Daech avance ses pions en Libye

Pendant que les Américains, les Français, les Russes et les Anglais se précipitent tous pour bombarder la Syrie, Daech, suivant ses stratégies multiples, avance ses pions en Libye. La menace est si sérieuse qu’une rencontre a eu lieu le 1er décembre à Alger entre les pays voisins de la Libye, l’Union Africaine et la Ligue arabe, qui ont exprimé leur grande inquiétude.

Daech se prépare à s’installer en Libye

Daech n’est plus en sécurité au Moyen-Orient. En Libye, il occupe la ville de Syrte (ancien fief de Kadhafi) et ses environs à égale distance des deux “capitales ” de la Libye : Tobrouk à l’Est, reconnue internationalement (zone pétrolière), et Tripoli à l’Ouest. D’autre part, le désert libyen est incontrôlable. De ce fait, Daech peut renforcer sa présence par le recrutement d’autres combattants nord-africains, du Nigeria (Boko Haram) et d’autres djihadistes “internationaux”. Leur nombre est estimé actuellement entre 3000 et 5000.

Infiltration des tribus

Daech suit une politique d’infiltration des différentes tribus en semant la zizanie entre elles,  espérant ainsi récupérer les milices locales.   Surtout Daech s’imagine que  ses démonstrations de force et ses méthodes sanguinaires vont effrayer les populations. L’échec de la médiation de l’ONU avec son médiateur Bernardino Leon, qui a commis des erreurs, favorise ainsi la venue de Daech et d’une partie de son état major. En effet, le médiateur a mal évalué les forces sur le terrain et n’avait pas inclus dans les négociations les 750 milices.

Syrte, à 600 km de l’Italie…

Lorsque François Hollande est allé demander l’aide de l’Italie pour la coalition contre le Syrie, Matteo Renzi, le Premier Ministre italien,  lui a répondu qu’il était bien plus préoccupé par la Libye que par la Syrie…Ancienne puissance coloniale, l’Italie a encore des intérêts importants en Libye, notamment l’entreprise pétrolière ENI. La Tunisie, qui a bien réussi à maitriser son Printemps arabe,  est particulièrement visée. Et l’Algérie, qui a vécu une horrible guerre civile dans les années 90, est aussi très alarmée. Au cours de l’émission” C’est dans l’air” (2.12.), l’expert français en stratégie militaire Pierre Sergent,  a déclaré que c’est maintenant qu’il faut agir en Libye, même sans mandat de l’ONU et ne pas perdre de temps.

Photo de une: Manifestation à Benghazi. (Reuters)

Christine von Garnier

Christine von Garnier

Christine von Garnier, sociologue et journaliste, a vécu 20 ans en Namibie où elle était correspondante du Journal de Genève et de la NZZ. Elle a aussi travaillé comme sociologue dans le cadre des Eglises. Aujourd’hui, secrétaire exécutive de l’antenne suisse du Réseau Afrique Europe Foi et Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *