LES EGLISES ET L’UNION AFRICAINE

Le Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) vient d’obtenir le statut d’observateur auprès de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba, confirme Berhanu TameneWoldeyohannes, responsable de la Commission Justice et Paix de SCEAM, qui ajoute: “Avec la collaboration des Commissions régionales Justice et Paix et des institutions économiques africaines, on va pouvoir contribuer au développement intégral du continent, y compris l’écologie (…). L’accord passé avec l’Union Africaine fixe une série de domaines d’interventions où concentrer l’attention et renforcer les collaborations: la défense des droits de l’homme et des peuples, l’engagement pour renforcer l’unité et la solidarité entre les pays et les communautés du continent, le soutien en faveur d’une bonne gouvernance, de la démocratie et de l’Etat de droit, la promotion de relations et d’accords économiques fondés sur des principes de justice”.

La diplomatie écologique des évêques 

Depuis la publication de l’encyclique écologique du pape François “Laudato si”, et quelques semaines avant la Conférence de Paris sur le climat, les Eglises d’Afrique défendent leurs ressources naturelles ! Ainsi, les évêques de la République Démocratique du Congo (RDC) ont une nouvelle fois dénoncé le paradoxe de l’abondance des ressources naturelles et la pauvreté des populations riveraines ainsi que les conflits issus de l’exploitation de ces mêmes ressources :”Une exploitation irresponsable et une menace sérieuse pour l’environnement”. Ils invitent la société civile à recourir à des mécanisme de pressions “légitimes ” pour empêcher que les autorités ne cèdent à des intérêts illégitimes locaux ou internationaux. Cela pourrait se faire, entre autre, par des programmes scolaires traitant de telles questions pour que les habitants prennent conscience de leurs droits.

Glencore

La société Glencore, basée à Baar (Zoug), est évidemment aussi visée et les atteintes à l’environnement et les conditions de travail ont été souvent dénoncées. Cependant, vu la baisse des prix des matières premières dont le cuivre, Glencore a annoncé vouloir fermer ses mines de cuivre en RDC et en Zambie. Le ciel aurait-il entendu les évêques ?…

Christine von Garnier

Christine von Garnier

Christine von Garnier, sociologue et journaliste, a vécu 20 ans en Namibie où elle était correspondante du Journal de Genève et de la NZZ. Elle a aussi travaillé comme sociologue dans le cadre des Eglises. Aujourd’hui, secrétaire exécutive de l’antenne suisse du Réseau Afrique Europe Foi et Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *