Plus bas, tu ne pourras pas tomber!

Ainsi donc, le Conseil fédéral, sur la suggestion de l’OFSP ou de la task force, songe à inciter les citoyens à « acheter » (ou « vendre » ?) pour 50 francs leurs proches non vaccinés.

Jamais je n’aurais envisagé que, dans mon pays, on puisse descendre aussi bas !

Imaginez un seul instant la souffrance morale de la personne qui aurait « acheté/vendu » un membre de sa famille pour qu’il soit vacciné – peut-être même en lui affirmant qu’il ne courait aucun risque- et qui verrait celui-ci atteint définitivement ou même momentanément dans sa santé à cause du vaccin. Maintenant déjà l’indifférence professionnelle règne au  sujet des suites ; les responsables sanitaires invoqueraient alors probablement des motifs « humanitaires » pour nier tout rapport avec le vaccin.

On a fait peser sur les jeunes, au début de la pandémie, la responsabilité de « protéger les personnes à risques » – en particulier celles de plus de 65 ans ! Et maintenant, on inciterait les proches à convaincre des membres de leur famille de se faire vacciner, en les payant pour cet effort…

Je caresse l’espoir que les autorités cantonales auront un sursaut d’éthique à la différence des politiciens entendus aux nouvelles ce soir, pour refuser catégoriquement cette déchéance.

Mais le seul fait que des autorités fédérales aient pu imaginer un tel moyen de contraindre à la vaccination détruit toute confiance que l’on pouvait avoir en elles. J‘en ai la nausée.

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

506 réponses à “Plus bas, tu ne pourras pas tomber!

      1. “Ouvrez les yeux…” Mazette, vous sortez les arguments-massues style Orange Mécanique! A peu de chose près, j’allais me faire dévacciner.

        1. @Samuel,
          Puisqu’apparemment il faut répéter.
          Notre gouvernement délègue la responsabilité de sa propagande (qui semble patiner…) et donne un susucre de 50 francs pour ce travail de marketing au bon toutou-citoyen qui va partir à la recherche des brebis perdues pour Pfizer
          C’est minable, indigne, et……pingre.
          Une misérable incitation pécunière qui est bien la preuve éclatante que les arguments pour la vaccination font cruellement défaut.

          1. Qu’avez-vous à répéter? Votre indignation je l’ai comprise, je ne la partage pas, mais l’ai comprise, merci.
            50 francs c’est le prix de la flemme de certains et c’est aussi le prix de la conviction anti-vaccin d’autres. C’est triste, mais si ça permet de grappiller quelques pourcents, ça reste peu cher payé.

          2. @Samuel
            Votre première réaction à l’article de Mme Sandoz a consisté exclusivement à pinailler sur le terme “contraindre”.
            Ce qui donnait l’impression que vous n’aviez pas compris, ou fait semblant de ne pas comprendre, le coeur du sujet. D’où ma répétition.
            De plus, le terme “contraindre” peut aussi avoir comme synonyme “faire pression”, ce qui est parfaitement approprié dans ce cas de figure. D’ailleurs, si vous remplacez “contraindre” par “inciter”, cela ne change rien au problème dénoncé par Mme Sandoz.

          3. @Olegna
            Le terme dans le billet, au dernier paragraphe, est bien “contrainte”. Il y a je pense une grande différence entre contrainte et incitation. Vous êtes incité par des impôts et des frais d’assurances plus bas à acheter un véhicule hybride ou électrique, vous n’y êtes pas contraint.

            Si Mme Sandoz avait écrit:
            “Mais le seul fait que des autorités fédérales aient pu imaginer un tel moyen d’inciter à la vaccination détruit toute confiance que l’on pouvait avoir en elles. J‘en ai la nausée.”
            Ma réponse aurait été différente, probablement dans la lignée de mon commentaire du 04.10 13:47 en y incluant la référence à l’incitation aux véhicules hybrides et électriques.

          4. @Samuel,

            …La prime aux vaxxcineurs à gage, c’est de l’incitation. D’accord. Mais il y a une contrainte. La contrainte c’est le certificat covid. Il y a la menace de perdre son emploi, de devenir un paria par privation de toute vie sociale. C’est une contrainte extrêmement hypocrite.

            Ajouter une incitation de basse police, avec un peti bakschich comme dans les pires régimes politiques, ça aggrave la contrainte. Ca la rend encore plus intolérable. C’est la carotte après le bâton. C’est un pas de plus dans l’abjection. It is adding insult to injury.

          5. @Rationaliste
            Les paragraphe1 et 3 de mon commentaires du 6 octobre 2021 à 14 h 56 min sont mes réponses à ces points. Je ne suis pas sûr de capter ce que vous considérez comme bakshish: les 50 francs?

          6. Olegna, Je rajoute à votre commentaire auquel j’adhère complètement que la proposition de Berset est illégale ! Cela s’appelle de la concussion ! Définition : Concussion : Infraction commise par un représentant de l’autorité publique ou une personne chargée d’une mission de service public qui, sciemment, reçoit, exige ou ordonne de percevoir une somme qui n’est pas due.
            Je suis atterrée par, comme vous dites, par cette misérable incitation pécuniaire !

    1. 50frs pour participer à cette expérience?
      Non merci.
      Ce qui est triste, c’est que cela vise directement les personnes jeunes, à court de moyen.
      Bref, vraiment dégueulasse comme mesure.

        1. Je croyais qu’on se vaccinait par solidarité ou pour sa santé?
          Vous avez raison les temps changent.
          Désormais, c’est juste pour de l’argent ou pour profiter des vacances, ou pour éviter un licenciement.
          C’est pathétique.
          Et le plus pathétique, c’est qu’il se trouve des petites mains pour justifier cette déchéance.

          1. Tout n’est pas binaire comme je vous l’ai déjà dit dans un contexte différent. Chacun pondère librement les paramètres de son équation.

            Vous estimez que c’est une déchéance que de favoriser la vaccination, est-ce que j’interprète correctement votre dernière phrase? Si oui, je ne partage absolument pas votre avis, et l’ai argumenté maintes fois dans d’autres réponses. Je ne m’appesantirai donc pas.

          2. Pour vous citer Chomsky:
            “Ces gens-là sont appelés « intellectuels », mais il s’agit en réalité plutôt d’une sorte de prêtrise séculière, dont la tâche est de soutenir les vérités doctrinales de la société. Et sous cet angle-là, la population doit être contre les intellectuels, je pense que c’est une réaction saine.”
            La déchéance est de soutenir de telles méthodes, qui vont détruire la société.
            Mais cela ne vous dérange pas. Vous êtes dans votre rôle.

    2. @SAMUEL

      Vous vous moquez du monde ou quoi?

      Quand vous êtes menacé de perdre votre travail si vous refusez de servir de cobaye, ce n’est pas une contrainte? Si on vous interdit de sortir pour aller dans des lieux publics, donc d’avoir une vie sociale, ce n’est pas une contrainte?

      1. Ah, vous êtes de retour vous!

        Non, je ne me moque de personne.

        Regardez ma réponse du 6 octobre 2021 à 14 h 56 min, faite suite à une remarque très semblable à la votre.

        1. Si vous croyez que je vais me fatiguer à rechercher vos ancien commentaires…

          Je constate simplement qu’il y a une contrainte INSUPPORTABLE exercée sur le citoyen, et une restriction INSUPPORTABLE des libertés élémentaires, et en plus il y a une discrimination INSUPPORTABLE et anticonstitutionnelle et des abus de pouvoirs INSUPPORTABLES et vous, vous niez tout ça qui est pourtant évident.

          Vous êtes donc un partisan de cette contrainte, de ces restrictions des libertés, de ces abus de pouvoir et de ces discriminations.

          N’esquivez pas. Ayez le courage de vos opinions. Vous approuvez ces violations INSUPPORTABLES de nos droits élémentaires.

          ….

          1. Je ne vous dit pas de le chercher, je vous indique où le trouver.
            1) Surligner “6 octobre 2021 à 14 h 56 min”
            2) Appuyer sur ctrl + c
            3) Appuyer sur ctrl + f
            4) Appuyer sur ctrl + v
            5) Appuyer sur enter
            6) Lire

            Si vous n’êtes pas capables de trouver l’information quand on vous la met sous le nez, je doute que vous soyez capables de comprendre les tenants et les aboutissants de la situation actuelle, autrement plus complexe.

          2. @SAMUEL

            Heureusement que le ridicule ne tue pas. Qu’est-ce que ça veut dire cette petite leçon d’ordinateur? Vous croyez qu’on va prendre la peine de suivre votre “tutorial” ?

            Vous nous prenez vraiment pour des c…

    3. Est-ce que c’est lorsque la conscience fait défaut depuis longtemps dans un esprit qu’un type de commentaire comme le vôtre peut se retrouver écrit sur un blog sans se rendre compte qu’il répond à côté du sujet ?

      1. Merci Fabian!

        Samuel est l'”epitome” comme on dit en novlange, de l’individu du monde d’après avec une humanité divisée entre les humains de 1ère classe, auquel il croit appartenir en tant que vacciné anticomplotiste, et l’humanité de 2ème classe dans laquelle se retrouvent tous ceux qui refusent l’abjecte soummission à la dictature.

        Il ne se rend même pas compte que sa mentalité est à la fois ridicule et odieuse.

        Samuel, votre projet de société inhumaine on n’en veut pas !

        1. Les grands mots et le lyrisme, mais à part des attaques ad personam, vous n’avez pas d’arguments, pas plus qu’il y a 13 mois, quand vous nous expliquiez que la Covid était finie.

          Avant de parler de dictature, pensez à la qualifier. Si l’effort intellectuel ne suffit pas ou n’est pas possible, peut-être qu’un séjour en Biélorussie, Sud-Soudan ou Corée du Nord vous permettrait de mieux comprendre ce qu’est une dictature.

      2. Ma réponse est parfaitement dans le contexte puisqu’elle rebondit sur la notion de contrainte, ou plutôt de son absence. Je vous laisse revoir ce que ça veut dire pour le lien logique des plus bizarres avec l’existence ou l’absence de conscience.

    1. Je me joins a vous. Heureusement qu elle a été élue au conseil d état de Fribourg , l âge rend plus sage dis-t-on, elle en est la démonstration, lui souhaite beaucoup de succès.

  1. Nausée moi aussi, mais ca ne me surprend pas de la part de cette taskforce qui prend les restaurateurs et les cultureux en otage. Nous pouvons mettre fin à leur chantage en refusant la loi covid ce 28 novembre. Quant à moi c’est juste une bonne raison pour refuser de me faire raisiner et coller un QR code comme un mouton.

    1. La loi Covid passera heureusement haut la main. Et j’espère que l’on va garder le passe sanitaire jusqu’à l’extinction complète du virus. N’en déplaise aux complotistes !

      1. @Perret
        Les virus vivent sur terre depuis des milliards d’années, et votre pass sanitaire ne leur fait pas peur! Et en quoi un pass sanitaire peut-il améliorer la situation? Puisqu’il est délivré à des personnes qui:
        1. restent porteuses du virus.
        2. peuvent le transmettre (car potentiellement contagieuses).
        3. peuvent tomber malades, même dans des formes graves.
        Si vous attendez l’extinction du virus, vous pouvez attendre longtemps!
        Il existe des dizaines de coronavirus avec lesquels on vit très bien.
        Nous vivons avec le virus de la grippe depuis longtemps.
        Et concernant la grippe, les personnes à risques se vaccinent librement (avec un vrai vaccin) . Celui-ci les protège plus ou moins (entre 30 et 70 % d’efficacité selon les années et le type de population touchée). Les personnes malades sont soignées avec des médicaments éprouvés et bien connus. On ne leur dit pas de rester à la maison avec du paracetamol et d’attendre des complications graves pour ensuite les intuber dans des lits de soins intensifs.
        Il est évident à vous lire, que vous êtes victime, comme beaucoup d’entre nous, d’une peur irrationnelle répandue et entretenue par nos autorités pour des raisons politiques et financières…

        1. Du pur complotisme et du grand n’importe quoi !
          Oui le monde est plein de virus mais celui-ci tue et fais des dégâts et c’est le devoir d’un gouvernement responsable d’empêcher sa diffusion et de protéger les plus faibles !

          1. @Perret
            Ce virus tue en effet. Il tue peu et très majoritairement des personnes dont la moyenne d’âge est de 84 ans en Suisse, ce qui correspond à l’espérance de vie! L’immense majorité des victimes, tous âges confondus, ont entre 2 et 3 comorbidités.
            Âge Taux de survie à l’infection
            0-19 99,9973%
            20-29 99,986%
            30-39 99,969%
            40-49 99,918%
            50-59 99,73 %
            60-69 99,41%
            70+ 94,5% (tous)

            ttps://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.07.08.21260210v1

          2. Le sars-cov-2 n’est pas près de s’éteindre. C’est dire que vous souhaitez le certificat sanitaire pour le reste de votre vie. Au passage ce certificat est de la foutaise. C’est une passoire (moins de 16 ans et personnel sans certificat; vaccinés passoires Pfizer de plus de six mois; testés narinaux avec 30 % de faux négatifs; pas d’aération; pas de limitation de jauge; pas de distanciation; pas de masque). D’ailleurs, après une baisse partie de l’ouest de l’Europe antérieure à l’extension du passe sanitaire, le virus repart à la hausse avec le pass sanitaire. Cela sera bientôt le cas chez nous. Mais on va ne pas voir arriver la nouvelle vague faute de test. L’économie va nous coûter très cher.

        2. Comme vous avez raison, mais le pire dans tout ça, c’est les mensonges du CF et de la TASK Force et leur incompétence ! La définition du scientifique est : la personne qui face à une étude explore toues les compétences connues du pour et du contre et à la fin, elle rend son opinion. Nos représentants se la TASK Force n’ont jamais parlé des expériences faites par d’autres scientifiques du mon entier et surtout jamais informé le pauvre peuple Suisse sur les possibilités de renforcer notre système immunitaire. CF avec ses spécialistes incapables sont très dangereux et ils devraient être arrêtés pour incitation de rendre malades par la vaccination ! Les preuves des effets secondaires du vaccin sont multiples et ce dans tous les pays du monde. Un conseil, vous les jeunes ne vous vaccinez surtout pas vous êtes l’avenir

          1. Comment voulez-vous que la Task Force Covid, l’OFSP, Swissmedics, etc. fassent preuve d’impartialuté scientifique ? Vous rêvez ou quoi ! Ils sont payés par la Pharma. Ils font ce que leurs patrons leur demandent ! C’est tout.

      2. Donc pour toujours car ce virus est malheureusement impossible à “éteindre”. Le mieux que vous puissez faire, c’est de limiter sa propagation et sa dangerosité.

        Evidemment que la loi passera: 2 ans de m… et la promesse de revivre “comme avant” gratuitement et sans danger.

        Faites au moins l’effort intellectuel de vous renseigner. La Finlande a démarré la vaccination de ses visons d’élevage pour protéger les éleveurs en contact. Mais si vous voulez l’éradiquer, il y a du boulot: tous les félins, les chauve-souris, les rats, etc. ça pourrait d’ailleurs donner quelques mutations sympa de plus.

        Bonne chance avec votre vaccination massive et votre “pass” à vie à renouveller tous les 6 mois moyennant finance. La béquille de l’Etat, c’était au début et vu que l’Etat, c’est nous: c’est soit chacun paie dans un système soit via les impôts si on mutualise (400.- environ par personne à vie pour l’achat des 2 doses annuelles + le coût du personnel médical + l’admin, etc. Comptez 1’600.- pour une famille de 4 si le “pass” devrait devenir obligatoire pour tous).

        C’est de la science-fiction ? C’est exagéré ? Vu le cours de la bourse de Pfizer, le business plan est clair… je viens d’ailleurs d’acheter un petit paquet d’actions pour sécuriser mes vieux jours (tient, voilà une bonne idée pour renflouer l’AVS et éviter de remonter l’âge de la retraite).

        On écrit sur la bêtise humaine depuis des milllénaires: impossible à éradiquer !

  2. Cette proposition est en effet très choquante sur le plan éthique et on se demande sérieusement si nous sommes toujours dans le monde réel. On peut néanmoins espérer des réactions négatives de la part de certains politiciens. Ce soir dans l’émission “Forum”, M. Feller a qualifié cette idée de “proposition gadget” même si il n’était pas opposé aux autres incitations qui devraient être mises en place prochainement. Quant à M. Poggia qui s’exprimait dans le 19h30, il nous a bien fait comprendre que cette proposition était pour le moins inattendue. Toutefois, à mon sens ces deux politiciens auraient pu réagir de manière plus virulente, mais c’est déjà un début. De plus, cela ne favorisera pas un climat harmonieux entre amis et au sein des familles où il règne parfois un climat très tendu.
    Chantal

  3. C’est assez dingue en effet. C’est une technique marketing malheureusement répandu et que je déplore aussi dans un cadre plus général. “Rien n’est jamais gratuit”, pas plus un cadeau.

    Cependant, si les gens sont honnêtes, ils se partageront au minimum le “butin”.
    Je suis aussi convaincu que plusieurs personnes vont se faire vacciner d’eux-même et demanderont à un “complice” de récupérer pour eux cette incitation financière. Ce qui ne rend pas ce procédé plus moral, évidemment.

    Comme avec les offres pour les nouveaux abonnés : les anciens devraient pouvoir réclamer leur dû. Hahaha.

    Ce qui me laisse interrogatif, c’est la volonté d’enfin mettre les bouchée double pour informer, en détail, la population. C’était primordial dès le début. Si cela avait été bien mené, peut-être aurait-on pu éviter le certificat et tout ce raffut.

    Bref, passons aux problèmes plus importants qui vont nous occuper ces prochaines années.

  4. Chère Suzette Sandoz
    Si cela peut vous rassurer, vous n’êtes pas seule à être écoeurée…. MERCI de dénoncer les pitoyables décisions de notre Gouvernement.

    1. “Le grain de sable” c’est parfait ! ce sont les gens aveugles qui se soumettent à cette odieuse pandémie qui ont un grain dans le cerveau (pour reprendre votre expression)… A bon entendeur

  5. A vomir…Notre CF n’est plus crédible. Des “vendus” !!!
    Je suis dégoûtée, écœurée. Comment, à l’avenir, avoir encore une quelconque confiance.
    J’ai 62 ans et en parfaite santé. La santé n’a pas de prix, soit-disant. Si, elle vaut exactement fr. 50.00.
    Mais on se marche sur la tête là !!! Il y a quoi dans la boîte crânienne de nos dirigeants ?? Ça réfléchit avec quoi ??
    Je suis vraiment choquée que notre pays jusqu’à “ce jour” exemplaire soit arrivé à une telle bassesse.

    1. BASSESSE est le mot juste !
      J’écoute, à l’instant, le journal de la radio Suisse; ces petits kapos… et moi aussi, j’ai la nausée

  6. Oui, Madame Sandoz, le réveil est brutal. D’un autre côté, le Covid a levé le voile, fait tomber les masques, et on y voit plus clair, même si le paysage est désolé, ou plutôt désolant. Désormais, il y a du café à moudre, on sait mieux contre quoi et qui on se bat. Il nous faut voir les côtés positifs de la situation, et s’apprêter à vivre dans la peau des Mohamed et des Boubacar, eux aussi discriminés, et depuis bien plus longtemps. Nous allons enfin faire nous-mêmes l’expérience de l’exclusion, et cette fois, ce ne sera plus virtuel. Je trouve cela passionnant.

  7. Et dire que dans un canton suisse (je ne sais plus lequel!), on a condamné un chef d’entreprise qui voulait donner de l’argent à ses employés qui refuseraient le vaccin!!!

    1. Canton de Vaud. Cugy ou le mont sur lausanne…
      Cela s’appelle la liberté d’expression.
      Mais ce n’est pas la même liberté pour tout le monde apparemment.

    2. Il s’agit d’un directeur d’une SA qui a déplu au conseil d’administration et qui a été licencié. Rien à dire. C’est assez moche de payer pour ne pas être vacciné comme cela l’est de payer pour l’être.

    3. Oui. Il s’agissait de l’entreprise Opeo dans le canton de Vaud Le patron a été viré.
      Je rejoins tous les commentaires de cette page. On croit vivre un cauchemar.

    4. Il n’a pas été condamné, mais “remercié” (licencié).
      A propager n’importe quoi, on “apprendra” sur vos réseaux “d’information” qu’il a été guillotiné.

  8. Et pourtant, quand on a touché le fond, on peut toujours creuser…

    Plus encore que les poumons, ce virus a endommagé l’empathie et le discernement, révélant au passage les “petits dictateurs donneurs de leçons” qui sommeillaient dans un nombre assez considérable d’élus et de simples citoyens de notre pays.

    L’humain ne cessera jamais de ne pas me surprendre.

  9. La “rage vaccinale” comme l’écrivait Eliane AB dans le précédent blog. Ad nauseam cette fois. j’ai déjà reçu la proposition de “parrainage” d’une amie concupiscente (pour rire heureusement, elle connait ma détermination qui ne s’arrêtera pas en si bon chemin).

  10. Merci Madame pour votre billet ,
    Comme vous , je suis choquée …après la distribution de tranches de gâteaux sur la Place Fédérale pour ” encourager ” la vaccination , on touche le fond ! 50.- fr . Au secours , que ce passe-t-il dans la tête de nos 7 sages ? . Je suis désolée mais ces gens ne sont plus crédibles et je suis inquiète de les savoir à la tête d’une nation .
    Je vous souhaite une agréable fin de semaine .

  11. Oui, on se demande jusqu’où cette histoire va aller… vraiment pathétique, de l’argent c’est vraiment prendre le citoyen pour un imbécile !

    1. Le 55 % de la population vaccinée ne représente pas les imbéciles, et sur le 45 % restant il est encore trop tôt pour savoir combien nous aurons d’imbéciles vaccinés grâce aux encouragements des bénéficiaires de 50 francs. J’espère bien sûr le plus possible, du point de vue sanitaire évidemment, même si je pense peu probable que nous rejoignons le 80 % de la moyenne européenne de vaccinés, imbéciles compris.

  12. Chère Madame, comme trop souvent, il y a dans votre prise de position une hypothèse implicite : “La maladie est moins dangereuse, mois invasive, moins grave que le vaccin” qui reste problématique et loin d’être démontrée. Peut-être au contraire en incitant un proche à se faire vacciner l’aurez-vous sauvé de pas mal de souffrances ? Mais je suis d’accord avec vous, ce bon de 50.- n’est guère exaltant !

    1. A défaut de pouvoir nous ligoter puisque c’est moche, ils mettent les menottes à l’intérieur de chacun et cela s’appelle la promotion de la peur. La peur est un frein à la vie puisqu’il est raisonnable d’avoir peur des accidents de ski, des accidents de voitures, d’attraper un virus, une maladie, etc. Est-ce que cela devrait nous empêcher de vivre? pour certains oui, pour la majorité écrasante, NON. Prenons le masque qui ne retient que les postillons mais qui, pour le reste, il ne sert absolument à rien. Qui n’a pas vu dans la campagne certains se promener seuls avec le masque plaqué sur leurs figures? même pour courir, SEULS? Croyez-vous qu’il va retenir et emprisonner les virus qui sont 5000 fois plus fins que l’émaillage des fibres? Cela fait 2 semaines qu’ils testent systématiquement les non-vaccinés dans les universités pas un.e seul.e étudiant.e conatminé.e Les hôpitaux sont pleins de suisse de l’étranger qui arrivent du milieu de l’Europe pour se soigner. La maladie est aussi dangereuse que les effets secondaires sauf qu’elle est très rare. Covid n’existe plus que dans les plans vaccinaux de M. Berset et ses comparses qui portent des noms savant comme Task force et experts de l’OFSP qui ne sont en réalité que des collaborateurs qui obéissent à l’œil et au doigt de leur patron. !

      1. Suzette aussi fait de la promotion de la peur : la peur du vaccin, voire la peur du gouvernement.

        “La peur est un frein à la vie.”
        Oui et non. La peur est un mécanisme de l’instinct de survie, qui parfois se manifeste malgré l’absence de danger réel (ce n’est pas le cas pour le vaccin ni pour le covid : il y a un risque non nul).

        1. La maladie est aléatoire et à présent presque disparue en Suisse si les frontières n’étaient pas aussi ouvertes. Les effets secondaires du vaccin sont eux calculables et inévitables. L’inflammation du muscle cardiaque d’un jeune à cause du vaccin n’est pas anodine comme ils le prétendent les pro-vaccins. Dans 10 ou 15 ans ils pourraient avoir besoin de greffes. La peur est toujours présente dans nos prises de décision, mais serait-il normal que M. Berset nous contraigne à mettre la peur de la maladie devant notre volonté de choisir ou pas ce vaccin.

          1. Le covid n’est pas aléatoire, non.
            La très grande majorité des vaccinés échappent aux effets secondaires (graves).

            “Dans 10 ou 15 ans ils pourraient avoir besoin de greffes.” Êtes-vous médecin spécialisé pour spéculer ainsi ?

            Votre dernier paragraphe est plus pertinent.

          2. @Thierry,
            Il faudrait arrêter de propager les mensonges du service marketing de Pfizer et Moderna.
            1. C’est gênant mais hélas la réalité ! C’est officiel, le vaccin tue plus que le Covid en Nouvelle Zélande ! La NZ c’est 27 morts du Covid et 3743 hospitalisations ! Déjà plus de 40 morts des Vax, 12900 effets indésirables dont 509 graves !!!
            2. Le dernier briefing technique de Public Health England sur les variants du Covid-19 a été publié et il révèle que jusqu’au 12 septembre 2021, 74% de tous les décès présumés de Covid-19 depuis le 2 août 2021 ont été parmi la population vaccinée, confirmant que le Royaume-Uni connaît actuellement une pandémie de vaccinés ! ttps://theexpose.uk/2021/09/18/fully-vaccinated-account-for-74-percent-of-covid-19-deaths-in-the-uk/
            3. Du 10 aout au 8 septembre Israel a comptabilisé 667 décès dus au COVID-19 au cours de cette période, avec seulement 41,5% (277) dans le groupe non vacciné, 12,5% dans le groupe boosté troisième doses et 46,0% dans le groupe vacciné mais non boosté.
            4. Israel:
            – “Nearly 60% of gravely ill patients are fully vaccinated”
            – “There are so many breakthrough infections that they dominate & most of the hospitalized patients are actually vaccinated”
            – “This is a very clear warning sign for the rest of world”
            ttps://science.org/news/2021/08/grim-warning-israel-vaccination-blunts-does-not-defeat-delta

      2. “Cela fait 2 semaines qu’ils testent systématiquement les non-vaccinés dans les universités pas un.e seul.e étudiant.e con[tat]miné.e”
        Pourriez-vous nous communiquer les sources de cette affirmation ? Et tant qu’à faire, aussi vos études sur l’inutilité des masques, employés pourtant depuis fort longtemps en milieu hospitalier, chambres blanches , etc.

        1. @Fridoux,
          Oui, mais en milieu hospitalier c’est pas pour se protéger du Covid qu’on met un masque chirurgical (c’est le nom qu’on utilisait avant le Covid, c’est des masques pour les chirurgiens). Le virus est trop petit et il voyage dans l’air, l’air que vous respirez à travers le masque…
          Voici un récapitulatif de toutes les études faites sur les masques.
          30 liens à utiliser à partir d’études et de ressources publiées qui démontrent les risques des masques et leur inefficacité à offrir une quelconque protection…

          1. ttps://bmjopen.bmj.com/content/5/4/e006577.full
          2. ttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4420971/
          3. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18500410/
          4. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15340662/
          5. ttps://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT00173017
          6. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18331781/
          7. ttps://www.nature.com/articles/s41598-018-35797-3
          8. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31479137/
          9. ttps://bmjopen.bmj.com/content/5/4/e006577#T1
          10. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21477136/
          11. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28039289/
          12. ttps://bmjopen.bmj.com/content/5/4/e006577.long
          13. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20584862/
          14. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22188875/
          15. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31479137/
          16. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27531371/
          17. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29855107/
          18. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29678452/
          19. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25806411/
          20. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23108786/
          21. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25858901/
          22. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/5333967/
          23. ttps://academic.oup.com/annweh/article/54/7/789/202744
          24. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27531371/
          25. ttps://www.nature.com/articles/s41591-020-0843-2
          26. ttps:

          27. ttps://www.youtube.com/watch?v=D0t84p6H4XA
          28. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19216002/
          29. ttps://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1750-2659.2011.00307.x
          30. ttps://www.cambridge.org/core/journals/disaster-medicine-and-public-health-preparedness/article/testing-the-efficacy-of-homemade-masks-would-they-protect-in-an-influenza-pandemic/0921A05A69A9419C862FA2F35F819D55

          1. Sauf pour les N95, le masque sert à protéger les autres de nos projections de gouttelettes et non soi-même.

          2. J’ai pris au hasard deux lignes,

            le 19: Elle parle de la réutilisation de maques N95 après leur exposition aux UV.

            le 28. La conclusion, l’étude conclut qu’elle est non concluante.
            Conclusion: Face mask use in health care workers has not been demonstrated to provide benefit in terms of cold symptoms or getting colds. A larger study is needed to definitively establish noninferiority of no mask use.

            Pas forcément très définitive comme preuve de l’inefficacité des masques.

          3. @ Samuel
            Bravo pour l’effort, mais votre démarche de ne lire que 2 références sur 30 n’est pas très scientifique. 😉
            Il reste encore les 28 autres études à lire avant de nous faire votre conclusion.

          4. @Olegna

            Procéder par échantillonnage est parfaitement recevable.

            Pour la route, je me suis fait la ligne 9. Cette étude compare l’efficacité des masques en tissus, des masques médicaux (dont je n’ai pas pu déterminer le type, chirurgicaux ou N95/FFP2, mais je pense qu’avec 44% de rétention on parle des chirurgicaux) et d’un groupe de contrôle non masqué. Elle conclut que les masques en tissu ne sont pas recommandés en milieux médical.
            Les masques médicaux, par contre, obtiennent de meilleurs résultats que le groupe de contrôle 🙂

            Cette étude va donc à l’opposée de ce que vous soutenez, bravo!
            Donc, après avoir échantillonné 2 études qui étaient ou donnaient des résultats orthogonaux à votre thèse, la 3è prise au hasard va à l’encontre de ce que vous voulez argumenter. D’où avez-vous copié cette liste? D’un groupe de sachants sur Facebook?

    2. Votre accusation d’hypothèse implicite est le signe de votre endoctrinement. Que savez-vous des effets de ces vaccins qui n’ont toujours pas été approuvés par l’OMS parce qu’ils ne remplissent pas les exigences relatives aux travaux cliniques ?

  13. une véritable ignominie; je suis abasourdie; mais ces gens ont totalement perdu la raison;
    oui, la nausée et le dégoût et la disparition totale de la confiance, ce qui est gravissime

    1. @CHAPUIS

      Je crois que vous avez mis le doigt sur un point essentiel: la perte complète, totale et définitive de confiance en nos autorités.

      Vous n’êtes pas le seul à mavoir souligné cet aspect d’ailleurs.

      C’est un probème gravissime.

      Ces derniers temps certains se sont indigné des attaques de la Weltwoche contre Alain Berset, en affirmant que c’était une manière de saper la confiance dans les autorités dans un but populiste, pour favoriser l’avènement d’un régime illibéral, autoritaire, etc. Un exemple de cette mise en garde morale est l’article du prof Neirynck intitulé: “Les lois non écrites” sur ces blogs.

      Je pense que les inquiétudes du prof Neirynck sont excessives. L’UDC veut affaiblir Berset. C’est de bonne guerre. Cela a toujours été ainsi depuis 1848. Il y a toujours une compétition entre partis politiques. Cela n’ébranle pas du tout les fondements de la démocratie.

      La décision du petit dictateur Berset de payer des “indicateurs” vaccinaux 50 francs la piqure, ainsi que d’engager 1’700 chômeurs et les payer 60 frs l’heure pour faire du porte à porte comme les témoins de Jéhovah, et inciter les gens à se laisser inoculer ce poison, ça, ça ébranle vraiment la confiance dans le régime jusque dans ces fondements.

      Il est évident que les autorités sont respectées par les citoyens, plus ou moins, dans la mesure où elles sont au moins un peu respectables. Du moment qu’elles adoptent ce genre de mesures elles ne le sont plus. Plus du tout. Elles n’inspirent plus, et légitimement, que le dégoüt et la révolte.

      Moi par exemple: je suis sexagénaire, gradé à l’armée, juriste, j’ai toujours été dans les clous. J’ai toujours eu du respect pour le Conseil fédéral et les autorités en général. Eh bien je peux vous le dire: je n’ai plus aucune espèce de respect ni de confiance quelconque dans nos gouvernants à cause de tous ces abus de pouvoir.

      Je ne reconnais plus mon pays. Jamais je n’aurais cru que nous puissions être gouvernés par une association de malfaiteurs qui veut notre mal. Aujourd’hui je pense que c’est le cas. nous sommes gouvernés par une association de malfaiteurs. Et ils ne veulent pas notre bien. Ils veulent le bien de la Pharma et de la dictaure mondiale de contrôle total par traçage QR Code etc., ça c’est sûr. Mais ils veulent le mal des citoyens et ils nous privent de nos libertés élémentaires.

      Madame Sandoz a bien raison de dire: Plus bas, on ne peut pas tomber.

  14. Vous oubliez un cas de figure, celui-ci:

    “Imaginez un seul instant le soulagement moral de la personne qui aurait “acheté/vendu” un membre de sa famille pour qu’il soit vacciné, et qu’il lui aurait ainsi sauvé la vie.”

    Ce cas de figure existe pourtant réellement, il est même largement majoritaire, selon la littérature scientifique, c’est pourquoi le vaccination est soutenue et encouragée par toutes les autorités médicales et sanitaires partout dans le monde…

    1. Votre commentaire n’est valable que pour les populations à risque donc majoritairement âgées. Or, ceux-ci sont déjà quasiment tous vaccinés (impossible de vivre en EMS sans vaccin). J’ai moi même incité gratuitement certaines personnes à risque à se faire vacciner en début d’année et je ne le regrette pas car les risques comparés aux bénéfices étaient clairs (en cas de forme grave, avec le tri, il n’y aurait pas eu d’accès aux soins intensifs).

      La cible de ces mesures, ce sont les moins de 30 ans. Or, si vous consultez les statistiques officielles, la mortalité est extrêmement basse chez les jeunes en bonne santé voire quasi nulle pour certaines classes d’âge.

      La remarque de Mme Sandoz est parfaitement valable d’autant que des effets secondaires graves sont avérés même s’ils sont rares. La presse ne s’en fait que rarement l’écho et ceux qui les subissent ont peu de chances à faire admettre un lien avec le vaccin par le corps médical.

      Mais le bouche à oreille (gratuit) fonctionne, c’est ce qui explique probablement que les plus jeunes restent frileux à ces vaccins.

      1. J’ajouterais qu’il y a aussi des personnes âgés non-vaccinés hors des EMS.
        J’en ai p.ex. rencontré une hier. Et selon ma compréhension Mme Sandoz en fait aussi partie.
        Pourquoi les mesures du CF cibleraient davantage les jeunes que celles-là ?

      2. Il est un problème que notre pays ne veut pas voir et que de nombreux pays ont vu, les premiers vaccinés, souvent nos anciens, l’ont été au Pfizer. Le Pfizer n’assure pour nombre d’entre eux plus la protection nécessaire et, de ce fait, surgissent des foyers au sein d’EMS avec une mortalité élevée.
        On mégote. On tergiverse. On vaccine les plus jeunes. Et les personnes âgées décèdent. Encore et toujours. Cela me fait mal. J’ai honte de cette bureaucratie d’incapable. .

        1. La troisième dose arrive en Europe pour ces catégories. C’était attendu. La Suisse n’a pas encore agi, mais on connait la musique maintenant.

          1. @SAMUEL

            La troisème dose, c’est ça, puis la quatrième, et ensuite la cinquième, comme en Israël, et ainsi de suite…

            Et ça va s’arrêter quand ?

            On va devenir comme des ordinateurs de Microsoft, il faudra réinitialise le programme tous les ans à peu près et faire des mises à jours tous les trois mois?

            C’est ça le projet ?

            Et en plus, en Israël on a bien vu, à chaque dose de vaccin le nombre d’infections augmente et les cas les plus graves, ce sont les fully vaccinated.

            Comment voulez-vous qu’on ne se révolte pas et q’on ne devienne pas complotistes?

          2. @onp…

            3 doses, ou 4, ou 5, s’il y en a besoin, c’est un mal finalement bien léger en comparaison des conséquences de la covid sur la société et les individus.

            La mise à jour des systèmes informatiques est parfaitement normale et désirable, le monde n’est pas figé, tout bouge, vous n’y pouvez rien. S’ancrer dans le temps et l’espace n’est pas possible. Vouloir le faire c’est s’exposer à la déconvenue. D’ailleurs, la plupart des mises à jour sur se fait de manière transparente, chez les particuliers c’est le cas depuis des années, et sa se fait de plus en plus sur les parcs gérés.

            Pour Israël. hamodia.com/2021/10/10/1023-new-covid-cases-in-israel-contagion-rate-drops-below-2/ , d’obédience droite religieuse, indique qu’au 10 octobre, sur 463 patients en condition grave, 345 ne sont pas vaccinés. En valeur absolue, nous sommes donc à 3 cas graves sur 4 chez les non vaccinés. Sachant qu’ils ne représente que le tiers de la population, ils sont donc 6 fois plus représentés que les vaccinés. Sachant qu’une grande partie des non vaccinés sont des enfants, très rarement hospitalisés… Je vous laisse essayer de tirer vos propres conclusions.

            Soyez complotiste (encore faut-il comprendre ce qu’on entend par là), je m’en tamponne, mais commencez par comprendre vos partis pris, les données sur lesquelles vos travaillez et leur fiabilité avant d’essayer de les interpréter et de devoir trouver des raisons tarabiscotées lorsqu’elles ne correspondent pas au biais de confirmation satisfaisant vos partis pris.

          3. @ Samuel
            Le monde est simple selon vous. Ceux qui pensent différemment de votre ligne sont “complotistes”.
            C’est magnifique comme raisonnement critique auto-justificateur.
            Par ailleurs, les Israéliens sont en train virer complotistes, vu que bcp ne veulent pas de la 3e dose.
            Pourquoi? Que se passe-t-il?

          4. @Samuel,

            La lecture de vos commentaires dénotent une forte croyance dans la capacité de la vaccination à lutter contre cette pandémie. Vacciné, j’y crois aussi mais avec plus de réserves.

            Je lis comme vous des absurdités complotistes, avec amusement ou agacement, mais dans le fond cela sert notre dessein en discréditant ceux qui mettraient en danger la lutte contre le virus.

            Par contre, en prônant la vaccination perpetuelle tous les 6 mois (comme en Israël actuellement), vous donnez du grain à moudre à ces mêmes complotistes et vous pourriez bien entraîner une partie plus modérée de la population dont je fais partie vers un rejet massif de la vaccination.

            Vous me semblez quelqu’un de solidement éduqué et rationnel, je vais donc tenter de partager quelques réactions:

            – Pour être efficace, la vaccination doit être globale avec un haut taux pour les populations à risque. Or, une grande partie de la planète n’a pas accès à des besoins de base (nourriture, eau potable, etc). Maintenir perpetuellement deux rappels, même en abolissant les brevets et en produisant à bas coût, est difficilement viable économiquement. De plus, pourquoi quelqu’un qui risque sa vie en buvant de l’eau polluée devrait-elle mettre une priorité sur la vaccination ? Votre propostion est une proposition de pays riche qui ne tient pas compte de la réalité sociale et démographique. Le même problème pourrait d’ailleurs apparaître dans la population pauvre des pays riches si le vaccin devenait payant, ce qui est fort probable car vu l’ampleur de la dette, la pression fiscale sera déjà très forte.

            – Avant de s’engager sur un chemin, il faut parfois comprendre où il nous conduit et pourquoi. S’il était légitime de recourir de manière massive avec un vaccin encore expérimental vu la gravité de la situation. Après un an, il faut faire un bilan et essayer de comprendre: pourquoi l’immunité est-elle si courte ? le vaccin est-il en cause ? (l’immunité après une infection Covid semble plus longue), est-ce lié au type de virus ? est-ce lié au fait que l’on vaccine encore avec la souche originale et que le vaccin n’a pas encore été adapté aux variants comme le Delta. J’ai là quelques réserves et je n’accepterai pas un donner un chèque en blancs aux laboratoires avant d’en savoir plus.

            – Obtenir un niveau satisfaisant dans la primo-vaccination a pris du temps. Maintenir un taux de vaccination avec une telle fréquence de vaccination se révèlera très difficile voire impossible. Outre les défis logistiques qui impliquent que parfois certains groupes de la population verront leur protection échue avant la nouvelle dose, 40 % de la population en Suisse reste sceptique actuellement. La contrainte a dû être utilisée. Qui dit contrainte dit contrôle donc repression. Le rejet sera alors massif et prendra forme avec une majorité d’extrême droite promettant la liberté. Notre sécurité sanitaire vous aura alors coûté notre société démocratique.

            – On commence à découvrir des effets secondaires, ils ne sont pas bloquants mais un peu plus visibles. A terme, les victimes feront pression pour des dédommagements. Aux USA, les avocats en feront leurs choux gras. Or, on n’a absolument aucune idée de l’inocuité d’une telle stratégie de rappel tous les 6 mois ni même de son efficacité à long terme.

            – L’apparition de variants est inévitable. Dans certains cas, la protection vaccinale restera suffisament bonne. Dans d’autres cas, la protection sera insuffisante voire nulle pour ceux dont le vaccin arrivait à échéance prochainement. Nous revivrons alors des confinements et des mesures strictes jusqu’à ce que le vaccin soit adapté et suffisament déployé pour endiguer ces vagues. La population ne l’acceptera pas.

            Il faut mettre à profit le répit que cette 1ère génération de vaccins nous apporte pour préparer une 2ème génération plus efficaces (donc gérer la résistance des markets leader de la vaccination Covid) et développer des traitements. Les vaccins pourraient alors être réservés aux groupes à risque complétés par des traitements pour les rares formes graves chez les plus jeunes.

            Dans l’intérim, il faut éviter de diviser la population en offrant des alternatives (tests, mesures barrières) qui nous permettent de vivre ensemble et éviter que la radicalisation des deux côtés fassent imploser la société. C’est pour cela que je suis opposé au “pass” car c’est une arme à double tranchant.

            Car de tous temps, l’homme a toujours été beaucoup plus dangereux pour l’homme que n’importe quel virus (guerres, révolutions, etc).

          5. @Samy

            Mais absolument pas… des complots ont existé en tout temps, et souvent au grand jour. Par contre il faut pouvoir étayer un minimum avec de la logique et y appliquer les principes applicables. Dans le cas présent, ces principes sont au moins scientifiques, médicaux, économiques, sociologiques et légaux.
            Petit exercice, vous avancez que qu’en Israël, les gens “sont en train de virer complotistes…”: documentez-le!

          6. @Le Monde à l’envers
            Je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire.
            De plus, avant de penser à une éventuelle 3e dose (pourquoi pas selon les personnes et les cas), il faut donner plus de chances au population peu vaccinée d’y accéder.

          7. @ Samuel
            Disons que l’enthousiasme vaccinal des Israéliens semble s’émousser sérieusement depuis le mois de septembre.
            Vous ne le voyez pas sur les graphiques des doses injectées par jour?
            A présent, ils préconisent de mélanger Pfizer et Astra zeneca là-bas.
            J’espère que vous aller faire la promotion de ce nouveau cocktail 😉
            Il en va de votre réputation.

          8. @ Le monde…

            On joue peut-être sur les mots, mais je ne crois pas que la vaccination est un outil essentiel, je le constate. Je constate aussi que ça n’est pas seul moyen de sortir de cette situation inconfortable. Les gestes barrière, les confinements, les tests, le développement de traitement, l’éducation etc. font partie de la solution. La covid sera-t-elle éliminée? Pas sûr, et pas avant des années. D’ici-là il faut jongler pour limiter la souffrance, les coûts, les morts et la surcharge hospitalière

            Évidement la vaccination perpétuelle n’est absolument pas souhaitable, j’avoue que parfois l’agacement m’amène à une certaine emphase. Je pense que la vaccination et les rappels doivent être strictement évalués en fonction du besoin et de l’état des connaissances. La recherche doit absolument continuer pour comprendre la baisse de l’immunité et son augmentation suite à une exposition au rappel ou au virus, qui y est le plus susceptible, quelles en sont les conséquences, etc.

            Je réponds à chacun de vos paragraphes précédés d’un – de la même manière

            – Vacciner la population mondiale est possible, ça a été fait pour éradiquer ou contrôler d’autres maladies. Est-ce réaliste à l’heure actuelle et en quelques mois d’éliminer la covid, non certainement pas. Maintenant, les pays le plus pauvres sont souvent les plus jeunes, chez qui la covid à la moins de chance d’avoir des conséquences fâcheuses. L’immunité acquise par exposition et par vaccination y montera aussi. De manière globale, les pays riches ont intérêt à permettre la vaccination la plus large possible. Le coût des vaccins est une paille en regard de celui des économies à l’arrêt.

            – La compréhension de la réponse immunitaire prends du temps, on sait évaluer le taux d’ anti-corps, mais ils ne sont que la première ligne de défense. Les lignes de défense suivantes semblent plus sensibles à l’apprentissage. Cela pourrait bien être la raison pour laquelle on recommence à voir des personnes âgées malade, voire terrassées par la maladie, mais dans des proportions bien moindre étant donnée la souche actuelle environ 6 fois plus contagieuse que celles de début 2020. La souche actuelle, justement échappe plus à l’immunité suite faisant suite aux vaccins. Des versions mise à jour du vaccin sont d’ailleurs à l’essai. La décision de leur déploiement sera cependant assez difficile à prendre. Encore une fois, la science doit servir de guide.

            – Je dirais que le niveau actuel n’est pas satisfaisant. Nous observons que les personnes les plus âgées, et donc le plus à risque et vaccinées depuis le plus longtemps auraient à gagner à être vaccinées une 3è fois. Pour les autres catégories, il faudrait évaluer, et agir en fonction. Quel sera l’effet d’une troisième dose? Une immunisation définitive? possible. Seulement 6 mois d’immunité gagnés? possible aussi. Là encore, je pense que c’est de manière scientifique qui permettra d’optimiser l’efficacité. 40% de sceptiques est largement surestimé. Il faut prendre en compte un grand nombre d’enfants et d’adolescents, ceux qui ont des contre-indications, etc.

            – De quels effets secondaires parlez-vous? Les inflammations cardiaques?

            – Ce coronavirus mute très peu. C’est une chance dans notre malheur. Les vaccins seront certainement adaptés au besoin. Il faudra encore une fois évaluer et réagir. Le script n’est pas écrit. Cette incertitude dérange, l’absence de réponse est insoutenable pour beaucoup. Je pense que personne ne va se faire vacciner pour le plaisir, mais c’est un moindre mal, et ça, une grande majorité l’a compris.

            Comme vous le dites, le temps gagné avec les vaccins permet de mieux mettre en place les remparts suivants: vaccins améliorés, meilleures connaissance du virus, compréhension de pourquoi certains en meurent, alors que d’autres ne font qu’une petite fièvre, développer des traitements, instruire, tests moins invasifs…

            Je pense qu’une minorité de la population anti-tout et moi je, c’est cette minorité qui est la plus vocale et qui est de toute manière déjà dans une logique du pire et d'”après moi le déluge”. Je comprends le risque que vous voyez qu’une partie moins extrême mais à la frange puisse se radicaliser. Je pense au contraire qu’une bonne partie de la population à la frange se rendra compte que les mesures actuelles sont mesurées et portent leur fruits, à savoir une vie quasi normale, par opposition au confinements…

            Comme dit dans d’autres contextes… cette pandémie est en effet juste un petit problème supplémentaire dans la longue liste d’icebergs sur notre route.

    2. Monsieur ou Madame. Vous dites des contre vérités. Les personnes à risque ont déjà été massivement vaccinées en Suisse. On vise surtout à contraindre à la vaccination des jeunes en bonne santé alors que dans cette population il n’y a eu aucun cas de décès covid en Suisse. J’ai connaissance d’effets secondaires graves suite à vaccination dont hospitalisation chez des jeunes. Inventer des scénarios ou l’on sauverait la vie de quelqu’un en empochant CHF 50.- est une construction de propagande ou intéressée.

      1. (Monsieur). Les jeunes en bonne santé sont autant à risque de développer des complications de la covid. Par contre, et je vous l’accorde, entre deux patients qui entrent aux soins intensifs, le jeune en santé aura beaucoup plus de chances de s’en sortir que le vieux au corps fatigué.
        Ceci dit, jeunes ou vieux qui réchappent de la covid peuvent traîner des séquelles (covid longues). Perte de goût/ d’odorat qui ne revient toujours pas, maux de tête, fatigue chronique… tout ceci fait aussi partie du problème.

    3. Votre cas de figure est le signe de votre endoctrinement. Que savez-vous des effets de ces vaccins qui n’ont toujours pas été approuvés par l’OMS parce qu’ils ne remplissent pas les exigences relatives aux travaux cliniques ?

    4. @MP,
      9’100 médecins du monde entier (dont Dr Robert W. Malone, co-inventeur des vaccins à ARNm) pensent exactement le contraire!
      Voir ci-dessous la Déclaration de Rome que des centaines de médecins continuent à signer chaque semaine… (ils étaient 3’100 le 12 septembre!).
      ttps://doctorsandscientistsdeclaration.org/

      Vous avez juste oublié un mot dans votre phrase:
      “…c’est pourquoi le vaccination est soutenue et encouragée par toutes les autorités médicales et sanitaires CORROMPUES partout dans le monde…”.

      1. Faux : cette déclaration de Rome ne s’oppose pas aux vaccins.
        Je ne vois pas grand chose à reprocher à son essence (quoique cela dépend de quels actes exactement ils cherchent à protéger).
        Par contre, il semble que n’importe qui puisse la “signer”. J’ai essayé pour voir avec un nom, un pays et une adresse bidon. On verra si l’éthique de ces médecins est assez grande pour vérifier et retirer ma signature…

        1. @Thierry,
          Vous avez raison, pas de rejet frontal des vaccins, mais de manière indirecte le message est clair.
          “WHEREAS, public policy makers have chosen to force a “one size fits all” treatment strategy, resulting in needless illness and death, rather than upholding fundamental concepts of the individualized, personalized approach to patient care which is proven to be safe and more effective”
          Traduction aproximative:
          “Considérant que, les décideurs politiques publiques ont choisi de forcer une stratégie de traitement «un seul et même soin pour tout le monde» (on parle clairement des vaccins là!), ce qui entraîne maladies et morts inutiles, plutôt que de défendre des concepts fondamentaux de l’approche individualisée, personnalisée, des soins aux patients, qui se révèlent être sûrs et plus efficaces ».
          Concernant les autres points, il ne s’agit pas de reprocher ou de ne pas reprocher, mais de constater avec horreur combien la profession médicale (et l’essence même de la médecine) a été, et est toujours, malmenée, bafouée, niée par les autorités politiques.

          1. Ce qui ne signifie pas qu’ils s’opposent aux vaccins, mais qu’ils sont contre une stratégie unique (et je suis du même avis). Par ailleurs, puisqu’ils parlent de traitements et de soins aux patients, plutôt que de prévention, je ne suis pas convaincu qu’ils évoquent ici le vaccin (uniquement).

          2. @Thierry
            Pourriez-vous nous indiquer quelle autre “stratégie unique” les gouvernements, et en particulier celui de la Suisse, ont mis en place si ce n’est les vaccins?
            Peut-être faites-vous allusion au “traitement” qui consistait à renvoyer les gens chez eux avec du paracétamol en attendant que la maladie s’aggrave ou à cette “autre stratégie” qui a consisté à interdire aux médecins de soigner leurs patients avec un médicament efficace?

      2. @OLEGNA,
        …et combien de médecins du monde entier le pensent? Probablement l’écrasante majorité, donc plusieurs fois votre chiffre de 9100…

        Je n’avais oublié aucun mot dans ma phrase. Le mot “corrompues” a été ajouté par quelqu’un qui, en bon idéologue complotiste qu’il est, croit que toute réalité qui contredit ses croyances est le fruit d’un complot contre sa personne…

        1. @ MP
          Comment appelez-vous quelqu’un qui pense que si une chose existe PROBABLEMENT, elle est donc vraie et irréfutable?
          44’000 professionnels de la santé et 15’000 scientifiques du secteur médical et de santé publique dans le monde entier ont signé the Great Barrington Declaration qui dénonce les stratégies mises en place depuis le début de cette crise. Les vaccins en prennent aussi pour leur grade.
          ttps://gbdeclaration.org/view-signatures/

          1. Bof, si c’est comme pour la déclaration de Rome, N’IMPORTE QUI peut la signer…
            Je n’ai même pas reçu d’e-mail avec les informations nécessaires pour me rétracter si je le souhaitais (comme c’est pourtant indiquer être possible sur le site). Pas du tout sérieux. Les sites pour créer des pétitions font beaucoup mieux.

      3. @OLEGNA (2),
        Au fait, dans le lien que vous donnez (doctorsandscientists….org), je me suis amusé à essayer de trouver le premier signataire (Ira Bernstein) sur la liste des profs du site de l’université de Toronto, comme c’est indiqué dans sa bio.

        Aucune trace de lui nulle part… Si vous le trouvez, auriez-vous l’obligeance de coller le lien ici?

        Le reste du site (doctorsandscientists…) est délirant… J’ai arrêté de lire à “WHEREAS, this is not medicine. This is not care. These policies may actually constitute crimes against humanity.” C’est du pure délire complotiste dans tout ce qu’il y a de plus sectaire.

        Au fait, cher Olegna, savez-vous vraiment ce qu’est un crime contre l’humanité? Avez-vous vraiment besoin qu’on vous fasse un dessin?

        *** La 4e vague est celle des antivax. Sauvez des vies, faites-vous vacciner***

        1. @MP
          Concernant le Dr Ira Bernstein.
          ttp://doctorirabernstein.ourmd.ca/about-us
          Concernant la mention de crime contre l’humanité, il est dit ” WHEREAS, this is not medicine. This is not care. These policies may actually constitute crimes against humanity.”
          Le verbe “may” signifiant: pourrait constituer.
          Puisque vous y faites allusion, vous me faites penser aux gens en 42-43 qui refusaient de croire ce que des “lanceurs d’alerte” disaient, à savoir que des Juifs étaient massacrés en grand nombre dans des camps d’extermination. Ils devaient certainement trouver cela bien trop délirant!
          A ce propos, un extrait tiré de ce site: ttps://www.herodote.net/Que_savait_on_de_la_Shoah_-synthese-76.php
          “À Jan Karski, qui lui expose tout ce qu’il sait de la Shoah, en juillet 1943, le juge juif de la Cour Suprême Felix Frankfurter dit en substance, en présence de l’ambassadeur du gouvernement polonais en exil : « Je ne vous crois pas. Non pas que je mette en doute vos propos. Mais tout mon être se refuse à en admettre la véracité ».

          Le philosophe Raymond Aron, qui servit la France Libre à Londres, explique dans ses Mémoires son incrédulité et celle de ses contemporains : « Les chambres à gaz, l’assassinat industriel d’êtres humains, non, je l’avoue, je ne les ai pas imaginés et, parce que je ne pouvais pas les imaginer, je ne les ai pas sus ».

          1. Faites-vous donc partie de ceux qui croit que les vaccins ont été créés pour massacrer, exterminer, assassiner les gens ?
            Quel business plan extraordinaire de la part des pharmas, que d’éliminer leur source de revenu. Même les virus ne sont pas aussi absurdes.

          2. Non, en effet c’est totalement absurbe.
            @Thierry,

            Par contre, c’est pas non plus dans le business plan des pharmas d’éradiquer le virus: 6 mois d’efficacité partielle, ça permet de maintenir les ventes à perpétuité tout en gardant de la place pour vendre des tests et des traitements chez les 40 % chez qui le vaccin n’aura pas fonctionné.

            Ceci explique le vaccin n’ait même pas encore été adapté au Delta et qu’on vaccine les enfants avec.

            Mais je pense que je ne vous apprends rien.

          3. @Thierry
            Je sais, c’est difficile à croire……aussi difficile que de croire que, par le passé, des hommes ont cherché à massacrer, exterminer, assassiner des gens. Si cela a été possible il n’y pas si longtemps (et on peut y ajouter les massacres de Staline, de Pol-Pot, etc…) dites-moi pourquoi cela deviendrait impossible aujourd’hui?
            L’objectif premier de toute cette manipulation macabre n’est pas de faire de l’argent, mais de permettre le Great Reset de Klaus Schwab et consors. Rien de complotiste, vous pouvez acheter son livre qui décrit le “merveilleux” monde (vous ne posséderez rien et vous serez heureux!) que la crise du Covid (la “fenêtre d’opportunité”) pourrait faire advenir.

            Auriez-vous l’amabilité de réagir à mon propos, que je remets en copie ci-dessous?
            “Puisque vous y faites allusion, vous me faites penser aux gens en 42-43 qui refusaient de croire ce que des “lanceurs d’alerte” disaient, à savoir que des Juifs étaient massacrés en grand nombre dans des camps d’extermination. Ils devaient certainement trouver cela bien trop délirant!
            A ce propos, un extrait tiré de ce site: ttps://www.herodote.net/Que_savait_on_de_la_Shoah_-synthese-76.php
            “À Jan Karski, qui lui expose tout ce qu’il sait de la Shoah, en juillet 1943, le juge juif de la Cour Suprême Felix Frankfurter dit en substance, en présence de l’ambassadeur du gouvernement polonais en exil : « Je ne vous crois pas. Non pas que je mette en doute vos propos. Mais tout mon être se refuse à en admettre la véracité ».

            Le philosophe Raymond Aron, qui servit la France Libre à Londres, explique dans ses Mémoires son incrédulité et celle de ses contemporains : « Les chambres à gaz, l’assassinat industriel d’êtres humains, non, je l’avoue, je ne les ai pas imaginés et, parce que je ne pouvais pas les imaginer, je ne les ai pas sus ».”

          4. Donc Olegna dénonce un complot dont Schwab est un des protagonistes.

            Ce que prévoyait Schwab arrive, nous dit Olegna. Donc, nous dit Olegna, Schwab a agi pour favoriser la réalisation de ses prévisions au sein d’une mafia de comploteurs.

            Elle a tout compris Olegna.

          5. @ CEDH
            J’ai expressément dit que ce n’était plus un complot puisque tout est exposé. Schwab explique tout le bien qu’il attend du Great Reset et que la crise du Covid est une chance pour faire émerger ce monde merveilleux que les “zélites” ont prévu pour nous.
            Si vous voulez avoir une idée de ce futur (sans vous taper son bouquin), regardez la Chine et son système de contrôle social totalitaire.
            Quasi toutes les mesures prises dans le monde depuis plus de 18 mois vont exactement dans cette direction.

          6. @Perret
            Le Temps? Un journal sérieux?
            Ouahahahahah, elle est bien bonne celle-ci!
            Un journal qui se fait le porte-parole zélé de la propagande gouvernementale, toujours à l’avant garde du politiquement correct, grand défenseur des banques, des institutions internationales corrompues, de l’Europe des bureaucrates et des affairistes, de l’OTAN, caressant dans le sens du poil les politiques qui les couvrent généreusement de subsides avec notre argent, béat devant tout ce qui porte l’étiquette “progressiste”, incapable de donner la parole à qui ne pensent pas comme Le Temps,….
            Seuls quelques blogs, dont celui de Mme Sandoz, viennent donner une bouffée d’air frais dans ce carcan idéologique et partisan qu’est devenu Le Temps.

          7. « Auriez-vous l’amabilité de réagir à mon propos, que je remets en copie ci-dessous? »
            Je pensais l’avoir déjà fait, mais puisque vous demandez plus de précisions :
            « aussi difficile que de croire que, par le passé, des hommes ont cherché à massacrer, exterminer, assassiner des gens. »
            Je n’ai pas besoin de _croire_ à cela puisque c’est un fait, terriblement malheureux (je ne sais pas quel mot utilisé tellement c’est horrible). Ce n’est malheureusement pas difficile de savoir que des hommes continuent et continueront d’en massacrer d’autres.
            Mais comparaison n’est pas raison. Le “plan” dont vous parlez consisterait à ce que tous les gouvernements les plus importants aient réussis à se mettre d’accord pour exterminer *leur propre* population et en particulier la partie qui suit les recommandations du gouvernement. Il faudrait aussi qu’ils réussissent à organiser cela discrètement, dans un monde où tout un chacun peut photographier ou enregistrer un dialogue avec son smartphone. Entre autres arguments.
            Pourquoi avoir peur si vous n’êtes pas vaccinés ?

            « regardez la Chine et son système de contrôle social totalitaire. »
            Il faut garder les yeux grands ouverts, c’est évident. C’est la raison pour laquelle, je le répète, je suis plutôt contre le certificat covid, du moins tant que la situation le permet.

  15. Je vous propose un autre regard sur cette proposition de rémunération, pauvre moyen sur lequel se fonde l’espoir de parvenir à relever tant soit peu le taux de personnes vaccinées.

    Vous « n’auriez jamais cru » que l’on puisse en arriver là, et moi je n’aurais jamais cru que 45 % de la population ne soit pas capable d’avoir un comportement plus responsable et solidaire où en six mois la solution du vaccin s’est confirmée positive. Contre l’égoïsme et le choix persistant de croire à tout et rien, arrive la récompense pour qui saura être mieux entendu que les personnes officiellement désignées. Il n’y aura pas des « chasseurs de prime », mais peut-être quelques personnes qui exposeront à leurs proches pourquoi elles ont voulu se vacciner. Cette récompense de 50 francs est assez triste, mais n’est-elle pas aussi bienvenue que les félicitations que vous recevez à la pelle dans vos blogs pour votre combat en sens contraire ? « Madame Sandoz, merci pour votre clairvoyance, une fois de plus vous soulevez la roche sous laquelle se dissimulait l’anguille ! »

    Aujourd’hui, la noire et gluante anguille ce sont les 50 francs qui vont détruire la santé de la personne victime des effets secondaires du vaccin, « définitivement ou même momentanément, peut-être après lui avoir affirmé qu’elle ne risquait rien… » Vous usez d’une technique de combat contre la prévention qui désigne celle-ci plus dangereuse que l’accident. Allez-vous conseiller les piétons de traverser hors des passages parce qu’ils risquent de glisser sur la peinture jaune ? Certainement, vous aiderez le malheureux qui s’est tapé le genou à se relever, puis examinerez la possibilité d’attaquer le service officiel qui a commandé les pots de peinture, et vous vous sentirez révoltée que le refus d’emprunter ces passages soit amendable. Autrement dit, vous défendez la liberté fondamentale du piéton se faire écrabouiller pour ne pas s’érafler le genou à cause de la loi. Dans votre façon d’amplifier l’histoire, comme vous le faites pour le vaccin, vous diriez alors qu’une griffure au petit orteil peut mener dans certains cas à l’amputation de la jambe entière. Et la tomate écrasée ramassée et chargée dans le corbillard, a-t-elle été victime d’un effet secondaire négligeable ou naturel de la liberté que vous protégez ?

    1. Nous en sommes à 7500 effets secondaires dont 1/3 graves. Je pense qu’il est nécessaire de prendre du recul, car vos hypothèses sont à priori erronées. La vérité est que les vaccinés échappent au dépistage et transmettent le virus puisque les non-vaccinés sont testés assez systématiquement pour pouvoir fréquenter des endroits publics. Si avec 63 milliards de primes maladies que nous payons par an + une douzaines de milliards avec nos impôts, ils n’arrivent pas à soigner plus que 10 à la fois à Genève, posez-vous des questions sur la politique plutôt que sur le virus.

    2. Cette proposition de 50.- est en effet triste. Elle n’aura aucun effet, et ça n’était pas le but, sur les 5% totalement réfractaires, si ce n’est de les faire hurler au scandale. Elle grappillera quelques pourcents bienvenus chez ceux qui ont eu la flemme, ou dont les convictions antivax facebookiennes ne sont finalement encore meilleur marché que celles de la majorité du fan club Sandoz.

      Personnellement, j’aurais mis 250, voire plus sur la table, sous forme de bons pour la consommation locale. Total bonheur:
      1) Dépense faible en regard du coût global de la pandémie
      3) “Helicopter money” sur des gens qui, pour beaucoup, en ont le plus besoin. Avant de me sauter à la gorge, regardez les statistiques de vaccination sur Zurich dans le Tagi ou comparez le revenu médian (ou le coefficient de Gini) et le taux de vaccination des états américain.
      4) Soutien à l’économie locale qui a souffert et souffre encore
      5) Moins de gens qui remplissent les services de soins intensifs et continus et pour certains qui y meurent les poumons remplis d’eau, de caillots sanguins et d’infections fongiques

      1. La peur. Samuel vous devriez avoir honte d’instiller la peur chez les 20-29 ans, la cible actuelle de Berset puisque c’est eux qui consomment des certificats covid et ont peu de moyen pour les payer.

        Combien de morts du covid, combien de morts d’autres causes, quelles causes ? Combien d’hospitalisations aux soins intensifs pour cause de covid ? Pour d’autres motifs ?

        Combien payez vous pour éviter que vieillissant l’homme et la femme deviennent faibles et cibles aisée du virus ? Quelle prime à l’amaigrissement ? A la lutte contre la sédentarité.

        1. Comment ça j’instille la peur? Vous parlez du point 5)? Ce sont des faits, des impacts.
          latimes.com/opinion/story/2021-08-26/pandemic-covid-19-stages-vaccination-intensive-care-respiratory-therapist

          Je n’ai à nulle part parlé d’âge, mais vous avez raison, la probabilité est largement plus faible pour les plus jeunes. Leur occurrence n’est cependant absolument pas nulle. Libre à chacun de faire sa gestion du risque (probabilité x impact) en prenant en compte tous les axes: médicaux, financier, sociaux, professionnel…

          La médecine préventive, l’incitation à la bonne santé sont des très bonnes idées qui ne manqueront pas de se développer dans nos sociétés vieillissantes. C’est du win-win d’un point de vue humain, sociétal et économique.

          1. 4 décès Covid en tout pour la population entre 10 et 29 ans (inclus) depuis le début de la pandémie (y compris avec co-morbidités).

            A mettre en relation avec les cas graves voire mortels de péricardites, myocardites et thromboses apparues après la vaccination dans ces tranches d’âge (en peut donc mourir d’un caillot dans le sang en étant vacciné).

            Il y a peut-être un très faible bénéfice mais, vu les données, le choix devrait être laissé au patient en fonction de l’anamnèse. Dès lors on ne comprend pas cet acharnement.

            Par ailleurs, la population des 75+ qui a généré la majorité de la mortalité et des hospitalisations n’est plus protégée par son Pfizer …

          2. @Huber
            Le nombre de cas mortel chez les 20-29 est faible, je suis d’accord, mais il n’est pas nul. Par contre, il ne me semble pas avoir lu le moindre cas de mortalité dû au vaccin en Suisse dans ces tranches d’âge. Au-delà des décès (1 point bonus humour pour moi) les hospitalisations sont bien existantes dans cette tranche d’âge… presque 1/4 en terme de pour 100’000 par rapport à la tranche 60-69 dans le mois passé. Les jeunes risques plus de contracter ces maladies à cause du virus (qu’ils finiront certainement par croiser) qu’à cause du vaccin.

            Comme dit ailleurs… à chacun sa gestion des risques, que ce soit médicaux, sociaux, financiers pour déterminer si oui ou non la vaccination est le bon choix.

            Les vaccinés Pfizer âgés du début de l’année sont a priori moins bien couverts qu’il ne l’étaientt il y a quelques mois. Dire qu’ils ne sont plus protégés est faux. Je pense qu’une troisième dose leur sera proposée très prochainement.

      2. C’est tellement plus facile de se servir dans la caisse pour faire exploser la dette et l’inflation et s’en plaindre ailleurs (mon petit doigt me dit…).
        … Vous poussez à tout ce qui nous amène chaque jour un peu plus vers un chaos social et économique.
        On ne souffre que de l’imposture….

        1. Ne vous en faites pas… je sais très bien d’où proviennent les sous. Je pense retour sur investissement. Des lockdowns, des crédits covid, des morts, des absences maladies de courte ou longue durée et des séjours en soins intensifs et critiques coûtent largement plus que les quelques millions que coûteront cette campagne et dont la vélocité sera élevée

          1. Vous pouvez aussi ajouter les personnes partiellement ou totalement à l’AI à cause des formes les plus handicapantes de covid-longs.

          2. @Thierry
            En effet, je pensais aussi aux troubles psychiques mais attention, il ne faut pas instiller la peur, c’est trop méchant.

      3. C’est vrai, chacun son prix. Pour vous c’est 300 apparemment mais pour moi ça serait 3 millions si jamais ils insistent trop !

        1. Chacun ses convictions, chacun son prix. Je ne sais pas comment vous arrivez pour moi à 300.- (250+50??), dans ce cas, c’est 0.- évidemment.

      4. @SAMUEL

        Donc vous êtes partisan d’un régime qui emploie des méthodes mafieuses! Bravo! C’est du joli.

        En plus, votre helicopter money, qui va le payer? Ah oui, vous êtes un partisan du great reset. you’ll own nothing and you’ll be happy.

        Vous êtes un homme dangereux, partisan de la tyrannie.

        1. Je ne comprends pas les raccourcis que vous prenez pour arriver à cette conclusion, que je réfute de toute manière.

          Qui va payer cet hélicoptère money: une partie de la réponse est dans le point 1). Une autre est dans le point 4) avec les divers impôts perçus au passage. Une autre encore est au point 5) avec le fait que cet argent serait dépensé en soins, lockdown et autres APG, AI, et services sociaux.

          Le great reset est une des routes que peut prendre notre civilisation. C’est _à mon avis_ la pire, celle qui engendrerait le plus de souffrances, donc non, je n’en suis absolument un partisan, l’opposé même.

          Dangereux? Pourquoi? Parce que je ne suis pas de votre avis?
          Partisan de la tyrannie? Totalement faux, au contraire. Regardez mes prises de positions sur ce blog et d’autres. Relisez la réponse que je vous ai faites plus bas au besoin.

          1. L’helicopter money fait partie intégrante de cette nouvelle forme de communisme qui est l’objectif du Great Reset et de tous les autres farapdingues globalistes transhumanistes.

            On annulle toutes les dettes. On exproprie tout le monde (sauf bien entendu les bénéficiaires du système qui sont les peu nombreuses personnes physiques contrôlant le système par multinationales interposées). Tout le monde devient récipiendaire d’un revenu de base inconditionnel payé par helicopter money. Tout le monde est donc dépendant de l’état, un état mondial bien entendu car il n’y a aura plus de Suisse souveraine, ni de Frane ni aucune souveraineté, juste une dictature mondiale. Tout le monde est tracé par QR code. Le certificat covid et la plandémie ne sont que l’occasion de mettre en place ce traçage généralisé. C’est le but de l’opération. Tout le monde est contrôlé par Intelligence Artificielle. Il n’y a plus de paiement en espèces. Plus d’intimité. Tous des esclaves sauf les maîtres du monde qui contrôlent le système. Plus de PME, plus de cafés restaurants: Amazon, Uber, pour tout le monde. Et comme on ne pourra pas nourrir 8 milliards de personne on réduira la population mondiale de 90% comme cela a été réclamé à maintes reprises par les fous furieux inspirateurs de ce système: Bill Gates, Ted Turner, et les autres promoteurs des Georgia Guidestones. Leur projet est parfaitement conçu et parfaitement logique. Monstrueux, inhumain mais parfaitement logique. Et il exige la vaccination universelle et le traçage par QR Code, l’helicopter money, le revenu inconditionnel de base, la fusion des identités biologique, digitale et numérique, l’ARN messager modifié, etc., etc.

            N’essayez pas de nier. Vous êtes démasqué. Vous êtes un partisan de la tyrannie post moderne covidique du great reset. La preuve: vous voulez l’helicopter money. Or, on ne peut pas déverser de l’argent sur les gens par hélicoptère si en même temps on transitionne pas d’une société de liberté dans un monde totalitaire orwellien. C’est impossible et vous le savez.

            Nécessairement si on accepte cette utopie insensée qui s’appelle helicopter money, on doit accepter tout le programme, sinon ça ne peut pas marcher. Si vous prétendez faire l’helicopter money sans faire tout le reste, vous nous prenez pour des c…, pour parler comme un autre commentateur de ce blog, très spirituel.

          2. Quand ça s’appelle de l’helicopter money, c’est du communisme et du great reset. Donc quand ça s’appelle du quantitative easing, soit de l’helicopter money pour le système financier, c’est aussi du communisme et du great reset?

            Vous avez des peurs légitimes, mais les théories pour certaines des plus fumeuses où tous les concepts se mélangent vous rendent difficilement audible.

            Si on suit votre argumentaire: je propose dans un cas précis une approche “helicopter money” donc je suis pour le great reset. J’ai indiqué clairement tout le mal que je pense d’un potentiel great reset, donc Je suis donc un menteur et suis démasqué. C’est pas un peu léger, même selon vos standards?

        2. Ma réponse initiale n’est a priori pas partie, ou n’a pas été publiée.

          Votre conclusion n’est liée logiquement à aucune prémisse et non, je ne suis absolument pas partisan d’un régime mafieux.

          L’argent que coûterait cette mesure aurait été largement dépensé pour les conséquences de l’absence de cette mesure. C’est un excellent retour sur investissement.

          Je pense que le great reset est une des évolutions probables à notre civilisation qui entraînera le plus de souffrance, je pense que c’est l’une des pire solution, et qu’il faut faire en sorte d’éviter absolument.

          Mes prises de positions sur divers billets de ce blog indiquent clairement que je ne suis pas un partisan des tyrans, bien au contraire. J’imagine que vous me considérez comme dangereux car je ne partage pas votre avis.

    3. @ DOMINIC

      Votre réflexioin est sidérante. Elle montre à quel point on est en présence d’une guerre de religion.

      Vous prenez la défense, avec sincérité je veux le croire, de quelque chose d’abject. Pour tous ceux, et ils sont nombreux, majoritaires probalement, qui jugent cela abject, votre propos est incompréhensible, choquant. Pour vous c’est tout simple. Ceux qui refusent de se vacciner sont des inconscients, des irrseponsables, des égoïstes.

      Vous rejetez d’un revers de main les très nombreux décès de personnes vaccinées, vous ne voulez même pas voir qu’en Israël il y a maintenant plus de personnes doublement vaccinées aux soins intensifs en train de mourir du Covid que de malades non vaccinés. V ous ne voulez pas savoir que l’immunité naturelle est meilleure que l’immunité due à une manipulation génétique de l’ARN messager. Non, vous êtes pétrifié dans votre dogme qui est une croyance aveugle dans la religion du vaccin.

      Vous êtes imperméable au réel, à la compassion, vous n’avez même plus la moindre empathie pour les antivaccins, qui ne sont plus vos frères en humanité. Vous les jugez inciviques. Vous seul et ceux qui pensent comme vous sont civiques. Vos éléments de langage sont ceux de Macron. Vous êtres prêt à approuver des mesures autoritaires et de contrainte pour obliger les gens à accepter un acte médical dont, en conscience, ils ne veulent pas. Ce qui est pourtant leru droit constitutionnel. Mais vous nen avez cure. Vous approuvez tous ces abus de pouvoir inouïs que nous subissons de puis envrion 18 mois. C’est du joli pour qu’on croyait dàmocrate et tolérant.

      Je lis vos textes depuis longtemps. Ils sont souvent très joliment tournés. Vous avez du style. Il m’arrive d’être d’accord avec vous, même si souvent votre point de vue excessivement larmoyant m’irrite. Mais de toute façon je remarque que vous êtes en général un tolérant, un bienveillant, un gentil. Ici plus du tout. Vous avez viré intolérant, dictatorial. C’est sidérant. Il y a une guerre de religion et vous avez choisi votre camp, celui de l’intolérance.

      Cela fait réfléchir, vraiment. Personnellement cela me fait penser à l’époque de la Réforme, où mes ancêtres étauient des proetstants. Aujourd’hui je suis catholique romain, mais la majorité de mes ancêtres ont été ptotestants. Je les comprends mieux maintenant.

      Ils étaient profondément révoltés, non pour des raisons théologiques, mais à cause de la vente des indulgences. L’Eglise avait besoin d’argent pour payer les guerres du pape Jules II et la construction de Saint Pierre de Rome. Alors l’Eglise de Rome faisait vendre contre argent comptant des papiers sur lesquels étaient inscrit : vous avez libre accès au paradis, tous vos péchés vous sont remis. C’est exactement comme aujourd’hui le certificat Covid, la vaccination, un passe port pour le paradis, les autres sont rejetés en enfer, ils n’ont qu’à devenir des parias. Ils perdront leur boulot, ne pourront plus aller au restaurant, au cinéma. Bien fait pour eux, pensez-vous.

      Vous, vous avez dans le vaccin la même foi aveugle et irraisonnée que les catholiques avaient à l’époque en la capacité de l’Eglise de leur donner un certificat pour entrer au paradis. C’est exactement pareil. Ces gens n’étaient pas capables de voir la corruption, bien réelle, de l’Eglise, et le jeu sordide de ces gens vénaux et perdus de réputation qui vendaient les indulgences en place publique, et gardaient une part des bénéfices pour eux, exactement comme maintenant on organise toutes sortes d’incitations pour forcer la main aux gens et les inciter à se faire vacciner. Et on rémunère des agents de vente. Vous, vous justifiez cette abjection!

      A l’époque au moins cet argent était pour l’Eglise, malgré toutes ses turpitudes, et profitait à de grands artistes de la renaissance, mais maintenant on fait tout ça aux ordres de Pfizer, Astra Zeneca, Johnson & Johnson des entreprises voyous, corrompues, et corruptrices, qui ont versé des milliards pour payer des lobbyistes qui ont travaillé au corps les gouvernements.

      Et vous ne voulez pas voir ce scandale….. !

      On nous tient le même langage qu’à l’époque. A l’époque aussi les propriétaires d’un certificat d’indulgence, se croyaient plus purs, plus saints que les autres. Forcément, ils avaient un document certifiant que leurs péchés leur étaient remis. Aux autres pas. Donc ils étaient mieux. C’est ce qu’ils pensaient et c’est exactement ce que pensent aujourd’hui les partisans du certificat Covid, et c’est ce que vous pensez vous-même, et vous l’exprimez dans votre mépris pour ces gens “égoïstes” qui ne veulent pas se vacciner.

      Et il y a aussi la répression à l’oeuvre. A l’époque c’était l’Inquisition qui frappait les “protestants”, mais aujourd’hui on voit à Berne des Robocop, des canons à eau, des gaz lacrymo, qui répriment brutalement les protestataires anti vaccins. On n’avait jamais vu ça en Suisse, presque jamais. Il faut blâmer pour cela non ces protestataires mais la politique révoltante de Berset et ses sbires, de l’OFSP et de toute cette mafia vaccinale qui a créé de toute pièce une sorte de guerre civile alors que cette épidémie n’a qu’une mortalité de 0.3% – rappelons le – et peut se soigner facilement sans vaccin, par l’HCQ ou l’Ivermectine. M ais non, la Pharma doit être servie, inconditionnellement comme autrefois l’Eglise de Rome, Dieu devait être premier servi.

      Voyez-vous Dominic, je suis révolté qu’on mette l’humanité entière à feu et à sang et même dans notre pays, plutôt raisonnable d’habitude, tout cela juste à cause d’une mafia de fabricants de “vaccins” aux méthodes connues pour être absolument sans scrupules. Et je suis sidéré que des gens qu’on croyait gentils comme vous hurlent avec les loups.

      J’espère que vous lirez ces lignes et que mes observations vous feront un peu réfléchir.

      1. Bonjour Protestant, J’apprécie beaucoup votre commentaire tout en nuances et tolérance. Et aussi le clin d’œil à la ‘Ndrangheta des Pharmas. Tellement juste. Ce qui est public n’est qu’une minuscule pointe d’un gigantesque iceberg. Je suis également triste que mon pays déraille si gravement sous bien des aspects. Peut-être devrions-nous tout modifier pour les petits-enfants. Qui sait ? Portez-vous bien. eab

      2. « ces gens vénaux et perdus de réputation qui vendaient les indulgences en place publique […] exactement comme maintenant on organise toutes sortes d’incitations »
        Hum, mais c’est donc le contraire. Ce n’est pas forcément beaucoup plus glorieux, je vous l’accorde volontiers, mais c’est le contraire.

        1. @THIERRY

          Non ce n’est pas le contraire. C’est pareil.

          Ce qui est vendu c’est le certificat. Certificat Covid qui atteste qu’on est vacciné, ou certificat d’indulgence qui atteste que tous vos péchés sont remis et que vous pouvez entrer au paradis. Les 50 frs sont la rémunération des agents de vente qui incitent les gens à se vacciner. Les indulgences étaient aussi extorquées aux crédules par des gens payés pour cela. C’est un gros business. Sur les foires on battait les estrades, il y avait de la musique, et des baratineurs faisaient des discours en mentant comme des arracheurs de dent: oyez braves gens, achetez une indulgence, vous irez paradis. Les gens venaient, payaient et recevaient un certificat. Et les baratineurs avaient droit à une partie de l’argent encaissé.

          Etudiez l’histoire suisse. Le plus gros vendeur d’indulgences était un moine qui s’appelait Samson. Il faisait rentrer beaucoup d’argent pendant la journée et la nuit il en le dépensait la moitié avec des putains. Ça faisait tellement de scandale que c’est une des raisons principales de la Réforme en Suisse.

          Aujourd’hui, je compare ces marchands d’indulgences, qui travaillaient pour le pape, à ces marchands de certificats covids, qui travaillent pour Berset.

  16. Madame Sandoz, vous n’êtes pas la seule à avoir la nausée. Jamais je n’aurais pu penser que le gouvernement arrive à de telles bassesses pour fourguer leur vaccin. Cinquante francs pour se faire piquer, mais où sommes nous? Pfizer/Moderna financent-ils ces lots? Est-ce qu’ils pensent sincèrement que CHF 50 vont appâter qui que ce soit? Mais ils nous prennent pour qui? Allez, monsieur Berset, courage, ajoutez encore quelques zéro…

  17. Je pense que, malheureusement, nos politiques ont perdu la raison et qu’ils s’enfoncent de plus en plus dans un délire qui dénote l’effondrement de la dimension morale, éthique et spirituelle de ceux qui étaient censés incarner et défendre ces valeurs. Il semble que le virus a fait émerger le pire de nous-même, peut être pour que nous puissions voir notre ombre et fourberie à la lumière de notre conscience.

  18. Effectivement, c’est tomber bien bas que d’en arriver là. Mais d’où cela vient il?
    Il me semble que cela vient entre autre de gens comme vous qui semblent avoir laissé leur intelligence et leur confiance aux oubliettes depuis longtemps.
    A force de ne vous exprimer qu’en questions accusatrices sans écouter les réponses, vous semblez avoir décidé que le vaccin était mauvais pour la population.
    Vous ne laissez donc aux autorités que le choix entre un confinement partiel jusqu’à ce que les derniers récalcitrants aient été contaminés par le virus ou une suppression des mesures en fermant les hôpitaux aux malades du Covid.
    Mais je gage que, quoi qu’ils décident, vous aurez toujours quelque chose à redire.

    1. Le vaccin n’est pas mauvais pour la population mais inutile pour une partie et dangereux pour une minorité qui ont des contre-indications médicales. Dès lors, demander à chacun de se transformer en conseiller médical sans connaître l’anamnèse de son voisin, c’est inadapté.

      Je pense que si je faisais la même chose dans d’autres circonstances pour d’autres produits, cela serait considéré comme exercice illégal de la médecine.

      Pour convaincre, le CF ferait mieux de se distancer des labos et leur mettre la pression pour: 1) avoir des produits plus efficaces (on parlait de 95 %, on en est loin); 2) des produits efficaces plus de 6 mois; 3) une diminution des cas d’effets secondaires graves (plutôt que de les réfuter); 4) une adaptation plus rapide aux variants (1 an, c’est trop long) .

      Astra Zeneca a été obligé de le faire car les commandes des gouvernements étaient en chute libre. Maintenant J&J ou même Pfizer ne font pas mieux mais ne proposent qu’une injection de plus de la meme chose…

      Pour convaincre, il faut un meilleur produit pas des soldes en offrant des primes aux consommateurs. Cela ne fait qu’entretenir la méfiance.

      1. Il n’y a pas besoin d’être médecin pour se faire une opinion positive du vaccin et la partager. C’est administrer le vaccin qui serait un exercie illégal de la médecine.
        Il faut aussi considérer que vacciner des personnes qui ne sont pas à risque sert aussi à protéger des personnes qui restent à risque bien que vaccinées ou qui nepeuvent pas être vaccinées.

        Décourager des mauvais comportements par des taxes n’est pas nouveau (tabac, alcool). Pourquoi ne pas encourager des bons comportements par des incitations financière, vu aussi que la principale bénéficiaire est la société. On peut aussi considérer que, si les explications générales ne suffise pas, des explications personalisées peuvent faire la différence et mériter defraiement.

        Pour le reste, on peut toujours demander la lune.
        Pour le moment, les autorités doivent faire avec ce qui existe et pas avec leurs souhaits.

      2. Effectivement le vaccin actuel est un vieux vaccin dirigé contre la souche de Wuhan. A l’aube de 2022 il s’agit d’un vaccin 2019 qui devient de moins en moins efficace.

        1. En gros, le vaccin actuel passe de extraordinairement efficace à ordinairement efficace, ce qui est toujours bon à prendre.
          L’avantage du vaccin à mARN, c’est qu’il est facile de l’adapter aux nouveaux variant.
          J’imagine que la mise sur le marché d’un nouveau vaccin viendra quand on aura un variant plus différent. Il faudra encore que les producteurs et les autorités sanitaires se mettent d’accord sur les tests à faire sur le nouveau vaccin.

          1. Si c’était si facile, on aurait déjà un vaccin mis à jour pour le Delta qui est apparu il y a presque un an. C’est d’ailleurs ce qui a fait chuter son efficacité à partir du milieu d’année dans les pays en avance avec la vaccination. La solution: une 3ème dose et non pas un vaccin mis à jour.

            De la à penser qu’l faut écouler les stocks et amortir le développement de la 1ère version du vaccin… mais je ne le franchirai pas pour éviter une étiquette “complotiste” !

    2. @E. Moiret
      Cher Monsieur, premièrement les Autorités ont toujours le choix d’agir intelligemment. Sur le plan éthique cette idée est totalement inacceptable. Admettons trois secondes que vous ne soyez pas vacciné et que je vous incite à le faire pour toucher les fameux Fr. 50. Imaginez que vous rencontriez un problème sérieux avec le vaccin. Même si cette hypothèse est peu fréquente, elle n’est toutefois pas exclue. Qui portera la culpabilité sur ses épaules, ? le Conseil Fédéral, la task force, l’OFSP ou moi-même. La réponse est dans la question. De plus, le Conseil Fédéral a validé cette semaine encore un autre type de vaccin à disposition des personnes allergiques et à l’attention de ceux qui craignent les vaccins ARN et nos Autorités n’attendent même pas de voir ce que cela donne. Comment expliquez-vous cela ?

      1. Chère Madame,
        D’une manière générale, je considère que les autorités agissent intelligemment. Si vous vous considez comme plus intelligente, vous pouvez leur dire ce qu’il est mieux de faire.
        Les risques liés au vaccin, comme au Covid, sont en partie portés par la collectivité au travers des soins médicaux et des subventions. Une personne qui aurait incité au vaccin une personne qui aurait ensuite des problème ne porterait pas plus de culpabilité que celle qui aurait transmis le virus sans le savoir. Le vaccin présente un risque bien plus faible que le Covid.
        On peut voir ce qui va se passer avec le vaccin Johnson, plus dangereux et moins efficace, mais rien n’empêche d’essayer plusieurs options en parallèle.

        1. @E. Moret
          SVP, ne me faites pas passer pour quelqu’un qui se considère comme plus intelligente que nos Autorités. De plus, c’est la première fois que je mets en doute leur réflexion. En effet, l’idée même d’imaginer que l’on peut utiliser l’argent pour convaincre les non-vaccinés, c’est faire fi de l’éthique et du bon sens commun. Lisez les commentaires de nombreux parlementaires et vous verrez que je suis très très loin d’être la seule à être plus que sceptique sur cette proposition. De plus, un autre vaccin, si je ne m’abuse est mis à disposition de la population. Alors de grâce, attendons de voir ce que cela donne avant de lancer des idées saugrenues et merci de ne pas blesser les gens qui se posent des questions. C’est encore Dieu merci un DROIT dans ce pays. J’ajoute que je suis vaccinée mais n’ai néanmoins pas à me justifier. Cela ne m’empêche pas d’être très inquiète pour l’avenir de notre Société.

      2. Le CF base ses décisions sur le consensus scientifique. Et vous?
        Actuellement, le consensus scientifiques indique qu’il y a beaucoup plus de risques à refuser le vaccin que de l’accepter, et ce pour toutes les tranches d’âges.
        Pour le reste, je n’ai rien compris à votre histoire de culpabilité…

      3. Je suis d’accord avec vous sur le plan éthique.
        Pour répondre à votre dernière question (comment expliquer qu’ils n’attendent pas de voir ce que donne les autres mesures) :
        Ils sont pressés par le temps car les saisons froides s’approchent. Ils ont probablement la trouille, fondée sur des prédictions entachées d’incertitudes, de devoir à nouveau prendre des mesures encore plus déplaisantes.

        Peut-être devrions-nous (la société) accepter d’en arriver au tri dans les hôpitaux si nécessaire, mais est-ce vraiment plus éthique que d’essayer de convaincre (et non contraindre) que la vaccination nous aidera à y échapper ?
        Je ne sais pas.

      4. La coupable, si cela tourne mal ,c’est vous aussi. Et comme vous êtes directement impliquée et en bout de chaîne c’est vous surtout.

        1. @FDIDOUX
          La question n’est pas tant de savoir qui a validé le dernier vaccin en Suisse mais de mettre en évidence que celui-ci est disponible. Dès lors, pourquoi le CF ne se laisse-t-il pas un délai raisonnable avant de faire des propositions hallucinantes ? J’utilise très rarement ce terme mais là il convient parfaitement.

          1. Si vos messages sont un appel à l’aide, merci d’appeler la main tendue au 143.

            Le désespoir et la peur ne sont pas une fatalité. Des professionnels peuvent vous aider. Vous pourrez retrouver le goût à la vie et foi dans la démocratie. Courage, vous n’êtes pas seul.

  19. Bonjour Professeure, Merci de votre texte clairvoyant. Effectivement, c’est la descente aux enfers. Imaginons un instant l’avenir …. juste pour détendre l’atmosphère oppressante: Bientôt le Conseil fédéral va imaginer sa propre « carte de fidélité » pour récompenser les citoyen(ne)s, un peu sur le modèle Mi-Co-De-Ma- et compagnie. Les adeptes pourront peut-être cumuler des points via des actions d’influence auprès des voisins, amis et proches parents, puis recevoir des bonus limités à un choix dans une liste pré-pensée, donc pré-établie, donc orientée sur une voie à sens unique.

    Il est évident que je ne possède aucune carte Mi-Co-De-Ma- & Co. La carte d’assurance maladie obligatoire est même devenue si irritante dans mon portefeuille qu’elle a été reléguée dans le coffre de la voiture. Je pourrais même l’inclure dans la liste de mon passeport d’allergies.

    Le fichage systématique tue la liberté et la variété de choix – je n’ai donc jamais compris l’intérêt à être l’esclave consentant(e) de Mi-Co-De-Ma & Co. Mais si d’autres humains comprennent et adhérent à ce procédé, je n’y vois aucun inconvénient. Finalement vivre enchaîné à des chimères reste un choix librement consenti.

    Jean-Paul Sartre (L’être et le néant) pourrait me contredire et avancer que ma liberté peut devenir ma prison. Alors Gottfried W. Leibniz interviendrait en rétorquant « La liberté consiste à se déterminer soi-même » sans aucune influence du voisinage immédiat ou plus lointain.

    La voiture m’attend avec impatience ainsi que la frontière (avec test négatif of course) .
    Au plaisir de vous lire en différé dans quelques jours. eab

    1. “…c’est la descente aux enfers…”

      Vous vouliez peut-être dire “la descente aux affaires”?

      Quant à Sartre et sa grande sartreuse, l’enfer ce n’est à coup sûr pas que pour les autres, si l’on en croit leur chiffre d’affaires.

      Comme toujours, n’est-ce pas d’abord une affaire d’anchois et de pur choix?

      Tordez-vous bien.

  20. Les autorités fédérales dévoilent leur vrai visage et leur vraie fonction: VRP des pharmas prêts à toutes les bassesses pour plaire à leurs marionnettistes.

    1. Je crains qu’il n’y ait un fond de vérité dans vos propos qui pourrait attiser la méfiance sur ces vaccins (comment faire confiance à M. Berset lorsqu’il affirme que le vaccin est sûr avec de tels propos).

      Cette mesure risque d’être totalement contre-productive. Le CF n’aurait jamais dû se mettre en 1ère ligne avec une telle idée (par exemple: faire un ballon test dans un canton) et les médias devraient s’en distancer pour éviter de perdre leur crédibilité vis à vis de la population.

    2. Ha! La fameuse théorie du complot… Mais oui, tout le monde vous en veut, vous venez seulement de le réaliser? ;-D
      Et si un jour on découvre un médicament contre le cancer, ce sera aussi un plan diabolique des pharmas pour faire du fric. Il faudra aussi les stopper, on compte sur vous!

      1. @ MP

        1. Le marché des vaccins covid dépasse les cent milliards par an.

        2. Pfizer a été pénalement condamnée pour avoir dissimulés les effets nocifs de médicament.

        Contestez-vous l’une ou l’autre des allégations ?

        1. @CEDH
          Bien sûr que non, si ce sont des fait prouvés (on ne parle alors plus d’allégations dans ce cas).

          Ceci dit, le sujet de ce blog concerne la santé publique, et non la malversation que l’on peut trouver dans tous les secteurs d’activité humaine, y compris bien sûr les universités, les pharma, les soins de santé et la politique. Mais tout ceci n’enlève rien à la vertu des vaccins.

          1. Mais les malversations sanitaires (et non purement financière ou fiscale ou je ne sais quoi) de Pfizer sont inquiétantes. Cette société a par le passé triché et mis en danger les consommateurs de ses médicaments. Qui vous dit qu’elle ne continue pas et ne dissimule pas l’aspect négatif de son vaccin ?

            Franchement se faire soigner par un commerçant au casier judiciaire chargé en matière sanitaire est étonnant.

            Quant à J&J et son talc cancérigène cela laisse pas augurer un avenir radieux pour les utilisateur de son vaccin.

          2. @CEDH
            La ligne de conduite que suit une entreprise dépend de sa direction, de ses actionnaires, de ses employées et d’autres facteurs variés. Elle peut changer bien plus que le caractère d’une personne. Je suppose que des choses ont changé chez Pfizer depuis leur plus grosse condamnation. En mieux ou en pire, à chacun de se faire son opinion.
            Ceci dit, vous qui n’arrêtez pas de vous référer aux lois, peut-être devriez-vous relire les paragraphes concernant la présomption d’innocence…

          3. @Thierry, rien n’a changé. Il y eu des dizaines de nouvelles condamations depuis dont des très récences au point que cela a été discuté au niveau de la Commission Européenne qui jugeait très dangereux de faire confiance à Pfizer.

            Les changements à la direction ont été qualifiés par l’entreprise de “changement dans la continuité”. Tout est dit.

            Mais les politiques n’ont plus eu le choix et l’argent est passé par là pour faire taire ces doutes.

            Mais je pense que ne vous apprends rien.

          4. @Le monde à l’envers
            Oui, vous m’apprenez que “cela a été discuté au niveau de la Commission Européenne qui jugeait très dangereux de faire confiance à Pfizer.”
            Je suis peut-être un peu naïf, mais je préfère voir le verre à moitié plein : c’est plutôt rassurant que la CE en a discuté et qu’elle n’a donc pas fait aveuglément confiance. Après plus de 10 mois de vaccination massive, je fais confiance à la pharmacovigilance *et* au fait que les personnes vaccinées ne tombent pas autour de moi comme des mouches.

  21. J’approuve totalement votre désapprobation. Pour ce qui me concerne (volontairement vacciné comme toute ma famille) je respecte que l’on ne veuille pas se faire vacciner, mais regrette que l’on ne comprenne pas les risques associés à la situation pandémique actuelle. Tenter d’optimaliser la vaccination en recourant à un chèque (quel que soit son montant) pour inciter les personnes qui hésitent encore à se faire vacciner est je dois dire d’une stupidité remarquable. Nos autorités qui jusqu’à présent avaient relativement bien géré cette situation pandémique ont sur ce coup là été particulièrement très mal conseillées. La perte d’image va sans aucun doute être conséquente.

    1. La contrainte indirecte (certificat covid; fin de la gratuité des tests), les menaces (payer les frais médicaux, laisser les non vaccinés mourir) et la prime de 50 francs provoquent une brève augmentation de la demande vaccinale mais renforce les résistances contre la vaccination.

  22. Je suis tombé de ma chaise en lisant cette absurdité (dangereux n’est-ce-pas).

    Jamais vu un truc aussi éthiquement discutable, on en arrive aux mêmes procédés commerciaux de parrainage que pour des biens de consommation courants ou les sectes. On savait que la politique était l’otage du commerce mais il y des lignes rouges à ne pas franchir sous peine de perdre sa crédibilité. C’est un peu comme si l’arbitre poussait le ballon dans les buts en faveur d’une équipe.

    Et pourquoi ne pas instaurer une prime si vous arrivez à convaincre quelqu’un d’arrêter de fumer ? ou l’inciter à faire une activité physique 2x par semaine ? ou d’arrêter de boire ? Allez, 100.- si vous arrivez à convaincre un jeune de ne plus aller au fast food (dont les effets délétères à long terme sur cette population sont démontrés).

    Mais je propose encore plus efficace: 100.- pour chaque citoyen qui aura voté oui en novembre (veuillez envoyer un double de votre bulletin de vote à votre Commune). Ah, pas possible ? Oh ! Pas besoin car le budget pub est tellement garni par les milieux économiques concernés que la votation ne peut pas échouer. C’est malin ça, je n’y aurais pas pensé.

    Vive la démocratie !

    PS: les moins de 18 ans ne votent pas.

  23. Vu que le vaccin devra être renouvellé tous les 6 mois, il va falloir prévoir un budget annuel ? (il suffit de couper dans le salaire des infirmiers-es pour compenser).

    Je propose donc de déduire directement 100.- de ma prime d’assurance l’an prochain.

    C’est du grand n’importe quoi !

  24. Cette histoire des 50.- Fr de prime est totalement ridicule, là on est d’accord. Mais si nos autorités en sont arrivées là c’est à cause de personnes comme la responsable de ce blog qui n’ont cessé de saboter les efforts desdites autorités pour maîtriser cette crise sanitaire, sans que les personnes en question ne proposent jamais quoi que ce soit de crédible pour “faire mieux” d’ailleurs. Présenter sans cesse les vaccins comme des “bombes à retardement sanitaires potentielles” pour faire peur aux populations, en passant soigneusement sous silence les plus graves conséquences, beaucoup mois hypothétiques celles-là, d’une contamination au virus quel que soit l’âge de la personne infectée (j’en ai des exemples dans mon entourage), est irresponsable et il faudra un jour que les personnes qui auront propagé cette peur et donc favorisé l’inertie à lutter contre le danger que présente la Covid-19 rendent des comptes.

    1. Merci M. Haldi.
      Une cotisation de 50.- versée par Mme Sandoz (ou similaire) pour chaque personne qu’elle a encouragée à refuser le vaccin ?
      Afin de payer une toute petite partie des coûts engendrés par les quelques un(e)s qui auront une forme grave ou un covid long.

      Ces incitations financières sont maladroites et ne font que renforcer les convictions d’un complot.
      Mais je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire.

    2. Je ne pense pas que les personnes qui sans cesse tirent la corde en sens inverse des efforts positifs pour tenter de maîtriser la pandémie s’expliqueront d’elles-mêmes, ni devront rendre des comptes. Ces influenceurs qui veulent croire et faire croire sans jamais raisonner ont le plus souvent la faculté de tout oublier, le jour venu ils ont déjà tourné la veste et se lancent dans une nouvelle voie, qu’importe réellement que leurs idées soient sincères ou fondées, pourvu qu’ils parviennent à réunir, persuader, emmener. Parfois ces instigateurs réussissent à approcher du but qui n’est pas une fin en soi, le moment de fausser compagnie à leurs adeptes qui se sentent trahis (je n’inclus pas Madame Sandoz entièrement dans ce profil de personnalité, je pense aux commentateurs qui exploitent les ouvertures qu’elle leur procure).

      1. “Je ne pense pas que les personnes qui sans cesse tirent la corde en sens inverse des efforts positifs pour tenter de maîtriser la pandémie…”

        Vous avez le droit de penser que ces efforts sont positifs. Mais tout un chacun a (encore) le droit de penser, dire et écrire que ces efforts NE sont PAS positifs, et qu’ils sont au contraire délétères. L’ingérence inédite de la politique entre le médecin et son patient pour la prescription d’un traitement, la foi aveugle des politiques dans un organisme scientifique qu’il n’a pas créé et qui fonctionne par cooptation, l’entêtement incompréhensible des politiques à vouloir croire que le vaccin est la seule solution quand bien même les chiffres d’autres pays (Israël, Angleterre) prouvent le contraire.. etc, etc.

        Mais vous avez le droit de penser, dire et écrire que ces efforts sont positifs. Vous avez le droit de continuer de lire les médias et de penser que tout ce qu’ils écrivent est vrai et qu’il n’existe rien d’autre dont ils n’auraient pas parlé, car ils vous aiment tellement que vous êtes leur priorité absolue, bien avant leurs annonceurs et leur loyauté envers les politiques.

        1. Bonsoir Erwan, très beaux commentaires. Si les germanophones de plusieurs pays avec lesquels je papote depuis 3 jours pouvaient les lire…. ils seraient tout à fait en accord avec vous. Dans quelques jours je file plein Sud et nous allons en parler en italien. Merci encore. Excellente soirée. eab

    3. La Professeure Sandoz aurait donc agi illégalement ? Nous attendons vos explications.

      Vos exemples anecdotiques n’ont bien évidemment aucune valeur scientifique. Le comité scientifique vaccinal britannique est, lui, arrivé à la conclusion qu’il ne fallait pas vacciner les moins de 16 ans. Comment est-il arrivé à cette conclusion ? En prenant en compte le faible bénéfice que retirent les enfants de moins de 16 ans de la vaccination en regard d’un grave risque potentiellement lié à la vaccination.

    4. Quelque peu désorienté par la pléthore des avis contradictoires qui s’étalent sur ce blog et de plus en plus incapable de faire la part de ce qui relève de l’information et de son contraire, j’ai demandé à un tiers neutre, le générateur automatique de textes GPT3 d’OpenAI (société fondée par Elon Musk) – qui pourrait être plus impartial et objectif qu’une machine? – quelle lecture il faisait du texte de Madame Sandoz, que je lui ai soumis dans sa version originale – j’espère qu’elle n’y verra pas d’inconvénient. Voici sa réponse sous forme de ré-écriture (après quelques modifications mineures):

      “Mais le seul fait que les autorités fédérales auraient pu imaginer une telle façon de contraindre la vaccination détruit toute confiance que l’on pourrait avoir en elles. J’en ai la nausée. J’attends avec impatience que le gouvernement admette bientôt que les vaccins sont une cause de réchauffement climatique. Je suis nerveuse. Si les vaccins n’étaient pas sûrs, nous n’aurions jamais eu une telle masse d’indignation publique si nous avions la possibilité de les tuer. J’ai une angoisse profonde d’un hiver nucléaire. Et je crains que les vaccins n’aient été interdits dans l’ensemble, comme ils l’ont fait dans les années 1930, alors que le CF a commencé à réaliser combien les vaccins pourraient être dangereux. Je suis terrifiée par le potentiel de réchauffement climatique futur, et je crains que le gouvernement ne puisse contrôler ce qui pourrait se passer si tous ces vaccins dangereux ont été retirés. Je m’inquiète de ce que le gouvernement n’admette toujours pas que les vaccins sont une cause de réchauffement climatique. Je voudrais maintenant présenter cette proposition :

      Protéger les personnes à risque des conséquences sanitaires des vaccins… pour empêcher les enfants de développer un vaccin. Nous devons mettre fin aux vaccins et traiter les maladies de l’enfance, prévenir la propagation de l’autisme et, surtout, encourager les parents à le faire à leur propre risque de développer une maladie ou une maladie qui peut conduire à une maladie mentale grave ou des troubles neurologiques. Si nous ne voulons pas éliminer ce vaccin dangereux, la vaccination peut mener à l’avenir à produire des vaccins encore pires. Je continuerai à plaider pour cette loi, parce que les vaccins sont beaucoup plus sûrs qu’ils n’auraient dû l’être dans les années 1930. Demandons donc aux scientifiques s’ils ont jamais envisagé le potentiel d’un réchauffement planétaire qui pourrait amener le monde à des conséquences graves pour la santé, et s’ils ont déjà tenté de limiter la propagation de ces vaccins dangereux. Je veux qu’ils envisagent toutes les options possibles :

      J’ai peur que tous ces vaccins mortels soient retirés des écoles publiques et des étals de supermarchés par une combinaison d’approches politiques et scientifiques, qui est très susceptible de saper et de détruire notre éducation et l’avenir des États-Unis de Suisse et de la santé de nos enfants. C’est une menace politique, religieuse et sociale. Et pourquoi devrions-nous prendre les risques de le faire? Parce que la menace d’un réchauffement planétaire qui peut conduire à une maladie mentale grave ou à des troubles neurologiques est extrêmement importante pour le tissu même de notre société et de notre civilisation entière. Nous ne pouvons pas permettre à ce vaccin dangereux d’atteindre nos rivages sans être poussés vers une crise environnementale ou à l’intoxication massive par des réactions chimiques, par des pesticides,par la fabrication de vaccins mortels. Nous devons empêcher le monde de devenir un environnement sans carbone qui encourage le développement d’une variété de technologies toxiques et meurtrières qui peuvent être utilisées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, la prolifération de poisons mortels, et l’utilisation généralisée de produits chimiques synthétiques pour empoisonner nos foyers et l’environnement.

      Nous devons mettre fin à notre dépendance chimique à l’égard des pesticides et des herbicides et arrêter la destruction de nos aliments et de nos cultures, la destruction de nos océans et de nos écosystèmes. Nous avons le droit d’accéder aux ressources nécessaires pour soutenir nos enfants et nos familles, pour sauver notre planète,tout ce qui est nécessaire pour que nos enfants soient bien nourris et sains, non pas empoisonnés. Voici un résumé des mesures qui doivent être prises pour prévenir de nouvelles maladies toxiques, y compris celles qui découlent des activités humaines de notre espèce, afin de s’assurer que la destruction et la dévastation environnementales de notre planète soient entièrement éliminées de nos corps. L’Ordre scientifique et Moral qui doit être rétabli pour protéger nos enfants et nos familles doit faire les choix, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre environnement, qu’ils doit assumer la responsabilité de leur santé, pour s’assurer que nos enfants et leurs familles ne deviennent pas un environnement exempt de carbone qui favorise le développement de substances toxiques et mortelles qui peuvent nous tuer, y compris ceux créés par l’utilisation de produits chimiques et d’herbicides et la mauvaise utilisation d’ingrédients toxiques et non naturels tels que les arbons de chlore, l’ide de cyan, l’acide de luoroc de chlorof,l’acide chlorofluoroc et l’utilisation d’un composé appelé “chlorophylle et opropanol de chrome de mercure hex opropanol”(LuvO -P-L uvO) qui peuvent avoir des effets advserses sévères dûs au mercure et autres agents contaminants dans notre système d’eau potable, y compris le mercure,le plomb et l’arsenic. L’avenir de nos enfants et d’une planète sans vaccins en dépend.”

      Comprenne qui pourra. Moi, je renonce. Eux, ils peuvent continuer à s’étriper sans moi. Je ne marche plus. Ne suis plus dans le coup. Et vous?

  25. Mais qu’est-ce qu’il m’arrive, je bois les paroles de Mme Sandoz. C’est très grave. D’habitude je fais une réaction allergique sérieuse (j’ai déjà endommagé plusieurs claviers) mais là ça me fait du bien et je n’ai même pas honte.

    Affreux, les effets secondaires de cette pandémie ! Je vais aller consulter avant que ce blog ne devienne chronique (oui, je sais, elle est un peu facile… mais on vit des temps difficiles).

  26. Moi, j’ai envie de pleurer … à la fin de la lecture de votre blog, je voyais des être humains, certains avec des sexes masculins, d’autres avec des sexes féminins, nus, toute couleurs confondues, sur des tréteaux érigés sur des places de marché avec une pancarte flottant au-dessus d’eux… À VENDRE !
    Que vont devenir nos familles, nos amis ? Qui vont-ils être ? Comment vont-ils se comporter ?
    Pour conclure, quelques paroles & notes de Jean Ferrat : Faut-il pleurer ? Faut-il en rire ? Je n’ai pas le coeur à le dire…
    Peut-être pourrais-je écrire un conte de cette sordide histoire ? Bon week-end. Il fait beau. Heureusement à l’entrée des forêts, il n’y a pas de contrôle PassCovid, tout au moins pas encore…

    1. En vous lisant j’entends Wagner. Vos larmes, votre poésie, offrent une terrible peinture de souffrance qui sublime le malheur. La pandémie vous enflamme, n’est-ce pas ? Loin de l’hôpital et du cimetière, loin des combats perdus des médecins et infirmières qui pourraient vous inviter à un moins esthétique et retentissant concert, où vous trouverez peut-être une nouvelle source d’inspiration dans l’art d’être une spectatrice qui se tait… Le conte que vous écrirez ensuite sera le Pass pour accéder à votre grand cœur remplit de généreuses intentions !

        1. Votre question est complètement décalée puisque mon commentaire montre clairement ce que je pense de la mise en scène de cette dame. La mise au point étant faite, je ne poursuivrai pas le dialogue.

          1. Oh, juste un petit jeu de mots, sans plus. Rassurez.-vous, j’avais bien lu votre message. Je suis sûr que l’amoureux du langage que vous êtes ne prendra pas ombrage du mien.

            En fait de décalage, décalé je le suis en effet, et même de plus en plus – pas à propos de vos commentaires, mais eu égard aux imbécillités qui s’exhibent ad crescendo sur le blog de Madame Sandoz, qui s’y entend pour faire lever la pâte chez ses zélotes …
            Ceci dit, voici au moins quatre fois que vous m’assurez ne plus poursuivre le dialogue. J’admire votre constance.

          2. Monsieur 1, 2, 3 est bien plus que trois personnes…

            Certains auteurs de blogs tentent de décourager ou suspendre les commentateurs qui usent régulièrement de pseudos différents, mais c’est comme vouloir chasser une mouche qui se pose, repart, et revient à nouveau…

          3. “… c’est comme vouloir chasser une mouche qui se pose, repart, et revient à nouveau…”

            Et de cinq. A quand la suite?

    2. Bof, ne vous inquiétez pas trop sur l’effet de cette incitation financière sur votre entourage et les amitiés.
      Pour ma part ça aura plutôt l’effet inverse qu’escompté (!) : je cesserai de démontrer par A+B à quelques proches que les théories complotistes envers le vaccin ont leur place dans une poubelle. Je n’ai ni envie d’être catalogué vénal, ni de renforcer leur conviction que ces complots survivent parce que plein de gens acceptent d’être corrompus…

  27. Bonjour Mme,
    Vous voyez,moi aussi,le nombre d’adhésions à votre blog d’hier mais,si vous regardez les titres de la “presse” Suisse d’aujourd’hui…SILENCE RADIO sauf pour relayer l’info!!
    Le journal dont vous avez votre “tribune”,scrute,M Werly moyennant et fait les GROS TITRES de la France voisine,toujours pour la dénigrer, mais à l’egard de la SUISSE MODELE,soumission,servilité,tout d’abord au PLR et,bien sûr,aux lobbys de la banque,pharma,matières premières,etc,etc
    Oui,je vous assure,on pourra TOMBER PLUS BAS ENCORE AVEC LE “JOURNALISME OBSÉQUIEUX” de la SUISSE MODELE
    Rafael

  28. Oui on se demande ce que devient la Suisse, bonnet d’âne du monde de la lutte contre la pandémie, conspuée en danger de niveau 4 pour le tourisme, oui avec des gens comme vous Mme Sandoz et vos contenus d’un autre age on se demande ou va la Suisse. Dans le mur et vouée à disparaitre économiquement. Grâce a de vieilles mentalités comme vous.

    1. A part pour la vaccination, votre commentaire tient plutôt de la “fake news” (mortalité, nombre de cas, mesures). Le vaccin rempli déjà son rôle dans les populations à risque. Si l’on ajoute les personnes guéries, le taux de personnes immunisées est assez élevé.

      Le chiffre important, c’est pas le % total mais bien le pourcentage par classe d’âge en fonction du risque. Le dogmatisme actuel sur la vaccination est bizzare. Une explication, c’est que l’efficacité du vaccin a tellement fondu face avec Delta qu’on essaie de compenser avec un taux de 90 % et une 3ème dose. Faudrait plutôt mettre à jour les vaccins et maintenir les tests (même pour les vaccinés). C’est une stratégie court terme dangereuse.

      D’après le “classements”: la Suisse est devant la Grêce (pays peu touristique) et le taux moyen avec 2 doses autour de 14 % au niveau mondial. Vous êtes pas souvent sorti de Suisse.

      Avec ce % mondial et la reprise du tourisme de masse, il devrait donc être possible de faire entrer un variant qui échappe au vaccin d’ici 6 mois et recommencer tout à zéro.

      Signé: un jeune double vacciné qui a 6 mois d’avance sur vous en terme d’analyse de la situation.

          1. Merci pour votre deuxième aveu. Quant à votre observation je relève que ce n’est pas moi qui milite pour un certificat covid passoire favorable aux bistrots que vous défendez.

  29. Je ne comprends pas pourquoi le Temps protège vos tribunes antivaax 😤

    Cher Le Temps, vous avez une responsabilité éditoriale et une obligation morale d’aider à sauver les personnes fragiles de ces délires antivaax ! Insérez au minimum un édito pour exposer les faits.

    1. Les faits sont explicites. Dans un monde normal si les vaccinés sont satisfaits de leurs situations, ils ne devraient même pas commenter, puisqu’ils ne sont pas touchés par la pression du CF sur les résistants. Le problème, avouez-le, est que vous n’acceptez pas l’idée que vous vous êtes embêtés avec ce matériel de nanoparticules et de graphènes alors que certains (40%) vont continuer à vivre tranquillement car ils savent qu’ils ne mourront pas d’effets secondaires du vaccin un mois, ou 1, 10, 20, 50 ou 60 ans !

      1. Notre système scolaire, qui permet un niveau de réflexion aussi faible, est à revoir entièrement. Vous répandez des fakenews complotistes délirantes.

        1. Je pense au contraire qu’il est sain de laisser une fois les personnes s’exprimer librement au lieu de pousser certaines à manifester dans la rue dans le désespoir d’être toujours insultées quand elles essaient de dire ce qui les préoccupe, à tort ou à raison.

          1. Qui les empêche de s’exprimer à l’école, en famille (sauf cas exceptionnels), dans la presse ou par voies légales? Quand j’étais enseignant, on me reprochait de ne pas être assez à l’écoute de mes élèves. C’est moi que l’institution faisait taire. Mais l’enseignement universitaire est bien éloigné des réalités de l’école obligatoire.

            je ne connais aucun(e) de mes ancien(ne)s collègues qui refuserait de laisser ses élèves s’exprimer sur leurs préoccupations, quelles qu’elles soient.

          2. Qu’ils s’expriment librement.

            Mais il appartient au Temps, qui vous héberge, de publier un avis sur le danger du discours antivaax et de rétablir les faits.

            Vous donnez la parole à des gens désespérés, écrasés par la peur, et qui ont trouvé du réconfort dans un discours complotiste délirant et de type sectaire.

            Certains souffrent d’ailleurs de psychoses paranoïaques et leur place est dans un établissement de soins psychiques.

            Sauvez des vies, vaccinez-vous.

          3. C’est vrai que vos blogs offrent un terrain nettement plus favorable que la rue, et il est rare que vous quittiez votre demeure pour venir dire quelques mots au milieu des embouteillages, des coups de klaxons, des éclats de voix…
            Votre bref message en réponse à Rebecca m’a fait réfléchir… On ne peut pas dire que vous apportez la paix dans le grand boulevard que vous avez créé, c’est plutôt le contraire, et je me suis posé la question : « Ces débats sont-ils vraiment constructifs ?.. Je vois une grande surface non commerciale qui a en tout cas du succès… 124 cadeaux apportés sur les rayons en deux jours ! Non je ne vais pas entrer, c’est trop, il faudra tourner en rond pour trouver la sortie… » Puis j’ai vu que la gérante est là, et je viens poser un 125 ème cadeau, pas constructif pour un sou mais seulement, finalement, pour vous remercier de cette Migros où s’échangent des articles utiles à tous, en premier le tout grand article, posé sur un tapis, que tout le monde touche à l’entrée du magasin.

          4. Ainsi REBECCA pose des diagnostiques psychiatriques en lisant des commentaires de ce blog et invite à interner les malades mentaux par elle débusqués. Sans commentaire.

      2. “nanoparticules et de graphènes”. Vous êtes dingue et ne savez pas de quoi vous parlez. Retournez donc sur vos réseaux sociaux élucubrants. D’ailleurs vous fourguez partout le même texte.

      3. Non. Le problème des gens vaccinés, c’est les antivax, qui continuent, par leur déni scientifique, de propager le virus, de permettre ses mutations, de maintenir les gestes barrières, de limiter la vie économique et culturelle, et qui finalement remplissent les hôpitaux en tombant malade de la Covid. La 4e vague est celle des antivax, et les gens vaccinés commence à manquer de patience vis-à-vis eux.

        1. @MP

          Le problème est votre culture scientifique fort limitée au service de la cause des bistrots qui vous amène à colporter des lieus communs largement faux. Vous alléguez que le fait de vacciner tous les suisses empêcherait que la Suisse connaisse de nouveaux variants contournant encore mieux les vaccins modèle 2019. C’est une ânerie.

          Je vous signale tout de même que tant la ConvEDH que la Constitution fédérale ne permet pas à l’Etat de tuer ne serait-ce qu’une seule personne pour permettre l’ouverture des bistrots. Par contre on peut tuer un bistrot pour sauver une vie. Et c’est bien.

          1. Ma culture scientifique dans le domaine médical est en effet très limitée, c’est pourquoi je me réfère aux spécialistes: médecins, virologues, épidémiologistes, urgentologues, pneumologues, pharmaciens… Je ne fait rien d’autre que rapporter leur consensus scientifique sur la question de la Covid. Ce n’est pas eux qui disent la même chose que moi, c’est moi qui dit la même chose qu’eux, et je vois que cela choque les antivax.

      4. Ils savent ou plutôt croient savoir qu’ils ne mourront pas d’effets secondaires à X terme, mais ne savent pas et d’ailleurs n’auront pas le temps de savoir quand ils seront morts de leur inconscience. Leur assurance n’a d’égale que leur ignorance et le blog de madame Sandoz en est la preuve évidente.

        “…but man, proud man,
        Drest in a little brief authority,
        Most ignorant of what he’s most assured,
        His glassy essence, like an angry ape,
        Plays such fantastic tricks before high heaven
        As make the angels weep; who, with our spleens,
        Would all themselves laugh mortal.”

        -William Shakespeare, Measure for Measure, II, 2

    2. La seule morale du Temps est celle qui assure sa santé financière dans le tumulte qu’il favorise, les médecins qui sont à son chevet n’ont pas de vaccin à lui proposer qui pourrait le rassurer quant au risque de crever.

        1. Un peu, oui, pour beaucoup d’entre nous, sans oublier Madame Sandoz, mais je pense vous pas. Et l’on peut à mon avis mettre à part l’austère Dr Luc Ottent qui fournissait ses rapports clairs et précis, et le souriant Dr Jean Gabriel Jeannot, qui parfois manifestait son mécontentement avec une bonne dose de courtoisie. Tiens ils ne sont pas là…

          1. Ma foi, je crois que la définition de troll dépend du point de vue.
            Ne dit-on pas qu’un fou niera toujours être fou ?

    3. C’est un excellent point, Rebecca. Mais je crois que c’est extrêmement important que les antivax aient et conservent une soupape pour ventiler leur peur des institutions publiques démocratiques qui prennent, au mieux des connaissances scientifiques de l’heure, les meilleures décisions possibles pour le bien public.
      Si le Temps fermait ce lieu d’épanchement de tous ces “nauséeux” (ils n’ont que le mot nausée à la bouche, dans ce blog!), cela alimenterait encore plus leur penchant complotiste…
      En fait, et heureusement, les antivax-complotistes restent fortement minoritaires dans la population, mais ils sont très tapageurs. Leur discours incohérent disparaît dans le bruit de fond. Autant en emporte le vent!

      1. Ce soir (03.10) au 19:30 Pre Siegrist (fort probablement non-vaccinée) a dit que les effets secondaires graves sont tellement rares 60 par million !!! elle s’est moquée à outrance de ma peur. Swissmedic décompte 7500 effets secondaires dont 1/3 graves. Si notre système n’est pas pipé par M. Berset, demain la Pre devrait être convoquée par Swissmedic pour la contraindre à nous présenter des excuses et pour retirer ses propos scandaleux. Mais elle ne risque rien, M. Berset aime son discours !

        1. Claire-Anne Siegrist:

          20.12.2020: “Le vaccin devrait au moins offrir une protection efficace pendant un an”, raté !

          25.01.2021: “Il n’est pas nécessaire de vacciner toute la Suisse”, encore raté !

          03.10.2021: “Quant à la nécessité future d’une troisième dose, Claire-Anne Siegrist est catégorique: “Je n’y crois pas”. encore raté !

          Pas terrible, ça plombe l’ambiance et la crédibilité surtout pour rassurer la population hésitante sur l’absence d’effets secondaires !

          La propagation de “fake news” qui fait que la population hésite n’est pas le fait de quelques Antivacx dont les théories sont tellement abracadabantes que l’on en rit (et ça fait du bien !). Le problème, c’est la crédibilité des scientifiques et des politiques qui se contre-disent tout le temps depuis début. L’honnêteté paie, il fallait dire “on ne sait” mais là, difficile de contraindre.

          1. Bonsoir Sirène et merci de cet excellent complément …..
            En Suisse, les médecins ne sont pas formés pour répondre “on ne sait pas”. Ils sont formés pour avoir toujours raison CONTRE les patient(e)s. Et ensuite se laver les mains de toute responsabilité lorsqu’ils se sont trompés. Bonne soirée. eab

          2. Pour les critiques je l’ai déjà fait en nommant la RTS et non la Prof. Siegrist, je n’y reviens donc pas. Il y a un point intéressant dans ce qu’elle dit : une fois vacciné on est apte à le faire sans grande conséquences, sauf grand âge et déficience. Ce qui évitera une nouvelle vaccination. Cette dame est largement moins pire que d’autres.

        2. Bonsoir Manu Lapraxy, Merci de votre commentaire. En fait, je ne comprends pas pourquoi la RTS invite encore cette professeure, alors que nous savons toutes et tous qu’elle était à la tête de cette fondation “mesvaccins.ch” et du site foireux en relation fermé sur décision judiciaire, donc manu militari …….
          ttps://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-82804.html
          ttps://www.letemps.ch/economie/mesvaccinsch-une-honte-suisse
          Je pense personnellement que cette professeure (par ailleurs fort respectée) devrait éviter de paraître en public un certain temps, pour ne pas dire un temps certain. Son passage hier au soir sur RTS provoquera l’effet contraire, c’est absolument évident car les citoyen(ne)s respectables de ce pays en ont plus qu’assez d’être considéré(e)s comme des idiot(e)s.
          Une excellente soirée.

    4. Drôle d’opinion sur le journalisme ! Moi, j’apprécie et remercie Le Temps pour son impartialité et son refus de tomber dans le journalisme d’opinion. L’information se doit d’être factuelle et non biaisée politiquement.

      1. “L’information se doit d’être factuelle …”

        Merci alors de dénoncer les délires antivaax. A ce niveau, ils n’expriment plus d’opinion, mais une emprise sectaire.

        Il suffit d’ailleurs de voir leurs gourous …

        1. En toute amitié chère collègue de commentaires. Prenez du recul et arrêtez de lire ce blog et tout ce qui se rapporte aux vaccins pendant quelques semaines. Je crains pour vous un burn out, ce n’est pas le moment, ce n’est jamais le moment, éloignez-vous de ce risque en écoutant Swissjazz+. Zéro info !

        2. Alors il faudra aussi censurer les informations officielles des grands gourous de la science et du gouvernement qui se sont plantés ! Je vous propose un bétisier du Covid tous camps confondus pour la fin de l’année: rien que des faits et des citations officielles. Vous allez pleurer de rire (ou pleurer tout court).

          J’espère que Mme Sandoz le publiera. Je suis pas fan mais j’ai fini par m’habituer à son humour décalé. C’est tout comme Ueli, je le trouvais terne et peu fréquentable mais, finalement, il m’a fait sourire et c’est déjà pas mal vu la situation.

          1. Se tromper, n’est pas délirer.

            Quand je lis des personnes affirmer qu’il y a entre 25 et 35 spectateurs par match de hockey, qu’il y a des nanoparticules, du graphène, des puces 5g, du magnétisme, … c’est d’un niveau métaphysique qui excède ma compréhension.

            Je vous lirai avec plaisir, en espérant que vos citations soient exactes et remises dans leur contexte. On peut en effet beaucoup rire de certains déclarations officielles.

            Mais je ne ris plus des déclarations des complotistes émises par bassesse de caractère. Ces complotistes-là tuent. Heureusement, ils restent très minoritaires parmi les complotistes.

          2. Les informations données sont à considérer par rapport à la situation du moment.
            Nul ne saurais prédire l’avenir avec certitude, ce que pourtant vous semblez rechercher.

          3. @Rebecca,
            Je vous trouve soudainement bien indulgente avec des autorités qui se “trompent” presque sur tout, et ce pendant 18 mois. Soit ils sont incompétents à un niveau inimaginable, soit ils poursuivent d’autres objectifs que ceux affichés…

            Des nanoparticules sont utilisées dans certains vaccins depuis des années. Les “vaccins” anti-covid sont également concernés. Et il y a bien un lien avec le magnétisme…
            ttps://pubs.acs.org/doi/10.1021/la104479c#
            ttps://www.researchgate.net/publication/261517315_Superparamagnetic_Nanoparticle_Delivery_of_DNA_Vaccine
            ttps://link.springer.com/article/10.1007/s42247-021-00168-8

    5. Bonjour Madame Rebecca “donneuse de leçons de responsiblité aux journaux”,

      Pour information, quelques liens sur des articles (officiels) sur vos compagnies pharma préférées:

      ttps://www.france24.com/fr/20090903-le-laboratoire-pfizer-ecope-dune-amende-23%C2%A0milliards-dollars-

      ttps://www.business-humanrights.org/fr/derni%C3%A8res-actualit%C3%A9s/nig%C3%A9ria-sant%C3%A9-pfizer-paiera-75-millions-de-dollars-de-compensation/

      ttps://www.lemonde.fr/economie/article/2012/08/07/accusations-de-corruption-pfizer-va-regler-pour-60-millions-de-dollars_1743442_3234.html

      ttps://www.nexus.fr/actualite/vaccin/historique-judiciaire-pfizer/

      ttps://www.lesinfluences.fr/2009/09/16/pfizer-a-corrompu-des-medecins-a/

      ttps://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/01/cancer-johnson-amp-johnson-definitivement-condamne-pour-son-talc_6082420_3210.html

      ttps://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Mediator

      (j’ai seulement sélectionné quelques affaires – on peut en trouver des centaines).

      Et vous vous étonnez que certains (peut-être des proches d’anciennes victimes) hésitent à se faire vacciner ?

      J’aimerais bien que la presse et les autorités sortent de leur crise d’amnésie. Si vous voulez que ces labos fassent leur job correctement, il faut les contrôler. La proposition de vacciner les jeunes et les enfants démontre notre incapacité à le faire.

      Les labos ont pris le contrôle, décident de la politique sanitaire et dictent les lois qui font que quelqu’un de totalement innofensif n’a plus le droit d’étudier.

      L’histoire jugera. Nous sommes très loin d’en connaître la fin.

      1. Bonjour “Le monde à l’envers”,
        Merci de votre commentaire. Excellent. Je cite “Les labos ont pris le contrôle ……. “. Par le passé, il y avait déjà eu des tentatives – elles ont échoué. Le virus, sa vaccination sont la voie royale vers le contrôle absolu de nos vies. Par chance, nous ne nous laissons plus intuber/entuber si facilement. Excellente fin de semaine. eab

        1. Non, il s’agit simplement d’une réponse à votre message du 2 octobre 2021 à 11 h 42 min: “Je ne comprends pas pourquoi le Temps protège vos tribunes antivaax. Cher Le Temps, vous avez une responsabilité éditoriale et une obligation morale d’aider à sauver les personnes fragiles de ces délires antivaax ! Insérez au minimum un édito pour exposer les faits.”

          Mais il est parfois difficile de naviguer dans le système pour mettre une réponse et le commentaire se trouve placé là automatiquement.

          C’est dommage, car, dans le fond, plus qu’une réaction défensive, j’attendais simplement à ce que vous consultiez ces liens (qui ne proviennent pas d’obscures sites complotistes mais bien de la presse “mainstream” suite à des affaires graves et des procès récents) pour avoir votre avis. Mais mon effort n’a pas été récompensé.

          Je persiste donc dans mon questionnement sur une presse qui s’est fait très critique à l’époque mais est entrée dans mutisme total vis à vis des laboratoires depuis les vaccins (et se contente de vilipender toute personne critiquant la stratégie du “pass” et du vaccin).

          On dirait que le sujet est devenu tabou. Ce la ne signifie pas qu’il y ait “anguille sous roche” mais une assymétrie qui dérange.

          Si l’on devait traiter les effets secondaires selon le même prisme, alors cela deviendrait très perturbant.

          1. Bonjour “Le monde à l’envers”. Merci de votre excellent récent commentaire.
            Tout le monde sait maintenant que ces fameux vaccins ne sont ni sûrs ni efficaces. Une très compacte poudre aux yeux depuis le tout début. A croire que le gouvernement, dans sa tour d’ivoire, est accro à la cocaïne et n’arrive plus à raisonner ni à se mettre à notre niveau alors la population générale est vraiment très bien informée (je dirai même “à force d’avoir été trompée des décennies durant”).
            Tout le monde sait maintenant que des effets indésirables majeurs peuvent survenir à n’importe quel moment post-injections. Il suffit de relire les contrats passés avec les 3 singes Pfizer-Moderna-AstraZeneca où nous retrouvons une terminologie des plus suspectes …… avec un fort accent sur l’aléatoire, le génialissime et routinier déni de responsabilité, sans oublier les inconnues toujours inconnues (genre efficacité).

            Une terminologie pourtant contractuelle qui brille donc par le « super-aléatoire » et que le gouvernement helvétique tente de nous faire avaler, comme on avalerait une grosse pilule sans liquide pour la faire passer.

            Il devient plus qu’évident que la population doit avoir un accès complet à tous les documents où Gouvernement et Pharmas sont impliqués (entre autres fournisseurs en extrapolant).

            Si la qualité des vaccins que ce même gouvernement tente de nous imposer est si médiocre versus aléatoire, alors nous savons que – dès le début – ledit gouvernement et ses différentes task-forces « mentent comme ils respirent ». En sus d’être accros à des poudres suspectes, les personnes qui composent ces instances souffrent-elles de COPD ou même de grave délit de mythomanie ?

            Pire encore, ces défauts majeurs et d’origine des vaccins brouillent d’emblée le vital consentement éclairé des patient(e)s. Le consentement éclairé devient aussi « fake » que l’efficacité desdits vaccins que certain(e) tentent de nous imposer manu militari.

            Au plaisir de vous lire. Une exemptée très contente de la franchise absolue de ses différents médecins hyper-spécialisés et titrés

  30. Ce blog est ridicule ! Si les Suisses étaient davantage vaccinés il n’y aurait pas de problèmes. On est à la traîne et tous les encouragements sont bons à prendre avant la vaccination obligatoire. De nouveaux variants peuvent très bien apparaître cet hiver et là il ne faudra plus se plaindre. On vit dans un pays d’enfants gâtés et de pleurnichards !

      1. Remarquez que, si le but est de vous confortez dans vos opinions, vous avez l’intégralité des articles des médias pour cela. Ça ne vous suffit donc pas ?

    1. Si tout le monde était vacciné l’épidémie serait toujours là dès lors que le virus est apte à circuler au sein d’une pppulation intégralement Pfizer-vaccinée et donc des variants résistants au vaccin d’y émerger. Sans compter que les variants cela s’importe.

      1. La circulation du virus dans une population vaccinée serait si faible que le R0 serait inférieur a 1 et l’épidémie s’éteindrait. + il y aurait peu d’hospitalisations.

        Vous omettez volontairement le fait établi que la contamination est beaucoup plus faible chez un vacciné (que chez un non-vacciné) et que le vaccin protège des formes graves.

        1. Vous vous trompez le Reff (et non le R0 qui est de 8 et le reste ) reste supérieur à 1 au sein d’une population vaccinée au Pfizer parce que ce vaccin perd très vite de son efficacité. Dès lors une population Pfizer vaccinée est idéale pour le virus : prolifération du virus et sélection d’un variant échappant au vaccin.

          Moderna suivra le même sort 100 jours plus tard, ou même plus tard, au vu de la moins grande dispersion des résultat d’une vaccination par Moderna que par Pfizer.

          Quant à la prévention de la forme grave, qui n’a de toutes les façon rien à voir avec la prolifération du virus, elle diminue rapidement et la mort revient dans les EMS où surgissent des foyers épidémiques et des victimes doublepiquées Pfizer au début de l’année voire fin décembre 2020.

        2. Ce n’est pas l’avis de Mme Masserey de l’OFSP.
          ttps://www.blick.ch/fr/news/suisse/les-vaccines-sont-contagieux-le-variant-delta-change-t-il-la-strategie-id16729144.html
          Arrêtez de répandre des théories complotistes 😉!

          1. Je vous invite à lire:

            “Par un inéluctable processus de simplification dans les esprits, l’affirmation est devenue, chez de nombreuses personnes «les vaccinés transmettent autant que les non-vaccinés», en éludant le fait que les personnes vaccinées sont largement moins susceptibles d’être infectées au départ, et donc infectieuses”

            ttps://www.20min.ch/fr/story/des-vaccines-qui-peuvent-infecter-un-refrain-qui-manque-de-nuance-556456430437

          2. @ Rebecca
            Evidemment, si le journal 20 minutes est plus crédible que l’OFSP!
            Je commence à me demander qui est le plus complotiste des deux… ☺

          3. J’ai pris connaissance de votre référence et me permets de la citer :

            «Les personnes vaccinées sont aussi contagieuses que celles qui n’ont pas reçu d’injection contre le Covid.» C’est l’OFSP qui le dit, et plus précisément Virginie Masserey, la directrice de la section des maladies infectieuses, mardi en conférence de presse.

            C’est donc Mme Masserey et l’OFSP qui sont complotistes ! Et vous qui lisez mal un article du Blick que vous citez.

            Les propos de Mme Masserey sont excessifs (même il y a deux mois). Au 7ème mois, la protection offerte par Pfizer est de l’ordre de 45 % (études ancienne du Michigan; étude récente sponsorisée par Pfizer publiée tout récemment). Ce qui est assurément insuffisant pour réduire le Reff au dessous de 1. Je n’ai pas dit que cela était le cas avec les néo-vaccinés ou avec les Moderna vaccinés.

            Mais cela est important parce que les vaccinés d’il y a 7 mois ou plus sont les personnes les plus fragiles, notamment en EMS ou l’exposition aux tiers est importante. Il s’y développe d’ores et déjà des foyers mortels faute de réactivité de l’OFSP.

          4. @CEDH
            Pas sûr d’avoir bien compris ce que vous cherchez à démontrer.
            Qui pense que les propos de Mme Masserey étaient excessifs? Le Blick, vous?
            Et je note également que vous ne semblez pas surpris, ni choqué, d’apprendre que le merveilleux vaccin qui était efficace à 95% (sûr et efficace qu’il disait!) n’a que 45% d’efficacité après seulement 7 mois!!!
            Mais alors, les “complotistes” avaient donc raison, eux qui disaient que l’on n’avait pas de preuve de leur efficacité et que les 95% étaient uniquement des annonces marketing des fabriquants…..

    2. Pourriez-vous svp démontrer que les pays qui ont plus vaccinés ont moins de variants?
      La Suisse a un peu moins vacciné que la France ou le Royaume-Unis.
      A-t-elle plus de variants?
      Donc non, la question n’est pas d’êtres des enfants gâtés, mais des adultes avec un peu de sens critique.

  31. Chère Madame, En mai 68 on barbouillait un mur avec son petit pinceau pour expliquer au monde qu’il est interdit d’interdire. Je crains que vous n’en soyez toujours là?

    1. Je crains pour ma part que Madame Sandoz ne soit pas encore arrivée à mai 68. J’étais à l’Odéon occupé, ce fameux mois de mai et, pris entre jets de pavés et de cocktails Molotov contre coups de matraques et gaz lacrymogènes, ne l’ai pas vue brandir le petit livre rouge ni scander les antiennes léninistes-trotskystes-maoïstes en vogue dans ce joyeux tintouin.

      Mais à chacun(e) sa chansonnette, non?

  32. Pourquoi les autorités tombent-elles si bas ?
    Pour attirer l’attention sur une réponse possible, je reproduis, ci-dessous, une réflexion de M. Francis Marche, parue dans In-nocence du 23 septembre dernier, intitulée :

    ” De l’essor de la liturgie vaccinale dans le monde”

    Pensée d’insomnie : Quel meilleur indice du caractère sectaire et religieux de la théologie covidiste ?
    Que la liturgie vaccinale ne s’impose que dans les pays de tradition chrétienne frappés par une déchristianisation profonde: Europe de l’Ouest (Italie, France, Grande-Bretagne, Belgique, Espagne, Autriche, mais pas le Portugal non plus que la Grèce, moins déchristianisés que les autres) ; l’Europe du Nord (Danemark, Suède, pays Balte), où l’empreinte du Christianisme (et donc de la déchristianisation) dans les couches populaires est moindre, montre un moindre engouement pour la théologie nouvelle, le covidisme et ses retraites pénitentes dites « confinements » et son exigeante liturgie vaccinale ; et l’Europe de l’Est moins déchristianisée que l’Ouest, lui est indifférente (Roumanie, où le gouvernement clôt sagement ses campagnes de vaccination, Hongrie sceptique sur la question autant qu’envers l’UE, etc.) ;
    Hors Europe : les pays occidentaux de grande déchristianisation sont dirigés les gouvernements les plus fanatiques, les plus possédés, les moins laïques, sur le sujet: Canada, Etats-Unis et Australie.
    Deux cas de pays où l’empreinte chrétienne ne fut jamais profonde, qui montrant une timidité (Japon) vis-à-vis de la liturgie vaccinale, qui lui manifestant son rejet (Inde).
    Enfin il y a la situation des pays de tradition catholique d’Amérique latine qui, de tous, sont les moins touchés par la déchristianisation et qui ont résolument tourné le dos à la liturgie vaccinale pour lui opposer des « kits » de traitement précoce avec Ivermectine et/ou protocole Raoult (Salvador, Bolivie, Guatemala, Costa Rica, et grand scepticisme brésilien vis à vis de la vaccination).
    La Russie, pays en voie de re-christianisation depuis trois décennies, n’applique pas de campagne de vaccination de masse avec injonction politique centrale à lui obéir.
    Enfin il y a le monde islamique, Arabie Saoudite en tête, pays qui n’adhèrent point à cette liturgie et ne montrent aucuns scrupules à recourir à des traitements qui excluent les thérapies par injection.
    Une conjecture se dessine : dans cette liturgie, la vaccination tient lieu de communion des saints, l’injection prenant la place de l’ingestion de l’hostie de l’eucharistie disparue de nos vies déchristianisées.
    Et le pass vaccinal remplace l’ancien certificat de baptême (précieux viatique et talisman contre les persécutions anti-juives du siècle dernier, en France notamment).
    Chassez Dieu par la porte, voici le Diable qui entre par la fenêtre!
    Et Israël, me demanderez-vous ?
    Ah Israël…lancé dans la recherche éperdue d’un certificat de baptême salvateur et qui, ce faisant, court le risque d’un nouveau génocide…
    Incidemment, le Vatican: l’anti-pape qui y siège déclare urbi et orbi que, je cite : la vaccination anti-covid est un acte d’amour (!)
    En faut-il davantage pour prouver cette conjecture, établir le kairos anthropologique que nous vivons, ou, à tout le moins, l’eucharistie de remplacement qu’on nous impose, et qui, peut-être, représente ce qui manquait pour compléter le jeu des deux autres Remplacements (le Grand et le Petit) qui gangrènent l’Occident: un Remplacement spirituel totalitaire nourri du cadavre de la chrétienté ?

  33. Le problème fondamental de notre société c’est l’éducation. Comme les parents démissionnent de leur devoir d’éducation ils laissent les incompétents de l’état, les politiciens presque tous incompétent décider de lois empêchant d’éduquer correctement nos enfants. Laissez faire et niveler par le bas nous font arriver à cette situation ou le peu éduqué et peu respectueux ne juge pas utile de se faire vacciner. Par contre nos 7 désemparés et peu scrupuleux leur donnent 50 balles pour les convaincre! On accepte ça ? Nous sommes les dindons de cette farce! Réveillons nous et éjectons cette équipe de cancres du conseil national et fédéral ! Ils se reconnaîtrons naturellement, car ils n’osent même plus prendre la parole après cette annonce fédérale! J’ai honte de ma Suisse, on passe pour de cupides citoyens véreux !

  34. C’est ignoble! Merci, Madame Sandoz, d’avoir le courage de vous exprimer… où sont les autres? Trop de conflits d’intérêts, sans doute. Sortons de ce délire et de cette hypnose collective.

  35. Je trouve que Le CF et tout particulièrement M. Berset dépensent l’argent du contribuable un peu facilement. Tant de coûteuses bêtises alors qu’il y a des gens qui ne mangent pas à leur faim.

    Cette haine de la part de gens vaccinés que je viens de lire ici m’étonne. Qu’ont-ils à craindre puisque “on” leur promet d’être à l’abris du virus et qu’ils peuvent aller partout.

    1. Pour ma part, je n’éprouve aucune haine envers les gens qui ont peur du vaccin et préfèrent s’abstenir.
      Je suis pour une information détaillée et transparente, autant que possible contre une contrainte vaccinale et le certificat covid.
      En revanche, lire ou entendre des absurdités “complotistes” me met en colère ou plus exactement m’attriste. Il y a un tout petit nombre de personnes qui *crée* de telles théories ou fake news : ça m’énerve. Un nombre plus important tombe dans le panneau et les propage, car ils n’ont pas appris à les reconnaître : je ne leur en veux pas personnellement, ce sont des “victimes”.
      Ou car ça correspond à leur intérêt : là c’est plus grave. Il y a même des journalistes qui se font berner car l’occasion d’un buzz est trop belle.

      Quant à ces 50 francs, c’est une (très) mauvaise idée, mais ce sera une paille en regard du coût de la pandémie.

      1. “… lire ou entendre des absurdités “complotistes” me met en colère ou plus exactement m’attriste.”

        Qu’est-ce que vous entendez par absurdités “complotistes” ? Vous mettez le terme entre guillemets, donc vous avez déjà compris que c’est un mot-valise et qu’on peut y mettre tout ce qu’on veut dedans. C’est dans les fait plus une insulte pour discréditer une opinion qui ne plaît pas et botter en touche. On a vécu jusqu’à il y a peut-être cinq ans sans se servir de ce mot, et c’était mieux ainsi.

        Donc, vous parlez plutôt de 5G dans les vaccins ou plutôt de l’idée que les traitements précoces seraient efficaces mais boudés car néfastes aux intérêts financiers des pharmas ou … ?

        1. Je parle en effet des théories les plus absurdes, mais qui instillent suffisamment de doute chez certaines personnes, même s’ils n’y croient pas tout à fait, pour qu’ils gardent leur distance avec les vaccins. Je n’assimile pas tous les arguments à des théories complotistes.

          Exemple de mot-clés : 5G, Bill Gates, stérilisation, génocide, vaccin anti-covid qui aurait existé avant que le covid-19 n’apparaisse, … la liste est longue.

          À propos des traitements précoces : c’est plus subtile. Dans l’absolu, il y a probablement quelques dérives, mais ce n’est pas noir ou blanc. Toutefois, certains arguments allant dans le sens d’un grand complot à ce sujet ne sont pas convaincants.

          Enfin, dans les absurdités, je pensais aussi à certains chiffres parfois cités, qui sont soit complètement faux, sortis de leur contexte, ou interprétés faussement. Ce n’est pas forcément lié à des théories du complot, mais souvent propagé en même temps et qui renforce leur croyance.
          Exemple 1 : prétendre que le vaccin tue plus en Nouvelle-Zélande que le covid-19. C’est une affirmation ridicule, même si c’est peut-être vrai en chiffre absolu à un temps t (quoique lorsqu’on vaccine toute une population, c’est logique que plusieurs décès coïncident avec une injection !) Si on regarde en proportion du nombre d’infections et de vaccinations, le covid est sans conteste plus dangereux.
          Exemple 2 : prétendre que les vaccins ne protège pas, car en Israël il y a eu 50% de vaccinés testés positifs. Je ne vais pas faire un cours de math ici. Chercher “paradoxe de Simpson” pour l’explication : c’est parfaitement logique même avec un vaccin efficace à 85% contre l’infection.
          Exemple 3 : prétendre que le covid ne tue que 0.13% des Suisses (à ce jour), ou pire 0.02% au 01.10.2020. Ce chiffre est obtenu en divisant les décès par la population totale, plutôt que par les personnes infectés. Ça ne représente pas la mortalité moyenne et encore moins la mortalité des personnes à risques. Et certainement pas la mortalité qui serait causée par un débordement des hôpitaux.

          Les théories complotistes existent depuis bien plus de 5 ans. C’était mieux en effet lorsqu’elles étaient moins répandues, ou en tout cas qu’elles avaient moins d’échos. Merci Internet…

      2. Là, je vous rejoins. Ces informations “complotistes” sont un vrai danger pour la population car elles détournent l’attention et décrédibilisent ceux qui tentent d’alerter contre des dangers avérés ou des dérives graves, tout comme nous en avons connu dans la finance dans le passé (on connaît le résultat et qui a payé l’addition).

        “Je suis pour une information détaillée et transparente, autant que possible contre une contrainte vaccinale et le certificat covid.”. D’accord aussi avec vous.

        Eh bien, ce n’est plus le cas ! Le corps médical est “muselé”. Les instructions sont claires et celui qui s’en écarte se verra exclu. La presse est aussi extrêmement prudente (aucun reportage à charge, tout l’information est à décharge). Les manifestations ne sont pas autorisées (donc, en pratique, interdites). Assez malin comme communication ! Retourner la responsabilité d’une interdiction…

        Le vaccin est devenu un sujet tabou. Les effets secondaires sont “sous contrôle” (non pas qu’il n’y en ait pas et qu’ils ne soient pas graves) mais en terme de communication pour minimiser.

        Si l’on analyse la situation de manière rationnelle, ce fanatisme vaccinal (notamment chez les enfants, les jeunes ou ceux qui sont guéris du delta) n’a aucun fondement à part l’augmentation du chiffre d’affaire des labos concernés.

        Bref, c’est tout sauf une situation saine sauf qu’elle va perdurer durant des années entraînant des changements profonds dans la société. Le virus a déjà donc tué ce que nous avions de plus précieux, il a déjà gagné.

  36. Marre de tous ces antivaxs qui nous soulent avec leurs débilités ! Ils vont continuer à nous empoisonner avec ce virus et au prochain confinement ils auront encore le culot de se plaindre.

    1. Je crois que votre commentaire explique parfaitement pourquoi plus de 45 % de la population n’est pas encore vaccinée. Avec un tel argumentaire même à 500.- vous aurez de la peine à convaincre. Apprenez à écouter, ouvrez vos yeux et vos oreilles: vous constaterez que le monde n’est ni noir ni blanc mais un dégradé qui va du gris foncé au gris clair…

      Mettez vous à la place d’autres personnes dans d’autres situation. Il ne s’agit pas d’être d’accord avec eux mais de les comprendre. Les “antivaxs” ne représentent que quelques pourcent de la population pas 45 %. Il y a donc d’autres raisons.

      Il est alors possible de trouver des solutions. La contrainte donc la violence ne fonctionne qu’à court terme- Il est temps de réaliser que ce virus est là pour toujours et que vous ne pourrez pas contraindre 90 % à se vacciner tous les 6 mois pour pouvoir accéder à l’éducation et à leur travail.

      Ce message vous est adressé par un double piqué Pfizer.

      1. Double piqué Pfizer. Vous n’avez donc pas gagné le meilleur lot. Si vous avez été vacciné au début de l’année, faites attention, il se peut que vous rejoigniez ad patres les pfizer-vaccinés dont le vaccin ne fait plus effet.

    2. Et les “antivaxx” en ont marre des idiots… mais que faire ? En ce qui me concerne j’essaie vraiment d’avoir simplement de la compassion en me rappelant les mots du Maître, “Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font”. Pas toujours facile…

    3. Votre réaction est intéressante. En effet, ce n’est pas le thème du blog de savoir s’il vaut mieux être vacciné ou pas. Je suis prêt à parier qu’une large majorité des intervenants l’est. Madame Sandoz trouve que l’initiative du CF pour le moins douteuse. Quant à moi, je la considère comme anecdotique au regard de ce que l’on a déjà vu. Mais cela fait sourire qu’après avoir tenté d’exercer une contrainte maximale pour contourner la loi qui interdit d’imposer la vaccination, le CF propose un susucre pour le copain de celui qui se fait vacciner.
      Si votre réaction est intéressante, c’est qu’elle témoigne d’une perversion du débat: il y a ceux qui veulent que tout le monde suive le CF sans broncher, et ceux qui sont irrités et suspicieux à cause d’un débat tronqué dès l’origine au profit d’une vérité imposée. A défaut d’une information plurielle et d’un débat posé, ouvert et pragmatique, cette histoire de COVID est devenu une affaire de foi. Chacun croit donc qui il veut et agissait selon sa propre perception des risques. Une étape a pourtant été franchie avec la brutalité des mesures de contrainte en faveur de la vaccination.
      Au demeurant, je regarde les chiffres des vaccinés qui continuent de mourir par dizaines, j’observe autour de moi que lorsqu’un “closter” se développe dans une famille, les vaccinés ne sont pas forcément moins malades. Bref, si je me suis fait vacciner dès que cela a été possible, j’observe que l’on ne nous a vraisemblablement pas dit toute la vérité.
      Vous avez peut-être mis le doigt sur la vraie justification de la précipitation du CF à propos du vaccin: avant que la petite poussée épidémique du retour de vacances ne disparaisse tout-à-fait, il faut que la Suisse n’apparaisse pas comme un cancre du taux vaccinal, même si nous sommes déjà fort bien classé en terme de mortalité COVID.

    4. M. Perret, vous êtes très peu tolérant envers ceux que vous appelez les “antivaxx”. Vous êtes donc un ennemi de la démocratie libérale, car vous ne pouvez pas ignorer que le droit de refuser un traitement est un droit constitutionnel garanti dans tous les pays civilisés. Si vous ignorez les rudiments du droit constitutionnel, ce n’est pas grave. Je ne songe pas à vous le reprocher, nul n’est obligé d’avoir fait des études de droit. Mais donnez moi votre adresse mail et je vous enverrai la preuve que c’est un droit constitutionnel inaliénable. Nos autorités ont conscience de ce fait et c’est pourquoi elles s’abstiennent de décréter la vaccination obligatoire, assortie de sanctions. Au lieu de cela elles enferment les citoyens dans un système de chantage qui constituent une contrainte de fait comme un âne que l’on contraint par le bâton et la carotte : vous ne voulez pas vous laisser vacciner? Eh bien c’est votre droit. Mais vous ne pourrez plus aller au restaurant, vous perdrez votre travail, vous ne pourrez même pas aller à l’hôpital pour y être soigné, et si vous voulez vous faire tester ça vous coûtera bonbon. En effet une personne à faibles revenus ne peut pas se payer des tests fréquents. Il y a donc violation d’un principe constitutionnel fondamental, mais sans le dire, par une contrainte hypocrite qui ne dit pas son nom. Ça ne vous gêne pas dans votre conscience de démocrate libéral ? C’est curieux.

      Voyez vous, cher Perret, je crois que vous avez un respect excessif des zottorités. Pour vous, tout ce que disent et exigent les zottorités est bon et vous jugez malhonnête de s’opposer à des exigences officielles, même si elles violent manifestement les droits fondamentaux et les libertés publiques.

      Je m’interroge sur les raisons de votre colère contre les indisciplinés comme moi qui refusent obstinément de se laisser vacciner.
      Peut-être que vous avez peur du virus et vous accusez les non vaccinés de le propager. Mais ceci n’est pas une raison valable car nous savons aujourd’hui que les vaccinés peuvent transmettre le virus autant que les non vaccinés. Et puis, comme vous êtes vacciné, je suppose, pourquoi vous faites vous du souci ? Vous êtes vacciné, vous êtes donc protégé. Alors laissez donc vivre les pauvres non-vaccinés puisque vous ne risquez rien. Ah mais voilà, justement, maintenant on sait qu’en Israël, pays où presque tout le monde est vacciné il y a une nouvelle flambée de l’épidémie et à peu près autant de cas graves et de décès parmi des gens vaccinés, même trois fois, que parmi les non vaccinés. Donc le vaccin ne protège pas, au contraire.

      Vous le savez sans doute et c’est la raison de votre crainte. Mais alors on voudrait vous poser la question : pourquoi vous êtes vous fait vacciner puisque ça ne sert à rien ? ça ne protège pas d’attraper la maladie, ça n’empêche pas de la transmettre, et en plus, et c’est ça le pire, ça peut avoir des effets secondaires, dont certains sont graves et peuvent entraîner la mort, et à long terme il est impossible d’affirmer quelles sont les conséquences, bien que ceci soit sous-estimé par les médias de propagande. Par exemple quelqu’un de ma famille a perdu la vue deux jours après s’être fait vacciné. Et cette personne s’était faite vacciner à contre cœur, uniquement à cause de l’extension du certificat Covid aux restaurants.

      Donc en conclusion, cher Perret, je vous comprends: votre attitude rageuse et intolérante envers les antivaxx provient de votre colère rentrée, car vous avez cédé aux chantages et à la propagande et vous avez accepté de vous laisser vacciner. Et maintenant vous comprenez que cela ne servait à rien, ne vous protège pas et en plus vous expose à des effets graves à court moyen et/ou long terme. Vous pensiez faire preuve de civisme et vous prenez conscience que vous avez été dupé. Et ce d’autant plus qu’il s’agit d’une mauvaise grippe sans gravité dont la mortalité pour quelqu’un de votre tranche d’âge qui n’a pas de facteur de risque particulier est nulle. Très exactement nulle si vous n’êtes ni cardiaque, ni obèse, ni diabétique. Et ça se soigne très efficacement avec de l’hydroxychloroquine, de l’azitromycine et/ou de l’ivermectine, qui ne coûtent pas cher.

      Vous réalisez donc qu’au bout du compte vous vous êtes fait avoir sur toute la ligne, et qu’on vous a mis en danger votre santé sous prétexte de vous protéger et ce pourquoi: pour booster les bénéfices de l’industrie pharmaceutique.

      Vous vous sentez blousé, vous l’êtes, et cela vous met en colère, ce qui se comprend. On le serait à moins.

      Seulement vous avez tort de diriger votre colère contre les antivaxx. Vous feriez mieux de vous mettre en colère contre les vrais coupables: ceux qui refusent de traiter les malades, ceux qui interdisent les médicaments, ceux qui font du chantage sur les gens pour les contraindre à s’inoculer des produits dangereux, ceux qui ont supprimé les libertés, commis des abus de pouvoir, ravagé l’economie… Ce sont eux qui méritent en vérité votre colère.

      Cher Perret, ça y est, maintenant vous avez tout compris, bravo ! Bienvenue chez nous, les antivaxx. Je me réjouis de vous rencontrer à la prochaine manif.

      1. Bonjour Sarcastique, j’apprécie beaucoup votre commentaire lu depuis l’extérieur de mon pays où je prends un grand bol d’air de normalité comportementale. Et je confirme cette normalité à 6 heures de voiture de mon domicile, sans parler de l’accueil toujours aussi chaleureux et humain.

        Exemptée de ladite vaccination grâce à mon profil médical complexe, à de très nombreuses reprises j’ai été verbalement agressée chez moi en Suisse au sein de différents Cantons (et donc en différentes langues).
        Le plus souvent par du personnel non qualifié, sans aucun diplôme ou titre FMH dans des domaines pointus. Des humains qui ont juste envie de provoquer-insulter-tabasser d’autres humains. Des frustré(e)s au centre médical de tests, à la pharmacie, au bar à café, …… etc.

        Dès que je sors mon « exemption magique », les talibans suisses de la vaccination à tout prix ne savent plus où se mettre ni comment sortir de la situation très agressive qu’ils ont eux-mêmes créée, sans rien savoir de mon status, secret médical oblige.
        Je sais trop bien qu’ils ne vont jamais s’excuser de cette méchanceté gratuite, de cette agressivité « à côté de la plaque ».
        Mais une chose est sûre et certaine, ces agressifs(ves) incultes n’osent plus me regarder droit dans les yeux tant ils(elles) sont emprunté(e)s ! Des gaffeurs pathologiques hilarants à observer et encore des aventures à documenter.

        Je relaterai la récente “idée fédérale” à des médecins étrangers que je verrai d’ici quelques jours – ce sont des personnes qui n’ont absolument aucun intérêt à s’expatrier chez moi pour gagner plus d’argent et/ou moins publier (horrible perspective) et/ou perdre une situation de chef(fe) de service.

        Par rapport à la méchanceté humaine gratuite envers les « profils médicaux spéciaux », je bénéficie d’un atout non négligeable, soit un demi-siècle d’expériences délétères non-stop.
        Donc avec grande impatience, j’attends les critiques !

        Portez-vous bien Sarcastique.

      2. @Sarcastique,
        Votre texte est non seulement bien écrit mais également d’une pertinence lumineuse. Un régal, merci.
        De plus, ça m’évite de devoir répondre aux absurdités proférées par certaines personnes que je considère comme des victimes…mais c’est vrai aussi qu’un chien qui s’est laissé mettre la chaîne au cou a malheureusement tendance à mordre le passant mais à craindre son bourreau.

    5. @PERRET

      Ayez svp l’honnêteté intellectuelle de visionner cette vidéo jusqu’au bout:
      ttps://odysee.com/@zipzap:3/ondes-de-choc-dr-Ochs-tests-d-dimer:a
      Et ensuite ne venez pas me dire : OK, ce Dr Ochs est un “antivaxx”, donc il ne faut pas l’écouter. Non, ce n’est pas un argument honnête intellectuellement. C’est un médecin qui a une conscience. Il constate dans les tests de laboratoire de ses patients “vaxxinés ” qu’il y a un taux anormalement élevé de d-dimer ce qui cause des thromboses. Alors il le dit. Il sait que cela peut lui valoir des ennuis dans sa carrière, mais il a une conscience alors il dit la vérité. Beaucoup d’autres se taisent, par lâcheté, car ils connaissent la puissance du lobby pharma.

      1. Un commentaire de médecin:
        – les généralistes français n’ont souvent pas la notion que les d-dimers sont aussi un marqueur d’inflammation
        – le Dr Ochs semble oublier ce fait très bien documenté depuis 2020: l’infection au SARS-CoV-2 (COVID-19) cause une hausse du CRP et des d-dimers
        – le Dr Ochs ne semble pas tester d-dimer chez sa patientelle non vaccinée
        Au final, un témoinage qui encourage à avoir un suivi du d-dimer et surtout clinique chez les vaccinés avec un groupe contrôle SANS avoir à diffuser un témoinage alarmiste porté par Dr Ochs

        1. Eh bien cher Dr Otten, faites donc faire ces analyses à vos patients vaccinés et dites nous ensuite si le Dr Ochs ment ou pas. Ne jugez pas a priori.

          1. On ne dit pas que le Dr Ochs ment, on dit que son interprétation du test est faible voire farfelue et inutilement alarmiste.
            On dit qu’il n’est pas vraiment surprenant de mesurer des D-dimère élevés après le vaccin, puisque c’est un marqueur d’inflammation et que c’est un effet secondaire courant, non grave, temporaire, du vaccin.
            Selon ma compréhension, je ne serais pas étonné que mes D-dimère étaient élevés tant que mon bras était enflammé au point d’injection et peut-être même les quelques jours suivants. La question est donc plutôt : est-ce que les D-dimères restent anormalement élevés après un temps X où ils ne devraient plus l’être ?

      2. Bonjour,
        J’ai regardé cette vidéo avec honnêteté intellectuelle.
        Je ne suis pas médecin et pourtant il semble que celui-ci ne sache pas interpréter un test de D-dimère et poser un diagnostic.
        Je cite Wikipedia :
        “Positifs [tests D-dimère], ils ne permettent donc pas le diagnostic d’une thrombose (faible valeur prédictive positive) […]. Le rendement diagnostic est toutefois faible dans ces situations en raison de la fréquence importante de l’augmentation du taux en l’absence de toute maladie thromboembolique.”

        Y a-t-il un médecin dans la salle pour nous éclairer ?

        Par ailleurs, notez qu’il ne présente aucune preuve (anonymisée). Il dit que le labo l’appelle lorsque la valeur est élevée et pourtant pour la valeur de 7500 dont il parle au début, il n’a pas été appelé…

        1. de la part d’un médecin (non généraliste):
          bravo à Thierry pour la référence Wikipedia France qui met en avant les errements intellectuels de ce Dr Ochs
          lien:
          ttps://fr.wikipedia.org/wiki/D-dim%C3%A8re

      3. J’allais oublier 2 points importants :
        Le site odysee.com est connu pour propager des théories conspirationnistes.
        Selon Wikipedia, “[son] fonctionnement est fondé sur une chaîne de blocs qui permet d’être rémunéré en cryptomonnaie LBC”. Autrement dit, les créateurs et posteurs de vidéos ont tout intérêt à créer et alimenter le buzz. Comme sur YT me direz-vous.

        1. @Thierry,
          ….selon la Vérité Immaculée de Sainte Wikipedia. Oh le bel argument scientifique solide!
          Vous êtes un marrant vous! 🙂

          1. Je cite mes sources, je ne prétends pas que ce soit la “vérité”. Avez-vous une source à opposer à ce propos… ?
            Wikipedia est globalement plus juste et neutre que quantités de sites, à commencer par odysee.com. Des études ont montré qu’elle contient généralement moins d’erreurs et est plus complète que les autres encyclopédies (désolé je n’ai pas le temps de rechercher la source).

            Celui qui se réfère à odysee.com n’est-il pas plus marrant ?

          2. @Thierry,
            Wikipedia peut facilement être manipulé pour salir une personnalité qui contredit le discours officiel (et seul autorisé).
            Y lire les portraits négatifs des prof. Raoult ou Perronne, en est un exemple frappant. Ces deux éminents scientifiques reconnus et respectés (avant la crise du Covid), sont soudain devenus (à partir du moment où ils ont mis en évidence les dérives non scientifiques du gouvernement français) des personnalités controversées. Merci Wikipedia.
            Odysee.com est une plateforme d’hébergement de vidéos non censurée (sauf pornographie et violence). On y trouve donc de tout.
            Depuis que Youtube censure massivement et systématiquement toute information qui va à l’encontre des positions de l’OMS (vive le 4ème pouvoir des médias, garant de l’équilibre démocratique, bla bla bla…), on y trouve aussi beaucoup d’informations pertinentes.

          3. @Olegna,
            Alors qu’il n’y a même pas besoin de manipuler odysee.com pour manipuler l’opinion publique… Wikipédia est plus difficile à manipuler que tous les “réseaux sociaux” que je connaisse. W. est aussi plus représentatif de divers avis que les médias et bien plus détaillé. Enfin, les pages Wikipédia utilisent un langage “factuel” et repose sur des sources cités. Des avertissements sont souvent indiqués lorsqu’il y a controverse, si des références manquent, si des sections sont jugées peu pertinentes, etc.

            À propos de Raoult p.ex. : était-il vraiment si respecté que ça ? Sans doute avait-il une renommée grâce à ses nombreux articles scientifiques. Mais à en croire les *sources* citées sur Wikipédia, cela faisait un bail que sa réputation était controversée et qu’il avait une technique bien a lui pour publier à la pelle et pour faire grimper son facteur d’impact. D’ailleurs cette mesure d’impact est proprement absurde : plus on vous cite pour remettre en doute vos articles ou expliquer des erreurs, plus votre facteur augmente… Auquel cas il mesure un impact qui est en fait négatif.
            Ceci dit, ce serait intéressant de regarder l’historique des modifications de sa page Wikipédia.

          4. @ Thierry,
            Pour constater la partialité évidente de Wikipedia, il suffit de comparer le “traitement” réservé à deux personnalités qui se sont opposées, tant sur le fond que sur la forme, lors de la crise covidique.
            D’un côté Karine Lacombe. Une vraie hagiographie susceptible de vous tirer des larmes d’émotions. Pas un mot sur ses liens d’intérêt massif avec les pharmas. Elle a été harcelée, s’est battue corps et âme pour ses patients, a refusé d’être consultante sur une chaîne mainstream pour rester indépendante (!), femme d’origine modeste, sportive, bref… une sorte de Mère Teresa de la médecine…
            De l’autre Didier Raoult. A peu près tout y est écrit à charge. Controversé (par qui?), arrogant, pas reconnu par la fameuse et pourtant inconnue “communauté scientifique”, et même quand il est inattaquable, on arrive à tordre le truc: grand scientifique reconnu, oui mais AVANT la crise du Covid, à partir de laquelle il serait devenu une sorte charlatan despotique…
            Le parti pris caricatural de ces deux articles suffit largement à discréditer Wikipedia. Il est raisonnable de penser que d’autres articles, concernant les sujets qui fâchent ou qui pourraient ébranler la “vérité” officielle, subissent le même sort.

          5. C’est vraiment extraordinaire ce désir profond des gens comme Thierry de donner toujours raison à la doxa, et à ses organes de propagande. A n’importe quel prix, même en niant les faits qui dérangent.

            A croire que pour les gens comme Thierry leur monde s’effondrerait s’ils osaient se risquer à avoir un peu d’esprit critique !

          6. @Olegna
            « D’un côté Karine Lacombe. Une vraie hagiographie […] Pas un mot sur ses liens d’intérêt massif avec les pharmas. »
            Vous avez dû lire trop vite, car ils sont bien indiqués à au moins 2 endroits. Quant à Raoult, je pense que la roue a tourné pour lui à force de trop “tirer sur la corde”. Peut-être qu’un jour ce sera autour de Mme Lacombe ?
            À propos d’hagiographie, la page du Dr Raoult était justement marquée comme telle – ainsi que trop proche d’un CV – p.ex. dans l’archive du 19 juin 2018. Il n’en reste pas moins que sa page d’aujourd’hui fait encore l’éloge de ses nombreux travaux et distinctions. Notez que je ne fais aucun “procès” à Raoult. J’ai fait l’effort de regarder l’historique de sa page (c’est pas merveilleux de pouvoir faire ça ?). Il est vrai qu’il s’en prend plein la g* depuis quelques mois. À tord ou à raison, ce n’est pas à moi de juger (et je n’ai pas le temps de toute façon).
            Enfin, rien ne vous empêche de modifier la page de Karine Lacombe pour apporter des précisions. Idem pour Raoult, même s’il est vrai que ce sera plus difficile en ce moment à cause de la controverse à son sujet…
            À mes yeux, Wikipédia est donc beaucoup moins caricaturale qu’Odysee, qui n’a rien d’une encyclopédie et n’a d’ailleurs pas été conçu dans ce but.

            @perplexe
            « se risquer à avoir un peu d’esprit critique ! »
            Ahaha, et pourtant, si vous saviez le nombre de fois où l’on m’a dit que je remettais trop les choses en question.

            « de donner toujours raison à la doxa, et à ses organes de propagande. »
            Je pense que vous devriez revoir les définitions de “doxa”. Mais je vous ai compris, alors je vais me répéter :
            Je ne donne pas toujours raison à la “doxa (sic)”, car je suis certes favorable à encourager *par l’information* à la vaccination, mais ni au certificat (sauf cas extrême), ni à la façon dont les étudiants ont été traités, ni à cette incitation de 50 CHF. À propos de la vaccination, le focus devrait être davantage sur les personnes à risques (âgées incluses), où il y a encore des % utiles à combler, et moins sur les 16 ans, ait accès au vaccin s’ils le souhaitent. Concernant le certificat, j’exprimais déjà mes réticences le 22 février sur le blog de M. Neyrinck, p.ex.
            Je ne dis donc pas amen à tout, de loin pas.

  37. Continuons dans l’absurde: ce matin, j’ai voulu marcher, seule, sur les quais de Morges. Sans passe sanitaire, le passage m’a été interdit. Au bord du lac, je risquais de contaminer les canards?

    1. @Françoise
      Oui c’est exactement ce type d’absurdité qui agace prodigieusement les gens. J’ai cité moi-même sur ce blog cette scène ridicule à laquelle j’ai assisté dernièrement dans un restaurant de la régions nyonnaise. Un père et un fils partageaient un repas et le fils reprochait à son père très âgé de ne pas gérer correctement ses papiers, à savoir, sa carte d’identité et son certificat sanitaire. Ce sont des petites choses très révélatrices de la santé mentale des uns et des autres. J’ai vu comme vous de nombreuses scènes absurdes. Entre autres, un Monsieur portant un masque au milieu de la forêt – peut-être pour ne pas contaminer les sangliers.
      Chantal

  38. Berset n’a aucun souci a se faire pour son après conseil fédéral, un siège au conseil d’administration de Moderna ou Pfizer lui est réservé.

    1. Là vous faites erreur. Cela sera une société suisse : Lonza, qui produit en Valais et aux USA le vaccin conçu par Moderna. Et puis si ce n’est pas lui cela sera un copain (ou une copine). Qu’en est-il des récentes modifications de CA ?

  39. Mme Sandoz: n’êtes-vous pas peinée de voir le faible niveau de réflexion de celles et ceux qui approuvent vos réflexions antivaax ????

    En tant que professeure, comment jugez-vous le système scolaire suisse qui permet de telles bêtises ?? Et pourquoi ne dénoncez-vous pas publiquement les fakenews les plus délirantes qu’on peut lire dans les commentaires ?

    A un moment, se taire, c’est encourager le complotisme chez les covididiots.

    1. @ Rebecca

      La contribution de Madame la Professeure ne concerne pas le vaccin mais la manière de procéder projetée par le Conseil fédéral.

      Il est des contributions délirantes (graphène, on nous prend … ) mais il est aussi des contributions erronées colportant la doxa en l’exagérant parce que leur auteur, à la culture secondaire certaine mais à la culture scientifique fort restreinte, est aveuglé par l’intérêt des bistrots. Ce sont ces contributions, d’apparence propre en ordre, qui sont dangereuses.

      1. Bonjour CEDH, merci pour ce recadrage face à l’intolérance terminale. Perso, je pense qu’il est vain de tenter d’argumenter avec des personnes qui savent toujours tout mieux (sans formation adéquate) et surtout qui rêveraient de fusiller leur prochain à la moindre occasion. Comme vous le savez, la modulation empathique est une notion inconnue pour certain(e)s extrémistes.
        Bonjour Olegna, j’ai adoré votre ajout si juste, déviré de “corruption”. Merci !

        PS: Les ultimes idées “suisses” ont scié les médecins dont je parlais précédemment. Un pays si riche qui s’égare autant, c’est vraiment effarant. Ce soir, je vais papoter avec des compatriotes germanophones également en vadrouille (et en très grand nombre). Me réjouis de recueillir leurs avis respectifs.

        Portez-vous bien et au plaisir de vous lire. eab

        1. Bonjour Eliane,
          À propos de fusiller : vous avez mentionné dans un précédent commentaire que vous ne seriez pas étonné qu’un vacciné assassine prochainement un non-vacciné (plutôt que l’inverse).
          C’est bien sûr une tragédie que ce soit dans un sens ou dans l’autre.
          Avez-vous lu les nouvelles d’Allemagne ? Et d’Autriche ?

          1. 1) Je suis opposée à la vaccination obligatoire, en particulier avec un vaccin encore en phase III et qui n’a qu’une autorisation provisoire.
            2) Si la vaccination de toutes les personnes de 70 ans et plus (avec ou sans risque particulier) permettait d’éviter de vacciner les personnes de moins de 50 ans, je ferais campagne pour cette sorte de vaccination, mais je ne préconiserais pas non plus l’obligation.

          2. Bonsoir ! Absolument. Suis entourée de germanophones de tous bords…. pour encore quelques jours. Terrible. Portez-vous bien.

          3. Merci Mme Sandoz d’avoir répondu à mes questions un peu plus bas. Je trouve intéressant que vos réponses aux commentaires sont à mes yeux souvent plus factuelles et des opinions “neutres” / simples prises de position comparées à vos billets.
            J’aimerais aussi qu’il ne soit jamais nécessaire de rendre la vaccination obligatoire à une catégorie de personnes, même si j’y suis moins opposé que vous.
            J’ai toujours un peu de peine à saisir d’où viennent vraiment vos craintes, à vous, à l’heure actuelle. Mais ce n’est pas le plus important. 🙂

          4. L’autorisation n’est pas provisoire.

            US:

            ttps://www.fda.gov/news-events/press-announcements/fda-approves-first-covid-19-vaccine

            CH

            ttps://www.swissmedic.ch/swissmedic/fr/home/news/coronavirus-covid-19/covid-19-impfstoff_erstzulassung.html

            Merci de ne pas répandre des fausses informations.

          5. En Allemagne, un antimasque (ce sont vos “cousins”) a tué une personne qui portait le masque. D’autres quidams paisibles se sont fait violemment attaqués par des antimasques ailleurs dans le monde:

            ttps://www.huffingtonpost.fr/entry/en-allemagne-le-meurtre-dun-employe-par-un-anti-masque-suscite-une-emotion-nationale_fr_614a153be4b0e5dd4b2cb146

            ttps://www.lequotidien.com/actualites/le-fil-groupe-capitales-medias/une-employee-dun-depanneur-enceinte-agressee-par-un-anti-masque-37fd8ac6c2a142b50a5ff86056b16ce4

          6. L’OMS: le vaccin contre la malaria (4 doses) réduit de 30% les formes graves, c’est miraculeux.

            ttps://www.rts.ch/info/sciences-tech/medecine/12547532-le-premier-vaccin-contre-la-malaria-pourra-etre-inocule-a-tous-les-enfants.html

            Mme Sandoz et Cie:
            Le vaccin contre la covid réduit de >90% les formes graves, “je veux pas me faire vacciner”.

            Je n’ai plus de mots pour qualifier votre génération. Boomer, c’est trop bienveillant.

          7. @MP
            Vous voulez prouver quoi avec votre histoire d’anti-masques violents?
            Que tous les anti-masques sont des criminels en puissance?
            A Berne, des manifestants pacifiques se sont faits tirer dessus avec des balles en caoutchouc, certains en plein visage.
            En Australie, des manifestants se sont faits tirer dessus avec des balles réelles.
            Tous les policiers sont-ils des criminels?

    2. Bonjour Rebecca,
      Je me pose la même question.
      Peut-être parce que Mme Sandoz, malgré sa formation, a un niveau de réflexion pas beaucoup plus élevé lorsqu’il s’agit du vaccin ? J’ose espérer que non.
      Ou qu’elle se délecte en voyant le compteur du nombre de réponses monter (dénoncer les plus gros mensonges risquerait de faire fuir une partie de l’audimat).
      Je suis moi-même en partie d’accord avec le point principal de ce billet-ci, mais ce n’est pas une raison pour ne pas contredire les mensonges et les délires les plus manifestes. Je ne parle pas de censure.

    3. Je me permet un petit conseil: si le but de votre commentaire est d’obtenir une réponse de qui que ce soit (en l’occurrence, de Mme Sandoz), évitez les insultes et formuler des questions plus précises.

      Dans votre commentaire, je compte au moins 4 insultes pour 3 questions. Vous devriez songer à vous renseigner au sujet de la communication non-violente.

  40. Sourcez vos commentaires. Qui que vous soignez et quel que soit votre avis.

    Logique fallacieuse et biais cognitifs. Recherchez ces termes (ailleurs que sur yt ou fb si vous en êtes capables…), ça soigne pas tout mais c’est un début.

  41. Chère Madame,
    Un jour, Jésus vit un homme assis par terre qui pleurait. Il s’assit à ses côttés et pleura avec lui !
    Encore une fois, merci.

  42. En arriver à payer des primes aux gens qui incitent une personne à servir de cobaye pour ces “vaccins”, tout comme la basse police paye des primes aux “indics”, c’est extrêmement choquant.

    Comment expliquer de telles méthodes dignes de la pègre, de la part d’un état considéré victime sérieux : la Confédération Suisse ?

    Je lance un appel aux idées: que chacun fasse une tentative d’explication et peut-être qu’ à la fin on arrivera à trouver la réponse à cette énigme : comment en sont-ils arrivés là ?

    Mon hypothèse : tous ces gens de l’OFSP sont soumis à une intense lobbyisme de la Pharma. Certains ont reçu des enveloppes pour que la Confédération achète, avec notre argent, ces substances dangereuses. D’autres se sont vu proposer des primes au résultat : vous recevrez la commission quand un certain nombre de millions de doses auront été écoulées et que la Confédération passera une commande supplémentaire.

    Maintenant il faut écouler les stocks et on s’aperçoit que la moitié de la population rechigne à se laisser empoisonner. Certains sont donc en mode panique. Le gros bonus risque de leur échapper. Il faut donc être créatifs, toujours aux frais du contribuable bien entendu, pour inciter les gens à accepter l’ARN messager dans leurs corps.

    Et voilà.

    Ceux qui seraient étonnés ou scandalisés ne connaissent tout simplement pas les méthodes de certains lobbyistes.

    1. Autre indice: ce type de prime n’est vraiment pas dans la culture Suisse. Celui qui a murmuré cette proposition aux oreilles du CF est influencé par une autre culture…

  43. « Imaginez un seul instant la souffrance morale de la personne qui aurait « acheté/vendu » un membre de sa famille pour qu’il soit vacciné – peut-être même en lui affirmant qu’il ne courait aucun risque- et qui verrait celui-ci atteint définitivement ou même momentanément dans sa santé à cause du vaccin »

    Par ces propos, vous dites que le vaccin est plus nocif que la maladie. Une brillante carrière et finir par sortir des sottises pareilles. C’est navrant.

    1. “le vaccin est plus nocif que la maladie”, “sottises pareille” ?

      La bêtise est humaine surtout lorsque par croyance ou extrêmisme, la raison est effacée. C’est vrai dans les deux “camps”.

      Le vaccin apporte plus de bénéfices chez une personne âgée ou à risque vu la mortalité et les séquelles de la maladie mais il apporte plus de risques que de bénéfices à une personne jeune. Allez constater par vous même les chiffres de mortalité et d’hospitalisation pour les moins de 30 ans.

      Par contre, des effets secondaires graves ont été rapportés (myocardites, péricardites et thromboses) sur toutes les tranches de la population. Pour les populations jeunes avec très peu de risque, ces risques sont non négligeables.

      Par ailleurs, ces risques seront récurrents car le vaccin ne protège que partiellement et de manière limitée dans le temps. Il faudra donc revacciner souvent. Ce n’est pas une solution à long terme.

  44. @PERRET

    Et effectivement, si vous vous renseignez sur ce médecin, vous apprendrez qu’il a été sanctionné pour ses propos critiques contre le vaccin. Il a été interdit d’exercer la médecine pendant un an. Vous pouvez ricaner, mais voyez-vous, vous auriez tort. Cela ne prouve qu’une chose : c’est qu’il est persécuté parce qu’il a dit la vérité. Les fabricants de vaccins sont puissants et veulent le faire taire. Pour moi c’est un héros.

    ttps://www.wort.lu/fr/luxembourg/un-medecin-oppose-au-vaccin-anti-covid-interdit-d-exercer-60eeff58de135b9236d07b7b

    ttps://www.wort.lu/fr/luxembourg/un-medecin-oppose-au-vaccin-anti-covid-interdit-d-exercer-60eeff58de135b9236d07b7b

    1. Si vous lisez l’article que vous citez, vous verrez, “le médecin généraliste a été sanctionné par le conseil de discipline du Collège médical pour avoir enfreint une dizaine d’articles du code de déontologie”.
      Le médecin n’a pas été sanctionné pour ses propos critiques mais pour ce qu’il a fait.
      Un opinion est une chose, la mise en danger de ses patients en est une autre.

      1. Alors là monsieur Moret,… A qui ferez vous croire que ces sanctions contre le Dr Ochs ne sont pas pour le punir d’avoir averti sur les dangers du vaccin ?

        Vous prétendez interdire aux médecins qui constatent des effets inquiétants, d’alerter le public. Avec des gens comme vous big Pharma aurait vraiment tort de se gêner. Ils peuvent tout se permettre, n’importe quel crime, vous serez toujours d’accord.

  45. On le savait depuis un certain temps, que le vaccin avait des effets secondaires …
    M. Berset nous en fait la démonstration !!!!
    Depuis le Covid, Chère Madame Suzette Sandoz, je vous apprécie de plus en plus ….
    Nous avons besoin de personnes qui posent les “bonnes questions”, même si on ne nous répond pas !
    M. Berset nous donne la démonstration qu’il y a longtemps qu’une vraie politique sanitaire n’existe PLUS …

  46. Et lorsque la 3ème dose ou un autre vaccin seront proposés, les petits malins attendront que l’Etat les paient… C’est ainsi que l’on transmet les bonnes manières. Bravo !

  47. La vaccination (facultative) est ouverte aux mineurs dès 12 ans même si le pass ne s’applique pas encore à eux. Or:

    – Les enseignants sont protégés car vaccinés. Le reste de la population aussi (le vaccin est disponible pour tous).

    – La mortalité et les hospitalisation dues au Covid en Suisse de 12 à 15 ans est quasiment nulle.

    – Une stratégie d’éradication du virus par immunité collective est impossible.

    La vaccination devrait alors être extrêmement ciblée dans cette population car inutile dans 99 % des cas.

    Les enfants sont une belle cible pour cette primes des 50.- (à cet âge, ça compte et on peut s’offrir un gadget dont on rêve). J’espère qu’il n’est pas question d’accorder une prime à quelqu’un qui serait désigné par un mineur ?

    1. Comment ça “la vaccinstion est inutile dans 99% des cas” ?
      C’est faux. La vaccination est utile dans 100% des cas, aux fabricants qui ont corrompu les gouvernements ! Ça leur permet de faire des super bénéfices à notre détriment et au détriment de 99% des gens pour qui c’est inutile et nocif.

  48. Le 25 août 2021, la Confédération a publié des informations sur les commandes de vaccins faites pour les années 2022 et 2023. Il s’agit de plus de 14 millions de doses pour 2022. Voir ce lien:
    ttps://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-84827.html
    Alors naturellement tous les moyens possibles et inimaginables … vont être utilisés pour arriver à vacciner les personnes qui osent refuser cette thérapie génique en phase de tests.
    J’espère vivement que le 28 novembre la loi Covid sera refusée. Pour cela il faudra encourager les jeunes à aller voter.

    1. Et ils disent non, non; pas de troisième dose que pour les 80 ans + !!! D’ailleurs avec le vaccin c’était déjà pour les très seniors et petit à petit nous en sommes à vacciner les 12 ans +. Les pères de la formule magique de 1959 voulaient des socialistes dans le gouvernement pour la paix sociale et afin que les plus hautes instances soient en prise directe avec ceux que l’on n’entendait pas à l’époque, mais il n’a jamais été question de livrer tout le peuple à la décision d’un seul CF socialiste, …. 1700 conseillers vont sillonner la Suisse en novembre pour faire de la propagande vaccinale en porte à porte. Comment Ueli Marurer et Guy Parmelin peuvent-ils supporter une telle procédure? Et les PLR, Ô mais mon Dieu les PLR, qui portent normalement la liberté dans leur nom, comment peuvent-ils consentir à de telles infamies du socialiste!

      1. Les PLR n’ont jamais défendu la liberté depuis le début de cette dictature. Il faudra qu’ils paient le prix politique pour ça. Je suis un électeur PLR, de famille libérale. Plus jamais je ne voterai pour ce parti qui a trahi ses principes.

  49. Expérience vécue hier matin: En me baladant au bord du lac, je rencontre un vieux Monsieur que je connais depuis longtemps. Apprenant que je ne suis pas vaccinée, il commence à me faire la morale et me dit qu’il s’est fait vacciner par solidarité. J’éclate alors de rire, car il vient de se faire opérer d’un cancer, en début d’année 2021. Je lui fais donc remarquer que s’il a accepté la vaccination c’est en premier lieu car il fait partie des personnes à risques et qu’il a eu bien raison de se faire vacciner. Il a poursuivi son chemin …

    1. Vous avez ri d’un aîné qui se remet d’un cancer, qui a certainement beaucoup souffert et qui ne voulait simplement pas que vous l’exposiez à une maladie qui serait mortelle pour lui (sans le vaccin).

      Et vous en êtes fière ?

      1. “serait mortelle pour lui (sans le vaccin”). Elle n’est donc pas mortelle pour lui puisqu’il est vacciné. Quant à être exposé, l’homme qui était en plein air et se déplacait pouvait s’éloigner ou mettre fin à la conversation. Il ne l’a pas fait pour tenter de faire triompher son idéologie. Libre à lui. Mais au fait quelles compétences avaient cet homme pour s’ériger en expert ? En moralisateur ?

        1. Les antivax sont tellement aveuglés par leur idéologie complotiste que régulièrement dans le monde, les médias rapportent l’histoire de certains d’entre eux qui tombent malades de la Covid et doivent être hospitalisés d’urgence par cause d’incapacité pulmonaire.

          ***La 4e vague est celle des antivax – sauvez des vies, faites vous vacciner.***

        2. Combien de fois avez-vous dit à Mme Herzog que sa catégorie d’âge devait se vacciner? ou que le CF devait rendre la vaccination obligatoire pour sa classe d’âge? Vous vous qualifiez donc également de “moralisateur”?

          Et combien de fois avez-vous écrit que les personnes âgés vaccinées en début d’année avec Pfizer n’avaient plus une protection optimale aujourd’hui ? Et vous ne comprenez pas l’agacement d’un monsieur, qui est particulièrement vulnérable à la Covid, devant une personne qui ne s’est pas vaccinée?

          Enfin, je ne pense pas qu’il défendait une idéologie. Mais simplement son envie de vivre, en dépit de sa lutte contre un cancer et un traitement qui le rend vulnérable à la Covid…

          Moi, en tout cas, en présence d’un survivant du cancer, j’ai plutôt tendance à me sentir toute petite et admiratrice de son courage. Je ne ris pas d’eux, et encore moins qualifierais d’idéologie leur envie de vivre.

    2. Votre annectote illustre à elle toute seule toute la mentalité des antivax. Les antivax sont convaincus qu’ils ont raison et que le reste du monde a tort. Que ce soit la science officielle ou une tranche de vie personnelle racontée par un vieux monsieur connu depuis longtemps, les “autres” auront toujours tort.
      Beaucoup d’antivax glissent alors vers une dérive complotiste (“tout le monde nous en veut”, “le pro-vaccins ne cherchent qu’à nous contrôler, à enlever des libertés”, “le CF a des accointrances avec les pharma”, etc.) puis sectaires. Les antivax ont une forme de déviance – hier ils accusaient le vaccin contre la varicelle de donner l’autisme, aujourd’hui ils s’en prennent à celui de la Covid.

      ***La 4e vague est celles des antivax – sauvez des vies, faites vous vacciner.***

      1. “Que ce soit la science officielle ou ..”

        La science officielle.. Vous pensez vraiment que ces 2 mots, mis ensemble, vont bien ? La science et la politique sont deux champs distincts. La science officielle, c’est donc la science reconnue et admise par un gouvernement ou des institutions étatiques ou para-étatiques. C’est donc une décision politique de reconnaître et d’admettre telle étude scientifique et de rejeter telle autre.

        L’exemple le plus éclairant est et reste à mon sens le cas de l’hydroxychloroquine. Suite à l’étude observationnelle et limitée du fameux professeur, aucune étude sérieuse n’a été menée de la part des nos pays occidentaux: les études qui sont censées nous prouver l’inefficacité de ce traitement ont toutes été réalisées avec des posologies et des temps d’administration très différents du protocole de l’étude de base, quand elles n’ont pas été simplement stoppées avant la fin sans explication. En plus de cela, de nombreux pays ont pris leur décision de rejeter ce traitement juste après la publication d’une étude frauduleuse avérée et n’ont pas du tout reconsidéré leur décision lorsque la fraude a été découverte et rendue publique.

        Mais tout les pays ne sont pas autant sous influence du lobby pharmaceutique. On dénombre actuellement une vingtaine de pays qui reconnaissent et préconisent (officiellement ou moins officiellement) l’hydroxychloroquine et environ autant pour l’ivermectine.

        ttps://c19adoption.com

        Dire que les gens qui sont critiques sur la gestion de cette crise sont juste des paranoïaques est un peu court.

  50. Entendu sur la voie publique et à la boulangerie. Deux annulations de deuxième dose et deux annulations de vaccination. Il en est qui parlaient des commissaires vaccinaux de Berset avec le plus grand mépris. J’ai même entendu parler de goudron et de plumes (version humoristique) ou de coups de pied au ….. Gageons que cela sera une activité périlleuse et qu’ils seront très vite connus de tous ceux à qui l’Etat va livrer des données personnelles sensibles et qu’ils seront publiquement connus. Qu’en pense le PFPDT ? Il est vrai qu’ils exerceront une fonction étatique et seront tenu au secret de fonction. A vos plaintes…

  51. Et voilà la suite envisagée: engager 1700 personnes pour aller sur le terrain convaincre les non-vaccinés !
    ttps://www.20min.ch/fr/story/appels-et-visites-et-a-domicile-pour-convaincre-les-indecis-307449407077

    1. Enfin! C’est une excellente nouvelle.
      Le gouvernement prend enfin des mesures pour faire sortir les derniers non-vaccinés de leur bulle complotiste pour leur exposer des faits et de l’objectivité.

      Très bonne mesure.

      1. Les 1’700 commissaires vaccinaux à 60 francs de l’heure n’exposeront pas les faits, mais la doctrine officielle, …, celle des forcené(e)s de la vaccination. Ils seront coachés et incapables de répondre de manière quelque peu sérieuse et motivée aux questions les plus sérieuses et pertinentes. Lamentable.

        1. “Les 1’700 commissaires vaccinaux à 60 francs de l’heure n’exposeront pas les faits, mais la doctrine officielle”

          Prétendre que la position de la science officielle est “la doctrine officielle” vous range dans le secte des antivax complotistes. Tout autre commentaire est superflu.

          ***La 4e vague est celles des antivax – sauvez des vies, faites vous vacciner.***

          1. @CEDH
            Ce que j’appelle la science officielle est celle qui respecte la démarche scientifique. Vous aurez donc compris que les illuminations des antivax complotistes “qui-ont-tout-compris-alors-que-la-communauté-scientifique-se-gourre” ne sont pas de la sciences officielle, mais des dérives sectaires.

            ***«Il n’y a aucune différence entre les antivax d’aujourd’hui et ceux du XVIIIe siècle»***
            ttps://www.letemps.ch/suisse/ny-aucune-difference-entre-antivax-daujourdhui-xviiie-siecle

        2. Vous adoptez un vocabulaire qui montre que vous n’êtes plus dans le combat des idées mais de l’idéologie.

          Il n’y a aucun débat possible avec une personne qui emploie des termes comme “commissaires vaccinaux”, “doctrine officielle”, “forcenés de la vaccination”, etc.

          Ce que vous appelez “sérieux et pertinents” est à démontrer…

          1. Mais si. Les commissaires vaccinaux propageront la doctrine officielle qui, par exemple, interdit depuis des mois de différencier entre Moderna et Pfizer. En effet, cela pourrait amener ceux à qui on injecte du Pfizer à se considérer comme les dindons de la farce. Cette doctrine officielle a pour effet de bloquer toute troisième dose Pfizer pour ceux et celles qui en ont besoin et périssent d’un vaccin en bout de course en EMS, pendant qu’on vaccine les enfants de 12 ans dans les cours d’école. Des individus qui propagent la doctrine bureaucratique officielle consistant à dissimuler et vacciner n’importe qui méritent bien le nom de commissaire vaccinal !

            Et gageons que les commissaires désigneront le vaccin J&J comme un vaccin traditionnel à support adénoviral. Jamais comme un vaccin à ADN, Ce qu’il est.

            Mais au fond, comment va-t’on faire pour communiquer le statut vaccinal de toute la population résidente dès lors qu’il s’agit de données sensibles ? Je vous prédis qu’ils seront les bateleurs des bus vaccinaux. Pas plus.

          2. @CEDH

            Instruisez-vous:

            ttps://www.letemps.ch/suisse/ny-aucune-difference-entre-antivax-daujourdhui-xviiie-siecle

      2. Si je vous ai bien compris, de vouloir exercer ses droits fondamentaux, notamment celui de disposer de son corps (“mon corps, mon droit”, ça vous rappelle quelque chose?) ça s’appelle une “bulle complotiste”?
        La peur est bien la mère de toutes les violences.
        En temps de crise, un gouvernement de plus en plus illégitime qui se trouve des boucs-émissaires pour détourner la colère et l’exaspération du peuple, ça vous rappelle aussi quelque chose?

  52. Chère Madame @Suzette Sandoz,
    Au-delà de ce débat qui me semble devenu stérile -mais je vous remercie de lui accorder une place car c’est précisément à cause du manque de débat que nous en sommes arrivé à nous disputer méchamment, même au sein de nos propres familles – une question de fond demeure pourtant:
    -Pourquoi une incitation pareille à ce moment précis ? Et sans vouloir tomber dans le complotisme je suis une citoyenne qui s’interroge :
    La suisse a commencé à vacciner en janvier petit à petit… Notre pays a reçu les doses commandées soit progressivement aussi !
    Cependant, je ne trouve aucune information sur l’état des stocks actuels en Suisse : ni sur combien de doses sont encore disponibles et surtout quelle est leur date de péremption? Et encore moins sur le prix que le CF fédéral les a payées ? J’ai interrogé des professionnels de la santé et des journalistes de mon réseau…pas de réponse pour le moment…Si vous avez des informations, je suis preneuse. Merci à vous.

    1. Voir ici, en cliquant sur l’onglet Doses de vaccin, puis le graphique “Chronologie” en valeurs absolues plutôt que pour 100 habitants. Ces chiffres sont aussi régulièrement publiés dans les résumés quotidiens du Temps…
      ttps://www.covid19.admin.ch/fr/vaccination/doses?
      Le prix est pour l’instant tenu secret sauf erreur. Il y avait eu une fuite dans au moins un autre pays européen. Cependant, j’ai lu il y a quelques temps un article indiquant que Pfizer allait augmenter son prix de quelques francs ou euros suite à une mise à jour : le nouveau prix était entre 15 et 20€, de mémoire.

  53. Oui, Gwaskel, les 45% de réfractaires au vaccin ne sont pas tous des antivaccins par principe, mais surtout des gens qui doutent des informations à sens unique, martelées quotidiennement.
    Donc oui, vous exprimez très bien ce qui se passe ; je vous cite :
    (Ces réfractaires sont) “ceux qui sont irrités et suspicieux à cause d’un débat tronqué dès l’origine au profit d’une vérité imposée. A défaut d’une information plurielle et d’un débat posé, ouvert et pragmatique, cette histoire de COVID est devenu une affaire de foi.”

    1. Bravo et merci !

      Cette attitude défensive du CF est incompréhensible. Plus la pression augmente, plus le débat se radicalise et moins on avance. Cela va mal finir quelle que soit l’issue du scrutin. On ne reconnaît plus la Suisse.

      Certes, l’affrontement des extrêmistes de tous bords est fatiguant et les thèses complotistes rendent le débat très pénible. La patience d’une partie de la population a des limites surtout qu’on a désigné les non-vaccinés comme coupables de la prolongation de la pandémie.

      Mais, d’autre part, on assiste à un acharnement pour la vaccination sur des tranches d’âge où l’utilité n’est pas démontrée (moins de 30 ans). On parle maintenant de 95 % de la population de plus de 65 ans et de 80 % des 18-65 ans… c’est presque un aveu d’efficacité diminuée du vaccin. Sans compter qu’en presque 2 ans, une part non négligeable a déjà développé une immunité au virus. On va donc survacciner.

      Réponse d’un médecin face à un patient vacciné qui présente tous les symptômes Covid: “impossible que vous ayez attrapé le Covid, pas besoin de test, vivez normalement, ça va passer”. Réponse d’un médecin à un vacciné qui souffre d’un effet secondaire sérieux après la vaccination: “aucun lien probable avec le vaccin”.

      “Le vaccin est sûr et efficace”, oui mais il faut maintenant 3 doses (et on ne peut pas confirmer le degré et de la durée de la protection).

      “On évite les formes graves”, comprenez “le risque de finir aux soins intensifs est réduit” pas toujours les deux semaines d’arrêt de travail.

      Il y a eu trop d’imprécisions et d’oublis dans la communication depuis le début de la gestion de cette pandémie ainsi que des mesures pas toujours cohérentes. Une partie de la population sent que quelque chose ne colle pas. Ce n’est pas un complot mais un manque de confiance car il y a trop de questions sans réponses crédibles.

      Il ne faut pas prendre la population pour des enfants ni des idiots, il faut admettre ce qui ne fonctionne pas comme prévu et trouver des solutions pour ceux qui seront impactés. Le reste suivra car il n’y pas vraiment d’alternative à court terme.

      A long terme, la vaccination ne sera pas suffisante pour sortir de cette pandémie (Source: OMS).

      1. Il est nécessaire de dépasser les crispations pour permettre une politique de santé pragmatique. Cette politique ne peut se faire qu’avec l’assentiment et la participation active de l’ensemble de la société. Le premier point à admettre est le suivant: il faudra vivre avec la COVID. Donc il faudra aménager sa vie en fonction. Le virus ne retournera pas dormir dans son pangolin. Même la Nouvelle-Zélande a renoncé officiellement à la politique du zéro COVID. Nous en sommes là… il faudra peut-être plus de 10 lits aux soins intensifs pour cette maladie à Genève. Il faut être en mesure de tester d’autres molécules de manière pragmatique et sans passion. Peut-être que c’est la fin des boîtes de nuit. Les autorités doivent réapprendre à communiquer, dépasser la posture de gestionnaire falot pour affirmer leur compétence et indépendance vis-à-vis de la pharma. Cela requiert un peu de courage pour se poser en trait d’union plutôt qu’en fonctionnaire zélé au service d’intérêts particuliers.
        Je discutais hier avec un antivax d’outre Jura. Leur projet s’appelle sécession: créer une société où un mode de vie est possible en dehors des obligations COVID. Si à première vue leur projet me semblait totalement utopique, à y réfléchir de plus près, connaissant la combine à la française, cela semble moins absurde… car le problème est plus profond. L’éboulement de notre société se poursuit. Les mesures autoritaires ne peuvent qu’accentuer le problème. Où est passé le génie helvétique?

        1. Merci pour votre commentaire raisonnable.
          “Cette politique ne peut se faire qu’avec l’assentiment et la participation active de l’ensemble de la société.”
          Satisfaire 100% ne sera jamais possible, mais oui, mieux vaut “construire des ponts plutôt que des murs”.

          “Les autorités doivent réapprendre à communiquer.”
          Tout à fait d’accord. C’est ma foi une tâche compliquée, surtout lorsque l’intérêt des partis (peu importe lequel) entre aussi en jeu.

    2. Il n’y a pas 45 % de réfractaires! Vous devez retrancher de ce chiffre les enfants, des jeunes < 18 ans, des femmes enceintes, ceux qui hésitent, ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour une raison médicale, ceux qui ont peur des piqûres, les flemmards, ceux qui n'en ont rien à faire. Au final, vous aller trouver 5 à 10% de réfractaires. Une minorité bruyante, mais une petite minorité.

      1. Encore une guerre des chiffres. Si cela n’était pas signicatif, le CF n’en serait pas défendre le projet avec des mesures type 50 balles…

        ça va encore passer en novembre vu le timing et la pression politique, mais vu la 3ème dose obligatoire qui se profile à 6 mois plus les rappels bien trop fréquents, il sera difficle de maintenir le taux à 80 %

        Cette 3ème dose est un aveu d’échec du vaccin. J’ai fait 2 doses, il n’y aura pas de 3ème à moins que l’on puisse démontrer une meilleure efficacité et longévité du vaccin.

        1. Avez-vous déjà regardé votre ou un carnet de vaccination pour la poliomyélite ou pour la diphtérie, tétanos, coqueluche ?
          Dans le mien pour la polio je compte 3 injections en 4 mois puis 1 rappel l’année suivante puis 2 rappels plus tardivement. Idem pour Dip-Pert-Tet.

          Pour un coronavirus c’est peut-être plus discutables, surtout si associé à des restrictions via le certificat. Mais sauf erreur c’est plutôt rare voire inexistant un vaccin “éternel”.

        2. Oui, justement, c’est triste mais pour certains, se faire vacciner ou refuser de l’être ne vaut que quelques francs.
          A chacun de faire sa propre pesée, âge, date et type de vaccination, variants en circulation, état des connaissances scientifiques…
          Dire que c’est un aveu d’échec? Non, absolument pas regardez le ratio décès sur cas en fonction du temps… Regardez les chiffres sur l’état vaccinal des hospitalisés et des décès.

      2. A force de manipulations et contraintes, on peut convaincre beaucoup de gens de suivre tel ou tel modèle, même dangereux pour leur santé.
        Et vous avez raison, beaucoup ont succombé aux pressions, par mimétisme social, par volonté de conserver des privilèges, par peur, par culpabilité, etc.
        Tout cela est connu des sciences politiques et exploité durant cette pandémie. Je n’ai jamais vu un tel niveau de propagande en Suisse.
        Mais au final, il suffit d’un grain de sable pour gripper la machine.
        C’est ce qui arrivera dans quelques mois ou années. Soyez patients, tout vient à temps à qui sait attendre.
        D’ici là, savourez votre victoire, car elle sera de courte durée.

          1. Ne jouez pas l’ingénu. Vous avez votre petit doigt.
            Quelle victoire?
            La victoire d’une certaine idéologie de l’Etat et de la gouvernance, dont vous êtes le hérault.
            Votre conception va triompher en 2022, sans aucun doute.
            Mais pas à long terme, car la propagande finit toujours par s’essoufler face à la réalité.
            La réalité est terriblement têtue.
            La réalité, c’est que ces vaccins ne protègent pas correctement et qu’ils ont des effets indésirables, et que les mesures que vous soutenez vont finir de ruiner l’économie et que la société en sera profondément abîmée, plongée dans un état gravissime.
            Donc oui, vous aurez encore raison, il y aura sans doute beaucoup de vies perdues.
            Bien entendu, vous pourrez toujours prétendre que cela aurait été bien pire sans vos solutions délétères.

          2. On a discuté ailleurs des autres raisons de se faire du soucis quant à notre avenir à moyen terme. Si j’avais le choix, j’aurais préféré que cette pandémie n’est pas eu lieu. Cette pandémie nous fait perdre du temps. Je n’aurais pas eu à défendre un propos qui est relativement aligné avec le discours politique. Cet alignement est fortuit, je n’en tire ni fierté, ni honte, ni bénéfice. Si vous considérez que cette pandémie permet à l’Etat d’augmenter son emprise, alors vous devez soit me traiter de menteur, soit accepter que je n’en suis pas le héraut.

            Lisez donc l’article du jour dans cette machine de propagande centraliste intellectuelle qu’est Le Temps, intitulé: «Il n’y a aucune différence entre les antivax d’aujourd’hui et ceux du XVIIIe siècle».
            Les vaccins sont imparfaits, mais sont un élément très important d’un ensemble de mesures qui ont empêché des dizaines de millier de morts en Suisse.

          3. Empêcher des dizaines de milliers de morts? Rien que cela?
            Vous vous prenez vraiment pour le protecteur de la population?
            C’est vraiment très altruiste comme position.
            Vous pouvez aussi lire cet article:
            ttps://www.letemps.ch/suisse/vaccin-moderna-suspendu-suede-un-point-situation
            Ce que je constate, c’est que vous répétez jour après jour la position officielle, sans aucun esprit critique.
            C’est une convergence idéologique. Il faut assumer vos idées, qui sont relayées avec beaucoup de force par l’Etat. De manière presque religieuse, en appuyant sur la culpabilisation du propos divergent. Il est quasi impossible de discuter publiquement, sauf sur des blogs comme celui-ci.
            Par ailleurs, de multiples acteurs tirent profit de cette crise, notamment le secteur des nouvelles technologies et de l’Internet, des banques, les gros acteurs de matières premières. La plupart des multinationales ne souffre pas vraiment de cette situation – sauf le secteur du tourisme. L’Etat est intéressé pour d’autres raisons (contrôle des populations, reprise en main de certains secteurs indépendants, vision de l’économie, numérisation de l’administration).
            Les intérêts des uns et des autres peuvent parfois converger.
            Vous êtes libre de travailler pour l’un ou l’autre de ces acteurs.
            Par ailleurs, il est possible que la répétition des doctrines officielles n’aboutisse pas à de bon résultats. Ni pour la santé, ni pour l’économie, ni pour la société. Mais à des catastrophes.
            Bien entendu, vous évacuerez cette vilaine hypothèse avec une pirouette dont vous avez le secret.

          4. @Samy,
            Samuel a écrit « Les vaccins […] sont un élément très important *d’un ensemble de mesures* qui ont empêché des dizaines de millier de morts en Suisse. »

            Il ne prétend nullement qu’à eux seuls les vaccins ont empêché (empêcheront) des dizaines de milliers de morts en Suisse.
            En partant d’un taux de létalité estimé de 0.26% (une des valeurs les plus basses estimées, même en considérant les cas asymptomatiques), ça ferait un total d’environ 23’000 décès en Suisse lorsque chaque citoyen aurait été en contact avec le virus. Alors vous allez me dire qu’au maximum les vaccins (et les autres mesures) empêcheraient à peine plus d’une dizaine de milliers de morts même avec une efficacité de 100%.
            Sauf que… ce qui est régulièrement oublié est que *sans mesures*, dans un contexte telle que la Suisse (ou l’Italie du Nord) une surcharge des hôpitaux peut potentiellement générer une mortalité beaucoup plus élevée.
            Si le taux de létalité effectif était par exemple doublé faute de mesures, on parle de presque 50’000 morts. Est-ce trop ou est-ce que les mesures sont disproportionnées ? À chacun son avis.
            Mais factuellement, la déclaration de Samuel n’est pas farfelue.

          5. @ Thierry
            Aucun pays concret ne valide votre hypothèse de terreur métaphysique dans la réalité.
            On peut dès lors considérer que l’hypothèse est fausse, voire biaisée intentionnellement pour auto-justifier vos vues dogmatiques.
            Et prendre toute la population de manière indiscriminée n’est pas une approche qui corresponde à la réalité de cette épidémie au niveau de la surmortalité.
            Donc où est Le factuel? Il n’y a rien de factuel.
            Sinon la répétition d’une opinion devenue obligatoire.

          6. @Samy

            Comme soutenu par Thierry, je maintiens absolument mon estimation. Les antivax de nos jours sont les mêmes souvent que ceux qui sont contre les autres mesures telles que masques, distanciation sociale, quarantaine pour les infectés. Sans ces mesures et avec l’explosion du système de santé, l’impossibilité de trouver ne serait-ce que du paracétamol ou de l’oxygène, ma fourchette se situe entre 50’000 et 200’000 morts en Suisse. Je vous rappelle qu’officiellement 10% de la population a été infecté, en admettant 20%, les 10’000 morts actuelles. Sachant que la quasi totalité se serait retrouvée en contact avec le virus, nous sommes déjà à 50’000 morts.

            J’ai vue que le vaccin Moderna était suspendu ou suspendu pour certaines catégories de population en Islande et en Suède pour des problèmes à court terme de péricardite et myocardite. C’est raisonnable si leurs chiffres indiquent une tendance suspecte, où qu’ils ont besoin de plus de données ou de recul. C’est justement cette démarche scientifique qui fait que je considère le processus actuel comme sain.

          7. @Olegna

            Mais quand allez-vous arrêter avec cette exception suédoise qui n’en est pas une! Comme les autres pays européens en 2020, mais avec beaucoup de retard et de morts, ils ont aussi mis en place des mesures fortes pour juguler leur première vague.

          8. @Samuel
            Voici en quoi consistent vos “mesures fortes”:
            “Introduction de jauges de visiteurs dans les commerces et club de gyms, limitation des tablées à quatre personnes maximum dans les restaurants, contre huit jusqu’à présent, et — encore plus symboliquement — recommandation de porter le masque dans les transports publics, notamment aux heures de pointe lorsque la distanciation est impossible. “Des fermetures complètes des bars, restaurants et magasins ne sont, en revanche, pas à l’ordre du jour. Tout comme un confinement, que le Premier ministre considère « comme un fardeau » trop lourd à porter pour la population à long terme.”
            ttps://www.leparisien.fr/societe/covid-19-face-a-un-lourd-bilan-la-suede-change-de-strategie-sur-le-masque-19-12-2020-8415120.php
            C’est le genre de “mesures fortes” dont beaucoup de pays, avec une population équivalente, auraient rêvé: Tchéquie (2’841 morts par million d’hab.), Belgique (2’203 morts/ 1M d’hab.), Portugal (1’774 morts/ 1M d’hab.), Suède (1’460 morts/ 1M d’hab.), Grèce (1’455 morts/ 1M d’hab.). Tiré de ww.worldometer.info du 9 octobre
            Avec AUCUNE obligation de port du masque nulle part. AUCUNE fermeture de magasins, de restaurants, d’écoles, de centres sportifs. AUCUN confinement. Désolé mais la Suède représente bel et bien une exception, même si ça agace.

          9. @Samy,
            « Et prendre toute la population de manière indiscriminée […] »
            Sur ce point nous sommes d’accord.

            « Aucun pays concret ne valide votre hypothèse de terreur métaphysique dans la réalité. »
            Bon, d’abord je ne parle pas de terreur, uniquement d’un taux de létalité effectif plus élevé en cas de vague trop brutale. Ensuite, peut-être aucun pays, quoique, mais des régions, oui : *malgré des mesures (!)*, des hôpitaux du Nord de l’Italie ont clairement été débordés (population confinée, etc.), à New York également, Wuhan a fait construire en urgence un hôpital, la France – confinée – a appelé ses voisins à l’aide malgré qu’elle a ouvert des hôpitaux militaires de campagne et transvaser des malades en TGV ; la situation n’était pas glorieuse non plus dans certaines villes du Brésil, de l’Inde, etc. Et plusieurs villes/pays ont eu des difficultés à se procurer assez d’oxygène, de masques, de respirateurs, du personnel médical, etc. Donc oui, pour ces régions, le taux de létalité effectif a été temporairement significativement au-dessus de 0.25%, et ceci *malgré les mesures*.

            @Olegna, à propos de la Suède : effectivement, mais les pays ne sont pas tous comparables, ni leur population et leur discipline. C’est pour cela que je parlais de contexte.

          10. @ Thierry
            Certains pays sont dépassés lors de chaque épidémie de maladie respiratoire, certes.
            Mais cela ne valide pas votre hypothèse.
            L’hypothèse que les vaccins anti-covid limitent beaucoup la mortalité des populations n’est pour l’heure qu’une hypothèse, même si elle est plébiscitée par les Etats et par les divers acteurs médicaux, et qu’elle fait la fortune de l’industrie. Une épidémie peut aussi s’arrêter d’elle-même sans vaccin.
            Dans quelques années, on verra si cette hypothèse était valable. Et si oui, si elle ne cause pas des effets indésirables à long terme qui seraient supérieurs au bénéfice attendu, notamment pour les personnes jeunes ou en bonne santé.
            Donc, les personnes qui se posent des questions ont des motifs valables de se poser des questions.
            Les réponses ne sont pas mathématiques, car le corps humain est complexe, les défauts des traitements ne se voient qu’avec une certaines distance temporelle. Seul le temps permet de faire un tri de qualité.
            L’épidémie étant en cours, les hypothèses sont en cours d’évaluation. Cette évaluation est partielle et, potentiellement, les résultats finaux sont inconnus.
            Admettons maintenant que l’hypothèse plébiscitée se révèle par malheur erronée (cela arrive parfois).
            Croyez-vous que les Etats et les acteurs du secteurs accueilleront cette erreur de bon gré? Je ne pense pas.
            Pour cela, il est indispensable que des voix critiques se fassent entendre. C’est juste une question de contre-pouvoir et une nécessité intellectuelle, même si elle dérange.
            Et si vous voulez valider votre hypothèse de base (les vaccins anti-Covid sauvent des milliers de vies), soyez heureux qu’il existe un groupe de non-vaccinés à long terme. Pour servir point de comparaison valable. Sinon, c’est juste des croyances, et non de la science.
            Enfin, au 21 septembre, selon Swissmedic, environ 800 personnes ont été hospitalisées pour des effets indésirables des fameux vaccins anti-Covid en Suisse. Cela a aussi un coût. Cela occupe aussi les hôpitaux (pas en secteur Covid, mais ailleurs).
            Quelle est la santé de ces personnes à présent?
            Le bénéfice attendu est-il au rendez-vous pour elles?
            Donc les questions sont légitimes. Les scientifiques émettent des hypothèses, que l’observation attentive dans le temps valide, modère ou invalide.

          11. Bonjour Samy et merci de votre commentaire très censé, de même que votre dernier paragraphe, effets secondaires graves ….
            Une info si intérêt: Pour les exempté(e)s de la fameuse vaccination et après moult téléphones et e:mails, j’ai enfin obtenu par écrit la procédure « officielle » pour la validation de nos exemptions au sein du Canton de résidence provisoire pour moi-même. Donc zéro médecin cantonal trop curieux et pas formé dans les spécialités ad hoc.

            Afin d’assurer la confidentialité des documents d’exemption et aucune lecture du style “curiosité malsaine” par des administratifs lambda et/ou des non-médecins, il est nécessaire de les envoyer sous double-enveloppe, avec mention du médecin-conseil destinataire.
            Il sera intéressant d’observer comment sera respectée la hiérarchisation des médecins rédacteurs (nettement plus de titres académiques) par rapport aux récepteurs ……. Une autre aventure.

            Sur le pli confidentiel, pour éviter les “va-et-vient” classiques en Suisse, par prudence ajouter les extraits des Lois y relatives au cas où certains praticiens nous prendraient de routine pour des imbéciles – art. 15 al 4 LPD – art 321 CP.

            Donc les fameux tests restent GRATUITS n’en déplaisent aux forcené(e)s de la vaccination. Je sais trop bien que pour ceux-ci (celles-ci), une vie liquidée sur allergie massive est négligeable – une micro-goutte dans l’océan. Certain(e)s internautes pourraient même écrire “bon débarras”.

            Je reprends la route pour de nouvelles aventures. Au plaisir de vous lire. eab

      3. Exact. Les antivax-complotistes ne sont qu’une infime fraction de la population, heureusement, autrement, la vie en société serait difficile voir chaotique.

      4. @SAMUEL

        Vous vous êtes fait vacciner. Vous avez accepté de servir de cobaye parce que vous avez une confiance aveugle dans la “science” et dans les autorités, et surtout parce que les antivaxx sont des ”complotistes” et des ”populistes” et donc vous, vous êtes tellement violemment anticomplotiste et antipopuliste que cela vous a incité à mettre votre vie en danger juste par réflexe idéologique “antitrumpiste”.

        Actuellement vous vous drapez dans une attitude “holier than you” qui est d’un parfait pharisaïsme. Vous croyez être civique …. Et vous ironisez et vous vous moquez de ceux qui lancent l’alerte. Et vous étalez votre mépris des gens qui parlent de contrainte.

        Qu’est-ce qui vous faut de plus? Il y a des gens qui perdent leur boulot parce qu’ils refusent le vaccin. Il y a des gens qui ne peuvent plus aller au restaurant. Il y a des gens qui sont discriminés et deviennent des citoyens de seconde zone, Et vous osez dire qu’il n’y a pas de contrainte !

        Et maintenant que le pouvoir, en plus de la contrainte (le bâton) utilise l’incitation financière (la carotte), vous ne trouvez pas ça répugnant.

        Votre conception de la vie et de la liberté humaine est écoeurante. Ca me dégoûte, je le répète.

        Je devrais prier pour vous, pour que vous ne soyez pas puni en subissant des effets secondaires graves, même à long terme.

        1. C’est une gestion des risques, pour la cinquantième fois! Je ne fais pas partie d’aucune étude, j’ai juste été vacciné. Toutes les études ne sont pas bouclées, soit, mais l’avis de dizaines d’instituts de la santé et quelques notions de statistiques et de la loi normale mais permettent de dormir tranquille. En prenant la problématique dans l’autre sens, en admettant un très hypothétique problème à large échelle sur le long, l’incitatif pour trouver un correctif sera tel que le correctif sera vite trouvé et déployé. D’un autre côté, ceux qui s’offusquent du fait que toutes les études sur les vaccins ne sont pas terminées sont-il capables de me dire ce qu’il en est des études sur les antiviraux et anti-corps de synthèse qu’ils n’hésiteront pas à se faire injecter le moment voulu?

          Trump n’a eu aucune forme d’influence dans ma décision de me faire vacciner. Notez bien qu’il est d’ailleurs lui-même vacciné et recommande le vaccin. Il avait aussi proposé de s’injecter du Lysol (un désinfectant) pour lutter contre la covid.

          Ceux qui lancent l’alerte sur Facebook n’ont pas mon attention, car il n’y a aucune substance. J’ai bien rire des memes, mais ça reste des memes. Ceux qui émettent des doutes par rapport à certains éléments très spécifiques ont mon oreille, mais leur arguments ont de moins en moins de substance avec les mois qui passent. Si un lanceur d’alerte crédible venait à mettre en lumière des manquements, des tricheries ou des mensonges sur les protocoles de tests ou des chiffres, alors il aurait mon attention.

          On exige d’un chauffeur routier qu’il ait un permis de conduire pour travailler. Si quelqu’un doit perdre son emploi à cause d’une exigence, c’est triste, mais il faut voir l’ensemble. C’est aussi ça de vivre en société. N’oubliez pas que les tests sont aussi un moyen d’obtenir le passe.

          J’ai une hybride, l’incitation financière n’est pas l’élément unique ayant mené à ce choix, mais c’est un incitatif. Je ne trouve pas ça répugnant.

          Vous savez moi, ce qui me fait mal? C’est de voir des gens mourir les poumons remplis d’eau ou de champignons, ou être gravement atteints d’une maladie qu’un simple vaccin aurait empêché à 95%. C’est de voir du personnel hospitalier trimer comme des fous durant des mois, pour des soi-disant libertés individuelles. C’est de voir des gens souffrir. C’est de voir des agitateurs utiliser ce faux problème pour instiller du Fear, Uncertainty and Doubt dans une société qui a déjà nombre de défis à relever.

          Je vous remercie de penser à moi dans vos prières, n’oubliez pas de faire attention à vous-même et à vos proches

        2. @Martin
          Je me permets de commenter votre post même s’il ne s’adresse pas à moi.
          La science doute et se remet en question à chacune des étapes de ce que l’on appelle la démarche scientifique. Toute la technologie moderne d’aujourd’hui démontre le succès de cette démarche. Douter la science revient à douter du doute, et donc de la nier. C’est ce qu’on appelle le complotisme, l’ésotérisme, l’illumination. Et c’est dans cette catégorie que les antivax se trouvent, puisqu’ils ne croient pas à la science (comme si la science devait être “crue”).
          Puissiez-vous ne pas attraper la covid et ne pas développer de complications. Vous savez que beaucoup de vos comparses sont déjà passés par là… C’est d’ailleurs une forme de darwinisme… Darwin, vous connaissez? Peut-être pas – c’était un grand scientifique.

      5. Message interne pour Mme Sandoz

        Chère Madame Sandoz, félicitations pour ce buzz du tonnerre que vous faites avec cet article.

        Dans ma réponse à Samuel, j’y ai du m’y reprendre à deux fois car il y avait des coquilles dans ma première version. Merci de publier la deuxième version.

        Merci aussi de ne pas censurer mon commentaire, même si je rentre dans le cadre un peu vivement à cde Samuel. Il m’exaspère vraiement. Laissez aller un peu la spontanéité de vos internautes, ça augmente l’attractivité de votre blog.

        Respectueuses salutations et permettez moi de vous dire que votre opposition à la dictaure covid va faire de vous une dame très populaire. Même ceux qui détestaient votre défense de la famille vous tressent des couronnes maintenant.

        M.

        1. Donc c’est ouvertement perçu comme un moyen de faire du buzz, même par le fan-club. Laissons-nous aller à la spontanéité et à l’émotivité, c’est comme ça on traite de manière efficace les problèmes. Après moi, le déluge, les morts et la souffrance, c’est pour les autres.

          Je vous exaspère? Ca doit être le même sentiment que celui du médecin qui intube un enième patient, certainement non vacciné, sachant qu’il y a 25% de chances qu’il ne s’en sortira pas.

          Je vous exaspère? Profitez de ce moment de lucidité pour vous poser la question de ce qui est vraiment important.

    3. Le problème, c’est que le débat oppose d’un côté la science officielle (universités, instituts de recherche, pharmas, profession médicale, hôpitaux, etc) et de l’autre, des antivax qui rejettent tout en bloc par idéologie complotiste. Comment peut-on débattre dans des conditions pareilles?

      ***La 4e vague est celle des antivax – sauvez des vies, faites vous vacciner.***

      1. Je pense que vous avez tord de mettre tous les non-vaccinés dans le même panier. Vous le dites vous-même, les anti-vaccins (et les complotistes les plus chevronnés) ne représentent que quelques pourcents de la population.
        Bien sûr, une partie plus large est influencée par la confusion ambiante et la désinformation la plus “crasse”, et d’autres raisons.
        N’avez-vous jamais eu de la peine à changer d’avis ou fait exactement le contraire après que qqn, en particulier une autorité (parent, employeur, …), vous ait contredit ou poussé à faire qqch ? Même si vous le vouliez plus tard !
        Il est difficile de changer d’avis, pour des raisons d’orgueil mais aussi car faire un choix demande de l’énergie.
        Pour aider qqn à changer d’avis, il faut lui laisser une porte ouverte. Surtout ne pas l’acculer.

        1. Vous avez totalement raison. Tous les non-vaccinés ne sont pas dans le même panier, loin de là. Par contre, ici, sur le blog, il a un certain nombre d’antivax issus du complotisme, dont le vocabulaire violent heurte la bon sens, la raison, la démarche scientifiques, et les institutions démocratiques du pays (en fait de tous les pays du monde) et contre ceux là, j,essaie de répondre. Mais c’est peine perdue. Quel argument voulez-vous servir à quelqu’un qui nie les faits scientifiques?

          1. C’est compliqué en effet. 🙂
            Pour les cas les plus têtus qui ne changeront de toute manière pas d’avis à cause de nos arguments, j’utilise deux principes : 1. Penser à tous les autres lecteurs qui pourraient tomber dans le piège d’une désinformation “alléchante” et répondre pour leur expliquer à eux ce qui, p.ex. me semble incohérent. 2. Si ça dérive en mode “troll”, éviter de trop l’alimenter.
            Ah, et essayer de nuancer mes propos, car il y a un humain de chaque côté et que tout n’est pas noir ou blanc. Autrement dit, tendre une palette de couleur pour tenter de sortir du monochrome.

        2. Oui, c’est comme ça que je formais des influenceurs pour une grande multinationale:

          – laisser les extrêmistes se discréditer tout seuls juste les encourager dans leur délire en les titillant un peu.
          – prendre un ton neutre, avoir l’air sympa et fun. Jamais d’agressivité.
          – faire beaucoup de petits commentaires plutôt qu’un seul très long
          – Rester simple dans les arguments et les répéter
          – Poser des questions plutôt que d’énoncer des certitudes
          – Encourager ceux qui vont dans votre sens
          – etc

          Je trouve que vous vous en sortez pas mal du tout, bravo. Peut-être une point de dédain à modérer. Pour qui travaillez-vous ?

          PS: si vous voulez, je peux encore vous aider à perfectionner votre art.

          1. Je travaille pour une petite PME dans l’électro-mécanique (et je n’ai pas d’actions dans la pharma etc.). J’exprime mon opinion en tant que citoyen intéressé par le débat.

            Les 4 derniers points sont utilisés par la plupart des commentateurs peu importe leur avis. Mmh, il semblerait que je fasse de trop longs pavés pas assez simples pour convaincre en tant qu’influenceur à la solde d’une multinationale.
            Je préfère poser des questions car j’ai bien peu de certitudes. Les questions aident à réfléchir, moi-même inclus et n’ont pas toujours une réponse simple.

            Mais je relève un point intéressant :
            Devrait-on comprendre que pour ne pas être soupçonné d’œuvrer pour une entreprise ou un État, il faudrait s’attaquer à tout le monde, vociférer des extrémités complexes, martelées avec agressivité, certitudes et superlatifs ? Ah, et sans oublier d’encourager les personnes en désaccord avec nous, ça va de soi.
            Jolies perspectives.

  54. Merci, Madame, pour vos articles pleins de bon sens et surtout, ce qui est de plus en plus rare, d’éthique. Il est rassurant de voir que certains personnages politiques n’en ont oublié ni la définition, ni l’usage.

  55. Tomber si bas et l’avoir prémédité depuis si longtemps!
    Plus rien de m’étonne de la part du Conseil Fédéral et plus particulièrement de la part du ministre de la santé Alain Berset.
    Le lien ci-dessous, une interview de Madame Liliane Held-Khawam dont le travail et chaque publication sont irréprochables tant ils sont rigoureux et documentés. Elle aussi, nous met en ligne, depuis de nombreuses années, sa généreuse et désintéressée contribution.

    ttps://lilianeheldkhawam.com/2021/10/03/dissolution-de-la-suisse-sur-fond-de-depossession-laffaire-berset-un-epiphenomene-entretien-avec-slobodan-despot/

    Merci Madame Sandoz pour votre présence et votre précieuse contribution à nous rendre un peu plus intelligents et un peu plus critiques. J’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire. Vos interventions me font du bien, ce sont des bulles d’oxygène dans ce espace carcéral qui est la Suisse où beaucoup d’innocents privés de liberté et de cervelles apportent leur dévotion et leur amour aux persécuteurs.

  56. Un grand merci à vous Madame Sandoz, ces mots (maux) que nous sommes si nombreux à partager avec vous, il est difficile de les trouver écrits et diffusés. Et un grand merci au journal le Temps qui a publié ce blog, courage amis journalistes vous pouvez aussi donner un autre éclairage que la voix unique qui nous est donnée en boucle.

  57. – Agents de propagande vaccinale qui seront sans doute aussi bien reçus que le médecin cantonal genevois l’est et dont, au delà d’un sursaut temporaire, il est, c’est selon, à craindre ou à espérer, qu’ils aient l’effet contraire.

    – Lâcheté du Conseil fédéral qui ne rend pas obligatoire la vaccination de certains, notamment des plus âgés ou de ceux vivant en institution, comme il le peut.

    – Certificat covid largement inefficace pour être une passoire (moins de 16 ans et Pfizer-vaccinés de plus de 6 mois et personnel dispensés de certificat covid; jauge supprimée; aération non exigée).

    – Baisse massive du nombre de tests et donc thermomètre cassé dès le 11 octobre 2021. Sans compter que nombre de personnes ayant de “petits” symptômes tarderont à aller se faire tester et contamineront.

    – Information tsr une fois de plus erronée. Les vaccins n’ont pas une efficacité contre l’hospitalisation de 95 %. Elle est de 93 % pour l’un et de 88 % pour l’autre, en moyenne sur environ 6 mois. Avec le temps et les variants elle est de 80 % pour l’un et de 76 % pour l’autre. Diviser par 5 ou 4 un risque ce n’est pas le diviser par 20. Efficacité certaine ici et maintenant, mais alors pourquoi dissimuler ? Cela fini par détruire toute confiance. Comment dissimule-t’on ? NOTAMMENT en ne tenant pas compte de ceux qui décèdent sans être hospitalisé (souvent en EMS).

    – Diviser par 10 la transmissibilité entre vaccinés cela n’est plus le cas lorsque l’on s’éloigne de la vaccination et que l’on fait usage de Pfizer. Le temps aidant cette protection diminue et la transmissibilité augmente suffisamment pour que le variant delta circule au sein des Pfizer-vaccinés (Ro= 8). Les variants qui contourneront mieux le vaccin circuleront mieux et alors nous assisterons à une nouvelle épidémie. Il y aura nouveau vaccin et nouvelle vaccination. Ils sont commandés : 14 millions ARNm pour 2022 et il reste un sacré solde 2021 à consommer (21 millions commandés). Evidemment le pire n’est pas garanti, le variant suivant pourrait être INOFFENSIF.

    – Il est vrai que la tsr a moins mal informé que lorsqu’elle propageait l’étude Duperrex, Unisanté, Lausanne qui nous disait que les vaccins divisaient par 80 le risque de maladie (98.5%). EXIT Duperrex ! Exit Ruiz !

    Sur ce je vous laisse à vos imprécations extrémistes de tous bords, je laisse antivaxx et forcenés de la vaccination dialoguer et vais aux champignons.

    1. Interview à la TSR de Claire-Anne Siegrist, épidémiologue et vaccinologue chef, le 25.01.2021 (donc parmi les experts qui ont supporté le fait que ce vaccin soit approuvé):

      “Il n’y a pas une solution unique et parfaitement efficace. S’il y en avait une, on l’aurait trouvée. Évidemment, on peut fermer totalement les frontières ou barricader des villes entières … mais ces solutions ne sont pas applicables dans de nombreux pays. C’est pourquoi, selon la chercheuse, il faut combiner plusieurs solutions en fonction des personnes et de leur pertinence. Mais vacciner tout un pays le plus rapidement possible n’est pas la solution miracle: Il n’est pas nécessaire de vacciner toute la Suisse, et il n’est même pas certain que cela aurait un impact sur la disparition du virus, estime-t-elle”

      Tout est dit ! La vérité est ajustée sans cesse. En fait, on n’en sait rien ! Alors imposer n’est pas justifié.

    2. “Lâcheté du Conseil fédéral qui ne rend pas obligatoire la vaccination de certains, notamment des plus âgés ou de ceux vivant en institution, comme il le peut.”
      Vous avez probablement raison (sans rire). Ce serait une politique de santé publique courageuse et rationnelle, c’est certain.
      J’attends avec impatience de voir les réactions de la population s’il le fait. Je suis sûr que les 50.- et le certificat c’est de la rigolade à côté de ça (mise à part que les papis et mamis manifestent moins).
      Qu’en pensez-vous Mme Sandoz ? Seriez-vous favorable à la vaccination obligatoire des personnes âgées ou les plus à risques (sans contre-indication), et qu’on laisse en paix les jeunes en bonne santé ?

      1. Notez que la vaccination obligatoire serait loin d’être contrainte. Pas de contrainte physique, pas de sanction pénale. Seulement des certificats covid et mesures analogues.

  58. Le virus mortel de la plus grande pandémie de tous les temps.
    Tellement dangereux que le gouvernement paie 50 CHF pour convaincre un proche d’aller se faire euthanasier…euh piquer…faute de frappe.

    Moi ce qui me convaincrait, c’est que Pfizer et les membres du conseil fédéral acceptent d’être 100% responsables de tous les effets secondaires du vaccin. Mais aucun des 2 de l’est, et même, en France, ils parlent de libérer les politiciens de toute conséquence possible, durant l’état “d’urgence”.

    De surcroit, si le gouvernement avait fait tout ce qu’il faut pour la santé: promouvoir le sport, l’alimentation saine, arrêter la peur et les nouvelles anxiogènes, interdire tabac et alcool (les 2 + grand tueurs mondiaux) ainsi que la malbouffe etc., alors je pourrais presque imaginer qu’ils ont l’air sincères.

    Mais tôt ou tard il faudra accepter qu’il y a un PLAN, que les vaccins tuent, que tous les gouvernements sont corrompus. Malheureusement pas avant l’extinction des 80% des êtres humains…d’ici là nous resterons des complotistes et surtout, les personnes en parfaite santé, de “dangereux terroristes”.

    Fermez la et tombez malades, vite, vous serez un citoyen exemplaire !

    1. Bonsoir John Q, très joli commentaire. Du côté de l’exemption automatique de responsabilité quelconque des Pharmas, nous sommes très loin du coup d’essai. Pharmas championnes toutes catégories pour massacrer en toute impunité (dommages collatéraux, effets secondaires = ma foi tant pis).
      Cela me fait penser à un vieux James Bond “Permis de tuer”.
      Excellente soirée, eab

      1. Après avoir été brûlée vous voulez mettre le feu partout où vous passez, cela n’atténuera pas votre douleur, et à la fin il ne restera que des cendres… Est-ce que c’est à cette paix que vous aspirez ? Choisissez de parler à des personnes qui ont pris une autre direction, elles ont souffert aussi et s’aident en aidant les autres qui n’ont pas eu de chance , essayez de les rejoindre.

        1. @DOMINIC

          Pourquoi dépensez vous votre énergie à prendre la défense des empoisonneurs de la Pharma? Ils ne méritent pas tant d’effort de votre part. Il y a des abus. Il y a des contrats scandaleux avec l’état pour exonérer les fabricants de toute responsabilité. Il y a une absence totale de scrupules de fabricants de médicaments. Il y a eu tant de scandales. ils ont été si souvent pris la main dans le sac et condamnés. Et encore on ne sait pas tout. C’est une certitude. Actuellement le zèle des pouvoirs publics pour forcer les gens à se laisser piquer alors que cette piqure met clairement vleur vie en danger, est suspecte. très suspecte. Vous feriez mieux de dénoncer ces scandales et de vous interroger car tout cela pue la m…, au lieu de vous faire l’avocat des renards dans le poulailler.

          1. Bonjour et merci de votre commentaire. Vous semblez aussi connaître le dessous des cartes. Le CF récolte ce qu’il a semé durant des décennies via l’OFSP et d’autres institutions « officielles » censés dans leur ensemble défendre en tout premier lieu les intérêts des patient(e)s tous âges confondus et donc leurs droits élémentaires (même CONTRE les Pharmas le cas échéant).
            Or la Suisse se distingue par l’enfouissement systématique des dérives médicales. Plus il y enfouissement profond, plus il y a crescendo des méfiances et résistances.
            Nous assistons en ce moment à une résurgence de toute cette lave stagnante, bouillonnante, prête à l’éruption.
            Tant pis Si le CF n’a toujours pas compris que sa politique sanitaire globale n’est plus adéquate depuis bien trop longtemps. Les dirigeants doivent aussi apprendre à tout d’abord faire amende honorable avant d’exiger quoi que ce soit des citoyen(ne)s.
            Car si les citoyen(ne)s savaient tout ce qui se discute dans leur dos, ils(elles) exigeraient ce grand nettoyage en profondeur. Paroles de scribe spécialisée !
            Portez-vous bien. Au plaisir de vous lire.

    2. Discours délirant d’un antivax complotiste. “La science officielle a tort et j’ai raison”.

      ***La 4e vague est celle des antivax – sauvez des vies, faites vous vacciner.***

      1. Moi je suis antivaxx et je suis CERTAIN que la 4ème vague sera en réalité causée par les effets secondaires des vaccins qui ont été pris par le gens au moment de la 1ère, 2ème et 3ème vague.

        Donc je refuserai obstinément toutes les pressions et tous les chantages qu’on pourra faire sur moi pour me forcer à me laisser vacciner lors de la 4ème vague.

        Je ne veux pas que ma mort serve de prétexte pour forcer la vaccination des gens qui mourront à cause de ça dans la 5ème vague.

        C’est le vaccin qui tue. Pas le virus. Mettez vous tous bien ça dans la tête.

        1. @ON NOUS PREND POUR DES C…
          En science, il y a une démarche rigoureuse qui aboutit à une conclusion qui peut être la confirmation ou l’infirmation de (des) hypothèse (s) de départ.
          En aucun cas, l’on peut être “certain” dès le départ d’une conclusion, comme vous le faites. Ceci vous range dans le camp des complotistes, dont les agissements proviennent d’illuminations. Et plus les gens sont ignorants, moins ils doutent, et c’est aussi exactement ce que montre chacune de vos phrases.

          1. J’ai été certain qu’on nous mentait, dés le début. Car on a interdit la chloroquine qui peut soigner, en disant qu’elle etait une substance veneneuse. Or, je savois que c’etait faux car j’en ai consommé des quantités délivrées sans ordonnance, pour voyager en Afrique. Donc j’ai eu la preuve CERTAINE que toute cette propagande n’est qu’un tissu de mensonges.

        2. Et si par chance il n’y a pas de 4e vague, remettrez-vous vos certitudes en question ?
          Qu’est-ce qui a causé les 3 premières vagues d’après vous si le virus ne tue pas ?
          Remarque : il n’y avait pas encore de vaccin lors des 2 premières vagues.

        1. @CEDH
          Oui, par science officielle, j’entends celle qui obéit à la démarche scientifique, et donc la seule qui soit rigoureuse.
          Car il y a d’autres types de “sciences”, comme par exemple les “sciences occultes”, c’est-à-dire celles des antivax complotistes, qui rejettent la démarche scientifique et ses conclusions, qui nient les faits prouvés, et qui agissent sur des illuminations ésotériques, et qui tentent d’expliquer leur point de vue par des théories du complots (quand ce n’est pas par des violences physiques, comme les médias nous l’ont rapporté).

  59. Dans la même idée et le même jour, le CF a aussi pris une mesure concernant les équipes juniors des Clubs de hockey sur glace, à savoir que seules les personnes vaccinées pourront assister aux matchs !

    Ces deux derniers week-end, j’ai relevé le nombre de spectateurs par matchs pour arriver à la conclusion qu’ils représentaient moins de 1% pour des capacités oscillant en 3500 et 9000 places, la moyenne se situant entre 25 et 35 spectateurs !

  60. J’ai envie, comme quelques autres, de dire merci Madame. Si je lis les commentaires je m’étonne que certains puissent justifier cette proposition indigne.

  61. C’est une manipulation pathétique de votre part de considérer uniquement l’hypothèse que le vaccin pourrait être nocif, sans même prendre en compte qu’il pourrait aussi protéger/sauver la personne (oui, nonobstant les gesticulations ridicules des anti-systèmes, c’est bien son but premier)

    Que faut-il donc penser tous les gens (comme vous) qui répandent des informations incomplètes/partiales/erronés sur le vaccin, ce qui a pour effet de faire peur et de dissuader certaines personne de se faire vacciner… Pensez-vous que ces gens éprouvent aussi de la “souffrance morale” en constatant qu’une écrasante majorité des malades aux soins intensifs ne sont pas vaccinés ? Ah non, bien sûr, ils pensent certainement que “ON” nous ment…

    1. @Jules,
      Quand on vaccine une personne (en bonne santé et en particulier les jeunes) avec un produit qui a forcément un risque d’effets secondaires, plus ou moins graves, à moyen ou long terme, alors qu’elle n’en retire AUCUN bénéfice pour sa santé, c’est un scandale médical!
      Les jeunes risquent moins d’être gravement atteints du covid que de trébucher en marchant et de s’ouvrir le crâne! À quand le port obligatoire du casque dans les rues?
      Ceux qui répandent des informations incomplètes/partiales/erronées ce sont clairement les fabricants eux-mêmes!
      1. incomplètes: Pfizer et Moderna n’ont pas encore donné la liste intégrales de leur produit. Secret de fabrication oblige…
      2. partiales: les tests n’ont pas été tous faits (toxicologie, etc…). Pas le temps vu “l’urgence”!
      3. erronées: on est passé de 95% d’efficacité à environ 60 à 70 %, pour finir avec une efficacité quasi nulle concernant le variant Delta. Les 2 doses qui devaient stopper l’épidémie sont devenues 3 doses et Israël a commencé à injecter la 4ème…
      Et pour en finir avec cette désinformation répétée à tue-tête par ceux qui se cramponnent à l’idée qu’ils ont bien fait de se faire vacciner, au Royaume Uni, la majorité des malades du covid, y compris les cas graves soignés à l’hôpital, sont vaccinés!

    2. J’ai hesité entre sarcasme et colère en vous lisant. Je vais simplement essayer d’être franc. Double vacciné et de formation scientifique universitaire supérieure, j’en ai totalement RAS LE BOL de ce discours qui classe toute personne qui s’opposerait à une stratégie vaccinale sans limite comme de dangereux complotiste qui “répandent des informations incomplètes/partiales/erronés sur le vaccin”.

      Si nous en sommes là aujourd’hui à offrir des bons de 50.-, ce n’est pas parce que quelques illuminés postent des informations fantaisistes mais bien parce les autorités communiquent “des informations incomplètes/partiales/erronés sur le vaccin”. La prestation du Dr. Siegrist ces derniers mois en est une parfaite illustration.

      Il n’y a bien sûr aucun complot derrière ni la pandémie de Covid ni dans la vaccination. Par contre, il y au sérieux problème de conflits d’intérêts et de manque de contrôle, tout comme cela a été le cas avec diverses industries ces dernier temps.

      Ce n’est ni l’efficacité ni la population qui sont les critères retenus pour décider des diverses mesures mais bien une cohorte de lobbyistes qui donnent de la voix. D’où l’incohérence de certaines décisions qui a aiguisé la méfiance de la population. Le fameux “pass”, attelage pharmaco-numérique, en est la dernière illustration et, pour le faire passer, on promet, ni plus ni moins, que le retour à la vie d’avant.

      La responsabilité individuelle est donc remplacée par une injection miracle garantie par l’Etat. Ouf, on peut enfin enlever son masque et oublier toute mesure sanitaire: pas sûr que grand-mère dont le vaccin n’est plus efficace après 6 mois apprécie une fois à l’hôpital: “pas ma faute ! et en plus je peux me déculpabiliser en donnant des leçons aux dangereux vaccinés qui propagent le virus !”. Un rappel à 6 mois devrait résoudre le problème, n’est-ce-pas ?

      Les vaccins sont (et seront) indispensables dans la gestion de cette pandémie à condition de les utiliser là où leur efficacité est maximale. Même l’OMS contredit cette stratégie de tout miser sur eux pour venir à bout de cette pandémie en vaccinant tous les 6 mois la population de 9 à 99 ans.

      Petit rappel:

      – Il est quasiment impossible d’éradiquer SARS‑CoV‑2 vu le nombre d’espèces animales concernées. Le réservoir animal est impossible à contrôler.

      – SARS-CoV-2 est un virus à base d’ARN qui mute donc très fréquemment (malheureusement plus que d’autres virus de ce type, on est plus proche de la grippe que de la polio).

      – Le corolaire de ces 2 points est que l’obtention d’une immunité collective suffisante et permanente est quasiment impossible que ce soit par vaccination ou en développant la maladie (surtout à l’échelle planétaire dans un monde globalisé d’échanges). On ne peut qu’espérer qu’à terme, une mutation moins dangereuse du virus prenne le dessus et l’amène à disparaître. C’est déjà arrivé dans le passé.

      – Un vaccin peut jouer un rôle clé en ralentissant la propagation et la mortalité donc l’ampleur des vagues et des mesures. Tout dépend de son efficacité (pour la tuberculose et la dengue, ça n’a pas fonctionné).

      – Les données concernant le vaccin Covid étaient encourageantes: 95 % d’efficacité pour un an minimum voire plus pour les formes graves ainsi qu’une réduction massive du R0 et de la charge virale.

      – Le verdict est tombé (il ne vient pas d’obsures antivacx mais des laboratoires). Pfizer: 6 mois env. de protection contre les formes graves à 80 % et environ 40 % contre la maladie. C’est clairement insuffisant. Moderna semble faire un peu mieux, les autres vaccins pas. On essaie donc de prolonger avec une dose supplémentaire sans garantie dont on espère quelques mois de protection supplémentaire.

      – Les vaccins Covid réduisent donc la propagation et protègent mais pas suffisament pour vivre totalement normalement. De plus, la durée de protection nous engage dans une course permanente à la vaccination avec des périodes de plusieurs mois où une partie de la population n’est plus protégée (comme c’est le cas actuellement pour les 75+). Nous aurons toujours un train de retard sur le virus; et gare à l’année où le cocktail de variants aura tapé à côté.

      – A long terme, vu les effets secondaires (pas pire que certaines préparations mais tout de même importants), la résistance de la population ira croissante (surtout à 2 doses par an pour conserver le “pass”). Rassurer avec des chiffres et des informations incomplètes donc peu fiables voire édulcorées pour rassurer attise encore plus la méfiance (“1 cas de thrombose pour 100 mio de 65+”, ça voudrait dire 1-2 cas maximum pour toute l’europe ?!). On imagine alors pire comme après Tchernobyl quand on a affirmé que le nuage radioactif s’est arrêté à la frontière. Les gens ne sont pas idiots, il peuvent vivre avec la vérité. De plus, l’information est un droit pour le patient.

      – Le vaccin a été présenté comme solution à une saturation des soins intensifs. A réserver prioritairement aux populations à risque et s’assurer de leur efficacité en les mettant à jour plus rapidement.

      Une stratégie qui ne mise que sur la vaccination est insuffisante. Si l’on prétend que cette vague est celle des non-vaccinés (comment le savoir car on ne teste plus les vaccinés même malades qui représentent pourtant presque 2/3 de la population ciblée par le vaccin à laquelle on peut ajouter les guérisons – on n’est donc proche des conditions recherchées), la prochaine vague sera celle des vaccinés.

      Un bon vaccin, c’est fondamental (il y encore beaucoup des progrès à faire donc au boulot dans les labos) à condition de le compléter par d’autres mesures fortes (stratégie de test, mesures sanitaires ciblées, traitements, capacité hospitalière, amélioration de la prise en charge, etc).

      Mais ce n’est pas le chemin qu’ont choisi nos autorités sous la pression économique et géo-politique. Demander de l’adapter n’a rien de complotiste, c’est faire son devoir de citoyen.

      1. Personne – à commencer par les scientifiques – n’a dit que les vaccins actuels allaient régler tous les problèmes. Les scientifiques sont tous dans la nuance, dans le rationnel, et ne cherchent qu’à faire au mieux avec les connaissances dont ils disposent à l’heure actuelle.
        Les institutions démocratiques bâtissent ensuite leurs politiques sur ces conclusion scientifiques, encore là, au mieux des connaissances d’une pandémie qui évoluent de jour en jour. On construit un avion un avion en vol.
        Par contre, certaines personnes hostiles aux autorités scientifiques et institutions démocratiques détournent le concept de liberté pour tenter d’en découdre avec les toutes les tentatives publiques de juguler la pandémie. Ces personnes ont quasi toutes le même profil: adeptes de la théorie du complot. Pour elles, les journalistes “ne disent pas tout”, les politiciens “sont tous corrompus”, les scientifiques “nous cachent des choses et sont corrompus”, les pharmas “ne cherchent que le fric au détriment de la santé humaines”, etc
        Vous comprenez que les antivax complotistes sont des illuminés sectaires qui, tôt ou tard, se feront éventuellement rattraper par le darwinisme, mais en attendant, mettent la santé et la vie de leurs concitoyens en danger.

        1. Les entreprise pharmaceutiques ont pour but de distribuer des bénéfices à leurs actionnaires. Au vu de leur passé, il est légitime de craindre qu’elles dissimulent les effets réels de leurs vaccins dès lors que le marché dépasse 100 milliards par ans. Rappelons que Pfizer et J&J ont été condamnés pour avoir mis en danger des vies en dissimulant les défauts assassins de certaines de leur production.

        2. “Quand on construit un avion en vol comme vous le dites” (et je pense que c’est une assez belle image de ce qui se passe), on n’oblige pas tout le monde à monter dedans…

          Quand on ne sait pas et qu’il est, dès lors, impossible à quelqu’une d’être correctement informé sur un acte médical, on ne peut pas l’obliger, surtout si sa non-vaccination ne représente pas un risque pour la santé d’autrui. Car on parle bien d’obligation à partir du moment où des droits aussi fondamentaux que d’étudier ou travailler sont menacés.

          Si vous me lisez bien, vous constaterez qu’aucun scientifique digne de ce nom ne pourrait supporter la stratégie vaccinale actuelle (tout ce qui y est énoncé reprend des études et des faits). Mais, il n’y justement plus aucune nuance. C’est assez effrayant !

          Un duopole vaccinal, avec une technologie unique, se dessine. La concurrence est lentement supprimée. Cette concentration de pouvoir est extrêmement dangereuse et ne devrait pas être possible.

          Lee Chinois et les Russes l’ont compris dès le début.

          D’autres innovations dans le domaine du vaccin Covid sont ralenties voire “tirent la prise” (ttps://www.carnetsdubusiness.com/Le-Royaume-Uni-rompt-son-contrat-avec-la-biotech-nantaise-Valneva_a2709.html).

          On ne parle plus de science mais de guerre commerciale au détriment de la population.

          Si l’on vit une crise climatique aujourd’hui, c’est parce que le lobby du pétrole associé à quelques très gros constructeurs il y a bien longtemps étaient tellement puissants qu’ils ont pu bloquer le développement de la propulsion des voitures avec des moteurs électriques, qui était pourtant de l’avis des scientifiques bien plus efficaces et performante. A l’époque, il y avait très peu de voitures et une chaîne d’approvisionnement alternative aurait pu de développer pour fournir l’électricité. Mais l’objectif commercial était d’installer un dépendance au pétrole.

          Résultat: nous avons perdu un siècle.

          Il en va de même pour d’autres technologies. Ce n’est pas le meilleur qui gagne mais le plus puissant. Je peux accepter ça dans presque tous les domaines mais pas pour des vaccins

          Pourtant, Pfizer (40 % d’efficacité et 80 % contre les formes graves avec une durée de 6 mois, donc insuffisant) est en passe de devenir No1 au coude à coude avec Moderna. Est-ce que cela pousse Pfizer à accélérer la livraison d’un vaccin basé sur le variant Delta ? (non, il n’y a pas de motif commercial).

          C’est pour cela que nous ne pouvons dépendre d’une technologue unique (car vous verrez que les autres vaccins seront vite relégués sur des “niches”).

          Vu les enjeux, il faut une stratégie multiple (vaccins divers, tests, traitements, etc). Si j’ai le choix et accès aux spécifications de manière transparente, alors ok pour obliger.

          Dans ce contexte, la contrainte est très malvenue.

  62. Actuellement en Suisse, plus de 200 fois plus de risque de finir à l’hôpital lorsque l’on a plus de 80 ans que si l’on a entre 10 et 19 ans. Ce n’est donc pas en vaccinant les enfants de plus de 12 ans (et bientôt moins) jusque dans les cours de récréation que l’on peut résoudre les difficultés causées par les hospitalisations.

    1. @CEDH

      Pourquoi ne posez vous pas la question du pourquoi?

      Vous devriez vous demander pourquoi les pouvoirs publics (Berset, l’OFSP) s’acharnent à vouloir vacciner tout le monde par la contrainte et même par l’incitation financière, alors qu’au moins pour les jeunes ^c’est inutile et c’est même très dangereux. Voir les informations mentionnées plus haut par OLEGNA qui prouvent que le vaccin tue.

      Chez les jeunes la mortalité du covid est quasiment nulle. Donc si on les vaccine, étant donné que la probabilité de mourir d’un effet secondaire par suite du vaccin est plus élevée que la probabilité de mourir (quasiment nulle) si on ne se vaccine pas et qu’on attrape la maladie, inciter ces jeunes et ces personnes en bonne santé dans la force de l’âge, à se vacciner, que ce soit par des contraintes, comme la menace de perdre son emploi, comme le fait de ne pas pouvoir aller dans les lieux publics, restaurants, théâtres, etc. ou que ce soit par des incitations financières, est CRIMINEL.

      CEDH, vous devriez vous poser la question du pourquoi de ces incitations criminelles à la vaccination.

      Ne croyez-vous pas qu’il y a à l’OFSP des gens corrompus qui attendent des commissions au résultat (”on success”) de la part de PFIZER etc., proportionnelles au nombre de doses vendues?

      Ca ne les gêne pas que l’état dépense de l’argent aux frais du contribuable pour booster les ventes des labos, car cet argent dépensé n’est pas à leur charge ni à celle des labos, et donc ça ne modifie en rien les commissions qu’ils espèrent recevoir. Ils toucheront la même commission même si la confédération dépense un milliard supplémentaire pour payer des chômeurs à faire du porte à porte.

      Avez-vous une autre explication? Moi je n’en vois pas d’autre possible. Mais je lirais volontiers vos hypothèses explicatives.

      1. Tous ne sont pas corrompus. Il y a aussi les sots et les suiveurs (ne faisont pas de vagues). C’est aussi la vue politique à court terme habituelle : “sauvons dans l’immédiat et comme cela je serai réélu. Après l’élection on verra bien ….”.

        Quant à dangerosité pour les enfants, je serais plus nuancé. La vaccination comporte des risques connus et la maladie des risques connus. A s’en tenir là l’avantage net est en faveur de la vaccination. Cependant, il existe un risque faible de complications graves qui anéantit le petit bénéfice absolu de la vaccination. C’est le raisonnement de la commision vaccinale britannique pour les 12 à 16 ans, avis que les gouvernants ont outrepassé. Ce raisonnement s’étend au delà des 16 ans et est valable tant que l’avantage absolu est faible. Au lieu de nous abreuver en efficacité relative approximative, peut-être serait-il utile d’indiquer l’avantage absolu par classe d’âge. Gageons que les commissaires à la vaccination ignoreront ce point puique la doctrine officielle l’ignore.

  63. Je découvre votre blog et vos articles ! Merci Madame !

    je continuerai à découvrir les autres écrits sur votre blog !

    En ces temps où l’important semble se confondre parfois, dans certains esprits, avec l’insignifiant , il est fort agréable et encourageant de lire des pensées qui nous redonnent vaillance et courage pour affronter l’incertain, en Humain libre et déterminé à ne pas faillir !
    Merci
    Yakinikou

  64. Pour tous ceux comme Samuel et Rebecca qui croient aveuglément ce que nous disent les savants qui doivent toute leur carrière à l’industrie pharmaceutique, ainsi que les politiciens comme celui qui a nommé à la tête de Swissmedic un haut haut fonctionnaire pour le remercier de l’avoir aidé …, je leur conseille de lire cet article très sérieux et documenté, qui démontre que le vaccin dans certains cas, assez nombreux, cause des cancers:

    ttps://swprs.org/covid-vaccines-and-cancer/

    Et ne venez pas ensuite crier au complotisme. Ca ne prend plus.

    1. CEDH, vous avez combien de pseudos?

      Vous en changez lorsque vos liens sont douteux ?

      Et vous croyez vraiment avoir une meilleure compréhension du vaccin JJ que Swissmedic?

      C’est dur dur la vie d’un antivaax…. vous avez déjà pensé à prendre des vacances sans internet? Ah non, zut, pas d’hôtel, pas de restaurant, pas d’avion, pas de spectacle, pas de foire… pour les antivaax. 😝

      Moi, je profite à fond de ma semaine de vacances ! 🍻🏖🎠

      1. Bonjour Rebecca,

        CEDH est le seul pseudo de … CEDH. J’ai l’impression de vous me hanter au point que vous me lisiez partout. J’espère ne pas gâcher vos vacances que je vous souhaite bonne. Profitez-en car on ne connaît pas la suite.

        Intéressante petite histoire. Une suissesse vit en Angleterre. Vaccinée et atteinte de la covid (symptômes et autotest) elle renonce à venir pour un enterrement en Suisse car au retour elle devrait subir un test RT-PCR et finirait en isolement.

      2. @ REBECCA

        Comment pouvez-vous avoir confiance en Swissmedics ? Swissmedics est l’organisme qui approuve les vaccins en Suisse et qui passe les commandes de vaccins. Donc c’est un organisme qui est par excellence l’objet de toutes les sollicitations des lobbyistes.

        Je n’ai pas confiance dans l’intégrité de ces gens. Désolé. Vous pourrez me blâmer et me traiter d’abruti complotiste, ça m’est égal. Je n’ai pas confiance. C’est tout.

        Et je vous le demande Rebecca: pourquoi n’y a-t-il aucune transparence sur les commandes des vaccins ? Sur le prix ? Sur les quantités ? Opacité totale.

        Pourquoi ?

        Quand en plus on apprend que le président de Swissmedics est un haut fonctionnaire de la Confédération qui a été proposé par Alain Berset pour ce poste, hautement lucratif, après avoir aidé ce dernier … pour une affaire privée ! – eh bien, cela ne renforce pas la confiance que l’on pourrait avoir en Swissmedics.

        Cela donne tout à fait l’impression que nos moeurs politico financières suisses ressemblent de plus en plus à celles d’une république bananière.

        1. Tout est faux dans votre message.

          Swissmedic ne commande pas les vaccins.

          Berset n’a pas proposé le directeur de Swissmedic.

          Aucune idée de quelle “affaire privée” vous parlez. Calomnie ?

          Si vous avez le sentiment de vivre dans une république bananière, je vous recommande d’appeler le 143 et de leur exposer votre argumentation.

          1. @Rebecca
            Etes-vous capable d’apporter un élément concret, un seul argument pour soutenir vos affirmations?
            ttps://lilianeheldkhawam.com/2021/09/19/alain-berset-une-toute-puissance-qui-interroge-en-democratie/

          2. Chère Olegna,

            Votre lien ne prouve rien. Cet article n’est qu’affabulation. L’UDC Weltwoche, l’équivalent du canard enchaîné? lol.

            Le directeur de Swissmedic est un chirurgien qui travaillait à l’armée. Il n’a jamais été le “bras droit” de Berset. Et il n’a pas été proposé ou nommé par Berset.

            Et je ne comprends pas ce que le directeur de Swissmedic à avoir avec le fait que Berset avait une liaison…

            Pourquoi cherchez-vous à trouver des liens entre des affaires et des personnes qui n’ont rien à voir? C’est pour rassurer vos craintes que vous imaginez des histoires ?

            NB: merci de ne pas utiliser de multiples pseudos. C’est fatigant.

          3. @ Rebecca
            M. Lukas Bruhin a bien été le bras droit de M. Berset pendant 8 ans.
            ttps://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-76565.html

            Il a bien été nommé à la présidence du conseil de Swissmedic en 2019.
            ttps://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-77540.html

            C’est bien Swissmedic qui valide les vaccins et autorise leur utilisation en Suisse, comme de tous les autres médicaments d’ailleurs.
            ttps://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-81761.html

            En espérant que les références de l’administration fédérale trouveront grâce à vos yeux.

          4. @OLEGNA

            Merci d’avoir mis les points sur les i à Rebecca. …

            Bien entendu, je ne doute pas que les choses aient été faites en respectant les procédures formelles, de sorte qu’on ne pourra pas facilement attaquer la décision. Mais en tant que citoyens nous avons le droit de penser que ce sont des moeurs de république bananière.


            Tout cela a été très bien raconté par Slobodan Despot dans son journal ANTIPRESSE.

            Non seulement ces méthodes sont choquantes et scandaleuses, dans une affaire privée, et la protection sans faille du ministre Berset par les médias, couvrant d’opprobre cette pelée, cette galeuse, de “…” et mettant ridiculement une auréole de petit saint au dessus de la tête de… Berset, est écoeurante. Mais le pire c’est que l’exécuteur des basses oeuvres de ce vaudeville se retrouve propulsé à la tête de Swissmedics et soit donc l’un des responsables principaux de la dictature vaccinale que nous subissons.

          5. Bonsoir, merci de votre très joli commentaire. Complètement en accord avec vous.
            Slobodan Despot est excellent, je vous rejoins aussi.

            L’auréole “de sainteté douteuse” dont vous parlez est peut-être contaminée à la petite vérole ? Qui sait ?
            Magouilles un jour, magouilles toujours. La Suisse ne fait pas exception et la pandémie aura au moins eu l’avantage de tout faire éclater au grand jour.
            Excellente soirée, eab

          6. Vous confondez Raimund Bruhin, qui est à la tête de Swissmedic, et Lukas Bruhin, qui est président du conseil de Swissmedic.

            Le conseil de Swissmedic n’a aucun rôle opérationnel.

            Merci d’avoir rectifié et reconnu que Swissmedic n’achetait pas les vaccins.

          7. @Rebecca
            Vous avez raison, il s’agit de deux Bruhin différents. L’un à la direction de Swissmedic (Raimund) et l’autre à la présidence du conseil de Swissmedic (Lukas).
            Toutefois, voici ce que l’on peut lire sur le site de la confédération:
            “Composé de sept membres, le conseil de Swissmedic est responsable de l’orientation stratégique de l’institut. Il chapeaute la direction de Swissmedic, elle-même responsable de la conduite opérationnelle.”
            Orientation stratégique? Tout pour le vaccin. Chapeaute la direction? Si tu vas à contre courant, tu es licencié. C’est bien ce qui est arrivé à l’ex directeur d’une entreprise vaudoise, non?
            Quant à la précision (pinaillage) de dire que Swissmedic n’achète pas les vaccins, c’est bien Swissmedic qui dicte quels vaccins la confédération va acheter, n’est-ce pas?

          8. @REBECCA

            Alors là on aura tout vu.

            Quel est le lien de parenté entre Lukas et Raimund Bruhin?

            Qu’est-ce que ça veut dire ce népotisme à la tête de Swissmedic?

            Il s’agit tout de même de la santé publique. On ne peut pas faire n’importe quoi.

            C’est louche. On tombe de plus en plus bas. Copinage, népotisme, corruption et conflits d’intérêts à tous les étages. Bientôt on en sera au stade de la république bananière américaine où Christine Grady, qui a été responsable à la FDA de l’homologation du vaccin Pfizer, qui s’est faite en violation choquante de toutes les procédures habituelles, et on connaît les effets secondaires dévastateurs de ce vaccin, est la conjointe du sinistre Dr Fauci….. !

            Et vous, vous trouvez ces moeurs normales?

          9. Si la Suisse n’a pas acquis d’Astrazeneca c’est parce que Swissmedic ne l’a pas autorisé, même pour une durée d’emblée limitée. Dès lors, soit l’OFSP est à la merci de Swissmedic, soit Swissmedic obtempère aux ordres discrets de l’OFSP.

  65. Plus bas tu ne pourras tomber (bis). Lors d’une réservation par internet (accédé le 5.10) les clients ne sont pas informés de ce marquage. Je laisse Rebecca & co. s’en réjouir.
    ttps://www.heute.at/s/hotel-kennzeichnet-gaeste-mit-armbaendern-nach-impfstatus-100166870

  66. En français :
    ttps://www.20min.ch/fr/story/clients-marques-au-bracelet-selon-leur-statut-vaccinal-592829251847

    Il est soutenu par HotellerieSuisse: «Nous conseillons les bracelets de couleur dans la feuille d’information adressée à nos membres concernant les contrôles du pass sanitaire.» Voilà donc une branche à éviter et à éviter de subventionner.

    «Il est essentiel que les clients soient informés de manière transparente sur la méthode appliquée.» Comme relevé ce n’est pas le cas dans l’hôtel de Monsieur Fuhrer.

      1. Joli commentaire Olegna (comme tous vos autres pertinents commentaires). Merci !
        En complément à cette “cruelle ironie” sémantique, si j’ose émettre une hypothèse légère entre personnes raisonnables – dont celles et ceux à qui je réponds habituellement – juste pour détendre un chouia l’atmosphère oppressante qui règne chez moi en Suisse:
        La personne ultra-agressive et hargneuse envers les non-vaccinés, donc aussi envers les exempté(e)s), et sévissant à tour de rôle sur divers blogs, est peut-être en train de rédiger un travail de master ou une thèse de privat-docent sur le thème de l’« éradication systématique des humains non conformes pour la société de demain: comment et par quels procédés ? ».
        Si cela se trouve, ce travail obtiendra tout juste la mention « satisfaisant » mais comme il aura été massivement soutenu (donc financé en douce) par les Pharmas et que les réviseurs auront aussi été d’emblée corrompus, le titre sera octroyé avec les vives félicitations du jury.
        Au plaisir de vous lire depuis l’extérieur de mon pays où tout est archi normal & convivial et où les non vacciné(e)s ne sont soumis à aucune contrainte particulière, n’en déplaise aux mauvais esprits. eab

    1. Bonsoir CEDH, merci de ce commentaire. Effrayante perspective ….. Est-il prévu un bracelet jaune fluorescent pour les exempté(e)s ? Afin que nous soyons repéré(e)s même dans les ténèbres ?
      Globalement, le CF fait vraiment tout faux puisque mes compatriotes se déplacent sans aucune hésitation ailleurs en troupeaux motorisés juste pour vivre normalement, être bichonnés dans d’accueillants hôtels, aller normalement au restaurant, au café, au bar, au tea-room, aux thermes, au musée etc. etc. etc. etc. (contrôles de type « green-pass » = en théorie sur les affiches = en réalité c’est une tout autre affaire).
      Les expériences « pour de vrai » sont toujours préférables. Quoi qu’en pensent les mauvaises langues dont évidemment vous ne faites absolument pas partie.
      A noter que via nos immatriculations représentatives, j’ai relevé 11 Cantons suisses-allemands (+ quelques rares romands et tessinois) ainsi qu’une énorme quantité d’autres provenances (Autriche, Allemagne, Slovaquie, Ukraine, Monaco, Lichtenstein, Luxembourg, Belgique et même UK) …..
      L’homme est un animal libre par essence.
      Bonne soirée et au plaisir de vous lire. eab

    2. Cette proposition des hôteliers est approuvée par le 95 % des clients, les hôtels sont des lieux privés, qui d’autres peuvent prétendre se sentir concernés ? Les centres thermaux, les lieux de bien-être ou de loisirs pourront faire de même. Il sera certainement encore possible d’aller se baigner au lac ou faire de la gymnastique dans les parcs publics, sans bracelet.

      1. Si les clients sont assez sots pour se fier à des bracelets vaccinés attribués aux anciens vaccinés Pfizer-2-doses, c’est leur problème. Il faudrait juste que l’hôtel de Fuhrer nous rembourse les subventions qu’il a touchées et s’abstienne d’en redemander.

      2. Pincez-moi et je vais me réveiller ? …on est dans un mauvais film de science-fiction, là. De plus, il n’y a absolument aucun intérêt de faire un truc pareil:

        – vacciné, vous êtes protégé.
        – testé, vous ne pouvez pas transmettre.

        Sinon, vous n’avez de toute façon déjà pas accès aux espaces clos privés (resto, piscine, etc)

        Ajoutez encore un dégradé dans la couleur si le vaccin a plus de 6 mois ? Ou si vous avez voyagé dans une zone à risque ?

        J’ai toujours trouvé le terme de “dictature sanitaire” comme exagéré mais là, on dépasse la Chine….

        1. – “vacciné, vous êtes protégé”.
          Mais êtes apte à être contaminée et à contaminer, ce d’autant plus que votre vaccin est Pfizer et est ancien (6 mois c’est très clairement trop ancien).

          – “testé, vous ne pouvez pas transmettre.”
          Mais vous pouvez être contaminé par les vaccinés, les moins de 16 ans et le personnel. Sans compter que le résultat des tests est compromis par des dizaines de pour cent de faux négatifs.

          Les endroits protégés ne le sont donc pas. Il s’agit d’un usage passoire du certificat covid, qui de plus n’est pas respecté. Cette plaisanterie sanitaire est une contrainte vaccinale tordue.

          Quant à votre passe il ne sera bientôt plus valable plus de 6 mois avec Pfizer et l’hôtelier qui n’intègre pas déjà cela à son offre sécuritaire se paie la tête de ses clients.

  67. “Le vaccin sans ARN messager disponible dès jeudi”
    ttps://www.20min.ch/fr/story/le-vaccin-sans-arn-messager-disponible-des-jeudi-94242157

    L’ADN vaccinal entre dans les noyaux des cellules humaines et est transcrit en ARN messager dans le noyau, puis expulsé dans le cytoplasme où a lieu sa traduction en protéines spike. Dès lors on se trouve confronté aux mêmes problèmes potentiels que ceux envisagés pour les vaccins à ARNm + d’autres problèmes dont certains sont connus. Ce vaccin est moins sûr que les vaccins à ARNm comme l’a relevé la Professeur Siegrist. Il n’est donc aucune raison d’en faire usage sauf contre-indication aux vaccins à ARNm inexistantes. Le promouvoir auprès des réticents au vaccin à ARNm est donc malhonnête, voulu par la doctrine officielle et parole des futurs commissaires vaccinaux.

    De plus ce vaccin n’est pas très efficace, comme relevé par la Professeure Siegrist et il faut s’attendre de ce fait à ce qu’il évolue rapidement vers une vaccination deux doses.

    1. Oui, 2 doses mais de Pfizer comme en France et d’autres pays qui déconseillent désormais J&J… plus qu’une provocation, on a l’impression que ces quelques doses de J&J ne sont là que pour démontrer la mauvaise fois de ceux qui ne se sont pas fait vacciner.

      Le débat n’est ni serein, ni rationnel, voire malsain. Les médias et le corps médical est dans ses petits souliers. Une armée d’influenceurs font leur job sur les réseaux sociaux et les complotistes de tout poils leur donnent du grain à moudre pour les discréditer.

      La suite est connue jusqu’en mars (nous avons simplement quelques mois de retard sur d’autres pays qui ont tracé la voie): pandémie sous contrôle jusqu’à la votation mais pas terminée, “pass” imposé et encore étendu après les votations, reprise des cas graves chez les 75+, 3ème dose “obligatoire” pour tous (pour garder le “pass”), …

      Après, c’est plus sombre. Plusieurs scénarios en fonction de ce que décidera ce virus et la situation à l’échelle planétaire. A long terme, une société qui ne sera jamais plus “comme avant” en terme d’insouciance et de liberté. Nous entrons dans une nouvelle ère.

  68. Johnson & Johnson (J&J) producteur de vaccin à ADN mais aussi producteur de talc cancérigène. Deux milliards et cent millions de dollars d’amende.
    ttps://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/01/cancer-johnson-amp-johnson-definitivement-condamne-pour-son-talc_6082420_3210.html

  69. Au moins Moderna est produit par Lonza dans le haut-valais. Rassurant, einh ? Et bien non. Lonza c’est le mercure. Le Valais la dissimulation des problèmes sanitaires.

    ttps://www.letemps.ch/suisse/valais-lhistoire-secrete-damnes-mercure

    ttps://www.rts.ch/info/regions/valais/9359659-lonza-et-le-valais-savaient-pour-la-pollution-au-mercure-depuis-40-ans.html

  70. Pédalage sur place.

    La vaccination ne va pas beaucoup progresser. D’ailleurs lorsque l’on vaccine d’un côté (les plus jeunes) le temps dévaccine de l’autre (les plus âgés).

    Le certificat covid est une passoire apte à favoriser les contaminations, qui plus est une passoire trouée par les bistrots félons. Les exigences aux frontières, même aériennes, ne sont que de la poudre aux yeux dès lors que les contrôles sont légers.

    On va casser le thermomètre dès le 11 octobre 2021.

    On dépend de la “bonne volonté” du virus. N’est-ce pas dangereux ?

  71. Intéressant quant à l’incurie de la bureaucratie de ce pays. Politiquement, il a été déclaré que seraient pris en charge les test antigéniques chez les vaccinés 1 dose sur 2 doses.

    L’ordonnance 3 covid prévoit : “4.1 La Confédération prend en charge les coûts pour les analyses des antigènes du SARS-CoV-2 par immunologie et pour les tests rapides SARS-CoV-2 avec application par un professionnel uniquement dans les cas suivants: …(…)…
    n. pour les personnes qui ne remplissent pas les critères des let.a à i, si elles ont reçu une dose de vaccin mais qu’elles ne sont pas encore vaccinées conformément à l’annexe 1a, ch.1

    L’administration est, en date du 7 octobre 2021 incapable d’informer les administrés et les fournisseurs de test sur la procédure à adopter à compter du 11 octobre 2021.

    1. Et en date du 11 octobre 2021 ce n’est toujours pas mieux à Genève. Comment prouve t’on une vaccination ? Comment prouve-t’on qu’il n’y a pas une deuxième injection ? Que se passe-t’il si l’on reporte la deuxième vaccination ? Réponse : c’est tout nouveau, on est en train de mettre les process au point. Depuis combien de semaines l’ordonnance 3 covid a-t’elle été modifiées ? A quoi sert Madame Aglae Tardin, médecin cantonal ?

      1. Merci d’éviter de personnaliser vos attaques contre un médecin cantonal (qui sont déjà pour la plupart sous protection policière).

        Les tâches du médecin cantonal sont énumérées par la loi.
        Si le médecin cantonal genevois ne répond pas à vos attentes, vous pouvez user de moyens démocratiques pour vous plaindre (pas l’attaquer nommément sur des réseaux sociaux).

        Vous conviendrez que votre dernière question n’apporte rien au débat?, non ?

        Réponse: après votre première vaccination: vous recevez un document papier conforme aux conditions de l’annexe 1a, ch. 1. Il te suffit donc de le présenter pour prouver votre première dose.

        Ensuite, vous reprochez aux fonctionnaires cantonaux un problème qui ressortir largement de l’administration fédérale. Les modifications de l’ordonnance 3 ont été publiées le 4 octobre 2021, avec entrées en vigueur le 11 octobre 2021… Il appartenait donc, ce que l’administration fédérale a fait, de renseigner la population.

        ttps://www.fedlex.admin.ch/eli/oc/2021/594/fr

        Pour vous répondre, je vous renvoie au ch. 1.4.1 n de l’annexe 6:
        ” La Confédération prend en charge les coûts pour les analyses des antigènes du SARS-CoV-2 par immunologie et pour les tests rapides SARS-CoV-2 avec application par un professionnel uniquement (…) (n) pour les personnes qui ne remplissent pas les critères des let. a à i, si elles ont reçu une dose de vaccin mais qu’elles ne sont pas encore vaccinées conformément à l’annexe 1a, ch. 1 (dont al. 4: La preuve peut aussi être fournie d’une autre manière que selon le ch. 3. Elle doit correspondre à une forme actuellement usuelle. Outre le nom, le prénom et la date de naissance de la personne concernée, elle doit contenir les informations suivantes: a. la date du vaccin; b.
        le vaccin administré.”


        Et, oui, en cas de report de la 2e dose, le principe est basé sur la bonne foi de l’administré, mais sans naîveté. La gratuité pour les primo vaccinés est limitée dans le temps (“En vigueur jusqu’au 30 nov. 2021”).

        1. Non Rebecca, je ne vais pas renoncer à critiquer les agissements et manquements des hauts fonctionnaires et politiciens. “A quoi sert-elle ?” est une critique absolument admissible qui ne nécessite aucune protection policière. Oui Rebecca, je vais continuer à critiquer Peter Indra, à la tête de l’office sanitaire zürichois, et estimer que cet homme doit être démissionné puisque partisan de la dictature. Oui Rebecca, en me muselant vous appelez à la restriction du droit à la liberté d’expression. Oui Rebecca, en diffusant des informations erronées sur son site jusqu’à hier le canton de Genève a agi illicitement et, oui Rebecca, j’estime qu’il est regrettable que cette dame ait laissé perdurer cette situation.

          1. @ Rebecca

            Je vous remercie pour vos précisions juridiques et réalise que si le canton de Genève a eu du retard à l’allumage cela est dû à vos vacances.

  72. Faux test. Ce n’est pas bien que de faire des faux ou manipuler l’OFSP pour qu’il émette des faux.

    De toutes les manières les certificats n’attestent pas grand chose sérieusement. Les certificats de “testé négatifs” sont bidons au vu du nombre élevé de faux négatifs (de l’ordre de 30 %). 30 % de faux négatif par construction; Y ajouter 1 % de test humainement faux, tests dont 2 % auraient été positifs, cela ne change pas grand chose en matière de santé publique. Sans doute moins que de passer de test naso-pharyngé à test nasal comme cela est légal et pratiqué.

  73. Le rapport du Dr. Vladimir Zelenko est très intéressant, bien documenté et il cite ses sources.
    Peut-être aidera-t-il à tempérer les ardeurs des vaxx-turbos?
    ttps://www.stopworldcontrol.com/downloads/en/vaccines/vaccine-death-report.pdf

    1. Lol.

      Des chiffres extrapolés, au mépris de toutes les règles statistiques… et de toute rigueur (scientifique, scolaire, …).

      Vous croyez vraiment que les vaccins ont tué au 28 août 2021 1,6 million d’Américains (16’000 x 100) ? et qu’on nous cache ce 1.6 million (!) de morts ??

      Et le coup du graphène qui sert à améliorer la 5g et la manipulation mentale …. vous y croyez? vraiment ??

      1. 1,6 million sur une population de 340 millions c’est moins de 5 pour mille mais, n’étant ni statisticien ni mathématicien, je peux me tromper? Alors oui, je crois qu’on peut cacher une variation de mortalité de moins de 1/2%

        1. Il y a 2.8 millions de morts par année aux USA (toutes causes confondues).

          Je vous assure que si les vaccins avaient fait 1.6 million de morts en 8 mois, ça se saurait ! Les antivaax publient d’ailleurs massivement des vidéos à chaque fois qu’il y a un minuscule effet secondaire.

          Resaisissez-vous ! Pas besoin d’être statisticien pour comprendre que votre lien dirige vers un site complotiste.

  74. Il me semble que si on était encore en démocratie, les autorités liraient ce fil de discussion du blog de madame Suzette Sandoz et ces quelques 400 messages d’internautes, et cela suffirait comme sondage d’opinion pour qu’on cesse complètement la vaccination et tous ces abus de pouvoir.

    Mais non, nous ne sommes plus en démocratie. Nous sommes en dictature vaccinale. Et c’est Big Pharma qui a le pouvoir. Les autorités sont à la solde du lobby pharma. Les lobbyistes donneurs d’ordre sont durs, implacables, ils sont exigeants. Ils exigent du chiffre et qu’on écoule les stocks.

    Ils ont exigé aussi que les gouvernements leur signent une décharge totale pour les effets secondaires. Et les états ont accepté ça !

    Et ils ont exigé le secret, sur les prix, sur les conditions du marché qui a été imposé aux états. Et les états ont accepté. Tout est secret. En France un conseil de défense sanitaire dirige tout, dans l’opacité et le secret le plus total. En Suisse ce n’est pas mieux. On a proclamé l’état d’urgence. E t on protège Berset, car il a tout accepté, il s’est mis à la disposition et il a nommé à la tête de Swissmedics son factotum…

    Madame Sandoz a raison, on ne peut pas tomber plus bas. On est devenu une république bananière.

    C’est abject.

    C’est à vomir.

    1. Le secret ne peut que tomber. La loi sur la transparence ne permet pas d’opposer le secret des affaires aux requêtes individuelles, celui-ci ne déploie ses effets que pour les informations spontanément fondées par la confédération. Certes, l’exécutif fédéral a fait valoir un intérêt public prépondérant s’opposant à la communication de ces informations arguant de l’absolue nécessité de se procurer des produits rares. La rareté étant amnenée à disparaître, l’intérêt public va disparaître. Le secret tombera.

      Vous faites référence à des stocks à écouler. De quels stocks parlez-vous ? Où sont ces stocks ? Sous quelle forme sont-ils conservés ? Des stocks de quels produits ?

      1. @CEDH

        Alors on compte sur vous – qui êtes un juriste éminent – pour faire les démarches nécessaires et obtenir la transparence. Cela permettra aussi de répondre à la question que vous posez vous-même: au sujet des stocks.

        De toute façon, si ce n’est pas pour écouler des stocks qui leur restent sur les brase à cause de l’héstitation du public à se faire inoculer ces …. produits, on ne voit aucune explication à la politique actuelle de vaccination forcée par menace et incitation. Si vous voyez une autre explication, merci de nous dire laquelle.

        1. “on ne voit aucune explication à la politique actuelle de vaccination forcée par menace et incitation”

          Sauver des vies.

          Impact de la vaccination sur le risque de formes graves de Covid-19:
          (deux rapports très complets et en français pour les plus de 50 ans et les plus de 75 ans en France)
          ttps://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/impact-vaccination-covid-octobre-2021/

          “En conclusion, tous les vaccins contre la Covid-19 sont hautement efficaces et ont un effet majeur sur la réduction des risques de formes graves de Covid-19 chez les personnes âgées de 50 ans et plus en France en vie réelle. La poursuite du suivi par EPI-PHARE permettra de mesurer l’évolution de l’efficacité sur une plus longue période et de mieux caractériser les effets du variant Delta.”

          1. Si sauver des vies était l’objectif les VRP politiques et scientifiques des pharmas n’interdiraient pas aux médecins de soigner leurs patients à l’aide de médicaments qui marchent et sont sans risque.
            Il ne faut pas oublier que sans malades les pharmas peuvent fermer boutique et, comme elles sont en mains de milliardaires mégalomanes, le profit est leur seul et unique but.

          2. Bonjour et merci de votre commentaire clairvoyant.
            Nous sommes bien d’accord pour les Pharmas et compagnies. Ce qui se discute en sessions confidentielles et ce qui se protocole « officiellement », c’est de facto le jour et la nuit !
            Vous faites partie des rares humains qui ont vraiment compris que Pharmas, certains politiques, certains médecins (pas tous bien sûr) sont complices et nous mentent depuis de très nombreuses décennies, le profit à tout prix étant le seul et unique objectif de ces « malsains » acteurs du système de santé.
            Par ailleurs, certaines vérités sont trop horribles pour être rendues publiques – elles resteront à jamais sur des disques durs externes et/ou autres moyens de sauvegarde sécurisés, hors « cloud ».
            Portez-vous bien. eab

          3. “Sauver des vies” ? Chez les jeunes de moins de 20 ans ? Non, vous le dites vous même, on parle des populations à risque (seniors).

            Or, le virus circule surtout chez les jeunes en ce moment et le taux de vaccination dans les groupes à risque est très élevé. On parle de vacciner les enfants.

            Tout cela ne tient plus. Tout cela pour une vaccination qui n’empêche pas la transmission et n’est valable que 6 mois (Israël commence la 4ème dose et parle d’une 5ème). Le vaccin miraculeux à ARNm n’a toujours pas été modifié en 1 an.

            C’est du dogmatisme.

            En tant que double vaccinée, je commence à être en colère. On s’est moqué de nous. On attendait un vaccin efficace à 96 %, qui bloque la transmission (d’où un rôle collectif et on a joué le jeu bien que n’étant pas dans des groupes à risque). On se retrouve protégée contre les formes graves à 80 % durant 6 mois… cela n’est donc utile que pour les populations à risque.

            Le vaccin est un outil pour les populations à risque mais semble peu approprié à ce type de virus vu sa capacité à muter ainsi qu’à la mémoire immunitaire (c’est un des pires vaccins jamais vu). Ce n’est pas tenable à long terme.

      2. Lol.

        Je précise donc.
        Il n’y a pas de “secret”. L’accès à l’information est seulement différé en raison de l’art. 7 al. 1 let. f LTrans.

        ttps://www.edoeb.admin.ch/dam/edoeb/de/dokumente/2020/Empfehlung%20vom%2029.%20Oktober%202020%20BAG%20Vertrag%20Covid%2019%20Impfstoff.pdf.download.pdf/Empfehlung%20vom%2029.%20Oktober%202020%20BAG%20Vertrag%20Covid%2019%20Impfstoff.pdf

  75. Prendre connaissance « de quelques informations qui illustrent l’état de délabrement moral » ne résoudra rien.
    Par contre savoir quelles sont la ou les causes originelles de ce « délabrement moral » permet un commencement de solution.
    Lien : ttps://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/lebienetlemal.html

  76. Beaucoup d’entre nous étaient rassurés d’apprendre que les cantons étaient opposés à la proposition de M. Berset, à savoir de verser Fr. 50,– à quiconque parvient à convaincre un non vacciné de recevoir la fameuse piqure. Nous pensions que la question de l’éthique jouait un rôle dans cette décision. Et bien non, quelle naïveté et surtout quelle déception ! Leur refus est simplement motivé par le fait que sur le plan administratif, cette mesure est difficile à appliquer. Entendu ce matin sur la RTS qu’une nouvelle proposition est sur la table, à savoir cette fois-ci de donner directement l’argent aux récalcitrants qui décideraient de se vacciner pour des raisons pécuniaires. Très bien alors, quant à moi, je trouverais normal que les personnes qui acceptent de revoir le vaccin non pas pour se protéger et protéger les autres mais pour le fric, signent alors un document stipulant qu’en cas de problèmes, ils n’auront pas la possibilité de se retourner contre qui que ce soit. Ce ne serait que justice pour les autres dont je fais partie qui ont reçu ces injections gratuitement mais non sans quelque inquiétude.

  77. De ce billet de blog, je retiens cela:
    Malheureusement, on peut toujours tomber plus bas (et nous ne sommes pas au bouts de nos peines).
    Et malheureusement (et c’est cela le plus pénible), il y a des personnes qui justifieront ces procédés.

    1. « Et malheureusement (et c’est cela le plus pénible), il y a des personnes qui justifieront ces procédés. »
      Il ne me semble pas avoir lu de nombreux commentaires qui applaudissaient cette incitation de 50 CHF. Quelques uns ont proposé de l’observer sous un point de vue différent par rapport au billet de Mme Sandoz, mais les personnes en question ne semblaient pas se réjouir de cette mesure pour autant.

      Enfin, la plupart des personnes opposées aux vaccins s’offusquent qu’il y ait une certaine pression vers une solution et une “pensée” unique. On notera que c’est loin d’être le cas pour la “pensée” puisqu’il y a toute une palette d’avis différents et qu’ils sont aussi différents quant aux solutions. Ils ont (nous avons) d’ailleurs bien raison de ne pas souhaiter cette unicité !
      Mais c’est là que le bas blesse : comment pouvoir défendre la pluralité des avis d’un côté, et de l’autre souhaiter que “des personnes qui justifieront ces procédés” n’existent plus ?

      1. Sur ce blog, il y a des avis divers et des discussions. Mais au niveau politique et journalistique, c’est très peu varié, pour ne pas en dire plus.
        Par ailleurs, je crois que le recours à certaines “méthodes” peut se révéler destructeur pour la société. Il vaut la peine de se souvenir des erreurs et tragédies du passé. L’être humain est aussi capable du pire, lorsqu’il veut se lancer dans des guerres (contre les autres, mais aussi contre la nature, ou dans le domaine de la “santé publique”).
        Justifier de méthodes de contraintes (qu’on aurait jugé choquant il n’y a pas si longtemps) n’a pas souvent amené du bon. Surtout dans le domaine de la “santé publique”.
        Et quand même la majorité de la population s’en réclamerait à cause de la peur, je continuerais à trouver cela délétère.
        Avec toute la publicité faite au vaccin, il n’est pas nécessaire de contraindre la population. Si les personnes jugent cela contraire à leur santé, pourquoi voulez-vous les forcer?
        Avez-vous la garantie qu’ils en retireront un bénéfice à long terme?
        Voulez-vous forcer les alcooliques à arrêter de boire avec des méthodes de contrainte?
        Je ne le souhaite pas.
        Et là, on parle de personnes en bonne santé.

        1. Je suis plutôt d’accord avec vous concernant les méthodes de contraintes, plus ou moins fortes. Ce n’est pas la bonne approche. C’est la technique utilisée lorsqu’on est incapable de convaincre par l’information*, qu’on est pressé par le temps, et peut-être effrayé.
          (Ou lorsque qqn enfreint la loi, mais c’est hors de propos ici.)
          La bonne approche est informative (la publicité ne suffit pas) et incitative plutôt que punitive.
          En ce sens, on aurait pu trouver moins gênant une incitation financière, mais c’est vraisemblablement loin d’être le cas de la majorité.
          * Sans pour autant avoir nécessairement tord.

          Je suis personnellement convaincu du rapport bénéfice/risque à court et à long terme des vaccins autorisés en Suisse, pour presque tout le monde. Je ne peux évidemment pas donner plus de garantie que mes connaissances et les statistiques le permettent et donc je ne forcerais personne.
          Certains ici écriraient que vous n’êtes ni contraints ni forcés. Je ne suis que partiellement d’accord. Cela dépend de la situation.
          J’encourage tous les indécis(e) à au moins demander conseils *hors d’Internet*.

  78. Peter Indra, chef de l’Office de la santé publique de Zurich a prôné une “dictature bon enfant” pour faire face à la pandémie. La Conseillère d’Etat zürichoise Rickli s’enfonce au lieu d’assumer ses responsabilités. Rappelons que Nathalie Rickli milite pour que les non vaccinés se laissent mourir (mais payent leurs impôts).
    ttps://www.nzz.ch/meinung/nach-diktatur-aussage-von-peter-indra-natalie-rickli-schweigt-ld.1649289?reduced=true

    L’office zürichois de la santé publique, et son chef pro-dictature, militent pour la non prise en considération des tests narinaires au motifs qu’ils donnent lieu à trop de “faux négatifs”. S’il est vrai qu’il y a moins de “faux négatifs” avec les tests naso-pharyngés (sensibilité 95 % v. 90%), cette différence n’est pas très significatives puisque le problème de tous ces tests (PCR inclus) est que la procédure de prélévement elle seule mène à 30 % de “faux négatifs”.

    Cette offensive, à laquelle le conseiller d’état bernois Schnegg s’associe, ce qui n’étonnera personne, ne vise qu’un but : supprimer du certificat covid les tests quels qu’il soient. Rickli, Schnegg, Indra et la mathématicienne bâloise Tanja Stadler, présidente de la Taskforce covid ignorent toutes exigences éthiques, rappelées par la Prof. Büchler.
    ttps://www.blick.ch/politik/rechtsprofessorin-andrea-buechler-fordert-gratis-tests-es-muss-eine-echte-alternative-zur-impfung-geben-id16898114.html

    Rappelons que l’usage du certificat covid est abusif car il n’a rien de sanitaire puisque les moins de 16 ans (fort contaminés et contaminants), le personnel et les vaccinés au Pfizer, vaccination devenue inefficaces avec le temps, accèdent librement à un espace où aucune mesure n’est prise.

    Force est de constater que tout ces abus reposent sur la modification de la loi covid soumise au référendum. Faut-il euthanasier cette loi en novembre avec effet en mars 2022 au vu des abus auxquels elle donne lieu ?

    1. Tout cela pour un vaccin qui ne confère qu’une immunité de 6 mois sur la souche qui circule actuellement. Israël commence à déployer une 4ème dose et parle déjà d’une 5ème dans 6 mois.

      On en vient presque à souhaiter qu’un variant démontre que ce dogmarisme vaccinal est une impasse.

      Les vaccins sont utiles s’ils sont utilisés de manière ciblée dans les population à risque. Mais il semble qu’ils n’offrent qu’un répis et pas une solution durable s’ils sont utilisés seuls. On ne peut pas dire que les vaccins ont tenu leurs promesses et pourtant, on persiste.

      Supprimer les tests, ne plus reconnaître l’immunité qui découle de la maladie, ne pas laisser le choix à quelqu’un dont le profil de risque est faible alors que des traitements se profilent, c’est dangereux et inacceptable.

      Et une fois la bureaucratie en place, plus aucune marge dans l’application. Les bons citoyens Suisses qui prétendent donner des leçons aux Chinois et au “communisme” feraient bien de se poser des questions. Quelque chose ne colle pas.

    2. Cher CEDH,

      Si le financement des tests était prolongé, il en résulterait environ 47 millions de francs par !! semaine !! à la charge de la Confédération.

      ttps://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-85254.html

      Un demi-milliard par trimestre !
      Mme Sandoz devrait hurler devant cette dépense depuis des semaines, en libérale.

      Au vu de l’efficacité des vaccins (et de leur accessibilité, de leur gratuité, etc.), cette dépense est démocratiquement indéfendable.

      Vous ne pensez pas qu’on a montré suffisamment de patience envers les non-vaccinés? et qu’il leur appartient maintenant de se comporter en adulte?, c’est-à-dire de faire face à la responsabilité de leur choix et de payer leurs tests.

      Ils seront toujours soignés en cas de contamination, mais la prise en charge de tous les tests (notamment ceux de confort) est insupportable pour la collectivité.

      Oui, il va y avoir une flambée modérée de cas, mais nous avons confiance dans la protection des vaccins et ne pouvons qu’encourager tout le monde à se vacciner. Quant aux non-vaccinés, ils affirment être suffisamment protégés par je-ne-sais-quoi-lu-sur-internet. La collectivité a donc mis en place suffisamment d’éléments pour assurer leur protection et leur accès à la vaccination. Le passe sanitaire va donc bientôt être levé et les vaccinés et les non-vaccinés vont se cotoyer dans des endroits clos. Moi, personnellement, j’ai choisi d’être protégée. Et vous ?

      Les vaccins sauvent des vies, vaccinez-vous.
      (et merci, mes vacances étaient reposantes !)

      1. Mon statut vaccinal vous demeurera inconnu au delà de vos interprétations fluctuantes, mais je suis heureux que vos vacances se soient bien passées. Etes vous d’attaque pour la troisième injection ?

        Sur le fond, vous oubliez que le certificat covid n’a aucun objectif sanitaire puisque le milieu protégé ne l’est pas : accessible au moins de 16 ans, au passoires à virus vaccinées, au personnel sans certificat covid, pas d’aération, pas de jauge, pas de distanciation.

        Pour celui qui douterait encore qu’il s’agit d’une pure mesure de contrainte vaccinale, on peut observer que certificat covid est remis dès la deuxième injection effectuée, sans même qu’il soit attendu que cette seconde injection fasse effet.

        Quant au coût des tests, il est généré par l’usage abusif qu’il est fait du certificat covid par le Conseil fédéral, usage visant à éluder la proscription de l’obligation vaccinale générale par la loi sur les épidémies et donc en violation de notre pacte fédéral.

        Usage abusif qui est de nature à justifier l’abrogation de sa base légale lors de la votation du 28 novembre avec effet à mi mars 2022.

        1. Bonjour CEDH. Merci de votre commentaire fort plaisant et divertissant tout en étant si juste.
          Sur le même ton, j’aimerais ajouter que chez nos voisins, j’ai même pu accéder sans aucune difficulté aux musées et que donc j’ai pu saluer à nouveau Ötzi le voyageur. Comme vous le savez retrouvé en Italie, en altitude (glacier Hauslabjoch) et à 92 mètres seulement de l’Autriche, donc décédé entre deux contrées il y a de cela quasi 5’300 ans à ce jour. Aussi à l’époque en vadrouille permanente malgré ses soucis chroniques de santé et ses anomalies anatomiques.
          Et comme vous le savez certainement aussi, un congénère d’Ötzi (peut-être son meurtrier selon les hypothèses préliminaires – article en italien) a été retrouvé fin 2018 tout près du lieu de découverte précédent (aïe encore un rôdeur transfrontalier), cette fois-ci par une équipe de scientifiques dirigée par nos compatriotes.
          A noter que je n’ai jamais eu à sortir mon test officiel négatif (valable 72 heures), où que je sois passée durant 13 jours (cf. précédents commentaires). Le chiffre 13 m’a sûrement porté chance…..
          Et à l’aller comme au retour, je n’ai pas vu un seul douanier en chair et en os. Les douaniers sont habilités à chasser les denrées illicites, pas les bouts de papier, comme les restaurateurs à servir des client(e)s et pas contrôler ces mêmes bouts de papier.

          Mon nouveau test hebdomadaire s’avère aussi négatif – un fait particulièrement récurrent qui devrait faire réfléchir, un jour, peut-être, d’ici mille ans, les médecins bornés de notre époque. Les tests chroniquement négatifs des rôdeurs chroniques avec pathologies sous-jacentes tout aussi chroniques. 2021: Pas d’actualité car ne rapporte pas un micron de centime.
          Portez-vous bien et au plaisir de lire vos commentaires particulièrement sensés. eab

      2. L’Islande vient de suspendre provisoirement l’utilisation du vaccin Moderna.
        ttps://www.icelandreview.com/news/moderna-use-on-pause-in-iceland/

        1. Que doit-on faire lorsque l’on est dans l’attente d’une deuxième dose de Moderna ? Faire doser les anticorps, convertir le résutat en BAU, se renseigner (cf. les guidelines de l’HUG (l’unité retenue est quasiment égale à un BAU) et, par exemple, les résultats de l’étude de Toulouse) et décider. Décider de reporter ou non la deuxième injection. Si on est jeune le résultat sera sans doute sans appel (si ce n’est pas le cas il faut consulter) et c’est bien si on est jeune (et homme) qu’il faut se méfier le plus du vaccin et le moins du virus comme le montre les décisions des pays scandinaves.

          Les tests demeureront gratuit jusqu’au 30 novembre 2021 et il n’y a aucun abus à en faire usage puisque les informations divulguées changent, de par la rétention étatique d’information quant aux spécificités des deux vaccins, entre les deux injections. Il faut garder une preuve (mail/sms) du report.

          Relevons qu’en UK c’est une injection Pfizer pour les moins de 18 ans. La détermination de la période de la deuxième injection est en cours.

          1. Un centre de test genevois informe ses clients de ce qu’un délai de 30 jours pour la prise en charge fédérale est imposée par le médecin cantonal entre la première dose et le test antigénique. Si cela était avéré, cela constituerait une violation évidente du droit fédéral tel que cité par Rebecca et pourrait, selon les circonstances, constituer un abus d’autorité et une forme de contrainte.

            Interpellé à ce sujet la ligne d’information genevoise a porté à ma connaissance que tel n’était pas le cas. Il n’existe pas de directive cantonale ajoutant cette condition supplémentaire qui violerait le droit fédéral. Madame Aglae Tardin est donc innocente.

            On peut se demander ce qui motive le centre ?

            A suivre.

      3. Une dépense qui n’est pas moins justifiée que celle découlant de milliards distribués :

        – Aux bistrots et à leurs employés alors que cette branche a une très faible valeur ajoutée;
        – Aux entreprises de toutes les façons condamnées même sans covid à la disparition.

        Argent distribué sans discernement en présence d’une production diminuée. Parfaitement stupide et inflationniste.

  79. Quelle plume! Bravo Madame pour votre discernement si adéquat et la manière si correcte, si fine et si percutante de le transmettre!
    Tanya

  80. @REBECCA, SAMUEL & Co

    Est-ce que vous n’avez pas remarqué que la propagande covidiste ressemble de plus en plus à celle de Joseph Goebbels dans son fameux discours du Palais des Sports:

    “Wollt Ihr den totalen Krieg?”

    Vous voulez la guerre totale contre le Covid. Vous voulez éradiquer le Covid de la planètre, or c’est impossible. Alors, pour atteindre un but impossible vous êtres prêts à recourir à des moyens extrêmes.

    Le pouvoir a créé artificiellement une panique pour un virus qui tue moins que la grippe saisonnière. On a créé une psychose, comme Goebbels en Allemagne, qui avait convaincu les gens avec une propagande omniprésente, comme celle que nous subissons depuis mars 2020 environ, matin, midi et soir, que si l’Allemagne ne menait pas une guerre totale jusqu’à la victoire finale tous les Allemands seraient égorgés jusqu’au dernier. On avait expliqué aux Allemands qu’ils avaient le choix entre la guerre totale et l’anéantissement total.

    On nous dit à peu près la même chose à propos du covid.

    Nos autorités ont employé les mêmes méthodes pour créer une psychose collective, sur tous les canaux d’information et vous, vous avez contribué à faire croire aux gens que s’ils ne gagnaient pas une guerre totale contre le Covid, ce serait la fin du monde.

    Moyennant quoi vous n’avez plus la moindre tolérance et appelez de vos voeux une politique où on va priver les non vaccinés – dont c’est pourtant encore le droit constitutionnel de refuser un soin, n’importe quel soin, c’est un droit fondamental – de toutes les libertés et de tous les droits, pourquoi pas le droit de vote?

    Moyennant quoi, on a proclamé l’état d’exception et on a supprimé les libertés. On a ruiné des centaines de milliers d’existence dans notre petit pays.

    Et vous, vous avez applaudi.

    Et le pire dans tout ça, c’est qu’on a plongé des peuples entiers dans la détresse …. pour un virus qui a un taux de mortalité de 0.3 % et qui est très facile à traiter au stade précoce au moyen de l’ivermectine, médicament qui a permis d’éradiquer le covid dans l’état d’Uttar Pradesh en Inde (population 200 millions d’habitants, taux de vaccination environ 11%, nota bene).

    Pourquoi ne parlez vous jamais de ça? Il faudra un jour que vous vous justifiez, et que nos autorités justifient pourquoi elles s’acharnent à promouvoir par la contrainte la menace et le mensonge une vaccination clairement contreproductive, et pourquoi elles s’obstinent à interdire le médicament qui est vraiment efficace, et pourquoi les médias font de la censure sur cette question.

    Vous n’êtes donc même pas sincère dans votre intention d’éradiquer le covid puisque vous persistez à promouvoir la vaccination alors qu’on sait désormais qu’elle ne protège pas, ni contre l’infection ni contre la transmission et qu’en Israël ou on en est à la 3ème dose les double-vaccinés meurent autant et plus que les vaccinés.

    Le crime finira bien par être démasqué, car devant les preuves qui s’accumulent des effets secondaires désatreux, et de l’inefficacité totale du vaccin, la majorité finira bien par comprendre la vérité car il sera impossible de maintenir le mensonge encore longtemps.

    Ca s’appelle la pédagogie des catastrophes, chère Rebecca, cher Samuel. Heureusement pour vous, vous avez des pseudonymes quand vous répandez la désinformation, mais les médecins cantonaux et les gens de l’OFSP qui nous mentent à longueur de journèe ès qualités devront rendre des comptes quand la vérité sera connue de tous.

    En Israël, les gens commencent à sentir la force de la pédagogie des catsatrophes. Simplement parce que là bas tout le monde est vacciné et que l’épidémie flambe de plus belle. C’est donc la preuve qu’on leur a menti.

    Beaucoup ont compris qu’un pouvoir vaccinal mondial a choisi leur pays comme cobaye collectif pour tester un vaxxin expérimental avant de le l’imposer au reste de l’humanité. Cela rappelle des très mauvais souvenirs à beaucoup de gens qui se sentent à nouveau dans la situation d’un Opfervolk et qui commencent à se rébeller avec l’énergie du désespoir comme leurs grands parents dans le ghetto de Varsovie. Ces gens là préparent maintenant une grève générale pour empêcher le “certificat vert” ou passeport vert, bref le certificat covid, et pour qu’on arrête la vaxxination.

    Aujourd’hui en Israël le vaccin tue, pas dans tous les cas mais il y a beaucoup de cas. Et de toute façon il ne protège pas. Au contraire aurait-on envie de dire.

    Tout le monde est trois fois vaccinés et toujours plus de malades: cherchez l’erreur !

    Je propose d’abandonner la propagande de guerre totale à la Goebbels, et de prendre acte du fait que le covid ne sera jamais vaincu complètement. Ce qui n’a aucune importance care la grippe non plus n’a jamais été vaincue, et cela fait partie de la vie.

    Je propose par conséquent de laisser les gens vivre.

    Je propose aussi de mettre en avant la prévention, et soigner les gens au stade précoce avec de l’hydroxychloroquine, et à tous les stades d’évolution de la maladie avec de l’ivermectine, puisqu’il est désormais établi que c’est TRES efficace.

    Bien entendu, le temps est venu de lancer des enquêtes pénales contre X sérieuses pour mise en danger de la vie et de la santé d’autrui, et identifier les faits de corruption, active et passive, identifier les coupables, les démettre de leurs fonctions dans l’OFSP, chez Swissmedic, etc., et ensuite nommer à leur place des gens intègres, capables de démontrer qu’ils n’ont AUCUN conflit d’intérêt.

    Vous ne trouvez pas que ce serait plus raisonnable que de continuer sur le thème : Wollt Ihr den totalen Krieg !

    1. Bonjour, sehr interessante Bemerkungen. DANKE ! Reaktivierung vom Ereignisse der Vergangenheit ?
      J’apprécie votre phrase « je propose par conséquent de laisser les gens vivre ».
      Alors que nous voyons bien que les fanatiques des vaccins veulent notre peau, à n’importe quel prix.

      Et je suis tout à fait en accord pour les futures enquêtes contre tous ces dirigeants fortement corrompus par les Pharmas, à tous les niveaux cela va sans dire. Sans exception.

      Ma grand-mère Caroline était sarroise. Très rebelle dans son genre à une époque où les filles-mères étaient jetées dehors. Caroline a raconté les rafles d’entre-deux guerres en Sarre: TOUS les déficients mentaux, même légers, ont été un jour ou l’autre emmenés. Ils ne sont jamais réapparus….. ébauche de la purification ethnique. L’épouvantable suite, tout le monde la connaît.
      Rebelote dès fin 2021 envers les non-vacciné(e)s et les exempté(e)s ?
      Portez-vous bien. De mon côté je file en Lombardie où j’ai la paix dans un environnement plus que convivial, sans bracelet de couleur au bras.

    2. “chère Rebecca, (…) Heureusement pour vous, vous avez des pseudonymes quand vous répandez la désinformation,”

      🙅‍♀️
      🤦‍♀️🤦‍♀️🤦‍♀️
      🥺

    3. Je cède face aux menaces. 💇‍♀️

      Vous aurez noté que mes commentaires sont pris sur mon temps libre, généralement entre 23h et 2h du matin. J’ai essayé d’être bienveillante, le plus possible, mais là, après réflexion et une semaine de vacances, cela va trop loin. Je n’ai plus envie de lire de la désinformation accompagnée de menaces.

      Bonne nuit d’hiver à toutes et tous. 😷
      Non, si male nunc, et olim sic erit. Rebus angustis animosus atque fortis appare ; sapienter idem contrahes uento nimium secundo turgida uela. nec curat Sandoz leones aut timidos agitare lyncas.

      😡

      1. …sed magis
        Pugnas et exactos tyrannos
        Densum humeris bibit aure vulgus.
        Quid mirum, ubi illis carminibus stupens
        Demittit atras belua centiceps
        Aures, et intorti capillis
        Eumenidum recreantur angues ?
        Quin et Prometheus, et Pelopis parens
        Dulci laborem decipitur sono […].

    4. Votre texte, non seulement vous vaut le Godwin, étonnement tardif sur ce billet, mais est de plus rempli d’erreurs démystifiées un nombre incalculable de fois et de propositions non argumentées. Vous me prêtez des paroles et des intentions qui ne sont pas les miennes. Vous nous disiez en septembre-octobre 2020 que la pandémie était terminée. Essayez d’apprendre de cette erreur en remettant votre approche de la question… en question.

      1. La pandémie a été terminée depuis bien avant octobre 2020. Cette épidémie aurait pu étre jugulée et serait passée depuis longtemps si on n’avait pas interdit aux médecins de soigner selon les méthodes du Prof Raoult, puis par l’ivermectine qui a vaincu le Covid en Uttar Pradesh, état indien de 240 millions d’habitants où le taux de vaccination n’est que de 11%.

        Actuellement c’est le vaccin qui est la cause des variants et le cas d’Israël montre même que c’est le vaccin qui tue.

        Tout cela a été un crime d’état depuis le début, et ça continue. Cette épidémie a été prolongée par le vaccin qui tue. J’en suis arrivé à la conclusion que cette vaccination forcenée fait réellement partie d’un plan de réduction de la population mondiale tel que théorisé par… (Inutile de faire la liste car vous la connaissez.) C’est un génocide, dont vous êtes complice par votre complaisance envers la propagande et vous pourrez bien ironiser, vous moquer de moi et me traiter de complotiste, ça m’est parfaitement égal
        .

        1. Bonjour et surtout merci de votre commentaire. Absolument !
          Vous êtes totalement réaliste et voyez les évènements tels qu’ils sont.
          Il faut vraiment être « sourd-muet-aveugle » et volontairement « avoir débranché notre libre-arbitre et notre capacité à raisonner » pour ne pas comprendre le dessein qui se camoufle derrière cette pandémie et sa pseudo-éradication via des vaccins pas du tout sûrs (je ne reproduirai pas ici les notes professorales reçues et stockées avec soin, ni les extraits des contrats AstraZeneca-Moderna-Pfizer du point de vue – par exemple – qualité des produits sur les chaînes de fabrication).

          Injecter pour mieux éliminer, en toute légalité et en sus avec la bénédiction des autorités religieuses.
          C’est très fort. Tout passe comme une « lettre à la poste », enfin presque.

          Nous assistons à une répétition générale d’un projet très ancien. Je vous rejoins pour les autres possibilités thérapeutiques. Et je préfère ne pas noter ici 1. Quels sont mes produits préférés pour ma santé particulière car strictement déniés en Helvétie et sans raison médicale valable et 2. Comment j’ai toujours une masse d’ordonnances de complaisance particulièrement utiles pour ne pas dépendre de qui que ce soit, où que ce soit.

          Salutations de Lombardie, championne toutes catégories du green-passoire, juste après l’Alto-Adige et le Veneto. Je rentre sous très peu chez moi via une petite douane toujours déserte …. ou désertée sur épuisement mental du personnel devant contrôler des images synthétiques plutôt que des marchandises suspectes. Je laisse ouvert le choix d’interprétation.

          Au plaisir de vous lire dès mon retour. eab

        2. Vous vous contredisez dans vos deux premières phrases.

          Les remèdes efficaces et pas chers n’existent pas pour le moment. Même Madame Sandoz le sait. Arrêtez avec cette croyance. ça vaut pour l’ivermectine et l’HCQ, dont on entend finalement plus parler.

          C’est vrai que l’Uttar Pradesh a l’air de bien s’en sortir actuellement, notez cependant que c’est l’état indien qui a la population la plus jeune (donc moins sensible au covid), très rurale et parmi les plus pauvres, donc permettez-moi de douter des statistiques. Quoi qu’il en soit, si vous avez une bonne étude, autre qu’un poste sur Facebook, je suis preneur.

          le variant Delta est apparu en Inde (taux de vaccination faible même à l’heure actuelle, comme vous l’indiquez) fin 2020. Il est donc très dur de soutenir que les vaccins engendre des variants 🙂 . A l’heure actuelle, Israël a environ 1.8 fois moins de cas par habitant que la Suisse. Où sont les million de morts du vaccin qu’on nous cache?

          Dénoncer un complot a parfaitement du sens, mais il faut pour ça une argumentation et des preuves autres que du copypasta de pages Facebook de sachants.

          1. @Samuel
            C’est pas en répétant à tue-tête que l’Ivermectine ne fonctionne pas que ça changera la réalité des faits.
            Informez-vous et éventuellement revisez votre jugement….
            ttps://c19ivermectin.com/

          2. Vous mollissez cher Samuel.
            Il n’y a aucun complot.
            Vous connaissez La lettre volée d’E.A. Poe?
            Donc, rendez-vous sur la chaîne YT officielle du WEF. Tout y est bien expliqué: pourquoi cette crise est une opportunité pour réformer le système économique mondial.
            Sont-ils complotistes au WEF? N’ont-il pas organisé l’Event 201 en 2019?
            Au WEF, ils planifient simplement ce qu’ils souhaitent faire. Et pour cela, il est selon eux nécessaire que cette crise existe. Le secrétaire général de l’ONU a parlé en des termes similaires (vous êtes assez grand pour retrouver ces infos sur Internet).
            Donc, il existe bien des personnes qui estiment que cette crise est profitable pour la planète. Ces personnes sont influentes dans le monde. Et l’on entend pas beaucoup de dirigeants qui contredisent ces intentions.
            Par ailleurs, il est généralement déconseillé de vacciner au milieu d’une épidémie. Le risque de perturbation du système immunitaire existe avec la vaccination, même si ce n’est pas le seul risque. Raison pour laquelle on ne vaccine pas une personne en état grippal. Or là, c’est toute la planète qui est en état grippal, et on vaccine comme jamais.
            En France, je ne sais plus quel responsable ministériel conseillait il y a quelques jours de vacciner les plus fragiles ainsi: sur un bras la 3e dose anti-covid, et sur l’autre bras le vaccin contre la grippe. Afin d’éviter toute faille vaccinale.
            Libre à vous de trouver tout cela “habituel”. Tout est devenu habituel pour vous.
            Enfin: il n’y a certes pas des millions de morts avec ces vaccins. Des millions d’effets indésirables sans doute, et ce n’est que le début.
            Mais il finira par y avoir des millions de morts si on continue à marche forcée dans la direction que vous soutenez (je me demande d’ailleurs pourquoi).

          3. “Les remèdes efficaces et pas chers n’existent pas pour le moment.”

            On résume: Cette affirmation provient du consensus scientifique basé (sur des recherches payées par les laboratoires pharmaceutiques.

            Vous pensez vraiment que des recherches scientifiques payées par des multinationales puissent un jour déboucher sur la découverte et la reconnaissance d’une solution qui n’est pas brevetable et donc pas rentable ?!

          4. @Olegna

            Les mêmes site pullulaient quand l’HCQ était tendance. Ils ne montrent que ce qui donne des résultats à priori positif (et encore) sans appliquer la moindre méthode scientifique, comme la liste de 30 études contre le masque que je vous ai débunké.

            @Erwan

            Les traitements dont l’efficacité n’a pas été prouvée sont aussi issus, brevetés et commercialisés par de grosses multinationales. C’est la même chose pour les vaccins, au final peu chers, ou les traitements antiviraux ou à anticorps de synthèse, par contre très chers. 1 partout balle au centre?

            @Samy

            Je n’ai jamais dit que les complots n’existent pas, je dis qu’il faut bâtir un argumentaire sérieux lorsqu’on veut en mettre un en évidence. Une crise présente évidement des opportunités! Combien d’entreprises ont compris que pour survivre, il fallait autoriser le travail à distance? Elles calibrent maintenant pragmatiquement et non dogmatiquement les minimas et maximas pour obtenir un optimum.
            La question est: est-ce que cette crise a été provoquée à dessein, et quand bien même elle a été provoquée à dessein, doit-on vraiment y répondre de la manière la plus sotte possible en maximisant souffrances et décès par des décisions dogmatiques?
            Vos généralités sur la vaccination n’engage que vous. Lorsque vous vous faites vacciner contre la covid, le protocole suivi prescrit une série de questions sur votre santé générale et du moment pour justement ne pas vous vacciner si votre corps lutte déjà plus que d’habitude.
            L’habitude n’est pas éternel. Il faut s’adapter, en permanence. L’immobilisme n’est pas une option dans notre monde. Je sais que s’adapter en permanence peut être usant, et déstabilisant, mais notre mode de vie et modèle économique l’exige. Celui qui n’avance pas se fait dépasser et trépasse. Si le terme “celui” dans ma phrase précédente vous dérange, remplacer par “une entreprise”. Faites le parallèle et comprenez que c’est une des conséquences de notre modèle économique. Avant que vous me sautiez à la gorge en me traitant de communiste, notez que je n’ai fait aucun jugement de valeur.

            Pour les millions d’effets indésirables: sortez moi les chiffres et les conséquences. Malgré les milliards d’injection x mois (oui, injection x la durée depuis ces injections, et non injection par mois) toujours rien de notable sur mon radar. Moi je vous y opposerai le nombre de morts et d’hospitalisations lourdes par tranche d’âge et par statut vaccinal par exemple.

            Le jour où des signaux indiquent une sévérité des effets secondaires du vaccin proche de ceux de la maladie mitigée avec un traitement (qui je le souhaite arrivera) alors je ne considérai plus le vaccin comme raisonnable. Je le ferai clairement savoir. Vous insinuez que j’ai un agenda caché en vous demandant pourquoi je soutiens cette direction. A vous de me prouver votre pragmatisme et votre bonne foi. Est-ce que vous cesseriez vos attaques contre la vaccination lorsque les études de phases 3 seront terminées et concluront positivement quand aux vaccins?

          5. @ Samuel
            Je vous cite:
            “Est-ce que vous cesseriez vos attaques contre la vaccination lorsque les études de phases 3 seront terminées et concluront positivement quand aux vaccins?”
            Donc, vous admettez que les études ne sont pas terminées et l’on a déjà injecté ces produits expérimentaux à des centaines de millions de personnes.
            Et ce simple constat ne vous pose aucun problème?
            C’est un problème d’irresponsabilité extrêmement grave à mes yeux.
            Ou pire, c’est un choix délibéré du “quoi qu’il en coûte” (et donc peu importe la casse qui suivra).
            Rien de bon ne peut sortir de telles logiques politiques qui rappellent des heures très sombres de l’histoire.
            Personne ne vous traite de communiste.

            Vous promouvez l’irresponsabilité actuelle, qui fait que personne n’est responsable de rien.
            Je trouve cela très, très dangereux et je le dis et répète.
            Pour le reste, je note que vous ne répondez rien de concret, donc vous n’avez aucun argumentaire à opposer aux faits exposés.
            Quant à votre réponse à Erwan, elle est très éloignée de la réalité. Une firme pharmaceutique ne gagne presque rien à vendre des vieux génériques. Et si ces vieux génériques marchent, tout le marché des nouveaux médicaments s’effondre.
            En revanche, elle gagne beaucoup à vendre des produits brevetés et vous le savez très bien.
            Et si elle peut vendre des produits qui rendent dépendant notre système immunitaire, alors là, c’est le jackpot et l’esclavage promis aux vaccinés.
            Sans parler du cynisme des pharmas qui fait que si ces produits rendent malades à long terme, ils vendront aussi d’autres produits de leur assortiment onéreux pour soigner ces maladies de type cancer.
            Donc, non, la balle n’est pas au centre. Vous avez botté en corner.

          6. “Les traitements dont l’efficacité n’a pas été prouvée sont aussi issus, brevetés et commercialisés par de grosses multinationales.”

            Il existe actuellement des milliers de principes actifs dont le brevet est tombé et qui sont donc dans le domaine public. Ces médicaments sont certes souvent produits par des multinationales, mais peuvent aussi être fabriqué par toute entreprise qui en a les compétences. Quelque soit l’entreprise qui le fabrique, un tel produit n’a qu’une rentabilité très basse en comparaison à des médicaments sous brevet, qui sont les vaches à lait de l’industrie.

            Ceci étant dit, pensez-vous que des recherches scientifiques payées par des multinationales (vu que seule une multinationale a les reins assez solide pour financer de telles coûteuses recherches) puissent un jour déboucher sur un résultat qui démontreraient l’efficacité d’une molécule du domaine public ? Ce serait se tirer une balle dans le pied. S’il existe des philanthropes sur cette terre, je doute qu’on les trouve parmi les personnes dites morales.

          7. @Samy
            C’est une information absolument publique, je ne suis pas sûr que le terme admettre soit adéquat, mais soit. Je le dis depuis le départ, c’est une gestion des risques. Des tests on été adaptés, approfondis et menés à très large échelle. De mon point de vue, ce n’est absolument pas irresponsable. Quand la maison brûle, on ne va pas se priver d’utiliser l’eau sous prétexte que le compteur que le nouveau compteur n’est pas scellé. Pour les responsabilités, c’est écrit noir sur blanc ici ww.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/haeufig-gestellte-fragen.html?faq-url=/covid/fr/vaccins/qui-est-responsable-en-cas-de-dommages-lies-la-vaccination
            Donc, arrêterez-vous vos attaques contre la vaccination lorsque les études de phases 3 seront terminées et concluront positivement quand aux vaccins?
            Vous peut-être pas… Mais d’autres ne se privent habituellement de m’inventer des attachement politiques.

            @Erwan + Samy
            Les études qui démontreront l’éventuelle efficacité de vieux médicament disponibles sous forme de génériques peuvent aussi venir d’étude hospitalières et universitaires. Si vous me rétorquez “qu’ils sont tous vendus” alors le fardeau de la charge vous reviens

  81. “Dans 150 de ces cas graves, on déplore le décès de la personne vaccinée après un laps de temps plus ou moins long. Malgré la concordance temporelle, rien n’indique concrètement que le vaccin est à l’origine du décès.” Nous relate la presse.

    Rien d’indique non plus que le vaccin n’est pas à l’origine du décès. Il est possible de procéder à une étude visant à déterminer s’il existe une surmortalité des vaccinés par rapport aux non vaccinés (par pairing). Où est cette étude ? Que les forcénés de la vaccination nous la montre.

  82. Lu dans la presse main stream.

    “Le Canton va recommander aux jeunes de privilégier le vaccin de Pfizer plutôt que celui de Moderna par «précaution» suite à plusieurs études montrant des risques d’inflammations cardiaques.

    Vaud va aussi désormais systématiquement informer les personnes qui viennent se faire vacciner des éventuels risques de myocardites et péricardites.

    Cette recommandation fait suite à des études en Europe et surtout aux États-Unis montrant des cas de risques d’inflammations cardiaques, soit myocardites et péricardites. Blaise Genton tient toutefois à souligner que «l’incidence n’est que très légèrement supérieure» pour le vaccin de Moderna par rapport à celui de Pfizer. ”

    “La majorité étaient des hommes (120) et l’âge moyen était de 37,8 ans (sur une fourchette de 16 à 88 ans).”

    Pourquoi suspendre Moderna et pas Pfizer dès lors que ce dernier est à peine moins dangereux que le premier ? Pourquoi se restreindre aux moins de 18 ans dès lors que l’âge moyen est de 37.8 ans ?

    Pourquoi vacciner les enfants ?

    1. Exact.
      On y vient
      ttps://www.swissmedic.ch/swissmedic/fr/home/news/coronavirus-covid-19/covid-19-vaccines-safety-update-7.html
      Chaque nouvelle analyse révèle plus de cas et de problèmes. Bientôt 3000 effets graves recensés, avec une moyenne d’âge qui baisse continuellement. Et ce n’est que la partie visible des effets – ceux déclarés.
      Jusqu’où sont prêts à aller les politiciens? Sont-ils prêts à sacrifier la jeunesse de ce pays? Pour qui et pour quoi? Juste par idéologie?
      2600 cas d’effets indésirables pour les personnes de 18 à 44 ans, contre 1200 pour les plus de 75 ans.
      Il faut arrêter immédiatement la vaccination des personnes jeunes ou en bonne santé.
      C’est un non-sens.
      Et on en parle pas encore des effets à long terme (risque de cancers qui n’est pas évaluée à ce jour, pourtant envisageable).

      1. Les risques mis en évidence apparaissent être faibles au regard des risques d’inflammation cardiaque en cas d’infection par le sars-cov-2, ou même, au regard du risque d’inflammation cardiaque en une année sans covid et sans vaccination.

        Cependant ces risques semblent être, pour la catégorie d’âge la plus exposée, similaire à ceux qui ont amené à la disparition continentale du vaccin Astrazeneca. Il est vrai qu’Astrazeneca c’est anglais et peu cher alors s’en débarasser a dû réjouir certains politiciens et en enrichir d’autres.

        La vaccination des enfants de 12 à 16 ans à été introduite aux UK par les politiques après que le comité consultatif britannique ait donné un avis défavoravble. Pourquoi ? Parce que si le rapport risque/bénéfice est favorable à cet âge aussi, il n’en demeure pas moins qu’il existe un risque, certe faible mais cependant réel, de conséquences graves. Cette considération ne perd pas sa pertinence le jour des 16 ans.

        1. Ces risques sont-il faibles? On verra avec le temps!
          3000 effets graves recensés en 1 an (combien en réalité?), c’est beaucoup pour un nouveau produit, dont on ignore les effets à plus long terme.
          D’autant plus pour des personnes jeunes ou en bonne santé et dont la menace du Covid est hypothétique.

  83. «Selon une autre étude, le risque qu’une myocardite soit très sévère et conduise à une diminution significative de la fonction cardiaque est de 1 sur 30 épisodes», relève Pierre-Alex Crisinel.

    Qu’est-ce que donc qu’une diminution non significative de la fonction cardiaque ?

  84. J’ai été choquée que certains médecins aient minimisé les conséquences physiques et surtout psychologiques d’une myocardite sur des jeunes hommes suite à la seconde injection du vaccin ARN. Il faut savoir qu’une affection cardiaque même bégnine empoisonne la vie des personnes qui en ont été atteintes notamment lorsque cette maladie survient lorsqu’une personne est jeune. Cela a comme caractéristique de saper la confiance en sa propre capacité physique même si sur un plan purement physiologique ce n’est plus justifié. En résumé les maladies cardiaques ont très souvent de graves répercussions sur le psychisme de ceux qui en ont été atteints. Tout médecin digne de ce nom devrait au moins savoir cela. Espérons au moins que l’on injectera pas de 3ème dose à qui que ce soit avant d’avoir au préalable effectuer un test sérologique sur le patient.

Répondre à Chantal P. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *