Clubbing, festival, communication digitale et pop ups

Cela fait maintenant trois mois que je me trouve au Vietnam, et j’ai passé le mois de novembre à l’organisation d’un festival de musique, sur une plage à deux heures de route de Ho Chi Minh City.

J’ai aussi voyagé dans le pays et en ai profité pour tester mes routines de travail à distance (le fameux #remotework cher aux nomades digitaux). Vous pardonnerez donc mon manque d’assiduité en termes de publications.

 

Je vous parlerai du festival dans un post à venir et me propose à vous raconter ce qui se passe du côté de The Observatory, le nightclub & cocktail lounge pour lequel je travaille.

The Observatory a été lancé il y a cinq ans par un duo de Suisses. A l’origine, c’était un centre culturel sis au coeur du premier arrondissement de la ville, avec bar et galerie d’art et dans lequel des soirées clubbing étaient régulièrement organisées. Ces soirées sont rapidement devenues l’activité principale du lieu et ont conduit The Obs (comme on l’appelle ici) à se relocaliser dans un environnement plus propice au bruit, et il prit ses quartiers au bord de la Saigon River, sous forme d’un véritable nightclub, entièrement dédié à la musique électronique (que certains qualifieront d'”underground”). La ligne artistique se veut exigeante et qualitative, et mélange artistes confirmés et nouveaux talents, scène locale et internationale. A l’époque, rares étaient les endroits à proposer une programmation d’artistes internationaux sur base hebdomadaire.

En septembre 2017, la pression immobilière que l’on peut observer partout dans la mégapole força The Obs à déménager encore une fois. Cette recherche dura près de six mois et en mars de cette année, un emplacement fut trouvé, au 10ème étage d’un bâtiment se trouvant dans un quartier en pleine expansion. Un contrat de bail fut signé et ma contribution plus active au lieu débuta. Le nouvel emplacement offrant une capacité bien plus importante qu’avant – 500 places au total, dont la moitié en terrasse – nous avions comme projet l’ouverture d’un restaurant sur ladite terrasse, en complémentarité au club attenant.

The Observatory 3.0 ouvrit ses portes fin juillet, sous forme d’un club entièrement tourné vers la musique et la danse, et d’un lounge en terrasse offrant une vue exclusive sur la ville, un grand bar et une cinquantaine de places assises.

Depuis, on est dans la gestion quotidienne du lieu et on observe comment le public y réagit. On a rapidement fait une constatation : les danseurs veulent danser, à la fois dans le club et sur la terrasse. Le restaurant en exploitation quotidienne n’est donc pas la bonne solution et on se (re)concentre sur l’offre musicale et évènementielle. Mon rôle change, et je prends en charge la communication (très digitale) du lieu, mets en place des outils de gestion et coordonne des collaborations avec des institutions (comme par exemple le British Council). Ce qui explique pourquoi je peux travailler à distance la plupart du temps.

Au niveau restauration, on a choisi la voie du pop up. A l’image de ce que je fais en Suisse avec La cantine du 56, l’idée est d’inviter des restaurateurs à venir s’installer sur notre terrasse de façon éphémère et évènementielle, dans une optique communautaire et d’échange mutuel : nos publics se rencontrent, nos communautés respectives échangent et tout le monde profite de l’expérience. Pour le moment, nous organisons ces pop up sur base mensuelle, on va voir où cela nous mène 🙂

Yan Luong

Yan Luong

Cela fait 15 ans que Yan Luong roule sa bosse dans les métiers du digital et des médias sociaux, en tant qu'intrapreneur puis consultant indépendant. Il y a quatre ans il se lance dans la restauration et l'organisation d'évènements, sur son temps libre, au travers de l'association La cantine pop up. En 2018 il passe 8 mois à Ho Chi Minh City, Vietnam, afin de contribuer au lancement de The Observatory - un club de musique électronique et un rooftop / wine bar et de Coracle Festival - un festival de musique alternative. Ce blog détaille ses aventures culinaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *