L’OMS encourage le jeu avec #PlayApartTogether

DIGITALE ATTITUDE : L’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) et l’industrie du jeu vidéo lancent une campagne #PlayApartTogether (jouez séparément mais ensemble) pour promouvoir la distance sociale.

Alors que le 25 mai dernier, l’addiction aux jeux vidéo numériques était classée officiellement comme une maladie mentale par l’OMS, aujourd’hui, cette dernière fait appel aux acteurs de cette industrie pour ralentir la propagation du COVID-19 en relayant ses directives.

Selon un membre de son conseil d’administration, Raymond Chambers, sur Twitter : «Nous sommes à un moment crucial qui définira l’issue de cette pandémie. Les entreprises de l’industrie des jeux ont un public mondial – nous encourageons tout le monde à #PlayApartTogether.»

Dix-huit sociétés, dont Activision Blizzard (Call of Duty, Candy Crush, World of Warcraft, Overwatch) et la plateforme de streaming Twitch (League of Legends, Grand Theft Auto, Minecraft) ont répondu présent pour faire passer le message de prévention au sein de leurs jeux et sur les réseaux sociaux.

Chaque titre place les différentes recommandations de l’OMS dans un contexte différent. Par exemple, dans le jeu Pirate Kings, les pirates se tiennent toujours à distance (sociale) et un rouleau de papier de toilette peut faire partie de leur butin. June’s Journey à son tour incite à prendre des pauses café et à se laver les mains, explique Laura Keren, vice-présidente du marketing de Playtika, dans le Jerusalem Post.

«Beaucoup de nos joueurs sont solitaires et le jeu en ligne leur donne une vie sociale, alors nous encourageons les défis par équipe avec des prix à la clé. Nous avons également intégré différentes mesures pour accroître l’interaction au cours des parties, en donnant des récompenses ou encore en attribuant des bonus.

En participant à la campagne #PlayApartTogether, les online gamers peuvent enfin s’adonner à leur passion en toute bonne conscience. Comme ils n’ont pas le droit de sortir, ils n’ont plus besoin de s’arracher à leur console pour mettre le nez dehors. En vérité, ils n’avaient pas attendu une bonne raison pour s’y atteler, car selon le Hollywood Reporter, le temps passé sur les jeux vidéo en ligne a augmenté de 75% dès le début de la quarantaine.

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *