Au secours, mon patient m’énerve !

En tant que psychologue, j’ai le devoir d’aider au mieux mon patient, sans jugement et dans le respect de son intégrité et de sa liberté de choix.

Le thérapeute est un être humain, un être sensible, traversé par des sensations, des émotions, des pensées, et il ne choisit ni ne commande ce qu’il éprouve lorsqu’il est en contact avec le patient.

Comment faire face et intervenir lorsque des vécus comme la colère, le dégoût ou encore la peur surgissent chez le thérapeute ?

Je me suis longtemps interdite de ressentir des contre-attitudes face aux patients, me disant que ce n’était pas empathique, pas professionnel. En les refoulant et en faisant comme si cela n’existait pas, je m’enlisais et la thérapie tournait en rond.

La supervision, les échanges entre collègues m’ont permis de réaliser que tous les thérapeutes vivaient de tels émotions.

Prendre conscience, accueillir et accepter son propre vécu de thérapeute me paraît essentiel comme point départ. Je peux alors prendre le temps de comprendre ce qui dans mon histoire me fait éprouver ces ressentis et parvenir à m’en distancier afin d’ensuite pouvoir accueillir le patient dans sa singularité et sa complexité.

 

La résonance

Le concept de résonance de Mony Elkaïm me guide dans cette analyse.

Il définit la résonance comme une « configuration particulière où des personnes appartenant au même système se mettent à vibrer sur le même thème ».

 

 

En référence à sa théorie, je considère mon vécu de thérapeute comme étant le résultat de la rencontre entre soi et l’autre. Cela signifie que mon vécu existe dans une relation donnée, la relation thérapeutique, en lien avec mon histoire et celle du patient.

Ce vécu appartient à l’espace thérapeutique et ne m’est pas réductible. Il nous est alors utile aux deux, et a pour fonction de chercher à nous conforter dans nos croyances pour éviter d’affronter les choses ou de prendre le risque de trouver de nouvelles ouvertures au monde.

Elkaïm parle de renforcement réciproque des croyances profondes du patient et du thérapeute.

Il est alors essentiel de ne pas me laisser agir par mon vécu émotionnel et comprendre en quoi vivre cet état émotionnel est utile pour le patient.

Quelle croyance profonde chez le patient est activée à ce moment donné ?

Utiliser ce vécu permet de sortir le patient de sa logique habituelle et d’ouvrir de nouveaux possibles.

L’aspect unique et singulier de la relation thérapeutique qui donne un sens à mon vécu émotionnel me permet de ne plus juger négativement mes vécus et pensées défensives, et d’utiliser cette singularité en l’accueillant avec curiosité, éthique et rigueur.

J’ai souhaité écrire sur cette thématique en hommage à Mony Elkaïm décédé le 20 novembre 2020. Psychiatre et psychothérapeute renommé, il a été l’un des pionniers de la thérapie familiale, un professeur qui m’a éclairé dans bon nombre de mes thérapies.

 

Pour aller plus loin :

Elkaïm M. (2001). Si tu m’aimes, ne m’aime pas. Approche systémique et psychothérapie. Edition du Seuil, Paris.

Elkaïm M. (2006). Comment survivre à sa propre famille. Couleur psy, Seuil, Paris

Sur le même thème:

Extrait de séance – le psy est en colère

 

Héloïse Luy

Héloïse Luy

Héloïse Luy travaille comme psychologue-psychothérapeute et hypnothérapeute à Lausanne, aux Boréales, unité du DP-CHUV, spécialisée dans la maltraitance intrafamiliale ainsi qu’au cabinet Therapsys. Elle donne des formations et supervisions dans des hautes écoles et dans le cadre du Master of Advanced Studies (MAS) en Psychothérapie systémique de l’UNIL.

Une réponse à “Au secours, mon patient m’énerve !

  1. Chère Madame, sachez que dans tous métiers il y a des inconvénients. La problématique est sans doute plus forte dans les métiers de contact. Vous savez un sommelier de bistrot doit quand même garder son sourire malgré les nombreux clients désagréables et infectent qui pullulent dans les commerces. Et puis vous avez aussi pensez à la caissière de chez Migros qui doit se farcir des gens mécontents tout au long de sa journée ? Finalement votre histoire de Psy confronté à un patient chiant … Ce n’est que l’histoire du monde … Puisque la Terre est ronde ! LOL 🌍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *