Parce qu’un brin de magie reste toujours tentant

Pas une semaine ne s’écoule sans entendre parler du nouveau secret du bien vivre, du bien dormir, du bien maigrir, quand ce n’est pas tout à la fois. Que celui qui ne se laisse jamais tenter par la promesse d’un mieux-être me jette la première pierre. Avouons-le : il nous arrive de céder à un brin de magie, à la nouveauté mystérieuse qui cette fois-ci fonctionnera.

Le marketing l’a bien compris, en particulier dans l’industrie du régime, jamais en panne d’innovation.

Un ami me confie la méthode de son coach en amaigrissement: ne manger que ce qui pousse au-dessus de la terre et surtout pas en dessous. L’épouse de l’ami en question, traduit à mon attention qu’il a tout simplement renoncé aux frites et à la purée avec son plat du jour. Énoncée en ces termes prosaïques, la magie opère nettement moins bien! Qui paierait pour s’entendre dire d’arrêter les frites? Cela dit, les desserts, les plats en sauce, les sodas et les boissons alcoolisées poussent-ils au-dessus ou en dessous de la terre?

Un autre ami suit, quant à lui, un régime basé sur les couleurs. Il m’explique, en substance, que les aliments blancs sont bons tandis que ce qui est rouge ou, pire encore, vert est proscrit. La méthode s’additionne de massages de points stimulant l’amaigrissement. Si la magie se fait attendre, l’espoir qu’elle surviendra opère encore. Il patiente en se faisant masser…

Le besoin ou l’envie de faire appel à un accompagnateur en amaigrissement est parfaitement légitime, en particulier lorsqu’on en a la possibilité. Mais quoi de mieux qu’une dose de bon sens pour donner un coup de pouce à la magie? Une bonne hygiène de vie, une alimentation saine, variée et moins sucrée, en quantités adaptées, une activité physique régulière…

Je peux me tromper, mais comme il n’y a là rien d’innovant et tellement peu de « magie », il n’y a pas non plus matière à vendre, et cela ne nécessite aucun maître à penser. A part soi-même bien sûr.

Crédit photo: Pixbay/Thomasschoene

Carla Hilber del Pozzo

Carla Hilber del Pozzo

Carla Hilber del Pozzo a un parcours professionnel dans les secteurs de la finance, l’immobilier et les fondations. Signe particulier: elle a vécu dans 9 pays.

5 réponses à “Parce qu’un brin de magie reste toujours tentant

  1. Je ne crois pas non plus à la magie des autres qui nous l’offrent en se prenant très au sérieux. Mais peut-être qu’on la possède parfois au fond de son cœur pour soi ou ceux qu’on aime !

    Mon ancien médecin généraliste m’avait rendu pessimiste quand je lui avais exposé mes soucis pour une verrue qui ne voulait pas disparaître : « Avec les enfants j’ai un bon truc qui marche, mais pour vous qui êtes adulte ce serait évidemment sans effet… J’éclaire la main de l’enfant avec une lumière violette, après lui avoir demandé de s’installer et se tenir bien sagement sans bouger… Il revient quinze jours plus tard au rendez-vous que je lui ai fixé. Eh bien cela marche très souvent, plus de verrue ! »… « Oui, c’est une histoire heureuse, mais et moi ? Qu’est-ce que je peux faire ?.. » Il m’avait répondu : « Oh… Euh… Essayez peut-être une de ces pâtes acides… Mais souvent ça revient après… »

    Eh bien non ! Pas de pâte ! Bien qu’ayant étudié les deux ans de branches cliniques de base en médecine à l’uni, un jour où je n’étais pas pressé de sortir de mon bain tiède et plein de mousse, je m’étais décidé à parler sincèrement aux virus de cette malheureuse verrue : « Je vous annonce que je ne vous ferai plus la guerre, finalement vous aussi vous voulez vivre. Alors vous pouvez rester, vous me quitterez peut-être un jour, quand je serai mort, mais ne vous en faites pas ce ne sera pas demain ! »

    Trois jours après, plus rien ! Magique ? Je me suis adressé une dernière fois à mes amis : « M’entendez-vous ? Je suis certain que vous êtes encore en vie, loin de moi mais en sécurité ! »

      1. Oh merci Madame de me dire que j’ai une belle plume ! Parce que j’ai si longtemps souffert à l’école, au gymnase, d’être nul en compositions et en dissertations, et même pour prendre la parole. Et ce n’est qu’à 65 ans, il y a deux ans, que la « magie » a opéré. Je me suis jeté sur mon ordinateur pour écrire des petites histoires heureuses ou tristes, ou les deux, et j’en ai maintenant 500 pages ! Le secret ? J’ai parlé à celui que je n’ai pas oublié : « Dis-moi tout ce que tu veux, sans te faire de soucis pour personne, raconte-moi des histoires, je les écrirai en même temps que je les entends ». Je pensais après chaque petite histoire (entre une et quinze pages) que c’était la dernière, mais il y en avait chaque fois une autre ! Ce personnage n’existe pas dans des souvenirs, il est vivant ! Il a attendu si longtemps !

  2. J’avais connu un médecin français de plus que 80 ans qui a vécu et pratiqué en Algérie. Je lui avais posé la question pour découvrir “sa recette” pour maigrir: il m’a conseillé de manger un peu moins !!! et pour soigner la fatigue? il conseille de dormir un peu plus. Et ça marche !

    1. Voici un bel exemple de “magie” basée sur le bon sens. Certaines situations demandent davantage que du bon sens, bien entendu, mais ce dernier reste de mise. Merci de votre lecture et réaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *