Mark Zuckerberg annonce prendre deux mois de congé paternité

Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, a annoncé vendredi dernier son intention de prendre un congé paternité dès la naissance de son enfant.

«C’est une décision très personnelle et j’ai décidé de prendre deux mois de congé lors de l’arrivée de notre fille» a-t-il écrit sur sa page. «Les études montrent que lorsque les parents qui travaillent prennent du temps pour être avec leur nouveau né, c’est mieux pour les enfants et pour leurs familles.»

Le congé parental rémunéré pour un salarié Facebook est de quatre mois, qu’il peut répartir au cours de l’année.

Les prestations familiales du réseau social sont généreuses par rapport à l’ensemble de l’Amérique. La loi de 1993 sur le congé familial accorde un congé non rémunéré de 12 semaines.

Les Etats-Unis se distinguent ainsi, avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée, comme un des deux seuls pays au monde qui n’assurent pas un congé parental payé, selon Organisation Internationale du Travail (OIT-ILO).

Les géants du Web font pourtant des efforts dans le bon sens.  Netflix a announce en août que les futurs parents pouvaient prendre un congé illimité durant la première année de la naissance de leur enfant ou dans le cas d’une adoption. 

La décision de Mark Zurckerbeg est en contraste avec celle du PDG de Yahoo!, enceinte de jumelles. Lorsque Marissa Mayer a annoncé sa grossesse en septembre, elle a déclaré prendre un congé limité et qu’elle continuerait à travailler pendant son absence. «Je souhaite être présente en ce moment unique dans la transformation de Yahoo.»

Probablement parce que la situation de Yahoo! est très différente de celle de Facebook. Selon Les Echos, la société est toujours empêtrée dans ses problèmes de croissance, en comparaison avec Facebook dont le chiffre d’affaire a progressé de 40,5% sur le troisième trimestre.

Mais on est en mal de trouver d’autres exemples de congé parental au niveau des CEO connus.

A l’occasion de la fête de pères, le magazine Fortune en a déniché deux. Blake Mycoskie, le philanthrope et fondateur de Toms Shoes qui s’est absenté 12 semaines et Aalap Shah, CEO de l’agence SoMe Connect, qui annonçait son intention de prendre d’abord deux semaines à la naissance de sa fille, puis quatre semaines quelques mois plus tard.

Pour les CEO de grande notoriété, les exemples de congé paternité sont rares.

L’annonce de Mark Zuckerberg est donc importante.  Reste à voir si vraiment il arrivera à se déconnecter. Une autre étude a démontré que les parents augmentaient leur activité sur Facebook les premiers mois après la naissance de leur enfant.

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *