Arcana Imperii – Opus 1 : Sur les pas du premier stratège – De la survie

#intelligence-économique #stratégie #suisse #gouvernance #affaires

LHomme : un primate stratège ?

Survivre : entre nécessité vitale et curiosité exploratoire

   La pauvreté de nos connaissances en matière historique, anthropologique et ethnologique est un fait. Ces disciplines scientifiques bien trop récentes souffrent d’un manque crucial de preuves et d’éléments factuels indéniables. Il y a d’ailleurs plus de supputations universitaires et de dénis cognitifs déformés à façon dans des théories évolutionnistes que de preuves réalistes et indéniables…

   Pour tout animal, l’exercice disruptif consiste à porter sa curiosité au-delà des étroites limites du confort de son espace vital connu avec une évidence : Les ressources renouvelables se tarissent par cycles discontinus : saisons, aléas climatiques, migrations des espèces, insuffisance et tarissements dus à la croissance des populations et aux excès anthropiques inhérents.

   Les premiers hommes doivent s’aventurer, chercher, comprendre et se préserver.

   Des origines ? Penser le passé en nous plaçant dans une perspective présente n’est pas chose aisée, car nous ne savons rien ou presque rien du passé… Nous avançons toujours avec un miroir dans le dos.

   Éternel débat sans fin sur la rupture entre hommes et grands singes ! Est-il donc un ‘autre’ animal ? Une autre ‘chose’… Probablement…, mais une rupture disruptive et certainement brutale de nos capacités cognitives simiesques est une certitude scientifique indéniable.

   Ce jour là, un animal politique est né. Où, comme l’écrivait avec humour Pierre Dac en 1972 dans ‘les pensées’ : « Le chaînon manquant entre le singe et l’homme, c’est nous. »

___

Survivre, préservation, tribu, migration, territoire, organisation… Conquérir les espaces inconnus et gérer l’altérité (les ‘autres’).

#intelligence-économique #stratégie #suisse #gouvernance #affaires

___

De la survie – Citations

Garantir sa survie : la crainte du néant…

 

«Les hommes qui fuient la mort courent après elle»

(Démocrite)

 

«Telle est l’imprudence des hommes, que dis-je ? telle est leur folie, que parfois la crainte de mourir les pousse vers la mort.»

(Épicure)

 

«Les espèces qui survivent ne sont pas [toujours] les plus fortes ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.»

(C. Darwin – De l’origine des espèces – 1859)

 

«Nous employons toute notre attention, toute notre activité, à conserver notre vie. Se nourrir est un problème dont la solution exige la journée entière.»

(J. Verne – L’Éternel Adam – 1910)

 

« La réduction de l’être humain à l’Homo œconomicus implique la réduction de la vie à la survie […] La survie est la forme déshumanisée de la vie.»

(Raoul Vaneigem – De la destinée – 2015)

 

« On ne peut survivre sans s’inventer.»

(Mario Claudio – Entrevue sur le site Evene.fr – Octobre 2006)

 

« Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâches est peut être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse.»

(Albert Camus – Poésie, Discours de Stockholm – 10 décembre 1960)

___

   En cela, l’Homo ‘strategicus’ reste dans ses fondements à la fois profondément craintif et fasciné par la mort. Son énergie vitale principale émane avant tout de son instinct de survie.

   C’est probablement devant cette inconnue majeure – cet angoissant crépuscule annonçant le néant -, que se différencieront les Hommes entre eux dans leurs contributions au groupe, à leur civilisation : nier, accepter, critiquer, savoir et comprendre ; défendre, conquérir, gérer, organiser, risquer.

   Chaque individu est un être stratège porté avant tout par son environnement premier : éducation, enseignement, culte, croyances – les valeurs et les nécessités immédiates du groupe.

Il devra grandir en apprenant d’abord à survivre par son groupe, puis, peut être un jour, ‘pour’ son groupe. C’est peut être dans cette différenciation cognitive, ce caractère singulier pour le risque et l’exploration que les pionniers de l’aventure humaine se sont distingués: braver l’inconnu et dépasser les craintes infondées ; confronter l’altérité pour mieux comprendre et progresser ; évoluer pour mieux maîtriser… Dominer.

 

#intelligence-économique #stratégie #suisse #gouvernance #affaires

 

____________________________

Découvrir l’auteur et la collection stratégique Maîtres & Dirigeants

Deux ouvrages pour développer sa pensée et ses réflexes stratégiques 

Collection Maîtres et Dirigeants - Sun Tzu - Arcana Strategia

© 2020 – Arcana Strategia (arcanastrategia.com)

___________________

Retour à la page principale – Avant-propos et Index du Blog (Chapitrage)

#jerome #gabriel #dirigeantstratege #affaires #sécurité #économique

 

Jérôme Gabriel

Jérôme Gabriel

Conseil stratégique auprès des dirigeants de PME-PMI, Jérôme Gabriel est le fondateur du cabinet Arcana Strategia spécialisé dans l’appui opérationnel aux sociétés en phase de reconversion d’activités, en recherche de croissance ou en transition difficile. Rompu à des méthodes managériales de rupture et d’anticipation (Programme "l'Entreprise Stratégique"), il intervient dans le cadre de missions d'appuis stratégiques en renfort des gouvernances stratégiques et en gestion des risques (sûreté-sécurité économique). Expert d’état nominé en Intelligence Économique et en Protection des Entreprises, Jérôme Gabriel a publié plusieurs ouvrages dédiés à la Gouvernance Stratégique et à l’Art de la Guerre de Sun Tzu dont il a élaboré plusieurs programmes de formations immersives adaptés aux nouveaux enjeux économiques disruptifs de 2021 (PME de Combat 2021 – La Doctrine Sun Tzu – Management de Guerre et Managers de l’Ombre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *