En Grande-Bretagne, la végétation pourrait profiter du changement climatique

Comment le changement climatique affectera-t-il la végétation?

Une équipe de scientifiques anglais a prédit les changements de végétation qui pourraient survenir au cours du réchauffement.  Ils prévoient des soudaines modifications de la biomasse végétale en Grande Bretagne, la mort de certains végétaux ou une soudaine croissance luxuriante favorisée par le climat. D’après leurs calculs, il y aura de nombreux changements brusques, des périodes où la végétation dépérira et d’autres où elle deviendra luxuriante, plus abondante qu’aujourd’hui. Leur modèle pourrait permettre de détecter ces changements l’année précédente ou celle d’avant. Il anticipe surtout la croissance accrue des végétaux.

Les plantes dominantes des écosystèmes britanniques garderaient ce rôle, mais pourraient soudainement croître beaucoup moins ou au contraire proliférer. Le réchauffement seul pourrait poser des problèmes à la végétation, mais l’augmentation de CO2 la favorisera.

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/gcb.15144

Ce modèle calcule seulement l’effet direct du climat sur la végétation , la chaleur, la sécheresse et les pluies. Il ne prévoit pas les infestations de bostryches, l’émergence de nouvelles maladies ni les feux de forêt.  Il pourrait vraiment sous-estimer le stress imposé à la végétation.

Une montée de niveau de la mer importante pourrait diminuer la surface fertile de la Grande-Bretagne, la mer s’infiltrerait loin dans les terres. Les changements seraient alors beaucoup plus importants et plus catastrophiques que prévu.

En Grande-Bretagne, la végétation pourrait profiter du changement climatique. Cependant, selon Chris Boulton, il serait très utile d’effectuer ce type de simulations pour toute l’Europe. Les résultats pourraient être différents. Les climats méditerranéens pourraient subir une perte de la végétation.  Des nouvelles maladies  aggraveraient encore ce problème.

Finalement, je rappelle que la Grande-Bretagne, comme toute l’Europe, était naturellement couverte d’une immense forêt. La végétation y a été modifiée par l’activité humaine. Les terres ont été déboisées pour les cultures et pour l’élevage, et consomment lentement le carbone du sol produit par les anciennes forêts. La végétation pourrait naturellement être beaucoup plus importante, capter plus de carbone, former plus de sol, stabiliser le climat local et limiter la pollution.  Les forêts originelles devrait être recréés en Europe et conservées partout où c’est possible.

 

 

Article: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/gcb.15144

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

8 réponses à “En Grande-Bretagne, la végétation pourrait profiter du changement climatique

  1. “ Les forêts originelles devraient être recréés en Europe et conservées partout où c’est possible“. Cette dernière phrase résume à elle seule le piège dans lequel le conservationnisme nous a enfermés. Quel paradoxe que de vouloir recréer les forêts originelles alors que les conditions actuelles sont déjà fort différentes de celles qui virent ces forêts se développer. Dans une bonne partie de l’Europe, la température moyenne annuelle a déjà augmenté entre 2 et 3 degrés. Le changement climatique favorisera certainement la croissance des arbres, mais les forêts du futur seront nécessairement fort différentes des actuelles. Si nous ne laissons pas que des espèces mieux adaptées remplacent les actuelles, le renouvellement ne sera pas possible. Pour en revenir à l’exemple anglais, je trouve symptomatique que les anglais considèrent comme une espèce invasive le chêne vert, qui s’est beaucoup répendu dans le sud du pays…

    1. Je pense sérieusement que c’en est fini pour la “végtation d’antan”, elle ne supporte pas le climat actuel. Les forêts meurent déjà presque partout, de la Californie à l’Alaska, en Suisse et dans les tropiques, et les forêts boréales comme selle d’ici…

      Et le réchauffement s’accélère tellement rapidement que…
      https://3.bp.blogspot.com/-8LYxn3DM1Fo/WSc8YYObctI/AAAAAAAAF7M/p3aNMW3PV7kgJGVW_a-lZlBxau97tYK1wCLcB/s640/ccsm4_rcp85_global_temperature_change_spiral.gif
      ça m’empêche souvent de dormir.

      1. Je suis tombé de mon hobby précédent, astrophysique/cosmologie dans le climat en 2012, quand j’ai appris l’état de la banquise Arctique.
        De 2012 à 2016, j’ai passé la majeure partie de mon temps à écouter des conférences de scientifiques et des endroits comme «Inside Climate News», et Radio Ecoshock (qui interview des scientifiques). J’ai la chance de comprendre l’Anglais et je recommande Radio Ecoshock à toutes les personnes qui comprennent l’Anglais. C’est toujours de l’actualité et/ou la science climatique de pointe dont il est question. https://www.ecoshock.org/

        Cordialement

    2. Forêts originelles ne veut pas dire vegetation et espèces figés dans le temps .
      Notre temps.
      Sinon ça voudrait quoi ,quels origines , depuis qu’on est là ?
      Ou depuis que les arbres sont la ? C’est impossible.
      Ça veut juste dire de laisser faire, laisser les forêts s’organiser, laisser faire cette biomasse .
      Elle sait ce qu’elle fait contrairement a nous, qui n’avons pas compris le sens de la vie, tous autant qu’on est.

  2. Comment pouvons-nous tolérer que nôtre planète soit entre de si mauvaises mains ???
    combien de temps encore allons nous laisser ce système dévorer nôtre terre ? nôtre devoir en tant qu’être humain n’est il pas de défendre et protéger la vie sur nôtre planète ?

  3. avec le réchauffement climatique peut-être qu’il y aura plus de plantes méditerranéennes et de palmiers qui vont s’acclimater en Grande-Bretagne au détriment de la végétation tempérer natifs !

Répondre à A. Randomjack Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *