Extrait de séance

Extrait de séance – le psy alchimise son arrogance

Marie était devant sa pizza, elle en avait très envie et elle avait une grande faim. Toute jeune adolescente, son corps demandait soudainement plus de calories qu’avant. Mais elle connaissait les règles de bienséance dictées par sa maman : il ne fallait pas manger plus que la moitié. Sa maman n’était pas au restaurant.

 

Marie :

Il y avait des enfants de mon âge à la table d’à côté, ils avaient mangé toute une pizza chacun. Mon papa m’a dit « mange ce que tu veux », il s’en fichait de ces règles. Moi j’avais très peur de la réaction de ma maman, de sa colère

 

Elle savait que sa mère allait demander ce qu’elle avait mangé et combien, que son père allait dire qu’il ne s’en souvenait pas. Mais Marie n’arrivait pas à mentir.

Aujourd’hui, Marie venait me voir pour guérir sa boulimie et à la fois prendre du recul et s’affirmer vis-à-vis des injonctions péremptoires et invasives de sa mère qui imposait ses points de vue sur l’alimentation sans tenir compte de l’avis et du ressenti de sa fille.

Ce type de traumas est relativement facile à guérir. Depuis la découverte des neurones miroirs on sait que faire l’expérience, être témoin de cette expérience et imaginer cette expérience implique la même réaction corporelle, ce qui ouvre la porte à de nouvelles perspectives thérapeutiques où on peut imaginer une scène traumatique passée tout en modifiant l’empreinte émotionnelle et corporelle. Pendant qu’elle décrivait la scène je me projetais dans l’accompagnement en voyant dans les détails comment procéder : une visualisation durant laquelle je la guide vers la création d’une mémoire corporelle en lien avec son centre d’évaluation interne.

Je lui partage cette possibilité, tout en lui indiquant que la séance arrivant à son terme, nous n’avons pas le temps d’initier la visualisation aujourd’hui.

 

Marie :

Il faut que j’y réfléchisse. Dans ma culture certaines manipulations psychiques sont considérées comme de la magie noire

 

Je ne m’attendais pas du tout à cette réponse. J’étais étonné et certainement aussi un peu dans le déni. Elle allait y réfléchir et me dire oui, c’était certain. Puis est arrivée la séance d’après.

 

Moi :

Vous avez réfléchi à la visualisation que je vous avais proposée ?

Marie :

Oui, je le sens pas, je suis pas tout à fait à l’aise

 

J’étais un peu secoué devant cette situation nouvelle, et ne voyais du coup pas très clairement comment on pouvait travailler autrement que selon mes plans. J’avais un blackout dû à ma rigidité. Et soudain j’ai pris du recul et me suis vu dans la situation. J’ai pris une respiration pour me recentrer et mettre mon expérience en mots.

 

Moi :

En fait je réalise que je suis heureux que vous puissiez me dire ça, car sans l’avoir prémédité ni voulu je me retrouve dans le rôle de votre mère et vous me tenez tête

Marie :

Comment ça ?

Moi :

Vous dites non à une figure d’autorité qui sait mieux que vous ce qui est bon pour vous, et qui vous l’impose sans tenir compte de votre propre évaluation

 

Cette scène nous a permis de nous rendre compte de sa capacité nouvelle à écouter et prendre au sérieux son ressenti corporel parfois très subtile. Elle avait opéré une transition entre agir avec sa tête et agir avec son ressenti, un thème récurrent chez les personnes souffrant d’un trouble du comportement alimentaire.

 

Moi :

J’ai envie de vous dire que si vous sentez que c’est juste vous pouvez manger toute la pizza

 

 

 

 

Extrait de séance est une série d’articles qui propose un aperçu de ce que peut être la réalité de notre travail de psy, en mettant en lumière des instants particuliers. NB : Pour respecter le secret professionnel certaines informations sont modifiées.

 

Crédit photo: Madison Mc
(Elle a fait ce montage suite à une proposition que lui a fait son thérapeute d’illustrer son expérience des séances).

Thomas Noyer

Thomas Noyer travaille comme psychologue-psychothérapeute (adultes et couples) au Cabinet Sens à Neuchâtel. Il anime des groupes sur le masculin et les troubles alimentaires. Il écrit dans un blog personnel et contribue aussi à un blog collectif, où il s'exprime surtout sur la psychothérapie humaniste.

2 réponses à “Extrait de séance – le psy alchimise son arrogance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *