L’Amérique ne fait plus rêver

Que l’acteur Will Smith soit monté sur scène pour gifler un comédien en pleine cérémonie des Oscars et que la condamnation de cet acte ne fasse pas l’unanimité, en dit long sur l’industrie du cinéma et son public.

Non seulement il n’a pas été escorté de la salle par les forces de l’ordre, mais lors de la remise de sa propre statuette quelques minutes plus tard, Smith a reçu une standing ovation de la part de ses pairs.

Selon Variety, le journal de l’industrie du cinema, cette version des Oscars a enflammé Twitter, recueillant plus de réactions que toute autre série télévisée, cérémonie de remise de prix ou émission – y compris le Super Bowl, avec autant de personnes prenant la parole pour défendre Smith que le condamner. La soirée est donc finalement considéré comme un succès pour avoir généré autant de tweets.

Voilà plus d’un siècle qu’Hollywood a fait rêver le monde entier. Ce rêve s’est brisé lors de cette 94e cérémonie des Oscars lundi dernier.

Les réseaux sociaux ont leur part de responsabilité. Sur leurs plateformes, les commentaires agressifs et la désinformation ont libre cours sans que les auteurs en soient tenus responsables. Ils ont contribué à alimenter un comportement où tout est permis, se déversant dans la vie réelle comme cet acte violent en toute impunité, diffusé sur les écrans du monde entier.

Travailler dans la Silicon Valley ne fait plus rêver non plus. L’Internet à ses débuts, perçu comme un espace de liberté et d’espoir social a été détourné par les géants du numériques. Leurs technologies persuasives, conçues sciemment pour nous rendre dépendants à leurs plateformes, ont mis à mal nos démocraties et la santé mentale de nos enfants. Par avidité ils ont traqué nos vies privées à outrance. Dans quel but? Nous servir de la publicité ciblée pour nous inciter à acheter “more stuff”. Quel triste constat sur notre société.

Le témoignage accablant de la lanceuse d’alerte Frances Haugen devant le Congrès américain sur les dérives de Facebook et ses conséquences sur les enfants a incité des législateurs américains à réagir. Deux d’entre eux, un républicain et une démocrate, viennent de présenter un projet de loi intitulé «Social Media Platform Duty to Children Act», visant à tenir les entreprises technologiques responsables des dépendances aux médias sociaux qui peuvent affecter les enfants.

Le nouveau projet de loi permettrait aux parents de les poursuivre en justice et réclamer des dommages et intérêts. Quelle bonne idée. Espérons que la loi passera et qu’elle fera des émules.

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

11 réponses à “L’Amérique ne fait plus rêver

  1. “Le nouveau projet de loi permettrait aux parents de les poursuivre en justice et réclamer des dommages et intérêts. Quelle bonne idée. Espérons que la loi passera et qu’elle fera des émules.”

    J’espère vraiment que c’est ironique…

    1. Je ne vois pas pourquoi ce serait ironique…

      La question que je me pose plutôt est : est-ce que les États-Unis, où l’on peut gagner un procès d’un million$ contre un restaurateur (McDo pour ne pas le nommer) à cause d’un café trop chaud renversé, a besoin d’une telle loi pour poursuivre le réseaux sociaux pour incitation à la dépendance ?

      1. C’est aux parents de se charger de l’éducation et de la surveillance des enfants. Transférer la responsabilité sur autrui me semble totalement déplacé. Plus personne ne veut assumer sa propre responsabilité.

        1. Bien sûr, mais mon point portait plutôt sur le fait que quiconque peut poursuivre quiconque, pas besoin de loi spéciale pour cela…

          Ceci dit, bien que les parents aient la charge de l’éducation et la surveillance de leurs enfants, cela ne soustrait pas le reste de la société à certaines contraintes légales. Ainsi, les limites de vitesse sur la route sont diminuées aux abords des écoles, la vente de tabac et d’alcool est interdite aux mineurs, etc… C’est ce que l’on appelle le “vivre-ensemble”.

          1. Et il faut des lois pour cela ? A quand une loi pour dire bonjour, tenir la porte, mettre la main devant sa bouche avant d’éternuer etc…
            On va vers une société de plus en plus règlementée où le bon sens n’a plus sa place mais où la loi doit tout régir. Au final on va vers la dictature….

  2. Entre les guerres, le racisme, la violence, la torture, Guantanamo, Donald Trump, les massacres régulièrement commis par des individus armés jusqu’au dents qui pètent un cable, la peine de mort avec ratés en direct pour cause de pénurie de produit, la prison pour avortement même en cas de viol par un parent et le mouvement QANON…

    … on n’avait pas besoin de Will Smith ! ça fait un moment qu’on ne rêve plus !

    Le danger ? C’est que Will Smith, c’est un symbole et un héros qui inspire beaucoup de monde sur la planète entière. Et tout comme le cow-boy qui vantait les bienfaits de la cigarette (et a tué indirectement ainsi des millions de personnes), Will Smith a dit au monde entier par smartphone interposé: “un vrai mec, ça pète la gueule à celui qui parle mal à ta meuf”. Bref, une vraie invitation à adopter un comportement raffiné dans la vie ! Poétique ! Une leçon de bonnes manières façon “Jet Set locale” en direct à la TV.

    A l’heure où vous risquez un procès pour “utilisation abusive de qualificatif genré” alors que vous pensiez bien faire avec votre “Bienvenue Madame” pour accueillir une cliente, cette scène de gifle nous ramène effectivement assez brutalement à la réalité.

  3. Bonjour, le titre de ce post aurait dû être ” Hollywood ne fait plus rêver “, l’Amérique, elle, fait encore rêver : les jeunes et brillants chercheurs de tous les Pays, les entreprenants qui dans la vieille Europe sont découragés par une burocrati lente et envahissante , les artistes sans appuis politiques et j’en passe. Sans compter tous ceux du Tiers Monde qui , eux, rêvent encore de l’Amérique .
    La Silicon Valley n’attire pas ce qui se croient des petits génies et qui ne le sont pas, la sélection est dure.
    Cannes n’a rien à envier à Hollywood, ces cérémonies, depuis plusieurs années, sont pitoyables : les gens du spectacle ont la prétention de faire les gourou et ils usent et abusent des tweets.
    Morale : les enfants font la même chose que leurs parents lesquels, éventuellement, cherchent à profiter en demandant dommages et intérêts et la boucle est bouclée ! Que de l’argent, le sytème fonctionne.
    Nous aussi, dans les années ’60 du siècle dernier, nous disions que l’Amérique était finie et que l’Europe était plus cultivée, qu’elle avait une vraie Histoire derrière elle et que l’avenir était à nous… et voilà : l’Europe n’a pas d’armée, ni de politique fiscale commune ni de courts de justice sérieuses, ce n’est qu’un grand marché comme au début et comme ça aurait dû rester : ça fonctionnait très bien sans besoin de légiférer à tort et à travers comme c’est maintenant.
    Tous les Empires tombent tôt ou tard, mais c’est un procès qui dure longtemps, l’Histoire le confirme à chaque fois. Mais ne nous faisons pas d’illusions, lorsque les E.U. ne compterons plus, c’est l’Occident entier qui ne comptera plus… bon, je suis une vieille dame désabusée.

  4. Elon a tellement raison:

    “The woke mind virus is making Netflix unwatchable”.

    https://twitter.com/elonmusk/status/1516600269899026432

    Ils ne peuvent pas changer le réel et s’étonnent que l’on adhère pas à leurs manipulations de notre histoire. Un comédien doit pouvoir jouer tous les rôles; ils et elles ne doivent pas être exclu.e.x.s pour le simple fait de ressembler à la réalité historique.

Répondre à Vita Bruno Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *