WEF 2018 Édito : Globalisation et cultures authentiques

Je me demande souvent ce qu’est un État-nation. Qui doit y adhérer ? Le fait d’être né à un endroit nous donne-t-il des traits si fondamentalement différents de ceux d’un autre né quelques dizaines, centaines ou milliers de kilomètres plus loin ? Si différents que l’on n’aurait d’autre choix que de faire partie d’une seule et unique communauté qui est celle de notre lieu de naissance, seule doctrine correspondant à nos idéaux les plus profonds ? La France, mon Pays, ma Patrie… God bless the United States of America… Kurdes, Palestiniens et Massaï revendiquent également une culture à part entière, sans même faire partie d’un État. Ou bien faisons-nous tout pour s’auto-convaincre de la supériorité de la culture prônée par le royaume duquel nous faisons partie, pour se donner de l’importance et de la voix dans un jeu de coudes contre le reste de l’Humanité ? (suite…)

Lire la suite

Violence et pensée positive au 21ème siècle

.

Depuis le début de cette série d’attaques et d’attentats en Occident, je ne me suis jamais exprimé sur le sujet. Sans doute avais-je l’impression d’être dépassé par les évènements, abasourdi par la violence de ces actes sans pitié ni empathie. Et puis peut-être parce qu’ils se sont rapprochés de moi, vivant à Londres, de ma sœur à Berlin, ou de quelques amis à Paris, à Nice et à New York – même si je n’ai probablement toujours pas mieux saisi les motivations profondes de ces actes de barbarie – ils ont commencé à avoir sur moi les effets pervers de la peur et de l’angoisse. Et ça, je ne l’accepterai pas. Je trouve aujourd’hui important de faire éclater certaines idées reçues et d’exprimer quelques pensées positives. Saviez-vous que le monde n’a jamais été aussi pacifique qu’aujourd’hui ? Ayant commencé le millénaire avec le 11 septembre, l’Irak, l’Afghanistan, Darfour, et la Syrie, et après avoir vécu les épisodes sanglants décrits en début d’introduction, je conçois qu’il est difficile de le croire. Et pourtant, l’Humanité n’a pas l’air d’avoir connu de période plus paisible. (suite…)

Lire la suite

Londres : Balade en forêt

Pour vivre pleinement l’expérience de ce qui va suivre, je vous demanderai d’écouter pendant la lecture le somptueux album de Ludovico Einaudi : Una mattina

.

Vous êtes-vous déjà retrouvé au pied d’un gratte-ciel, le regard tourné vers le ciel, à la fois fasciné et intrigué par l’imposante structure de verre et d’acier qui se dressait devant vous ? Impossible de la quitter des yeux, comme happé par l’incroyable charme impérial des centaines de mètres de béton occupant la majeure partie de votre champ de vision ? Une sensation de vertige mêlée à une envie pressante d’y grimper s’empare de vous, vous marchez maladroitement le long d’un de ses murs en en oubliant la raison même de votre présence à son pied, quand vlan ! Un passant vous rentre dedans vous heurtant l’épaule droite. Vous perdez le contrôle de votre Caramel Macchiato qui repeint le blanc étincelant de votre chemise tout juste sortie du pressing, c’est le dur retour à la réalité. Vous repartez d’un pas ferme, le regard dans les chaussettes, agacé de vous être laissé distraire par le monstre de béton et honteux de l’avoir été en public. (suite…)

Lire la suite

Co-living : avez-vous vraiment besoin de votre propre salon ?

Ce n’est un secret pour personne, les loyers londoniens ont atteint des niveaux stratosphériques. Le jeune actif ne peut plus se permettre de vivre dans des quartiers centraux et doit trouver refuge en périphérie. Une à deux heures de transports en commun pour se rendre au travail est devenue chose commune dans la capitale britannique. Existe-t-il une solution à ce problème ? Peut-être bien. La start-up The Collective est persuadée qu’en partageant les espaces en commun comme le salon ou la cuisine, un logement peut devenir significativement meilleur marché. Autour de ces perspectives, une véritable vie communautaire s’organise et un nouveau concept naît : le co-living. (suite…)

Lire la suite

Les 8 projets des CFF qui vont redynamiser l’arc lémanique

Tout le monde le sait, si tout va bien nous devrions recevoir notre beau CEVA tout neuf d’ici fin 2019. Cette nouvelle structure ferroviaire devrait – en connectant la gare de Cornavin à Annemasse – créer un cadre de vie commun à la région franco-valdo-genevoise et à son million d’habitants. Dans quelques années, nous pourrons dans la même journée nous réveiller à Nyon, travailler à Lancy, prendre l’apéro à Carouge, faire ses courses à Annemasse, aller voir une pièce de théâtre aux Eaux-Vives et sortir en boîte de nuit sur Lausanne, le tout sans toucher sa voiture. À titre d’exemple, le trajet sans changement Nyon – Eaux-Vives ne prendra plus que 31 minutes et celui d’Annemasse – Cornavin, plus que 20. Plus qu’une alternative à la voiture, le CEVA va créer l’infrastructure et l’environnement indispensable au développement et au rayonnement de la région. Des nouveaux centres et quartiers vont voir le jour créant ainsi des milliers d’emplois et de logements. Les CFF, à la base du projet, ont bien l’intention de prendre part à cette entreprise parallèle et ont mis sur pieds des projets immobiliers de tailles impressionnantes. Tour d’horizon de leurs sept promotions lémaniques les plus ambitieuses. (suite…)

Lire la suite

Le marché immobilier suisse en 2016, selon Credit Suisse

« Depuis plus de dix ans, les marchés immobiliers suisses évoluent dans des sphères quasi paradisiaques. Depuis quelques années cependant, les signes d’un changement graduel se multiplient. ». Voici les premiers mots de la version 2016 du fameux rapport de Credit Suisse, Marché immobilier suisse, parue en ce début de mois de mars. Elle a pour but de dresser un bilan des tendances de marché dans le secteur et émet ses prévisions pour les années à venir. Le tout est titré : « Expulsion du paradis ». Même si cet intitulé choc est vite tempéré par l’introduction du rapport quelques lignes plus bas, le constat que fait la deuxième plus grande banque du pays sur la situation du marché immobilier suisse n’en reste pas moins pessimiste. Décryptage. (suite…)

Lire la suite

« Smart City » est le nouveau mot clé de la réussite des multinationales

Alors que le World Economic Forum débat cette semaine de la 4ème révolution industrielle, il paraît judicieux d’aborder aujourd’hui le thème des villes intelligentes.

Visa, Audi, AT&T, Cisco, GE, ont toutes un programme dédié aux « smart cities ». On en dirait presque une mode. Plus qu’une mode, les populations se rendent compte de la puissance des nouvelles technologies et de l’impact qu’elles peuvent avoir sur l’environnement urbain. (suite…)

Lire la suite

Youthonomics 2015 : la Suisse, paradis des jeunes ?

Youthonomics a publié pour la première fois son Global Index qui détermine les pays du monde les plus “youth-friendly”. La Suisse nous fait honneur en se plaçant en deuxième position du classement, juste derrière la Norvège. Pour établir l’index, Youthonomics, un think tank dédié aux générations Y et Z, se base principalement sur les 9 critères suivants – nous excellons dans les six premières, mais sommes nettement à la traîne dans les trois dernières : (suite…)

Lire la suite

Ultra-riches: la Suisse en bonne place, mais peut faire mieux

Le cabinet Wealth-X – en partenariat avec UBS – a sorti la version 2014 de son rapport sur les UHNWI (Ultra High Net Worth Individuals, ces individus fortunés qui ont à leur disposition un capital d’au moins 30 millions de dollars US). Bizarrement, les médias ont l’air de n’avoir retenu qu’un appendice (p.29) établissant le top 10 des universités ayant le plus d’alumni UHNW. Mais le rapport soulève bien d’autres vérités sur ces ultra-riches, en tout cas plus utiles pour nous lecteurs helvétiques. (suite…)

Lire la suite

Nouveaux marchés : quels pays feront la fortune de la Suisse ?

La Suisse a toujours eu le don de dépendre des autres. Des montres de luxe, aux services bancaires sur mesure, en passant par les sex-toys en fourrure vendus aux nazis pendant la guerre – si finement décrits dans le film Bienvenue en Suisse – nous avons en permanence eu le flair de nous faire une place à l’ombre pour mieux profiter du soleil. Seulement voilà, depuis une certaine décision de la BNS en janvier dernier, nos fines stratégies sont mises à rude épreuve. Comme si le programme US ne nous avait pas suffit. (suite…)

Lire la suite