Trois restaurants à Ho Chi Minh : numéro un

Je le reconnais, mon dernier post a pu être frustrant pour certains. Je vous avais promis des conseils à propos d’où manger à Ho Chi Minh City, et je vous en ai donné, mais sans révéler d’adresse, sans donner de nom. Dans mes prochaines publications, je dévoile trois de mes endroits préférés. Enfin. Deux. Ou des milliers. Embarquez, on est partis. 

Il est tout d’abord un lieu que je fais découvrir à tous mes ami.e.s en visite, c’est Oc Tran 1. Il s’agit d’un restaurant typiquement vietnamien. Par là je veux dire qu’il est majoritairement fréquenté par des locaux, bien que le menu soit bilingue. Il est situé en bordure de Bui Vien, la « rue des backpackers », là où se trouvent (et végètent, bien souvent) les touristes de passage. Et quand je dis « typiquement vietnamien », c’est aussi que par bien des aspects il ne respecte pas les normes d’hygiène (je n’ai pas écrit « hygiénistes », mais, mmm, restons-en là) que nous connaissons en Suisse. Entendons-nous, c’est très propre, mais la cuisine semi ouverte qui se trouve sur le côté pourrait effrayer certaines âmes sensibles. Après, on ne voit pas souvent ce qui se passe dans nos cuisines suisses, et peut-être mieux ainsi (« smiley gêné »).

Oc Tran 1 est un restaurant de fruits de mer, voici mes plats préférés :

Les seiches frites

Cet item est tout en haut de ma liste, ça doit être mon plat favori du moment. Il s’agit de petites seiches marinées dans de la sauce de poisson avant d’être frites (croustillant + juteux + salé = incroyable). On les trempe dans un mélange de gros sel, de piment et de jus de citron vert, pour un petit « kick » supplémentaire.

Les couteaux au beurre

Ce plat, ou plutôt sa sauce, est un véritable mystère. Il semblerait qu’elle soit à base de margarine locale (qui n’a pas besoin d’être réfrigérée, ce qui est assez remarquable, et assez louche aussi) et de sauce tomate. En tous les cas elle est incroyablement goûtue, et rappelle – si je dois absolument faire une comparaison – la sauce des polpette à l’italienne. Qui aurait été infusée au beurre. Et aux clams. Dans un siphon kisag. Tout ceci se marie évidemment à merveille avec la chair des couteaux. Commandez du pain et saucez, ça en vaut la peine.

Le poisson vache au BBQ

Je n’ai aucune idée du nom de ce poisson, mais traduit littéralement c’est un  poisson vache (« cow fish »). Il a la particularité d’être super moche et très, très charnu. Il est d’abord frit, puis passé au BBQ. On le déguste aussi avec le mélange de gros sel, piment et citron vert dont j’ai déjà parlé, ou avec une mystérieuse sauce verte citronnée.

Les coquilles St-Jacques aux oignons verts

J’ai dans le menu que La cantine du 56 – mon restau pop up – propose aux particuliers un item qui est adapté de ce plat. Il s’agit de petites coquilles St-Jaques cuites au beurre et au BBQ dans leur coquille, et servies accompagnées d’oignons nouveaux. Génie.

Le riz frit à l’ail et les liserons d’eau sautés

Pour accompagner tous ces délices de la mer, rien ne vaut un bon vieux riz frit à l’ail et des liserons d’eau sautés, à l’ail, eux aussi. En général on est entre trois et quatre personnes pour s’envoyer tous ces plats, mais on l’a déjà fait à deux, c’est vous dire à quel point c’est bon. Word.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. La prochaine fois je vous parle de nouvelle cuisine vietnamienne.

 

Yan Luong

Yan Luong

Cela fait 15 ans que Yan Luong roule sa bosse dans les métiers du digital et des médias sociaux, en tant qu'intrapreneur puis consultant indépendant. Il y a quatre ans il se lance dans la restauration et l'organisation d'évènements, sur son temps libre, au travers de l'association La cantine pop up. En 2018 il passe 8 mois à Ho Chi Minh City, Vietnam, afin de contribuer au lancement de The Observatory - un club de musique électronique et un rooftop / wine bar et de Coracle Festival - un festival de musique alternative. Ce blog détaille ses aventures culinaires.

6 réponses à “Trois restaurants à Ho Chi Minh : numéro un

  1. Merci pour votre dernier post.
    Oui, c’est plus concret comme recettes et plats que votre dernier post, et, du coup, ça nous fait bien envie d’aller (bien) manger à Ho Chi Minh City.
    Je pense personnellement que la cuisine vietnamienne est l’une des meilleures. J’apprécie énormément leur utilisation des herbes fraiches.

    Parlez-nous, quand vous voudrez, de votre projet de restaurant dans cette ville palpitante.
    Merci.
    Belle aventure!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *