Montrez l’éclipse solaire aux enfants

Ce vendredi, 20 mars, il va y avoir une éclipse partielle de soleil. Bon ce ne sera pas aussi spectaculaire qu'une totale, mais c'est une occasion intéressante. C'est excitant pour les enfants, et une bonne occasion de leur montrer la nature et leur expliquer quelques principes d'astronomie et d'optique de manière motivante. Enfin, sauf en France et au canton de Genève apparemment :

en France :

"il est recommandé de ne pas sortir les élèves au moment de l'éclipse" (site officiel)

à Genève c'est moins radical, mais on évoque surtout les risques (document officiel).

Je n'ai rien trouvé pour le canton de Vaud, mais je sais que mes enfants seront libres de sortir en récréation, ouf.

Aucun de ces sites ne cite le sténopé, un mécanisme simple permettant d'observer l'éclipse tout en éducant et amusant les enfants. Si vous êtes enseignant ou parent (ou les deux) et que vous me lisez, allez voir les deux sites suivants, qui expliquent cela très bien :

"Observer l'éclipse de Soleil sans lunettes spéciales, grâce à un sténopé" sur le blog Ca se passe là-haut.

Et l'excellente explication BD sur Ciel & Espace, dont je mets un extrait ci-dessous, cliquez dessus pour tout lire :

N'ayez pas peur, observez et apprenez !

(Merci aux membres du cafe-sciences.org pour la plupart des infos dans ce billet)

Mise à jour : des réactions en France :

L'Education nationale va-t-elle passer à coté d'une éclipse exceptionnelle ? (Café pédagogique)

Eclipse : non à l’obscurantisme dans certaines écoles de la République ! (Le Monde)

Les élèves privés d'éclipse. « Une aberration pédagogique » (Le Télégramme)

Mise à jour 2 : info plus détaillée pour Genève à la Tribune de Genève. Il y a une recommendation de garder les enfants à l'intérieur, mais «Les écoles restent indépendantes» et sont "invitées à organiser des activités". Et très bon billet de blog d'un enseignant genevois : "Eclipse à l'école: Observons la nature, oui, mais dans les livres !"

Mise à jour finale : merci aux enseignants morgiens, qui ont accompagné les enfants dans leur observation de l'éclipse, les enfants partageant leurs sténopés et lunettes de protection.

Marc-Robinson Rechavi

Marc-Robinson Rechavi

Marc Robinson-Rechavi est professeur de bioinformatique au Département d'écologie et d'évolution de l'Université de Lausanne, et chef de groupe à l'Institut suisse de bioinformatique. Il fait de la recherche sur l'évolution des génomes, enseigne la bioinformatique, et blogue depuis 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *