L’Afrique du Sud lutte courageusement contre le nouveau Covid 19

 

On a de la peine à imaginer que 13 000 agents de santé ont été infectés par le nouveau Covid 19 en Afrique du Sud, dont une centaine sont morts ! 408 000 cas ont été signalés à ce jour dont 6000 décès. Le réseau médical était excellent par rapport à d’autres pays africains, mais les compétences semblent avoir diminué avec la nouvelle génération qui manque d’expérience. L’Afrique du Sud est parmi les cinq premiers pays en termes de cas confirmés. «L’augmentation de cas de Covid 19 ajoute de la pression sur les services de santé à travers le continent, a déclaré la Doctoresse Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS, lors d’une conférence de presse jeudi 23 juillet (Le Monde Afrique). Cela engendre des conséquences sur les personnes qui travaillent dans le secteur de la santé, il n’y a rien de plus décevant pour elles d’apprendre que certaines sont mortes. »

Le pays doit faire face ainsi à une accélération des cas de Covid 19 et à une augmentation de 60 % des chiffres de la mortalité. Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa vient d’annoncer une nouvelle fermeture des écoles publiques pour un mois, alors que les autorités avaient déjà imposé à fin mars un très strict confinement. Il avait été assoupli pour éviter un effondrement de l’économie de la première puissance industrielle du continent africain. Les cours d’école avaient repris, mais vont être malheureusement refermés le 27 juillet jusqu’au 24 août. Il faut tenir compte que c’est l’hiver dans l’hémisphère sud et qu’il y a peu de vacances. Cyril Ramaphosa a expliqué que c’est plus prudent pour la santé des enfants et des enseignants, mais le parti d’opposition DA (Democratic Alliance) l’a accusé de s’être mis à genoux devant les puissants syndicats des enseignants. Il a en outre affirmé l’ouverture de plusieurs enquêtes pour vol et détournements de fonds destinés à combattre la faim et à acheter des équipements de protection…

Dans la Namibie voisine qui a été sous mandat de l’Afrique du Sud pendant plus de 70 ans, la situation n’est pas aussi sombre car il n’y a que 2,5 millions d’habitants, mais des compétences médicales manquent aussi. De plus, un vibrant appel sur les réseaux sociaux a été lancé par des membres de la société civile de la côte atlantique qui « seraient utilisés comme cobayes pour des vaccins chinois contre le Covid 19 et qui nous tuent. D’ailleurs les Chinois sont trop nombreux et viennent piller notre pays. » Mais évidemment les autorités laissent faire comme dans d’autres pays d’Afrique…

 

 

Christine von Garnier

Christine von Garnier

Christine von Garnier, sociologue et journaliste, a vécu 20 ans en Namibie où elle était correspondante du Journal de Genève et de la NZZ. Elle a aussi travaillé comme sociologue dans le cadre des Eglises. Aujourd’hui, secrétaire exécutive de l’antenne suisse du Réseau Afrique Europe Foi et Justice.

Une réponse à “L’Afrique du Sud lutte courageusement contre le nouveau Covid 19

  1. Je ne peux pas parler de l’Afrique du Sud, mais s’agissant de l’Afrique de l’Ouest que je connais, la sous-région a été très peu touchée par le Covid.

    Pourquoi cette réussite?

    Très simple, contrairement à la Suisse il n’y a pas d’industrie pharmaceutique qui dicte la politique aux gouvernants. Et surtout, il y a le palu. Ce qui fait que tous les Maliens, Burkinabés, Sénégalais & Cie ont l’habitude de consommer régulièrement de la chloroquine (appelée là bas Nivaquine). Alors voilà, c’est tout simple, ils n’ont pas eu besoin du Dr Raoult, ils étaient déjé protégés par leur consommation de Nivaquine.

    Je regrette que nos autorités n’aient pas traité le problème en Suisse comme il a été traité au Mali et au Burkina. Nous sommes un pays riche. Dans ce cas, ça a été clairement un inconvénient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *