Récolter des dons en terminant des jeux vidéo dans des temps record

Des étudiants et étudiantes de la région lausannoise organisent ce week-end (12 au 14 juin 2020) un événement caritatif, la Game Star Speedrun Fest, pour venir en aide au café lausannois le QWERTZ. Celui-ci, comme la majorité des cafés et restaurants, traverse une période difficile suite à la crise sanitaire causée par le Covid-19. Les étudiantes et étudiants se mobilisent ainsi pour l’un de leurs lieux favoris, théâtre notamment des rencontres mensuelles entre créatrices et créateurs de jeux vidéo de Suisse romande.

Le speedrun est une pratique consistant à terminer un jeu vidéo le plus vite possible, de manière libre ou en se donnant des contraintes. De passe-temps de niche il y a encore dix ans, il est passé au premier plan aujourd’hui dans l’actualité vidéoludique grâce à des démonstrations spectaculaires (Super Mario Bros terminé en 4 minutes 55 secondes et 646 millièmes de secondes, voir vidéo ci-contre) et à l’organisation d’événements caritatifs permettant d’importantes levées de fonds, le dernier Awesome Games Done Quick récoltant plus de 3 millions de dollars au profit de la prévention contre le cancer.

 

 

Terminer un jeu rapidement est une tâche qui demande énormément de dextérité. En fonction de la longueur prévue pour la performance, celle-ci devra être répétée des milliers de fois afin d’être apprise par cœur. Il faut étudier et connaître les trajectoires, les apprendre contrôleur en main et, surtout, partir à la recherche de bugs, glitchs (des anomalies dans l’exécution du code du jeu), et autres astuces permettant de grapiller quelques dixièmes de secondes ici ou là.

Ça, c’est quand la catégorie et les contraintes correspondantes le permet. En effet, chaque jeu possède plusieurs catégories de records. Le record du monde de Super Mario World sur Super Nintendo par exemple est de 41 secondes 35 centièmes de secondes grâce à un glitch. C’est une performance fascinante qui dévoile un peu de l’envers du décor, au niveau du code du jeu, mais sa brièveté et son illisibilité la rendent aussi frustrante. D’où l’existence de catégories telles que «no glitch» ou «100%», cette dernière demandant de terminer tous les niveaux et d’obtenir tous les objets d’un jeu (entre autres contraintes). Par exemple, le record du monde de Baten Kaitos – jeu sorti sur Game Cube en 2003 – à 100% est de 340 heures et 58 minutes !

Comme le démontre la chaîne Summoning Salt sur YouTube, qui documente les évolutions de records sur de nombreux jeux vidéo (un travail phénoménal, récompensé par plus de 700’000 personnes abonnées à la chaîne), le speedrun est une pratique compétitive exigeante mais qui se vit en communauté, où la découverte de nouveaux raccourcis et l’échange d’informations sont le plus souvent mis en avant. L’organisation d’événements caritatifs était une évolution logique pour cette communauté.

Ci-contre, un speedrun de Mega Man 2 sur Game Boy, exécuté et commenté par le créateur de jeux vidéo Wuthrer pour le podcast Tartine mécanique.

 

 

Pour revenir à l’affaire qui nous occupe ici: un événement du même type que l’Awesome Games Done Quick est organisé cette fin de semaine à Lausanne. On pourra y assister en ligne sur Twitch, une plateforme de diffusion de contenus spécialisée dans le jeu vidéo et consultable librement en ligne. Il permettra de récolter des dons pour le café QWERTZ, avec en échange une promesse de spectacle sur une grande diversité de jeux vidéo (The Legend of Zelda: Ocarina of Time, Megaman II, Super Mario 64, etc.), et peut-être des records. Ce sera également l’occasion d’assister à des présentations et des conférences animées par des professionnel·le·s du jeu vidéo, ainsi que par des chercheuses et chercheurs du monde académique, dont nos très estimé·e·s collègues du Liège Game Lab.

Le programme est disponible sur le site web de l’événement.

Yannick Rochat

Yannick Rochat

Yannick Rochat est collaborateur scientifique et chargé de cours au Collège des Humanités de l’EPFL. Il est co-fondateur de l’UNIL Gamelab.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *