“Science vs Conspiracy” : circulation internet d’un article parodique sur les #OGM

Ce week-end a commencé à circuler sur les réseaux sociaux un article alarmiste :

Des médecins confirment le premier cas de décès lié à l’ingestion d’OGM

Effrayant ! Qu'est-ce à dire ? Intrigué par ce titre vu sur Twitter, je suis allé voir l'article, qui était très étrange, sur un site que je ne connaissait pas (reseauinternational.net), ne citant pas ses sources, et accompagné d'une photo de rats à l'air franchement traffiquée. Utilisant tout mon Google-fu le plus avancé, j'ai cherché le nom de la personne citée "Juan Pedro Ramos" plus "GMO", OGM en anglais. Et là le premier résultat indique qu'il s'agit d'une reprise au premier degré d'un article parodique. En suivant les liens de ce résultat, et les résultats suivants dans Google, on trouve en effet que l'article d'origine a été publié dans World Daily News Report, un site de nouvelles parodiques, comme Le Gorafi en français. Ce site affiche clairement dans son avertissement :

« WNDR assumes however all responsibility for the satirical nature of its articles and for the fictional nature of their content. All characters appearing in the articles in this website – even those based on real people – are entirely fictional and any resemblance between them and any persons, living, dead, or undead is purely a miracle. »

J'ai donc ajouté un commentaire faisant remarquer cela sur le site reseauinternational.net dimanche soir, et quelqu'un d'autre a d'ailleurs mis presque le même commentaire peu après. Lundi en cours de journée, la rédaction de ce site s'est rendue à l'évidence et a ajouté un commentaire en haut d'article. Commentaire très étrange, puisqu'il ne s'excuse pas vraiment mais comprend les phrases suivantes :

"Pour ceux qui ne tolèrent aucune erreur, ils feraient mieux de ne pas venir sur ce site, ni dans aucun autre site d’information d’ailleurs car, des erreurs, il y en aura. C’est Internet qui veut ça. Malgré notre vigilance, il nous arrivera, comme aux autres d’être piégés. Nous travaillons avec bonne foi et souhaitons livrer des matériaux de réflexion à nos lecteurs qui, pour la plupart, ont l’esprit adulte et ont compris la philosophie de Réseau International : penser plutôt que croire."

Alors ça m'a pris 2 minutes montre en main pour trouver que cet article était une traduction telle quelle d'un article parodique, ici reprise au premier degré, et ce "site d'information" aurait été piégé "malgré sa vigilance" ? Et leur devise est "penser plutôt que croire" ? Niveau de pensée impressionant en effet.

Ce qui est surtout impressionant, c'est que ce faux article, clairement invraisemblable (photo bidon, mort non confirmée où que ce soit de sérieux, article sans référence à une agence de presse ou un communiqué d'hôpital, etc), a continué non seulement à être diffusé sur Twitter, mais aussi à être repris sur divers sites "d'information" alternatifs ou anti-trucs. Je ne vais pas mettre les liens, mais il suffit de chercher Twitter. (Je suppose Facebook aussi, mais je n'y suis pas.)

Tout ceci tombe bien pour illustrer un article scientifique récent qui étudiait justement la façon dont les partisans de théories du complot réagissaient à des articles d'informations scientifiques, "alternatives", ou parodiques :

Science vs Conspiracy: Collective Narratives in the Age of Misinformation. Bessi et al 2015 PLoS ONE 10(2): e0118093

Et ils trouvent qu'en effet les consommateurs "d'informations alternatives" ont également nettement plus tendance à prendre au sérieux les fausses informations, et à les utiliser comme arguments dans des débats.

Donc : non personne n'est mort de réaction alergique à un OGM. Et si vous vous retrouvez à partager comme réelles et informatives des parodies d'informations, quand vous vous en rendez compte, faites une pause et demandez-vous si votre méthode pour juger vos sources d'information est appropriée.

Marc-Robinson Rechavi

Marc-Robinson Rechavi

Marc Robinson-Rechavi est professeur de bioinformatique au Département d'écologie et d'évolution de l'Université de Lausanne, et chef de groupe à l'Institut suisse de bioinformatique. Il fait de la recherche sur l'évolution des génomes, enseigne la bioinformatique, et blogue depuis 2011.

2 réponses à ““Science vs Conspiracy” : circulation internet d’un article parodique sur les #OGM

  1. En fait à mon avis, il ne faut pas se paniquer pour ces genre de sites parodiques, ce sont juste des sites d’informations satiriques et parodiques auquel chacun peut contribuer. Les infos parodiques et satiriques de ce site sont classées en plusieurs catégories pour que chacun puisse lire l’infos dans le domaine qui lui plaît le plus ! Et quand même l’ajout d’informations est alors assuré par les veilleurs, qui injecteront des articles enrichis de tags afin de les adresser aux personnes concernées ou dont l’expertise est sollicitée.
    Ils se servent juste pour voir l’actualité sous un autre angle.

Répondre à Vito romuald Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *