L’Amérique barbare: enquête sur la détention forcée de 70’000 enfants sans-papiers en une année

Photo © AP/ Wilfredo Lee

Les récentes statistiques publiées au mois d’octobre montrent que sur l’année écoulée 69’550 enfants migrants sans-papiers ont été détenus et séparés de leur famille aux Etats-Unis (1). Parmi eux des bébés, de très jeunes enfants et des adolescents. Beaucoup ont déjà été expulsés, d’autres ont réussi à retrouver leurs parents aux États-Unis mais 4’000 enfants sont encore séparés de leurs proches, placés dans des familles d’accueils pour les plus jeunes ou détenus dans d’immenses centres pour les  moins jeunes et adolescents. 

C’est ce que révèle une enquête de Frontline (2)  et The Associated Press (AP) dont les premiers résultats ont été diffusés hier dans Kids Caught in the Crackdown sur la chaîne d’information Public Broadcasting Service (PBS).

 

↓ Cliquez sur l’image ci-dessous pour visionner le documentaire ↓

 

Trois journalistes, Daffodil Altan (Frontline), Martha Mendoza et Garance Burke (AP) ont mené l’enquête sur le système de détention géré par le Département de la santé (HHS) et son impact sur la santé mentale des enfants. 

Le documentaire suit l’arrestation de deux mineurs et les efforts de leur famille pour les retrouver. Leurs témoignages sur la manière dont ils ont été arrêtés, détenus, interrogés sont perturbants. Les journalistes ont aussi interrogés des fonctionnaires gouvernementaux du Département de la santé, de nombreux avocats et psychologues. Ces derniers ont dénoncé une politique criminelle qui marquera durablement toute une génération. L’implication de sociétés privées dans la gestion et l’administration des centres soulève des craintes sur les raisons économiques qui motiveraient une possible pérennisation du système.

Aujourd’hui, des enfants continuent d’affluer aux Etats-Unis. Le besoin de protection et celui de retrouver des parents ou d’autres membres de leur famille est plus fort et toutes les politiques dissuasives n’y pourront rien changer. Récemment, des responsables du Département de la santé ont jugé les conditions de détention inappropriées dans la plupart des centres.

Des abus physiques et sexuels auraient aussi été commis et de nombreuses familles poursuivent les autorités américaines et exigent des compensations pécuniaires pour les torts causés. Elles s’élèveraient à plusieurs centaines de millions de dollars. 

 

Lire aussi: 

US held record number of migrant children in custody in 2019

Thousands of Immigrant Children Said They Were Sexually Abused in U.S. Detention Centers, Report Says

Etats-Unis: quand la sécurité des frontières rime avec torture d’enfants mineurs


Notes:

  1. Voir le rapport officiel accessible ici:  The Unaccompanied Alien Children (UAC), 13 October 2019
  2. FRONTLINE est le programme phare du journalisme d’investigation de Public Broadcasting Service (PBS) (Service de radiodiffusion publique). Il produit des documentaires sur une variété d’histoires et de problèmes nationaux et internationaux, et les diffuse sur les ondes et en ligne. Il a reçu de nombreux prix. 

Jasmine Caye

Jasmine Caye

Avec une expérience juridique auprès des requérants d'asile à l'aéroport de Genève, Jasmine Caye aime décrypter l'information sur les réfugiés et les questions de migration. Elle a présidé le Centre suisse pour la défense des droits des migrants (CSDM) et continue d'assister des personnes en procédure d'asile. Les articles sur ce blog paraissent en version courte sur un autre blog ForumAsile.

5 réponses à “L’Amérique barbare: enquête sur la détention forcée de 70’000 enfants sans-papiers en une année

  1. Pourriez-vous développer ?
    2015 (Obama) ou 2019 (Trump) ?

    AFP is withdrawing this story. The author of the report has clarified that his figures do not represent the number of children currently in migration-related US detention, but the total number of children in migration-related US detention in 2015. We will delete the story.

    1. Bonjour Aaa,
      Merci pour votre remarque. Les chiffres de cet article parlent de près de 70’000 enfants arrêtés et détenus durant la dernière année écoulée octobre 2018 -octobre 2019. Et 4000 mineurs sont encore concernés. AP a retiré une information parlant de 100’000 enfants. Cependant je fais des vérifications auprès des auteurs du documentaire en question. Merci pour votre intérêt, JC

      1. Il s’agit de deux articles différents.
        Mais j’aurais aimé savoir si les chiffres 2019, que vous donnez, sont inférieurs ou supérieurs à ceux de 2015 (ère Obama).

        Et s’ils sont inférieurs/supérieurs, en quoi ils seraient plus “barbares” aujourd’hui qu’à l’époque où vous vous en accomodiez 🙂

        Ne critiquez pas l’anonymat, c’est notre seul moyen de nous protéger contre la violence d’internet…

        1. Bonjour Aaa,

          Vos commentaires sont utiles. Pas besoin d’anonymat. Je ne suis pas anonyme non plus.
          Bon ce n’est pas un problème pour moi mais assumez votre pseudo qui est ? Aaa.

          Concernant les chiffres de 69’550 enfants, ils viennent d’être à nouveau confirmer par la journaliste de AP en charge de l’enquête. Ces statistiques proviennent du Département de la santé. Elles sont accessibles ici Unaccompanied Alien Children (UAC) Program, Office of Refugee Resettlement (ORR) within the Administration for Children and Families (ACF), an operational division of the U.S. Department of Health and Human Services (HHS). Cependant, vous avez aussi raison de préciser que la détention d’enfants mineurs non-accompagnés était la pratique sous Obama, mais la grande différence avec la politique de Trump c’est que la séparation des enfants avec leurs parents au moment de leur appréhension aux frontières, cette façon de faire, était vraiment l’exception. Avec l’instauration de la politique “zero tolerance” de Trump dès avril 2018, les adultes était soumis à des poursuites pénales et donc placés en détention et séparés de leurs enfants ou bébés même très jeunes qui ont eux été placés dans des familles d’accueils ou dans des immenses centres de détention. Je pense qu’il faut sortir du discours partisan gauche-droite, c’est très important. Moi-même je tombe souvent dans le piège mais de plus en plus j’essaie de ne pas avoir de vision partisane. Je peux vous recommander un article intéressant celui-ci: “Did the Obama Administration Separate Families?” qui est le fruit d’une analyse provenant d’un site respecté de Fact-Checking. Je vous recommande aussi le dernier rapport gouvernemental sur le manque de statistiques fiables du Département de la Santé et la nécessité impérative de développer des outils informatiques pour tracer les enfants dans les centres et permettre leur réunification avec leurs familles. Ce rapport est consternant et démontre à quel point les familles migrantes ont été traitées comme des sacs de pomme-de-terre. Voici le rapport: DHS Lacked Technology Needed to Successfully Account for Separated Migrant Families, 25 novembre 2019.

          Ce commentaire a été modifié suite à la vérification faite auprès de la journaliste en charge de l’enquête.

          1. Bonne continuation !
            Ce serait effectivement super d’avoir plus d’analyses non partisanes sur le sujet (c’est-à-dire qui examinent objectivement les mesures sur la durée, avec ouverture et en considérant les migrants comme nos égaux, en droits et en devoirs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *