prise de corticostéroïdes AU LONG COURS ….. ”

    Et nous voilà face à encore deux PURES INVENTIONS à la mode CEDH …. cher CEDH:
    1. Je n’ai jamais noté nulle part mon « status professionnel » qui reste totalement inconnu sur ce blog et ailleurs, d’ailleurs ! Pas grave CEDH si cela vous amuse d’imaginer des “professions” car vous nous avez habitué(e)s à la mode du « dernier mot impératif ».

    2. Le pire étant « prise de corticostéroïdes AU LONG COURS ». Car je n’ai jamais écrit « AU LONG COURS. Si vous connaissiez la vérité toute crue, toute nue et bien indigeste, vous me présenteriez de très très plates excuses, accompagnées d’un gigantesque et rarissime bonsaï pour ma terrasse, ce que vous ne ferez jamais évidemment.
    Dans mon cas, la vérité n’est “pas datée”, comme vous le soulignez souvent pour clore la discussion lorsque vous n’avez plus d’argumentation, elle est très abondamment répertoriée sur la durée puisque la survenue des effets secondaires se fait justement sur la durée (très courte, courte, moyenne, longue, très à vraiment très très longue), des évidences si concrètes qu’elles génèrent encore au jour d’aujourd’hui la HONTE des pratiques de mon pays, vraiment peu recommandable in materia.

    En conclusion cher CEDH, nous avons bien compris, toutes nos interventions sont systématiquement complétées et dénaturées par vos soins, parce que vous ne supportez pas d’avoir tort, donc vous extrapolez en additionnant de PURES INVENTIONS ….

    Mais encore, si le Professeur CEDH savait de quel type de molécules mon stock médicamenteux (importé) sur 3 ans se compose, il me dénoncerait immédiatement par « pur plaisir de contrôle » et sur méconnaissance extrême d’un sujet vraiment particulièrement complexe.

    Je vous en prie CEDH, veuillez ne plus compléter ce que nous écrivons avec vos déductions fantaisistes, vos raccourcis inventés et incorrects, le tout très facilement et rapidement démontable. Merci d’avance ! eab

      1. À CEDH qui répond NOUS SAVONS (point 1): Professeur NOUS SAVONS (le nous sous-entendant plusieurs personnes), veuillez SVP répondre à la très banale question suivante de manière précise puisque vous SAVEZ TOUT SUR TOUT ET TOUT LE MONDE et qu’absolument rien ne vous échappe ni ne vous est inconnu.
        Question très très facile: Dans quelles localités et pays était officiellement domiciliée Eliane AB aux dates listées ci-dessous:
        1. le 24 août 2009
        2. le 1er juin 2013
        3. le 1er juin 2014
        4. le 1er décembre 2015
        5. le 1er juillet 2017
        6. le 1er février 2018
        7. le 1er juillet 2021.
        Si vous prétendez TOUT SAVOIR SUR TOUT LE MONDE et dans TOUTES LES MATIÈRES avec vos 10 titres professoraux cumulés au minimum, aucune marge d’erreur n’est acceptable.
        Car c’est vous tout seul qui écrivez “Nous savons”.
        En sus, il n’y a que 7 items, un pour chaque jour de la semaine, donc pas la mer à boire pour un Grand Inquisiteur des temps modernes, d’autant plus que j’ai exclusivement mis les années récentes pour épargner vos méninges (l’ordinateur et les sites web qui vous fourniront peut-être les réponses).
        Par pure bonté d’âme, j’accepte tout éventuellement une marge d’erreur de 0,000000000 1% eu égard à vos très nombreux titres académiques distinguant votre exceptionnel savoir universel.
        Nous nous réjouissons de vous lire.
        Les blogueurs que je lis avec grand plaisir me pardonneront je l’espère cet interlude devenu presque aussi indispensable que certaines piqûres, mais pas forcément vaccinales.
        Portez-vous bien Professeur CEDH ès …… je vous laisse compléter par vos vrais titres, acquis dans de vraies Universités locales ou étrangères, espérons-le pour vous.

          1. Pauvre CEDH, je vous plains. Vous fabulez complètement. Aucun auto-collant sur aucun véhicule. Pas du tout mon style. Vous vous trompez de cible c’est tellement évident.
            Mais gardez vos opinions de suprême supériorité. C’est très amusant en réalité. Car plus vous souhaitez avoir raison, plus vous vous enfoncez.
            En lisant votre dernière réponse sur l’immunité, je me suis écroulée de rire. Vous n’êtes pas du tout spécialiste du domaine, vous croyez être spécialiste en tout, par contre, nous allons citer avec amusement vos affirmations au café demain matin (avec délicieuses pâtisseries italiennes) ! Excellente soirée, eab

          2. J’ai donné des arguments décisifs dans mes posts antérieurs (l’avis des médecins vaudois, des statistiques issues de deux centres de recherches universitaires réputés pour leur indépendance, le bilan positif de la Suède qui a refusé la moindre mesure de restriction pseudo-légale, une comparaison avec la France où les résultats montre clairement qu’il n’y a pas de surcharge des hôpitaux (un épouvantail puisé dans la presse people du canton). Malheureusement, je me suis aperçu que personne ne les lit, alors que j’ai passé beaucoup de temps à en présenter un résumé. Pour ma part, je jette l’éponge, et si je peux me permettre ce conseil, faites de même et passez le mot à Marlène, Corto et les autres. Je ne suis d’ailleurs pas certain que Suzette Sandoz trouve encore de l’intérêt à nos dialogues de sourds.
            Bonne soirée et portez-vous bien.

          3. Merci Professeur pour vos lignes. Je vous rassure, nous vous lisons et ensuite nous recherchons les écrits des personnes que vous citez (par exemple philosophe de l’Antiquité à Udine, mathématicien originaire de Padova présentement à Udine, ingénieur près de Winterthur, autre philosophe à Bâle etc. etc.). Mais cela prend du temps, ensuite il faut recouper, réfléchir, synthétiser ……
            Pour ma part, comme je suis énormément en vadrouilles trans-frontalières, je lis quand je peux car je dois aussi papoter avec des humains en chair et en os, et accessoirement bien me reposer avant d’autres aventures par delà les frontières.

            En Italie du Nord, j’ai eu la confirmation “médicale” qu’un bon nombre de décès “autres” sont systématiquement comptabilisés C….-19 pour maquiller/gonfler les chiffres au maximum. La presse en a parlé, ce n’est plus du tout un scoop mais une évidence bien dérangeante.
            De même, j’ai pu abondamment discuter d’immunologie et du pourquoi/comment de certaines bizarreries. Ce sujet restera privé.

            SVP ne vous découragez surtout pas même si les failles des systèmes sanitaires sont effroyables, néanmoins il fallait bien qu’un jour ou l’autre tout soit dévoilé “à livre ouvert”.

            Mes bons messages trans-frontaliers. eab, exemptée (très respectée en Italie, très critiquée chez moi en Helvétie) à tests chroniquement négatifs

          4. J’éprouve une grande reconnaissance à la lecture des messages d’encouragement que vous m’adressez. Je suis également très admiratif pour la somme d’informations et de témoignages que vous réussissez à rassembler et à diffuser sur ce blog, bien que vous soyez si chargée et si soucieuse de remplir vos obligations professionnelles au mieux de vos compétences (fort exigeantes, si je comprends bien ce que vous nous confiez). Je suis certain que vous comptez parmi celles qui ont contribué le plus à comprendre l’indignation de Suzette Sandoz qui fut à l’origine de ce débat.
            Toutefois, je crois que nous ne pouvons plus aller plus loin avant que le virus Omicron n’ait exercé tous ses effets., bien que je sois convaincu qu’aucune surenchère au niveau de la vaccination n’arrangera les choses. Autrement dit, je mise sur la voie de l’immunologie qui fut empruntée en Suède (j’en ai parlé dans l’un de mes posts du mois de novembre, mais je comprends que la surabondance des posts peuvent avoir comme effet de ne pas les lire tous).
            J’ai le sentiment que nous tournons en rond ….
            En vous remerciant très cordialement pour votre courage, je vous adresse tous mes vœux pour les fêtes qui approchent et mes meilleures pensées pour l’année qui vient.
            Raphaël

          5. Art. 45 Signes distinctifs de nationalité, plaques de contrôle, signes officiels

            1 Les véhicules automobiles et les remorques qui se rendent à l’étranger doivent porter à l’arrière un signe distinctif de nationalité selon l’annexe 4.

            ttps://www.fedlex.admin.ch/eli/cc/1995/4425_4425_4425/fr#art_45

  61. Puisqu’il semble que les chiffres occupent le rang d’Évangile sur ce blog. Et ce post n’est qu’un hors d’œuvre. Je me suis permis d’en traduire un résumé pour ceux et celles qui ne lisent pas l’anglais:

    Une étude de S. V. Subramanian du Harvard Center for Population and Development Studies, Cambridge, MA, USA et du Department of Social and Behavioral Sciences, Harvard T.H. Chan School of Public Health, Boston, MA, USA Démontre Que Dans 68 Pays Et 2947 Comtés Aux États-Unis, Les Augmentations De Covid-19 Ne Sont Pas Liées Aux Faibles Niveaux De Vaccination

    Or, les vaccins sont actuellement la principale stratégie d’atténuation pour lutter contre le COVID-19 dans le monde. Par exemple, la recrudescence continue de nouveaux cas aux États-Unis (É.-U.) serait prétendument motivé par les zones à faible taux de vaccination [1]. Un rapport similaire a également été diffusé dans des pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni [2]. Dans le même temps, Israël, salué pour ses taux de vaccination rapides et élevés, a également connu une résurgence substantielle des cas de COVID-19 [3]. Pour démentir ces fausses informations, les auteurs ont étudié la relation entre le pourcentage de la population entièrement vaccinée et les nouveaux cas de COVID-19 dans 68 pays et dans 2947 comtés aux États-Unis.
    Ils ont utilisé les données COVID-19 fournies par Our World in Data pour une analyse transnationale, disponibles au 3 septembre 2021 (tableau supplémentaire 1) [4]. Ils ont inclus 68 pays qui remplissaient les critères suivants : ces pays disposaient de données sur seconde dose de vaccin ; de même, ils disposaient de données sur les cas de COVID-19 ainsi que de données démographiques ; et la dernière mise à jour des données a eu lieu dans les 3 jours avant ou le 3 septembre 2021. Pour les 7 jours précédant le 3 septembre 2021, les auteurs ont calculé les cas de COVID-19 pour 1 million de personnes pour chaque pays ainsi que le pourcentage de la population qui est complètement vacciné.

    Pour l’analyse au niveau des comtés aux États-Unis, ils ont utilisé les données de l’équipe COVID-19 de la Maison Blanche [5], disponibles au 2 septembre 2021, pour exclure les comtés qui n’avaient pas déclaré de données sur le pourcentage de population entièrement vaccinée, ce qui a donné 2947 comtés pour l’analyse. Ils ont calculé le nombre et les pourcentages de comtés qui ont connu une augmentation des cas de COVID-19 par niveaux de pourcentage de personnes entièrement vaccinées dans chaque comté. Le pourcentage d’augmentation des cas de COVID-19 a été calculé sur la base de la différence entre les cas des 7 derniers jours et des 7 jours qui les ont précédés. Par exemple, le comté de Los Angeles en Californie a enregistré 18 171 cas au cours des 7 derniers jours (26 août au 1er septembre) et 31 616 cas au cours des 7 jours précédents (du 19 au 25 août), ce comté n’a donc pas connu d’augmentation du nombre de cas dans leur base de données. Ils fournissent, dans cet article,un tableau de bord des métriques utilisées dans cette analyse qui est mis à jour automatiquement à mesure que de nouvelles données sont mises à disposition par l’équipe COVID-19 de la Maison Blanche (ttps://tiny.cc/USDashboard).
    Au niveau des pays, il ne semble pas y avoir de relation discernable entre le pourcentage de la population complètement vaccinée et les nouveaux cas de COVID-19 au cours des 7 derniers jours . EN FAIT, LA LIGNE DE TENDANCE SUGGÈRE UNE ASSOCIATION TELLE QUE LES PAYS AVEC UN POURCENTAGE PLUS ÉLEVÉ DE POPULATION ENTIÈREMENT VACCINÉE ONT DES CAS DE COVID-19 PLUS ÉLEVÉS POUR 1 MILLION DE PERSONNES. Notamment, Israël, avec plus de 60 % de sa population entièrement vaccinée, a enregistré les cas de COVID-19 les plus élevés pour 1 million de personnes au cours des 7 derniers jours. L’absence d’association significative entre le pourcentage de population entièrement vaccinée et les nouveaux cas de COVID-19 est encore illustrée, par exemple, par la comparaison de l’Islande et du Portugal. Les deux pays ont plus de 75 % de leur population entièrement vaccinée et ont plus de cas de COVID-19 pour 1 million d’habitants que des pays comme le Vietnam et l’Afrique du Sud qui ont environ 10 % de leur population entièrement vaccinée.Sur les 5 principaux comtés qui ont le pourcentage le plus élevé de population complètement vaccinée (99,9 à 84,3 %), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis en identifient 4 comme des comtés à transmission « élevée ». Les comtés de Chattahoochee (Géorgie), McKinley (Nouveau-Mexique) et Arecibo (Porto Rico) ont plus de 90 % de leur population entièrement vaccinée, les trois étant classés comme transmission « élevée ». Inversement, sur les 57 comtés classés comme comtés à « faible » transmission par le CDC, 26,3 % (15) ont un pourcentage de la population entièrement vacciné inférieur à 20 %.

    Étant donné que l’on pense que l’immunité totale du vaccin prend environ 2 semaines après la deuxième dose, nous avons effectué des analyses de sensibilité en utilisant un décalage d’un mois sur le pourcentage de la population entièrement vaccinée pour les pays et les comtés américains. Les résultats ne montrent aucune association discernable entre les cas de COVID-19 et les niveaux de personnes complètement vaccinées. Ces résultats ont également été observés lorsque nous avons considéré un décalage d’un mois

    Il convient de noter que les données sur les cas COVID-19 concernent les cas confirmés, qui sont fonction à la fois de l’offre (par exemple, variation des capacités de test ou des pratiques de notification) et de la demande (par exemple, variation dans la décision des personnes quant au moment de se faire tester). La seule dépendance à la vaccination comme stratégie principale pour atténuer le COVID-19 et ses conséquences néfastes doit être réexaminée, en particulier compte tenu de la variante Delta (B.1.617.2) et de la probabilité de futures variantes. D’autres interventions pharmacologiques et non pharmacologiques devront peut-être être mises en place parallèlement à l’augmentation des taux de vaccination. Une telle correction de cap, nommément en ce qui concerne le discours politique, devient primordiale avec les preuves scientifiques émergentes sur l’efficacité des vaccins dans le monde réel.

    Par exemple, dans un rapport publié par le ministère de la Santé en Israël, l’efficacité de 2 doses du vaccin BNT162b2 (Pfizer-BioNTech) contre la prévention de l’infection au COVID-19 a été signalée à 39% [6], nettement inférieure à l’essai. efficacité de 96 % [7]. Il apparaît également que l’immunité dérivée du vaccin Pfizer-BioNTech peut ne pas être aussi forte que l’immunité acquise grâce à la récupération du virus COVID-19 . Une baisse substantielle de l’immunité des vaccins à ARNm 6 mois après l’immunisation a également été signalée . Même si les vaccinations offrent une protection aux individus contre les hospitalisations graves et les décès, le CDC a signalé une augmentation de 0,01 à 9 % et de 0 à 15,1 % (entre janvier et mai 2021) des taux d’hospitalisations et de décès, respectivement, parmi les personnes entièrement vaccinées.

    En résumé, même si des efforts doivent être faits pour encourager les populations à se faire vacciner, cela doit être fait avec humilité et respect. La Stigmatisation Des Populations Peut Faire Plus De Mal Que De Bien. Il est important de noter que d’autres efforts de prévention non pharmacologiques (par exemple, l’importance d’une hygiène de base en matière de santé publique en ce qui concerne le maintien d’une distance de sécurité ou le lavage des mains, la promotion de formes de tests plus fréquentes et moins chères) doivent être renouvelés afin de trouver l’équilibre entre apprendre à vivre avec COVID-19 de la même manière, nous continuons à vivre 100 ans plus tard avec diverses altérations saisonnières du virus de la grippe

    1. Vaccinations CDC. CDC COVID data tracker. Centers for Disease Control and Prevention. 2021. ttps://covid.cdc.gov/covid-data-tracker/#vaccinations.
    2. Nicolas E. Germany mulls restrictions for unvaccinated as cases soar. EUobserver; 2021. ttps://euobserver.com/coronavirus/152534.
    3. Estrin D. Highly vaccinated Israel is seeing a dramatic surge in New COVID cases. Here’s why. NPR; 2021. ttps://www.npr.org/sections/goatsandsoda/2021/08/20/1029628471/highly-vaccinated-israel-is-seeing-a-dramatic-surge-in-new-covid-cases-heres-why.
    4. Ritchie H, Ortiz-Ospina E, Beltekian D, Mathieu E, Hasell J, Macdonald B, Giattino C, Appel C, Rodés-Guirao L, Roser M. Coronavirus pandemic (COVID-19). 2020. Published online at OurWorldInData.org. Retrieved from: ttps://ourworldindata.org/coronavirus.
    5. White House COVID-19 Team. COVID-19 community profile report. 2020. HealthData.gov. ttps://healthdata.gov/Health/COVID-19-Community-Profile-Report/gqxm-d9w9.
    6. Ministry of Health Israel. Two-dose vaccination data. Government of Israel; 2021. ttps://www.gov.il/BlobFolder/reports/vaccine-efficacy-safety-follow-up-committee/he/files_publications_corona_two-dose-vaccination-data.pdf.
    7. Thomas SJ, Moreira ED, Kitchin N, Absalon J, Gurtman A, Lockhart S, Perez JL, et al. Six Month safety and efficacy of the BNT162b2 Mrna Covid-19 vaccine. MedRxiv. 2021.
    ttps://doi.org/10.1101/2021.07.28.21261159.https://link.springer.com/article/10.1007/s10654-021-00808-7?

    Référence :  ttps://link.springer.com/article/10.1007/s10654-021-00808-7)

    1. 1.
      Vaccinez-vous.

      2.
      Puis, proposez des mesures générales sanitaires et sociales.

      Il n’y aucune bonne raison à ne pas se vacciner. Le vaccin n’est pas la solution miracle. Il faut y ajouter mesures de prévention, de soins, … mais il faut se vacciner.

      Ne pas se vacciner n’est pas une opinion, c’est une lâcheté civique.

      1. J’ai déjà entendu cette antienne de la voix d’un perroquet. Heureusement, les perroquets ne parlent pas, et surtout n’ont pas l’impudence de nous faire la morale.

      2. 1.
        Il n’y a aucune raison de se vacciner contre sa volonté
        2.
        Personne ne connaît les conséquences sur la santé de ces nouveaux vaccins à ARNm à long terme, surtout avec leur répétition tous les semestres.
        3.
        Il n’y a aucune preuve que la vaccination en cours permettra d’arrêter cette pandémie.

          1. Vous changez de sujet par dépit.
            L’intégrité corporelle des personnes n’est pas une hypothèse farfelue.
            Ni le manque de recul sur les effets à long terme.
            De nombreux spécialistes du domaines sont perplexes, et cela n’est pas le médecin cantonal, la RTS ou la task force qui font la science.
            L’avenir dira peut-être que j’avais complètement tort. Ademettons.
            Mais vous, vous avez complètement évacué cette posibilité de votre intelligence, et c’est bien domage, car vous confondez des hypothèses avec des certitudes religieuses.

          2. Samy a raison de faire remarquer que certaines allégations relatives aux vaccins sont douteuses. Votre façon de confronter ces doutes aux découvertes des premiers grands explorateurs de l’Amérique est malhonnête. Il est facile de traiter de farfelues des vérités en voie d’être confirmées parce qu’elles n’ont pas encore atteint le degré de certitude des vérités confirmées.

          3. Si l’on fait abstraction des motifs pour lesquels les non-vaccinés contestent la dérogation aux articles ayant trait aux droits fondamentaux garantis par la Constitution, l’on trouvera dans ce blog des déclarations intéressantes à plus d’un titre.
            L’on remarquera tout d’abord combien il est facile pour une démocratie de glisser vers un État dictatorial. La pandémie de la Covid-19 en offre un bon exemple. Celui qui en est fait l’expérience, parce que surpris circulant en l’absence d’un passeport sanitaire, devrait être, selon certains, purement et simplement exclu des soins hospitaliers. La raison en est qu’il coûte trop cher à la société et puise ainsi directement dans les versements du contribuable. L’on songe ici particulièrement aux personnes âgées, à plus de 90 % vaccinés, et dont la vulnérabilité envers ce type de marginalisation est admise par tous.
            Quid des autres maladies, elles aussi trop coûteuses, et dont la guérison n’est que peu ou pas du tout assurée : les cancers, les insuffisances rénales graves, les cardiopathies, les scléroses en plaques, les psychoses et autres affections qui, de surcroît, ont l’inconvénient de rendre ces sujets improductifs ? Si l’on suit la logique qui sous-tend l’argument précédent, la réponse s’impose d’emblée. Puisqu’il faut privilégier le bien-être de la majorité saine de la population, nos régimes démocratiques, jugés à la fois trop laxistes et trop généreux, doivent évoluer vers une nouvelle forme de dictature, non plus fondée sur le délit d’opinion comme en Chine et dans les pays analogues, mais motivée par la détection d’une anomalie physiologique quelconque, à la façon dont le fit déjà la dictature la plus inhumaine du XXe siècle.
            L’on notera, pour clôturer ce post-scriptum, que l’une des objections les plus récurrentes à l’égard de ceux et celles qui s’indignent de cet état contraire à l’esprit démocratique, consiste à dire que des exceptions à l’endroit des règles de l’État de Droit sont à portée de la main. C’est évident : lorsque les bonnes solutions sont difficiles à mettre en œuvre, il est toujours possible d’avoir recours aux mauvaises est de leur trouver une argutie juridique ou morale pour les faire apparaître comme légitimes.

      3. Avant d’insulter, consulter le site de l’OFSP; aucune différence entre vaccinés ou pas vaccinés face au virus, et le reste relève de la propagande. Si avec toutes les informations disponibles vous continuez à défendre les vaccins, nous ne pouvons plus rien pour vous, Bonne santé, ne vous exposez pas trop à la foule car les vaccinés sont affaiblis par les injections de cette thérapie génique!

        1. Aucune différence ?

          Voilà le graphique des morts vaccinés vs non-vaccinés:

          ttps://mobile.twitter.com/redouad/status/1470338597362536450

          Vous devriez avoir honte.

          1. Cette évaluation est considérée comme sous-estimée. Son auteur faisant partie du groupe Schwaab, certains commentateurs font remarquer que 18 millions, ce n’est pas assez et pour construire la grande remise à zéro et dépouiller les Occidentaux de leurs droits. C’est vous qui devriez avoir honte :. En citant Edouard Matthieu, vous n’êtes pas à la hauteur des supputations des partisans du “Great Reset”, objectif de ceux qui font pression pour l’application obligatoire de ces vaccins

      4. Les lâches ce sont les médecins qui administrent à des enfants/adultes des produits strictement interdits selon leurs profils pharmaco-toxicologiques versus pharmaco-génétiques versus allergologiques etc. etc. etc.

    2. Donc le vaccin Pfizer est peu efficace contre la transmission de delta. Nous le savons depuis au moins le mois d’août (preprint de l’étude du Michigan). Ce qui n’empêche pas qu’il y ait lieu de protéger les personnes à risque contre un séjour à l’hôpital afin que celui-ci ne soit pas submergé et donc leur épargner les formes sévères de la maladie. Le vaccin est une option et l’autre est le lokdown des personnes à risque.

  62. Merci pour votre billet. Un peu exagéré de parler de crime mais probablement une crise de dogmatisme aigüe qui frappe notre Suisse d’habitude plus mesurée.

    75 % de la population vaccinée, c’est pas mal. Si l’on avait accepté de maintenir une capacité hospitalière supplémentaire, se faire tester, porter un masque à l’intérieur, quelques mesures (jauges et aération) et un peu de volonté, on aurait pu passer l’hiver sans trop souffrir.

    Au lieu de ça on vit une chasse aux sorcières et une division de la populaion qui va nous handicaper car nous n’en sommes pas encore au dernier variant.
    Que s’est-il passé ? Il est encore temps de changer et d’éviter un désastre.

    1. Je suis heureux que vous nous rameniez au bon sens par des mots à la fois simples et justes, sans vous armer pour ce faire d’une armada de calculs statistiques égarants. Ce sont des réflexions pareilles aux vôtres que nos concitoyens seraient tout disposés à entendre.
      De ce fait, vous m’excuserez pour mon dernier post où je riposte aux ayatollahs de la vaccination inconditionnelle à l’aide de sources faisant elles aussi usage de statistiques, avec cette nuance qu’elles ont pour origine des universités renommées pour leur excellence et leur indépendance.. A la guerre comme à la guerre. Comme vous le sous-entendez, c’est bien dommage d’en arriver là

    2. Jean-Michel, depuis le début de cette histoire, les politiques, les officiels n’ont cessés de mentir, je suis convaincu qu’il n’y a pas 75% de personnes majeures inoculées avec ce produit, qu’ils aient facturés l’équivalent des 75% annoncés, aucun doute à ce sujet, mais j’ai eu vent de quantités colossales de lots de pfizer en Suisse dans un secret très bien protégé !

  63. Depuis presque 1 semaine, Israel ne décompte plus aucun mort de la grippe ou du covid, profonde inquiétude du gouvernement !

    Alors que le compteur est à zéro, ils s’offusquent en hurlant au loup omicron et menacent comme des chiens abandonnés par leur maître, leur divinité virale !

    A les voir, ils n’ont plus d’appuis et les genoux qui flanchent, c’était tellement pratique de pouvoir recouvrir les sujets qui gênent et de passer la vedette à pire qu’eux !

    Cette vacuité virale m’inquiète pour les politiciens israéliens, ils s’étaient habitués à cette béquille idéologique et devoir, si ce désastre sans virus ne revient pas, devoir remettre l’ouvrage sur l’établi !

  64. Merci Marlène pour votre convivialité… , ce confit d’oignons au miel me fait envie , ce doit être délicieux … Je suis trés heureux de constater que sur ce blog nous avons posé des questions inportantes et nous commençons à y répondre avec éthique … ” Lorsque l’homme est au vraiment au pied du mur , il est trés ingénieux pour trouver des solutions … ” Hubert Reeves … Cette equipe , autour des questions de Me Sandoz , me fait chaud au coeur , car l’on voit comme une clarté qui se lève , une lucidité qui s’amplifie … Le titre de ce blog ,c’est vrai , pourrait être celui d’un livre … qui redonne espoir aux hommes , aux femmes et aux peuples du Monde entier … Me Sandoz …. merci d’avoir oser poser ce titre avec courage , et bienveillance … Ceci est un vrai journalisme , humain et compréhensible … Là , il n’est que le battement d’ailes d’un papillon coloré , mais il peut déclencher une onde de conscience … et de lucidité , notre époque et notre Histoire en ont besoin dans leur virage actuel … Chère Me Sandoz … , dans toute l’ Europe … , il n’ y avait que vous qui puissiez le faire … ( poser ce titre ) … Merci infiniment de l’avoir fait … Merci au journal : ” Le Temps ” de permettre cette discussion … ” hors du temps …” . Je vous serre tous contre mon coeur … trés fort … Et bisous , à Vous … Suzette …et à … Marlène …
    Serge , Montpellier , France , le 12 12 2021 … nom d’artiste : stal fa

    1. @Serge Escande
      A nous aussi, ça nous fait chaud au cœur que le blog de Suzette Sandoz – quasiment le seul survivant de toutes les plateformes des grandes éditions, traitant de cette problématique – ait un écho si lointain.
      Sans elle, nous serions perdu au milieu de ce désert avec des milliers de vipères de sables sous nos pieds (Dans ma jeunesse, j’ai dû traversé un bout du désert texan après une panne de voiture où le moteur avait projeté une bielle à travers le capot. Heureusement j’avais des bottes hautes et pris soin de les couvrir avec les canons de mon pantalon. Les minces petits serpents couleur de sable, grouillant sous mes pas, étaient des serpents dit minute, je ne le savais pas, mais mon instinct m’avait effectivement sauvé la vie).

      “DITES OUI A L’OIGNON!”
      C’est le titre de cet article, voir lien. On croirait qu’un certain nombre de personnes sont interconnectées, en ce moment, par l’esprit. Dixit le computeur quantique et les ondes hertziennes. Jamais Bill Gates et cette équipe de psychopathes ne sauront, au minimum, recréer l’homme. Quelle méchante vanité que la leur! Leurs fantasmes auront fait des ravages incommensurables… Grâce à la corruption de nos politiques! Et quand je lis aujourd’hui sur 20 minutes.ch que la Jeunesse Socialiste Suisse réclame de pleines mesures, c’est-à-dire plus répressives, je me dis que la Social Démocratie des années 33/45 est en train de renaître de ses cendres.
      Puis je lis la conclusion de l’article: la JSS demande que l’état indemnise plus généreusement et plus longtemps. Ouf, c’est une histoire d’argent, d’indemnités qui lui a donné cette verve oppressive. Mais curieusement, elle me semble si compatible avec les marchés les plus immorales. Je l’avais soulevé, peut-être sur le blog de Madame Sandoz ou peut-être sur un autre, que les affaires qu’on fait avec le vaccin nouveau et expérimental, émane des milieux de droite affairistes et de la haute finance, ce qui est connu et admis comme normal et naturel compte tenu de l’ADN du grand capitalisme, mais que la science pour vendre ces produit douteux, émane bizarrement de toute la gauche, toutes nuances comprises du rose pâle jusqu’au vert vif en passant par le rouge sang. Avec d’excellentes ritournelles du camelot sur une place de marché. Alors là, j’avoue que c’est une révélation qui confirme ce que l’on soupçonnait avec de minces preuves jusque là. On dit économie financiarisée. On peut dire maintenant le socialisme financiariste.

      Voici l’oignon avec ses vertus insoupçonnées: ttps://les7duquebec.net/archives/268769
      J’espère de ce lien fonctionnera. J’ai pu m’apercevoir, très tardivement, que les liens que je joins à mes commentaires souffrent souvent de myopie et ils s’égarent à se dissoudre complètement au milieu du recensement de Google.

      Bonnes fêtes et joyeux Noël à Vous Serge!

  65. Des opérations sont reportées pour des mois. Des contrôles sont reportés. Reports qui, une fois de plus, tueront. Pourquoi des reports ? A raison de l’afflux de personnes non vaccinées bien qu’étant à risque. Qu’elles ne soient pas vaccinées c’est leur choix. Mais alors, ne devraient-elles pas, le moment venu, en assumer les conséquences et trépasser plutôt que de faire souffrir et trépasser autrui comme, par exemple, les cancéreux ? Ce n’est pas ce qu’elles font. Il faut certes les sauver, mais pas au mépris de la vie des autres.

    On s’achemine vers un Lockdown, Lockdown dont la dureté sera due aux inconscientes à risque, inconscientes antitout qui hantent ce blog, mais aussi à un pouvoir politique légitime et légitimé, paralysé une fois de plus, incapable de prendre les mesures qui s’imposent depuis des semaines, notamment, alors qu’il était encore temps, la 2G pour les personnes à risque.Trop tard. Lockdown en panique sous peu.

    Joyeuses fêtes de fin d’années à toutes, à tous et aux iels.

    1. Arrêtez avec votre catastrophisme et votre “c’est la faute au non-vaccinés”.

      Le gouvernement était parfaitement informé de l’inefficacité du vaccin contre le delta. Il savait aussi que les vaccinés faisaient des formes sévèves (longue avec séquelles) sans séjour à l’hôpital. Il savait que partie de la population resterait méfiante envers la vaccination. D’ailleurs en dramatisant et en s’arque-boutant, il n’a fait qu’entretenir cette méfiance.

      Au lieu d’un modèle mixte, il a levé toutes les mesures y compris les masques en intérieur, entravé les tests, instauré un pass qui ne limitait pas la contagion et s’est lancé dans une calamiteuse campagne de vaccination alors que les autres pays débutaient la 3ème dose pour protéger les plus à risque.

      Si coupable politique il y a, c’est bien lui qui, au lien de rassembler sa population contre le virus, l’a divisée de manière improductive. Si confinement à Noël il y a, il ne peut y avoir qu’un responsable politique et pas une partie de la population qui a tout simplement peur des effets secondaires (surtout avec 4 doses par an). Peur qui se révèle d’autant plus importante que ces effets sont tout simplement niés (alors qu’aux USA les avocats sont déjà sur les starting blocks). Quand votre médecin vous déconseille le vaccin (vu votre anamnèse) et vous le conseille un mois plus tard sans explication, ce n’est pas trés crédible. Pareil pour la 3ème dose.

      Sans parler de l’arrivée d’un variant qui aurait demandé le courage politique d’annoncer aux vaccinés que leur privilèges allaient être temporairement suspendus.

      J’espère que tout cela n’est pas une manoeuvre politique pour promouvoir une vaccination obligatoire. Laissons-donc le bénéfice du doute à nos autorités jusqu’à fin janvier.

      1. Et oui nos gouvernances fédérales et cantonales sont idiotes avec leur tout vaccin. Elles nous confrontent à un retard de booster pour s’être échiné à la vaccination dans les cours de récré alors que la durée limitée du vaccin sans booster est connue depuis au moins l’été 2021. Et maintenant les deux doses finissent à l’hôpital. Maintenir la distance de 6 mois, pour tous et pour les deux vaccins est une erreur qui tue. Quant à avoir peur des doses multiples, c’est étrange : Hépatite B : 3 doses, Polio : 5 doses, Diphtérie : 4 doses.

        Et bien s’il n’est pas de vaccin valable, il reste les mesures barrières et le Lockdown à l’austro-helvétique, mais Lockdown des personnes à risque. Subito.

    2. Puisque les personnes ayant passé l’épreuve des 2G sont des personnes à risque comme les autres – ce n’est plus un secret pour personne, vous nous offrez comme alternative à la mort lente du Lockdown, le choix de choper les virus pour la xème fois en étant vacciné trois fois. Fort joli programme. Nous vous en sommes tous et toutes reconnaissants

      1. les personnes guéries ou vaccinées ou les deux sont nettement moins à risque d’encombrer les hôpitaux.

        ttps://www.rts.ch/info/suisse/12704400-covid19-une-minorite-pese-lourd-dans-la-surcharge-des-hopitaux.html

      2. @RAPHAEL CELIS
        Je ne sais pas ce que vous en pensez mais si on pouvait s’abstenir d’utiliser cette abréviation ridicule des “2G”, cela ne nuirait à personne. Nous avons déjà été contraints d’adopter un nouveau vocabulaire pendant cette pandémie, lequel j’espère disparaîtra au plus vite lorsque celle-ci sera derrière nous. Nous avons usé et abusé de termes comme “crise” qui n’a plus sa place ici car une “crise” par définition ne dure pas longtemps. Et le pire est probablement le mot “vague”, terme que je ne peux plus entendre car oui j’aimais ce mot qui évoquait, l’océan ou un courant artistique et je dois dire que les médias me l’ont fait détester.

        1. Je suis d’accord pour purifier mon vocabulaire comme vous l’entendez, mais, outre le fait que je sois un des seuls participants à parler correctement le français sur ce blog, je ne vois pas en quoi cela peut changer la teneur des arguments proposés – que peu d’entre tous ici considèrent comme aussi importants que les quolibets et les insultes. Tiens ? Vous me donnez une idée : je vais me désinscrire de ce blog.

          1. @RAPHAEL CELIS
            Non ne vous désinscrivez pas de ce blog. Nous avons besoin de votre avis éclairé.
            Bon week-end.

    3. @CEDH
      A titre personnel, je suis vaccinée et j’ai aussi été victime d’un début de cancer, comme une femme sur huit l’est dans notre pays. Heureusement pour moi cela n’a eu à ce jour pas trop de conséquences. Vous accusez les personnes non vaccinées d’encombrer les hôpitaux au détriment parfois des personnes atteintes de maladies graves comme le cancer. Et bien, j’ai envie de soulever un problème que peu de gens ont osé évoquer jusqu’à maintenant et ce que j’affirme là, je le sais de source sûre. De nombreuses personnes atteintes de cancer , notamment celles qui sont en rémission n’ont pas été faire leur contrôle régulièrement pour la simple et bonne raison qu’ils avaient une peur panique de contracter le Covid dans les hôpitaux ou dans les cliniques. Je vous laisse imaginer cher CEDH, les conséquences que cela a pu avoir sur leur santé. Pourquoi ces malades n’ont ils pas été faire leur contrôle ? je vous le donne en mille, parce que les médias jour après jour, heure après heure n’ont eu de cesse que d’alarmer la population et cela surtout les 12 premiers mois de la pandémie. Et je dirais que cela ne concerne pas seulement les personnes atteintes de cancer mais bien de toutes les pathologies qui doivent être contrôlées régulièrement. Alors si les personnes non vaccinées encombrent peut-être les hôpitaux, il est à craindre que la peur aura peut-être causé des décès, je ne saurais l’affirmer mais très certainement, elle aura péjoré la santé de certaines personnes. Si l’on veut trouver des coupables alors il ne faut négliger personne.

  66. Si c’est vrai, c’est criminel.
    C’est vrai puisque ces données émanent directement de Pfizer. C’est donc criminel de persister.
    C’est criminel parce qu’ils le savaient. Swissmedic et le ” haut conseil scientifique ” qui guide notre magistrat Berset ne pouvaient pas ignorer ou alors Swissmedic et ce Haut Conseil pour la Santé Publique préféraient ne pas lire ou ne pas recevoir ces documents.
    ttps://www.globalresearch.ca/bombshell-document-dump-pfizer-vaccine-data/5763397

  67. Je ne sais pas si c’est criminel mais je me demande quand tout ce cirque va s’achever. Au début, j’y ai cru comme tout bon Suisse. Enfin un vaccin et, en plus, efficace à 95 % (du jamais vu). Je me vaccine 2 doses et fin juin, on pense qu’on y est. Un petit effort et ce truc est derrière nous.

    Puis, les personnes vaccinées commencent à tomber toutes malades les unes après les autres. D’accord peu à l’hosto mais quand même. Le verdict tombe: le vaccin n’est pas totalement efficace mais il prévient les formes graves. Ah ? Ok. Mais on vit comme avant et sans masque et c’est la cata: contagion totale. Verdict: le vaccin ne prévient pas la contagion. Ah ? Ok.

    Puis, des personnes âgées vaccinées autour se retrouvent à l’hosto. Verdict: la durée de la protection du vaccin est limitée et il faut faire une 3ème dose.

    Enfin, un nouveau variant arrive. Verdict: le vaccin n’est plus efficace, on va devoir en refaire un pour mars (alors que ça devait pouvoir être modifié par une pirouette ARNm).

    On annonce un premier mort du variant en Angleterre aujourdhui. Verdict: une 3ème dose protégerait comme avec 2 doses contre delta (contre quoi, comment: on sait pas mais c’est 75 % donc très bien). Le hasard fait bien les choses. Toujours le même produit jamais adapté aux variants. Résultat: Londres se lance dans une course contre la montre pour faire 3 doses chez tout le monde avant Noël car le bidule est plus contagieux que jamais.

    Le vaccin marche pas mais pourrait marcher si on vaccine plus.

    Et le pire, c’est que la population médusée (les yeux rivés sur les chiffres des hôpitaux qui sont pleins de méchants antivax) gobe tout sans moufter. Pas une personne pour questionner Pfizer and Co ? Pas un seul reportage d’investigation ? C’est tellement gros que ça passe.

    Je fais une recherche rapide internet: l’étude en question est faite et financée par Pfizer. Une autre étude est bien moins optimiste (le vaccin est un emplâtre sur la jambe de bois Omicron, mais sauf pour les formes graves – peut-être). Je trouve une 3ème étude, le vaccin est encore moins bien noté. Les études, c’est des tests basés sur la neutralisation d’anticorps.

    Alors, si j’en ai encore beaucoup grâce aux deux doses ? Ah non, car le niveau d’anticorps ne permet pas de prédire le risque d’infection. Franchement, ma bêtise a des limites. Si c’était un vendeur d’aspirateur, il serait déjà passé par la fenêtre (c’est une image, je suis non violent).

    En fait, on n’en sait rien mais on vaccine toujours plus et toujours plus vite sans plus comprendre car c’esr la seule solution !

    Jusqu’à présent, on a traité les comploristes antivax de personnes “à faible quotient intellectuel” mais il semble que le reste de la population n’a rien à leur envier.
    Bref, C’est un souk total, cette histoire. La presse ne prend même plus le temps d’enrober le monsonge suivant dans une belle histoire. Ils devraient engager des gars de Netflix qui font les séries, au moin ça nous ferait rêver durant les confinements à venir.

    Bon, je veux bien encore en rigoler mais on parle de lois, d’amendes et d’obligations. Il est temps de mettre un terme à ce délire avant qu’il ne soit trop tard.

    1. Baisser les autres mesures de prévention est une stupidité. Courir après les enfants à en oublier la troisième dose est une erreur commises par des sots dès lors que les caractéristique du vaccin face au variant Delta sont connues depuis le preprint du Michigan (août 2021), preprint qui m’a amené à qualifier ce vaccin de passoire à virus. Il est clair que la troisième dose doit être avancée. Il faut immédiatement l’avancer d’un mois pour les personnes le plus à risque et même de deux mois pour celles à grand risque qui sont vaccinées au Pfizer.

      Les études basées sur les anticorps neutralisants ne sont plus les seules et il semble que les vaccins soient plus efficaces que ce qu’elles laissent présager. Ce qui n’est pas étonnant dès lors que l’immunité cellulaire se fait moins leurer par les variants que l’immunitité humorale. Cela semble expliquer le profil d’efficacité (contre les cas graves) et laisse augurer de bonnes nouvelles du booster face aux divers variants existants ou pouvant surgir.

      La puissance prédictive du taux d’anticorps est bas. Il existe un résultat d’où un taux passablement élevé, qui ne peut pas être atteint avec deux doses de Pfizer, protège des variants français/visons et anglais. Sans doute devriez vous vous pencher sur vos CD4 et CD8 dirigés contre le bon variant.

      Une pandémie cela dure 5 ans alors Calm down.

      1. Nous sommes donc déjà d’accord sur deux points, c’est déjà pas mal ! Le C.F. ne pouvait donc ignorer la haute contagiosité du delta (y compris pour les vaccinés) mais n’a rien fait pour enrayer une hausse rapide du taux d’incidence (masques, etc) dès septembre. Il était aussi au courant de la baisse d’efficacité du vaccin (je crois que notre président à fait le voyage en Israël ?). Mais on affirmait haut et fort qu’une 3ème dose ne serait pas nécessaire. Le taux de vaccination était connu..

        Donc en bon chimiste, le C.F: a mélangé ces ingrédients qui nous ont amenés à la situation explosive de décembre. Il a donc tout autant contribué à cette situation que les non-vaccinés (dont plus de la moitié ont moins de 18 ans).

        Quand au reste de votre analyse sur Omicron: nous divergeons. Il est bien trop tôt pour tirer des conclusions. Après voir communiqué sur les lymphocytes B, on passe aux T ? Pourquoi ne pas exempter les guéris alors et certains vaccinés ? Où sont ces études ? Bref, tout est bon pour vendre une 3ème dose pour tous. Nous verrons bien dans quelques mois.

        En janvier, j’ai eu l’opportunité d’entendre directement de la bouche d’un des scientifiques de Pfizer qu’avec leur vaccin la pandémie ne serait qu’un mauvais souvenir en automne…

        Je pense donc que s’il y bien une chose que les scientifiques ont perdu, c’est le droit de prédire quoi que ce soit. Comme on dit: “camembert” ! Quand aux pandémies, elles peuvent durer bien moins de 5 ans ou bien plus…

        Si ces vaccins sont aussi efficaces que vous le dites, tout cela ne devrait bientôt n’être qu’un lointain souvenir ?

        Moi, je me souviens qu’un pote chercheur (très qualifié je crois) me disait en décembre 2020: on ne se débarrassera pas de ce coronavirus avec un vaccin, précisément parce que c’est un corona. Après cette série de variants, je commence à penser qu’il avait raison.

        1. Les épitopes cibles des lymphocytes T (immunité cellulaire) sont stables entre les divers variants du Sar-Cov-2 (publication dans Cell du mois de juillet 2021).

          ttps://doi.org/10.1016/j.xcrm.2021.100355

          Et il semble que cela se confirme pour le variant omicron.

          ttps://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.12.06.471446v1

          Dès lors pour tenter de ne pas périr lorque l’on est à risque, il faut activer cette forme d’immunité contre le Sars-Cov-2. Ce qui ne se fait pas à la première injection, ni à la deuxième, surtout lorsqu’elles sont trop rapprochées.

        2. Evidemment que l’on ne va pas s’en débarasser. Mais on va finir par s’en fiche, lorsque chacun se sera habitué à le rencontrer régulièrement*. Pour ce faire et la première fois, un vaccin imparfait est l’amortisseur nécessaire pour les personnes à risque.

          Quelle forme d’immunité permet que nous rencontrions les 4 premiers corona endémiques
          sans problème majeur ? IgA ? IgG ? T-Cell ?

          * Et si omicron tient ses promesses et nous nos incohérences, cela va être vite fait

      2. Réflexion très pertinente, qui démontre qu’il n’y a aucune raison impérieuse de persuader $ tout prix la population à se laisser inoculer une substance douteuse.

  68. C’est exact. Et il faudrait ajouter : les escrocs qui font passer pour fiables à 90% des vaccins qui tiennent si bien leurs promesses qu’il faut les réinjecter aussitôt administrés, avec comme perspective d’obliger leurs cobayes de répéter l’opération à l’envi, après avoir contaminé des personnes vulnérables, y compris des cancéreux, ou d’abandonner leurs espoirs vainement investis dans cette camelote jusqu’à ce que des chercheurs honnêtes leur propose enfin une solution qui réussisse à convaincre sans avoir recours à l’intimidation, à des mesures dévastatrices qui condamnent à la ruine des milliers de citoyens, à la culpabilisation sordide de ceux et celles qui se permettent de douter et de réfléchir, à des menaces d’incarcération telle que le Lockdown et autres discours violents qui visent à mettre toute la population à genoux. Merci, cher Monsieur, pour vos prêches, vos semonces, et vos prophéties apocalyptiques., de même que pour vos anathèmes lancés contre les nombreux “négligents” de cette société qui abusent des ressources collectives, alors que vous, vous les soutenez et les renflouez par vos insignes vertus…

    1. Les personnes à risque face au covid existent. Elles peuplent ce blog. Madame la professeure Sandoz en est, et vous, professeur honoraire, vous en êtes aussi. En nombre, les personnes à risque sont avant tout les personnes âgées, voire celles d’un certain âge. Le semi-confinement (= Lockdown, vocable en usage en Autriche) des personnes à risque se justifie pour diminuer le risque d’infection de ces personnes afin de protéger le système hospitalier et ainsi, de ne pas tuer d’autres patients et de point tuer à la tâche le personnel soignant. Ce n’est pas parce que l’on est âgé que l’on a le droit de tuer son prochain.

      Vous hurlerez à la discrimination. Pourtant celle-ci est constitutionnelle tant le motif justifiant la différence de traitement fondée sur l’âge saute aux yeux : 70 fois plus d’hospitalisation pour les plus de 80 ans, versus les 25 ans et 35 fois plus pour les 70 à 79 ans.

      ttps://www.covid19.admin.ch/fr/epidemiologic/hosp?demoView=graph

      De plus, dès lors que le droit constitutionnel suisse commande de traiter différemment ce qui est différent, il n’y a pas lieu de semi-confiner les jeunes de 25 ans. Ce même principe exige que les vaccinés, au risque d’hospitalisation fortement diminué, ne vous en déplaise, soient eux aussi non semi-confinés dès lors qu’il sont correctement vaccinés (troisième dose si nécessité par l’écoulement du temps).

      ttps://www.rts.ch/info/suisse/12704400-covid19-une-minorite-pese-lourd-dans-la-surcharge-des-hopitaux.html

      1. …Il n’y a aucune surcharge des hôpitaux selon le témoignage des médecins eux-mêmes, a fortiori pas par des vieillards non- vaccinés, puisqu’ils sont vaccinés à plus de 90%, et qu’ils ne viennent mourir dans les hôpitaux qu’après avoir reçu leur troisième dos de cette substance délétère.

          1. Ce sont les médecins et le personnel soignant qui sont le moins enclins à nier la réalité dont vous parlez

  69. Bienvenu dans un monde nouveau d’omicron, qui tue et qu’ignore le Conseil fédéral, qui discutaille.

    ttps://www.ssi.dk/-/media/arkiv/dk/aktuelt/nyheder/2021/omikron-risikovurdering-01.jpg?h=787&w=1184&la=da&r=norevisionid

    1. Ok, le premier décès OMICRON a été annoncé en Angleterre. Cette annonce n’a aucun sens sans des indications sur le dossier médical du défunt (âge, comorbidité, espérance de vie avant COVID).
      Disons que sur les milliers de personnes infectées par OMICRON (je doute que l’on puisse avoir une idée du nombre de porteurs), une est décédée en Angleterre. Est-ce l’exception qui confirme la règle? À voir.
      Omicron vs vaccin, lequel protège le mieux? lequel est le plus dangereux?
      J’ai aussi lu il y a quelques semaines que lors d’un repas d’entreprise de 120 personnes vaccinées et testées, plus de la moitié ont été infectées par Omicron sans conséquence significative pour aucun.
      Pourquoi ne serions-nous pas sauvé tant du COVID que de la pharma par mère Nature à la manière d’un conte de Noël moderne?
      Ce serait une magnifique leçon d’humilité. Oui, nous en avons besoin.

      1. Le problème c’est qu’on vous dira que ces 120 personnes s’en sont sorties grâce au vaccin…

        Il n’y plus rien de rationnel ni de vérifiable. Même si ce variant devait être peu dangereux, une majorité de la population aura fait ses 3 doses. Ceux qui l’attraperont et feront une forme légère seront considérés comme non-vaccinés…

        A moins de faire un PCR à 150.- à chaque rhume jusqu’à ce que ce soit le bon. La plupart des gens iront alors faire leur 3,4,5 doses même les personnes guéries.

        Ceux qui font une forme grave continueront à alimenter les statistiques pour maintenir la pression.

        Donc si la pandémie devait s’arrêter à cause d’un variant moins dangereux, le gouvernement en attribuera le mérite aux vaccins… qui restera obligatoire à titre préventif (avec pass) durant quelques années avec une nouvelle campagne: “plus jamais ça !”.

        Ooups, ça sent le complot, ça ? J’aurais dû me taire…

        Allez, je donne 30 % de chance à ce scénario…

      2. Petit rappel : Delta envoie deux fois plus à l’hôpital que le premier variant qu’a connu l’Europe. Trois fois plus aux soins intensifs et deux fois plus ad patres.

        En Afrique du Sud, les hospitalisations représentent 40 % de ce qu’elles représentaient à incidence égale sous l’empire de delta. Mais ils faut tenir compte du décalage entre la détection et l’hospitalisation, cela sera donc nettement plus de 40 %. Il semble que les cas soient moins graves, certains ne nécessitant pas d’oxygène, mais il en est aussi aux soins intensifs.

        Avec un R0 de 20, ou même 15, les hôpitaux vont exploser en vol.

        Dès lors les fragiles doivent être immédiatement semi-confiné. La fragilité se définit par les facteurs de risque, le premier est l’âge, corrigé par la vaccination (3 doses certainement, 2 doses (récente, Moderna ?)à voir ).

        Alors oui, Lockdown. Subito. Il ne faut pas compter sur le père Noël.

        1. Avec un R0 de 20 (1.5 fois la rougeole et 3 fois la variole), il faut impérativement un vaccin qui limite la contagion à 95 % sinon c’est hors de contrôle.

          Avec Delta, pour un R0 de 7 et 50-60 % d’efficacité du vaccin, on voit le résultat ! 70 % de vaccination auraient dû suffire mais même des pays vaccinés à 90 % doivent compléter avec des mesures à cause de la mauvaise efficacité du vaccin contre la transmission (même avec 3 doses).

          Rappel: population à vacciner= (1-1/R0) x100) donc 95 % si c’est 20 et un vaccin très efficace. Avec du 60 % d’efficacité, vous devrez vacciner 130 % de la population (ça va être difficile). Donc il faudra diminuer le R avec des mesures: limitation des contact sociaux pour tous et port de FFP2

          Car même si le vaccin reste efficace à 90 % contre les formes graves, ce n’est plus suffisant en cas d’explosion des cas.

          Alors si Omicron n’est pas significativement moins dangereux que Delta, ce sera un confinement dur pour tout le monde.

          Il reste une inconnue qui pourrait modérer la réaction en chaine, c’est le nombre de vaccinés deux doses qui ont fait une infection sans le savoir. Ils seraient alors bien plus protégés que les 3 doses.

          Dernier point: avec un R0 pareil, attendez-vous à une accélération de l’arrivée de nouveaux variants préoccupants (tous les 3-6 mois).

          A chaque fois que la nature essaie de nous démontrer l’échec de notre stratégie 100 % vaccin, nous persistons.

          Ce que je peux vous prédire c’est que l’industrie du tourisme et des transports ainsi que potentiellement celle qui vit des rassemblements de masse à l’intérieur (voire à l’extérieur) ne survivra pas à ces variants.

          1. Les vaccins à ARNm ne vont pas permettre de mettre fin à l’épidémie (comme les autres vaccins d’ailleurs). La circulation du virus étant assurée par la faible efficacité du vaccin et la faible couverture mondiale, il mutera et adviendra d’autres variants au Reff plus élevé.

            Ce vaccin (1d, 2d ou 3d) permet de leur donner au personnes à risque une plus grande chance de s’en sortir lors du premier contact avec le virus. Tout en permettant d’avoir un réel contact avec le virus. Ainsi il pourront rejoindre les autres, à savoir être régulièrement infecté par le 5ème coronavirus endémique en ne risquant pas grand chose au vu d’une immunité cellulaire persistante entre les variants.

  70. Pour en finir une fois pour toutes avec ce terrorisme mental qui consiste à rendre responsable les non-vaccinés de l’aspect tragique de la situation que nous vivons, je signalerai qu’il n’existe aucun document officiel qui puisse attester qu’un malade de la Covid ou de ses variants ait été la cause de la mort d’un cancéreux ou d’un autre patient atteint d’une grave maladie. Cette affirmation, matraquée sans cesse avec plus de virulence, loin de valoir comme un argument crédible en faveur de la vaccination, n’est qu’une calomnie odieuse qui vise à présenter les premiers, selon la terminologie des plus illustres intervenants de ce blog, comme des “tueurs” conscients ou inconscients., bref comme des meurtriers. Tant du point de vue juridique que du point de vue de l’éthique médicale, ces infectés du virus Covid sont des patients qui n’ont ni plus ni moins de privilèges que les autres patients. Ces procès inquisitoriaux, s’ils étaient menés à charge d’individus concrets, relèveraient du droit pénal….

  71. Pfizer a déclaré qu’ils développent une nouvelle formule pour lutter contre le nouveau variant !

    Ca sous-entend par définition, que les doses actuelles doivent être remplacées !

    Donc, qu’elles ne semblent plus fonctionner !

    Donc, pourquoi les clowns de plateaux TV n’en parlent pas ?

    Pas besoin d’être très fûté pour comprendre qu’ils serait préférable d’attendre le nouveau produit, puisqu’ils ont avoués que l’actuel ne fonctionne plus !

    1. Le vaccin actuel fonctionne contre les formes sérieuses (et même plus) dues à delta, qui est encore là.

      De plus, le vaccin actuel fonctionne (anticorps neutralisants) contre le variant omega dès lors qu’on est un guéri est vacciné après sa guérison. S’agissant des vaccinés deux doses, il a une efficacité certaine mais limitée qui n’est pas due à la présence d’anticorps neutralisants mais à une activation lymphocitaire. Rappelons que les épitopes visés par l’immunité cellulaire varient peu entre les variants, contrairement aux épitopes humoraux. La troisième dose améliore la donne.

      Quant à attendre une nouvelle troisième dose il vaut mieux pour les personnes à risque qu’elles vivent en véritable ermite au vu de la contagiosité du variant omega.

    2. Les doses actuelles protègent à > 90% des formes graves du variant delta et > 70 % du variant Omicron.

      Il faut > 50% pour recommander une vaccination (taux habituel du vaccin contre la grippe).

      Vaccinez-vous. Les vaccins sont sûrs et protègent efficacement contre les variants connus.

      1. Votre comparaison ne tient pas. La létalité de la grippe est 10 fois inférieure au Covid.

        Le vaccin contre la grippe est sensé avoir une efficacité de 50-50 % contre une forme symptomatique (vous pouvez aller travailler car vous faites une forme très atténuée, de plus vous n’êtes généralement pas contagieux). Si le vaccin ne devait protéger que de 50 % contre des formes graves (très rares pour 95 % de la population), personne ne se ferait vacciner.

        Les complications de la grippe sont pour la plupart des personnes vulnérables (souvent des surinfections bactériennes). La protection attendue est donc bien supérieure.

        La protection contre les formes graves du Delta dépend aussi de la classe d’âge. La aussi, le risque n’est pas le même pour tous. Un enfant n’a quasiment aucun risque (0.5 hospitalisations avec le Covid par semaine au sommet d’une vague – pas forcément à cause, c’est bien moins que d’autres pathologies pédiatriques). Pour les plus vieux, on est plus proche des 80 % que des 90 % (90 % c’est une moyenne sur toutes les classes d’âge).

        Pour Omicron, l’avenir nous le dira: nous ne savons même pas quel est le taux de formes graves pour chaque classe d’âge. Heureusement qu’il reste quelques non vaccinés sinon nous serons bientôt incapable de donner le taux de protection du vaccin !

        Ce que l’on sait, c’est que malgré 3 doses, il y a de très fortes chances que vous fassiez la maladie et que vous la transmettiez. Bonjour le prochain variant !

        Reprendre des chiffre hors de leur contexte, c’est généralement la technique attribuée aux méchants antivax, bienvenue au club donc !

    3. C’est un bon point. J’ai trouvé un article du Monde qui me paraît assez complet.

      ttps://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2021/12/13/variant-omicron-ce-que-lon-sait-de-lactivite-neutralisante-des-anticorps-du-risque-de-reinfection-et-de-lefficacite-des-vaccins/

      Cet article confirme ce que j’ai lu dans plusieurs études: Omicron a la capacité de neutraliser les anticorps jusqu’à 42 fois supérieure au delta. Les études ont traduit leur analyse en conclusions parfois divergentes.

      Toutes confirment qu’avec un vaccin 2 doses, il n’y a pas de protection contre une forme symptomatique et la transmission. Pour les formes graves, on espère une certaine protection mais on ne sait pas.

      Avec 3 doses, le pronostic est meilleur d’après Pfizer: même protection qu’avec deux doses contre delta. Donc “vite une 3ème dose à tout le monde” (quelle surprise). D’autres sont plus nuancées, il y aurait une protection contre les formes graves mais pour le reste, on ne sait pas grand chose. La durée de cette protection reste inconnue.

      Le plus inquiétant, c’est tout ce que l’on ne sait pas encore. On manque de recul et qu’un principe de prudence devrait être appliqué.

      Mais la seule chose dont parlent nos autorités, c’est “vaccin, vaccin et vaccin même pour les enfants)” et 2G pour ne pas impacter le business avec des fermetures.

      En moins de deux ans, on en est à la lettre Omicron. Nous avons eu Alpha, Beta, Gamme, Delta et Mu comme variants préoccupants qui ont posé des problèmes.

      D’autres variants se profilent déjà après Omicron. A chaque fois, la protection du vaccin a diminué (le virus s’adapte à notre système immunitaire). Mais le vaccin n’a toujours pas été adapté mais certains pays le rendent obligatoire.

      Certains s’accrochent à l’idée qu’avec toujours plus de doses, on va y arriver: j’ai même entendu parler de 8 à 9 doses, de plus en plus rapprochées.

      Il faudra pourtant mettre fin à cette expérience un jour ou l’autre car si le virus garde une capacité infinie à muter, notre capacité à absorber les dégâts collatéraux de cette stratégie (sociaux, financiers et sanitaires) ne l’est pas.

      1. Cet article du journal du journal Le Monde, repris par un excellentissime journal suisse romand que je ne citerais pas nommément, est incomplet et ignore tout de l’immunité cellulaire.

        Aussi convient-il de préciser que nous savons, depuis le mois de juillet 2021 au moins, que : “93% and 97% of CD4 and CD8 epitopes are 100% conserved across variants” (ttps://doi.org/10.1016/j.xcrm.2021.100355).

        Cela semble être confirmé s’agissant du variant omicron (ttps://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.12.06.471446v1).

        1. Manifestement les contributeurs de ce blog sont dans l’incapacité de comprendre les faits sous-jacents à leurs raisonnements, fait connus depuis le mois de juillet 2021 et rappelés le 3 décembre 2021 sur ces blogs.

        2. Alors expliquez-moi pourquoi le patron de Moderna utilise précisément ces études basées sur les taux d’anticorps pour vendre une dose de rappel (du même vaccin) – et non pas l’immunité cellulaire:

          “Les résultats démontrent clairement qu’après deux doses, le nombre d’anticorps neutralisants chute significativement. Et l’on voit que l’effet de “boost” de la troisième dose sur les anticorps neutralisants va protéger les personnes, c’est une course contre la montre pour donner la dose de rappel le plus rapidement possible sur toute la planète”, résume-t-il.

          Quid des lymphocytes T contre Inflenza ? Pourquoi devoir adapter le vaccin de la grippe et pas celui de SARS-Cov2, alors que Corona mute encore plus rapidement ? Votre étude est préliminaire et non revue par les pairs, l’auteur signale même un conflit d’intérêt.

          Ce qui semble ressortir de tout ça, c’est que les personnes qui ont guéri de la maladie semblent mieux protégées que les autres.

          Moi, j’appelle ça se moquer du monde. Il n’y plus rien de crédible dans toutes ces affirmations. A noter qu’on parle de vaccination de rappel et qu’une grande partie n’a pas eu accès la 1ère dose.

          Chaque fois que le vaccin s montré ses limites (contre Delta, on est passé d’une protection donc l’infection à uniquement celle des formes graves) et pour Omicron, on rajoute une. Et quand ça aura foiré dans 2 mois, on parlera d’une 4ème dose avec le vaccin enfin adapté alors que le prochain varant aura déjà pointé le bout de son nez. On n’est pas au bout des pirouettes et plus c’est gros, plus ça passe.

          La Science toute puissante est en train de se ridiculer en jouant le rôle de rabatteur commercial.

          1. Le résultat : “93% and 97% of CD4 and CD8 epitopes are 100% conserved across variants” a été publiée dans la revue de premier rang Cell.
            ttps://doi.org/10.1016/j.xcrm.2021.100355

            L’immunité cellulaire n’est en général pas facile à acquérir et les vaccins à ARNm ne font pas suffisament l’affaire en deux injections rapprochées.

            Au passage les vaccins standarts comportent de multiples injections.

        3. Votre commentaire illustre à quel point la science est déconnectée de la réalité. D’ailleurs, la cheffe de l’OFSP vient de démentir ce que vous écrivez: mettez vous d’accord !

          En ce moment, autour de moi, c’est assez délirant: des triples vaccinées qui tombent malades (et bien malades: pas de fêtes pour eux), des guéris + 2 doses qui tombent malades, etc. Et je parle pas d’un ou deux cas, mais d’un échantillon qui commence à me faire douter qu’il existe encore une protection contre la maladie et la contagion.

          Et c’est pas des vieux vaccins du 1er semestre, non, non. Plusieurs cas de personnes jeunes (donc qui normalement auraient de toute façon fait une forme “légère”).

          Et le C.F. vient d’avaliser la 2G et, si tout le monde est vacciné dans la famille, on peut se réunir à 30 personnes. Et on s’étonne que les hôpitaux soient pleins ! Oui, je sais, le vaccin protège contre les formes graves mais pas tout le temps. La presse a même réussi à titrer “les espaces intérieurs seront reservées aux personnes immunisées”, c’est pas sérieux !

          La France est plus prudente, après avoir fermé les boites de nuit et réinstauré le masque en intérieur il y a longtemps, elle va mettre à disposition deux tests par personne pour les fêtes (un pour Noël, un pour Nouvel-An), ça me paraît plus intelligent que le pass-passoire en famille.

          ça sent le grand confinement pour janvier avec Omicron malgré les vaccins 3 doses. On parle d’en refaire une tous les 4 mois maintenant.

          Il est grand temps de changer de cap ! Le vaccin contre les formes graves, certes (à reserver aux personnes à risque 65+), des traitements pour éviter les hopitalisations chez les personnes moins à risque (50+) et une immunité collective pour les autres + des tests lorsqu’ils se réunissent avec d’autres classes d’âge.

          Fin du pass qui nous mis dans cette situation.

  72. Dernière chance pour les non-vaccinés.

    ttps://mobile.twitter.com/redouad/status/1470338597362536450

    Vous êtes de moins en moins nombreux; les décès s’empilent.

    1. En ce qui me concerne, je connais deux personnes tombées raides-mortes quelques jours après une dose pfizer, hormis ces deux personnes, je ne connais personne qui soit mort du covid.

      J’en ai déjà parlé dans ce blog, l’un d’entre eux, était red en chef d’un quotidien suisse-romand, il est décédé il y a 6 jours, pas un mot dans son journal !

      Ce journal n’arrête pas de faire la propagande des ces soi-disant “vaccins”, on peut les comprendre !

      Un homme proche de la soixantaine, en pleine forme, sportif, qui ne fumait pas, buvait très modérément, tombé d’un coup alors qu’il faisait de la montagne !

        1. A vous lire sur ce blog, vous semblez expert dans le domaine de la biologie et de la médecine.

          Peut-être pourrez-vous répondre à ma question ?

          L’ARN-m du vaccin protégé par des nano-particules lipidiques (pour le protéger de notre système immunitaire) atteint nos cellules et leur demandent de fabriquer une protéine selon son séquençage.

          Un nombre important de cellules (selon le dosage) se mettent alors à fabriquer cette fameuse protéine de la spicule qui est la partie que le virus utilise pour s’accrocher lors d’une infection.

          Ce point d’amarrage est le récepteur ACE2 (angiotensin converting enzyme 2). Donc ces protéines se promènent ensuite et doivent être neutralisées par notre système immunitaire qui saura ensuite se défendre contre le virus. Principe du vaccin revisité, ok.

          Mais avant d’être neutralisé par nos anticorps, qu’en est-il de cette protéine ? Sont-elles capables de se fixer à un récepteur de nos cellules ? Si oui, lesquelles seraient les plus concernées ? Et si elles devaient pouvoir le faire, quelles en seraient les conséquences à partir d’une certain dosage ? Est-ce que cela pourrait avoir un effet inhibiteur sur ces cellules ?

          Merci d’avance pour votre réponse avertie.

          1. La “protéine de spicule” naturelle portée par le sars-cov-2 a de nombreux effets délètères bien connus dont celui que vous avez en vue qui est de favoriser l’inflammation de l’endothelium vasculaire en y réduisant l’expression d’ACE2. Vous semble craindre que le vaccin ait le même effet que le virus lors de la maladie dès lors qu’il mettrait en circulation d’importantes quantités de “protéine de spicule”. Tel n’est pas le cas si l’on ne perd pas de vue que :
            – La “protéine de spicule” ne devrait pas être excrétée faute de la séquence idoine et devrait donc rester liée à la membrane cellulaire (j’ai des doutes);
            – La “protéine de spicule” est prise en charge par le système immunitaire inné qui va la neutraliser et la préparer pour activer le système adaptatif dès lors les “protéine de spicule” ne vont pas envahir l’organisme;
            – L’on en retrouve dans la circulation en une quantité très faible se mesurant en dizaines de picogramme/ml pendant quelques jours alors que le seuil de toxicité est de plus de 10’000 fois supérieur;
            – La “protéine de spicule” vaccinale n’est pas la protéine de pointe naturelle puisqu’elle est, de par la conception de l’ARNm médicinal dont elle résulte, stabilisée en un état de préfusion.

            En définitive, il est difficile de concevoir que le vaccin soit pire que le virus à raison de la “protéine de spicule” vaccinale.

          2. A mon sens il existe des incertitudes suffisantes pour que le vaccin ne puise être qualifié d’éprouvé et donc rendu obligatoire. Cela étant les cartes vont êtres rebattues par l’arrivée du variant omicron qui va se faire effondrer beaucoup de nos certitudes et, sans conteste, balayer les plus fragiles, en priorité, les non booster, les urbains et les pauvres. Quant à moi je saute, pour de bon cette fois, dans ma chaloupe.

          3. Merci pour votre réponse très intéressante. Il est dommage que l’on ne puisse pas aborder ces sujets plus sereinement à cause d’un contexte très sensible humainement. Sans verser dans le complotisme ni l’angélisme, il est dans l’intérêt de tous à admettre ce qui est perfectible sous peine d’essuyer un rejet total de la solution à moyen ou long terme.

            D’après d’autre informations que j’ai reçues, si la protéine devait rester attachée à la membrane, il y aurait des risques de dégâts par le système immunitaire aux cellules qui produisent la protéine (il semble que le mode d’ancrage prévoir une fusion des membranes virales et de la cellule sous l’action de cette protéine (?)

            Par ailleurs, il semble que la quantité de protéine dépend esssentiellement du dosage du vaccin. Sans parler d’envahissement, si cette protéine devait être mal répartie pour une raison ou pour une autre, quelles seraient les conséquences ? On sait que les récepteurs ACE2 sont présents dans l’endothélium (artères , coeur, reins, etc). Or qui dit dosage, dit moyenne: certains individus vont convertir une plus grande quantité en vaccin en protéine, d’autres moins. Le dosage est aussi ce qui explique un plus grande fréquence d’effets secondaires avec Moderna plutôt que Pfizer.

            Concernant le dernier point, je ne suis pas certain que cela fasse une réelle différence ?

            Il est clair que la toxicité du vaccin est inférieure à une infection par SARS-Cov-2 symptômatique mais dans certains cas rares, est-ce que cela ne peut pas être déjà suffisant pour déclencher certains troubles ? Au moins comme co-facteur ?

            Ne faudrait-il alors pas se pencher proactivement sur ces facteurs pour les mitiger voire préscrire des doses moins importances à certains patients en fonction de l’anamnèse ?

            Concernant Omicron dont la capacité neutralisante des anticorps est bien plus importante, n’y a t’il pas un risque qu’il faille surdoser le vaccin pour garder une efficacité suffisante ? Ou alors est-ce que si la séquence ARNm est adaptée à la protéine d’Omicron, les anti-corps seront mieux ciblés ?

            Tous cela est assez intéressant et probablement bien plus compliqué que cela en à l’air !

            Dans ce contexte, je vous rejoins sur la prudence concernant une obligation vaccinale multi-doses (passées et à venir seon un schéma type). Surtout que certains pays prévoient de ne plus tenir compte du status de guéri…

            Pour moi, une obligation ne peut être que temporaire, sur une classe d’âge à haut risque et dans le contexte d’une vague.

            Or, on se dirige vers une vaccination périodique pour tous y compris les enfants. Est-ce que nos dirigeants ont bien compris les enjeux ?

    2. Oui, il y a une surmortalité générale des personnes très âgées depuis quelques semaines, surtout de plus de 80 ans.
      Or, comme 93% des plus de 80 ans sont vaccinés, il faudrait prouver que c’est le 7% restant qui cause cette surmortalité. Est-ce le cas?
      C’est discutable.
      Pour en être sûr, il faudrait disposer des décès toutes causes confondues + de leur statut vaccinal + état de santé (entre 800 à 1000 décès par semaine pour les 80+ en Suisse, lors des dernières semaines)
      Si l’on prend les dernières statistiques:
      La dernière semaine disponible – jusqu’au 5.12, pour les +80:
      – 31 personnes non-vaccinées décédées.
      – 58 personnes vaccinées décédées
      – 1 personne partiellement vaccinée décédée
      – 25 personnes au statut inconnu décédées
      Soit un rapport de 31 personnes non-vaccinées contre 84 personnes plus ou moins vaccinées.
      Avec l’informatisation des données vaccinales, comment autant de monde peut-il disposer d’un statut inconnu? C’est grotesque.
      Si le topo est fiable, le covid ne serait responsable que d’environ 12-13% des décès pour cette tranche d’âge. Donc même ainsi, cela demanderait plus d’investigations.
      Et le nombre de non-vaccinés décédés du covid représentent environ 3-4% de tous les décès de cette classe d’âge.

      1. Samy,
        La Tribune de Genève nous apprend que les HUG commence à se remplir de malades vaccinés. C’est un médecin d’hôpital qui nous le dit.
        Les babyboomers du siècle dernier commencent à s’éteindre. Normal! Comme vous le dites, ils ont plus de 90 ans. Il n’y a pas de surmortalité à cause du Covid. Il n’y a que l’effet de moisson de personne qui ont traversé un siècle de vie. Un simple grippe peut dégénérer avec une pneumonie qui les emporte en quelques jours.
        Mais il y aura certainement surmortalité dans les prochains mois et prochaines années à cause du traitement (eu) génique de toute la population sans distinction ni considération médicale de chacun.

        L’essentiel pour nous est de ne pas céder à la panique et aux fanatiques donneurs de leçons, car ce sont déjà des cas de psychopathie grave, et la psychopathie a le don de raccourcir leur vie.
        Tout cet arsenal déployé pour anéantir des corps sains, des êtres en bonne santé n’a de visée qu’un changement de régime. Nous allons vers une nouvelle normalité.
        Après avoir été accoutumés à l’assistanat en tous genres, nous voici assistés dans la santé même si nous ne réclamons rien et n’avons besoin de rien. On nous force à cela. On pense pour vous, on choisit pour vous, on décide pour vous. Vous n’êtes plus propriétaire de votre corps.
        Ce sont les autorités sanitaires (traduire les suppôts des labos pharma) et politiques (traduire les futurs dictateurs du Gouvernement Mondial) qui ont besoin de vous, de votre soumissions aux ordres et de vous utiliser comme vecteur (comme bras) de la répression et de la délation.

        LA NOUVELLE NORMALITE c’est ici. Google vous le traduira dans la langue que vous désirez.
        ttps://off-guardian.org/2021/11/23/pathologized-totalitarianism-101/

        Et puis la Tribune de Genève offre un article non payant : “Alain Berset a ouvert une session spéciale de l’Assemblée mondiale de la santé, l’organe décisionnel suprême de l’OMS. (Photo d’archives)
        KEYSTONE/Peter Schneider”
        Le transfert des pouvoirs nationaux est en train de s’opérer sous nos yeux à commencer par la santé et son cheval de Troye Covid-19, ensuite le tout numérique dont toutes les données individuelles et collectives seront offertes aux quatre magnats américains (les saints omniprésents et omnipuissants). On n’a toujours pas compris dans cette petite province helvétique que les données sont des matériaux en or et qu’on laisse l’or filer hors du pays, parce qu’on n’en fait rien et qu’on n’a pas idée qu’il peut acheter des esclaves.
        ttps://www.tdg.ch/alain-berset-nous-ne-pouvons-pas-echouer-232614932586
        Pour faire mieux que la fondation Bill Gates, il vaut mieux assiéger l’OMS et s’y placer au centre.
        Des millions et des milliards de nos impôts seront mis dans ce marchandage afin de faire monter la mayonnaise dans le but de faire affluer des capitaux (investissements et dons) et des contributions étatiques (cotisations et parrainages des programmes souvent nocifs). C’est une nouvelle forme de colonialisme.
        Bref. Nous sommes bien environnés de fanatiques, de naïfs et de diaboliques. Ils se donnent tous la main pour danser la farandole macabre.

        Ne perdons pas espoir, dans la danse, certains tomberont. Elle s’arrêtera d’elle même quand le feu sera éteint. A nous d’éteindre les feux de la rampe et de nous occuper d’autres choses.

        1. Bonjour Marlène Dupraz, merci de votre commentaire. Je confirme ….. mais n’indique pas ici mes sources car le Prof. CEDH va automatiquement critiquer-rétorquer- objecter et chercher “midi à quatorze heures ” pour nous contrarier par pur plaisir d’avoir le dernier mot.
          Et merci d’avoir cité Wilhelm Reich. Déjà lu il y a très très longtemps, j’ai été vivement critiquée à ce sujet mais suis passée outre. Comme vous le savez certainement, Umberto Ecco a aussi écrit “Il fascismo eterno” (Ur-fascismo).
          Je vous suis à mille pourcents par rapport à nos enfants (et petits-enfants le cas échéant). Ce ne seront pas des cobayes humains. Je pense même que ma descendance pourrait donner quelques leçons au Prof. CEDH (sans rire ….), déjà le fait d’accepter les avis contraires !

          Par rapport aux oignons je n’ai pas eu le temps de vous répondre (sorry): en Italie il y a également un grand choix de variétés, du minuscule au géant, tout comme pour l’ail. Je ramène toujours un stock impressionnant y compris d’ail rose et/ou noir. Ainsi que d’autres denrées introuvables plus au Nord, évidemment. Introuvables dans notre cher pays, comme le sont également certains “médicaments dont l’utilité n’a plus à être prouvée”.

          Au plaisir de vous lire. eab

        2. J’ai découvert de mon côté les mêmes informations que vous, Marlène. C’est effrayant. <Jusqu'à présent je me suis contenté de mentionner que, selon l'Association des médecins vaudois (organe : CMV). il n'y a jamais eu de surencombrement des hôpitaux du canton causés par la COVID. C'est communiqué explicitement. Quant à ce que vous me rappelez, et que vous avez le courage de mentionner sur ce blog, e l'avais gardé pour moi, craignant que l'on me prenne pour un complotiste fou parmi les ignorants et ceux et celles qui ne se donnent pas la peine de s'informer. Je vous félicite pour votre engagement, et je vous promets de diffuser votre message aux personnes les plus réceptives de mon entourage

          1. CVM, Courrier des médecins vaudois, n°6, décembre 2021, pages 10, 11, abstract des pages 12 et 13, article de J.P. Randin “Plus jamais ça” prônant une alternative dans la gestion des pandémies, très critique à l’endroit de celle qui est en vigueur, p. 16-17.
            Et je vous fais grâce de tous les articles des numéros 1 à 5 de 2021, où l’on trouve des points de vue, qui parfois convergent avec les vôtres, mais sans jamais moraliser ni juger, ni condamner personne, et où l’on découvre également la position de médecins qui ferment leurs cabinets de consultation pour signaler leur refus de souscrire à des mesures étatiques qui violent la déontologie médicale la plus élémentaire, trahissent les accords entre la SVM et le Canton, portent atteinte aux droits des patients et diffusent des informations destinées à les faire obtempérer sous l’effet de la panique.

      2. Ce pourcentage d’hospitalisation et de décès avec un statut vaccinal inconnu est effectivement grotesque et incompréhensible.

        On nous disait que la pharmaco-vigilance pour le vaccin sera ultra rigoureuse et ils ne sont même pas foutu de savoir le statut vaccinal de 30% des gens hospitalisés ou décédés ?! Ça en dit long..

  73. Entendu dans une récente émission “Forum” un scientifique dire:

    – Ne pas se vacciner est criminel!

    Se non è vero, è ben trovato, no?

      1. Je ne sais si je dois rire avec vous de ce mot d’esprit, mais je ne vous souhaite pas de connaître le sort de centaines de vaccinés complets qui se retrouvent à présent à l’hôpital. Je n’ai personnellement pas d’opinion arrêtée sur le sujet, mais je vous conseille de lire le dernier post de Marlène, lequel fournit les sources de renseignements de départ (à creuser plus loin s vous le souhaitez)

        1. Quels sont les vaccinés complets en question ?

          Des deux doses âgées à distance de la deuxième vaccination, qui aurait dû bénéficier d’une troisième dose. Des personnes immunodéficientes dont certaines n’auraient pas échappés à la médecine si un médecin (pas un centre) avait fait un boulot correct (sérologie) et que la sérologie était remboursée.

    1. Dottore Sox grazie – ho devuto ridere …. Magari si, magari no in tutto il libro. Sapete bene come la gente di Padova e dintorno parla, per vedere-fare le cose con prudenza ed ovviamente non troppo in fretta. Tutto sempre “fluttuante”, in fin dei conti come la vita umana e …. come l’efficacia e l’innocuità di questi famosi nuovissimi vaccini !
      Al caffè domani mattina (Lombardia), vi citerò, se me le permettete.
      Sono una “criminale esentata” (medici IT + CH), quindi in nessuna delle due parti in guerra totale.
      Cordiali saluti. eab

      1. Cara Signora, grazie per le sue gentili parole. Come ha mostrato Henri Bergson in un famoso saggio, di cui bisogna tuttavia avere molta buona volontà per trovarlo divertente (il professor Célis non mi contraddirà senza dubbio su questo punto), il ridere è proprio caratteristico dell’uomo. Ma di quale libro parli? Ho citato solo un ascoltatore del programma radiofonico “Forum”, che è intervenuto durante un recente dibattito sulle vaccinazioni, senza esprimere il mio punto di vista sulla sua posizione.

        Non conosco bene Padova, se non per aver interpretato Petruccio nella “Bisbetica domata”, ma credo che i suoi abitanti hanno alcuni tratti in comune con i romani. Inoltre ho letto da qualche parte che Napoleone Bonaparte, dopo aver convocato i cardinali in Vaticano, disse loro: “Tutti cardinali sono cretini!” “Allora uno dei prelati si fece avanti e rispose: “Tutti no, ma buona parte”.
        Sono sicuro che i padovani non hanno nulla da invidiare nello spirito ai cardinali romani.

        Ovviamente puoi citarmi – anche se non so cosa – al Café Lombard, domani mattina o anche per sempre (sembra, però, sia un tempo lunghissimo, l’eternità). Come autore sconosciuto al pubblico, vengo citato così raramente. Non posso quindi sottovalutare il grande onore che mi fate citandomi (sono più abituato a vedere le mie opere citate senza riferimento all’autore che il contrario).

        Cordiali saluti.

        1. Dottore Sox, superbo umorismo stravagante.
          Voleva dire “tiene tutto il mondo in un libro” …… Ahi (ahimè) a volte Garzanti è tanto imperfetto quanto l’uomo.
          Non sono Italiana né di Padova, conosco bene la città, l’Università ecc. Idem Bologna, Brescia, Bolzano ed una grande quantità di altre città + provincie dove sono andata da sola o in perfetta compagnia. Ho anche aiutato un Prof. per un libro sulle “frazioni territoriali” (toponomastique italienne).
          Mi mancano le targhe italiane !
          “Spes ultima dea” ….. Cordiali saluti. eab

  74. Le pavxlovid tue diront les antitout. Si c’est vrai, c’est un crime.
    ttps://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-announces-additional-phase-23-study-results?linkId=144245904

      1. Exemple d’un antitout :
        ttps://www.youtube.com/watch?v=6fZNCLw2rFY

        Qui n’est pas anthropologue :
        ttps://www.youtube.com/watch?v=rCSR87Gc4IM

        Cela étant, je ne vous fait pas l’injure de vous assimiler à ce homme.

  75. Une étude de ce jour et venant du Danemark relayée par le médecin français Martin Blachier, démontre qu’une personne inoculée avec 3 doses de pfizer a 6,66 fois plus de risque d’être contaminée par le nouveau variant omicron qu’une personne non “vaccinée”, et 4,75 fois plus de risque pour une personne ayant reçu 2 doses.

    Le Danemark est le pays le plus “”vacciné”” pfizer d’Europe et c’est le pays où la contamination de variant omicron explose le plus !

    Il faut également distingué les pays qui ont les moyens de faire des séquençages systématiques des nouveaux cas, et ceux qui ne sont pas équipés, donc, nous ne pouvons pas prendre en compte les chiffres de tous les pays qui se confrontent au variant omicron.

    Ca c’est pour l’Europe, mais au niveau mondial, on voit que plus un pays a été inoculé avec pfizer et plus la contamination est forte, le record du monde, Hong-Kong arrive en tête avec 90,7% des personnes contaminées sont touchées par le variant omicron, en deuxième, le Danemark avec 38,7% et en troisième, Israel avec 35,4%.

    Hong-Kong est très certainement l’un des lieu les plus “vaccinés” au monde avec une concentration de population très importante.

    Visiblement ce constat a été constaté par l’ensemble des organismes de santé et de l’oms, donc ils ont communiqué en affirmant que le variant omicron est très contagieux, beaucoup plus contagieux que les variants précédents, cela alors que les populations ont reçus deux à trois doses, mais nous voyons aussi que plus un pays est “vacciné” et plus ce nouveau variant bat des records !

    Hier, le 14 décembre, la France battu tous ses records de contamination depuis le début de cette pandémie, alors que 73% des français ont reçus des doses pfizer et autres. Le nombre décès également, 236 décès en 24 heures, donc les nouveaux variants tuent moins, pour qu’elle raison, difficile à savoir avec les nombreux mensonges pratiqués par les autorités depuis le début, nous ne savons pas également comment ils pratiquent des autopsies, mais nous venons de les surprendre une nouvelle fois avec leur allégation que 95% des personnes hospitalisées n’étaient pas inoculée, 2 semaines plus tard ils avouaient qu’en fait, ce chiffre était de 65%, ce qui reste un énorme mensonge.

    Une amie infirmière d’un hôpital suisse-romand m’a confirmé que sur les 20 cas hospitalisés, tous avaient été inoculés au minimum 2 fois.

    La Suisse affiche 6,5%, mais la Suisse n’a pas la possibilité de séquencer pas la totalité des nouveaux cas de contamination au quotidien. Hong-Kong, le Danemark et Israel, oui !

    L’explication est que le variant omicron s’est développé, a muté sur des sujets inoculés, ça veut dire qu’il est plus facile pour ce variant de se multiplier sur des cas inoculés avec pfizer ou autres, par contre chez les personnes n’ayant reçu aucune dose ou qu’une dose, ces sujets possèdent un système immunitaire plus apte à combattre ce variant, c’est ce que j’avais déjà expliqué il y a 1 ou 2 mois sur une autre note du blog de Madame Sandoz !

    Bon, il semble que les hôpitaux aient commencé à soigner les malades covid, ils ne font pas qu’attendre, comme il y a peu, que le patient soit en incapacité respiratoire pour les branché sur des ventilations. Donc les morts du covid devraient diminuer par rapport au massacre organisé il y a une vingtaine de mois et maintenant, comme ils veulent absolument justifier leur croisade pfizer, je suis certain que de ce coté, les choses devraient s’arranger !

  76. Or donc les agissements et abstentions des insconscientes et inconscients anti-tout ont commencé à déployer leur effet :

    “Le deuxième seuil critique de 300 lits de réanimation est quasiment atteint. Au-delà de ce seuil, tous les hôpitaux devront reporter les interventions moins urgentes, un triage silencieux aura lieu dans certains hôpitaux et des lits ad hoc seront mis à disposition[1]”

    ttps://sciencetaskforce.ch/fr/evaluation-de-la-situation-epidemiologique-14-decembre-2021/

    1. La task force n’est pas une source d’information fiable. Si vous daignez consulter le dernier numéro, ou même les précédents, du CMV, vous apprendrez tout le contraire : Les hôpitaux vaudois ne sont nullement débordés et ne l’ont jamais été. —

  77. J’ai cherché des lectures qui nous inspirent à prendre du recul et de la hauteur pour ne pas nous laisser aveugler dans cette immersion de propagande, en même temps que nous sommes fouettés comme on fouette une toupie pour qu’elle tourne toujours plus vite au point d’éjecter sa entrailles et sa cervelle.
    Je ne sais pas ce qui va se passer lorsque la toupie se décollera de sa conscience et qu’elle aura quitté définitivement son centre de gravité. Si on se laisse ainsi fouetter par des injonctions insensées, des menaces inhumaines, du trac continuel, il est probable qu’on ne survivra que dans un état second et qu’on pourra nous téléguider à loisir. Comme on conduit les enfants innocents à s’infliger des cruautés entre eux et contre tout ce qui ne leur ressemble pas.

    Le Dr Wilhelm Reich MD (1897-1957) le savait aussi et l’a dit très clairement dans son livre « La psychologie de masse du fascisme ».

    Page 320 :

    “Aussi amer que cela puisse être, le fait demeure : c’est l’irresponsabilité des masses de gens qui est à la base du fascisme de tous les pays, nations et races, etc. Ce n’est pas un trait de caractère qui se limite spécifiquement aux Allemands ou aux Italiens. Elle se manifeste dans chaque individu du monde. »

    Ce que Reich et Jackson ont dit ne signifie pas nécessairement qu’un pays adoptera la croix gammée, que ses soldats feront le vieux pas de l’oie et qu’Adolph Hitler (1889-1945) sera leur saint patron. Cela signifie que les mêmes tactiques génocidaires et de propagande que les nazis ont utilisées peuvent être utilisées à nouveau. Peu importe la forme que prend ce genre de mal ou la façon dont il est emballé, alors faites l’objet de leurs paroles parce que cela se produit maintenant. Et cela se passe partout dans le monde. C’est pourquoi en 1947 le Code de Nuremberg a été créé.”

    ttps://www.globalresearch.ca/world-adopting-ways-nazi-germany/5764525

    Nos enfants! Si on nous avait dit qu’un jour ils seraient des cobayes et qu’ils doivent l’être…!
    Non! Personne n’a le droit de disposer d’eux, personne ne doit violer leur corps. Les enfants n’appartiennent pas à l’état, ils n’appartiennent pas aux laboratoires d’essais pharmaceutiques. Ils n’appartiennent qu’à eux-même!
    Nous les mères, nous devons les protéger contre tous les dangers, qu’aucun crime ne puisse être commis sur eux.
    Cette prière, sera-t-elle entendue de nos élus et des dirigeants de notre ETAT?

    PAS TROP TARD POUR LE FAIRE.
    Où sont les femmes? Où sont les féministes? Où sont les mères? Pourquoi ne s’assemblent elles pas devant le Palais Fédéral pour dire leur détermination à les défendre ?
    Les enfants méritent que toutes les femmes se mobilisent.

    Une lettre exemplaire de la Gendarmerie Royale du Canada à sa hiérachie afin que celle-ci intervienne auprès du gouvernement fédéral pour contester l’obligation vaccinale des employés fédéraux dont les fonctionnaires de la Gendarmerie Royale.

    ttps://www.globalresearch.ca/open-letter-to-rcmp-commissioner-brenda-lucki/5764499
    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

    On ne verrait jamais cela en Suisse.
    En interpellant l’état, le premier ministre, lui rappelant ses devoirs, les employés et fonctionnaires exercent leur vrai rôle de citoyens dans un état de droit. Ils sont leurs électeurs mais ils sont aussi leurs patrons dans un système démocratique.

    Extrait de la lettre:
    “Il existe différents types d’abus que l’agresseur peut se livrer pour garder le contrôle sur sa victime: physique, financier et émotionnel
    La violence psychologique est assez complexe et comprend souvent une variété de tactiques telles que la distanciation sociale de la victime de ses amis et de sa famille, discréditer la victime afin qu’elle ait de la difficulté à obtenir le soutien des autres et faire croire à la victime que ses pensées et ses croyances sont fausses – au point que la victime pense qu’elle doit être folle. En ce qui concerne les finances, un agresseur retiendra de l’argent et des biens de la victime. Cela garantit que la victime ne peut pas survivre sans rester dans la relation abusive avec l’agresseur. Lorsqu’un agresseur a l’impression de perdre le contrôle de sa victime, il est assez courant qu’il intensifie ses tactiques pour garder le contrôle.”

    +Le gouvernement fédéral affiche actuellement plusieurs de ces traits avec ses propres employés, y compris la GRC.34.”

    ttps://les7duquebec.net/archives/268941
    NOUS N’AVONS PAS MIS NOS ENFANTS AU MONDE POUR QU’ILS SERVENT DE COBAYES AUX LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES!

    1. Courageux , votre engagement , Marlène , et je pense que vous avez parfaitement raison … Pour la révolution , en France , c’est les femmes qui sont sorties en premier , pour du pain … Les hommes par fierté les ont suivies … C’est la même impulsion qui se dessine sous votre plume …Toutes les libertés ont été obtenues dans la rue … Aller devant les grands palais se faire entendre …, fait progresser la socièté , car l’on voit que les pays dépourvus de pensée libre sont englués dans le passé … Mesdames soyez fortes … , et vous impressionnerez tant les hommes , qu’ils vous suivront et vous aimerons , car de tout temps , il en a été ainsi … Je vous serre contre mon coeur … Stal Fa , à Montpellier , Occitanie , France le 15 déc . 2021

  78. La majorité des médecins et des scientifiques allemands s’accordent sur un point crucial : Une vaccination obligatoire collective est « intenable » « Il manque des données indiquant que la vaccination est plus utile que nocive ».

    En effet, selon l’état actuel des connaissances scientifiques, il n’y a aucune justification légale ou éthique pour obliger quiconque à se protéger contre le Covid-19à l’aide des vaccins actuels. C’et le point de vue de la plus grande partie des professionnels de la santé universitaires, soutenus par des professeurs d’université issus d’autres disciplines.

    Les soussignés soulignent qu’il ne s’agit pas de la décision individuelle pour ou contre la vaccination COVID-19. L’accent est plutôt mis sur l’absence de preuves suffisantes pour légitimer l’État à introduire une vaccination obligatoire générale ou même dans différents groupes de la population seulement, a vu des inconvénients actuels et potentiels de ces vaccins.
    En signant cette déclaration, ils souhaitent informer les politiques et le grand public ainsi que toutes les forces sociales qu’une obligation de vacciner prescrite par l’État s’avère irresponsable.

    Voici le communiqué et la liste des signataires :

    « Le point de vue des tenants d’une obligation vaccinale générale selon lequel il n’y a pas d’alternative à la vaccination collective dans la situation actuelle est intenable dans l’état actuel des connaissances scientifiques. Il n’existe pas de données scientifiques suivant les normes habituelles qui prouvent que la vaccination s’accompagne de plus de bénéfices que de mal pour chaque citoyen, indépendamment de l’âge, du sexe, des maladies antérieures ou d’autres facteurs. Ni les données habituellement requises dans les procédures d’approbation provenant d’études contrôlées randomisées, ni les témoignages épidémiologiques de qualité suffisante ne sont disponibles. Pour de larges groupes de la population, des dommages ne peuvent être exclus, mais peuvent même être supposés avec une certaine probabilité. Forcer ces groupes à se vacciner, c’est leur demander d’accepter des lésions corporelles. Quant à la question de savoir si une vaccination a du sens pour une personne en particulier, elle appartient au registre des décisions individuelles, auquel chaque citoyen doit répondre sous sa propre responsabilité après consultation d’un médecin de confiance. L’« urgence » postulée maintes et maintes fois est hypothétique et doit être considérée comme irréaliste après près de deux ans dans l’un des systèmes de santé les plus développés au monde. La justification apparente d’une telle urgence par des modèles mathématiques est trompeuse. Si des problèmes logistiques surviennent malgré les capacités disponibles en Allemagne, en Autriche, en France ou en Suisse, la responsabilité politique et organisationnelle doit plutôt être recherchée là où elle a été prise, et non du côté des personnes âgées déjà en souffrance pendant cette époque.
    D’après ce qui a été dit plus haut, l’État manque de toute légitimation scientifique, juridique et éthique pour passer outre le droit des citoyens en régime démocratique.
    En ce qui concerne la vaccination obligatoire de certains groupes professionnels tels que le personnel hospitalier, les employés en soins infirmiers, etc., discutée en raison du besoin accru de protection des groupes vulnérables, l’expérience a montré qu’après un certain temps d’installation au début de la pandémie, l’hygiène professionnelle de ces groupes professionnels est suffisante pour prévenir autant que possible toute propagation. Une vaccination générale obligatoire dans ces groupes professionnels doit donc être considérée comme disproportionnée, surtout si l’on tient compte du fait que les personnes vaccinées sont tout autant susceptibles d’être infectées par ce virus.Dans ce contexte, la vaccination obligatoire pour le personnel soignant est rendue d’autant plus discutable, car il existe des mesures à seuil bas qui servent le même objectif ».

    Les soussignés:
    Prof. Dr. Karl-Heinz Jöckel, Essen,
    Prof. Dr. Ulrich Keil, Münster,
    Dr. Angela Spelsberg, Aachen,
    Prof. Dr. Andreas Schnepf, Tübingen,
    Prof. Dr. Michael Esfeld, Lausanne,
    Prof. Dr. Paul Cullen, Münster,
    Prof. Dr. Bernhard Müller, Melbourne,
    Prof. Dr. Boris Kotchoubey,
    Tübingen, Prof. Dr. Tobias Unruh, Erlangen,
    Dr. Sandra Kostner, Schwäbisch Gmünd,
    Dr. René Kegelmann, Stuttgart,
    PD Dr. Stefan Luft, Bremen,
    Prof. Dr. Harald Schwaetzer, Biberach,
    Prof. Dr. Andreas Brenner, Basel,
    Prof. Dr. Wolfram Schüffel, Marburg,
    Prof. Dr. Anke Steppuhn, Stuttgart,
    Prof. Dr. Saskia Hekker, Heidelberg,
    Jun.-Prof. Dr. Alexandra Eberhardt, Paderborn,
    Dr. Henning Nörenberg, Malmö,
    PD Dr. Axel Bernd Kunze, Bonn,
    Prof. Dr. Henrieke Stahl, Trier,
    Dr. Jens Schwachtje, Nürtingen,
    Prof. Dr. Christin Werner, Dresden,
    Prof. Dr. Ole Döring, Berlin,
    Dr. Christian Lehmann, München,
    Prof. Dr. Thomas Sören Hoffmann, Hagen,
    Prof. Dr. Stefan Homburg, Hannover,
    Prof. Dr. Salvatore Lavecchia, Udine,
    Prof. Dr. Steffen Roth, La Rochelle und Vilnius,
    Dr. Jan Dochhorn, Durham,
    Prof. Dr. Günter Roth, München,
    Dr. Hans-Jörg Ulmer, Leinfelden-Echterdingen,
    Prof. em. Dr. Stephan Rist, Bern,
    Prof. Dr. Wolfgang Stölzle, Bazenheid,
    PD Dr. Rainer Klement, Schweinfurt,
    Dr. Matthias Burchardt, Köln,
    Prof. Dr. Eberhard Göpel, Bielefeld,
    Prof. Dr. Sven Hildebrandt, Dresden,
    Dr. Justine Büchler, Dresden,
    Prof. Dr. Martin Winkler, Winterthur,
    Dr. Agnes Imhof, Erlangen,
    Prof. Dr. Viktoria Däschlein-Gessner, Bochum,
    Prof. Dr. Jörg Matysik, Leipzig,
    Dr. Christian Mézes, Schwäbisch Gmünd,
    Dr. Mohamed Mahde Saleh, Bonn,
    Prof. Dr. Alexander Blankenagel, Berlin,
    Dr. Dana Sindermann, St. Gallen,
    Prof. Dr. Gerald Dyker, Bochum,
    Prof. Dr. Pietro Corvaja, Udine,
    Prof. Dr. Klaus Morawetz, Münster,
    Prof. Kerstin Behnke, Weimar,
    Prof. Dr. Christina Zenk, Trossingen,
    Prof. Dr. Friedrich Röpke, Heidelberg,
    Prof. Dr. Hardy Bouillon, Trier

    Publié à la suite d’un symposium qui eut lieu à Institute of Medical Informatics, Biometry und Epidemiology

    ttps://www.uk-essen.de/en/institute00/instmedinformatik0/

    1. Bonjour Professeur Célis, merci beaucoup de vos différents textes.
      Dans le doute s’abstenir ….. Vous comprenez pourquoi je bénéficie d’une exemption ferme et non discutable. Les doutes de sécurité et de fiabilité avaient déjà été émis il y a mois et des mois par d’autres éminents professionnels (un peu plus au Sud par rapport à ceux que vous citez).
      La liste que vous indiquez est impressionnante, je vais regarder d’un peu plus près les spécialités des uns et des autres et faire des recoupements.
      Nous avons bien compris que du côté des fanatiques pro-vax et pro-système, délibérément assassiner quelques humains au passage, ce n’est pas très grave, cela entre dans la “routine clinique”.
      Portez-vous bien. eab.

      1. Chère Éliane,

        Il y a quelques mois encore, javais également opté pour l’abstention, pour motif de doute quant au caractère toxique de ces vaccins. Ayant reçu beaucoup de témoignages en ce sens. Depuis que les médecins qui me soignent m’ont fortement déconseillé de prendre de risque et qu’ils affirment sur la base de leur propre expérience, que des mesures sanitaires drastiques, accompagnées d’un mode de vie favorisant l’immunité naturelle, mes motivations ont changé. De plus, le post que vous citez rassemble des noms de professeurs totalement indépendants, comme le sont en principe les universitaires des États-Unis que j’ai cités et que tous les membres de ce blog ont évité, qui sont absolument persuadés, sur la base de leurs pratiques sur le terrain, que ces vaccins font plus de tort que de bien.

    2. Il va de soit que la vaccination obligatoire à l’aide d’un vaccin qui n’est pas encore éprouvé ne saurait être envisagée. Celui qui l’envisage ouvertement et publiquement doit être déchu de toutes ses fonctions officielles et traité comme ne les exerçants pas ou plus.

  79. ” Prenez parti pour les forces positives , les forces d’union , d’ association , d’amour , et luttez contre toutes les forces de destruction , de haine et de mépris …! … La lutte d’Eros et Thanatos … Edgar Morin ( 100 ans ) Bisous … ww.galerie-com.com/oeuvre/-le-centenaire-lucide-…-edgar-morin-100-ans-/454268/

  80. Madame Dupraz, ça fait bon nombre d’années que je me délectai des ouvrages de Wilhem Reich et ses cage à orgones ! A l’époque il n’y avait pas encore les produits pfizer d’aujourd’hui, mais si ça avait été le cas, ils (le FBI) aurait inoculé ce poison de force à Wilhem Reich, certain !

    Ce qui me rend presque hystérique, c’est de voir à quel point la population se laisse avoir, si ils avaient incarcérés par des milices et injectés de force, on pourrait trouver des circonstances, mais là, certains, un grand nombre, court comme un seul troupeau dans ces “vaccinatoires” pour bestiaux.

    Où je commence à m’inquiété, c’est que des informations arrivent en masse, y compris de la part de ce Faucy corrompu, qui confirment que le nouveau variant omicron contamine 7 fois plus les personnes inoculées que les non-inoculées !!

    C’est un phénomène connu, notamment avec les antibiotiques, certaines bactéries et virus n’attaquent que les personnes sous traitement antibiotique, dans ces cas, assez répandus, il suffit d’arrêter le traitement antibiotique que l’inferction disparaisse complètement ! En fait, certaines souches ne s’en prennent qu’aux sujets sous traitement antibiotique, ce phénomène a aussi été observé dans certains cas de typhus chez les chats avec un vaccin anti-typhus.

    1. Les triples vaccinés sont nettement moins atteints de formes symptômatiques de covid que les non vaccinés. Lorsqu’il en sont néanmoins atteints il s’agit alors plus souvent que chez les non vaccinés du variant omicron. Dès lors que ce variant n’est pas plus dangereux pour la personne atteinte que le variant delta et possiblement moins dangereux, cela n’est que bénéfice pour la personne atteinte.

      Moins souvent atteint et, si atteint, moins dangereusement atteint. Il faut accélérer la troisième dose chez les personnes à risque en l’avancant de deux mois chez les vaccinés Pfizer et d’un mois chez les vaccinés Moderna. Et ce n’est pas 100’000 boosters par jour qu’il faut injecter mais 200’000 boosters par jour.

    2. @Corto,
      On devrai faire un sondage avec ces question: Pourquoi vous êtes vous fait vacciner? On devrait obtenir au moins cinq sortes de réponses et il faudra les classer: médical, moral, politique, économique et social..
      Pensez vous vraiment que les vaccins vont vous permettre de retrouver tous vos droits comme avant? On devrait obtenir au moins trois réponses
      Vaccinés, on dit qu’ils contaminent et contractent la maladie comme les non vaccinés. Q’en pensez-vous? on devrait obtenir au moins deux réponses (les plus binaires)
      Et si on arrête tout maintenant: les mesures, les vaccins, le passe. Seriez vous d’accord? On devrait trouver au moins deux réponses négatives et 4 réponses positives qui seraient des propositions concrètes pour cette gestion.

      Vous avez raison de nous rappeler que les antibiotiques, les vaccins Et certains médicaments favorisent la résistance des agents pathogènes et font émerger des mutations qu’on appelle à tort variants, pour échapper à la pression de ces médicaments. Déjà pour les antibiotiques, les scientifiques toute chimie moderne se retrouvent devant leur échec et très sagement mais très tardivement, ils recommandent de les utiliser à bon escient de manière très ciblée. Les traitement géniques en sont à leur début depuis trente ans et on n’a pas avancé. Il y a encore beaucoup à explorer et à comprendre, mais comprendre l’ensemble du microbiote dans notre univers et à l’intérieur de nous, c’est une autre affaire. Ce n’est pas parce qu’on a trouvé une pépite d’or qu’on va tout de suite découvrir le filon ou le gisement. C’est encore très parcellaire. De même pour cette pépite.

      Mais en attendant le miracle d’une quelconque ingénierie génique… Ou même physiologique, ne ferait on pas mieux d’étudier notre système immunitaire naturel? Pourquoi abandonne-t-on si vite ce domaine alors qu’on a de très bons spécialistes qui peuvent déjà apporter leurs sciences dans des pôles de recherches pluridisciplinaires. Les médecins de première ligne sont là, en nombre comme souhaité, pour fournir les données réelles qui peuvent être mises à contribution et compilées par ces autres spécialistes. Et pourquoi ne pas tenir un compte précis “qualité/quantité” des médicaments utilisés dans la société avec leurs résultats positifs et négatifs? Faire le bilan de chacun d’eux.
      On fabrique beaucoup de médicaments, en réalité, seules quelques centaines de molécules ont été mises en oeuvre et conditionnées. La pléthore d’appellations ne signifie pas qu’ils sont très différents. Et l’ajout d’une autre molécule ou d’une substance comme de la vitamine ou un balast d’une autre nature, ne serait-ce qu’une molécule d’enzyme pour retenir un parfum ou un goût différent, ne signifie pas qu’il est fondamentalement différent, tout au plus il pourrait diminuer certains effets ou les augmenter. Tout cet artifice dont on ne vérifie même plus leur réelle action dans le corps, n’a eu qu’un but: échapper aux brevets déposés et vanter la camelote comme une amélioration ou une innovation . Un seul et même laboratoire est capable de diversifier à l’infini les versions d’un médicament comme il diversifie les noms.

      Je reviens sur l’immunité naturelle: la prévention aurait voulu qu’un état responsable promeuve et encourage la prévention, la prophylaxie et l’éducation. Il ne l’a jamais fait, il n’a jamais fait une loi ( ni les parlements ne l’avaient fait) pour obliger les assurances sociales à prendre en charge les produits thérapeutiques naturels, l’homéopathie, car dans ces deux domaines, il existe des produits très bon marché, facilement disponibles et très efficaces, il n’y a pas besoin qu’ils coûtent cher.
      Prévention aussi très importante: l’hygiène corporelle ET MENTALE. Combattre le harcèlement et les comportements toxiques au travail comme les menaces d’état de perdre son emploi si on n’est pas vacciné, le chantage d’un collègue de vous nuire ou d’un supérieur de vous humilier en séance de travail pour vous réduire à la complète soumission, de persiffler des menaces de vous dégrader ou de bloquer votre carrière etc.
      L’immunité c’est aussi cela, de vivre dans une atmosphère dépourvue de menaces et de chantages explicites ou implicites.
      L’hygiène parodontale et dentaire. Aucun remboursement pour des soins d’entretien ou de réparation. A part l’extraction et l’anesthésie. La caisse maladie ne rembourse rien en dehors de ces deux actes. Alors que l’immunité requiert aussi que vous puissiez faire travailler les glandes salivaires en mastiquant, que vous puissiez vous nourrir avec des aliments qui ne soient pas de la poudre, de la crème ou du liquide. Je ne dis pas assez souvent et pas assez fort: une bonne santé dentaire assure et prouve 80% de votre capital santé et psychique. Quand vous pouvez mordre-manger, sourire et parler sans souffrir et sans honte! Et que vous ne laissez pas ce premier accès aux bactéries, gènes, germes, virus et microbes.

      Peut-être aussi une hygiène alimentaire – cela s’apprend. Le plus tôt est le mieux – Prendre le temps et le plaisir à manger, écouter ce que le corps vous dit chaque jour de ce qu’il a besoin.

      Eviter les champs électro-magnétiques trop intenses qui parasitent toute votre physiologie, parce que le sang est le premier sérum sensible qui réagit aux ondes et aux fréquences. Les ondes et hautes fréquences, mécaniquement, physiquement, modifient la chimie du sang par résultant de l’oxydation et de la modification de sa composition qui se répercutera dans son régime circulatoire. C’est un effet d’électrolyse indolore mais destructeur des hémoglobines.
      Et quand je pense que les vaccins de Pfizer contiennent du graphite de carbone entre autres (oxide de graphène), pire que les radicaux libres, hautement oxydant, je ne suis pas étonnée qu’il détruise le métabolisme d’un corps et tout son système endocrinien qui permet de fabriquer les anticorps nécessaires.
      Ce qu’on utilise pour la fine mécanique, on l’introduit dans un corps vivant. C’est beaucoup de folie, dirais je. D’accord! il faut que ces anciennes industries des huiles mécaniques se recyclent quelque part… Dans le hard et soft du numérique, pourquoi pas. Mais pas dans la pharmacopée!

      1. – “Et quand je pense que les vaccins de Pfizer contiennent du graphite de carbone entre autres (oxide de graphène), pire que les radicaux libres”

        Fake news diffusée par les complotistes et dont l’origine est tracée.

        – ” Il ne l’a jamais fait, il n’a jamais fait une loi ( ni les parlements ne l’avaient fait) pour obliger les assurances sociales à prendre en charge les produits thérapeutiques naturels, l’homéopathie, car dans ces deux domaines, il existe des produits très bon marché, facilement disponibles et très efficaces, il n’y a pas besoin qu’ils coûtent cher.”

        Faux comme le démontre l’article 4b OPAS.
        ttps://www.fedlex.admin.ch/eli/cc/1995/4964_4964_4964/fr#art_4_b

  81. À mesure que la faillite de la politique sanitaire devient plus évidente, plus palpable, et recouverte de manière de plus en plus illusoire par la presse de faubourg, les chasseurs d’associations complotantes continuent à vanter l’obéissance civile aveugle à dénoncer les traîtres, les lâches et les irresponsables en empilant toujours des chiffres irréels et en les enrobant de propos alarmiste. Pourtant, le temps de l’attrape-nigaud universel touche lentement à sa fin. « Les hôpitaux sont assiégés par des troupes de vieillards infectés qui contaminent le personnel soignant, différent les opérations des cancéreux, lépreux, et autres braves nécessiteux qui n’ont rien fait de mal ainsi qu’une une foule de gens qui payent leur prime maladie sans en avoir jamais profité… Bref les non correctement vaccinés qui n’ont pas offert leurs fesses aux seringues salutaires de la science politisée (mais non médicale, comme le souligne Michaël Esfeld) sont condamnés au lynchage ou à la prochaine hécatombe virale (c’est bien fait pour eux, na !). Il n’y a plus lieu de débattre avec ces névrosés qui se gargarisent d’imprécations et d’anathèmes toujours plus sulfureux et qui attendent avec impatience les sévères sanctions de la justice immanente qui punira tous ces asociaux sanitaires qui ont failli provoquer un génocide, si les vaillants soldats du nouvel obscurantisme néostalinien, plus puritains que tous les Calvin réunis, n’étaient intervenus pour leur annoncer l’imminence du jugement dernier. Ils sont victorieux au moment même où leur stratégie guignolesque est conduite à l’impasse.

    1. Et pourtant ils tuent. Ils tuent les fragiles. Ils tuent les vieux. Ils remplissent les hôpitaux. Ils provoquent un tri implicite. Ils vont provoquer un tri explicite. C’est Eux qui doivent être explicitement triés.

    2. Madame la Professeure,

      Voici un extrait du fruit de votre oeuvre.

      «Mon père souffre d’un cancer depuis deux ans. Un traitement long et important était prévu dès mardi; il devait être hospitalisé durant trois semaines. Mais à cause de la forte charge de travail aux soins intensifs, ce traitement a dû être reporté à l’an prochain».

        1. Comme les guillemmets le précise, il s’agit d’une citation. Néanmoins, je connais cette famille et ce n’est pas les hôpitaux et cliniques que la fille se son père met en cause mais bien les antivax. (Pour être précis je cite la Tribune de Genève de ce jour).

          1. Tout cela n’est pas très sain. Il y de la détresse et de la souffrance et c’est compréhensible. Je suis aussi inquiète pour des traitements qui me concernent qui auraient des conséquences en cas de report.

            L’exploiter dans les médias pour monter la population l’une contre l’autre est très dangereux. Tout ce qui se passe était prévisible et c’était au gouvernement d’agir avant qu’il ne soit tard. Trouver des boucs émissaires est une technique qui a ses limites.

            Même aujourd’hui les non-vaccinés pourraient participer à la vie sociale sans aucun danger pour eux ni les autres: 3G+ pour les lieux sans masques et masques FFP2 dans les lieux public fermés.

            Ce qui n’est pas éloigné de ce qui est mis en place aujourd’hui mais en punissant les non-vaccinés sans réelle raison sanitaire. Si le vaccin devait être une solution à long terme, cela se justifie mais ce n’est pas le cas.

            Le fait que des non-vaccinés occupent des places aux S.I ne signifie pas qu’ils sont la cause du report actuel d’autres opérations.

            Il y avait d’autres solution pour éviter cette satuation des hôpitaux à commencer par contrôler le taux d’incidence il y 3 mois (masques, mesures sanitaires). Le pass sanitaire a été vendu comme un permis de se rencontrer sans danger et sans mesures alors que c’était un permis de contaminer. L’abandon des tests gratuits en fait aussi partie. La norme 2G qui conduit les jeunes à des Covid-party aussi.

            On pourrait tout aussi bien accuser les votations qui ont paralysé les autorités. Ou une campagne vaccinale à près de 100 mio pour convaincre des jeunes de se vacciner alors qu’ils n’occupent aucun lit en S.I.

            Accuser les non-vaccinés ne tiendrait pas dans un procès sérieux. Ne cherchez donc pas les coupables dans ce blog,

            Tout cela est écoeurant et démontre une totale perte de valeurs dans notre société.

          2. Il n’est pas possible le laisser en des lieux confinés (même privé) des personnes à risque qui ne sont ni vaccinées, ni guéries, même si elles sont testées car elles risquent, si elles sont contaminées par les autres (vaccinés inclus), de finir à l’hôpital.

            Le retard dans la prise des mesures est évident. Celles que l’on connaît, insuffisantes comme le montre le Danemark, sont insuffisantes. Cependant, la population est réticente et le sera tant que les installations funéraires ne seront pas débordées.

            “Le fait que des non-vaccinés occupent des places aux S.I ne signifie pas qu’ils sont la cause du report actuel d’autres opérations.” Désolé, ils sont la cause du report d’actes médicaux. Peut-on leur reprocher ? sont-ils fautifs ? C’est une autre question.

        2. Merci Professeure. La désorganisation des hôpitaux publics et des cliniques privées (ou semi-privées) est un très vieux sujet, une rengaine remise au goût du jour qui arrange tout le monde. C’est super tendance.
          Il y a toujours eu des boucs émissaires au coin des couloirs hospitaliers. Maintenant ce sont les anti-vax. Avant les anti-vax, il y avait d’autres groupes dans le collimateur. Après les anti-vax, ils trouveront bien encore d’autres “responsables” à maudire et/ou dénigrer.
          C’est mathématique …. et tellement humain !
          Il faudrait d’urgence rafraîchir la mémoire de quelques jeunots et les remettre face à des évidences de faits avérés (et protocolés) dans un passé pas si lointain.
          Excellente soirée, eab

          1. Une rengaine mise au goût du jour pour dissimuler le fait que la cause de ces heurts et malheurs sont les personnes à risques non vaccinées (c’est leur choix qu’elles doivent assumer) ou mal vaccinées (c’est une incapacité de plus de nos “élites”).

  82. Merci , pour votre courage , Marlène , ” Prenez parti pour les forces positives , les forces d’union , d’ association , d’amour , et luttez contre toutes les forces de destruction , de haine et de mépris …! … La lutte d’Eros et Thanatos … Edgar Morin ( 100 ans ) Je vous serre contre mon coeur … Stal Fa , Montpellier France le 16 12 2021 ww.galerie-com.com/oeuvre/-le-centenaire-lucide-…-edgar-morin-100-ans-/454268/

  83. Le directeur de la NIH du corrompu Faucy chante :

    ttps://worldisraelnews.com/watch-faucis-boss-sings-bizarre-covid-song-based-on-somewhere-over-the-rainbow/

  84. Neuchâtel: un des plus haut taux de vaccination de Suisse… et les mesures les plus strictes déjà appliquées avec une contamination record.

    Mais une instrastructure hospitaliére sans cesse fois débattue, y-aurait t’il un fond de vérité dans votre discours ?

    1. Bonjour et merci Neuche ….. très pertinent commentaire. Vous avez tout à fait raison.
      Neuchâtel, d’une part le paradis pour qui voudrait être délicatement plumé par le pire système de taxation et, d’autre part, pour qui voudrait se mettre en grand danger via l’inefficacité vaccinale à 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-… doses.
      J’en ai parlé ce matin en Lombardie, en passant d’abord par le Piémont.
      Neuchâtel la « perle » du combat vient de l’égarer au fond du triangle des Bermudes ! Aucune chance de récupérer un semblant de bonne réputation. Portez-vous bien en gardant votre humour. eab, exemptée, ni pro-vax, ni anti-vax

  85. Madame la Professeure,

    Le Dr Anthony Faucy est sur votre blog proclamé corrompu. Pourriez-vous nous indiquez les raisons sérieuses que vous avez de tenir de bonne foi pour vrai ce que vous diffusez.

    Merci d’avance.

    1. Gardez plutôt la vôtre au fond d’un tiroir. Elles seront archivées et offriront aux historiens l’occasion d’écrire un mémoire sur la désinformation au début de ce siècle en Suisse.

        1. Cher CEDH,

          Cher CEDH, un peu de MODESTIE ne vous étouffera pas j’en suis certaine, et votre humeur sera à nouveau exceptionnellement apaisée.
          eab à nouveau dans les bagages ……

  86. De toute manière l’arnaque des “assurances” “médicales” suisse est au delà de toutes proportions !

    Il serait vraiment temps de faire une grève des payements des primes, juste histoire de renégocier le racket actuel, je suis certain que si les suisses arrêtent de payer jusqu’à ce que ces magnats de la finance stoppent leurs délires, les primes baisseront de moitié très rapidement et je vous garanti qu’ils ne se bougeront pas sans leur mettre la pression !

    Pourquoi le système de santé suisse serait 3 fois plus cher qu’aux USA ?

    En plus que les suisses doivent attendre des années avant de bénéficier des médicaments et traitements administrés aux patients des USA.

    Les médicaments sont jusqu’à 10 fois plus chers en Suisse qu’aux USA et les prix US sont 2 à 3 fois supérieurs que les prix mexicains !

    Les prothèses sont 3 à 4 fois plus chères en Suisse qu’aux USA et en plus, aux USA ils obtiennent des modèles beaucoup plus récents et plus efficaces !

    Vous rappelez de ce prof. aux HUG genevois qui se faisait plus de 300’000.– chf. par mois ?

    Pourquoi ne pas créer des caisses qui se fournissent au Mexique et envoyer les patients qui le peuvent aux USA pour des interventions onéreuses ?

    En Israel je paye moins de 80.– Chf par mois avec un nombre de places dans les hôpitaux supérieurs à la Suisse, des hôpitaux ultramodernes qui sont parmi les meilleures du monde, avec des équipements que l’on ne trouve pas en Suisse !

    Je rappel que Tel-Aviv vient d’être classée la ville la plus chère du monde, Genève arrive en 7ème place.

    1. Bonsoir Corto, pour les coûts des médicaments en Suisse, je suis parfaitement d’accord. J’ai des comparatifs sur des décennies. Évidemment, je n’acquiers absolument rien chez moi juste pour enrichir encore et encore les Pharmas ! Et supporter toutes ces petites remarques inutiles des pharmacien(ne)s d’Helvétie qui se mêlent de tout, d’autant plus que certaines de mes ordonnances sont très spéciales, en parfait accord avec mon profil pharmaco-génétique, mais générant toujours des commentaires totalement déplacés.
      Donc tout est ramené soit d’Italie, soit d’Allemagne, soit arrive des USA. Avec un stock d’ordonnances de complaisance ne coûtant absolument pas un centime, les vrais médecins ayant autre chose à penser (et à publier) que facturer des ordonnances.
      Mon propre pays a un retard phénoménal dans le maintien de certaines pathologies chroniques, sans engendrer des coûts pour la société.
      Mon propre pays préfère les dépenses inconsidérées tout le temps, sans raisonnement de base et sans mettre les patient(e)s face à leurs responsabilités.
      La dépendance aux médicaments inutiles et aux consultations de salon, c’est tellement plus rémunérateur !
      Et le système tout entier continue à tourner dans le mauvais sens, sans qu’une vraie révolte n’éclate enfin.
      Je connais trop bien les dérives salariales de certains professeurs ……. je sais qui vous mentionnez, mais ne peut rien écrire sur le sujet.
      Portez-vous bien. eab

      PS: Pour Israël, je suis d’accord – la néphrologie cellulaire est au top niveau mais un chouia moins qu’en Lombardie. Sur un registre plus léger vous avez Dudu Fisher, quelle chance, et vous avez l’américano-israélien Avraham Fried, quelle chance !

  87. Pour couronner et confirmer ce que les danois disent aussi, l’Ecosse vient de publier ses statistiques concernant les décès dus au covid.

    85% des écossais morts du covid entre le 6 novembre et le 3 décembre étaient vaccinés !!!!

    Il n’est mathématiquement pas concevables que la France déclare des chiffres diamétralement opposés à ceux du Danemark et de l’Ecosse, si la différence se jouait sur quelques pourcents, passe encore, mais là, c’est de l’ordre du 85/90% !!

    Ce qui prouve qu’ils ne cessent de mentir depuis le début et qu’ils ne comptent pas s’arrêter de si tôt !

    Quand ça ment depuis le début, ça s’appel un complot d’état contre le peuple, (pléonasme) !

  88. Merci Raphael pour cette liste de medecins allemands qui pointent du doigt le manque de données indiquant que la vaccination est plus utile que nocive … Enfin des gens de bon sens se lèvent devant l’obligation vaccinale qui se profile … C’est une étape importante . Cela donne un peu de poid à notre argumentaire qui loin de comploter est simplement bienveillant … J’espère que les dirigeants de l’Europe vont rapidement changer de cap et tourner cette page qui a trop durer … Je vous serre contre mon coeur … Stal Fa , Montpellier , France , le 17 déc 2021

  89. Madame Sandoz, vous abordez la question de la criminalité entourant cette affaire d’inoculation d’une substance de manière aussi généralisée et forcée.

    Je commencerais par une fraude commise par les autorités de contrôle. La maison pfizer a déclaré que le produit injectable destiné à la prévention du covid 19 a été testé en “observed blind testing”, ce terme ne veut rien dire, néanmoins il a été traduit ou interprété par nos autorités sanitaires et diffusé à large échelle comme étant un produit testé en “double blind testing”, (testé en double aveugle) en suivant des règles strictes notamment en matière de “Random drug testing” et en matière d’observation à l’aveugle avec un groupe placébo et un groupe test du produit avec une distribution aléatoire.

    Pfizer déclare que ce produit “vaccin covid 19” n’a pas été testé en double aveugle, ni de manière randomisée !

    Ensuite sans s’affranchir de cette méthode qui seule peut évalué l’efficacité, ils déclarent que leur produit est à 95% efficace. Je n’ai jamais rien vu d’aussi absurde et absent de toute forme de crédibilité, il s’agit d’un “travail” d’incompétants !

    Le plus aberrant, c’est le fait que nos autorités aient pu admettre cette clownerie !!!

    Et maintenant pour justifier leur incompétence ou leur corruption, ils déclare que ce produit, sur la base de leur constat précédent, empêche les formes graves, à nouveau, ils n’ont pas d’autre issue que de mentir encore et encore, tout en rappelant que leur comportement est criminel.

    Certains pourraient rétorquer en alléguant qu’il y a moins de décès dans la dernière vague que lors de la première, je leur répond, c’est normal, toutes les personnes les plus fragiles étant déjà décédées lors des premières vagues, la population restante est simplement et logiquement plus résistante !

    Concernant les effets secondaires, il a fallut attendre 35 ans pour que effets catastrophiques du médiator au niveau des affectations cardiaques soit reconnu par les autorités sanitaires et après une lutte acharnée menée par une pneumologue, pour l’astrazeneca, ça a pris 6 mois, alors que le nombre de cas était 150 fois supérieurs en périodicité en comparaison avec le mdéiator !

  90. Les décès de pilotes en service étasuniens ont augmenté de 1’700% après leur deuxième “vaccination” obligatoire.

    2020 : 6 pilotes sont décédés pendant leur service
    2021 : 109 pilotes sont décédés pendant leur service (de janvier à septembre) seulement 9 mois.

    61’000 pilotes professionnels aux USA.

    ttps://stevekirsch.substack.com/p/are-100-dead-us-airline-pilots-trying

  91. Pour arrêter de feindre, la surprise, l’indignation, etc., ces réflexions d’économistes à partager =>

    1) De Paul Krugman, prix Nobel d’économie:

    “Une raison fondamentale du retour des crises est l’incapacité à laisser les faits remettre en cause des doctrines libérales erronées.”

    ww.seuil.com/ouvrage/pourquoi-les-crises-reviennent-toujours-paul-krugman/9782757842010

    2) “Aucune crise ne semble altérer la détermination de nos dirigeants à perpétuer le monde d’avant en pire, car l’entendement des élites est durablement embrouillé par une religion néolibérale insensée inculquée à plusieurs générations d’énarques, de journalistes, de professeurs, etc.
    Jacques Généreux approfondit ici la piste de recherche amorcée dans La Déconnomie. En mobilisant la psychologie sociale et cognitive, il révèle la « banalité de la bêtise » et de sa forme entêtée, la connerie. Il montre comment celle-ci imbibe l’idéologie économique qui inspire la parole, l’arrogance et la politique de Macron, comme elle a inspiré la gauche et la droite européennes depuis trente ans. La connerie économique, c’est aussi la maladie d’une société dont toutes les sphères sont contaminées par le virus de la compétition (la politique, l’usine, le bureau, l’école, la recherche, les médias). Un virus qui stimule la bêtise et pervertit la démocratie en piège à c….
    L’antidote existe. C’est l’intelligence collective qui peut surgir de la délibération citoyenne. Sans installation de cette dernière au pouvoir, la meilleure des reconstructions sociales pourra toujours être anéantie par une prochaine génération d’abrutis.”

    Jacques Généreux

    ww.youtube.com/watch?v=w6ELrvr0a9s

    ww.seuil.com/ouvrage/quand-la-connerie-economique-prend-le-pouvoir-jacques-genereux/9782021399004
    ttps://ww.seuil.com/ouvrage/la-deconnomie-jacques-genereux/9782757872123

  92. C’est une découverte pour moi!
    J’ai lu quelque chose d’absolument revivifiant. je reproduits ici le texte in extenso Je suis certaine, cette lettre de Me Jacques Schroeter, Avocat au barreau du Valais, adressée au Conseil Fédéral et à la Chancellerie Fédérale va nous redonner des forces dans cette longue épreuve de résilience.

    Elle est reproduite sur le site de Jean-Dominique Michel, anthropologue.
    ttps://anthropo-logiques.org/nos-autorites-criminelles-un-avocat-et-un-juge-denoncent/
    Madame Sandoz ne m’en voudra pas de la reproduire intégralement ici, vu que les liens sur les articles que j’indique ne fonctionnent pas, et je l’en remercie vivement.

    MESURES COVID – SOURIEZ, VOUS ETES DEMASQUES.

    Mesdames les Conseillères fédérales, Messieurs les Conseillers fédéraux,

    Je donne suite à mes précédents courriers et vous fais tout d’abord savoir que c’est avec une extrême consternation que j’ai appris qu’il fut dans votre stratégie de « chefs de la nation » d’offrir CHF 50.- à toute personne persuadant un proche de se faire vacciner. Quelle horreur ! Comment est-il possible que le côté nauséabond d’une telle mesure ne vous soit pas apparu ? C’est terriblement inquiétant ! Et vous vous êtes mis à 7 pour cela ! Et peut-être même encore avec l’aval de vos conseillers personnels en communication, conseillers probablement trop bien rétribués pour s’opposer à une telle bourde ! Plus bas, vous ne pouviez tomber disait Mme Suzette SANDOZ. C’est non seulement inquiétant, mais dramatique de voir la manière avec laquelle vous exercez votre charge et comme vous agissez aux antipodes de votre devoir constitutionnel d’être les garants de la santé et des libertés des habitants de ce pays. Vous n’aimez pas ce pays, vous n’aimez pas votre peuple, vous semblez n’aimer que le pouvoir.

    Faites juste un essai : sortez des salons feutrés depuis lesquels vous pouvez admirer la « grande trouille » infligée à vos citoyens, entrez dans la peau d’un observateur indépendant et critique, prenez du recul et revenez 2 à 3 ans en arrière, voire plus s’il le faut, et demandez-vous comment vous auriez alors qualifié une nation qui donne de l’argent aux citoyens qui en amènent d’autres à recevoir dans leur corps un produit expérimental dont on ne connaît pas les conséquences à moyen et long terme (et ne dites pas que vous connaissez ces conséquences car je détiens un écrit de votre part dans lequel vous reconnaissez expressément cette absence de connaissance), produit expérimental qui rapporte des milliards à vos amis de la pharma. L’idée d’offrir ces CHF 50.- est tout simplement révoltante, du plus bas niveau. Comme l’a relevé Suzette SANDOZ avez-vous imaginé « un seul instant la souffrance morale de la personne qui aurait acheté/vendu un membre de sa famille pour qu’il soit vacciné – peut-être même en lui affirmant qu’il ne courait aucun risque – et qui verrait celui-ci atteint définitivement ou même momentanément dans sa santé à cause du vaccin » ? Comme l’a écrit un des lecteurs d’un journal local : avec ces 50 balles cette personne pourra s’en acheter une ….

    La mesure immorale envisagée vous discrédite une fois de plus. Comment qualifier des chefs de la nation qui non seulement mettent en place une série de contraintes, mais qui paient, pour forcer leurs citoyens à se faire inocculer une substance nouvelle et étrangère dont on ne connaît pas les conséquences sur la santé et qui peut entraîner les graves conséquences décrites plus loin dans cette lettre? Comment conserver une quelconque confiance en vous, si tant est qu’une quelconque confiance existât encore. Démissionner est à mon sens la chose élégante et intelligente qu’il vous reste à faire.

    Devant les critiques qui vous sont parvenues, vous avez finalement dû faire marche arrière et renoncer à votre projet. Cela n’est toutefois pas de nature à nous rassurer pour l’avenir car en ne reconnaissant que le caractère « peu conventionnel » de la mesure, et non sa stupidité, vous montrez que vous ne regrettez pas votre mesure, mais le fait qu’elle ne puisse être appliquée. J’espère que cela incitera le peuple à vous surveiller de très près à l’avenir car il faut bien constater que ce contrôle n’est plus exercé par notre parlement.

    Vous avez touché là le fond disait Suzette SANDOZ. La méfiance devant ainsi être de mise, il faut se demander s’il faut s’attendre prochainement à plus bas encore ? L’avenir nous le dira. Malheureusement, l’histoire, dans ses heures sombres, nous l’a déjà montré et je n’ai pas le sentiment que vous vous souciez réellement des enseignements de l’histoire.

    * * * * * * * *
    Il ressort de votre séance du 13 octobre 2021 que vous entendez encore mener une nouvelle offensive de vaccination du 8 au 14 novembre 2021, ce qui coûtera au peuple la coquette somme de CHF 93’000’000.-.

    Vous avez certainement déjà compris que mes nombreux clients (actuellement plus de 400) vous ont mis, et vous mettent encore en demeure, de renoncer à toutes ces mesures dispendieuses et dangereuses pour la nation.

    Comme nous voyons toutefois que rien ne vous arrête (ni les enfants, ni les femmes enceintes) dans votre stratégie aveugle de vaccination (il faudra bien écouler les nombreuses doses déjà achetées), je vous demande d’avoir tout de même l’honnêteté de prendre soin d’éclairer au préalable correctement toute personne que vous allez vacciner en l’informant des points suivants, points qui devront se trouver sur un document à signer, document intitulé « consentement éclairé », et qui sont :

    » que c’est la première fois dans l’humanité que des vaccins à ARN messager sont utilisés

    » que ce ne sont pas des vaccins ordinaires et qu’ils ne sont encore qu’en phase de test

    » que la personne à vacciner accepte expressément de participer à cette phase de test

    » que ces vaccins peuvent entraîner de nombreux effets indésirables: encéphalomyélites aigües, myélites, méningites, convulsions/crises, narcolepsies, cataplexies, anaphylaxies, infarctus du myocarde, myocardites, péricardites, maladie auto-immunes, fausses couches, thromboses, paralysies, accidents vasculaires cérébraux, syndrome de Guillain Barré etc.. et la mort.

    » que si ces effets indésirables se produisent, les fabricants ne pourront en aucun cas être tenus pour responsables, exonérés de responsabilité qu’ils ont été par vous

    » que vous ne savez rien quant aux conséquences à long terme de ces vaccins sur la santé, notamment sur l’éventuelle diminution du système immunitaire du receveur

    » que certains pays ont décidé un moratoire sur les vaccins en raison d’incertitudes sur leurs effets

    » que le vaccin n’empêchera pas le vacciné d’être porteur du virus et de le transmettre

    » que le vaccin ne protège pas le vacciné contre la maladie et même contre une forme grave de la maladie

    » que le vaccin entraîne le développement de variants contre lequel le vaccin peut ne pas être efficace

    » que des pays ayant vacciné plus de 80% de sa population, et qui se vantaient de vivre à nouveau normalement, connaissent de nouveaux foyers d’infection

    » que le receveur devra compter initialement avec 2 doses de vaccins

    » que la durée de protection du vaccin est cependant limitée

    » que le receveur devra par conséquent compter avec des doses supplémentaires dont on ne connaît pas le nombre à ce jour

    » que la confédération a déjà commandé un nombre conséquent de doses pour l’avenir (qui devraient satisfaire non pas la demande mais les contraintes futures)

    Comme il y a tout de même dans ce pays des personnes qui réfléchissent (à un niveau supérieur à celui de CHF 50.-), Il y aura certainement des individus qui se demanderont alors à quoi bon se faire vacciner ? Vous pourrez alors leur dire d’avoir accès à l’enseignement, d’aller au restaurant, au spectacle, à la piscine, etc.., du moins pour l’instant, en bref qu’ils seront gratifiés de libertés dont on prive les vilains citoyens récalcitrants qui ne font pas confiance à leurs dirigeants (généreux au point d’offrir CHF 50.- de l’argent public pour l’arrivée de tout nouvel adhéran)t.

    Comme vous avez pris maintenant l’habitude de faire non seulement de la politique mais également de la médecine, je ne crois pas inutile de vous rappeler que l’obtention du consentement éclairé du patient est une obligation cardinale du monde médical. Je veillerai donc à ce que vous vous y pliiez. Votre probité sera examinée à l’aune du contenu des « consentements éclairés » que vous ferez signer aux citoyens qui cèderont finalement à vos différentes contraintes. Car vous imaginez bien que ceux que vous voulez encore vacciner sont ceux qui, à juste titre, ne vous ont pas fait confiance jusqu’ici.

    Très simplement : comment justifiez-vous le fait qu’une personne vaccinée, potentiellement porteuse et transmettrice du virus, peut se mouvoir librement dans les hôpitaux et avoir accès aux agréments de la vie, alors qu’une mère ne peut pas aller voir son enfant à l’hôpital sans le pass sanitaire de la honte ?

    Il existe un énorme problème de corruption dans les politiques de santé. Tout le monde le sait, et vous le savez également. La commission européenne a fait un rapport au Parlement européen disant que la corruption est généralisée dans le domaine de la santé. Le rapporteur de la commission des droits humains de l’ONU a dit en 2017 « la corruption dans le domaine de la santé est généralisée, y compris dans les pays occidentaux ». L’ancienne rédactrice en chef du New England Journal of Medicine, une des toutes grandes revues scientifiques, a dit après 20 ans d’activité qu’elle ne pouvait plus croire les études qui paraissent dans la littérature car elles sont publiées pour faire du business mais pas pour faire de la science. Un bon exemple est celui du faux rapport sur l’hydroxychloroquine, médicament bon marché et connu de longue date, rapport publié dans la très célèbre revue Le Lancet, dont un des auteurs est professeur à l’Université de Zurich. Malgré ce « fake rapport », le professeur en question peut continuer librement à enseigner alors que les médecins qui avaient pu constater les effets bénéfiques de l’hydroxychloroquine s’en sont vu interdire l’utilisation, initialement au profit du Remdesivir, médicament cher dont la Confédération s’est empressée de faire l’acquisition à grands frais, médicament qui s’est finalement révélé être non seulement cher, mais totalement inefficace et même dangereux.

    D’autres substances dont l’ivermectine se sont révélées être efficaces dans le traitement du Covid. Alors, il a vite fallu en interdire l’utilisation au profit du vaccin. Et alors que des médecins émettaient des réserves sur ces vaccins, il a également vite fallu leur interdire toute critique sous peine de sanctions. Tout le système est donc bien configuré pour faire du profit mais non pour protéger la santé des gens. La célèbre revue British Medical Journal a même dit : la science est actuellement réprimée pour des raisons politiques et financières. Le covid 19 a déclenché la corruption de l’Etat à grande échelle, elle est nuisible à la santé publique. Les politiciens et l’industrie sont responsables de ce détournement opportuniste. La pandémie a révélé comment le complexe politico-médical peut être manipulé. Lorsque la bonne science est supprimée, les gens meurent.

    * * * * * * * *
    On ne peut pas vraiment dire que vous, chefs d’état, vous fassiez grand-chose pour démentir ces vérités. Par vos décisions, les pharmas peuvent faire actuellement des centaines de milliards de bénéfice, et cela ne semble pas prêt de s’arrêter.

    Dans sa résolution 2361 de janvier 2021, Le Conseil de l’Europe a affirmé que la vaccination ne devait pas être obligatoire et que personne ne devait subir de pression sociale, politique ou autre pour se faire vacciner. Cette résolution stipule également que personne ne devra être victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné.

    Ne pensez-vous pas avoir été, et être encore, les auteurs de pressions sur les personnes non- vaccinées en privant ces dernières des nombreux avantages que vous offrez aux personnes vaccinées ? Ne pensez-vous pas avoir mis en place une discrimination entre ces 2 types de citoyens? La réponse aux 2 questions est évidemment positive. Vous agissez donc sciemment de façon contraire à la résolution 2361 du Conseil de l’Europe.

    Mais ce n’est malheureusement pas là la seule irrégularité que vous commettez. En agissant comme vous le faites, c’est-à-dire par votre obligation vaccinale déguisée et l’introduction du pass sanitaire, vous enfreignez toute une série d’autres dispositions légales.

    Sur le plan constitutionnel tout d’abord, vous enfreignez les dispositions suivantes :

    » l’article 8 Cst qui garantit l’interdiction de discriminer les individus

    » l’article 10 Cst qui garantit à tout individu le droit à la liberté personnelle, notamment l’intégrité physique et psychique et à la liberté de mouvement

    » l’article 11 Cst qui garantit aux enfants et aux jeunes une protection particulière de leur intégrité

    » l’article 13 Cst qui garantit la sphère privée de toute personne, notamment la protection de ses données personnelles

    » l’article 19 Cst qui garantit la liberté d’enseignement

    » l’article 22 Cst qui garantit la liberté de réunion

    » l’article 27 Cst qui garantit la liberté économique, notamment le libre accès à une activité économique lucrative privée et son libre exercice

    » l’article 35 Cst qui garantit la réalisation des droits fondamentaux dans l’ensemble de l’ordre juridique

    Sur le plan pénal ensuite, plusieurs dispositions sont de nature à trouver application, à savoir:

    » l’article 181 CP qui réprime la contrainte : contrainte de vaccination et contrainte par le fait que vous entravez les non-vaccinés dans leur liberté

    » les articles 122 ss CP qui réprime les lésions corporelles : lésions et maladies causées par les vaccins

    » l’article 117 CP qui réprime l’homicide par négligence : des personnes meurent du vaccin

    » l’article 231 CP qui réprime la propagation d’une maladie : les vaccins permettent le développement de variants qui propagent ainsi la maladie

    » l’article 258 CP qui réprime les menaces alarmant la population : c’est sans cesse, et même lorsque l’état sanitaire est bon, que vous apeurez la population en lui laissant entrevoir le pire

    » L’article 312 CP qui réprime l’abus d’autorité et l’abus de pouvoir : vous abusez des pouvoirs de votre charge en infligeant à la population toute une série de restrictions et d’atteintes aux libertés, en favorisant les intérêts des pharmas, en limitant la liberté de prescription des médecins, en traitant les citoyens comme des sujets sans droit et sans raison.

    Enfin, sur le plan international, vous enfreignez les textes suivants :

    » la résolution 2361 du Conseil de l’Europe : voir supra

    » La CEDH, Convention européenne des droits de l’homme, notamment son article 8 qui garantit le droit au respect de la vie privée et familiale et son article 14 qui garantit l’interdiction de discrimination

    » le Code de Nuremberg qui prévoit les conditions précises et minimales à remplir pour la conduite de la recherche sur des sujets humains, dont la capacité légale totale du sujet, son information complète et objective, sa liberté d’acceptation, et l’interdiction de la contrainte ou de la coercition

    » la déclaration d’Helsinki, en interférant sur les devoirs imposés par ses articles 3 et 25 aux médecins (obligation d’agir dans l’intérêt du patient et accord du représentant légal)

    » l’article 7 du Pacte international de droits civils et politiques qui interdit de soumettre une personne à une expérience médicale sans son libre consentement

    » l’article 5 de la Convention d’Oviedo de 1997 qui interdit également de soumettre une personne à une expérience médicale sans son libre et éclairé consentement.

    * * * * * * * *
    C’est volontairement que je ne traiterai pas encore ici des colossaux dégâts sociaux et économiques causés par vos mesures. Il y aurait certes beaucoup à dire sur ces sujets, mais ce serait trop long. Vous les connaissez bien, même si vos actions ne traduisent pas un réel intérêt pour eux. Vous savez que par vos mesures, et en opposant le bon citoyen vacciné au mauvais citoyen égoïste non-vacciné, vous avez mis en place un système inique détruisant la cohésion sociale dans notre pays. Cette destruction œuvre même à l’intérieur des familles. Bravo. Mais qu’importe si cela doit favoriser votre politique vaccinale et la mise en place des instruments de surveillance des citoyens, mesures dont vous connaissez parfaitement qui en seront les seuls et ultimes bénéficiaires.

    Vous pouvez continuer à faire peur au peuple et à le mener à votre guise. Mais n’oubliez pas que vous aurez un jour à répondre de vos actes. Même si cela ne se fera pas devant vos citoyens actuels, vous aurez à le faire devant l’histoire et celle-ci retiendra de vous que vous avez été ceux qui auront œuvré à la destruction de la cohésion sociale, à la destruction de l’économie, à la disparition d’une médecine indépendante et à l’avènement de la dictature de la pensée unique.

    Je précise encore que cette écriture vaut non seulement par vous, mais vaut également pour toute personne qui se prête à la réalisation de vos démarches.

    Veuillez agréer Mesdames les Conseillères fédérales, Messieurs les Conseillers fédéraux, mes salutations distinguées.

    Jacques SCHROETER, Avt

    Copie : Chancellerie du Canton du Valais

  93. Quelqu’un a-t’il un lien sur la première décision du Conseil Fédéral qui fut d’interdire aux médecins de pratiquer, sauf “cas d’urgence”, ou sur un article de presse qui en parle?

    1. Il vous suffit de vous référer aux ordonnances du Conseil fédéral telles que publiées sur le site officiel de la Confédération. La notion d’urgence a alors été largement interprétée par beaucoup de médecins, sans doute à tort après les 3 premières semaines. Gageons qu’au vu du laxisme et du retard du Conseil fédéral on va à nouveau y repasser. La question se posera dans le feu de l’action : à quels prix ceux qui prennent tous les risques doivent-ils être sauvés ?

  94. Merci beaucoup , Marlène , pour ce document d’avocat des plus complet , ça fait plaisir à entendre … , nous voilà avec de bons arguments irréfutables … valables aussi pour la France , et pour bien d’autres pays … Un sentiment de pieuvre tentaculaire , voilà le cadeau de Noêl … Il faut présenter ce texte à tous les chefs d’états et les médias libres , s’il en reste … Une grande lucidité collective tombe sur les populations , une intelligence éclairée anime les peuples , les masques sont prêt de tomber … . La Pharma veut s’imposer en technoscience … , mais tous les grands empires se sont effondrés …
    En les nourrisant d’argent , fragiles sont devenues les cartes qui faisaient leur château … L’ histoire le dira … ,ils ont affaiblie la Vie même … ” Puisque le ciel nous fait la grâce que , depuis tant de siècles , on demeure infatué de nous , ne désabuons point les hommes , profitons de leur sottise le plus doucement que nous pourront et soyons de concert auprés des malades pour nous attribuer les heureux succés de la maladie , et rejeter sur la nature toutes les bévues de notre art . ” Molière ( L’Amour medecin , acte 3 scene première ) . Il n’est donner d’aborder une question redoutable et dangereuse , le problème même du savoir … Pour la première fois , la science est abordée comme une activité problématique , douteuse , une tromperie ..? une ruse … et le problème du savoir ne peut être aborder sur le terrain du savoir , c’est pourquoi je l’aborde sur celui de l’art … Pourquoi ne parlent t’il pas du Thym … par exemple ?? Et son Thymol , anti_virus à large spectre d’action pour les poumons … Parce qu’on peut s’en procurer partout gratuitement … ? ? ? Et des vertus de l’ oignon , ne faut il pas en reparler avant ce triste réveillon … Mais le bonheur commence dans la cuisine … et la santé aussi … Depuis Molière , le grand théatre continue … ” Dansez … , sinon vous êtes perdus … ” Pina B. Je vous serre contre mon coeur … Serge , Montpellier , Occitanie , France le 17 12 2021 ww.galerie-com.com/oeuvre/-la-fourberie-des-labos-…-/439353/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-le-tym-et-l-oignon-2-antivirus-a-large-spectre-d-action-pour-les-poumons-…/469056/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-ici-la-generation-future-…-/468972/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-ma-poupee-elle-veut-pas-se-faire-vacciner-…-/468360/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-le-manege-a-vaccins-…-/468842/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-l-arme-fatale-des-vaccins-…-oui-mais-pour-qui-…-insp.-by-mel-gibson-/468656/ ww.galerie-com.com/oeuvre/-ayez-le-courage-de-casser-un-pass-qui-a-cesse-d-etre-utile-…-insp.-for-pres.-macron-/468732/

  95. Mesures fédérales à l’évidence insuffisantes. Peut-être, parce qu’il n’en n’est pas de suffisantes que la population, encouragée par les antitout, puisse comprendre avant que la catastrophe n’arrive, que les malades s’agglutinent et les morts s’empilent. Mais alors il sera trop tard.

  96. En lisant ce message et quelques commentaires, j’ai seulement envie d’exprimer ma reconnaissance.

    Merci d’abord aux chercheurs et en premier lieu à Mme Katalin Karikò pour ses recherches de longue haleine sur l’ARN qui ont abouti à l’élaboration d’un vaccin anti COVID.
    Merci à tous les scientifiques qui travaillent d’arrache-pied pour mieux comprendre ce virus et ses mutations pour essayer d’anticiper au mieux la situation.
    Merci aux industries pharmaceutiques grâce à qui nous avons tous la possibilité d’être immunisés contre le virus.
    Merci à tous les soignants qui s’occupent de tous sans distinction de statut de vaccination, ils ont tout mon respect.
    Merci à la majorité silencieuse qui s’est fait vacciner et qui continuera à le faire.
    Merci à nos hommes et femmes ministres de la santé pour leur sens des responsabilités et pour garder le cap malgré les critiques parfois odieuses dont ils font l’objet.

    1. Que d’émotions ! Vous m’avez fait verser une petite larme…. mais je vous rassure, ils sont rémunérés au delà de leurs espérances. Bien d’autres personnes travaillent d’arrache-pied dans la lutte contre ce virus et sont moins reconnues.

      Au fait, les recherches c’est pas sur le l’ARN mais l’ARN messager. C’est un méchanisme que nous n’avons pas inventé mais qui fait partie de notre manière de fonctionner. Ce qui a été fait, c’est de le synthétiser pour produire une protéine externe à notre corps humain.

      Pour le reste, les héros d’aujour’hui seront-ils ceux de demain ? Les chercheurs peut-être. Ceux qui auront mis en application de manière à maximiser leur profit, c’est moins certain.

    2. Vous rigolez ou quoi ? On nous avait promis un vaccin efficace à 95 % contre les formes symptomatiques et la transmission après deux doses pour au moins en an.

      On en est à moins de 50 % de protection contre les formes symptomatiques et la transmission (je parle même pas d’Omicron ou c’est aussi aussi efficace que de la mie de pain). Heureusement que n’est encore 80 % contre les formes mortelles (c’est la moindre des choses vu les effets secondaires).

      Et je ne parle par des 3 doses en 10 mois… 4 vaccins par an !

      Et malgré tout ça et après avoir vilipandé les non-vaccinés, il faut reconfiner même dans les pays où le taux de vaccination dépasse 80 % comme la Hollande qui, après avoir tiré à balle réelle sur ses non-vacciné reconfine pour Noël !

      En Suisse, c’est pour la 1ème semaine de janvier: votre 2G discriminatoire va se transformer en 0G because of Omicron.

      Ce n’est vraiment pas ce qui a été promis: “la vie d’avant”. Quel mensonge ! Remboursez !

    3. @SV
      Sur le fond, vous avez raison, nous devons être conscients que des chercheurs ne comptent par leurs heures pour nous tirer de ce marasme et que le personnel soignant s’épuise à la tâche. Personne ne conteste cela et il faut leur en savoir gré. Toutefois, si l’on se réfère au 19h30 de ce soir, nous sommes consternés d’entendre qu’il faudrait que nous recevions une 3ème dose de vaccin dans les plus brefs délais – demain ou après-demain – à cause du nouveau variant qui est très contagieux. Ce sont les termes du médecin interviewé par Mme Covo. Chacun peut les réécouter. Sachez que j’avais posé cette même question, il y a à peine 10 jours à mon pharmacien qui m’avait répondu que cette 3ème dose concernait notamment les personnes fragiles ou très âgées. Je trouve qu’il y a là quelque chose d’incohérent. Comme vous le savez sans doute, il reste que très peu de jours jusqu’aux fêtes de fin d’année ce qui fait que beaucoup de gens ne pourront à l’évidence pas recevoir cette 3ème dose dans les délais recommandés et selon le médecin, nous serions très peu protégés sans cette 3ème dose, contre ce nouveau variant. En gros, c’est comme si nous n’étions pas vaccinés du tout. Espérons que si certains se retrouvent aux soins intensifs, ils ne se feront pas traités d’irresponsables. J’estime qu’on demande l’impossible à nos compatriotes. Ils doivent être vaccinés, à savoir avoir reçu 3 doses, ne pas relâcher la garde un seul instant et en prime être des experts dans le domaine médical. Au secours !

  97. @CEDH
    Je regardais ce matin, le taux de vaccination en Irlande qui s’élève à 78 %. Si on ajoute à cela le pourcentage de personnes qui ont eu la maladie. On ne doit pas être loin de 90 % de personnes qui devraient être correctement immunisées. Or ce matin, on nous apprend que l’Irlande reconfine tout azimut. Cela pose tout de même un véritable problème sur l’efficacité du vaccin. Vous allez bien entendu me répondre que tout le monde n’a pas encore reçu sa troisième dose et nous pourrons malheureusement revoir notre copie à chaque nouveau variant, donc à peu près tous les quatre mois. Il serait plus honnête de la part des scientifiques de reconnaître clairement que le vaccin n’est que relativement efficace, qu’il n’ hélas pas tenu toutes ses promesses et admettre une bonne fois pour toute que la population a le droit d’être déçue et surtout en colère. Je voudrais aussi ajouter que les statistiques sur la vaccination de certains pays sont totalement farfelues. Il est mentionné que la population du Brésil est vaccinée à près de 70 %. Qui va croire cela ?

    1. On a un sacré retard dans la troisième dose dû à nos gouvernants. Une ignorance populaire de la vague d’Omicron qui est proprement sidérante. Une difficulté à appréhender l’incertain (efficacité) qui lui même est incertain (efficacité changeante). Une population déçue. Certainement. Mais en colère contre qui ? Contre le virus ? Contre Berset et d’autres qui se sont trop avancé avec le vaccin ? En tout les cas, dans les mesures il ne faut pas oublier c’est que ce n’est pas les jeunes qui finissent à l’hôpital.

      1. @CEDH
        Il est vrai que c’est compliqué de se fâcher contre un virus, pas plus qu’il n’est aisé de se mettre en colère contre des chercheurs ou contre les membres de nos Autorités qui prennent leurs décisions en fonction de ce que les membres de la “task force” préconisent.
        Par contre, je le revendique, je me mets en colère contre certains médias qui n’ont de cesse que d’infantiliser les gens depuis bientôt deux ans. Je me mets en colère contre des journalistes qui n’ont plus aucun esprit critique, qui sont paresseux ou aux ordres comme quelqu’un l’a très justement exprimé sur ce blog. Il faut tout de même saluer Madame Covo qui a le courage de poser certaines questions. On a pu le constater hier soir lors du 19h30.

        1. Ils ont souvent un train de retard sur les modifications incessantes de la situation et des connaissances pour attendre que les autorités les servent sur un plateau. Les conférences de presses à Genève ou à Berne sont lénifiantes. On passe les plats. Ou alors on demande des éclaircissements parce que l’on à rien compris à ce qui est clair (à Genève c’en est ridicule). Il existe tout de même quelques belles exceptions.

          1. @CEDH
            Qui sont les quelques belles exceptions ? Excusez-moi mais je n’ai pas très bien compris à qui ou à quoi vous faites allusion.

    2. @Chantal, il faut sans cesse répéter que ce n’est pas un “vaccin”, surtout parce que les protéines “spikes” sont celles du premier “variant”, donc, en admettant que ça aurait fonctionné avec la souche du premier variant et qu’il s’agit d’une partie du virus qui représente son identification par le système immunitaire, il est évident que, vu que c’est justement que cette partie du virus (extérieure) qui change lors des recombinaisons, il est dès lors totalement absurde de penser que ce pseudo “vaccin” puisse fonctionner avec des nouveaux variants !

      Ce qui a changé lors des métamorphoses de ce virus, c’est son “apparence” extérieure, donc les protéines qui entourent la cellule du virus, alors que ce produit qualifié de “vaccin” ne fait que faire produire en grande quantité ces protéines et rien d’autre. Ce sont uniquement ces protéines qui changent à chaque recombinaison, donc il est plus qu’évident que le produit développé pour le variant alpha ne pourra pas fonctionner, ni avec le beta, de delta, l’omega et l’omicron !

      Je dirais même que de monopoliser les anticorps sur des protéines qui n’existent plus ne fera que de favoriser la multiplication des nouveaux variants !

  98. À tous les contributeurs de ce blog

    L’arrivée du vaccin contre la COVID-19 alimenté l’espoir d’un retour à la normale. Mais il a également créé un « faux sentiment de sécurité » qui a mené à un relâchement des autres mesures de prévention, constatent les médecins vaudois. Un an plus tard, en effet, l’optimisme a fait place à une fatigue pandémique de plus en plus lourde.
    Au début de la pandémie, en mars 2020, le monde entier s’est tourné vers les scientifiques dans l’espoir qu’ils puissent concevoir un vaccin le plus rapidement possible. L’on prédisait l’intervention d’une « potion magique », illustre Kim Lavoie, professeure au Département de psychologie de l’USÂMES et titulaire de la Chaire de recherche en santé du Canada, qui déclara dans le cadre de l’unité de recherche isard « Quand le vaccin est devenu accessible, ça a été un grand soulagement psychologique pour la plupart des gens ».
    Cet « espoir » a été alimenté par le sentiment de « contrôle » qu’il redonnait à la population, renchérit Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue et professeure associée à l’UQAM. « Dans toute cette incertitude que l’on vivait depuis un an, enfin il y avait quelque chose auquel se raccrocher. L’espoir [de venir à bout de la pandémie] devenait concret. »

    Or, ça ne s’est pas passé comme on l’aurait souhaité. Les variants se sont multipliés et, à quelques jours de Noël, le nombre de nouveaux cas recensés explose une fois de plus, avec un bilan quotidien qui atteint des sommets dans presque tous les pays occidentaux.
    « Avec l’arrivée des variants — je vais le dire en bon québécois —, on a pogné une méchante débarque ! » poursuit la psychologue.
    La hausse des cas s’explique notamment par le fait que depuis qu’ils sont doublement vaccinés, les gens ont développé un « faux sentiment de sécurité » et suivent moins les autres mesures de prévention comme le lavage des mains, la distanciation et le port du masque, estime la chercheuse Kim Lavoie.
    L’usure psychologique a également joué un rôle dans ce relâchement, dont le principal symptôme se traduit par une démotivation à suivre les consignes. »
    Selon le Département de psychologie de l’Université de Montréal, l’une des composantes importantes qui agissent sur ce relâchement, c’est la perception d’une certaine incohérence. « En ce moment, il y a plein de gens vaccinés qui attrapent la COVID. Il faut expliquer pourquoi et les avantages d’avoir le vaccin malgré cet inconvénient. D’une part, parce que ce n’est plus à ranger simplement dans la liste des inconvénients ; d’autre part, l’annonce d’un allègement des mesures sanitaires en novembre dernier par le gouvernement québécois a également diffusé un mauvais signal à la population, a fortiori lorsqu’il fut supprimé deux semaines plus tard. Ce type de va-et-vient exerce un effet négatif sur la confiance des citoyens envers leurs autorités.
    « Alimenter l’espoir pour le retirer ensuite n’est pas la voie à suivre psychologiquement parlant », estiment les psychologues de ce Département.
    Une autre répercussion psychosociale de la vaccination est l’exacerbation des tensions dans la société, constate Christine Grou, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec. « S’il y a une chose qui a divisé les gens, c’est bien le respect et l’interprétation des mesures sanitaires. Ça a brisé des amitiés et des familles. »
    Et elle précise : « on s’est tous un peu radicalisés dans nos positions » en raison d’un « effritement de nos capacités à penser, à raisonner et à prendre du recul ». Sur le plan psychologique, c’est ce qui nous a conduits à nous comporter avec une intolérance quasi fanatique envers les opinions différentes des nôtres. C’est exactement ce qui se passe dans le cadre restreint des discussions menées au sein de ce blog : des insultes, des sarcasmes, des jugements à l’emporte-pièce, des interpellations ad hominem, des jugements de plus en lus tordus. Et j’en passe. Je reconnais d’ailleurs, après m’être indigné face à ces méthodes, avoir cédé à l’une ou l’autre d’entre elles, comme sous l’effet d’une contagion. Ce qui n’est pas très honorable pour un prof, mais qui ne l’est pas davantage pour toute autre personne bien éduquée.
    Autrement dit, les Vaudois, tout comme les Québécois, se sont « tiré une balle dans le pied » en montrant du doigt les non-vaccinés et en alimentant une polarisation, non seulement contre-productive, mais aussi foncièrement injuste. Du côté de ceux qui sont convaincus par la politique accordée à celle que préconisent les industries pharmaceutiques, il aurait plutôt fallu tenter de comprendre les divers motifs pour lesquels certains refusent de se faire vacciner, qu’il s’agisse d’arguments rationnels ou affectifs. Cette incompréhension, doublée de dogmatisme qui paralyse le désir de se faire entendre en se réfugiant dans un langage hyper- spécialisé, constitue le venin le plus violent que l’on puisse inoculer pour empoisonner une société démocratique.
    Inspiré du dossier « dénominateurs psychologiques » du journal canadien « Le Devoir » (ttps://www.ledevoir.com/)

    1. Les non vaccinés sont libres de ne pas l’être. Ils doivent simplement être semi-confinés lors des pics épidémiques s’ils sont à risque d’être hospitalisés. Actuellement, ils ne le sont pas assez. Pas assez, trop tardivement, cela va contribuer à ce que l’on soit conduit au Lockdown pour tous.

      1. Les médecins de la Société vaudoise de médecine, sont rassurés quant à la capacité des hôpitaux d’absorber une nouvelle vague d’hospitalisation. Leur travail est remarquable. J’en ai bénéficié u début de la pandémie, lorsque les vaccins n’existaient pas encore. J’ai manqué y rester, mais leur habileté l’a emporté. Ayant moi-même fait des études de médecine, sans devenir médecins, tout au début des années 70, j’ai appris à connaître le milieu médical et les talents qu’il requiert. Sans nourrir une foi naïve dans leur capacité à opérer des miracles, j’ai rapidement compris que les critiques qu’on leur adresse à la moindre bévue relève de la malveillance, à l’exception de certains escrocs tels qu’on les découvre dans tous les milieux professionnels par ailleurs. C’est donc en eux que je place ma confiance et non dans des théoriciens qui construisent des moulins à vent que seul le hasard fait fonctionner

        1. Merci Professeur de cette belle réponse tout en finesse. Oui il y a escrocs et escrocs… exactement comme sur ce blog. Ecrit en vitesse au bar à café sans masque, sans pass, test négatif “hebdomadaire fait à domicile” et surtout, oui surtout en compagnue d’humains normaux et accueillants. Salutations chaleureuses de Lombardie. eab

  99. Permettez moi de répondre à Cedh … , si la cata arrive … ce sera de la faute des vaccins … Car la cata , c’est pas que les hopitaux débordent , ça tout le monde le sait … , la cata , c’ est que les virus se spécialisent dans la neutralisation des vaccins et des antibiotiques … Au départ , on dialoguait sur les hopitaux … , mais maintenant le débat est devenu plus large …Vous voulez faire peur aux gens , mais le virus , lui , il a plus peur de rien , et il rigole de vos vaccins … Même la population 100% vaccinée , vous soufflerez votre mauvaise humeur sur les enfants , puis sur tous les mammifères … ? Permettez moi de vous dire , que vos commentaires ne transpirent pas la bienveillance … , et tous les lecteurs se demande si vous travaillez pour la Pharma … ? Jamais un mot gentil … toujours des propos alarmistes … Sans vous , ça manquerait de piment … Vous ne le savez pas , mais vous travaillez pour la lumière … Je vous serre contre mon coeur , pour vérifier que vous en avait bien un … Serge , Montpellier , Occitanie , France , le 18 décembre 2021 . ww.galerie-com.com/oeuvre/-ici-la-generation-future-…-/468972/

    1. A Serge qui vit dans le Sud …… merci beaucoup. J’adhère complètement à votre appel La coupe a débordé !

      Un infectiologue milanais vient d’écrire “Siamo di fronte a un quadro che ci costringe a navigare a vista”. Pas besoin de traduction. Je pense car nos gouvernements naviguent dangereusement à vue en nous mentant effrontément et non-stop. Il faut s’armer de patience, avoir de la modestie, conserver notre humanité et ……. garder bon moral !

      Salutations d’un électron libre qui ne sera jamais confiné nulle part. eab

        1. Cher CEDH… encore une fois tout faux. Zéro quarantaine. Zéro contrôle de quelque nature que ce soit. Vous n’êtes pas spécialiste du vrai terrain par contre je le suis. Ecrit au bar sans aucun pass ni mauvaise humeur… Sortez de chez vous et expérimentez !!! Cordiali saluti. eab

        2. “La coupe a débordé pour vous à raison de ce que la quarantaine qui vous est imposée pour entrer en Italie”
          Que signifie ce charabia ? Si vous ne parvenez pas à vous exprimer en français, ne pourriez-vous choisir une autre langue indo-européenne ? Les seules choses que l’on puisse comprendre sont
          1) Qu’il s’agit d’une attaque ad hominem
          2) Qu’il est question d’une quarantaine dont vous paraissez vous réjouir
          3) Que votre commentaire n’a point de relation avec le texte que vous commentez

          1. Professeur Célis, un grand, très grand et sincère merci …..
            Vous aurez peut-être pris connaissance de mes réponses.

            Pour ma part,… je préfère planter des bulbes rares ou des graines introuvables dénichées lors de mes escapades trans-frontalières et vraies virées de découvertes territoriales.

            Je vous adresse tous mes vœux pour les Fêtes, avec trêve bienvenue pour toutes et tous. Portez-vous bien. eab


          2. J’attire votre attention sur le fait que les non vaccinés/non guéris entrant en Italie doivent présenter un test négatif, se mettre en quarantaine pour 5 jours et procéder à un deuxième test. Quant à l’exception des 60 km elle concerne un voyage en Italie à moins de 60 km de son domicile et non à moins de 60 km de la frontière.

            Enfin, pourquoi en une langue indo-européenne ?

        3. Réponse complémentaire à CEDH … Bonjour CEDH, si vous lisiez correctement l’italien, vous sauriez que nous avons 60 km sans aucune contrainte ni obligation depuis les très nombreux postes frontières de la Suisse méridionale versus orientale. Hormis ce doc automatiquement généré que personne ne contrôle jamais.
          A votre avis, quelqu’un contrôle-t-il à partir de + 60 km (55 km jusqu’à Milan depuis Chiasso) ……. 90 km environ de Chiasso à Bergamo (en passant via Monza) ….. ?
          Donc on peut filer tranquillement en Franciacorta sans aucun contrôle nulle part, en reprenant l’autoroute de Bergamo à Rovato versus Ospitaletto, ou alors en passant par les routes normales arrivant à Sarnico sur la côte bergamesque d’un petit lac.

          Idem à l’est du pays depuis Tubre ….. 94 km jusqu’à Bolzano et seulement 63 km jusqu’à Merano.
          Donc idem zéro virgule zéro contrôle. En prime, accueil chaleureux (contrairement à l’accueil chez moi en Suisse).
          CEDH, vous n’avez aucune connaissance du terrain, ni aucune expérience du vrai de vrai.
          CEDH, relisez bien les exceptions que la Confédération a rédigées …. Quant aux CONFINS !
          Je peux bien imaginer que depuis votre tanière, vous avez sûrement CONFONDU « CONFINS » et « CONFINEMENTS ».
          Les confinements, c’est votre hobby par excellence, pas du tout le mien – j’ai toujours préféré la liberté et les confins.

          Pour la mise à jour de votre disque dur, lisez ceci : « A la frontière, rien ne change »
          ttps://www.rsi.ch/news/ticino-e-grigioni-e-insubria/Alla-frontiera-non-cambia-nulla-14951799.html

          Une excellente journée bien confiné dans votre tanière. eab exemptée à tests chroniquement négatifs

          1. Cher Eliane AB,

            Vous devriez arrêter de diffuser des fakenews. La limite n’est pas fixée à 60 km à partir de la frontière mais à 60 km à partir de votre domicile. Donc n’oubliez pas vos tests et votre quarantaine.

          2. Rien de tout cela cher CEDH ……. car vous ne connaissez PAS mon domicile très provisoire ! Vous voyez bien, le domicile dit “légal” qui ne signifie pas que nous y vivons (ou juste les jours qu’il faut pour qu’il soit “légal”).
            Et vous devriez également réfléchir à nos “plaques d’immatriculation” et à certaines facilités en fonction desdites plaques. Sur ce sujet, je pourrais vous conter toutes sortes d’aventures trans-frontalières bien réelles et également tout à fait légales …..
            Autre précision: je ne suis PAS retraitée AVS, vous avez une sacrée tendance à mettre tous les humains das le même paquet, c’est lassant à la longue. Ayez plutôt de l’imagination car il y a une foultitude de cas de figures dans la vie.
            Vous voyez, encore une fois vos affirmations ne s’appliquent PAS à des faits concrets.
            Néanmoins, excellentes fêtes – là j’ai vraiment autre chose à penser qu’écrire durant 10 jours de vadrouilles intenses. eab
            PS: je repasse la frontière le 24 …… n’oubliez pas de me dénoncer …….

          3. Cher Eliane AB,

            La plaque d’immatriculation du véhicule que vous conduisez n’a rien à faire avec le domicile du conducteur ou des passagers. Elle ne procure donc aucune facilité aux honnêtes gens. Quant au domicile il ne se décrête pas par une quelconque proclamation unilatérale aussi subtile soit elle; ce dont les honnêtes gens tiennent compte. Enfin, je ne vous ai nullement qualifié de rentière AVS (ce qui n’est d’ailleurs pas une honte) puisque j’ai relevé que vous aviez la même profession que Corto.

            Bonne fin d’année et prenez garde à vous.

          4. Bonsoir, CEDH, encore des allégations erronées … une vraie manie ou maladie d’inventer !

            1. Je n’ai aucune profession depuis un bail. Et comme je ne connais pas Corto, vous fabulez à nouveau.
            Inventer une profession est le summum du “je sais tout mieux” donc “je décide quelle est votre profession”. Mais si cela vous fait plaisir et vous permet de mieux dormir (si vous dormez parfois et j’ai des doutes), pas de problème à l’horizon.

            2. Les plaques d’immatriculation sont cantonales. Réfléchissez donc aux avantages évidents de certains Cantons sur d’autres Cantons, géographiquement parlant. Réfléchissez combien de temps nous avons pour procéder aux changements des plaques étrangères aux plaques suisses ….. surtout en période pandémique avec les retards cumulés partout y compris dans les procédures de dédouanement. Je pense que vous n’avez jamais été confronté à ce cas de figure, sinon vous n’écririez pas de pures spéculations.
            Alors que pour moi-même c’est la “bête routine clinique” des rôdeurs(euses) chroniques !

            3. Donc aucun test à faire pour la Lombardie versus le Piémont, ni quarantaine, ni en rentrant à mon domicile provisoire (où je suis rarement de facto). Seul le document européen dPLF est requis et dans ce document, les “exceptions” sont tout à fait bien listées. L’avez-vous une seule fois rempli ce fameux dPFL ? Vous ne connaissez absolument rien aux spécificités justement relatives à certaines régions limitrophes (accords avec le gouverneur lombard A. Alfieri par exemple et c’est encore différent au sein des Provinces autonomes, vous voyez bien celles qui font vraiment différemment de Rome).

            J’ose à peine vous suggérer de seulement passer la frontière pour tenter une minuscule incartade de quelques mètres en Italie, genre Iselle di Trasquera, puis urgemment faire demi-tour direction Valais via le Simplon (sur le train versus par le col versus vous mandatez un hélico de la REGA* pour vous rapatrier). Quelques mètres sur sol étranger comporteraient pour vous des risques extrêmes de contamination donc y mettre le plus petit orteil serait déjà un exploit en soi. Mais je comprends que parfois la route côté italien est moins « propre en ordre » et « sûre » que chez nous, cela peut devenir un poil irritant et donner envie de faire marche arrière …. en cas de peur panique du “nettement plus aléatoire et beaucoup moins contrôlé”.

            * C’est vraiment top de voler avec l’hélico de la REGA et/ou des bimoteurs. Testez aussi comme moi-même, vous verrez, très vite il n’y a plus aucune frontière ….. mais un sentiment exceptionnel de liberté.

            Conclusions: Je vous laisse très volontiers AVOIR RAISON SUR TOUT si cela vous permet de mieux dormir ces prochains temps. Pas de problème. Bien volontiers, c’est vous qui avez le dernier mot. D’autant plus que nous découvrons au fur et à mesure que vous réagissez systématiquement trop à chaud, or c’est très dangereux pour votre cœur. Risques d’infarctus voire risques d’apoplexie en cas de trop-plein de contrariétés générées par des abréviations (AB) versus des pseudonymes. Sincèrement, je m’en voudrais …. si attaque vous arrivait.

            Alors respirez, relativisez, relaxez-vous, prenez du bon temps et, je vous en supplie, cessez d’inventer des professions versus des domiciles versus des plaques d’immatriculation, laissez-nous vivre et penser comme nous l’entendons.

            Une belle et heureuse année et si vous souhaitez rester “cavernicole”, pour ma part je n’y vois absolument aucun inconvénient.
            Portez-vous bien cher CEDH

          5. Chère Eliane AB,

            Vous précisez : “1. Je n’ai aucune profession depuis un bail. Et comme je ne connais pas Corto, vous fabulez à nouveau”. Ainsi comme Corto vous n’exercez aucune profession depuis un bail. J’imagine que vous avez les mêmes honnêtes sources de revenu que lui.

            Votre fine connaissance de l’usage des immatriculations de véhicules automobiles est évidemment la démonsstration que vous êtes l’honnêteté faite femme. Vos réponses à notre échange confirme votre parfaite intégrité. Admirable en tous points. Je m’incline.

          6. Cher Monsieur, ne pourriez-vous désengorger ce blog de vos considérations de nature privée sur l’identité des personnes, de leurs professions, de leurs lieux d’habitation, de leurs déplacements et traversées des frontières, de leurs autocollants sur leurs vitres-arrière, de leurs plaques d’immatriculation et autres impedimenta pour les transférer sur votre messagerie privée ? Cela éviterait à plusieurs contributeurs de ce blog de devoir passer leur temps à nettoyer leur boîte de réception de ces envois sans rapport avec la problématique explicite de ce blog. Un grand merci déjà !

          7. … cher CEDH, souffrant en prime de jalousie maladive. vous ne SUPPORTEZ PAS que l’on vous contrarie et donc, forcément vous INVENTEZ toutes sortes de choses incorrectes —

            Vous voulez absolument imposer vos idées SANS avoir jamais rien contrôlé sur le terrain. …

            Effectivement aucun revenu de type salaire lié à une profession quelconque mais effectivement d’autres revenus. Et très important, jamais aucune dette.
            Effectivement, je m’y connais très bien en plaques et en changements de plaques. Lorsqu’on sait dans quel environnement j’ai grandi et où j’ai déjà vécu, c’est de la SIMPLE ROUTINE d’école enfantine.
            Donc rien que chez moi en Helvétie, j’ai déjà bénéficié d’une dizaine de plaques d’immatriculation différentes et ce n’est pas terminé of course ………. Mince alors, il m’en manque encore environ une douzaine pour ma collection de lieux de vie (donc de plaques).
            Certaines femmes versus hommes acquièrent pour les Fêtes des parfums très onéreux (type Amouage vous avez déjà offert j’imagine bien), or avec mes allergies multiples, je modifie de facto le secteur, donc je change mes plaques …… vous seriez étonné, le prix de revient est très similaire !

            Mais encore CEDH, vous êtes incapable de respecter la trêve de Noël (24-25 décembre), ……
            Finalement cher CEDH, vous êtes vraiment très à plaindre car vous ne connaissez pas un millionième des possibilités humaines, financières, de voyages ou autres (et dans mon cas massivement autres, en sus des sibyllines particularités médicales).

            Heureuse Nouvelle Année !
            eab à tests toujours négatifs – un pour demain en sus, négatif, car je vais rencontrer du monde à Berne pour changer, juste avant Zurich et puis on verra bien où je déciderai de me rendre ……. avec ma collection de tests négatifs

          8. @ Celis

            Ce que vous trouvez déplacé est la démonstration de ce que certains ne respectent les lois que s’ils ont peur du gendarme.

            @ Eliane AB

            Bonne année et prenez soin de vous.

          9. La peur du gendarme…

            Je ne vois pas à quoi vous faites référence, cher Monsieur. Dans mon état de santé, j’ai plutôt affaire à l’autorité des médecins d’hopitaux. C’est donc à leurs prescriptions qu’il me faut obéir. Quant aux lois que doivent respecter les citoyens, elles sont les mêmes dans cet espace pour tout le monde, quelle que soit l’opinion que l’on puisse avoir sur les vaccins. Dans les hôpitaux, ceux et celles qui sont les dépositaires de l’autorité n’appliquent pas aveuglément des décrets pareils aux vôtres et à ceux qui vous emploient.. Leur profession les oblige, non à sélectionner les gens sur la base d’une caractéristique de leur mode de vie, mais à prendre en compte l’anamnèse propre à chaque patient et à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour les soigner au mieux, La charte de Nuremberg, c’est de la philosophie, m’avez vous écrit. Donc, c’est de la merde, si je me rapporte à votre mépris de toute discipline qui ne se maîtrise pas par les chiffres.. En va-t-il de même pour le serment d’Hippocrate ou de ce qui en tient lieu? Dans ce cas, je vous conseille d’éviter la fréquentation du monde médical, ce qui est déjà le cas très vraisemblablement.
            Je vous souhaite une très bonne année, d’autant meilleure que les dérogations aux droits fondamentaux sera plus radicale que par le passé. Je vous laisse goûter pleinement à votre triomphe. Mais, de grâce, accordez moi la faveur de ne plus m’interpeller. Je vous promets de vous rendre la pareille.
            En guise de cadeau de fin d’annnées, je vous communique cette lettre adressée au Conseil fédéral. Dans cettte version, elle est traduite en français.:
            ttps://juristen-komitee.ch/wp-content/uploads/2021/12/2021-12-24_Declaration-2G-FR.pdf

      1. @ CEDH, “Lockdowm”, “Lockdown”, vous n’avez bientôt plus que ce mot étranger à la bouche !
        Donc, faire peur à tous prix…
        Et en répondant quasi systématiquement, depuis de nombreux mois, à tous les commentateurs doutant du vaccin, vous apparaissez de plus en plus comme le bon petit soldat en service commandé…

        1. Un grand grand merci Pierre-Alain….. j’adhère. Une partie de ma réponse ferme et plus cynique à CEDH je sais tout mieux a été tronquée hélas. Joyeuses Fêtes. eab

        2. Lockdown est effectivement un mot autrichien; Autriche qui a pratiqué un semi-confinement originel à la suisse et non pas à la française. S’agissant des vaccins (et non pas du vaccin car ils ont eu des effets fort différents), j’ai, depuis des mois été critique à leur encontre, que cela soit sous l’angle de l’efficacité ou des preuves de l’innocuité (“Dengvaxia”, “Dengvaxia” aurait pu me reprocher les forcénés de la vaccination). D’ailleurs, la nécessité d’un Lockdown démontre que ceux-ci loin d’être parfaits deviennent très imparfaits sans pour autant être inutiles.

          Un Lockdown s’impose et sera imposé. Trop tard, mais il le sera. Il aurait été judicieux et plus conforme à la constitution de le diriger contre les seules personnes à risque. Mais cela ne sera pas fait à raison d’une gouvernance gérontocratique. La vôtre.

        3. Bonjour P.-A. Tissot,
          J’adore votre image du « soldat en service commandé ». Mais oui, vous avez tout à fait raison.
          Que ce soit sur ce blog ou d’autres blogs, in fine nous voyons très bien où CEDH veut en venir.
          …..
          J’espère Pierre-Alain Tissot que vous me pardonnerez ces lignes.
          Joyeuses Fêtes + un bon début 2022. eab

          1. Merci, Mme Eliane AB, pour tous vos commentaires encourageants.
            La fin de mon commentaire a aussi été censuré , j’y comparais CEDH, il est vrai en termes peu élégants, à des personnages doubles, sévissant souvent sur les réseaux sociaux…
            Mais tant pis, cela n’est pas grave.
            Joyeux Noël à vous et à tous. pat

          2. MERCI INFINIMENT ……effectivement relativisons massivement.
            Dieu a donné au Professeur CEDH la science infuse, pas du tout à Adam, une faute de frappe est malencontreusement survenue dans les antiques textes religieux chrétiens. M’enfin une telle erreur est totalement inadmissible !

            Selon son récent message, CEDH vit à plus 60 km de la frontière italienne, mais laquelle ?
            Là bizarrement CEDH ne donne PLUS AUCUNE précision NI référence ad hoc en regard de la foultitude de postes frontières nous séparant de nos voisins.
            La pratique routinière des frontières, ce n’est donc pas pour les individus « cavernicoles ».
            Alors soyons ZEN et méditons à cette soudaine et suspecte CARENCE en précision.
            Pardonnons également, car cet anodin LAXISME est peut-être dû à un intense surmenage cérébral e