Les limbes de l’empathie

Les hypersensibles sont très empathiques, parfois trop, confondent leurs propres émotions avec celles de leur entourage et cherchent à satisfaire ce qu’ils pensent être les désirs des autres.

L’empathie est une qualité lorsque tu cherches à faire preuve d’écoute auprès de tes proches. Les hypersensibles ont tendance à l’activer lors de toutes leurs interactions, ce qui les décentre et les guide au gré des envies de leur entourage.
Il est important d’apprendre à apprécier cette empathie lorsqu’elle est utile à une de tes relations proches, et à la tempérer dans les autres situations.

 

CHANGER D’ETAT D’ESPRIT. Penser à toi n’est pas égoïste, c’est prendre la responsabilité de tes besoins. Tu ne rends pas service aux gens lorsque tu vas à l’encontre de tes envies profondes pour satisfaire les autres. Au contraire, cela génère de la rancoeur, qui finit par se ressentir inconsciemment et altère la qualité de votre relation. Tu ne te rends pas service à toi non plus, car tu t’éloignes de ce qui est important à tes yeux et entres dans une dynamique de sacrifice, cultivant une insatisfaction néfaste à ton bien-être. Enfin, ton empathie peut être exploitée à mauvais escient sur tu tombes sur des personnes aux intentions discutables. À nouveau, c’est ta responsabilité de te protéger en focalisant ton attention sur ton propre ressenti.

 

DIFFÉRER

Si ton esprit est trop souvent plongé dans les émotions de l’autre, tu peux commencer par différer tes réponses lorsqu’on te demande un service. Cela te permet de garder un espace de temps avec toi-même, où tu pourras te recentrer et évaluer la situation sans que l’autre ne perturbe ta réflexion. « Je vais y réfléchir, je te redis demain » peut te sauver dans beaucoup de situations.

 

MÉDITER

La méditation te permet de prendre de plus en plus conscience de ton état interne, ce qui peut être utile lorsque tu es en interaction. Pratiquée régulièrement, elle t’entraîne alors à te recentrer et à retrouver tes propres émotions.

Lire aussi: Cellules d’une survivante

 

BIEN S’ENTOURER

Cela peut paraître évident, mais tu t’étonnerais du nombre de personnes que j’accompagne qui sont dans une relation malsaine ou investissent leur temps dans des amitiés qui leur font du mal. Personne ne nous a jamais appris à sélectionner nos amis et nos amours. Le moment est peut-être venu de nous poser cette question ?
Lorsque je coach quelqu’un dont la situation relationnelle est compliquée et qui vient de traverser une expérience peu agréable, j’aime beaucoup changer de perspective. Après avoir entendu sa version de la situation douteuse vécue, je lui répète la même histoire comme si elle venait de m’arriver. Et je lui demande : Qu’en penses-tu ? Ça te paraît normal ? La plupart du temps, la réponse est négative.
Comme tu pourras l’imaginer, il nous est souvent insupportable d’imaginer que d’autres personnes puissent traverser la même mésaventure. Pourquoi l’acceptons-nous alors pour nous-même ?
Chaque fois que tu as un doute sur la façon dont te traite quelqu’un, demande-toi comment tu réagirais si le même traitement était offert à la personne que tu aimes le plus au monde. Cela te donnera de bonnes indications sur l’état de ta relation.

 

T’ACCEPTER

Si ton empathie te joue des tours, elle t’offre aussi des relations de qualité et une très bonne compréhension de ton entourage. Une fois que tu commences à la doser et à l’appliquer lorsque cela est utile, tu ne pourras nier pas qu’elle est une excellente qualité.

 

 

Est-il vraiment possible d’améliorer notre rapport à l’hypersensibilité? Les problèmes causés par cette différence ne sont-ils pas permanents? Dans son livre Osez réussir, Carol S. Dweck explore les potentialités de l’effort. En savoir plus ci-dessous:

 

 

Marion Marchetti

Marion Marchetti

Marion Marchetti aide les personnes hypersensibles à apprécier leur différence pour en faire une alliée. À côté de ses accompagnements, elle partage ses réflexions au sujet du développement personnel dans ses articles.

5 réponses à “Les limbes de l’empathie

  1. Et les personnes qui manquent d’empathie ? C’est certainement moins un problème pour celles-ci que pour les autres, mais elles perdent peut-être en amitié. Et en amour ? Y a-t-il des personnes insensibles qui vivent bien ensemble ? Je dirais que oui, mais très peu de temps, pour s’aimer à toute vitesse : Bonnie et Clide. Assez vite pour tout prendre et n’avoir plus le temps de perdre encore vivant. C’est terrible… Pas la vie de Bonnie et Clide, mais le contraire qui est assez courant, qu’il est préférable de ne connaître qu’au cinéma.

      1. Merci d’avoir l’esprit large, dans le domaine de l’affection, l’amour, l’amitié… Les commentaires que je donne, qui vont dans le sens de celui du 2 juillet, sont rarement appréciés… Maintenant je ferme les yeux, et pense à toutes celles et ceux qui ont brûlé à pleine vitesse dans le bonheur et les larmes, malades d’aimer. Je pense à eux parce que j’ai réussi à guérir et me demande souvent : de quoi ?..

    1. Incroyable ! Je vous remercie pour votre magnifique travail, ce livre est un véritable plaisir et il a complètement changé ma vie. Je vous souhaite également le meilleur !

Répondre à Dominic Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *