Nouveaux marchés : quels pays feront la fortune de la Suisse ?

La Suisse a toujours eu le don de dépendre des autres. Des montres de luxe, aux services bancaires sur mesure, en passant par les sex-toys en fourrure vendus aux nazis pendant la guerre – si finement décrits dans le film Bienvenue en Suisse – nous avons en permanence eu le flair de nous faire une place à l’ombre pour mieux profiter du soleil. Seulement voilà, depuis une certaine décision de la BNS en janvier dernier, nos fines stratégies sont mises à rude épreuve. Comme si le programme US ne nous avait pas suffit. (suite…)

Lire la suite