la psychothérapie plurielle

Choisir une orientation psychothérapeutique? 2e volet

Suite à la présentation de nos 4 blogueuses/eurs psy sur ce même blog (du 14 juillet 2020) , qui avaient présenté 1. l’approche systémique, 2. la théorie psychanalytique, 3. l’approche centrée sur la personne, 4. la gestalt-thérapie, voici les 5 suivantes.

Rappel: Lorsque nous avons besoin de consulter, il n’est pas facile de choisir son thérapeute, ni de choisir l’approche qui pourra nous convenir.

Il y a de multiples approches psychothérapeutiques (environ 220, selon diverses sources). Certaines sont plus connues que d’autres. (suite…)

Lire la suite

la psychothérapie plurielle

Choisir une orientation psychothérapeutique?

Un sujet développé par nos 4 blogueuses/eurs psy:

Lorsque nous avons besoin de consulter, il n’est pas facile de choisir son thérapeute, ni de choisir l’approche qui pourra nous convenir.

Il y a de multiples approches psychothérapeutiques (environ 220, selon diverses sources). Certaines sont plus connues que d’autres.

Les recherches montrent que ce qui fait la qualité d’un processus thérapeutique n’est PAS la méthode, ni la technique.  (suite…)

Lire la suite

Psychothérapie et intuition

Je trouve l’ambiance actuelle, extraordinaire, propice au recueillement et à l’introspection. Je vous propose ainsi une balade dans les profondeurs et les possibilités de la psyché humaine.

Parfois décriés comme exerçant une activité ésotérique et non-scientifique, et donc pour convaincre de leur légitimité à être inclus dans le cercle select des scientifiques, certain·e·s psychothérapeutes se sont beaucoup battu·e·s pour montrer une image de rationalité, de reproductibilité, de Science. Pourtant je crois que le non-rationnel et notamment l’intuition sont des ingrédients également importants à tenir en compte pour exercer ce métier. Dans le but d’argumenter ce point j’aimerais vous partager une histoire que je trouve saisissante. (suite…)

Lire la suite

Accords et désaccords…

Faire avec ce que l’on est, faire avec ce que l’on a… C’est souvent au moment d’une crise que nous rencontrons nos patients venus consulter, car seuls ils n’y arrivaient plus.

Les crises, on pourrait presque les appeler séparations, séparation avec un être cher, deuil, drame, séparation aussi avec certaines parties de soi, avec un idéal de soi qui a fait rencontre violente avec la réalité : ne pas être promu à un poste attendu, ne pas être celui qui est choisi par quelqu’un de significatif… (suite…)

Lire la suite