Vous avez raison, Madame!

Aux nouvelles télévisées de 12h45, le Conseil fédéral informe qu’il consulte les cantons à propos de la reprise des cours universitaires : selon le gouvernement, « il serait plus cohérent avec l’obligation du télétravail de ne pas donner les cours en présentiel ».

J’ai honnêtement cru que c’était un gag : quel rapport entre un enseignement – universitaire ou non – et un travail de bureau ou de gestion ou d’administration ou de correspondance ou de je ne sais quoi où l’échange humain est certes parfois utile, agréable, stimulant, mais pas nécessairement partie intégrante de l’activité, et un enseignement où les rapports humains représentent une bonne partie du succès – aussi, parfois, hélas, de l’échec – de la transmission des connaissances et de la construction de la personnalité? J’avoue avoir douté de la compétence de nos autorités fédérales.

Par bonheur, la télévision a pris la température des cantons en interpellant Mme Astrid Epiney, recteur de l’université de Fribourg, qui a immédiatement remis l’église au milieu du village et opéré la différence de nature (pas de valeur !) entre le télétravail et l’enseignement/formation et défendu le présentiel comme condition de la qualité de la transmission des connaissances/valeurs, mais aussi comme garantie d’une plus grande égalité entre les étudiants, d’un meilleur enrichissement de leur personnalité.

Puissent tous les recteurs de nos cantons universitaires faire preuve de la même lucidité que Mme Epiney!

 

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

15 réponses à “Vous avez raison, Madame!

  1. Pour favoriser l’enseignement en présentiel qui est plus équitable, alors il faudrait aussi, dans la foulée, supprimer l’obligation d’avoir un pass sanitaire ou de faire un test chaque fois pour pouvoir assister aux cours.

    1. Parce que faire des études offre une protection contre le covirus?! Tout le monde aimerait pouvoir se passer de ces mesures, pas seulement les étudiants, mais voilà nous ne sommes pas encore sorti de cette pandémie. Même si la protection n’est pas absolue, les étudiants vaccinés ou ayant été récemment contrôlés négatifs ont le droit de demander à ne pas être exagérément mis en danger pas ceux qui ne veulent pas se plier à quelque règle que ce soit. Devoir interrompre ses études quelques semaines (voire plus) en raison d’une contamination à la Covid n’est pas non plus la meilleure manière d’avancer dans son cursus universitaire!

  2. Elle tient selon ma compréhension deux discours.
    A l’extérieur, elle défend le présentiel.
    A l’intérieur, elle n’use selon mon opinion jamais de ses marges de manœuvres pour le présentiel. Elle fait ce que le Conseil d’Etat ordonne, à la lettre et avec diligence.

    Pourquoi p. ex. les examens sont en distantiel ???

    Nous sommes dirigés par des fonctionnaires tout gris et sans grand courage vis-à-vis de leurs supérieurs…

  3. Mme Epiney a remis l’église au milieu du village? De quel village?. Que sait-elle des contraintes du privé et comment peut-elle porter un jugement de valeur? Les emplois du privé ne sont pas tous constitués de postes de bureau. Certains jobs nécessitent un dialogue quasi permanent entre ateliers qui réalisent et bureaux qui créent. C’est de cette façon que l’industrie des machines fonctionne.
    Mme Epiney fait preuve de suffisance, elle me fait penser à l’anecdote de l’université qui décerne un doctorat en économie d’entreprise à une personne qui n’a jamais mis les pieds dans une vraie entreprise dont la survie dépend de ce qu’elle produit et vend.

  4. Cela remonte à l’été, mais la leçpn n’a toujours pas été apprise !

    ttps://www.watson.ch/fr/international/covid-19/835862649-bild-s-excuse-pour-la-couverture-mediatique-anxiogene-du-covid

    Les enfants sont plus importants que la politique !

  5. Je soutiens Zemmour.

    ttps://www.blick.ch/fr/news/monde/vague-dindignation-eric-zemmour-fait-scandale-sur-la-scolarisation-des-enfants-handicapes-id17149019.html

    Non, la place de tous les enfants handicapés n’est pas à l’école publique. Ils ont le droit à ce que l’on dépense un peu plus d’argent et que l’on prenne spécialement soin d’eux ! La faillite de nos Etats ne doit pas être à leur détriment.

    Ce qu’il a dit est emprunt de bon sens.
    Un enfant, un examen individualisé de ses besoins.

  6. Madame la Professeur, je vais interrompre cette petite partie de bras en l’air, gauche ou droit, pas d’importance, les vaccinateurs/enfermeurs viennent de tous les bords, du vatican comme des propriétaires de maisons closes qui offrent des prestations gratuites aux adeptes de la messagerie fédérale. Je vais vous confiez ce que mon cher ami et Professeur de virologie à l’université de Jérusalem, ville qui est aussi dans la cohorte des piquouseurs, le virus responsable de cette parodie helléniste, omicron n’a pas de lien avec les virus développés dans les laboratoires financés par les actionnaires de pfizer, moderna et johnson&johnson !

    Ce qu’ils ont fait, au vu de la déchéance programmée et attendue de leur bébé génétiquement modifié sarscov-2, c’est qu’ils n’ont pas encore voulu avouer leur médiocrité dans ce parcours terroriste venant de cette secte fanatique d’un courant covidien apparu en 2019.

    Ce soi-disant variant provient cette fois d’une mignonne petite souris bien poilue et amatrice de fromage, exactement comme dans Tom & Jerry. Il s’agit bien d’un virus que nous partageons depuis des millénaires avec les Zapus hudsonius, comme quoi cette espèce peut parfois accoucher d’une montagne.

    Il est rassurant de constater que Madame Sandoz n’est pas sujette à la musophobie, ni Madame Epiney d’ailleurs, cette phobie touche plutôt les hommes politiques à tendances autoritaires.

    Je le répète : Ce soi-disant variant omicron, n’a absolument rien à voir avec les mutations des virus “covid” !

    Que cela se sache !

    Il s’agit d’un rhume saisonnier qui d’ailleurs n’est pas apparu en Afrique du Sud, du tout, du tout !

    Ce rhume saisonnier a été séquencé pour la première fois en Hollande au mois de septembre 2021 !

    Avis à tous les amateurs de grimpe, soyez prêts et à 3, sautez sur vos chaises !

    C’est un rhume !!!!

    1. Vous souhaitez qu’on appelle les autorités sanitaires de votre pays de séjour pour qu’elles vous apportent de l’aide ? Des structures d’aide existent, ne restez pas seul face à votre écran. Saisir une main tendue vous fera du bien.

      Des spécialistes sont là, ne restez pas seul.

      1. En général, les attaques reflètent l’état d’une projection, sachez que je vis dans une famille plutôt élargie, je vis en couple depuis plus de 4 décennies et m’en porte magnifiquement, ce qui n’est, de nos jours, rare !

        Je sais que le stalinisme a imprimé sur la bourgeoisie suisse des paternes stéréotypées, vous rêvez de “structures”, ce qui semble hautement symptomatique, mais sachez que ce que les vôtres ont perpétués pendant des siècles ne fonctionnera plus dans le futur, …. Il y a eu comme une inversion de l’inversion, mais je comprend que vous soyez faiblarde dès qu’il s’agit de débattre d’un sujet qui peut déranger, je vous laisse dans vos schémas circulaires, je ne développe pas ni ne nourri ce genre de sentiments envers autrui !

        1. Le déni précède la colère, je comprends et compatis.

          Cher Corto, sachez que vous n’êtes pas seul. N’hésitez pas à demander de l’aide. Elle existe et elle est bienveillante. Courage. Deux ans de pandémie, c’est long. N’abandonnez pas !

          1. Chère Lisa,

            Peut être, vous n’avez pas encore exécuté les recommandations officielles et que vous n’avez pas reçu toutes les doses, il est probable que que vous n’avez plus aucun besoin d’assistance, ceci, en espérant que les précédentes aient déployé tous leurs effets.

            Dans tous les cas, il semblerait que vous soyez bien entourée et que dans la plupart des cas, le déni est bien souvent collectif et donne l’impression d’être moins seul.

            Quand à la colère, vous avez raison d’en parler, elle n’est pas bonne conseillère, mais il y a différentes manières de l’exprimer, bien souvent elle se déguise, mais une de ces facette caractéristique dans le cas présent, c’est d’être sournoise. Vous cachez des propos insultant concernant le fait que je serais ou ne serais pas dans un état normal et réitérant des conseils de santé mental, si je comprend bien !

            Des personnages semblables à la description que vous donnez de vous même, il y en a des centaines dépeints dans les ouvrages d’un certain Soljenitsyne. Il serait tellement aisé de s’étaler sur le silence helvétique, de ses banques et des dictatures sanguinaires. C’est évident qu’il est primordial dans ce contexte de cultiver ce devoir du silence.

            Que Lisa refuse le débat, pas de problème, mais cela ne suffit pas, elle se sent dans le devoir ne pas autoriser les tiers d’exprimer leurs opinions, il est vrai que la Suisse est économiquement dirigée par des banques qui cultivent des secrets que seule la censure peut expliquer.

            Maintenant qu’il va rester des milliards de doses financées par les contribuables, n’abandonnez pas, mieux, trichez, multipliez les doses !

          2. Cher Corto,
            Sachez que la bienveillance n’est pas un diagnostic, et que tendre la main n’est pas la porte d’entrée d’un goulag. Votre colère me touche, vos mots me touchent. Je suis désolée de ce que vous traversez. Deux années de restrictions covid nous ont tous fragilisés; soyez fort, n’abandonnez pas. On compte sur vous. 🧚‍♀️

  7. Cette démonstration d’incompétances répétées et autoritaires ne fait que confirmer que les autorités politiques penchent totalement du coté des voyous et non du coté des populations, c’est le principal constat à retenir depuis le début de cette triste affaire.

    On a vu la France faire passer sous les radars en places, plus de 424 milliards d’euros. Faisant passer la dette nationale de 2’800 milliards d’euros à plus de 3’200 milliards !

    424 milliards c’est 6’328 euros par citoyen français sur une période de 2 ans, soit presque 3’200 euros par an et par habitant !

    Ca, c’est le chiffre officiel annoncé par l’actuel gouvernement !

    Chaque français, enfant, retraité et autres ont payés environ 265 euros par mois pour participer à ce gâchis. parmi les 124’000 décès attribués au covid, une très grande proportion concerne des personnes âgées. Il faut quand même rappeler que 2021 reste dans la moyenne de mortalité de ces dernières années, excepté 2020 qui atteint plus de 650’000 décès.

    A quoi sont dus ces décès ? Il faut dire qu’il y avait une totale soumissions des états dits démocratiques vis-à-vis de donneurs d’ordres protégés jusqu’à aujourd’hui par le sceau ; “secret défense”, c’est réellement le cas, en fait, il s’agit d’un comité présidé par un descendant de ss nazi et de plusieurs membres d’une confrérie à 40% allemande et 70% européenne, on y retrouve une poignée de personnages, notamment à la tête de grands groupes de presse et de quelques acteurs économiques américains, tels que vanguard group, blackrock, jp-morgan, etc. J’en avais déjà parlé dans une note sur le blog de M.-F. Meuron, Sans parler de quelques nébuleuses secrètes basées en Suisse, en Europe et aux USA, détenues par des groupes financiers asiatiques (eux, en mauvais état depuis les mesures prises par l’administration Trump. Quelques unes, principalement chinoises, sont tombées dans des faillites mettant en grand danger l’économie chinoise. C’est pour cette raison que les élections américaines ont été truquées, afin de venir au secours des empires financiers chinois encore plus, que dis-je, 1’000 fois plus capitalistes que l’ensemble du monde capitaliste, bref.

    Face à de tels pressions financières menaçant l’ensemble des équilibres financiers mondiaux reposants eux sur des leviers à 90% basés sur des produits dérivés aussi ténébreux que ceux qui avaient provoqués la crise de 2008, l’économie financière mondiale très dépendante les unes des autres est restée bloquée depuis fin 2019, biden est arrivé en “sauveur”, c’est à dire que ces groupes reprenaient la main in extrémiste début 2020 au profit d’intérêts extérieurs à la politique extérieure des USA et tout devait reprendre son cours malgré des dégâts faramineux, notamment pour la Chine et l’Europe, Allemagne en tête. Les banques helvétiques sont également très concernées dans cette débâcle et représentent une grosse tranche dans ces dérives, mais pas de problème vital pour ces banques, elles détiennent tellement de capitaux “annexes” qu’elles ne risque pas la faillite, ce qui n’est pas le cas des groupes asiatiques.

    C’est ça le “covid-19”, une énorme crise des liquidités pour les maillons encore trop faibles de cette parti fine des entités financières mondiales, 3/4 des majors n’avaient dès 2019, des crises de liquidités et sont devenues incapables de fournir des prestations et des biens au niveau international. Il faut également dire que cet énorme jeu d’équilibre était déjà craint depuis quelques années, le président holland avait déjà en 2015, bétonné en figeant le système des scrutins en rendant obligatoire aux maires de France d’apparaîtres dans leurs parrainages de candidats et cela sur le conseil express d’un certain macron. Depuis, seuls 15’000 parrains osent se prononcent sur 44’000 !

    Mais le problème est que seul, une puissante solidarité internationale laisse croire à certains qu’ils vont surmonter cette crise des liquidités, les japonais avaient anticipés en fracassant le rôle de blanchisseur de carlos ghosn (fin 2018) devenu trop puissant dans l’économie française. Ce sont de graves signes de recessions qui annoncent des crises profondes, les japonais ne sont pas vraiment impactés par cette chute mondiale et ils ne voulaient pas se faire entraîner dans les déboires de partenaires, même si les taux d’intérêts dépassent largement les 2 chiffres, devenus un peu trop attractif dans ces fuites en avant.

    Donc, depuis 2018-19, ce sont les financiers égarés qui doivent sortir le cash de leurs poches, non seulement fini les taux supérieurs à 10%, mais sauver les meubles en tapant dans les caisses. Depuis 2019, la France par exemple, tape dans les économies des épargnants par le biais de prêts octroyés par les banques centrales européennes, il faut rappeler à tous, que ce que l’on appelle banques centrales ou banques nationales sont des société anonymes privées, également possédées par des actionnaires parfois très douteux.

    Depuis début 2020, tout le trafiques des liquidités sont bloquées, donc tous les marchés sont bloqués à leur tours et de ça, tous les échanges sont en rupture de capitaux.

    C’est pourquoi tout ce petit s’est arrêté, l’histoire “covid” n’est rien d’autre qu’un prétexte pour cacher l’inavouable. Il faut savoir que l’annonce publique d’une crise structurelle économique mondiale créerait des réactions bien plus catastrophiques que l’annonce d’une crise sanitaire avec un effet supplémentaire qui consiste à voir les banques se faire vider dans les 7 jours.

    Que feraient des milliards de petits épargnants si ils entendent à la radio que les banques n’ont plus de liquidités ?

    Que feriez-vous, vous ?

    Voudriez vous être le dernier à récupérer ses avoirs dans votre banques ?

  8. Ces dernières manipulations ont été mise en scène pour annoncer ce qui devait immanquablement déboucher sur un très très grave crise financière internationale. Une crise financière d’une telle ampleur va provoquer une catastrophe économique. Il faut dire que les populations se sont entraînées avec les restrictions récentes, auxquelles vont s’ajouter les pénuries accompagnées de hausses de prix déjà engagées dans de nombreux secteurs. Nous pourrions assimiler ces cataclysmes aux innombrables ruptures des chaines de production, mais ce n’est pas exactement le cas. La réelle cause provient d’un mécanisme monétaire désigné par le terme “désinflation”, ce n’est de la déflation, c’est de la désinflation, à ne pas confondre. Dans le but de réduire l’actuelle inflation la hausse des prix malgré des taux très bas, s’opère par le levier des baisses de production. Ces signaux sont déclenchés par des mesures interventionnistes artificielles qui consiste à priver les économies de pertes liées à une consommation élevée. Les politiques ont choisis de maintenir une inflation contrôlée, non pas en injectant des liquidités mais en limitant la consommation, en général, les effets de telles politiques sont les raccourcis les plus violents menant à des crises abyssales. En gros, les financiers sont en faillite et ils ont décidés avec les politiques de procéder à un pillage en profondeur qui en plus ne servira à rien !

    C’est une politique de la terre brûlée déjà pratiquées lors de crises systémiques et structurelles passées, cependant, cette fois, au vu d’absence de parités à tous les étages, les répercutions seront dramatiques pour une grande majorité d’économies nationales et continentales, ce n’est pas par hasard si c’est la Chine qui a précipité la crise du covid, en Chine, les institutions financières ont affiché des débâcles dans leurs bilans dès 2018, ces dernières entraînent l’ensemble des banques qui avaient misées sur croissances irréalistes tout en négligeant les économies des pays qui alimentaient ces déséquilibres.

    Donc après une relative mise en bouche de ces restrictions, maintenant il faut être prêt au véritable tsunami qui dans l’immobilisme actuel sont passés relativement inaperçus !

Répondre à Michèle Herzog Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *