Cours public à l’Université de Lausanne : représenter l’histoire dans un jeu vidéo

Ce mercredi 18 avril (bâtiment Anthropole, 19 heures), l’Université de Lausanne organise un cours public consacré à la représentation de l’Egypte dans le dernier volet de la franchise Assassin’s Creed, «Origins». La discussion partira de ce jeu pour réfléchir plus largement aux liens entre jeu vidéo et représentation de l’histoire. La soirée sera organisée en deux parties : une conférence tout d’abord, suivie d’une table ronde.

Le jeu vidéo à l’école depuis près d’un demi-siècle

L’utilisation du jeu vidéo dans l’enseignement pour représenter l’histoire existe au moins depuis le jeu The Oregon Trail. Réalisé comme travail de diplôme par un enseignant en histoire en 1971, le jeu propose de revivre les conditions extrêmes éprouvées par les colons allant s’établir sur la côte ouest américaine au milieu du 19e siècle. Il a été adapté ensuite (et l’est encore) sur des dizaines de plateformes, et plusieurs générations d’écolières et d’écoliers américains y ont joué en classe. The Oregon Trail est encore très célèbre aujourd’hui, notamment pour la célèbre phrase « You have died of dysentery » décrivant l’une des nombreuses manières d’échouer dans sa tentative de traverser le continent nord-américain (l’un des objectifs du jeu est de faire prendre conscience des conditions de vie difficiles de l’époque). La vidéo ci-contre relate l’histoire du développement du jeu.

 

 

Étude de cas : Assassin’s Creed Origins

Aujourd’hui, le jeu vidéo est bien accueilli en classe, avec notamment une longue tradition de jeux éducatifs pour celles et ceux qui ont – ou ont eu – la chance d’avoir des ordinateurs dans leur école ou à la maison. Au point de devenir un argument de vente pour des jeux vidéo composant avec l’histoire. Cette observation soulève en particulier une question : comment concilier représentation de l’histoire et divertissement dans un jeu vidéo ? Celui-ci a ses propres codes et parfois certaines approximations doivent être faites avec ce que nous connaissons de notre passé. Comment choisir ?

Dans le cours public de ce mercredi 18 avril, Giuseppina Lenzo (maître d’enseignement et de recherche UNIL et docteure en égyptologie) et Matthieu Pellet (premier assistant UNIL et docteur en histoire des religions) commenteront des extraits du jeu et apporteront un regard d’experts sur la représentation de l’Egypte antique dans le jeu Assassin’s Creed Origins (Ubisoft, 2017), avec entre autres des commentaires liés au choix d’une époque aussi lointaine. On trouvera plus de détails sur le contenu du cours public dans son descriptif.

 

 

Cette présentation sera suivie d’une table ronde animée par David Javet (doctorant en cultures numériques et membre du UNIL Gamelab) faisant intervenir un panel de spécialistes : Giuseppina Lenzo et Matthieu Pellet, bien sûr, accompagnés de Dominique Dirlewanger (enseignant, président de la conférence cantonale vaudoise des chefs de file d’histoire et docteur en histoire contemporaine), Selim Krichane (docteur en sciences du jeu et membre du UNIL Gamelab) et Sandrine Vuilleumier (docteure en égyptologie, chercheuse associée à l’Université de Heidelberg).

La discussion évoquera également le mode « Discovery Tour » sorti quelques mois après le jeu (l’image d’en-tête de ce billet en est extraite). Ce mode propose des visites guidées virtuelles dans l’Egypte reconstruite pour le jeu vidéo. Les quêtes et combats du jeu de base ont disparu. Ils ont été remplacés par des tracés à suivre et des postes où s’arrêter. On y consulte des documents fournissant un contexte historique et décrivant les méthodes des historiens comme des game designers, le tout accompagné d’une voix off. L’utilisation d’un tel outil dans un contexte scolaire – objectif avoué du studio Ubisoft – sera également à l’ordre du jour de la soirée.

 

 

Inscription recommandée

En cas d’intérêt pour ce cours public, l’inscription n’est pas obligatoire mais nous aide pour l’organisation. [Aller au formulaire d’inscription.]

Pour les personnes intéressées mais ne pouvant faire le déplacement sur le campus de l’Université de Lausanne, le cours public sera filmé et disponible d’ici quelques semaines sur la chaîne YouTube de l’université.

Au plaisir de vous accueillir sur le campus de Dorigny à cette occasion !

 

La captation du cours public est en ligne ! [19.04.2018]

 

 


L’auteur de l’image d’en-tête, tirée du mode «Discovery Tour» du jeu Assassin’s Creed Origins, est l’entreprise Ubisoft.

Yannick Rochat

Yannick Rochat

Yannick Rochat est premier assistant à l'Université de Lausanne et chercheur en digital humanities, un domaine où se rencontrent informatique, mathématiques et sciences humaines et sociales. Ses travaux portent notamment sur les réseaux, les twitterbots, les game & play studies, et les archives de journaux. Mathématicien de l'EPFL, il est également docteur en mathématiques appliquées aux sciences humaines et sociales de l'UNIL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *