L’âge d’or de Netflix

DIGITALE ATTITUDE : Le service de streaming Netflix a annoncé qu’il sortira un film par semaine en 2021.

Un exploit que même Metro Golden Mayer, à l’âge d’or du cinéma américain dans les années 1930 et 1940, n’a pas réussi. Le plus grand studio de l’époque produisait alors 50 nouveaux films par an, et se vantait d’avoir sous contrat, «plus d’étoiles qu’il n’y en a dans le ciel».

Avec 70 sorties prévues en 2001, Netflix fera encore mieux que les studios Disney, dont les 12 à 23 nouveaux titres chaque année ont dominé le box-office depuis une décennie. Nous retrouverons dans leur catalogue les plus grandes stars du cinéma, comme Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Meryl Streep ou encore Omar Sy dans la série Arsène Lupin qui est déjà en ligne. Et une dizaine de longs métrages seront réalisés dans des langues autres que l’anglais.

Avec son modèle de distribution en streaming, Netflix ne souffre pas de la pandémie. La majorité des films sont achetés à d’autres sociétés et contrairement aux studios de production, il n’a pas dû faire face à des tournages avortés et a un calendrier de sorties en salles sans cesse modifié à cause du virus.

Avec la fermeture des cinémas, les studios ont choisi de distribuer quelques films à petit budget sur les plateformes de vidéo à la demande. Mais les lancements des blockbusters ont été sans cesse repoussés comme le dernier James Bond Mourir peut attendre, ne pouvant espérer récupérer les coûts de production et de marketing s’ils ne sortent pas en salle.

Netflix est entré dans la cour des grands, depuis plusieurs années ses films figurent aux palmarès des Oscars. Neuf nominations en 2018, puis quinze en 2019 – dont dix uniquement pour Roma.  Enfin, en 2020, la plateforme dénombrait 24 nominations toutes catégories confondues. Selon les prédictions du magazine de l’industrie du spectacle, Variety, huit titres seront en lice pour remporter une statuette en 2021.

Quand la pandémie sera sous contrôle, on peut l’espérer, les salles de cinéma vont rebondir et Netflix doit faire face à de sérieux concurrents qui se profilent comme Disney+ et HBO Max.

Mais pour l’heure, la plateforme a toute notre attention. Fin 2020, Netflix comptait 203,6 millions d’abonnés qui se connectent en moyenne deux heures par jour.

 

Lien utile :  La liste complète des films à découvrir sur Netflix en 2021

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

2 réponses à “L’âge d’or de Netflix

  1. “Netflix doit faire face à de sérieux concurrents qui se profilent comme Disney+ ”
    Etant abonné aux deux, Netflix a encore une importante longueur d’avance. Bien plus riche et diversifié que Disney+, du moins en France, même si D+ accueille désormais les programmes de la chaîne Star.
    Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *