Une deuxième tempête exceptionnelle déferle sur la Suisse une semaine après la première

La semaine passée, la Suisse a été touchée par la tempête Petra.  Inhabituellement forte, elle a provoqué des vents très forts: les rafales ont atteint 129km/h à Thoune, 125km/h à Brienz, 112km/h à Evionnaz et 171 km/h en montagne (Association suisse des risques naturels).

C’était une des tempêtes les plus fortes de ces dernières années. Elle a arraché des arbres et provoqué des coupures de courant.

Une semaine après, la tempête Cliara, qui dévaste dimanche l’Angleterre et la Belgique,  pourrait nous amener l’équivalent d’un Lothar.

Il y a eu de nombreuses tempêtes étonnamment fortes ces dernières années, des événements qui ont arraché des arbres et provoqué des dégâts, dans plusieurs pays. J’en ai vu des dizaines, essentiellement en Europe.

L’augmentation de la température terrestre pourrait provoquer un brassage de l’atmosphère qui s’accompagnerait de vents très violents. Et cela pourrait s’aggraver à mesure que les températures montent, avec des conséquences destructrices.

Addendum lundi 10.02:

La semaine passée, la Croatie a été touchée par des rafales jusqu’à 270 hm/h.

Dimanche, un vent exceptionnellement fort a été mesuré en Californie, dans la Sierra Nevada 209 miles/h, plus de 300 km /h.  C’est un record. Il n’a jamais atteint des vitesses pareilles dans cette région, où les vents semblent donc s’intensifier.

Le Pacifique dans son ensemble exposé à des vents plus forts qui changent la circulation de l’eau dans cet océan.

Sam Carana a noté dimanche des vents très forts, de 430 km/h sur l’Atlantique-Nord et s’inquiète de leurs conséquences sur le réchauffement de l’océan et sur les émissions de méthane.

Addendum jeudi 13.02

Une troisième tempête en dix jours, Dennis, est annoncée en Suisse le 13 février.  L’ouragan suivant couve dans l’Atlantique Nord et atteindra l’Europe demain.  Je note ces intempéries à mesure qu’elles se produisent.  Les statisticiens confirmeront si elles sont exceptionnelles. La question essentielle est de prévoir jusqu’à quel point elles augmenteront ces prochaines années ou ces prochaines décennies.

 

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

24 réponses à “Une deuxième tempête exceptionnelle déferle sur la Suisse une semaine après la première

  1. Ce qui m’attriste et me rends dingue c’est qu’il existe sur cette même planète des “personnes” qui manquent totalement de culture et qui continuent à nier le changement climatique et qui agissent en individualistes. Et que nous soyons obligés de cohabiter avec ces gens là.

    1. C’est vrai ça. Ces “personnes” (les guillemets laissent à penser que ces “gens-là” sont à peine humains) avec lesquelles vous êtes obligé de cohabiter, à votre place je trouverais un moyen des les écarter de la société, qu’on en entende plus parler.

      Ca permettrait de faire un peu le ménage et de rester, enfin !, entre gens biens, cultivés et remplis d’un humanisme altruiste.

      Pas comme ces affreux individualistes qui ne méritent que la disparition et l’oubli.

      1. Vous venez, je regrette de vous le dire, de décrire exactement, l’eugénisme d’un état totalitaire.
        Pour préserver la démocratie il y a d’autres moyens que d’éliminer ceux qui vous déplaisent. Le nazisme n’a pas agit autrement.

    2. Pour les gens qui ne manquent pas de culture. De quand date la stabilité climatique? Depuis quand parle t on de stabilité climatique ? Qui est le type qui règle le climat et qui a pris conger? A quel moment de l histoire de la terre le le climat a arrêter de changer (jusqu’à l arrive de l Homme)? On va voir si les gens instruit par les gros titre sont si informer que ca. L ignorance amène a la certitude et la connaissance amène au doute. Comprenne qui pourra

    3. https://www.rts.ch/archives/tv/information/continents-sans-visa/7264544-hiver-64.html
      A tiens les hivers sans neige ça arrive tout les 50ans environ. Petite remarque pour les instruit qui prenne leur informations dans les médias. Faut savoir qu un journaliste est quelqu’un qui fait des résumer sur des choses qu il ne connait absolument pas. Et que celui qui lit ces résumer ce fait une idée de quelque chose qu il ne connait pas sur des écrits fait par quelqu’un qui n y connait rien non plus. Faut pas s étonner que l humanité est entrain de régresser intellectuellement
      Depuis 20ans qu il y des cop21. Les émissions de CO2 n ont jamais baisser. L écologie est en faite pas la pour sauver la planète mais pour créer une eco nomie durable. Histoire de se faire du fric sur du durable et durablement. Les écologistes sont mondialiste et la mondialisation est le pire ennemie de la nature.

  2. Le fort vent que vous soufflez régulièrement dans ce journal n’a rien non plus d’exceptionnel. Ce qu’il y a par contre d’extraordinaire dans ces aventures, c’est la résistance de votre coiffure plate et lisse sous les trombes d’eau, et la durabilité de votre diplôme qui lutte contre les moisissures chaque fois que vous prenez une douche ou cuisez des pommes de terre natures.

    1. “Parce qu’il est continuellement éventé des vents du trou de bise.” (Rabelais, Gargantua, chap. XXXIV)

      Entre vents forts et trous de bise, à force de nous insuffler les vôtres, vous nous la rendez sympathique.

  3. “…car leur sçavoir n’estoit que besterie et leur sapience n’estoit que moufles, abastardissant les bons et nobles esperitz et corrompant toute fleur de jeunesse.”

    Rabelais, “Gargantua”, XV

  4. Tiens, chère Dorota, pour une fois, j’apporte de l’eau à votre moulin.

    Comme il m’arrive de passer mes vacances en Islande, je consulte régulièrement leur site météo vdur.is et il est vrai que là-bas aussi, le mois de décembre a connu des vents extrêmes et qu’il y a même eu des dégâts. Le 11 décembre a été particulièrement spectaculaire.

  5. Chère Dorota
    J’observe que votre blog est de plus en plus la proie des trolls… ne vous découragez pas surtout car c’est parfois un devoir de déranger quelques intérêts ou esprits étroits.

    1. “Troll ring meg,
      Kjempens svelger av rikdom,
      Solstorm Destroyer,
      Den elskede disippelen til klarsynet,
      Hva er et troll hvis det ikke er det?”
      (vieux norrois)

      (traduction libre, en ligne de commande:

      “Troll appelle-moi
      Avaleuse-de-richesse du Géant,
      Destructeur du soleil-tempête
      Disciple bien-aimé de la voyante,
      Qu’est ce qu’un troll si ce n’est pas ça?”)

    2. Pour ma part, j’observe que Madame Irma ne s’encombre guère d’archives et données prou vées, mais souffle sa vision apocalyptique truffée de conditionnel (si on veut prendre le conditionnel, il serait honnête d’évoquer les divers scénarios, pas que ceux du pire) À ce niveau, ce n’est pas de l’information mais du prosélytisme.

  6. Surmortalité, mariage forcé, déscolorisation, les femmes sont les premières victimes du réchauffement climatique. C’est le titre de l’article du site novethic qui a été publié le 7 mars 2019. https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/cinq-donnees-essentielles-pour-comprendre-pourquoi-les-femmes-sont-les-premieres-victimes-du-rechauffement-climatique-147004.html On y dit notamment que les femmes sont en première ligne face au réchauffement climatique et qu’elles ont 14 fois plus de risque de mourir lors de catastrophes climatiques et subissent au quotidien ces effets, particulièrement dans les pays en développement. L’article
    du Novethic explique en cinq points comment le réchauffement climatique pèse en premier lieu sur les femmes.

    En lisant cet article attentivement on peut mieux comprendre ou mieux saisir les profondes craintes personnelles bien légitimes, c’est-à-dire l’éco-anxiété de Dorota. Cela conduisant à son engagement à fond dans la cause de la lutte contre le réchauffement planétaire, notammment en adhérant à Greenpeace. Je me demande si les femmes, en général, sont plus éco-anxieuses que les hommes. Le sujet reste ouvert…

    1. Votre question pourrait apparaître peu pertinente à première vue: si le réchauffement climatique est effectivement susceptible de tuer 100x plus que la seconde guerre mondiale, il y a de vrai raison de s’inquiéter. Si nous sommes effectivement entré dans un effet d’avalanche et que la réduction des émissions ne pourrait plus avoir qu’un effet marginal, alors, la lutte contre le réchauffement n’est plus politique, mais scientifique. C’est-à-dire comment nettoyer l’atmosphère des gaz à effet de serre. On peut retourner la question dans l’autre sens: les hommes ne sont-ils pas plus sujet au déni de réalité? Et si oui, pourquoi?

    2. C’est incroyablement attristant de voir que votre culture ne sert qu’à camoufler des penchants machistes derrière des fioritures linguistiques qui ne trompent que vous-mêmes.

    3. Je précise que je ne suis pas éco-anxieuse. Je n’ai pas peur personnellement, peut-être parce que le danger de mort du climat est très petit cette année en Suisse. Je reste loin des cours d’eau et des avalanches, ça suffit probablement. Je suis par contre une adulte responsable qui se rend compte, après réflexion, que ce risque viendra et que nous devons le limiter. Nous ne pouvons pas non plus détruire les conditions de vie d’autres populations.

  7. Merci Dorota pour votre courage et patience de continuer à écrire sur un sujet aussi important malgré toutes les remarques désobligeantes que vous recevez. Cela montre qu’il y a encore beaucoup de travail à faire face à au déni de bien des gens.

  8. Chère Dorotea, je vous recommande de continuer, malgré les « vents contraires » désobligeants et puérils, votre livraison régulière d’informations sur notre environnement. Le changement progressif et évident de notre climat terrestre s’accompagne de modifications physico-chimiques, de la température, des cycles de l’eau, du CO2, du NO2, etc. Le potentiel réveil de divers virus jusque-là inconnus n’est donc pas exclus (certains virus géants inoffensifs ont déjà été découverts).
    Restons donc vigilants, car désormais nous serons probablement amené à gérer l’inévitable. Que cela plaise ou non aux diverses « organisations » qui ne comprennent rien et ne respectent que les lois politiques (autorisé, pas autorisé, juridiquement contournable, financièrement rentable, etc.).
    Il y a donc un gros problème de culture générale qu’il va falloir combler par l’éducation et cela commencera à l’école et devra se poursuivre jusqu’à l’Uni et au-delà. Cela prendra une génération (25 ans) et ce n’est pas impossible. Courage.

  9. @ Sieur Giot, alias Don Albedo, ami pour le meilleur et pour le pire de chère Dorota.

    Cher Hub, j’ai pensé à vous, oui, vous avez sûrement lu que l’Antarctique a dépassé tous les records…
    … avec plus de 20C ?
    Vous avez aussi sûrement lu que la fonte de l’Arctique met en contact des espèces vulnérables à de nouvelles épizooties (orques, phoques, et qui sait même des ours, oui ils sont blancs les deux, mais peut-être racistes?
    (un peu comme les soldats américains donnaient des draps infestés de peste et de choléra aux indiens pour les décimer, ou les peuples autochtones de l’Amazonie contaminés par ces braves missionaires et bla). C’est que les voies du Seigneur sont impénétrables… .

    Bon, mais ce sont sûrement des Fakenews, l’AIE prétend que le CO2 (pour les autres gaz à effet de serre, elle ne se prononce pas) se stabilise en 2019.

    Le monde va bien rigoler, ces prochaines années, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *