Votations : RIE III, un vote démocratique?

Image: Keystone

Ce dimanche 20 mars, nous apprenions que les vaudois plébiscitaient la réforme fiscale des entreprises (RIE III) proposée par le Conseil d’Etat.

Presque 90% des votants ont soutenu ce projet. Un « plébiscite historique » commentent certains journalistes.

Bien que je me réjouisse de voir ce projet soutenu par les votants vaudois, projet consensuel permettant la mise en place d’un taux unique pour toutes les entreprises ainsi que la mise en place d’avantages sociaux de grande importance, je m’interroge tout de même sur la portée démocratique d’un tel résultat.

En effet, seuls 35.31% des citoyens vaudois ont déposé leur bulletin de vote ce dimanche 20 mars.

Cela représente en fait 19.4% de la population résidente vaudois. Soit moins d’une personne sur cinq !

De plus, en regardant ces chiffres de plus près, nous pouvons nous rendre compte que le chiffre de 87.12% de votants favorables à RIE III n’est pas tout à fait juste puisque les bulletins blancs ou nuls sont retirés du décompte.

Cela fausse donc légèrement le résultat puisqu’il y a eu, dans ce cas, près de 1.5% des votants qui ont glissé un bulletin blanc signifiant un soutien ni pour le OUI, ni pour le NON, bien au contraire ! Concernant les bulletins nuls, il est difficile de dire si ces derniers exprimaient réellement un choix politique. Il est donc normal de ne pas les comptabiliser.

Du coup, si nous prenons en considération l’ensemble des bulletins valides, ce n’est donc pas 87.12% des votants qui sont favorables à RIE III mais 85.8%.

Je chipote ? Pas vraiment !

Car finalement, si nous retirons les 201 personnes qui ont déposé un bulletin considéré comme « nul » et les 2'145 personnes qui ont déposé un bulletin « blanc », ce n’est que 19% de la population qui choisit pour l’ensemble des vaudois !

Triste réalité pour un objet de votation qui touchera directement le 100% de la population !

Représentation de la participation au vote du 20 mars:

 Bleu : OUI (16.5%), Rouge : NON (2.5%), Blanc : blanc (0.3%), Gris : abstention (36.7%), Noir : pas le droit de vote (45%)

Même si je soutenais RIE III et que je suis heureux de voir ce projet passer la rampe du peuple, je ne peux me réjouir complètement au vu du manque de participation citoyenne à ce vote et m’interroge sur les moyens d’améliorer cet état de fait pour le bien de notre démocratie.

Cette problématique n’est pas nouvelle et mis à part quelques initiatives intéressantes comme celles d’Easyvote ou de l’association « T’es toi et vote », je constate qu’il n’y a pas grand intérêt de la classe politique à stimuler la participation aux enjeux électoraux ou aux votations.

A mon avis, il y a trois pistes à explorer pour améliorer la participation de la population aux votations et donc à enrichir notre démocratie :

  • – Soutenir, au niveau cantonal, les démarches citoyennes et associations prônant une plus grande participation aux votations. Cela peut aller de la mise à disposition de locaux au soutien financier de manifestations. Le canton peut aussi améliorer la vulgarisation des textes soumis au peuple. Les brochures restent compliquées à comprendre et, à l’heure du numérique, rien ne vaut des photos ou vidéos pour mieux expliciter les enjeux. La confédération travaille déjà en ce sens, pourquoi pas au niveau cantonal ?
  • – Tout comme pour le droit de vote communal, Ouvrir le droit de vote cantonal et fédéral aux ressortissants étrangers établis depuis 10ans en Suisse. Après 10ans sur notre territoire, nous pouvons considérer de manière raisonnable que les ressortissants étrangers sont autant concernés par les sujets cantonaux ou fédéraux que les suisses !
  • – Augmenter l’accès à la culture démocratique Suisse pour les jeunes en formation. Surtout pour les jeunes de 16 à 25ans lors de leur formation (apprentissage, gymnase, université). En provoquant le dialogue politique au sein des classes et en montrant comment voter aux jeunes, nous entrainerons ces derniers à remplir leur rôle de citoyen. Rien de tel que de proposer aux jeunes de rencontrer leurs élus ou de réaliser des débats internes sur des sujets proposés par les enseignant ou les associations pour augmenter l’enthousiasme des futurs citoyens à la chose publique.

Dans tous les cas, ce n’est pas demain la veille que le problème concernant le manque de participation sera résolu.

C’est pour cette raison qu’il nous faut travailler activement sur le sujet afin que (re)donner gout aux citoyens voter et d’ainsi, choisir ensemble le monde de demain.

 

Résumé des chiffres suite à la votation du 20 mars sur la réforme fiscale des entreprises (RIE III) dans le canton de Vaud :

     
Résidents vaudois 755'369 100    %
Votants inscrits 414'235   55    %
Bulletins entrés (1 par votant) 146'246   19.4 %
 – NB vote OUI à RIE III 125'362   16.6 %
 – NB vote NON à RIE III   18'538     2.5 %
 – NB vote blanc     2'145     0.3 %
 – NB bulletins nuls        201     0.0 %

 

Michel Dupertuis

Entrepreneur romand et Secrétaire Général des Vert’libéraux vaudois. En 2008, Michael Dupertuis lance sa startup “Ecowizz”. En 2013, il co-fonde la SwissTechAssociation. Aujourd’hui, il conjugue ses journées entre sa vie de famille, son activité d’entrepreneur, de politicien ainsi que de membre directeur de SwissTechAssociation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *