Rangez le black friday, place à la Fair Week

Le commerce équitable, vous vous rappelez? Si vous en êtes restés aux gilets en laine brute qui gratte, c’est qu’il est temps d’une petite mise à jour. En cette semaine à la gloire des achats en ligne et à bas prix, rappelons-nous qu’un autre monde est possible et allons faire nos reines du shopping ailleurs.Une bonne raison de dépenser “équitable” en faisant nos achats, c’est que le commerce équitable a, lui aussi, souffert de la pandémie et des restrictions sanitaires. Sur place, les petits producteurs sont confrontés à la cherté, quand ce n’est pas à des flambées épidémiques (voir notre billet Cherté et insécurité alimentaire au Sud).

(c) Terrespoir

En Suisse, la Fondation Terrespoir, qui commercialise des fruits frais cultivés par des familles paysannes au Cameroun, a été touchée de plein fouet. “Les cultivateur-trice-s au Cameroun ont perdu une grande partie de leur gagne-pain”, écrit la Fondation basée à Bussigny dans une récente newsletter.

Le 13 mars dernier, l’importation de fruits a été totalement bloquée et tous les réseaux ont été suspendus. Les activités de la Fondation n’ont repris que partiellement dès la mi-juin. Face à un manque à gagner de 120’000 francs, TerrEspoir a lancé un appel à l’aide.

À Genève, les Magasins du Monde, Uniterre, Swiss Fairtraide et diverses organisations ont, dans un communiqué, invité à se “mobiliser pour favoriser une consommation qui replace l’humain et l’environnement au centre de nos achats”. Ces organisations avaient prévu une Semaine du commerce équitable qu’elles ont dû annuler en raison de la situation sanitaire. Cela n’empêche pas de faire un tour aux Magasins du monde, qui vendent toute une série de produits de consommation de première nécessité, bien loin des gilets en laine brute mentionnés ci-dessus.

Le commerce équitable, c’est quoi?

(c) Magasins du Monde

Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs-trices et des travailleurs-euses marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète, rappellent les organisateurs de la Fair Week.

Cette forme de commerce contribue à la lutte contre la pauvreté et à la promotion d’un développement économique autonome. Avec les garanties suivantes:

•Des relations commerciales stables basées sur la durée et le partenariat qui procurent aux producteurs-trices du Sud un accès équitable au marché mondial.

•Des prix équitables et transparents, ainsi que des possibilités de préfinancement qui assurent l’existence économique des producteurs-trices et des petits paysans-nes.

•Des salaires décents couvrant les besoins fondamentaux et le respect des conventions contre le travail forcé, la discrimination, le travail des enfants, etc. qui améliorent les conditions de vie et de travail des ouvriers-ières d’usine et des travailleurs-euses des plantations.

•Une production sociale, respectueuse de l’environnement et de grande qualité qui répond aux besoins des consommateurs-trices dans les pays importateurs.

•Des contrôles réguliers tout au long de la chaîne de production qui garantissent aux consommateurs-trices le respect des principes du commerce équitable.

Emmanuelle Robert

Après des études de lettres et un parcours de journaliste, Emmanuelle Robert a travaillé dans la coopération au développement. Active dans la communication (le jour), elle écrit (la nuit) et est l'auteure de Malatraix (Slatkine, parution 22 octobre 2021). Elle est aussi coach professionnelle et amatrice de course à pied.

5 réponses à “Rangez le black friday, place à la Fair Week

  1. Le problème du commerce équitable , c’est qu’on ne connaît pas le mode de culture et l’utilisation qui est faite de la chimie… l’idée est bonne mais dans ces pays, les pesticides sont utilisés sans restrictions

    1. C’est vrai. Les fruits de Terrespoir sont issus de l’agriculture biologique, de même que la plupart de ceux des Magasins du monde.

    2. les produits bio du commerce équitable ont ce label quand ils remplissent les conditions de ce label. C’est contrôlé comme pour le commerce « normal » . Le Balafon, magasin du commerce équitable, Genève

Répondre à Emmanuelle Robert Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *