En Chine, des «uniformes intelligents» pour les élèves

DIGITALE ATTITUDE : Les établissements scolaires chinois ont mis en place de nouvelles technologies pour surveiller les enfants.

Dans une dizaine d’écoles dans la province du Guizhou au sud de la Chine, plus de 800 écoliers portent des «uniformes intelligents», rapporte le Global Times. Deux puces équipées de GPS, cousues dans leurs vestes, permettent de pister leurs allées et venues et alertent les enseignants et leurs parents s’ils «sèchent» un cours ou ont une arrivée tardive.

Résistant, le vêtement peut supporter 500 cycles de lavage à des températures de 150 degrés, selon son fabricant Guizhou Guanyu Technology Company. Et afin d’empêcher les élèves de déjouer le système en échangeant leurs blousons, des scanners de reconnaissance faciale installés aux portes de l’établissement font correspondre le visage de chacun d’entre eux avec les microprocesseurs de son blason. Les puces permettent aussi aux parents de contrôler les achats effectués par leur enfant via une application mobile, selon le site officiel de l’entreprise.

Ce n’est pas la première fois qu’une école chinoise utilise la reconnaissance faciale pour surveiller des collégiens. Dans un lycée de la ville de Hangzhou sur la côte Est, un «système intelligent de gestion du comportement» a été installé pour détecter s’ils étaient attentifs en classe, en scannant leurs visages toutes les 30 secondes. Et dans la cafétéria d’une institution de la même province, des caméras identifient chaque élève qui fait la queue et enregistrent le contenu de son plateau repas pour envoyer le détail nutritionnel à ses parents.

L’oeil de Pékin est omniprésent

La Chine a mis en place le plus grand réseau de caméras de surveillance au monde et en 2020, le gouvernement sera capable de scanner l’ensemble des 1,37 milliard de Chinois en «une seconde», rapporte Les Échos. Également, les autorités sont capables de surveiller leur accès à Internet et un projet de «crédit social» en cours d’élaboration, a pour ambition d’attribuer des points de bonne ou de mauvaise conduite à chaque citoyen en fonction de son comportement.

Mais le projet par l’Université de Technologie Électronique de Guilin, d’effectuer une fouille générale des appareils électroniques de tous les étudiants et enseignants a déclenché une réaction si violente qu’elle a suscité de rares critiques dans les journaux. La tolérance de la population envers la surveillance de l’État aurait-elle enfin atteint une limite?

A lire aussi :

La reconnaissance faciale se répand en Chine

Souriez, vous êtes fiché

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Une réponse à “En Chine, des «uniformes intelligents» pour les élèves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *