Lire, un décélérateur de temps

Dans notre époque qui a enclenché la machine à accélérer le temps, il existe un contrepoison: le livre. Témoin ce lecteur qui m’adresse un commentaire à un billet de blog écrit il y a exactement un an.

Le 5 mars 2022, en effet, sous le choc de l’invasion de l’Ukraine, je conseillais de lire ou de relire Vie et Destin, le merveilleux roman de Vassili Grossman.

“J’avais tellement entendu parler de ce livre que je l’ai lu, malgré sa taille le nombre impressionnant de personnages aux noms parfois difficiles à associer (…) mais qu’importe. C’est une lecture magnifique et terrible”, confie ce lecteur.

Laisser l’idée cheminer, un jour ouvrir le livre, s’y plonger, ralentir. Je nous souhaite à toutes et à tous d’en faire, aussi souvent que possible, la belle expérience!

Emmanuelle Robert

Après des études de lettres et un parcours de journaliste, Emmanuelle Robert a travaillé dans la coopération au développement. Active dans la communication (le jour), elle écrit (la nuit) et est l'auteure de Malatraix (Slatkine, Genève, 2021). Elle est aussi coach professionnelle et amatrice de course à pied.

Une réponse à “Lire, un décélérateur de temps

  1. Oui, absolument, merci pour votre blog, dont je ressens chaque mot! Je vais sûrement lire VIE ET DESTIN, mais pour l’instant j’ai commencé LA 8ème VIE de Nino Haratishvili.
    Quel bonheur que le livre, merci aux écrivains et écrivaines pour ces bonheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *