DALL·E 2, l’IA qui génère des images d’après votre imaginaire

Un système doté d’intelligence artificielle, capable de générer des images à partir d’un simple texte descriptif, suscite un engouement collectif.

Nommé DALL·E 2, d’après le film WALL-E de Pixar et le peintre surréaliste Salvador Dalí, ce réseau neuronal est en cours de développement par le laboratoire de recherche en intelligence artificielle Open AI, co-fondé par Elon Musk.

Avez-vous déjà vu un koala jouer au basketball?

Grâce à l’apprentissage profond, DALL·E 2 comprend non seulement les objets individuels, mais il apprend aussi les relations entre les objets. Par exemple, il est capable de déduire à quoi ressemblerait un koala tirant au panier, bien qu’il n’a jamais fait cela auparavant.

DALL·E 2 peut également éditer et retoucher des photos de manière réaliste à partir d’une simple description en langage naturel. Il peut remplir ou remplacer une partie d’une image avec des images générées par l’IA qui se fondent parfaitement dans l’original. Il peut même partir d’une image puis produire des variations avec des angles et des styles différents.

Alors que la première version de cette technologie rendait des résultats un peu flous dans un style de dessin animé, DALL·E 2 peut produire des images plus précises dans une variété de styles avec des arrière-plans de meilleure qualité et plus complexes.

Quels sont les risques?

Les préoccupations autour de DALL·E 2, sont les mêmes que celles évoquées pour les deepfakes: la diffusion de désinformation sur Internet. Ses développeurs ont publié un avertissement à cet égard sur le site: «Sans garde-fous suffisants, des modèles comme DALL-E 2 pourraient être utilisés pour générer un large éventail de contenus trompeurs».

«Juridiquement, les questions soulevées par cette technologie sont tout aussi vertigineuses», souligne le journal Next Inpact. Déterminer à qui appartient une image créée par une IA est toujours sujet à débat.

DALL·E 2 n’est pas accessible au grand public, l’algorithme est testé actuellement par  quelques utilisateurs choisis – afin de mieux définir ses capacités et ses limites.

DALL-E Mini de Open AI

Par contre, il est possible de faire ses propres essais dans une version moins aboutie du logiciel, le DALL·E Mini, pour mieux comprendre de quoi il s’agit. Essayez, c’est assez bluffant.

Voici ce que donne «un chat qui dort dans un fauteuil», «la neutralité suisse» et «Poutine sur un tank».

Imagen de Google

Google, développe un outil similaire, nommé Imagen, lancé le 24 mai dernier. Nous ne pouvons pas le tester, mais plusieurs exemples créés par l’IA ont été partagés sur leur site.

. .  

Sources :  The Independent / The Verge / DALL-E 2 video

 

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

3 réponses à “DALL·E 2, l’IA qui génère des images d’après votre imaginaire

    1. Open AI explains that DALL-E 2 will help us understand how AI sees and understands our world. An AI generated image can tell us if the system understands us or is just repeating what it’s been taught. And it will help people express themselves in visually in ways they may not have been able before.

  1. C’est un outil très créatif pour l’art. Vous pouvez combiner quelque chose que votre cerveau ne combinerait jamais ou créer des scènes surréalistes aussi uniques, c’est vraiment incroyable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *