L’humain toujours plus fort

Pour de nombreuses personnes n’ayant pas de connaissances spécifiques en termes de technologie (la majorité), l’économie 4.0 qui est liée au Big Data, à l’intelligence artificielle, au blockchain ou encore aux robots, passionne. De l’autre, elle est carrément effrayante !

Pourquoi l’humain gardera-t-il toujours une place indispensable, même s’il est parfois difficile d’y croire ?

J’ai tenté de le démontrer à travers mon témoignage et des situations vécues au dernier Meyrin Economic Forum, manifestation annuelle d’une journée entière regroupant des chefs d’entreprises de toute la région.

En revenant à mon hospitalisation suite à mon terrible accident, l’humain fût LE facteur clef de ma rééducation. Certes, l’intelligence artificielle apportée aux instruments ayant été capables de détecter l’hémorragie et de m’ouvrir le cerveau, m’a certainement sauvé la vie. Les robots remplacent aujourd’hui certaines prothèses et donnent de l’autonomie aux personnes concernées par des maladies graves … L’intelligence artificielle a largement contribué à l’avancée de la médecine…

Or, soyons honnêtes, il ne se serait rien passé sans l’intelligence humaine qui a permis de piloter les « machines ».

On le sait, l’entourage est important : on peut difficilement imaginer une machine ou l’informatique avoir le même potentiel, le même état d’esprit, même si le programmateur devait l’avoir. Et encore… Un robot peut faire beaucoup automatiquement, mais pas guérir totalement un malade, ni avoir un impact illimité sur la volonté humaine.

Ainsi, imaginez-vous un robot opérer un patient ? Cela peut être envisageable.

Imaginez-vous un robot s’occuper de patients ? Bien évidemment que non.

Imaginez-vous un robot avoir autant d’impact sur une relation humaine, comme ma maman l’a eu sur moi ? Il suffit de se rappeler d’une situation dans laquelle vous avez particulièrement apprécié le contact humain plutôt qu’une voix automatique…

La technologie, est-elle pour autant au service de l’humain au quotidien ?

En sport, on est très gourmand afin d’intégrer les nouveautés conduites par l’évolution technologique au sein de son entraînement et pour récupérer… C’est un facteur influençant la performance qui doit, pour des athlètes, être adapté et personnalisé à chacun. L’on parlera à nouveau de l’humain…

Par conséquent, l’on s’aperçoit par ces exemples que l’économie ne remplacera jamais les valeurs humaines. N’oublions pas qu’elles permettent également de garder les équipes motivées et consciencieuses dans toute organisation, quel que soit le domaine…

Mais l’autre sens est valable aussi ! L’humain ne remplacera plus jamais la technologie (ou bien l’industriel), à moins que nous retournions au moyen âge et que l’on tue la moitié de la population…

Finalement, la question se pose si l’on peut espérer retrouver un jour les qualités humaines dans un robot ?

Bien évidemment que non, la connaissance du cerveau étant limitée… Nous connaissons les défis liés au système nerveux extrêmement complexe. Par conséquent, il est impossible de l’intégrer dans une machine… Nous pouvons en déduire que l’un ne va pas sans l’autre : la technologie et l’humain.

Mon but est de montrer, par-là, que tout est possible. L’innovation est un changement, d’une situation initiale à une situation finale. Cette dernière est nécessaire par crainte de manquer le train. Il faut alors suivre le mouvement…. Même si l’inconnu fait peur…

Churchill disait : « le pessimiste voit la difficulté dans l’opportunité. L’optimiste voit l’opportunité dans le difficulté ».

 

 

Remarque: cet article a été écrit suite à mon intervention “C’est l’humain qui l’emporte!” au Meyrin Economic Forum du 8 février 2019

Photo : ©La Tour Hôpital Privé SA

Cette image a été prise dans le cadre de notre partenariat ; ils mettent les nouvelles technologies à ma disposition ainsi qu’un suivi personnalisé dans le but de progresser le plus possible et de m’accompagner à travers ma carrière sportive. Il s’agit d’innover et de developer une nouvelle méthode d’entraînement en optimisant le facteur le plus important, celui de la santé, malgré mon handicap.

Celine van Till

Celine van Till

Celine van Till défie l’impossible. Du dressage équestre au 400 mètres sprint, valide et handisport, elle court d’un extrême à l’autre. L’ennui n’existe pas. Les surprises attendent. Les limites sont mises en question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *