La Suisse bientôt dans l’Union Européenne?

Founex, le 1er avril.

De source bien informée, La Ligne Claire apprend que le Conseil Fédéral envisage de demander l’adhésion de la Suisse à l’Union Européenne. S’appuyant sur les conclusions de la Société Helvétique d’Histoire (“SHH”). qui établit de manière incontestable l’appartenance séculaire de l’actuelle Confédération au Saint-Empire, le Conseil Fédéral estime ses prétentions non seulement fondées mais indéniables. L’ensemble des bâtiments qui abritent la Commission Européenne, héritière du Saint-Empire, ne s’appelle-t-il d’ailleurs pas le Charlemagne, empereur d’Occident?

Or des sources irréfutables attestent de la présence de l’empereur Rodolphe de Habsbourg à Lausanne dès l’an 1275. Selon la SHH, le premier Habsbourg, loin d’être l’ancêtre des ennemis de la Eidgenossenschaft, est au contraire un enfant du pays, originaire d’Argovie. Le noeud ferroviaire d’Olten ne témoigne-t-il pas par delà les siècles de la vocation immuable de ce canton, souvent méconnu, de s’insérer au coeur de l’Europe?

https://blogs.letemps.ch/dominique-de-la-barre/2015/10/10/rencontre-au-somment-a-lausanne/

En outre, les recherches de la SHH établissent de manière formelle la place de Lausanne le long de la Via Francigena, qui était aux Carolingiens ce que le tunnel du Gothard, avec ou sans dédoublement, est aux habitants de la Suisse contemporaine. Qu’à Lausanne se croisent la Via Francigena et les chemins de Saint Jacques ne fait que renforcer ce point de vue.

http://blogs.letempssens.ch/dominique-de-la-barre/2015/09/06/lausanne-carrefour-des-nations/

De plus,  le Conseil Fédéral, ne reste pas insensible au sort des réfugiés, quelle que soit leur origine. Fort de la tradition d’accueil de la Suisse, il entend poursuivre sa politique d’accueil des quelques familles royales qui n’ont pas encore connu l’exil, dont témoignent avec douleur Léopold III au Reposoir et Napoléon III à Arenenberg.

https://blogs.letemps.ch/dominique-de-la-barre/2016/03/08/seduisante-intelligente-et-dangereuse-la-princesse-lilian/

Sur base de ces droits imprescriptibles autant qu’irréfutables, le Conseil Fédéral se fait fort d’exiger de ses partenaires européens l’établissement à Berne de l’Office Européen du Sommeil. Appelée à trancher l’épineuse question de la péréquation des heures d’ensoleillement qui oppose, entre autres, Lapons et Maltais, la capitale fédérale, ville d’origine de l’arrière-arrière grand-mère de la Ligne Claire, entend faire valoir son expertise séculaire en la matière.

Dominique de la Barre

Dominique de la Barre

Belge offshore, amateur d'histoire et du patrimoine culturel européen, attaché aux questions liées à la transmission.

Une réponse à “La Suisse bientôt dans l’Union Européenne?

  1. Zürich pourrait devenir le siège de l’ O.E.C. (Office Européen du Chocolat) chargé de la notation et de la classification des marques européennes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *