Pourquoi tant d’animosité entre Facebook et Apple?

DIGITALE ATTITUDE : Les rivalités entre entreprises ont généralement une chose en commun, ils vendent des produits similaires. C’est le cas pour Nike et Adidas, UPS et Fedex.

C’est pourquoi la querelle entre Facebook et Apple est si singulière car ils ne sont pas concurrents.

Pour simplifier, Facebook vend les données de ses usagers à des fins publicitaires, tandis qu’Apple vend des appareils électroniques.

Mais ce qui est encore plus étrange dans leur discorde, c’est leur co-dépendance. Pouvoir consulter WhatsApp et Instagram sur un produit Apple contribue à la popularité de ce dernier. Il serait logique que les deux sociétés entretiennent de bons rapports, mais il n’en est rien.

Les relations se sont détériorées en janvier 2019, raconte The Telegraph, lorsque les 35000 employés de Facebook se sont réveillés un matin pour découvrir que toutes les applications développées pour le fonctionnement interne de l’entreprise ne marchaient plus: Leurs agendas, messageries, l’horaire des navettes et même les menus de la cantine étaient devenus inaccessibles. Et le développement de nouveaux produits a dû stopper net, les versions de test ne pouvant plus être mises à l’épreuve.

Apple, révolté par la révélation que Facebook avait payé des mineurs pour installer un VPN permettant d’aspirer leurs données, avait révoqué la veille au soir, les autorisations qui permettaient aux applications IOS du réseau social de fonctionner.

Puis, avec une nouvelle riposte prévue en début année, Apple annonce l’introduction de la fonctionnalité «App Tracking Transparency (ATT)», qui obligera les applications mobiles à demander aux usagers leur permission avant de les suivre à la trace, gênant ainsi la récolte des données et le placement d’annonces personnalisées. Une démarche qui ferait baisser les revenus de Facebook de 50%.

La marque à la pomme reste déterminée à contrer le réseau social. ATT est prévu pour début 2021 lors d’un prochaine mise à jour du système d’exploitation mobile IOS.

Dès 2010, Steve Jobs, avait mis en garde Mark Zuckerberg contre la violation de la vie privée et 10 ans plus tard, son successeur Tim Cook, fait en sorte que Facebook ne puisse plus continuer à monétiser les données personnelles de ses abonnés sans leur consentement.

 

Sources: BBC / TechCrunch / The Telegraph

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

4 réponses à “Pourquoi tant d’animosité entre Facebook et Apple?

  1. Facebook est peut être pratique et utile, mais la méthode Zuckerberg est détestable. La réaction d’Apple (bons outils) avec la mise en place prochaine de cet ATT est peut être une bonne chose ce d’autant que internet et l’arrosage publicitaire massif qui va l’accompagner sur l’ensemble de notre planète sera bientôt une réalité avec le déploiement de milliers de satellites Starlink par Elon Musc. Accessoirement je le concède, ce Monsieur est un génial ingénieur et entrepreneur.

  2. Il faut aussi dire qu’Apple doit bien justifier, pourquoi il est si cher par rapport à d’autres chinois.
    Acheté/produit en Chine, USD 50, vendu USD 1’250 dans le monde, sacré marketing 🙂

    P.S. On n’a jamais vu l’ami Donald vouloir rapatrier la production Apple aux US et pour cause.

Répondre à Delaplanete Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *