LE THERAPUTE

Dans le secret des cabinets de psys, vous les clients, les patients, vous vous exposez, vous vous livrez, vous vous mettez à nu.

La vérité nue semble être thérapeutique.

Vous aider à pouvoir nommer, assumer ce qui est vrai, ce qui est réel pour vous, aller chercher derrière le masque, dire les choses comme elles sont ressenties. En prendre conscience vous aide, vous fait avancer, vous fait passer à autre chose.

Le côté lumineux de notre science est indéniable.

Et… il y a aussi l’ombre.

A l’heure où la psychologie a envahi notre langage, nos magazines et nos conflits, il peut y avoir de grandes maladresses, de graves abus. (suite…)

Lire la suite

Il n'y aura jamais d'égalité

Il n’y aura jamais d’égalité

Avec la mondialisation, le ctrl+c, le contrôle qualité, la photocopieuse, l’égalité fait partie de mon quotidien. L’égalité salariale pour un même poste avec les mêmes exigences, l’égalité entre la taille du cornet de frites chez telle succursale ou telle autre sont justes (dans ce cadre, l’égal est légal). Mais quand on parle d’êtres humains il n’y a pas d’égalité. Les humains ne sont pas des photocopies, ils ne sont pas égaux. Je ne suis pas égal à vous, et vous n’êtes l’égalE de personne. Même des jumeaux ne sont pas égaux. Les hommes et les femmes non plus ne seront jamais égaux. (suite…)

Lire la suite

Psychanalyse et air du temps

Aux cookies stroboscopiques de nos écrans, je préfère les madeleines de nos mémoires et les kaléidoscopes.

Les débats, voire les combats, entre les partisans et les détracteurs de la psychanalyse ont terni son image auprès du public, même si les premiers ont souvent prêté le flanc. Entre discoureurs dogmatiques, esthètes sceptiques et désengagés du social d’une part et thérapeutes donnant des diagnostics dans les médias d’autre part, elle semble s’être coupée de la société.

Pourquoi faut-il défendre la psychanalyse ? (suite…)

Lire la suite

Comment choisir sa psy

(Pour des raisons de simplification de lecture, psy est au féminin dans le texte[1]).

En 2018, 38% de la population mondiale a consulté une professionnelle de la santé mentale[2]. Plus d’une personne sur trois ! Depuis l’essor d’internet et l’accroissement de l’isolement affectif[3], et depuis qu’aller chez la psy ne fait plus si mal à la réputation, il y a une demande… et aussi une offre.

Alors comment choisir ?

(suite…)

Lire la suite