Le sentiment amoureux

La St-Valentin, jour de fête pour le sentiment amoureux!

Pour de nombreux poètes indiens classiques, il est le sentiment le plus intense. Celui qui est à la base de tous les autres. Il est le plus délicat, le plus sensuel, le plus esthétique!

Au travers de “la théorie du rasa“, les auteurs sanskrits ont défini les sentiments qui pouvaient être exprimés dans les textes dramaturgiques et littéraires. Parmi eux, un sentiment nommé shringara (śṛṅgāra), s’applique aux situations amoureuses. Lié à l’émotion de la passion (rati), il se décline sous de nombreux aspects. Shringara rasa est d’abord un état mental qui reflète des sentiments amoureux pour un autre être. Mais il s’agit aussi d’un état physique qui accompagne cet état mental. Un état physique qui se dégrade rapidement si l’on est éloigné de l’être aimé. L’environnement et le contexte dans lequel les amoureux se retrouvent sont également très importants. Par exemple, le sentiment d’amour s’exprime mieux en certaines saisons. Les amoureux sont représentés dans des contextes idylliques, entourés de fleurs, de tissus soyeux et de doux parfums. La femme est magnifiquement ornée de bijoux et de beaux vêtements. De la musique accompagne les amants dans leurs discussions ponctuées de citations poétiques. L’atmosphère est détendue et luxuriante.

L’érotisme fait aussi partie de cette conception de l’amour. Le physique des amants, et particulièrement celui de la femme, est décrit dans ses moindres détails. Elle possède des yeux ressemblant à des lotus, une bouche de la couleur du corail, un corps souple comme une liane, un visage clair comme le reflet de la lune.

Le sentiment amoureux, plus volontiers appelé “sentiment érotique”, s’exprime en deux situations spécifiques: lorsque les amants sont réunis ou lorsqu’ils sont séparés l’un de l’autre. Dans le deuxième cas, c’est souvent la bien-aimée qui est décrite dans sa douleur profonde d’être séparée de son tendre amant.

Mais en ce jour de St-Valentin, célébrons l’union des amants avec ce poème de Bihari (17ème siècle, langue braj):

“Dévêtue par son amant en vue de l’union, éclairée par la seule lueur de la lampe,

Elle était enveloppée dans la splendeur de sa beauté; ainsi sa pudeur ne fut pas offensée.”

 

(Bihari Satasai, 463)

Image: “Radha and Krishna on a bed at night”, env. 1830, India (Punjab Hills, Sirmur), Metropolitan Museum of Art

Nadia Cattoni

Nadia Cattoni

Nadia Cattoni est titulaire d'un doctorat ès Lettres de l'Université de Lausanne, qu'elle a poursuivi par des recherches postdoctorales à Paris et Venise. Ses publications portent principalement sur les langues et littératures indiennes. Ses nombreux voyages en Inde et ses intérêts personnels la poussent également à explorer d'autres formes d'art et à s'investir dans des projets culturels.

6 réponses à “Le sentiment amoureux

  1. “Dévêtue par son amant en vue de l’union, éclairée par la seule lueur de la lampe,
    Elle était enveloppée dans la splendeur de sa beauté; ainsi sa pudeur ne fut pas offensée.”
    Magnifique, splendide!

    Intrigué par le terme “Saint ” de l’ami Valentin, j’ai ouvert mon Grand Robert (oui j’aime encore les veilleries), puis un dictionnaire des mythes, toujours rien et de guerre lasse ai consulté (devinez qui?) l’ami Google.
    Alors c’est bien vu de faire le parallèle avec la civilisation indienne, car, le Saint en question parait plus que flou, martyr, contesté, puis réhabilité par le Vatican, enfin loin d’être clair en sainteté.

    Enfin peu importe, si les amoureux s’y retrouvent, l’essentiel est atteint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *