La mort des grands arbres condamne les forêts tempérées

Les jours de pénible chaleur, nous nous abritons de la chaleur dans la forêt. Il y fait bien plus frais et plus humide (Martine Rebetez), la lumière est douce et verte, filtrée par les couronnes des grandes arbres. Les jeunes végétaux s’élancent vers la lumière, et lorsqu’ils ont atteint une plage de soleil libre, ils s’étalent et l’occupent au maximum. Les arbres captent la lumière du soleil et utilisent son énergie. Cette mosaïque de cimes d’arbres entremêlées forme la canopée, le plafond de la forêt. Elle est remplie d’une vie que nous voyons à peine d’en bas. Elle maintient le microclimat de la forêt, assure la fraîcheur et l’ombre les jours de grande chaleur.

Malheureusement, les vagues de chaleur croissantes et les sécheresses qui les accompagnent menacent les géants de la forêt. Les plus grands y succombent les premiers. Une étude en Californie a montré que le manque d’eau est surtout fatal aux séquoias les plus hauts (lien), qui succombent à la cavitation lors des sécheresses.

Les feux de plus en plus fréquents détruisent ce plafond naturel, dispensateur de fraîcheur, sous lesquels les jeunes arbres se développent habituellement.
Leur absence change le microclimat de la forêt. S’ils ne sont plus là, les jeunes plants pousseront au soleil, à des températures beaucoup plus élevées qu’à l’ombre. Ils auront à affronter un climat doublement plus chaud, à cause du réchauffement climatique et de l’absence de la canopée.
Dès que les grands arbres disparaissent, la forêt change. Les espèces de climat tempérées proliféraient sous la canopée, dans la fraîcheur. Au soleil, les plantes des pays plus chauds se développent mieux. La forêt tempérée ne repousse pas, elle est remplacée par une autre, supportant la chaleur (étude).

 

Une étude récente dans Science (lien) montre que la canopée est cruciale pour la survie de la forêt, et que dès qu’elle disparaît, les espèces autochtones périclitent et font place aux espèces tropicales.

Ce n’est pas une bonne nouvelle, car actuellement les grands arbres sont menacés par la sécheresse et les feux. De nombreux végétaux cèdent au changement climatique (blog précédent), d’immenses incendies de forêts ravagent actuellement la Sibérie, les grandes forêts américaines subissent aussi des méga-incendies ces dernières années.

Devons-nous alors sauver coûte que coûte les forêts existantes, par exemple par une irrigation, ou pouvons-nous faire confiance à la Nature pour remplacer nos forêts par une jungle tropicale?
Tous nos écosystèmes disparaîtra-t-il ces prochaines années avec les grands pins et les hêtres?  Sera-t-il remplacé par un autre? Je me demande si un écosystème tropical peut se récréer ici spontanément. Contrairement aux changements climatiques passé, celui-ci se produit beaucoup plus vite, les anciens arbres pourraient donc disparaître avant que le nouveaux, intermédiaires n’aient poussé. D’autre part, les espaces naturels qui subsistent sont petits, limités, séparés par des villes, des champs stérilisés aux pesticides et des routes. Comment les animaux des écosystèmes tropicaux viendraient-ils ici? Allons-nous planter des eucalyptus et importer des koalas dont l’écosystème naturel disparaît dans les incendies?  C’est un des grands problèmes du moment, nous devons nous y atteler tout de suite.

 

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

92 réponses à “La mort des grands arbres condamne les forêts tempérées

  1. Arrêtez avec vos délires, la nature est maître, l’homme n’y peut rien , le “soi disant” réchauffement n’est pas scientifiquement prouvé mais ORCHESTRE par le GIEC et les MERDIAS sur des données faussées et manipulées
    Il y a eu plus de CO2 émis en mars avril 2020 qu’en mars avril 2019 ,cherchez l’erreur ! C’est que l’homme ne “fabrique” que 5% du CO2 total , la NATURE en fait 95% !d

    1. Vous racontez n’importe quoi. Je vous retourne votre première phrase : arrêtez votre délire et sortez du déni !
      Vous dites “La nature est maître, l’homme n’y peut rien”. Ah oui ? C’est donc la nature qui est responsable de la déforestation, de la disparition des insectes, de la pollution des océans aux microplastiques, de l’eutrophisation des rivières, de la surpêche de divers poissons, de la disparition de divers animaux braconnés, du taux d’extinction des espèces 100 à 1000 fois plus élevés qu’auparavant, de la pollution de l’air aux particules fines, de la pullulation d’algues vertes en Bretagne, d’une partie des incendies de forêts, de l’augmentation en un siècle de la concentration en CO2 atmosphérique et méthane jusqu’à des valeurs jamais atteintes depuis au moins 800 000 ans, etc. ? Même sans se référer aux données scientifiques (que vous niez), il faut être aveugle et naïf pour croire que l’homme n’a aucun impact sur les grands équilibres du système Terre. Mais s’en persuader est beaucoup plus confortable car cela évite de se confronter à une réalité anxiogène et de remettre en question nos modes de vie. C’est ici que réside la véritable source de votre déni.

      1. je parlais précisément du pseudo réchauffement pour lequel l’homme n’est pas en cause , pour le reste je suis d’accord avec vous , l’homme est le plus grand prédateur de la planète , qui se porterait beaucoup mieux si la population revenait vers 5 Mds au lieu de se diriger à grands pas vers un doublement vers 15 Mds
        Rien de plus néfaste que les mégapoles de plus en plus nombreuses 20 millions d’habitants !

        C’est l’homme qu’il faut éradiquer , pas le CO2 !

        Il ne faut pas mélanger les sujets

        1. Mais c’est la même méthodologie scientifique qui a permis de démontrer que l’homme est responsable de la destruction de la biodiversité et du changement climatique ! Ces deux phénomènes sont d’ailleurs liés, le changement climatique est l’un des principaux facteurs causant la perte de biodiversité :
          https://ipbes.net/sites/default/files/2020-02/ipbes_global_assessment_report_summary_for_policymakers_fr.pdf
          et à l’inverse la dégradation des écosystèmes altère la fonction de stockage de carbone :
          https://www.thegef.org/project/maximizing-carbon-sink-capacity-and-conserving-biodiversity-through-sustainable-conservation

          De plus les solutions à ces deux problèmes sont en partie communes : modification des pratiques agricoles, arrêt de la déforestation, reforestation, modification des régimes alimentaires, lutte contre la pollution de l’air etc.

          Dans tous les cas, que ce soit pour lutter contre l’érosion de la biodiversité ou le changement climatique, il nous faut modifier nos modes de vie en profondeur. Qu’est-ce que cela vous apporte de nier qu’en plus de la destruction de la biodiversité, nous sommes aussi responsables de la majeure partie du réchauffement climatique observé ?

        2. C’est votre déni du réchauffement climatique d’origine anthropique qui n’a qu’une base idéologique est qui est en totale contradiction avec les rapports des spécialistes du climats. Vous n’y connaissez rien, vous n’avez aucun argument scientifique mais ça ne vous gêne pas d’avoir des propos de café du commerce.

          1. j’ai 5 pages d’arguments résumés , je peux vous les adresser par courriel , vous serez peut-être moins pétris de certitudes idéologiques…

          2. comment osez-vous dire que je n’y connait rien , c’est insultant , alors que vous ne semblez connaître que ce que les merdias vous font gober à longueur de journées…

        3. Gayton vous dites : “j’ai 5 pages d’arguments résumés , je peux vous les adresser par courriel , vous serez peut-être moins pétris de certitudes idéologiques…”

          5 pages ?! Mais mon pauvre, un seul article scientifique sur un sujet ultra spécifique fait en général à lui seul au minimum 10 pages en double colonnes, on voit que vous n’en avez jamais lu ! Un exemple au hasard trouvé en 10s sur Google Scholar :
          https://www.researchgate.net/profile/Sharmila_S/publication/268690971_Future_projection_of_Indian_summer_monsoon_variability_under_climate_change_scenario_An_assessment_from_CMIP5_climate_models/links/5c9075fa45851564fae6db14/Future-projection-of-Indian-summer-monsoon-variability-under-climate-change-scenario-An-assessment-from-CMIP5-climate-models.pdf

          Un seul rapport du GIEC (qui n’est qu’un résumé des connaissances !) contient environ 1500 pages et s’appuie sur 6000 références scientifiques. Un seul chapitre est rédigé par pas moins d’une cinquantaine d’auteurs, fait à lui seul près de 100 pages et cite un millier de références scientifiques, voyez vous-même :
          https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2017/09/WG1AR5_Chapter02_FINAL.pdf
          Il m’a fallu plusieurs dizaines d’heures pour lire et analyser en détail ce chapitre et une partie des références sur lesquelles il repose, et encore, j’en ai la possibilité car je suis chercheur en sciences de la Terre dans un domaine pas trop éloigné (la géodynamique interne).

          Pour une fois répondez honnêtement, croyez-vous vraiment pouvoir révolutionner la climatologie avec 5 pages écrites dans votre coin ? Quelle thèse avez-vous fait en climatologie ? Quel est votre background scientifique ?

          Si vous êtes réellement convaincu de l’intérêt de vos 5 pages, mettez-les donc en ligne afin que tout le monde en profite plutôt que de les garder pour vous ! Mais le jour où vous écrirez 1500 pages sur le climat nous en reparlerons ! Commencez plutôt par lire en détail un rapport du GIEC et dites-nous où il se trompe, ce sera un bon point de départ. Mieux vaut vous faire votre propre opinion en l’ayant lu non ?

          J’en viens moi aussi à utiliser des points d’exclamation (ce que je vous ai reproché), mais j’avoue que les bras m’en tombent à ce stade devant une telle naïveté…

          1. Ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualite et l’honnêteté intellectuelle, car les conclusions du GIEC en une cinquantaine de pages sont contradictoires avec certaines données des 1500 pages qui sont le reflet de réalités ignorées pour les conclusions “politiques” ,vous le savez très bien si vous avez lu les 1500 pages….Qui est naïf ?

        4. “Ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualite et l’honnêteté intellectuelle, car les conclusions du GIEC en une cinquantaine de pages sont contradictoires avec certaines données des 1500 pages qui sont le reflet de réalités ignorées pour les conclusions “politiques” ,vous le savez très bien si vous avez lu les 1500 pages…”

          Non je ne vois pas de quoi vous parlez, je n’ai pas vu d’erreur évidente. Dites-moi exactement, dans quel chapitre, à quelle page et à quelle ligne le rapport AR5 du GIEC se trompe. Donnez des arguments et des sources pour justifier.

          Tant que vous n’avez pas fait ça, je me fiche de ce que vous dites.
          Mais vous ne le ferez pas, on parie combien ?? Pour l’instant j’ai gagné tous mes paris ! J’ai parié que vous ne répondriez pas à mes sources sur le rôle du soleil, bingo ! Vous êtes tellement prédictible…

          Et si vos arguments ne font que cinq pages, vous avez la place de les poster sur ce forum, allez-y !

          1. monsieur gayton

            vos 5 pages ne son rien, n’ont aucune valeur si elles ne sont pas soumises à la controverse, à la critique par les paires.
            c’est ainsi qu’on procède quand on veut faire valoir son avis en matière scientifique.
            vous attribuez une qualité à vos 5 pages
            c’est une qualité auto proclamée. …

            passez votre chemin ou publiez!

            ps: je suis également chercheur en sciences de la terre… qui voit s’accumuler les preuves du CC.

          2. C’est certainement votre qualité de chercheur qui vous autorise à mépriser les avis des autres…Vous dites voir des preuves du réchauffement climatique , moi ce qui m’intéresse c’est l’énorme ARNAQUE sur les causes . On ( le GIEC et les merdias) veut nous faire croire que le CO2 provoque le “CC” , or c’est le réchauffement qui provoque l’augmentation du CO2 .
            Le réchauffement , largement exagéré dans les “prophétie” de votre nouvelle religion , est hélas d’origine NATURELLE , comme toutes les variations du climat depuis que le monde existe , et l’homme n’y peut absolument rien changer !

          1. oui , mais les bobo gaucho écolos ne voient que le faux problème du CO2 , ils pensent qu’en revenant aux boeufs , à la charrue et à la bougie l’humanité ira mieux….

      2. Tout a fait d’accord avec vous cest l’homme le grand responsable surtout les irresponsables.
        Surpêche
        Massacre des animaux
        Et j’en passe la liste est longue
        Il faut faire quelque chose.

    2. Vous cherchez quoi en adoptant la posture de l’Autruche ? Fuir vos angoisses ? Refuser de remettre en question votre mode de vie ? Il faut passer une étape celle de l’acceptation des problèmes environnementaux pour vous inscrire dans la seconde celle de la recherche de solutions. Sinon vous resterez parmi les ringards.

    3. Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre; oser dire que le réchauffement est une invention du GIEC, alors qu’il y a un consensus de tous les scientifiques à ce sujet. La nature est détruite par la recherche du profit à n’importe quel prix par l’humain.
      “Fake news” quand tu nous tiens!

      1. Sauf que la fameuse courbe de Mann en crosse de hockey qui est à l’origine de toute la théorie du GIEC vient d’être reconnue au Canada comme une supercherie sans aucun fondement scientifique
        Arrêtez de croire la “bien pensance dominante” , lisez les revues scientifiques anglo-saxone au lieu de vous fier au fameux “consensus” inventé de toutes pièces ( c’est un consensus entre des personnes payées par le GIEC , lui-même grassement payé par l’ONU ) : des milliers de scientifiques contredisent les théorie du GIEC fondées sur une modélisation mathématique et non sur les lois de la physique et de la thermodynamique !

        1. Gayton, vous vous sentez sans doute plus intelligent que les autres en ayant l’esprit de contradiction et en refusant par principe ce que vous appelez la “pensée unique”, mais il ne suffit pas de dire quelque chose pour que cela soit vrai. Cessez de balancer des informations sans les assortir de preuves, sinon vous parlez dans le vent et votre opinion n’a absolument aucune valeur.

          Laissez-moi vous montrer :

          Sur l’existence d’un consensus, il existe des articles scientifiques publiés dans des revues internationales qui démontrent que le consensus est d’au moins 97% :
          https://climate.nasa.gov/scientific-consensus/
          Une étude récente estime même le consensus à 100% :
          https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/0270467619886266
          et vous trouverez ici une liste de 200 grandes institutions scientifiques de nombreux pays à travers le monde (académies des sciences etc.) qui ont toutes pris une position claire et unanime sur la question :
          http://www.opr.ca.gov/facts/list-of-scientific-organizations.html

          Vous voyez, je vous donne des faits précis, étayés par des sources vérifiables par tous, je ne me contente pas de balancer des affirmations vagues et sans fondement.

          1. Heureusement qu’il y a un effet de serre , sans lui la terre serait gelée à – 18° !
            Sauf que le GIEC nous fait peur avec le CO2 qui participe à l’effet de serre 10 à 20 fois moins que la vapeur d’eau H2O ( mais l’homme ne peut rien contre le cycle de l’eau)
            Dans le CO2 présent dans l’atmosphère plus de 95% est d’origine NATURELLE , seulement moins de 5% sont d’origine anthropique : donc l’influence du CO2 “humain” est infinitésimale , mais le GIEC veut en faire un facteur prépondérant , ce qui est tout à fait malhonnête
            Je peux vous adresser une étude détaillée sur le sujet si vous me donnez votre adresse courriel…
            Par ailleurs des milliers de scientifiques reconnaissent l’influence prépondérante des cycles du soleil sur le climat ( cycles de Milankovic )

    4. Bonjour GAYTON,
      Je propose juste une piste par rapport à votre interrogation sur les émissions de CO2 pendant le confinement :
      Les glaces qui sont en train de fondre un peu partout emprisonnaient d’énormes quantités de CO2. Fonte des glaces = plus de rejets de CO2 et ce dans des proportions qu’on a du mal à s’imaginer. Même si l’homme arrête d’émettre du CO2 aujourd’hui les conséquences de son activité de ces dernières décennies continueraient de se faire sentir pendant des dixaines d’années minimum. On a appelé ça l’effet boule de neige.
      Quand bien même vous ne croyez pas au réchauffement causé par l’homme, ne pensez vous pas qu’un mode de vie qui respecte la nature et protège les écosystèmes serait plus approprié que nos modes de vie actuels?
      Causé ou non par l’homme le réchauffement climatique ne peut être nié et je ne suis pas certain que continuer à vivre comme hier soit la meilleure solution pour nous y adapter et assurer des lendemains un minimum sereins pour nos enfants et petits enfants.
      Bien à vous

      1. tu crois que c’est en m’insultant que le réchauffement s’arrêtera , je me demande qui est débile ! Je vous prie d’être poli , surtout si vous pensez avoir raison , mais votre “croyance” semble être celle des esprits faibles prêts à gober toutes les fakes , même les énormes comme celles du GIEC

    5. Il serait pour vous d’ouvrir les yeux !
      Il y a actuellement une différence de quasiment 10 degrés en Sibérie…
      La canicule arrive en mai dans le sud de l’Europe…
      Les anglais ont plantés des pieds de vigne dans le sud de l’Angleterre..

    6. Et vous vous basez sur quels chiffres pour faire cette grande déclaration ? Citez vos sources si elles sont plus valables que celles des centaines de scientifiques du GIEC.

      1. Pascal Seeger, laissez tomber, je m’évertue depuis hier à lui demander de donner des sources, sans succès… Et quand je lui en donne, il fait comme s’il n’avait pas lu et passe à autre chose… Comme d’habitude quoi quand on discute avec un climato-dénialiste, ils sont tellement prédictibles !

    7. monsieur est un Dieu . Avec deux valeurs il démontre que 5000 chercheurs sont des menteurs et que leurs milliers de données collectées depuis des décennies sont des faux…. chapeau bas

      tout le monde a un avis sur tout.. Ultracrépidarianisme….

    8. Pas besoin d’être scientifique pour voir que le réchauffement climatique est bel et bien amorcé depuis une quarantaine d’année, que ce soit à cause de l’homme ou naturel il. Est là, il suffit pour cela d’être proche de la nature de s’y promener régulièrement d être passionné d’être observateur et vous verrez oh combien comme en Lorraine des espèces animales y ont élu domicile et s y reproduisent comme la mante religieuse, la grande aigrette, l’ouette d’Égypte , le héron garde bœuf remonté d’Afrique à passé l’été en. Petits groupes en Lorraine il y a 2 ans et depuis 3 ans on peut entendre les étés à Nancy des cigales , et oui c’est facile de toujours remettre toujours tout en cause tout depuis son canapé mais le mieux pour la ramener c’est de savoir de quoi on parle en amenant des preuves concrètes sinon on on ne cherche pas à savoir à s’instruire et on reste un abruti..

    9. Ha les dégénérés qui voient des théories du complot partout… Le réchauffement climatique un fake, le réchauffement climatique n’est pas du à l’homme… Moi je veux plus toléré ses propos aujourd’hui. Fermez-là vous avez juste trouvé pour exister et vous sentir unique de vous inventer une vie dans laquelle vous avez tout compris face aux méchants scientifiques menteurs. Ainsi vous vous sentez avoir aussi votre petit que l que chose à vous. Votre vie ça doit bien être de la merde pour que votre cerveau fonctionne ainsi. Mais moi l’avenir de nos enfants et petits enfants est en jeu et je veux plus écouter vos délires de merde.

  2. “D’immenses incendies de forêts ravagent actuellement la Sibérie”: Ce n’est pas nouveau et le réchauffement climatique n’a que peu de responsabilité dans ce désastre. Dans l’imaginaire populaire, le principal danger de la Sibérie est le grand froid mais c’est faux. Depuis toujours, les principaux dangers pour ceux qui s’y rendent sont les orages violents qui provoquent des inondations et des incendies de forêts. Ces incendies sont aussi provoqués par de nombreux volcans et par l’apparition du tourisme.

    À l’époque soviétique, la forêt était entretenue et, en cas d’incendie, de nombreux coupe-feu limitaient les dégâts. Avec l’arrivée du néolibéralisme dont le but principal est le profit à court terme, la taïga n’est plus ou trop peu maintenue et beaucoup de coupe-feu se sont peuplés de broussailles qui propagent les incendies. Aussi longtemps que la fréquence des incendies restait en dessous d’un certain niveau, la taïga restait un puits de carbone mais elle devient maintenant un émetteur de CO2.

    On peut quand même signaler que le principal utilisateur du bois sibérien, la société suédoise Ikea fait un effort louable pour maintenir la forêt durable et productive.

    La taïga comporte malheureusement peu de grands feuillus. Elle est peuplée majoritairement de conifères, de bouleaux et de quelques rares peupliers.

    1. tout à fait d’accord , le pseudo réchauffement climatique n’y est pour pas grand chose , même chose en Australie où les merdias nous ont encore fait le coup du réchauffement , alors que la faute principale est celle des écolos qui ont interdit les anciens coupe-feux traditionnels pour que la nature “reprenne ses droits” , le résultat est catastrophique , les verts sont plus nuisibles qu’utiles pour notre planète !

    2. Avant, en Sibérie, la neige fondait en mai et il y faisait à peu près 5 degrés. La forêt était toujours humide. Maintenant, il y a des vagues de chaleur à +30+C qui dessèchent la forêt. Ce sont des différences énormes.

        1. Gayton, il ne suffit pas de dire quelque chose pour que cela soit vrai. Cessez de balancer des informations (qui plus est fausses) sans les assortir de preuves. Contrairement à ce que vous affirmez, la calotte glaciaire groenlandaise est vieille d’au moins 400 000 ans :
          https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1029/97JC00269%4010.1002/%28ISSN%292169-9291.GSIC1
          http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.702.5909&rep=rep1&type=pdf
          https://www.skepticalscience.com/greenland-used-to-be-green.htm

          Où avez-vous lu l’inverse ? Sur un blog sans doute ? En tout cas pas dans des articles scientifiques, c’est certain !

          1. je n’ai jamais dit que la calotte glaciaire n’avait pas 400000 ans , mais que le climat a fortement changé au cours de l’histoire et que le changement actuel n’a rien a voir avec l’activité humaine mais plus aux cycles solaires naturels et contre lesquels l’homme ne peut rien…

            Si vous niez qu’au moyen age le groenland était vert ( d’où son nom) et que le climat était très proche de celui d’aujourd’hui ,avec des récoltes abondantes , précédant le “petit âge glaciaire” qui a suivi et entraîné des famines en partie cause de la révolution , ALORS c’est à désespérer de votre niveau de connaissances historiques aussi bien que scientifiques ….continuez à gober les sornettes du GIEC et des merdias “grand public”

          2. pourquoi toujours insulter ceux qui divergent des positions dominantes ? On en vient à une tonalité qui détruit l’argumentation avancée. Pourquoi se réfugier derrière les autres en déclarant “tout le monde pense que…”. Oui la planète se réchauffe, oui l’homme y est probablement pour quelque chose, mais dans quelle proportion ? Le
            GIEC, peut-être, même si une minorité d’experts s’y déchire, mais il faut se rappeler que tout groupe rassemble et sert de refuge à une masse de gens qui adoptent la pensée des autres pour ne pas s’en couper, on appelle ça l’instinct grégaire, le désir d’appartenance. Vouloir interdire le chauffage au bois, sauf pour ceux qui peuvent financer de coûteuses installations sans souci du reste à charge ou du remboursement à faire, sous prétexte que les particules fines tuent environ 50.000 personnes par an (en France métropolitaine) parmi toutes les classes sociales, c’est reporter un même nombre de décès anticipés pour cause de précarité énergétique sur les seules classes défavorisées. C’est une politique de lutte des classes. Il en est de même pour les véhicules anciens à gas-oil. Et de plus en ignorant que ces micro-particules, bondissant et rebondissant, pouvant de ce fait être comptées plusieurs fois, arrivent notamment en France provenant parfois de 3.000 kms, dont les mines de charbon. Rien n’est simple, rien n’est facile. Evidemment il ne faut pas rester sans rien faire, pour ma part je ne sais pas quoi mais je ne cherche pas à m’ériger en spécialiste, et surtout pas à promouvoir des solutions peu sûres.

