Une éditrice 5 questions : Laurence Malè cheffe d’orchestre des Éditions Okama

Laurence Malè : du chamanisme au fantastique

Fondatrice d’une petite maison d’édition de littérature fantastique et fantasy qui compte les plumes actuelles les plus appréciées de Suisse romande, de l’Hexagone ou de Belgique – Nicolas Feuz, Mélanie Chappuis, Marie-Christine Horn, Lolvé Tillmans… ou Juliette Nothomb la sœur d’Amélie -, Laurence Malè est également musicienne, compositrice, ancienne responsable éditoriale aux éditions Infolio, libraire initiée au chamanisme et au reiki. Avant de diriger sa propre entreprise éditoriale, Laurence Malè a écrit et publié, avec Alexandra Dechezelle, L’inspiration chamanique au quotidien paru aux éditions Véga. Une initiation au chamanisme pour tout un chacun. Un livre qui contient également un CD avec des méditations et des musiques composées par elle-même. Un ouvrage adressé à toute personne qui souhaite retrouver sa vraie nature à travers une pratique alternative mais qui hésite encore à contacter un-e chaman-e pour la conduire. Avec ce guide pratique, chacun-e peut vivre sa connexion à l’Univers d’une manière personnelle à travers la voie du conte.

Dans la même lancée, Laurence Malè a également publié un jeu de cartes L’Oracle des Trois Cercleséditions Véga – qui s’appuie sur son savoir chamanique. Laurence Malè a-t-elle été guidée par ses animaux de pouvoir ou ses guides spirituels ? Ou sont-ce davantage ses connaissances du monde éditorial qui l’ont amenée à créer avec Marlyse Audergon, autre ancienne collaboratrice des éditions Infolio, les éditions Okama ? Il ne m’appartient pas d’apporter une réponse ésotérique ou rationnelle, en revanche Laurence Malè raconte volontiers que, Sir Thomas, le protagoniste du premier livre publié par les éditions Okama, lui est apparu en songe.  En effet, la particularité des éditions Okama c’est de proposer aux auteurs d’écrire un récit sous contrainte.

Editions Okama : originalité et contrainte

L’homme qui, en rêve, a hanté Laurence Malè, est devenu le principal acteur du premier livre publié par les Éditions Okama L’étrange Nöel de Sir Thomas, paru en octobre 2019. C’est bien ainsi, avec le tréma sur le O, que l’écrit Laurence Malè et que Noël est écrit sur la couverture. Un projet qu’elle a proposé à des auteur-e-s qu’elle connaît bien. « J’ai décrit le personnage en quatre lignes tel qu’il m’est apparu et j’ai émis plusieurs hypothèses: est-il exorciste, croque-mort ou une âme errante? A eux de voir » dira-t-elle au micro de Jean-Marie Félix. Une formule qui enthousiasme écrivain-e-s et lecteurs et que les éditions Okama continuent d’appliquer.

Le concours des éditions Okama : prochain ouvrage écrit par des 16-20 ans

Fidèles aux buts qu’elles se sont fixées, désireuses de révéler les plumes de demain, pour sa prochaine anthologie de novellas les éditions Okama ont lancé un concours destiné aux 16- 20 ans. Les conditions de participation : être encadré par un professeur ou un coach en écriture, être domicilié en Suisse, accepter d’écrire sous contrainte un texte entre 25’000 et 30’000 signes. La réception des textes est fixée au 15 mars 2022. Pour recevoir d’avantage d’information vous pouvez poser vos questions à cette adresse : [email protected]

Demain, dans la suite de cet article, nous découvrirons les ouvrages déjà publiés par les éditions Okama.

Laurence Malé : l’interview

Vous êtes – entre autres – libraire, comment vous est venue l’idée de fonder les éditions Okama ?

J’ai été libraire pendant des années avant de me diriger vers l’édition. L’idée est venue alors que je travaillais pour les éditions Infolio, en tant que responsable éditoriale. A l’époque, je travaillais avec mon ex-associée, qui est graphiste, et nous avions envie de nous lancer dans une aventure qui correspondrait plus à nos domaines de prédilection, autant pour le graphisme que pour le genre de publication.

Hormis “La Dormeuse”, le roman de Catherine Rolland, jusqu’à présent vous avez principalement publié des livres contenant plusieurs novellas que les auteurs écrivent sous contrainte. Pourquoi ce choix ?

Les éditions OKAMA souhaitaient publier des ouvrages originaux avec des contraintes imposées. Ce qui me séduit dans cette démarche, hormis de proposer un cadre (un curieux personnage, comme dans L’étrange Nöel de sir Thomas, une situation particulière et une maison, comme dans Nuits blanches en Oklahoma), c’est de demander à des auteurs spécialisés dans d’autres domaines (littérature blanche & littérature noire) d’écrire pour le genre fantastique et fantasy. Le fait d’éditer des ouvrages collectifs permet au lecteur de découvrir des plumes sous un nouveau jour. Pour le roman-feuilleton Léa, la démarche est autre. En effet, il a été diffusé, chapitre par chapitre, lors du premier confinement, gratuitement sur notre site internet avec une communication faite sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) afin de sensibiliser les jeunes (public de 14 à 20 ans) à la lecture et de soutenir la culture littéraire pendant cette période. Nous avons eu de la chance d’avoir pu produire une version audio, diffusée chapitre par chapitre également dans un deuxième temps grâce à l’idée merveilleuse de Zelda Chauvet, productrice et journaliste. Xavier Loira a donc prêté volontiers sa voix aux différents personnages. Une belle aventure fédératrice, où un beau panel de généreux auteurs a répondu par la positive. Je pense notamment à Marie-Christine Horn, Mélanie Chappuis ou encore Juliette Nothomb sans compter les fidèles auteurs okamaïens : Nicolas Feuz et Catherine Rolland. Grâce au soutien de donateurs et à la Fondation Jan Michalski, nous avons pu publier le livre pour ponctuer cette merveilleuse épopée. Étant donné que toute l’équipe avait travaillé gratuitement, nous avons décidé que les bénéfices de l’ouvrage iraient à la Croix-Rouge vaudoise afin de rester dans la lignée du projet et du message qu’il véhiculait. Les anthologies de novellas s’adressent aux adultes (dès vingt ans), même si quelques plus jeunes lecteurs ont lu les novellas les plus accessibles dans les différents ouvrages. Le roman Léa, comme évoqué plus haut, s’adresse à un public young adults (dès quatorze ans).

Un concours organisé par les éditions Okama, invite les jeunes de 16 à 20 ans à participer à l’écriture de la troisième anthologie de novellas. Par quoi cette sollicitation est-elle motivée ?

Nous avions déjà proposé un concours pour Nuits blanches en Oklahoma, concours ouvert aux nouvelles plumes afin de donner l’opportunité d’une vraie publication aux côtés d’auteurs connus et reconnus. La gagnante du concours, Sandra Morier, a écrit une novella au scénario incroyable ! Pour cette anthologie à paraître, qui ouvrira, en parallèle d’autres ouvrages, la nouvelle collection young adults Heyoka, il me tenait à cœur de pouvoir proposer à des graines de plumes de figurer, là aussi, dans une anthologie, cette fois-ci, du genre fantasy. Le but étant de promouvoir l’écriture auprès d’un plus jeune public. La seule condition à respecter est d’être encadré par un professeur ou un coach en écriture. Le délai de remise de textes a été étendu au 15 mars 2022. A vos plumes ou claviers !

Quels sont vos futurs projets ?

Nous avons dû repousser la production 2021, entre autres, à cause de l’impact de la crise sanitaire. Le confinement (fermeture des librairies, divers salons reportés, etc.) pendant un certain temps, a péjoré la promotion du livre, bien que les libraires aient su rebondir en proposant un service de livraison (par exemple : la librairie-galerie Atmosphère, les librairies Basta, Payot, pour ne citer qu’eux). Par ailleurs, une restructuration des éditions a été faite : une nouvelle équipe d’associés et un changement de siège social (les éditions OKAMA deviennent genevoises). En 2022, nous allons donc publier deux ouvrages destinés aux adultes, et en tous cas deux ouvrages dans la collection Heyoka. Pour les futurs ouvrages, je peux vous citer Agrotopia, dystopie écrite par Olivier May, qui avait écrit une novella dans L’étrange Nöel de sir Thomas. Pour le reste, étant donné les retards de publication, je préfère attendre avant d’en parler. Parallèlement aux futurs ouvrages okamaïens, un très beau projet de fiction interactive audiovisuelle Dans la peau de Sir Thomas, basée sur la novella de Nicolas Feuz Dernier Noël à Trapellun est en cours. Une merveilleuse équipe est en train de mettre en place ce projet (les maisons de production Nous production & Maison Wahren) avec Valeria Mazzucchi comme réalisatrice. Je me réjouis de cette nouvelle aventure.

La question que je pose à tous mes invités et invitées : quel est le personnage littéraire auquel vous pourriez vous identifier ?

Le personnage principal de Rien ne s’oppose à la nuit, écrit par Delphine de Vigan. Pour son courage à explorer l’histoire familiale difficile, sa sensibilité et sa force de vie. Cela est plutôt de l’admiration qu’une réelle identification.

Laurence Malè : biographie

Née en 1976, Laurence Malè, libraire de formation, a été directrice de collection et responsable éditoriale aux éditions Infolio, après avoir exercé le métier de représentante commerciale à l’Office du Livre Fribourg et chargée de mission extérieure pour les librairies Payot. Forte de ces expériences, elle a fondé les éditions OKAMA avec une ex-associée. Maison d’édition nouvellement genevoise, créée à Lausanne, spécialisée dans le domaine de la littérature fantastique et fantasy.

L’éditrice Laurence Malè. Crédit photo : Steve Gaillard

Sources :

  • Editions OKAMA
  • RTS
  • Club du Livre

 

 

Dunia Miralles

FOLMAGORIES le dernier livre de Dunia Miralles - Éditions L'Âge d'Homme- est un recueil de nouvelles fantastiques en hommage à Edgar Allan Poe, Andersen, Baudelaire ou Stephen King. ALICANTE, des poésies en prose mises en musique par Monojoseph, est paru en librairie en avril 2018. Dunia Miralles est l'auteure de SWISS TRASH, roman culte sur les milieux de la drogue à la fin des années 1980 et d'INERTIE qui a été nominé pour le Prix de l'Académie Romande, le Prix du Roman des Romands et qui a reçu le Prix Bibliomedia 2015. Autres livres: MICH-EL-LE une femme d'un autre genre, FILLE FACILE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *