Une histoire de la dette – série podcast

Saviez-vous que le mot “chèque” provient de l’arabe “sakk”? Et que, après l’éffondrement des grands empires les arrangements de crédit reprirent leurs droits au détriment de la monnaie? Et devinez qui sont les penseurs qui précédèrent Adam Smith dans sa réflexion sur le marché libre et la “main invisible”…

Tout cela et plus encore dans le sixième épisode d’une histoire de la dette…

Bonne écoute!

Une Histoire de la Dette – série podcast

Avez vous entendu parler de l’Ère Axiale de l’Histoire? Celle pendant laquelle Pythagore, Confucius et le Buddha étaient contemporains, et lors de laquelle sont surgis simultanément des mouvements sociaux, économiques et religieux similaires dans trois endroits différents du monde ?

C’est l’ère des empires et du frappage, l’ère où les arrangements de crédit propres au temps de paix ont graduellement laissé la place à l’utilisation d’un moyen neutre et sans histoire pour payer les dettes: la monnaie. Apparue, donc, longtemps après le crédit, et encore plus longtemps après l’idée de dette…

Bonne écoute du cinquième épisode d’Une histoire de la Dette.

Une Histoire de la Dette – série podcast

“Une dette est une dette est une dette, n’est pas une dette!”

Le langage de la dette et celui de la religion sont intimement liés, l’un nourrissant l’autre dans une ambiguité… fructueuse.

Le quatrième épisode de notre série explore l’univers lingusitique de la dette à travers des contes et fables provenant de différentes religions, ne négligeant pas de souligner le lien avec notre contexte actuel.

Ecoutez-voir ce que “Notre père qui est aux cieux” est rééellement appelé à accomplir…

Bonne écoute!

 

 

Une Histoire de la Dette – série podcast

Qu’est-ce que l’argent et qu’a-t-il avoir avec la dette? Cet épisode de la série aborde le mythe fondateur du troc tel que raconté par Adam Smith dans “La Richesse des Nations” (et tel que mis en scène dans une vidéo Youtube produite par la Cité de l’Economie et de la Monnaie, reprise en partie par le podcast en guise de citation) et nous raconte pourquoi ce n’est qu’un mythe, qui, semble-t-il, a tout à l’envers…

Car l’argent est vraisemblablement apparu comme moyen de mesurer les dettes crées dans des contextes de violence et de recherche de réponses justes et équitables par rapport à leurs effets.

A écouter sans modération!

Une Histoire de la Dette – série podcast

Dans ce deuxième épisode notre aventure dans l’histoire de la dette continue avec l’exploration des différents types de logiques sur lesquelles le concept même de dette se fonde. En écoutant certaines histoires que le Prof. Graeber a recueillies dans ses recherches nous pourrons entendre que la dette n’est pas automatique, mais s’inscrit dans un système complexe de normes de des croyances.

Bonne écoute!

 

Une radiographie historique et politique de la Roumanie centenaire – la guerre civile en héritage

Voilà à chaud une série (non exhaustive) de dates historiques et événements qui constituent une partie de la toile de fond des incroyables dérapages et abus commis par les forces de l’ordre (notamment la Gendarmerie Roumaine) le 10-11 août 2018 contre des manifestants non-violents qui demandaient un système de justice équitable et la fin de la corruption endémique en Roumanie.

(suite…)

Lire la suite

Pendant ce temps, en Roumanie… (I)

La guerre en Syrie fait toujours rage, le sort des Rohingyas reste maudit, les enfants Yeménis souffrent toujours d’inanition, Facebook – le colosse aux pieds d’argile – est peut être en train de s’effondrer ; en Europe, le Brexit continue d’être une comédie des erreurs – sans calembours intelligents, seulement des quolibets – et l’UE chavire ; en Russie et en Chine on ne tient plus les momies au mausolée, mais direct au pouvoir. On comprendra donc, que ce qui se passe en Roumanie reste à peu près le dernier souci des journaux et des lecteurs dans le monde, à part, bien sûr, ceux directement concernés.

Je vous propose une lecture

(suite…)

Lire la suite

L’imbroglio catalan ou le péril d’ignorer l’histoire

Ce qui suit se base sur une série de discussions avec une amie juriste espagnole, passionnée d’histoire; cela représente une lecture et un angle d’approche d’une question à variables multiples, qui se crispe périodiquement, au détriment d’une perspective de la “longue histoire”, qui elle, n’oublie pas que la centralisation d’un état n’a rien de “naturel” ou de pré-determiné.

(suite…)

Lire la suite