Eyal Weizman interdit d’entrer aux Etats-Unis

L’architecte et chercheur Eyal Weizman devait se rendre à Miami pour une exposition majeure de Forensic architecure, le projet incisif mêlant investigation, politique et urbanisme dont il est l’instigateur. Son visa a été révoqué.

Avant Forensic Architecture, Eyal Weizman s’était fait connaître pour l’acte de censure dont son travail avait fait l’objet. C’était en 2002 et l’association israélienne des architectes envoyait au pilon la première version de Une occupation civile, l’ouvrage dont elle assurait pourtant l’édition. L’étude incisive de Weizman, devenue aujourd’hui incontournable, décryptait à la façon d’un dossier d’accusation le caractère stratégique et expansionniste de la planification des colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie.
Forensic architecture reconduit la même disposition critique à des dizaines d’autre situations conflictuelles dans le monde entier. S’appuyant sur les données cartographiques publiques et des séquences filmées, le projet reconstitue avec rigueur le déroulement et l’ampleur de crimes de guerres, d’assassinats politiques ou de bavures non revendiquées commises lors de conflits armés. Chaque chapitre de Forensic architecure pourrait être le dossier d’accusation d’un procès.
Si son travail n’a pas nécessairement une vocation juridique, il a servi à plusieurs reprises de support à des actions à l’ONU ou la cour pénale internationale. Plus globalement, Forensic architecure vise à rétablir le lien brisé entre image et vérité, par d’analyse méthodique de séquences filmées.

Cloud bombing atlas

Un des projets les plus récents, Cloud bombing atlas cherche a établir les faits et la chronologie de bombardements meurtriers dans différents conflits, à partir du panache de fumée d’explosions filmées ou photographiées. En combinant plusieurs sources, téléphones portables, caméras de surveillance, journaux télévisés, la démarche reconstitue en volume la trace visuelle de l’explosion : celle de la fumée qui s’élève du lieu d’impact.
Chaque cas étudié donne lieu à une maquette ainsi qu’à un court film documentaire reconstituant le contexte et les effets du bombardement. Le panache matérialisé illustre le potentiel de la méthode combinatoire de fragments d’images dans la reconstitution des faits. Forensic Architecture combat le feu par le feu. Au scepticisme croissant, conséquence de la prolifération des fausses informations et des images trafiquées, l’équipe de Weizman oppose une enquête combinatoire, qui repose précisément sur la multiplicité des sources. Le projet transforme ainsi la principale cause de perte de crédibilité des images, leur prolifération, en support d’un nouvel accès à la vérité.

The Architect’s Newspaper a publié l’intégralité de l’annonce d’Eyal Weizman concernant l’interdiction dont il a fait l’objet.

Christophe Catsaros

Christophe Catsaros

Rédacteur en chef de la revue Tracés de 2011 à 2018, Christophe Catsaros est critique d'art et d’architecture indépendant.

2 réponses à “Eyal Weizman interdit d’entrer aux Etats-Unis

  1. Le monde a toujours fait faux, pour de bas intérêts de raison d’Etat.

    Mais je m’étonne qu’Israël ne l’ait pas compris, car avec les chinois, qui pensent à plus que long terme, je ne serais pas étonné qu’ils doivent décamper.

    Et les chinois, pour l’instant, on leur insuffle le coronavirus, mais, idée géniale, ça va contaminer le monde, enfin, les génies ne sont pas toujours ceux qui nous le font croire 🙂

Répondre à Olivier Wilhem Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *