Les événements extrêmes annoncent un changement grave du climat

Je suis stupéfaite de voir que le vaccin et le certificat covid remplissent l’espace consacré à l’actualité à la télévision alors qu’en arrière-plan,  en dix secondes, nous voyons  d’immenses feux de forêts dévaster la Grèce et la Turquie, affligées d’une vague de chaleur exceptionnelle. Il y a un mois, le Canada a atteint 49°C.  Il y a deux semaines, les statisticiens livraient leurs conclusions: selon les modèles de réchauffement climatique,  une telle vague de chaleur devrait survenir tous les mille ans. Si elle se produisait plus souvent, les estimations des experts devraient être revues. Or les événements exceptionnels se multiplient cette année.  Ce même été, le proche-Orient, et aujourd’hui la Grèce ont aussi connu des vagues de chaleur exceptionnelles.  Les températures en Alaska  dépassent les trente degrés cette semaine,  elles sont totalement hors norme comme celles de la Sibérie au début de l’été. Des dizaines de tempêtes de grêle ont balayé l’Europe, il y a aussi  des tornades.  Cet été apporte des centaines d’événements climatiques étranges, et visiblement le climat est complètement déstabilisé.  Plusieurs experts mondiaux, tels que Johan Rockström,  évoquent la possibilité qu’il ait passé un seuil au delà duquel la météo sera différente. 

L’évolution du climat pourrait alors être très différente des prévisions du GIEC. Le cycle naturel pourrait être rompu, et les éléments qui modèrent habituellement les températures ne joueraient plus leur rôle.  Le changement s’amplifierait. 

Une accélération est de toute façon prévisible. La banquise arctique se réduit presque chaque année et cette année elle a atteint une surface minimum.   Avant, cette mer était toujours couverte d’une couche de glace d’environ un mètre, âgée de plusieurs années. Maintenant, elle est plus fine, souvent brisée en fragments séparés, et la surface de mer ouverte, bleue, s’agrandit régulièrement.

A mesure que la surface de  la glace diminue, la Planète se réchauffe de plus en plus vite. De plus,  le permafrost Arctique fond et commence à émettre du méthane qui amplifiera encore l’effet de serre dans le futur.

Les forêts brûlent partout sur la Planète et perdent leur rôle de puits de carbone.

Il est bien possible que le réchauffement soit déjà plus rapide que prévu, ce qui nous vaut les inondations et les vagues de chaleur de cette année, et qu’il soit sur le point d’accélérer encore. 

Aujourd’hui, les prévisions d’évolution du climat officielles sont basées sur le dernier rapport du GIEC, et les schémas de réduction s’en inspirent. Mais les événements météorologiques de cet été indiquent que le changement pourrait être plus rapide ou plus grave.  Je ne sais pas si les experts livreront des nouvelles prévisions après cet été apocalyptique, s’ils comprennent maintenant bien l’évolution du climat. Il faudra peut-être un peu plus de temps, des nouveaux modèles basés sur la réalité dont la mise au point pourrait prendre quelques années.   Quelques scientifiques ont émis depuis longtemps des théories différentes sur le déroulement du réchauffement, et craignent une évolution très négative, un réchauffement abrupt et dévastateur. Ils étaient parfois taxés d’alarmistes mais les événements récents semblent leur donner raison. 

D’ici dix ans,  ou même à la prochaine année el Nino dans deux ou dans trois ans, nous aurons probablement d’immenses  inondations, des vagues de chaleur mortelles, des grêles géantes, enfin que sais-je… des événements graves qui mettront notre société en danger. 

Nous devons tout faire pour l’éviter. Ce sera difficile, une aggravation est inévitable, mais nous pouvons peut-être sauver les villes dans lesquelles nous vivons et une partie de nos écosystèmes.  Nous ne pouvons exclure qu’au cours de ces prochaines années, une vague de chaleur dépassant les 45°C touche la Suisse, que la forêt proche de ma maison prenne feu,  et que nous ayons à faire face à ce grave danger, comme les Grecs et les Turcs aujourd’hui.  C’est arrivé début juillet au Canada. Nous sommes déjà en danger, l’ère des catastrophes a commencé. Aujourd’hui, nous le savons. 

Nous entrons dans une course à la vie ou à la mort.  Il y a aura de nombreux dommages. Nous avons besoin de nouvelles prévisions basées sur les événements récents. Elles nous permettraient d’estimer ce qui pourra être sauvé et ce qui doit être évacué.

Article du Temps: Climat, l’été de tous les extrêmes

 

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

37 réponses à “Les événements extrêmes annoncent un changement grave du climat

  1. On nous annonçait un été sec et on ne compte plus les inondations ! Il n’existe qu’une seule méthode pour lutter contre les inondations : capter les ruissellements de surface le plus en amont possible des bassins versants, autrement dit RETENIR l’eau en amont au lieu de l’évacuer en aval, donc reconstruire les fameuses digues que l’État a fait détruire au nom de la continuité écologique des cours d’eau… Ce qui n’a pas été fait pour les sécheresses va être fait en urgence pour protéger les agglomérations des inondations et on ne parlera plus de sécheresse …Concrètement on aurait dû construire l’équivalent de ce qui a été détruit !
    On accuse le dérèglement climatique alors que c’est simplement une très mauvaise gestion des eaux de surface : Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite… Si on avait deux fois plus de précipitations, on aurait deux fois plus d’inondations mais toujours pas assez d’eau l’été !
    Si tout le monde avait le bon sens de faire comme les agriculteurs, des réserves d’eau l’hiver pour épargner les nappes phréatiques l’été, on ne parlerait jamais de sécheresse. Pendant des millénaires, l’Homme a construit pour retenir l’eau douce sur les continents. Il aura fallu quelques années à l’Administration pour détruire le réseau hydrologique français. Résultat : les rivières sont ravagées par des crues de plus en plus fortes, et les poissons migrateurs vont devoir apprendre à marcher pour remonter les rivières sèches l’été ; une continuité écologique c’est avant tout une continuité de débit et elle n’existe plus. Des milliards d’euros de dégâts et d’indemnités tous les ans alors qu’il suffirait de quelques millions pour résoudre en même temps les deux problèmes.
    Ce qui impacte directement notre sécurité alimentaire et tue massivement toute la biodiversité, ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d’eau, pas de vie !
    Une sécheresse, c’est juste un manque d’eau l’été, un comble quand on a passé l’hiver les pieds dans l’eau sans faire de réserve…
    Laurent Denise
    Chercheur indépendant sur le lien climat eau et biodiversité

    1. Bonjour Laurent,

      vous êtes l’un des rares à avoir reconnu une mauvaise gestion de l’eau comme la cause des conséquences du changement climatique. – Merci.
      Jetez un œil à la gestion de l’eau des anciens Incas. Agir contre la sécheresse et les inondations avec peu d’effort était déjà connu il y a 1500 ans.

      Copié à l’échelle mondiale, on pourrait utiliser la stratégie : semer de l’eau et récolter en abaissant même la montée du niveau de la mer. Convertir une petite partie (2%) de l’eau qui s’écoule autrement dans la mer en évaporation afin que la température de la terre n’augmente plus en raison des nuages
      supplémentaires.

      https://hidraulicainca.com/lima/sistema-hidraulico-amunas/

      1. “Si tu plantes des conifères achètent des canadairs” L’ONF a fait planter des conifères partout pour soit disant économiser l’eau, résultat on a mis en place de véritables poudrières qui ne demande qu’à bruler, ça nous coute des milliards d’euros tous les ans (sans compter les vies humaines …).
        Pour retrouver un climat océanique sur toute la planète il faut que les continents soient des océans de verdures l’été et pas des déserts !
        je publie sur https://www.mediaterre.org/actu,20210106085019,1.html

    2. A voir vous faites partie de ces gens dans le denit total…..pr cette societé il n y a que l economie…le fric le profit…..ca ira beaucoup mieux quand les gens regarderont plus loin que le bout de leurs nez,le jour ou les gens arreteront de consommer tout et n importe quoi pr afficher 1 certain” standing m as tu vu”…grosses bagnoles…vacances a l autre bout du monde…villas bourres de trucs inutiles et j en passe…ou aussi consommer local et plus sainement, arreter de courir apres des gadjets de merde fabriqués en chine ou ailleurs….aujourd hui les gens bouffent du” pas cher” pr se payer des trucs inutiles….les gens gueulent pr 1 bon morceau de viande local a 25frs du kilo mais par contte ils ont tous les moyens de fumer…jouer aux jeux de hasards….d acquerir des smartphones a 1000frs….s habiller grand luxe avec des fringues moches hors de prix

    3. Commentaire partiel qui ne rend pas compte de la complexité du pb : prenons l’exemple de la crue centenale de 1910 à Paris . Elle a fait des dégats à l’époque mais cette même crue aujourd’hui provoquerait le chaos à Paris . Donc , qu’a-t-on fait pour prévenir cette crue centenale ? des réservoirs ( sur la Seine , sur l’Aube ,…) finis à la fin des années 80 . Cela suffira-t-il? Pas sûr du tout : depuis , on a artificialisé à outrance le Bassin Parisien (le Francilien rêve à sa petite maison dans son lotissement: vu d’avion , c’est impressionnant) ) et pour les terres agricoles , la norme a été de drainer pour pouvoir continuer à exploiter la terre même en cas de fortes pluies . Conclusion : l’eau n’a pas le temps de s’infiltrer ( là , je vous rejoins ) , va remplir très vite les réservoirs qui vont déborder et…..mettre Paris dans le chaos ? C’est tout un système à revoir, dans sa totalité et sa complexité et l’exemple allemand de juillet le montre bien .

    4. Vs avez raison en partie ! Ceci dit les 35 degrés en alaska cet été n ont rien à voir avec les eaux de ruissellement !! Même si à Lausanne pr faire quartier branché on a bétonné la rivière du Flon !!!! De grds experts devant un ordi !! Pr la mono culture on a saccagé ts les bocages qui retiennent les eaux et sont source de bio diversité !! Le modèle sociétal en ts domaines fut américain !! Un vrai désastre ! Des enfants au sud de Madagascar sont tenus de manger des bouts de cuir trempé pr s alimenter tant sévit la sécheresse !! Qui ns gouverne ?des ignorants ? Ou des marchands ? Et les antivax défilent plus forts que la réalité !!! Einstein disait «  2 choses sont infinies le cosmos et la bêtise humaine et pr le premier je n en suis pas sur «  …..

    5. Oui, la planète va mal, grâce à l homme, il faut revenir en arrière comme vivaient nos ancêtres, sinon fin du Monde!

    6. Bonjour Denise Laurent,

      Avec la gestion de l’eau Inca, on peut réduire considérablement la sécheresse et les inondations. Si l’on détournait 2,7 % de l’eau du fleuve (1335km³) dans le monde et la convertissait en irrigation et évaporation, la montée du niveau de la mer serait stoppée et la quantité de nuages ​​créés suffirait à compenser la hausse globale de la température.

      Cordialement Matthias / artiste

      hidraulicainca.com/lima/sistema-hidraulico-amunas/

  2. Effectivement, comme vous je ne comprends pas l’importance que l’on mets sur certains sujets et si peu sur le réchauffement
    C’est balayé dans les médias en une minute et on passe à autre chose de plus important pour le citoyen l’économie, la bourse, le chômage
    Pourtant tout est lié et très dépendant
    Les hommes politiques sont restés dans leur courte vue personne ne veut affoler le peuple les peuples de craintes d’un mouvement ingérable ???
    Aussi malheureusement cela reste un sujet abordé et regarde par encore un faible pourcentage de la population, bien au courant, mais le reste c’est l’indifférence et on peut les comprendre c’est d’abord se battre pour leur quotidien (travail, maison, école, nourriture, achats, vacances, sorties…..)
    Nous irons donc vers un réchauffement inexorable. Plus vite que le prévoit le GIEC car dans leur propos tout est modéré, relativisé pour ne pas être taxé d’alarmistes et entraîner des réactions incontournables et incontrôlables.
    Bref l’emballement est déjà là, inondations, incendies, exodes, niveau des mers ….
    Pessimiste où lucide moi je me dis lucide
    Merci

  3. Je reviens des îles Grecques en mer Egée et d’Athènes. J’y ai vécu des jours à 42 et 44 degrés surtout en fin d’après midi. L’absence de vent amplifiait cette sensation de chaud. A quoi il fallait rajouter le ciel voilé et l’odeur âcre consécutifs aux nombreux feux de forêt. Exceptionnel et local peut être, mais quand même.

  4. Un effet Domino provoqué par l’inertie climatique gigantesque et aggravé par la cinétique climatique planétaire. Des évènements climatiques planétaires en cascade qui vont déstabiliser les sociétés humaines contemporaines , provoquant des migrations climatiques gigantesques et des conflits absolument partout. L.humanite va être prise de vitesse par l’inertie climatique et la cinétique climatique. Les points de bascule et de rupture ont été , selon moi , franchis , responsables de l.irreversiblite du processus du réchauffement climatique planétaire. Le climat est non linéaire. Selon moi , Il est illusoire de croire que la science et la technologie seront salvatrices de l inconséquence et de l.insouciance de l.humanite après 45 ans d.avertissements des experts climatiques planétaires.

  5. Des événements extrêmes !? mais pas du tout si extraordinaires si on prend le temps de lire les informations pas si lointaines :

    https://wattsupwiththat.com/2021/07/31/extreme-weather-in-1971/
    ou en 1941:
    https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2021/08/06/july-2021-a-month-of-extremes-the-archives-say-otherwise/#more-52369

    Et ce n’est qu’un échantillon parmi des milliers de cas que l’on peut trouver dans l’histoire récente …

    Choisir des événements ponctuels localisés n’a rien à voir avec le climat !
    Cette pauvre dame prend des vessies pour des lanternes et ses fantasmes pour la réalité !!!

    1. Monsieur Giot, cette “pauvre dame” est docteure en sciences, il y a une très grande probabilité qu’elle sait de quoi elle parle. Si vous voulez vraiment comprendre les avis des experts, elle et la majorité des personnes qui étudient le climat, sur quoi ils se basent, allez lire le rapport de GIEC. Vous pourrez alors vous rendre compte pourquoi il y a urgence climatique, construire un avis basé sur les faits réels qui ne sont pas perceptibles tout le temps et partout, mais qui pourtant sont réels.

  6. Comme les Romains pendant la décadence qui a précédé leur destruction, nous vivons dans le confort et la douceur de ne rien faire, l’illusion d’être puissant grâce à nos machines. De plus, en vivant devant la télé, le cinéma, les jeux videos, nous perdons le contact avec la vraie action, la réalité des impuissances et des échecs des humains. Mais l’homme est petit face à la nature et incapable de maîtriser le climat. Madame Laurent essaie de nous rassurer mais il va y avoir des moments terribles pour les générations qui nous suivent. Tant qu’on n’a pas le couteau sur la gorge, on profite de la douceur fragile du présent. Un jour, il faudra se résoudre à une action hors-normes mais je crois que des choses seront possibles.

  7. Bonjour,
    Juste une question, si un commentaire n’est pas validé, le déposant est il informé des motifs de ce refus.
    Merci
    j’avais laissé un commentaire qui n’est pas inscrit, donc je présume qu’il est refusé ??

  8. En même temps, l’être humain joue en ce moment aux apprentis sorciers…
    https://www.lefigaro.fr/sciences/dubai-stimule-les-nuages-pour-faire-tomber-la-pluie-20210723
    Qui peut dire ce qui sortira de ces expériences?
    Je ne crois pas que l’on puisse contrôler le climat de la terre. Il faut s’adapter.
    Certes, il a fait très chaud cet été en Grèce et en Turquie, mais il fait froid en Europe de l’Ouest. Il fait chaud en Arctique, mais froid en Antarctique.
    Donc au lieu de se concentrer sur les catastrophes et de faire peur, il faut soutenir l’agriculture et aider les agriculteurs à adapter les cultures de manière intelligente. Beaucoup passent au bio, et c’est un changement très positif.
    D’autre part, relocaliser les entreprises stratégiques pour être moins dépendants des importations – vu que rien ne garantit un approvisionnement en cas de crise.

    1. Vous avez tout à fait raison, mais qui va soutenir de façon intelligente l’agriculture qui doit dorénavant s’adapter au changement climatique ? Je ne suis pas sûre que les gens haut placés et qui prennent les “grandes ” décisions aient pris conscience de ce problème car ils vivent loin des problèmes rencontrés par les agriculteurs… A mon avis, les agriculteurs doivent se tourner vers la polyculture pour faire face au dérèglement climatique.

  9. Pas grave, on ouvrira des centrales à charbon pour la climatisation. Le climat de la Californie nous fera du bien pour notre teint.

    Et de toute manière, on mourra tous soit de la covid soit du vaccin expérimental 😇

    1. Bonjour. Entre nous les statistiques démontrent que vous plus de chances de vous choper un cancer. Donc votre mort sera quand même plus aiguisée et plus lente… Car pour l’instant le pourcentage de guérison est très faible. Cordiales salutations. Barbegrise.

  10. Le rapport des experts de l’ONU sur le climat (GIEC) attendu lundi s’annonce comme « l’avertissement le plus sévère jamais lancé » sur le rôle du comportement humain dans le réchauffement de la planète a déclaré le ministre britannique dans une interview au journal The Observer, insistant sur le caractère décisif de la grande conférence climat prévue en novembre à Glasgow. NOTRE AVENIR VA SE JOUER-LÀ !!! Nous aurons la réponse bientôt.

  11. Bonjour ce message est pour madame Dorota Retelska. Je lis vos articles et malheureusement vous avez raison. J en suis autant convaincu que vous sur l impact de l homme dans son environnement et qu il précipite sa propre disparition. je travaille artistiquement l impact de l homme dans son environnement à travers l empreinte de bouches d’égouts et que mon médium est la rouille naturelle. Par curiosité allez voir mes 3 critiques d art reçues par de grands critiques français. Elles vous expliqueront ma pensée et mon art.
    Très cordialement Daniel Mourre
    0611802835

  12. La France est une grande veinarde ! pensez donc elle est présidée par un très grand homme, qu’il est courant ici de surnommer ” JUPITER” . La belle affaire direz vous ! Mais, c’est que cet homme a organisé lui même, une Commission Citoyenne pour le Climat qui a rendu ses travaux énumérant pas loin de 150 propositions, toutes pertinentes à souhait. Eh bien que pensez vous qu’il ait fait le grand homme ? Eh bien il les a tout simplement toutes retoquées sans exception ! Ce bel exemple d’un politique ayant plein pouvoir reste consternant et n’est sans doute pas exceptionnel de par le vaste monde, et indique donc où nous conduisent ces irresponsables de renom ! Retour à l’époque des Rois Fainéants, assurément ! Népotisme et corruption à tous les étages ! pour sûr ! (comme on dit en Helvétie !)

    1. Les régimes dits de démocratie représentative sont sans doute inadaptés à la situation que nous (allons) connaissons (aître). deux propositions de la commission citoyenne diminuer la vitesse sur les autoroutes à 110 et supprimer les lignes aériennes intérieures n’ont générer que des cris d’orfraie. Les politiques ont une vision au maximum à 5 ans (élection ou réélection ) et sont cadenassés par cette situation. Je crois que Mr Macron comprend la situation mais n’a pas le pouvoir d’agir véritablement car la foule se révolterait. De la même manière les dernières votations suisses ont échoués parce qu’une majorité ne supportait pas l’idée de perdre 100 ou 200 francs.
      Nous devrons donc attendre qu’un événement très désagréable survienne pour que le bon peuple acceptent une réduction sévère de leur confort et bien être
      Mais peut être sera t il trop tard ?

  13. Parmi les évènements importants en rapport avec l’évolution majeure du climat que l’on constate, je souhaiterais porter votre attention sur les signes mesurés qui concernent un arrêt possible du gulf stream. Le seul quotidien a en avoir relayé l’info est The Guardian; en accès libre de plus.
    <<avec mes joyeuses salutations.

  14. Tant que notre monde sera dirigé exclusivement par les gains financiers, le monde ira à sa perte. C’est aussi simple que cela, rien d’autre à chercher.
    Les “responsables” sont en fait ceux qui établissent les “curriculums” d’enseignement des grandes écoles, sur lesquels je ne jette pas la pierre. Ils font à la lettre ce qu’on leut a demandé de faire, de suivre une ligne d’enseignement où le profit est le vecteur principal du succès.
    Si nos politiciens leurs avaient dit:
    “à partir de maintenant, ta ligne directrice est le bien-être des gens et la sauvegarde de la planète”, il en serait différent aujourd’hui.
    Cependant, on a la “dictature des actionnaires d’entreprises qui veulent du rendement”.
    Voilà, c’est la faute à tout le monde et à personne, donc chacun va subir les autres….

  15. Effectivement je ne comprends pas pourquoi one prend pas des mesures fortes pour la protection écologique de notre planète ( réchauffement climatique, pollution des eaux et sols, perte de la biodiversité…). Si on mettait la même énergie, la même quantité d’argent et qu’on en parlerait autant que le Covid, on aurait alors peut-être une chance d’amortir la catastrophe qui se prépare.

  16. Dommage, Je pense que vous avez loupé votre vocation; vous auriez dû être scénariste pour des films catastrophes. Vous auriez remporté un grand succès dans les films de série B. En tant que “Docteure ès Sciences” de l’UNIL, vous devriez savoir que ces événements n’ont rien d’exceptionnels et se sont produits maintes fois dans le passé. Enfin avec de telles prévisions ont va enfin pouvoir taxer le C02 et cie et les bobos auront bonne conscience en payant leurs petites taxes.

  17. C’est sans espoir!
    Malgré les pressions, la Banque nationale suisse a acheté des actions ExxonMobil et Chevron
    https://www.letemps.ch/economie/malgre-pressions-banque-nationale-suisse-achete-actions-exxonmobil-chevron
    L’argent est le maitre absolut et quant on voit nos milliardaires jouer dans l’espace pour en gagner encore plus, applaudis par (presque) tout le monde, c’est vraiment à pleurer pour nos enfants, qui nous ont prêté la Planète et on détruit leur futur!

  18. Les dérèglements climatiques de cette année sont survenus partout sur le globe (USA, Canada, Australie, Chine, Europe) et avec force. On ne peut plus dire qu’il s’agit d’évènements isolés dont on ne peut tirer de conclusion. Qui plus est, ils ont fortement impacté des pays riches et industrialisés (et souvent gros pollueurs), ce qui devrait (enfin) faire avancer les choses.

    A ce stade nous ne pouvons que limiter la casse et les choses ne vont pas s’améliorer mais je suis confiant pour la Suisse. Elle a les moyens financiers, techniques et scientifiques pour s’en sortir. Les averses ne sont pas insurmontables et les moyens existent pour en limiter les dégâts (digues, aménagements des fleuves et des surfaces). Les chaleurs, l’épuisement des nappes phréatiques et les sécheresses prolongées seront un défit bien plus important. L’eau ne s’invente pas ni ne se produit. La Suisse reste toutefois bien située en matière de ressources hydriques.

  19. bah , ou est le problème ?
    la race humaine peut s’eteindre, après tout elle le mérite . une bétise crasse !
    à moins que l’on commence par réduire la surpopulation ? ou qu’elle se reduise d’elle même ? je pense qu’on devrait réfléchir déja à creer des cimetieres gigantesques, car l’incinération rejette du co2 🙂

  20. Bravo à Dorota Retelska pour son blog

    C’est vrai que le Covid, les vaccins, les certificats Covid font la une et occupe tous les médias depuis plus d’un an… C’est normal cela nous touche directement, on se sent concernés. Et c’est important pour aller en vacances ou bien pour sortir en boîte… 😊

    Du changement climatique, on en parle depuis plus de 50 ans, et l’humanité est toujours là. La plupart sont persuadés que nous allons pouvoir nous adapter et nous en sortir finalement sans trop de mal… Pour beaucoup cela se passe ailleurs loin de leur petit immeuble ou petit jardin. Les rayons de la Migros et de la COOP sont toujours bien achalandés alors pourquoi s’inquiéter ?

    Et puis la plupart des gens qui nous parlent de dérèglement climatique, nous parle de catastrophes futures, de solutions désagréables, ils veulent que j’abandonne mon automobile Diesel, c’est dingue…
    Évidemment, les médias s’évertuent à minimiser l’ampleur de ce qui se passe. Certains le disent ouvertement, il ne faut surtout pas diffuser d’anxiété au pauvre petit peuple de la Terre. Car cela pourrait entraîner une révolution. Alors il faut garder le sourire…

    Je crois que cela va changer.

    Ok, nous subissons un dérèglement climatique majeur, jamais vu de mémoire d’humain. Ces derniers siècles notre espèce est devenue particulièrement fragile et sera en grande partie incapable de s’adapter.

    Et pourtant le dérèglement climatique n’est qu’une facette de ce qui se passe. La perte des habitats de la faune sauvage, la régression massive de la biodiversité sont tout aussi graves que le changement du climat. L’un entraînant l’autre.

    En revanche du principal responsable, on n’en parle presque pas. Le King tout puissant, du haut de ses 8 Milliards d’individus continue à se multiplier et à étendre sans vergogne son hégémonie destructrice sur tout le vivant. C’est du massacre, c’est un autogénocide radical et définitif. C’est fou ! C’est triste…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *