L’engouement faramineux pour la comédie musicale “Hamilton”

La comédie musicale “Hamilton” à Broadway entre dans l’histoire pour être le plus grand succès de tous les temps. Nommée pour 16 Tony Awards, l’équivalent des Oscars pour les théâtrales américaines, qui seront confirmés sans aucun doute dimanche prochain – elle est également titulaire de nombreux autres titres prestigieux dont le Pulitzer Prize for Drama.

Lin-Manuel Miranda

L’histoire d’Alexander Hamilton, l’un des pères fondateurs des Etats-Unis, basée sur la biographie de l’historien Ron Chernow, a été transformée en comédie musicale par Lin-Manuel Miranda, auteur, compositeur, acteur, rappeur et star de la production.

Screen Shot 2016-06-07 at 18.16.46

Le fruit de cinq ans recherches de sa part et d’une immersion totale dans le personnage lui ont permis de devenir Hamilton. «J’ai appris à reproduire ses moindres gestes. Je peux parler avec sa voix, adopter sa démarche et je vais vous faire une confidence, je peux même contrefaire sa signature.»

Alexander Hamilton d’abord orphelin dans les caraïbes, deviendra officier puis politicien et participera à l’élaboration de la constitution. Il sera le premier et le plus influent Secrétaire du Trésor. Il mourra lors d’un duel avec le vice président en exercice, Aaron Burr.

Le personnage historique fascine Miranda, un jeune home aussi talentueux que charismatique qui est devenu la coqueluche de New York. Mais pas seulement. Il a emballé la Maison Blanche lors d’une séance de poésie en 2009 où il a scandé en rap la vie de Hamilton.

How does a bastard, orphan, son of a whore and a

Scotsman, dropped in the middle of a

Forgotten spot in the Caribbean by providence

Impoverished, in squalor

Grow up to be a hero and a scholar?

La portée de sa popularité il l’a doit en partie aux réseaux sociaux. Miranda et sa troupe de comédiens en font bon usage, en s’engageant avec leurs fans sur Twitter et Facebook. Et Miranda les reçoit à la sortie des artistes, participant au rituel des selfies et leur partage sur Instagram.

Hommages

L’engouement pour Hamilton est tel que le Département de la Trésorerie, qui avait l’intention de remplacer son portrait sur les billets de $ 10, a changé d’avis.

Le prix de l’immobilier dans le quartier Hamilton Heights où Hamilton a vécu, est en hausse de 75%.

Le zoo de Chicago qui a eu le bonheur d’une naissance d’un chameau cette semaine, l’a baptisé Alexander Camelton.

Obtenir un billet – quasiment impossible

2016-01-05-42-Untitled1.6b2e0

Il est quasiment impossible d’avoir un billet pour le spectacle. Si on est patient, on peut acheter des places pour 2017 ou 2018 ou tenter sa chance pour maintenant en participant à la loterie digitale #HamHam. Un email prévient l’heureux gagnant qui a 60 minutes pour réclamer son billet, sinon une des 50’000 personnes sur la liste d’attente le fera à sa place.

A ce propos Miranda vient de condamner par voie du New York Times, les logiciels automatisés qui achètent les billets, les «tickets-bots» opérés par des brokers avides. Dès l’ouverture du guichet électronique, à la vitesse de la lumière, ils achètent un nombre maximum de billets pour les revendre avec des marges allant jusqu’à 1000%.

«Je veux que les spectateurs aient la possibilité d’acheter des billets au prix official plutôt que sur des plateformes de revente et que les prix majorés soient clairement indiqués. Avant tout j’aimerai que vous soyez dans la salle à la levée du rideau. Vous ne devriez pas devoir vous battre avec un robot pour voir ce que vous aimez.»

Il est possible de se présenter en personne devant le Richard Rodgers Theater. Lin-Manuel Miranda vient fréquemment divertir les gens dans la queue. Certains passaient la nuit sous tente jusqu’à ce que la municipalité mette le holà. D’autres paient quelqu’un pour faire la queue à leur place.

I have a dream. To see #Hamilton.

Pour avoir lu de nombreux articles sur Lin-Manuel Miranda, visionné ses interviews sur les talks shows et bien qu’à 6’000 km de New York, je suis prise par la même ferveur pour Hamilton et son créateur que les américains.

Miranda a annoncé son départ du spectacle. Les billets pour sa dernière performance le 9 juillet se traitent actuellement pour $10’000. J’en rêve la nuit.

 

 

Extraits du spectacle sur YouTube.

 

 

 

 

 

 

 

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *