Le printemps sera chaud et orageux

Les météorologues prévoient un printemps chaud. L’hiver nous a déjà surpris par sa douceur,  en particulier les mois de décembre et janvier ont dépassé les moyennes saisonnières en Suisse. Nous n’avons pas vécu de gel ni de températures négatives habituelles en hiver.

Au printemps, Les températures seront toujours plus élevées que la normale.

L’Organisation Météorologique Mondiale annonce que la surface des océans est plus chaude que la normale, ce qui entraînera des températures élevées au niveau planétaire, notamment dans les régions tropicales, et une multiplication de phénomènes météo extrêmes (communiqué).

Trente degrés au mois de mai

La chaîne météo américaine Accuweather annonce de la chaleur pour le prochain trimestre. Selon eux, les canicules toucheront en particulier le Nord et l’Ouest de l’Europe: entre autres l’Espagne, la France, la Belgique, le Nord de l’Allemagne, et la Scandinavie.
Une grande partie du continent européen vivra des températures plus élevées que la normale.  La chaleur et le soleil régneront sur la plupart des journées de ce printemps. Elles pourraient aussi être tropicales en Suisse.

Selon Accuweather, au mois de mai, le Portugal et l’Espagne dépasseront probablement les 30°C.  Dans la deuxième partie du mois de mai,  il en ira de même pour Paris, Berlin, et même à Londres, les températures s’en approcheront.

Orages, foudre, grêle et tornades

Des orages importants sont prévus sur l’ouest de l’Europe. Ils apporteront probablement la foudre, la grêle, mais des tornades pourraient survenir aussi. Ces dernières arrachent les toits des bâtiments, en déchiquettent certains et laissent souvent derrière elles un sillage de débris.

Ces tempêtes pourraient causer des perturbations des transports et d’approvisionnement électrique, mais recréeront des réserves d’eau. Ces intempéries pourraient être plus importantes que celles que nous avons connues jusqu’à présent, foudre mortelle, grêle destructrice des récoltes, tornades effrayantes.

Si celles dernières se multiplient avec l’aggravation des phénomènes météorologiques, il faudrait prévoir les dommages potentiels futurs et édicter des normes anti-tornades.

Météofrance prévoit aussi un printemps chaud, particulièrement sur le Nord-Est de l’Europe (lien).

L’année passée, à la fin du mois de juin,  une vague de canicule exceptionnelle se déversait sur l’Europe, y compris la Suisse. Un événement pareil se produira -t-il cette année dès le mois de mai? Et l’année prochaine, devons-nous nous attendre à la canicule dès le mois d’avril?

 

 

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

21 réponses à “Le printemps sera chaud et orageux

  1. Si depuis des années, les ahuris climato-sceptiques n’avaient pas radoté sottement les éléments de langage fournis par les kochlandais et autres ” Marchands de Doute ”, si depuis des années on avait mis en œuvre les recommandations du Giec, nous n’en serions pas là.
    Mais on peut encore tenter de limiter les dégâts…

    1. En Uruguay, la température dépasse les 30C, depuis trois mois.
      Mais, fait nouveau, la température de la nuit est souvent proche de 10C.
      De sorte que les figues ont de la peine à mûrir!
      Mais ce doit sans doute être un effet secondaire du coronavirus?

    2. La terre est vouée à disparaître à cause du soleil, dans combien de temps personne ne le sait mais c’est pas à cause des voitures…

      1. C’est dans quelques milliards d’années. Cependant nous pouvons détruire nos conditions de vie au cours de cette génération, si bien que nous pourrions finir notre existence dans des graves catastrophes .

  2. … Depuis plus de 40 ans … nous savons … depuis plus de 40 ils savent… Le premier rapport officiel sur l’effet de serre a été remis par les scientifiques américains au gouvernement fédéral de Washington en 1979 … le fameux rapport Charney… Et pourtant la communauté mondiale des scientifiques et les masses humaines mobilisées et conscientes de cette rapide destruction de notre atmosphère et de nos climats … donc nous tous … et les millions de jeunes manifestants tout autour de la Terre …´ Tous nous sommes incapables de convaincre les dirigeants politiques, industriels , civiles et militaires , quelques soient les pays, les régimes, les continents, les cultures , de prendre, de proposer, à leurs peuples des mesures pour diminuer drastiquement les émissions des gazes à effet de serre …. et freiner la destruction par l’homme des climats de la planète … Ils savent tous ce qui nous attend … ils peuvent tous imaginer le mur d’effroi qui se profile à l’horizon de ce siècle si nous poursuivons la folle course de nos industries carbonées … comme si rien de catastrophique ne devrait nous arriver …

    Tous ceux qui s’emploient à aggraver la crise climatique en connaissance de cause nous obligent de plus en plus à faire l’hypothèse qu’ils ne le font pas en dépit de l’effondrement et du chaos qu’ils vont provoquer… mais qu’ils le font en vue de le provoquer, de le causer sciemment !!!!

    Ce désastre qu’ils provoquent c’est le projet politique d’un groupe d’humains qui trouve ses propres intérêts dans le désastre lui-même … ce projet politique qu’ils poursuivent …´avec un acharnement criminel…c’est celui littéralement… d’une terre brûlante… d’une terre brûlée…

    Reprochant à des responsables politiques venus l’écouter à l’ONU de ne rien faire contre la crise climatique alors qu’ils ne peuvent en ignorer les causes et les effets, Greta Thunberg a envisagé fugitivement l’hypothèse que leur inaction était volontaire mais elle a fini par écarter cette hypothèse …. Elle ne pouvait pas croire qu’ils puissent être aussi mauvais …. «  EVIL » fut le mot exact qu’elle employa dans son discours… Et pour cause, peut-être ne voyait-elle pas comment ils pourraient être « pour » l’effondrement de la civilisation…

    Quel genre de projet politique la crise écologique servirait-elle si elle entraîne la fin du monde … puisque les collapsologues ne nous prédisent rien de moins que ça au rythme où vont les choses ? Sans doute aucun. SAUF s’il n’y a ni effondrement… ni fin du monde … mais une multiplication de petites et grandes catastrophes s’égrainant dans le temps et se distribuant inégalement à la surface de la planète…. Autrement dit, sauf s’il y a du CHAOS… et s’il y a moyen d’en tirer grand profit…

    Les régimes politiques d’aujourd’hui, quelque soit leur idéologie et leur couleur, qui dirigent de manière mortifère le monde, certes n’inventent pas les catastrophes naturelles, mais ils savent parfaitement quoi en faire quand elles adviennent… Ce qui rassemble tout ce monde, qu’ils soient russes, européens, nord-américains ou chinois, sud-américains ou Indiens c’est faire l’apologie des énergies fossiles et nier le réchauffement climatique …. comme l’a si bien démontré l’historien des sciences Jean-Baptiste Fressoz … « Trump, Poutine, Bolsonaro, Duterte, Boris Johnson, … avant garde d’une nouvelle sorte de fascisme » … ce que Fressoz a osé nommer « Le CARBO-FASCISME » …

    Il n’y a pas de « CRISE CLIMATIQUE » … Il y a une VOLONTÉ pour que le CLIMAT SOIT EN CRISE … Cessons de NOUS MENTIR… Nous sommes dans une impasse écologique… nous devons exercer une légitime défense… contre ces destructeurs, ces authentiques assassins du climat et de notre futur …Nous avons besoin de courage et pas seulement d’espoir … Nous sommes confrontés à l’inéluctabilité d’une longue et cruelle catastrophe … et une telle perspective semble nous laisser indifférents tant qu’elle n’est pas advenue …
    Notre meilleure assurance-vie , celle qui précisément nous permettra d’exercer au mieux nos facultés d’adaptation au monde difficile qui s’ouvre à nous, reste la préservation de la diversité du vivant , seule et unique garante du bon fonctionnement des écosystèmes dont nous dépendons tous.

    Tout ce qui pourra être fait pour en empêcher la destruction et pour maximiser la vitalité est à entreprendre d’urgence, depuis l’exigence de la sobriété individuelle jusqu’à l’obstruction au démantèlement, par tous les moyens acceptables, d’un système industriel prédateur et destructeur… il nous faut montrer massivement notre compassion et notre soutien actif envers toutes les formes de vies animales et végétales de cette planète que le système industriel moderne continue à détruire à chaque seconde … Au boulot !!! … Nom de Dieu !!!

    1. Tout est dit et avec brio ! Donc rien à ajouter …( à part ” quelque (s) ” non c’est ” quel(s) que ou quelle(s) que …pitié Çà fait mal aux yeux .
      Sinon les manifs ne suffisent plus et marre de les subir , tous !
      En effet ” nom de dieu ” ms ils restent sourds , aveugles …

    2. Vous avez tout dit….. Seulement la machine dévastatrice est lancée par l’humain ! Le coronavirus est un exemple de cette société qui marche sur la tête, ajouté à ce virus innaretable que représente l’espèce humaine à l’heure où j’écris ces quelques mots…..

    3. Bonsoir, je me permets de vous vous appeler Philip, … magnifiquement captivant de vous lire. Je regrette une seule chose : vous avez raison….
      Bien à vous.

    4. Faut-il déjà que les gens veuillent changer leurs façons de consommer.
      Quant on sait qu’en France, un foyer possède plus de 5 téléviseurs en moyenne.
      Alors, qu’est-ce que ça doit être au USA.
      C’est bien beau de dire “bouh les politiques et les entreprises ne font rien” mais que je le veuille ou non, en tant que consommateur, je suis autant responsable de l’état de la nature et même si je ne possède qu’une télévision.
      A côté de ça, j’ai un smartphone, un ordinateur de bureau, un portable etc…
      Pareil pour ce message que je vais poster et qui va faire travailler un serveur. Et ce dernier produit de la chaleur.
      Il y a quand même un sacré paradox chez les gens qui parlent de vouloir sauver la nature alors qu’ils sont hyper actifs sur les réseaux sociaux.

      Il n’y a pas que les politiques et les industriels qui doivent être mis devant leurs responsabilités. C’est nous tous. C’est notre façon de consommer qui doit être condamné.

      1. Bonjour
        Je suis française et peux vous affirmer que les foyers français ne possèdent pas 5 téléviseurs “en moyenne”. Deux tout au plus, ensuite c’est exceptionnel. Et comme les émissions françaises sont de plus en plus insipides, nombreux sont les français qui se sont remis à la lecture! L’édition ne s’est jamais si bien portée en France…

    5. A la lecture de votre papier, je me demande si nous n’allons pas assister prochainement à la confrontation violente entre les carbos-facistes et les écolos-totalitaires…

      Par pitié et tant qu’il est encore temps, essayons de trouver une voie raisonnable entre la négation stupide du changement climatique et les prêches apocalyptiques et culpabilisants. La réalité, c’est que sauf à imposer une dictature verte mondiale à laquelle s’opposeront beaucoup d’entre nous, nous n’allons pas nous convertir du jour au lendemain aux changements radicaux que vous souhaitez.

      Alors soyons plus pragmatiques qu’idéologues. Il faudra bien évidemment réduire notre addiction aux energies fossiles, mais il faut aussi prendre acte que certaines évolutions sont inéluctables. Le niveau des mers va continuer à monter et il faut se préparer à de grandes migrations. Nos sociétés continueront à consommer davantage du fait de la numérisation et la science doit progresser dans la maitrise des énergies qu’elles soient renouvelables ou non. A ce titre, il n’est pas raisonnable de renoncer à ce que le nucléaire soit un jour une solution raisonnable et sûre…

      Et le réchauffement climatique pourrait aussi avoir quelques conséquences heureuses. Les Flamands qui sont menacés d’une submersion totale pourraient ainsi demander asile et pardon aux Wallons dont les 2/3 du territoire ne sont pas menacés…

      1. A l’attention de GEKO … et de tous les lecteurs de ce blog …

        Vous écrivez craindre dans l’avenir une guerre entre les carbo- fascistes et les écolos totalitaires … vous craignez la domination d’un totalitarisme vert … si des solutions alternatives ne sont pas trouvées à nos économies carbonées …

        Vos craintes sont justifiées… votre analyse est juste … vous commettez simplement une petite erreur sur le temps où ces événements se déroulent … ils ne se déroulent pas dans un futur incertain mais dans la violence du présent …. c’est sûr…. cette guerre existe depuis plusieurs décennies déjà … mais c’est celle des carbo-fascistes contre les peuples et les militants écologistes … un totalitarisme existe bel et bien sous nos yeux … si on les ouvre … il répand la terreur parmi les populations de nombreux pays …

        Hé Oui !!! On achève bien les écologistes… à travers ce monde cruel … dans plus de 27 pays … 185 assassinats en 2015 … 200 assassinats en 2016 … 197 assassinats en 2018 … 200 assassinats en 2019 … près de 4 assassinats par semaine … tous réussis… c’est le lourd tribu payé par les défenseurs de l’environnement pas dans mon imagination qui serait délirante mais à notre époque sur cette planète !

        C’est le lourd et macabre tribu de la défense de l’environnement qui s’allonge chaque année et qui va grandissant … c’est l’indicateur macabre du mauvais état écologique et démocratique de notre Monde …. Ce décompte est fourni chaque année par l’ONG britannique « GLOBAL WITNESS » …

        Qui sont ces MARTYRES ? 60% des assassinats ont lieu en Amérique Latine . Les victimes sont toutes des personnes pacifiques qui cherchent à défendre par la non-violence leurs terres, leurs forêts, leurs rivières face à la voracité des compagnies minières et pétrolières (33 crimes), forestières (23 crimes) ou agro-industrielles (23 crimes) …

        Brésil : en tête avec 48 morts … Mexique : 15 morts … Nicaragua : … sinistre record d’un autre genre … Ce pays où un gigantesque projet de canal inter-océanique menace d’expulser de leurs terres plus de 120’000 personnes compte le plus d’assassinats par rapport au nombre d’habitants !

        En Afrique : 13 morts en République Démocratique du Congo. On assassine ceux qui s’opposent au massif braconnage d’animaux sauvages. – En Asie : Aux Philippines le pays le plus dangereux pour la cause environnementale : 41 assassinats !

        L’ONG Global WITNESS publie ses rapports depuis 2012 mais ses données remontent à 2002 et comptabilisent 1’376 militants assassinés !!! Il est difficile de répertorier toutes les victimes notamment dans les zones de non-droit où beaucoup d’assassinats sont anonymes et non répertoriés par les autorités en charges de ces territoires isolés et mal protégés par les autorités d’un État impuissant ou complice des assassins.

        Quelques exemples tragiques : Au Mexique le 31 janvier 2020 Homero Gomez Gonzalez, qui a dédié sa vie à la protection des papillons monarques vient à son tour d’être retrouvé sans vie, noyé au fond d’un puits à Ocampo. Les nuées de papillons oranges et noirs ne se poseront plus sur ses épaules… « Il affectait les intérêts de ceux qui exploitent illégalement les forêts » a déclaré à l’Agence Reuters Maytena Cardona porte parole de la Cour Européenne des droits de l’Homme… Le Président du Mexique en personne s’est exprimé solennellement à la Télévision sur la mort du militant des papillons… « Ce qui s’est passé est lamentable… Douloureux et lamentable … Homero faisait partie de ceux qui ont permis, chaque jour un peu plus de garantir la paix dans le pays et la protection de sa nature . »

        De plus en plus de militants écologistes sont assassinés à travers le monde. 40 journalistes, membres du réseau « FORBIDDEN STORIES » ont décidé d’enquêter sur l’industrie minières et sur les crimes écologiques commis par ce secteur opaque de l’industrie. Ils reprennent les enquêtes laissées inachevées par leurs confrères assassinés, menacés ou emprisonnés parce qu’ils touchaient au but …

        Ils ont poursuivi ces enquêtes dans 3 pays sur 3 continents… En Inde où un journaliste a été brûlé vif alors qu’il enquêtait sur une société minière de sa région… Au Guatemala un autre reporter qui voulait dénoncer la pollution causée par une mine de nickel a dû passer à la clandestinité … Au Brésil le militant indigène Paulo Guajajara défenseur de la forêt a été assassiné en décembre 2019 dans La région amazonienne d’Arariboia dans l’Etat de Maranhao , l’un des plus touché par les feux de forêts illégaux , l exploitation illégale du bois et l’expansion des industries agro alimentaires .

        Alors que l’on vienne pas ici nous dire que les écologistes sont des êtres violents ou totalitaires qui veulent imposer des mesures contre la volonté des populations concernées. Qui tue ? Qui assassine ? Qui torture ? Qui fait disparaître ? Qui impose ses lois par les armes et la terreur ? Qui censure ? Qui a peur de la vérité ? Qui ment ? Qui vole ? Qui pollue ? Qui détruit des richesses naturelles ? Qui s’approprie par la force les biens communs ? Qui détruit la Vie ? … Les Écolos ? Retirez vos œillères et osez regarder la Vérité en face !!!

    6. Cher Philip, j’ai beaucoup apprécié votre commentaire. Et puisque vous terminez celui-ci par un “Nom de Dieu” appuyé, comme non croyant que je suis je me demande parfois si, après tout, Dieu existe bel et bien et qu’il a créé l’Homme pour détruire une création dont il ne serait pas entièrement satisfait. Du coup, tout ce qui se passe actuellement aurait beaucoup de sens, ne croyez vous pas ? Blague à part, en effet, il est grand temps de réveiller les consciences !

  3. Malheureusement on es trop nombreux la démographie es trop importante. Es l’argent passe par par-dessus tous.je pense qu’il ni a aucune issue l’humanité va disparaître ces inévitable. Quand on voit les débiles qui dirige le monde sa fait froid dans le dos.

  4. Ahhh bravo
    Voici un bel article, sans fondement scientifique avéré et bien en phase avec la psychose de détérioration globale de notre cadre de vie.
    Journaliste ? Hem

    1. Je donne énormément de références d’organisations officielles qui dont des références mondiales, bien plus qu’un journaliste parce que je suis une scientifique formée à la démarche démonstration scientifique. Sans fondement scientifique avéré se rapporte-t-il au communiqué de l’Organisation Météorologique Mondiale, à celui de Météofrance?

      1. Faudra-t-il l’accuser de plagiat? A partir du premier paragraphe de votre article, le générateur automatique de texte “DistillGPT2” (https://transformer.huggingface.co/model/distil-gpt2) a produit cette suite (retranscrite depuis l’anglais):

        “Et ce que nous pouvons faire aussi, si nous n’avons pas un hiver comme celui-ci, ou si notre hiver ne tombe pas assez bien, nous pourrions avoir à travailler dans d’autres endroits, comme la France et les États-Unis. Nous pourrions vouloir obtenir la météo en un seul endroit pour la première fois de notre vie, ou nous amuser en faisant quelque chose d’amusant à l’extérieur, ou dans un environnement que nous partageons tous. Mais ce que nous devons faire, c’est rester pour la première fois au même endroit et utiliser notre temps avec nos amis et collègues de l’Université de Zurich.

        Nous pouvons également être intéressés à faire notre travail dans un autre endroit, comme la Suisse. L’économie suisse va être un très bon endroit, en termes de capacité à continuer à faire les choses comme ça, mais il ne va pas y avoir quelque chose de très important qui pourrait arriver avec cette nouvelle génération de physiciens, et nous serons probablement plus sceptiques à l’égard de cette nouvelle génération des scientifiques.

        Dans le cas de cette nouvelle génération, si nous devions travailler plus d’un an, nous devrons peut-être essayer de faire autre chose que de commencer à travailler. Mais, dans ce cas, peut-être pourrions-nous trouver une autre façon de faire quelque chose qui pourrait être plus important, par exemple, peut-être si nous voulions rassembler nos recherches de manière plus organisée, et il ne semblerait pas que nous ne l’avons pas fait.

        Je n’ai pas de problème avec le nombre de nouveaux articles qui seraient publiés, ou si nous pouvions créer plus d’expériences expérimentales qui seraient dans le domaine public (comme cela peut être). Donc, dans ce cas, ce serait très différent de ce qui se passerait en Suisse.

        Commençons donc par ce qui se passe lorsque vous commencez à voir l’impact que nous avons sur le monde de la science en termes de différentes manières: le travail qui a été proposé et réalisé sur cette nouvelle génération, ce qui pourrait être un bon endroit pour nous, et nous pourrions commencer une nouvelle ère de découvertes scientifiques. Il ne se passera pas grand-chose avec cette nouvelle génération de physiciens, et vous devez commencer une nouvelle ère de découvertes scientifiques qui sera passionnante, qui serait très différente de ce qui s’est produit dans le passé. Si je pouvais regarder ce qui s’est passé en Suisse, je peux voir que, si nous pouvions créer une nouvelle fondation scientifique, alors nous pourrions peut-être devenir un endroit beaucoup plus intéressant, et peut-être que nous pourrions avoir quelque chose qui pourrait être très différent de ce qui se passait dans le passé.”

  5. Comme à son habitude, Mme Retelska nous abreuve de ses prédictions apocalyptiques. Tempêtes et autres tornades, signes de la punition divine ? Dans un monde déchristianisé, le dernier pêché est donc celui d’être climato-sceptique. Il n’y a pas de solution simple au changement climatique : êtes-vous prête Mme Retelska à abandonner votre voiture, votre chauffage, ne plus faire d’enfants ? Mais d’autres prendront votre place : africains, asiatiques qui n’on nullement l’intention de ne pas sortir de la pauvreté en raison de quelques tornades et autres orages violents. Soyons optimiste, il y a dejà eu plusieurs réchauffements et refroidissements climatiques, depuis l’époque romaine jusqu’à nos jours. L’Humanité s’est adaptée, elle a parfois souffert, mais elle est là, toujours vaillante et jamais aussi nombreuse.

  6. Vive l’UE !
    Les mêmes (?) qui prônent l’entrée de la Suisse dans l’UE ne jurent que par Thunberg et ne savent pas que c’est cette même UE qui oblige les Compagnies aériennes à faire voler des avion à vide (s’ils ne veulent pas perdre leurs lignes): Airlines are running empty “ghost” flights during the coronavirus outbreak because of European rules forcing operators to run their allocated flights or risk losing their slots (businessinsider.fr).
    Vivent les “progressistes”
    Vive l’UE, vive Thunberg ! (sarc)
    Note: Sur le site du WWF, mon ménage consomme un équivalent CO2 par an de 4.21 tonnes (moyenne suisse: 13.51, mondiale: 7.41) et mon empreinte écologique correspond à 0.97, ce qui signifie que si tout le monde adopte mon mode de vie, la planète est régénérée en 33 ans.
    Et vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *