C’est peut-être un détail pour vous

Un souvenir, en passant, en cette rentrée littéraire: il y a quelques années, lectrice compulsive en visite au Livre sur les quais, à Morges, je discute avec une écrivaine sur la richesse de la littérature francophone. Disponible et passionnante, elle m’explique qu’elle est originaire du Cameroun et qu’elle est établie en France.

Si je devais commencer par un livre d’elle, que me conseillerait-elle? “Celui-ci”, répond-elle aussitôt, me désignant “Contours du jour qui vient” – qui sera pour moi une secousse sismique littéraire.

“Et vous, vous écrivez?” s’enquiert-elle. “Oui mais je ne termine jamais rien”. “Ce n’est pas une excuse! Écrivez! Écrivez!”, me lance-t-elle, persuasive. Cette écrivaine, c’était Léonora Miano.

Cette année, j’ai l’immense honneur de figurer parmi les autrices et les auteurs invités. Au côté de Léonora Miano.

Vue des guérites, non loin de la tente du Livre sur les quais, Morges
Les guérites de Morges (c) Emmanuelle Robert
Photo des 16 du CNR, photo tirée du site de la Fondation de la France libre

Les jours heureux

Pendant la période la plus sombre de l’Occupation, seize hommes d’horizons divers ont fait taire leurs différences pour créer le Comité national de la Résistance et, dans la clandestinité, penser l’après-guerre. Leur programme? Les jours heureux! À la veille des commémorations du 8 mai 1945, il est utile de se souvenir de ce que la France leur doit. (suite…)

Lire la suite

Nicaragua et Mont-Blanc: deux récits de femmes

L’une a été “balancée” comme déléguée du CICR dans un Nicaragua en plein conflit armé, l’autre est passée sous un camion lors d’une virée à moto en Haute-Savoie: je partage le plaisir que j’ai eu à lire les récits très différents de deux femmes de caractère. Avec volonté, persévérance et humour, toutes deux ont fait face à une situation extrême qu’elles n’avaient pas choisie. (suite…)

Lire la suite

Yves Jeannotat, ce cœur a donc fini par s’arrêter

Yves Jeannotat est parti courir sur la voie lactée, le 6 novembre. Il avait 92 ans. Tout a déjà été écrit sur le palmarès de ce champion de course à pied, de même que sur sa plume affûtée et poétique, car il était aussi journaliste de talent. Mais lorsqu’on l’interrogeait sur son plus grand titre de gloire, il répondait que c’était d’avoir su négocier le passage de la compétition à la course à pied pour le plaisir.

(suite…)

Lire la suite

Vélo et tricot font parfois bon ménage (ici à Lausanne, av. de la Harpe)

Paris-Roubaix: sous les pavés, les inégalités

“Mesdames, faites du sport”, ai-je lu récemment dans les colonnes du Temps, sous la plume d’un confrère. Moi je veux bien. Mais dans ce domaine aussi, il y a du boulot pour faire bouger les mentalités. Prenons la mythique course Paris-Roubaix, samedi, avec l’éclatante victoire de la cycliste britannique Elizabeth Deignan. Un prénom de reine pour la souveraine de l’Enfer du nord. Mais une prime de smicarde. (suite…)

Lire la suite