J’ai pu aider une personne malvoyante à l’autre bout du monde, grâce à l’application BeMyEyes

En février 2015 je me suis portée volontaire pour venir en aide aux aveugles et aux malvoyants. En téléchargeant l’application BeMyEyes sur mon iPhone, j’acceptai de recevoir une connexion vidéo à tout moment pour assister une personne qui aurait de la peine à déchiffrer une date de péremption sur un produit, trouver l’entrée d’un immeuble ou encore lire le nom d’une rue.

Mode d’emploi
Lors de mon inscription, dans les paramètres, j’ai coché anglais et français comme langues de prédilection, j’ai activé l’option vidéo, puis j’ai attendu d’être sollicitée.

En deux ans j’ai dû recevoir une vingtaine d’appels. La tonalité est spécifique à l’application et ne ressemble pas à un appel normal. Lorsqu’elle retentit, c’est l’excitation et l’émerveillement, suivi d’une immense déception. Car le temps de déverrouiller son téléphone et d’appuyer sur l’icône de BeMyEyes, l’appel aléatoire est passé à quelqu’un d’autre.

Succès
Mais vendredi j’ai eu ma première connexion. Par chance j’ai été assez rapide. Une voix féminine m’a demandé de l’aide pour lire l’étiquette d’un produit alimentaire. «Où êtes vous?» me demanda-t-elle, «A Genève en Suisse, et vous Madame?», «Je suis à Wales.» Elle a de la peine à diriger sa caméra au bon endroit.  Je vois un bras dénudé et flou, puis l’évier de sa cuisine. Je lui suggère: «Un peu plus à gauche.» «Je ne suis pas encore très habile» me répond-elle. Et puis, ça y est! l’emballage est apparu avec son étiquette bien visible: “Organic Chicken”. Nous sommes enchantées toutes les deux par ce succès, puis fin de la connexion. Elle a duré moins d’une minute.

A ce jour, 550’000 volontaires sont inscrits à BeMyEyes et 38’000 malvoyants. 266’000 personnes ont été aidées.

Le Micro-Bénévolat
Ça s’appelle du micro-bénévolat et d’en faire l’expérience est juste magnifique.

 

 

 

 

 

 

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Une réponse à “J’ai pu aider une personne malvoyante à l’autre bout du monde, grâce à l’application BeMyEyes

  1. Merci pour cet article, intéressant à plusieurs égards.

    J’aime beaucoup cette notion de micro-bénévolat, 2-3 minutes de son temps pour dépanner un mal-voyant. Simple, concret, efficace.

    Une application “santé” très utile, il n’y en a pas beaucoup, bravo aux concepteurs qui ont eu une belle idée et aux 550’000 volontaires inscrits pour répondre aux questions des mal-voyants.

    Je continue de penser que le big data et l’intelligence artificielle auront dans le futur un impact sur la santé et la médecine, mais pour l’instant, ce sont des applications comme BeMyeyes qui nous montrent que la technologie permet de réels progrès. Technologie et humanité, décidément la bonne combinaison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *