Étudier le jeu vidéo à l’Université, et pourquoi pas en sortir un pendant qu’on y est

L’Université de Lausanne fête les 30 ans de l’ouverture du BFSH2 (Bâtiment des Facultés de Sciences Humaines 2), brièvement renommé «Humense» il y a dix ans et aujourd’hui connu sous le nom d’Anthropole. Pour cette occasion, la faculté des lettres vient de dévoiler un jeu gratuit – Dédalopole – faisant référence au bâtiment et à son architecture.

(suite…)

Lire la suite

Peut-on différencier deux tests de FIFA ?

Imparablement, l’automne arrivé on retrouve dans la presse spécialisée et parfois dans la presse généraliste le «test» du nouveau FIFA, la simulation de football d’Electronic Arts qui domine le classement des ventes de jeux vidéo. Mais… ces tests sont-ils vraiment différents ? Est-il même nécessaire de tester la nouvelle version du jeu ou suffit-il de décrire les nouvelles équipes et les fonctionnalités, les règles n’ayant pas changé ?

Je me suis essayé à quelques analyses informelles à partir d’une quarantaine de tests provenant de sites français (et un suisse), sur des versions allant de FIFA 01 à FIFA 17.

(suite…)

Lire la suite

mata hari atari st

Mata Hari, l’«action girl» au secours du «damoiseau en détresse»

Jusqu’à la semaine passée et l’idée de ce billet, le jeu que je présente ici n’était pour moi que le point de départ d’une anecdote d’enfance. Je comptais la développer et, partant de là, évoquer l’impact de ces jeux auxquels on a joué une fois, peut-être deux, quand on avait cinq, sept ou dix ans, mais dont on se souviendra toujours, les mercredis après-midi, le temps qui passe, cette mélancolie qui nous vient à l’évocation des souvenirs d’une époque révolue. En somme, ce qui permet au business du retrogaming de bien fonctionner aujourd’hui. Sauf qu’en préparant ce billet, j’ai réalisé que le jeu concerné, Mata-Hari (Atari ST, 1989), mérite un peu plus d’attention que sa réduction à cette simple anecdote. (suite…)

Lire la suite