        2. Gayton, calmez-vous un peu, vous passez pour un agité à mettre des mots en majuscules toutes les trois lignes et des points d’exclamations à tout bout de champ dans vos messages, vous êtes dominé par l’émotionnel et pas par la rationalité.
          Par ailleurs, vous persistez à n’apporter aucune source et aucune preuve de vos affirmations fumeuses et vos seules armes dans un débat se résument à ignorer les arguments qui vous dérangent et à verser dans les attaques ad hominem avec un mépris affiché (c’est toujours la même chose avec les climato-dénialistes, vous êtes tous tellement prédictibles…).
          Dans tous les cas, vous ne convaincrez personne avec une telle attitude. Si convaincre des gens est votre but alors vous perdez votre temps sur ce forum ou alors changez de stratégie en ayant des propos précis et en donnant des sources vérifiables par tous, sinon vous n’avez aucune crédibilité.

          Pour l’instant vous ne faites que vous contredire.

          Je vous cite : «au moyen âge le groenland était vert ». Cela implique donc qu’il n’y avait pas de glace à l’époque (les plantes ne poussent pas sur de la glace jusqu’à nouvel ordre).
          Mais cela ne vous gêne pas d’affirmer par la suite, en toute mauvaise foi : « je n’ai jamais dit que la calotte glaciaire n’avait pas 400 000 ans ».
          Or cette calotte glaciaire couvre aujourd’hui 80% du Groenland. Le Groenland ne pouvait pas à la fois être vert et couvert de glace au moyen-âge. Ou alors vous pensiez peut-être que le Moyen-âge date d’il y a un million d’années ?
          En réalité, si vous aviez lu les sources que j’ai envoyées, vous auriez compris que seule une petite partie du Groenland était en effet « verte » au moyen-âge et que les européens de l’époque ont profité d’une période de réchauffement local qui ne concernait pas l’ensemble du globe, contrairement au réchauffement actuel :
          https://www.skepticalscience.com/greenland-used-to-be-green.htm

          Autre exemple, dans votre tout premier message vous parlez du “soi disant réchauffement”. Vous suggérez donc qu’il n’y a pas de réchauffement ? Mais plus loin vous dites : “le changement actuel n’a rien a voir avec l’activité humaine”…
          Vous reconnaissez donc qu’il y a bien un changement ? Difficile de vous suivre…

          Je laisse les lecteurs juger de la cohérence ou plutôt de l’incohérence de vos propos. Commencez par aligner deux phrases cohérentes entre elles avant d’attaquer gratuitement les connaissances scientifiques et historiques de vos interlocuteurs.

          Quant à votre affirmation sur le rôle du Soleil dans le réchauffement actuel, elle est bien évidemment fausse. Et je donne des sources pour le prouver :
          https://climate.nasa.gov/blog/2910/what-is-the-suns-role-in-climate-change/
          Comme vous le voyez, l’irradiation reçue du soleil a plutôt diminué pendant les cinquante dernières années alors que la température a augmenté. Par ailleurs, l’évolution de la structure de température de l’atmosphère n’est pas cohérente avec un réchauffement du au soleil, notamment parce que la stratosphère s’est refroidie alors que la troposphère s’est réchauffée :
          https://www.gfdl.noaa.gov/bibliography/related_files/tmlw0602.pdf
          Or, en cas d’augmentation de l’irradiation solaire, on s’attend à un réchauffement de l’ensemble de l’atmosphère, ce qui n’est pas le cas. Un refroidissement de la stratosphère est par contre totalement attendu en cas d’augmentation de l’effet de serre…

          Mais je parie que vous ignorerez tout simplement les arguments et sources mentionnés ci-dessus, comme d’habitude. Ou peut-être direz-vous que la NASA et la NOAA sont impliquées dans un complot mondial ? C’est commode pour se débarrasser des sources qui dérangent…

          1. Merci MBJ pour cette psy de comptoir , vous êtes complètement intoxiqué par les théories du GIEC ( l’influence du soleil minimisée ) , étudiez plutôt les cycles de Milocévich ( orthographe approximative) , reconnus par tous les scientifiques

            Je ne vois pas en quoi des majuscules et des exclamations vous dérangent , je suis en effet en colère contre cette arnaque pseudo-scientifique , mes propos valent bien les vôtres , vous pourriez au moins respecter un point de vue différent du votre , point de vue basé sur des faits scientifiques largement aussi valables que les affirmations douteuses du GIEC , que je ne peux évidemment pas développer dans ce genre de forum , à noter que vous n’apportez de votre côté aucune preuve à vos assertions “gratuite” , sinon des liens qui renvoient aux inepties habituelles dans ce domaine

            Bonsoir

        3. Gayton, je relève une fois de plus votre mauvaise foi. Vous dites à mon sujet : “à noter que vous n’apportez de votre côté aucune preuve à vos assertions “gratuite””.

          J’ai compté, jusqu’à présent :
          Moi, j’ai donné 7 sources pour étayer mes propos (auxquelles vous n’avez pas réagi, comme si vous ne les aviez pas lues…).
          Vous : zéro.

          Donc s’il y a bien une personne qui n’apporte pas de preuves c’est vous. Vous pouvez vous enfermer dans la mauvaise foi, mais le nombre de sources que nous donnons est purement factuel, tout le monde peut faire le compte de son côté.

          1. Avez vous une “source” qui compare les températures du moyen âge et d’aujourd’hui ?
            Cordialement

        4. Gayton, vous parlez des cycles de Milankovic. Soyez sûr que je les connais pour les avoir étudiés puis enseignés en licence. Mais il se trouve que ces cycles (qui concernent les variations des paramètres orbitaux et rotationnels de la Terre) s’effectuent sur des échelles de temps relativement longues : typiquement quelques dizaines de milliers d’années (j’arrête de vous mettre des sources, quel intérêt puisque vous ne les lisez pas).

          Si les cycles de Milankovic ont bien une influence sur les fluctuations du climat sur le long terme, à l’échelle de quelques décennies les variations des paramètres de Milankovic sont totalement négligeables : elles ne peuvent pas être à l’origine du réchauffement rapide observé.
          Aller, au cas où vous seriez pris d’un élan soudain de bonne volonté, je mets une page de la NASA sur la question :
          https://climate.nasa.gov/blog/2949/why-milankovitch-orbital-cycles-cant-explain-earths-current-warming/

          Encore un message que vous ignorerez.

          1. Je connaissait ce message de la NASA , il faut aussi lire les commentaires…
            Par ailleurs je suppose que vous savez que l’étude des carottes glaciaires par des scientifiques soviétiques prouvent qu’au fil de millions d’années les réchauffement ont toujours précédé l’augmentation du CO2 .Autrement dit c’est le réchauffement naturel de la planète qui provoque l’augmentation de CO2 qui se dégage des océans, et non pas le CO2 qui provoque le réchauffement ! Voilà l’arnaque de base du GIEC ,

        5. “Avez vous une “source” qui compare les températures du moyen âge et d’aujourd’hui ?”

          Oui !
          Voici une reconstruction des températures globales passées, basées sur 73 jeux de données globalisées (donc des milliers d’analyses réalisées partout sur la planète) :
          https://www.researchgate.net/publication/235885717_A_Reconstruction_of_Regional_and_Global_Temperature_for_the_Past_11300_Years
          Sur la figure 1, on voit que l’optimum médiéval n’est qu’une petite bosse sur la température globale et que nous l’avons allègrement dépassé aujourd’hui. La raison est simple : il y a bien eu des épisodes plus chauds à divers endroits du globe entre l’an 800 et l’an 1500 environ. Mais ces événements ont été localisés et n’ont pas tous eu lieu au même moment (certaines régions ont même connu un maximum de température quand d’autres ont eu un minimum) : leur cohérence spatio-temporelle est faible. Il ne se passe donc pas grand chose sur la moyenne car ces fluctuations ont tendance à s’annuler entre elles. C’est ce que confirme une étude plus récente qui analyse de manière fine les variations passées :
          https://www.nature.com/articles/s41586-019-1401-2)

          Plus fondamentalement, il y a eu dans les siècles précédents de nombreuses variations de température à travers le globe, parfois fortes, personne ne le nie. Mais il s’agissait d’événements localisés, correspondant à une redistribution de l’énergie à l’intérieur du système climatique.
          Aujourd’hui, les basses couches de l’atmosphère se réchauffent, les océans se réchauffent et les glaciers fondent : ces observations indiquent que le système climatique tout entier gagne de l’énergie en permanence, il ne s’agit plus de redistributions internes.

        6. “Je connaissait ce message de la NASA , il faut aussi lire les commentaires…”

          => Donc vous faites plus confiance aux commentaires d’inconnus qu’à la NASA ?
          Et vous ne fournissez pas d’arguments pour dire pourquoi la NASA se trompe sur cette page, mais au moins vous commencez à prêter attention aux sources qu’on vous envoie, c’est déjà ça. Les voix qui s’élèvent seules contre tous ont toujours plus de crédit à vos yeux par principe j’ai l’impression. Si le consensus était qu’il n’y avait pas de réchauffement, je parie que vous suivriez les quelques irréductibles qui prétendraient qu’il y en a un.

          “Par ailleurs je suppose que vous savez que l’étude des carottes glaciaires par des scientifiques soviétiques prouvent qu’au fil de millions d’années les réchauffement ont toujours précédé l’augmentation du CO2 .Autrement dit c’est le réchauffement naturel de la planète qui provoque l’augmentation de CO2 qui se dégage des océans, et non pas le CO2 qui provoque le réchauffement ! Voilà l’arnaque de base du GIEC ”

          => Oui et alors ? Le fait que A entraîne B ne veut pas dire que B ne peut pas rétroagir sur A en retour !
          Dans le passé, ce n’est certes pas le CO2 qui a initié les réchauffements, mais il les a amplifiés en augmentant l’effet de serre (rétro-action positive). Aujourd’hui c’est l’inverse : 90% du réchauffement actuel a suivi l’augmentation du CO2 :
          https://skepticalscience.com/co2-lags-temperature.htm
          Je ne vois aucune “arnaque” là-dedans, méfiez-vous des raisonnements simplistes, le climat est un système complexe, il n’est pas étonnant qu’il faille 1500 pages pour le décrire dans ses grandes lignes…

          1. effectivement je ne fais pas confiance à la Direction de la NASA , comme la majorité des scientifiques de la Nasa en désaccord avec leur hiérarchie “manipulatrice”

            vous reconnaissez que c’est le réchauffement naturel qui dégage du Co2 , mais votre “pirouette” pour dire que aujourd’hui c’est le CO2 qui créé le réchauffement n’est pas crédible , surtout lorsque l’on sait que l’homme ne participe que pour moins de 5% aux émissions de Co2 , trouvez-vous cette approche scientifique , qui met de côté plus de 95% du problème ?

          2. Je rectifie même mon dernier commentaire, ma dernière phrase ne concerne même pas le réchauffement actuel, mais les réchauffements passés :

            “While the orbital cycles triggered the initial warming, overall, more than 90% of the glacial-interglacial warming occured after that atmospheric CO2 increase (Figure 2).”
            https://skepticalscience.com/co2-lags-temperature.htm

            Pour le réchauffement des dernières décennies, l’augmentation du CO2 a précédé l’augmentation des températures :
            https://www.globalchange.gov/browse/multimedia/global-temperature-and-carbon-dioxide

        7. “Avez vous une “source” qui compare les températures du moyen âge et d’aujourd’hui ?
          Cordialement”

          J’avais déjà répondu à ce message mais je ne le vois plus, il y a peut-être eu une erreur. Au cas où je remets ici ma réponse.

          Oui ! Cet article ci-dessous utilise 73 bases de données globalisées (c’est-à-dire des milliers d’analyses réparties sur l’ensemble du globe) pour reconstituer les températures des derniers siècles/millénaires :
          https://www.researchgate.net/publication/235885717_A_Reconstruction_of_Regional_and_Global_Temperature_for_the_Past_11300_Years/figures
          Vous verrez en figure 1 que l’optimum médiéval n’est en fait qu’une petite bosse sur la courbe de température moyenne, et que nous l’avons allègrement dépassée aujourd’hui. La raison est simple : il y a bien eu des périodes de réchauffement à divers endroits du globe entre l’an 800 et l’an 1500 environ, mais ces réchauffements étaient localisés et n’ont pas tous eu lieu au même moment (certains endroits connaissaient une période chaude quand d’autres ont eu une période plus froide) : ces événements n’ont pas une cohérence spatio-temporelle forte et ils ne donnent donc pas grand chose lorsque l’on calcule la température moyenne.
          Une étude récente publiée dans Nature confirme d’ailleurs ce résultat :
          https://www.nature.com/articles/s41586-019-1401-2)

          Plus fondamentalement : il y a bien eu des variations locales de la température dans les dernières siècles ou millénaires, ça personne ne le nie. Mais il s’agissait avant tout d’événements localisés, qui correspondent à une redistribution d’énergie à l’intérieur du système climatique. Aujourd’hui, c’est l’ensemble du système climatique qui se réchauffe en même temps : les basses couches de l’atmosphère se réchauffent, les océans également, les glaciers fondent. Toutes ces observations impliquent que le système climatique tout entier accumule en permanence de l’énergie, il ne s’agit plus de redistributions internes. Rien à voir donc avec les variations essentiellement locales du passé récent !

          J’en profite pour terminer sur la courbe de Mann. S’il y avait bien une erreur méthodologique dans la version initiale du papier de Mann, cette erreur a été corrigée par la suite et ne changeait pas fondamentalement les résultats. De plus, il y a eu depuis de nombreuses autres reconstitutions (dont celles que je vous ai envoyée). Toutes montrent la même chose, regardez par exemple la figure 6 ici :
          https://www.skepticalscience.com/broken-hockey-stick.htm
          Enfin, les courbes de température ne sont que l’une des multiples preuves d’un changement rapide à l’œuvre..

        8. “effectivement je ne fais pas confiance à la Direction de la NASA , comme la majorité des scientifiques de la Nasa en désaccord avec leur hiérarchie “manipulatrice”

          vous reconnaissez que c’est le réchauffement naturel qui dégage du Co2 , mais votre “pirouette” pour dire que aujourd’hui c’est le CO2 qui créé le réchauffement n’est pas crédible , surtout lorsque l’on sait que l’homme ne participe que pour moins de 5% aux émissions de Co2 , trouvez-vous cette approche scientifique , qui met de côté plus de 95% du problème ?”

          Gayton, une fois de plus votre message ne sert à rien, car vous ne donnez aucune preuve de ce que vous avancez. Je vous le répète, il ne suffit pas de dire quelque chose pour que cela soit vrai, et encore moins pour que cela soit convainquant pour les autres :

          – “la majorité des scientifiques de la Nasa en désaccord avec leur hiérarchie “manipulatrice””
          => précisez votre pensée : que voulez-vous dire par “manipulatrice” ? Pouvez-vous prouver que la hiérarchie utilise une telle stratégie ? Pas de bol pour vous j’ai travaillé quelques mois à la NASA et je ne vois pas de quoi vous parlez. Vous connaissez personnellement des scientifiques de la NASA pour dire qu’ils sont en “désaccord” ? Moi j’en connais un certain nombre et ils sont tous d’accord sur le réchauffement actuel et son origine anthropique !
          Mais pour vous c’est un argument facile, dès qu’une source vous dérange, vous la jugez comme corrompue, comme c’est pratique pour l’envoyer sous le tapis ! Vous procédez exactement comme tous les climato-dénialistes avec lesquels j’ai discuté, vos réactions sont exactement les mêmes et parfaitement prévisibles…

          – “on sait que l’homme ne participe que pour moins de 5% aux émissions de Co2”
          Ah bon ? Il ne suffit pas de le dire Gatyon, prouvez-le !

        9. “alors selon vos sources quelle est la part anthropique du Co2 ?”

          Non non Gayton, ne retournez pas la question c’est trop facile, j’en ai assez de donner des sources que vous ne lisez pas. Pour l’instant vous n’en avez donné aucune, aucune ! Cette fois vous commencez, et je réagis à votre source avec des arguments et d’autres sources.

          Vous n’en êtes pas capable ?

          1. dites-moi simplement quelle est d’après vous la part de Co2 humain , puisque vous niez le chiffre de 5% ?

            vous n’allez pas botter en touche , ce serait trop facile , pour reprendre vous termes…

            si vous souhaitez un échange constructif je peux vous envoyer ma synthèse sur le réchauffement par courriel

            cordialement

        10. “dites-moi simplement quelle est d’après vous la part de Co2 humain , puisque vous niez le chiffre de 5% ?
          vous n’allez pas botter en touche , ce serait trop facile , pour reprendre vous termes…
          si vous souhaitez un échange constructif je peux vous envoyer ma synthèse sur le réchauffement par courriel”

          Gayton, c’est vous qui bottez en touche. Vous avez fait une affirmation, que je vous ai demandé de justifier avec une source. Vous m’avez ensuite retourné la question, ça tout le monde peut le constater. Avec une mauvaise foi insupportable vous inversez à nouveau les rôles.

          Pour répondre tout de même à votre question (encore une source que vous ne lirez pas ou balaierez d’un revers de main en disant avec facilité qu’elle est corrompue) :
          https://www.skepticalscience.com/human-co2-smaller-than-natural-emissions.htm
          Les émissions de CO2 naturelles sont beaucoup plus grandes que les sources anthropiques, mais elles sont compensées par des puits, si bien qu’un équilibre s’établit et n’évolue que sur de grandes échelles de temps. Les humains eux rajoutent un peu de CO2 supplémentaire qui n’est pas entièrement compensé par des puits : l’équilibre est brisé et le CO2 s’accumule.
          Contrairement à ce que vous pensez le cycle du carbone est très bien étudié dans toutes ses dimensions, taper « carbon cycle climate » sur Google Scholar donne 2 760 000 résultats, voyez-vous même :
          https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=carbon+cycle+climate&btnG=
          De nombreux articles s’intéressent à diverses parties du cycle du carbone faisant intervenir les végétaux :
          https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1692179/pdf/WVNL5K1YQTPXEJEE_353_75.pdf
          https://besjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1111/j.1365-2745.2009.01547.x
          https://www.researchgate.net/profile/Roger_Gifford2/publication/262995646_Plant_respiration_in_productivity_models_Conceptualisation_representation_and_issues_for_global_terrestrial_carbon-cycle_research/links/5473c7fd0cf2778985abbad7.pdf
          les océans :
          http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.557.4817&rep=rep1&type=pdf
          https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1029/1998GB900009
          https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1029/97EO00030
          les sols :
          http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.473.5404&rep=rep1&type=pdf
          https://www.researchgate.net/profile/William_Schlesinger2/publication/51997678_Soil_Respiration_and_Global_Carbon_Cycle/links/54b165a00cf220c63ccf9d45.pdf
          et encore je ne vous mets que quelques articles trouvés en 2s qui figurent sur la première page de Google Scholar avec les mots clés « carbon cycle plants », « carbon cycle oceans » et « carbon cycle soils », sur des milliers de résultats !

          Maintenant je vous pose une question Gayton : pensez-vous toujours que les scientifiques ne se préoccupent que de la partie anthropique du cycle du carbone ? N’êtes-vous pas en train de les prendre pour des abrutis ?

          En réalité, c’est la même histoire depuis le début :

          – De votre côté, vous ne faites que balancer des affirmations sans jamais les justifier. Vous avez inondé ce forum de messages hautains, méprisants, voire racistes (sur Dorota) et frôlant l’injure, mais vous n’avez donné aucune source pour étayer vos propos, AUCUNE !!! Et ça tout le monde peut le constater. Vous êtes naïf si vous pensez que quiconque sera convaincu par un discours aussi haineux et creux qui ne s’appuie sur rien. Ne croyez pas que les gens sont aussi manipulables que vous et gobent les paroles du premier venu sans pouvoir les vérifier par des sources externes.

          – A l’inverse, on vous répond point par point et on vous donne des sources pour justifier ?
          Option 1 : vous ignorez ces sources, tout simplement, comme ça il n’y a pas à répondre, c’est plus pratique.
          Option 2 : vous les considérez comme douteuses et corrompues, comme la NASA, le GIEC (enfin tout le monde quoi), comme ça hop ! on les met sous le tapis en une phrase, bien commode également ! Mais vous n’expliquez jamais pourquoi les arguments que ces sources donnent sont faux ! Votre seule stratégie est de répéter en boucle que l’autre est « intoxiqué » et manipulé, de retourner les questions et d’inverser les rôles en permanence, c’est classique j’en ai l’habitude avec les gens comme vous.

          Votre pensée est, comme tous les dénialistes/complotistes, parfaitement circulaire : vous filtrez ce qui va dans votre sens et rejetez le reste que vous considérez par défaut comme manipulé. La boucle est bouclée : rien ne peut vous faire changer d’avis ! Votre parti pris est indéboulonnable, vous avez raison et les autres ont tort, peu importe ce qu’ils disent, point barre.

          La conversation s’arrête là, restez donc seul contre tous dans votre déni et votre ignorance crasse, avec la certitude que vous révolutionnez à vous tout seul toute la climatologie avec vos 5 pages minables qui n’intéressent personne et dont je me fiche totalement.

          Pas la peine de répondre je ferme définitivement cette page et je ne lirai pas votre réponse.
          Au revoir.

  3. Au cours de l’éocène (-55 MA) la température terrestre était plus élevée que maintenant et une forêt tropicale avec sa canopée recouvrait l’ensemble du globe. Depuis, en relation possible avec des mouvements géologiques et tectoniques terrestres, des épisodes de glaciation et de réchauffements se sont succédés. De nos jours la température terrestre moyenne augmente lentement et cela se ressent. Il suffit d’observer notre environnement et de consulter les écrits publiés entre autres par F. Hallé, E. Zürcher, T. Crowter, pour essayer de comprendre. Pour faire court, les forêts par leur évapo-transpiration contribuent à la formation de la pluie sinon la désertification menace. Nos forêts européennes semblent plutôt en progression, l’eau ne manque pas, et malgré tout des grands arbres périclitent (Jura > Alpes). Faut il y voir une adaptation de nos forêts au changement climatique, une conséquence de la pollution de notre environnement, l’action de micro-organismes ou autres. Le débat se déroule sous nos yeux. Dans le doute plantons des arbres.

  4. De façon générale avec un réchauffement climatique croissant, je crois que la disparition progressive de forêts conduira à des savanes ou à une désertification.

    1. Le réchauffement climatique est une fake cautionnée par l’ONU pour faire peur , de même le covid 19 a été largement exagéré , il ne fait qu’a peu près 2 fois plus de morts que la grippe saisonnière dont personne ne parle ( entre 8000 et 15 000 morts certaines années ) , et 2 fois moins de morts que le tabac ( 60000 morts par an) : le résultat de cette peur mondialisée c’est l’effondrement de l’économie mondiale qui demandera 10 à 20 ans d’efforts pour s’en remettre
      L’exemple de la Suède est flagrant , un peu plus de mort que ses voisins , mis en exergue par les merdias , mais 2 fois moins qu’en France en relatif par rapport à la population !!!!

        1. Bj.
          Ce qui pousse certaines personnes a nier l’évidence, c’est la peur de devoir changer leur mode de vie mais d’une façon ou d’une autre, elles devront y passer…
          La seule question qu’il subsiste maintenant, c’est de savoir si cela se passera en douceur (si nous arrivons a provoquer la transition vitale necessaire ) ou dans la violence…
          Le problème de ce type de personnes ultra-minoritaires c’est qu’elles sèment le doute dans le tète d’un certain nombre qui au bout du compte, se rallient a cette option plus facile et ne font donc aucun effort pour changer leurs comportements.
          Ces climatosceptiques engendrent donc beaucoup de comportements irresponsables dont nous n’avons certainement pas besoin a l’heure actuelle!

      1. Fake news of course ! Et le pétrole: c’est BIO!

        Gayton,

        – 2x plus de morts (ah bon ???) mais avec confinement, n’est-ce pas, il faut peut être le noter, non ?
        – Gayton as-tu visité les hopitaux Lombards il y a 1 mois et demi ?
        – Gayton as-tu lu cette page: https://www.ft.com/coronavirus-latest, avec p ex. 400% de morts en plus par rapport à la normale à NY, 500% de plus à Bergame? Sans confinement ça aurait été plus que le désastre qu’on a déjà, non ? Ou peut-être le FT c’est Fake News aussi ? Ou alors on s’en tape du personnel médical exténué et de la souffrance évitable des malades ?
        – Gayton, as-tu été en Suède ? As-tu compté les personnes qui se sont confinées à moîtié comme nous en Suisse ? As-tu constaté les rues vides ? Et as-tu été voir sur https://www.corona-data.ch/ comment leur prévalance par 10’000 habitants continue de monter tout droit comme aux US sans applatissment de cette courbe, contrairement à celle de la Suisse ?
        – Gayton, pourquoi l’OMS était d’abord trop alarmiste et ensuite pas assez pour ton pote DT qui cherche tjrs un bouc émissaire ?
        – Gayton demande à BoJo ce qu’il pense aujourd’hui son idée initiale de “Herd immunity”, ou penses-tu qu’il est devenu trop mou et qu’il n’est plus assez à droite après son Covid ? Encore un qui a succombé au Fake News, peut-être ?

        – Gayton, oui la terre a été plus chaude qu’aujourd’hui, même il y a 8000 ans. Oui il y a des vieux arbres qui sortent des glaciers actuels prouvant que des arbres ont vécus à des altitudes plus élevées il y a plus de 4000 ans. Et tu sais quoi: le pétrole, c’est bio, c’est des anciens végétaux qui poussaient quand il faisait plus chaud qu’aujourd’hui et qu’on n’avait pas de glaciers. C’est de la science ça. Ca doit te faire plaisir, tu peux utiliser ceci dans tes arguments, mais (i) à condition de ne pas oublier de noter que l’accéleration du réchauffement et de l’augmentation en CO2 est plus rapide que jamais mesuré et que (ii) l’inertie de la terre fait qu’elle se réchauffe moins vite que la vitesse d’augmentation de la teneur en CO2, car les 2 sont étroitement liés. Lorsque les 2 valeurs se seront alignées, tu seras carbonisé comme nous tous. La réalité est qu’on brûle ce pétrole en bien moins de temps qu’il en a fallu pour le créer et capter le CO2 dans l’atmosphère à cette époque. Là, on rejette ce même CO2 à des vitesses phénoménales et on retourne vers une époque où les humains n’existaient pas et pour cause
        – Gayton; la terre va se remettre, mais les humains pas, et surtout pas du fake news rampant bon pour ceux qui ne veulent croire que ce qui les rassure
        – Gayton, pourquoi n’émigres-tu pas chez Bolsonaro, il a tout juste lui. Mais son reality check n’est pas loin. Ca pourrait t’aider
        – Gayton, pour être plus crédible, je suggères que tu apprennes à écrire le français correctement

        1. Pourquoi me tutoyez-vous , vous vous croyez supérieur pour pouvoir m’insulter ?

          Que vient faire Bolsonaro dans cette affaire ?

          Votre dernière phrase qui m’invite à apprendre le français comporte une belle faute d’orthographe

          Inutile de me répondre , je n’ai rien à apprendre d’un bobo dans votre genre , totalement abreuvé par la pensée unique…

    1. T’as raison, mon p’tit lolo, pour ça t’as raison. C’est vrai, en somme. Et si tu commençais par donner l’exemple? Par balayer devant ta porte? Parce que quand il n’y restera plus qu’un troll, ce journal n’aura plus qu’un seul lecteur, toujours le même: l’ami Willoft au regard profond qui ne pense même pas à rien.

      Les autres seront aux abonnés absents.

    2. P.S. Voyez, la preuve en est faite.

      On les reconnait facilement, ces trolls, ils sont machistes climato/corona négationnistes, injurient les autres, sous prétexte de liberté d’expression, instables de montrer qui ils sont vraiment au grand jour.

      Des malades et supporters de Madame Suzette Sandoz et autre Blocher Trumpiste, en criant au complot mondialiste et autres fables populistes!

  5. Compte tenu du fait que la consommation d’hydrocarbures n’a cessé d’augmenter jusqu’à aujourd’hui (et ça c’est l’Association Américaine des Géologue Pétroliers qui l’affirme), je me demande bien quel pouvoir réel peut avoir le GIEC ou l’ONU. Nul. Ils n’ont pas même réussi pour l’heure à infléchir la courbe de la consommation ! Le 99% des scientifiques sont d’accord et pourtant leur message n’a pour l’heure eut aucune répercussion. Le message du GIEC fait essentiellement peur aux grands producteurs d’hydrocarbures et aux grandes industries qui en découlent. Et ils ne sont pas près d’écouter le message. Quel que soit le blog qui dénonce le danger du changement climatique, celui-ci est systématiquement inondé de trolls qui sont payés pour nier les conclusions des scientifiques (nous parlons ici de ce 99% de scientifiques conscients du problème qui ne reçoivent pas de fonds privés pour défendre les conclusions de leur études…

    1. Ha ha ha ! C’est bien ça. Je suis payé 10 francs suisses la ligne pour faire le climatosceptique sur l’internet. C’est génial…

      Si seulement c’était vrai.

  6. En tous les cas le moins que l’on puisse dire en lisant les commentaires, c’est que la thèse réchauffiste ne fait pas l’unanimité.

    Ca nous explique pourquoi les organisateurs du complot pour établir un Nouvel Ordre Mondial totalitaire, ont du se rendre à l’évidence que l’opération Greta avait loupé.

    Et cela nous explique pourquoi ils ont déclenché l’oprération COVID pour tester la docilité des populations à des mesures dictatoriale. Une sorte de répétition générale en quelque sorte.

    Ca a marché en partie, surtout en Suisse où nous sommes des vrais moutons. Le dictateur Berset a réussi à faire passer l’état d’urgence et suspendre toutes les libertés individuelles. C’est dû au fait que les gens ont avant tout peur de mourir.

    Mais tout de même l’opération n’est pas un succès car les imposteurs à la Neil Ferguson ont été démasqués. Et la vérité a pu se faire jour malgré tout, grâce au Prof Raoult.

    Visiblement le monde orwellien progresse (par exemple il ya ces applications de “traçage” pour gérer le bétail humain comme du cheptel bovin). Mais il y a des fortes résistances.

    Qu’est-ce qu’ils vont inventer maintenant?

    Je soupçonne que la prochaine opération sera un nouveau virus, informatique cette fois, qui fera disjoncter complètement l’internet. Ainsi les fake news ne pourront plus être dévoilées. Les gens ne pourront plus communiquer. Il n’y aura plus que les grands médias à la solde du pouvoir qui pourront étouffer la vériter et imposer la doxa.

    De toute façon, ils ne renonceront jamais à leur projet de dictature mondiale, sous n’importe quel prétexte: climatique, sanitaire, ou autre.

    1. Chère Dorota, je suis totalement d’accord avec ce qui a été dit plus haut. Tout le monde perd son temps dans ce genre de débat :

      – les complotistes/dénialistes ont une pensée totalement circulaire. Ils filtrent tout ce qui soutient leurs théories qui s’auto-renforcent alors toutes seules, ignorent le reste ou le considèrent par défaut comme manipulé, corrompu et douteux. Rien ne peut donc les faire changer d’avis ! De plus, ils virent rapidement dans les attaques ad hominem gratuites, le mépris, la mauvaise foi et les fake news dont ils inondent les forums avec aplomb, ce sont leurs seules armes. Ils sont dominés par l’émotionnel et hermétiques à toute rationalité.

      – ceux qui défendent les théories scientifiquement établies peuvent donner toutes les sources qu’ils veulent : les autres ne les liront pas ou les jugeront comme corrompues. Rien n’y fera, il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Le déni est un mécanisme psychologique extrêmement puissant.

      1. Je vois que toute discussion avec vous est inutile car vous vous êtes fait laver le cerveau par les théories du GIEC qui ne font consensus que dans sa sphère , de toutes façons la vérité scientifique n’est pas une affaire de consensus !!!
        De plus la courbe de Mann en forme de crosse de hockey est une supercherie dénoncée récemment par les tribunaux canadiens
        Le battage autour du réchauffement “entropique” est une vaste opération d’enfumage pour canaliser les peurs : C’est la population humaine qu’il faut diminuer et non pas le CO2 complètement inoffensif et largement régulé par la nature

        1. La température de la caldera monte, cher anti-anthropiste (et non en ou hein), bloqué sur la crosse de Mann, un vrai Man, d’ailleurs il doit être un peu religieux, non.

          Ce que je n’ai pas compris, êtes-vous Gay ou atone, ou les deux s’ignorant mutuellement?
          Et comment faites-vous pour réguler (diminuer) la population mondiale?

          Crachez SVP, sept fois dans votre bûche, avant de répondre les conneries habituelles… , comme vos potes, des sin verguenza:)

          1. et vous vous trouvez drôle ?
            Et oui , l’éducation , l’électricité et l’eau potable , la contraception pour le tiers monde , sont les moyens de régulation des naissances
            Pour les pays dits “développés” , c’est l’obésité , les cancers , le tabagisme et la drogue qui vont réguler la mortalité
            Moins d’acharnement thérapeutique et des lois éthiques sur la fin de vie sont nécessaires , plus que la folie collective qui s’est emparée du monde pour lutter contre le covid 19 , qui n’est que 2 fois plus mortel qu’une grippe “ordinaire”
            L’homme est mortel , heureusement , c’est le plus grand prédateur pour la planète terre , sauf que le CO2 est une grosse arnaque , une escroquerie !

          2. Et regardez OLIVIER fELLER, sur la RTS, il est bouffi de certitudes, son cheval de course, l’immobilier rentre dans le mur…

            C’est le deal PLR*UDC*PDC, c’est la vie des natis, lili ö=

        2. Gayton, ce que vous dites n’a aucune importance. Vous êtes incapable de conserver votre calme et de vous exprimer posément. Votre discours part dans tous les sens. Vous persistez à attaquer tout le monde, à ignorer les sources que l’on vous donne, et à balancer des affirmations vagues et sans fondement, sans jamais donner aucune source pour appuyer vos propos. Si vous souhaitez guérir les gens d’un “lavage” de cerveau, il va falloir être beaucoup plus convaincant et ne pas vous contenter de dire que les autres sont bêtes et manipulés et que vous vous avez raison, c’est un argument bien faible…

          Honnêtement, croyez-vous vraiment que moi-même ou quiconque puisse être convaincu par un agité qui ne s’exprime qu’à coup de points d’exclamations, d’attaques ad hominem frisant l’insulte, et de propos vagues qu’il faudrait croire sur parole, mais qui ne fournit jamais aucune source pour appuyer ses propos ?

          Restez dans votre délire, j’ai mieux à faire de mon temps.

          1. Vous êtes d’une patience que je n’aurais pas eu.
            Les 3 petits arguments climatosceptiques utilisés dans ce “débat” (la “courbe en crosse de hockey”, le réchauffement dû au soleil et la petite ère glaciaire) étant les grands classiques du climatosceptissisme et ayant été depuis bien longtemps démontés de manière assez enfantine, ceux qui continuent à les utiliser montrent simplement qu’ils ne s’intéressent pas aux arguments. Ils sont dans une croyance et ne lisent que les sources qui les arrangent (Courtillot et consors).
            Votre pédagogie est louable et sans doute assez admirable, mais en l’espèce inutile concernant le monsieur.
            Notons que, peut être, des indécis auront lu les sources proposées (eux), ce qui peut éviter de tomber dans le piège de la simplicité des arguments opposés.
            Mais quelle énergie dépensée.
            Dès que je vois écris le mot “merdia”, même si globalement je les trouve nuls en matière scientifique, je sais que les arguments n’auront aucune porter.
            Il y a une chose qui me semble contradictoire chez les climatosceptiques : puisque le constat du rapport du GIEC invite à réduire drastiquement les émissions de CO2 et que pour ce faire il faudrait diminuer également drastiquement la croissance, quel serait l’intérêt du “gouvernement mondial” d’en faire la promotion puisque, s’il existe, il est le pur produit de la croissance et de nourri d’elle.
            Cette simple contradiction permet d’admettre que la logique j’étouffe pas les anti-science.

  7. On peut prendre des postures choquantes,…. C est pour du buzz ? Ou c est votre position ?
    ….. Moi je fais confiance à la majorité des scientifiques.
    Je ne sais pas si c est du buzz, mais si tel est le cas…… Il y en a toujours qui utilise cela pour justifier leur opinion. Et sur un non sens, bcp de personnes se retrouvent avec des doutes.
    Cela me dégoute.

  8. Si nous et nos politiques arrêtions de nous cacher derrière le “politiquement correct” pour sanctionner véritablement, quitte à devoir utiliser la violence, les multinationales et les groupes qui polluent les eaux, détruisent la forêt amazonienne, les forêts du grand nord (Norvège, Finlande) alors que nous petits citoyens lambdas devons quémander pour espérer pouvoir obtenir un petit bout de terrain à cultiver pour notre famille dans le respect de la nature, je pense que la nature reprendrait vite le dessus et nous en avons eu un petit aperçu pendant le confinement.
    Elle le fera de toute façon, la question est de savoir serons-nous encore là pour le vivre et à ceux qui interpréteraient mes propos comme étant une incitation à la violence, je dirais juste que ces sociétés utilisent la violence, même à l’extrême parfois pour défendre leurs intérêts et ils ne nous respectent pas, ni nous ni la nature et je ne ressens par conséquent aucun besoin de les respecter, qu’ils disparaissent comme les millions d’hectares de forêts qu’ils ont exterminées, pour ne pas perdre 1 dollar de business.

  9. En tout cas, bravo, chère Dorota, votre Buzz me parait plus sain que celui d’autres blogueurs.
    courage, adelante et bravo 🙂

    1. la démocratie est menacée dans un pays ou les activistes veulent faire la loi , comme cette Dorota ou la petite suèdoise sortie de nulle part …

      1. Si c’est pour être mis au pas par une activiste aussi charmante, même si elle se trompe de combat, alors vive la dictature…

    2. Et ne soyez pas si naïve, chère Dorota.

      Pensez-vous que Dame Suzette Sandoz, malgré ses efforts vains de prôner sa démocratie de grand-papa, l’est?

      Elle soupèse tout ce qu’elle publie, même deux jours après, ou intérférant des comments (ce n’est pas la seule), favorise ses copains aux mêmes idées, comme Don Pepino, alias béni Oui Ouin, alias… ducon inculte premier, latiniste de troisième classe.

      (Il ne peut m’accuser d’insulte, ce courageux pseudo trollesque 🙂

      1. Don Pepino me prie de vous dire qu’il prend ça comme un compliment, venant de vous. Il m’a confié en aparté: “C’est avec deux toutes petites olives qu’il a sous la ceinture, tout ce qui lui reste en guise de cervelle, bien molles et bien ratatinées encore, qu’il raisonne, ce gluau de la Pampa.”

        Cum processus illius fructificat,

        1. C’est assez rigolo de voir, comme les imbéciles tombent toujours dans le piège 🙂
          C’est la vie d’Olive, Don Lopette!

          P.S. Aussi bête soyez-vous, j’ose espérer que vous avez compris que mon but est d’expulser des trolls comme vous de ces blogs.
          Enfin, ptêt pas?

  10. Bonjour,

    En effet, il y’a peut de chance que les arbres s’adaptent au changement des temperatures et au secheresse prolongees tut comme elle ne ce sont jamais adaptee a la deforestation massive en europe, dans un premier temps, puis dans le reste du monde. Nous avons une petite idee, par experience, de comment la nature va reagir sur le court terme “echelle humaine” mais nous ignorons pleinement comment la nature va s’adapter sur le long terme (echelle geologique).

    Cepdant, nous sommes a un stade ou nous devrions peut-etre arretter de nous poser toute ces questions et de voir comment les choses ce derouleront en essayons de nous adapter au changements qui risque de venire. Preparons nos enfants..

    Il faut juste prendre conscience que si le scenarios dramatique predit par nos scientifique est reel, une solution pour les 20 prochaines annees sera certainement obselete les 20 annees qui suivront, et de meme pour les 20 annees qui suivront. donc ne nous leurons pas sur l’adaptabilite cours terme de la planete car nous n’allons vivre que sa reaction.

    De plus, nous sommes dans un debat sterile digne de nos democratie moderne, faut changer mais pas trop, j ai raison tu as tort. Un vrais changement humain ne peut provenir que d’une remise en questions global (chose qui n’arrivera pas)ou d-un drame global (chose qui d’apres ce genre d’article alarmiste et peut constructif et bien plus plausible.),

    Salutations

Répondre à Akellaci Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *